Notre belle famille

Avec son titre « Blood of my Blood », ce sixième épisode ne pouvait qu’enfoncer ses gros doigts boudinés dans l’obession de cette saison pour le retour au passé et la réunion familiale. Bam, twingo les gars, on a eu le droit à un peu de tout cela cette semaine, dans un épisode qui fonctionne comme le complétement essentiel du précédent. Les regarder à la suite révèlerait sans doute leur fonctionnement cohérent l’un avec l’autre, comme deux moitié d’un même épisode étalé sur deux heures.

Cette semaine, c’est le retour à la famille, au « sang de mon sang », qui dynamise le récit. Entre les retours imprévus de gens oubliés depuis longtemps, les loyautés retrouvées ou définitivement perdues, l’épisode gravite autour de ces liens du sang qui sont il est vrai depuis le départ au cœur de « Game of Thrones ».

Cette saison a trouvé je crois une vraie cohérence, plus qu’aucune avant elle. Les thèmes au cœur de ces 6 épisodes sont traités, semaine après semaine, avec un vrai souci de tisser un lien entre eux. Débarrassés du poids des livres et de la vision de GRR Martin, D&D peuvent se livrer à un travail d’adaptation plus libre leur permettant d’être plus efficaces dans leur façon d’aborder le récit.

« Blood of my Blood » prouve à nouveau que nos showrunners sont sur la bonne voie. Et que le fait de ne plus avoir l’ombre des livres publiés sur notre épaule et la leur permet à la série se trouver son ton juste. Peut-être pour la première fois depuis 6 ans.
Avec l’épisode de le semaine dernière, je trouve que l’on a deux productions extrêmement claires dans ce qu’elles cherchent à exprimer, très efficaces, sachant dire l’essentiel.

Braavos.

Cette semaine le Saturday Night Live nous rejoue la mort de Joffrey et le moins que l’on puisse dire c’est que l’évènement continue de faire plaisir.
Surtout à Arya qui n’y a jamais assisté, la pauvre, mais qui grâce à la magie du théâtre peut revivre ce grand moment. Moment gâché par lady Cigogne et son Actor Studio vachement émotionnant.

Après lui avoir dûment empoisonné son rhum, Arya se fait « ohbençalaors » gauler par sa cible à trainer dans les coulisses :

«-Alors mon enfant, le monde magique du théâtre et ses paillettes te font rêver ?
Ce qui me fait rêver c’est voir des gens mourir.
-Aaah, la tragédie, mon genre préféré ! As-tu aimé la pièce ?
Oui, et non. Je me dois de vous signaler, parce que vous m’êtes sympathique, que votre personnage est singulièrement out of character.
Je t’écoute Shakespeare en culotte courte… »

En tentant de rétablir un peu de vérité dans la pièce, Arya glisse encore un peu plus loin de ce « no one » qu’elle est supposée incarner. Les Sans-Visages sont eux aussi des acteurs, se glissant tour à tour dans la peau d’un autre, ravalant leur personnalité le temps d’accomplir leur devoir. En gros, l’exercice de la profession est en lui-même une pièce de théâtre au sein de laquelle Arya peine à jouer juste. Incapable de se mettre au service de la fiction, elle garder perpétuellement un pied dans la réalité et délivrer cette dernière à une autre actrice est le pivot de son retournement de veste.
Il n’y a pas qu’à la Cigogne de Braavos qu’Arya demande de modifier le texte de la pièce. Finalement, elle s’appliquera aussi cette suggestion à elle-même, en refusant le scénario que Jaqen lui impose.
Aussi, lorsque l’actrice lui demande son nom, Arya lui donne celui de « Miséricorde », un choix cohérent qui nous indique qu’elle n’ira pas au bout de son contrat.

Si la mission d’Arya était destinée à échouer, je pensais vraiment qu’elle finirait par commettre une erreur qui lui vaudrait une rupture de contrat pour faute grave. Pas qu’elle saborderait elle-même sa carrière en redevenant lady Stark jusqu’au bout d’Aiguille.
En gros j’avais tout faux.

Car Arya a beau avoir le goût du sang et du meurtre, elle n’a pas trop celui d’incarner la Grande Faucheuse dans les rues de Braavos ni ou que ce soit d’ailleurs. A part la Valar Morghuliste (© Wits) et la juste vengeance, rien ne l’intéresse en ce bas monde.

Mais elle vient de commettre une terrible erreur. Car rater sa cible était une chose, mais trahir le dieu Multiface en est une autre. Elle s’est mise à son service, a tempêté tant que tant pour gravir les échelons au sein du temple, à casser les pieds de tout le monde (soit deux personnes) pour obtenir des contrats et tout ça finalement pour rien ou pas grand-chose.

Enfin si.
Arya aura passé tout le temps de sa formation chez les Sang Visages à reconquérir un bien précieux qu’elle ignorait avoir perdu : son humanité. Les épreuves qu’elle a traversé l’ont considérablement endurcie, au point d’être capable à même pas 10 ans, de tuer un homme de sang-froid. J’ai souvent plaisanté sur les étranges hobbies d’Arya tournant exclusivement autour des armes et du meurtre, mais blague à part, tout cela n’était pas normal.

Arya est une Stark. Sans doute la plus extrême et libre penseuse de la bande, mais elle n’en reste pas moins une Stark. De l’espèce qui ne sourcillera pas devant le meurtre d’un ennemi de sa maison, mais qui rechignera à prendre la vie d’une personne ne l’ayant pas mérité. Le sang de Ned coule dans ses veines, et il s’est enfin réveillé après un long sommeil rendu nécessaire par le calvaire que la petite a traversé.

Arya est devenu un monstre froid pour survivre. Son envie de rejoindre les Sans Visages était à la fois motivée par l’idée de poursuivre dans cette voie mais surtout par celle de se donner les moyens de sa vengeance. Chose que sa sparring partner avait parfaitement compris.

Rompant son contrat avant la fin de sa période d’essai, Arya peut bien se ruer sur Aiguille, dont elle risque d’avoir cruellement besoin dans les jours à venir. Sa scène finale, la montrant terrée dans une sorte de cave, se plongeant dans les ténèbres, semble nous indiquer qu’elle va entrer en clandestinité pour un temps, même si je la trouverais plus inspirée de prendre le premier bateau qui se présente pour « très loin ». Mais genre « très très loin ». Mettre le plus de distance entre elle et les Sans Visages pour sauver sa peau au lieu de rester glander sur les canaux de Braavos à attendre que l’autre vicieuse lui tombe sur le rable. Sauf si, bien entendu, Arya a un projet…

Pour en revenir brièvement à lady Cigogne : je me demande en quelle mesure ils ne sont pas en réalité deux à vouloir sa mort, l’auteur et la jeune actrice. Tous les deux semblent jaloux de lady Crane et auraient très bien pu s’associer pour fomenter son assassinat.

Hell on sledge.

Pendant que Meera sue sang et eau pour faire en sorte que la mort d’Hodor ait un tant soit peu de sens, Bran se fait un super montage de flashbacks et de flashforwards. C’est qu’il voit plein de trucs le petit, et que ces trucs sont rudement intéressants qui se chargent dans sa mémoire tampon. C’est un peu comme dans « Avatar » cette affaire, mais sans couette magique pour télécharger de la mémoire

Une image en particulier m’a fait tiquer. Bon le montage est assez clair : « Où est ma sœur ? » demande Neil Patrick Stark, et paf, plan suivant :

J’ouvre ici une partie spoiler, donc, non-lecteurs désireux de préserver votre virginité, passez votre route.

Si R+L=J, alors il y a de fortes chances pour que la Tour de la Joie soit le lieu de naissance de Jon Snow et que ce dernier ait donc été le bâtard de Rhaegar Targaryen et non de Ned Stark. Trouvant sa sœur mourante des suites de son accouchement, Ned promet à cette dernière de prendre soin de son enfant et de le protéger quoi qu’il en coûte. Ned décide alors, avec sa sœur ou un peu plus tard de faire passer Jon pour sien. Chose qui n’a pas fondamentalement d’importance. Ce qui compte, c’est que R+L=J car cela signifie qu’il existe en plus de Daenerys un autre Targaryen dans la nature.
Mais ce n’est absolument pas de ceci dont je voulais vous parler concernant cette image extraite de l’épisode du jour.

Quand Ned dans le tome 1, évoquait en pensée sa sœur sur « sa couche sanglante », je comprenais (c’était d’ailleurs bien le seul truc que je comprenais dans cette affaire parce que j’ai toujours été infoutue de faire le lien toute seule entre une femme qui meurt ostensiblement en couche et un bébé du même âge que celui qu’elle est supposée avoir eu…), que Lyanna était morte en mettant un enfant (Jon, donc) au monde suite à un accouchement difficile. La couche sanglante exclue en effet l’hypothèse d’une fièvre puerpérale (qui apparait quelques jours après la naissance), orientant vers une hémorragie.
Sauf que si c’est bien Lyanna sur cette couche sanglante là, du sang plein l’abdomen, je vous fiche mon billet qu’elle n’est pas morte des suites d’un accouchement par voie basse ayant mal tourné.
Parce que ce que je vois sur cette image, c’est son ventre et une grande coupure sur celui-ci. Donc Lyanna est morte parce qu’elle a reçu une césarienne.

Et ça, ça change tout. Parce que la théorie R+L=J suppose une histoire d’amour entre Rhaegar et Lyanna qui serait volontairement partie avec ce dernier.

En quoi une césarienne change tout ? Et bien en ceci que jusque très récemment, la césarienne était à 100% létale pour la mère. Il s’agit d’une chirurgie gastrique, donc d’un acte impliquant que l’on connaisse et applique les règles de l’asepsie, parfaitement inconnues jusqu’à une date récente.
Ce qu’il faut savoir, c’est que la césarienne dans ces temps anciens, connue pour être fatale à la mère, permet uniquement de sauver l’enfant. En cas d’accouchements compliqués, un époux avait donc le choix soit de laisser la naissance se poursuivre par voie basse au risque d’avoir un enfant mort-né, mais cela laissait une chance à la mère, soit de tuer sa femme pour sauver son héritier.

Il existe une rumeur, non confirmée, mais c’est malgré tout une version de l’histoire, selon laquelle Henry VIII, aurait ordonné qu’une césarienne soit faite à sa troisième épouse Jane Seymour, afin de s’assurer que son enfant naîtrait sain et sauf. Ce n’est qu’une théorie que je trouve personnellement peu crédible (les indices s’orientent plus vers une bonne vieille fièvre puerpérale des familles), mais quand on sait que GRR Martin s’est beaucoup inspiré de l’histoire en écrivant ses livres, ce n’est pas totalement impossible qu’il ait imaginé un scénario similaire à celui que je viens d’évoquer.

Cela ressemblerait même beaucoup à ce que l’on sait de Rhaegar. Son étrange obsession pour le dragon tricéphale, son caractère égoïste… Dans sa vision à la Maison des Non-Mourants, Daenerys le voit se demander, son fils Aegon dans les bras, où est « le troisième ».
On sait que Rhaegar voulait un troisième enfant, mais que son épouse ne pouvait pas le lui donner. C’est d’ailleurs la raison qu’avancent beaucoup pour justifier son infidélité et son aventure avec Lyanna.

Matez un peu le scénario d’horreur pure pour elle : Lyanna Stark tombe sous le charme de Rhaegar, qui saisit l’opportunité pour concevoir un troisième enfant. Il s’arrange pour qu’elle s’enfuie avec lui et pour la mettre enceinte, provoquant par la même occasion la rébellion de Robert Baratheon. Obsédé par cet enfant à venir, Rhaegar reste avec Lyanna jusqu’à ce qu’il ne puisse plus ignorer la situation critique et rencontre Robert au Trident. Avant de quitter la jeune femme, il ordonne au mestre qui sera chargé d’assister à la naissance de tout faire pour sauver l’enfant. Après tout, comme le dirait Walder Frey, si la mère meurt, il en trouvera une autre.
Lyanna, sans doute durant un accouchement difficile, se fait donc taillader le ventre afin d’en extraire un enfant en bonne santé. Puis elle sera laissée sur sa couche sanglante, jusqu’à ce que son frère la trouve.
Ou alors, compte tenu du fait qu’elle semble habillée sur la photo, on lui a fait une césarienne d’urgence afin d’extraire rapidement l’enfant de son ventre et l’empêcher de tomber entre les mains de Ned Stark. Ce qui expliquerait son hurlement à l’issue du combat entre son frère et ser Arthur Dayne, moment où le mestre aurait décidé d’agir.

Une autre hypothèse, plus conforme à la version de l’amour foufou entre Rhaegar et Lyanna (et aux conventions dans les fictions où la mère se sacrifie souvent volontiers pour son enfant) voudrait que ce soit cette dernière qui demande la césarienne.

Alors est-ce que mon interprétation du Rhaegar Gros Connard qui sacrifie une jeune femme pour la chimère d’un dragon à trois têtes peut être remise en cause par les dernières mots de Lyanna « Pardonne-moi, pour avoir aimé le parfum des roses d’hiver », référence aux roses offertes par Rhaegar le jour de leur rencontre ?
Et bien ça dépend.
Ça dépend parce qu’à cet instant, Lyanna peut simplement s’excuser d’avoir aimé le prince, déclencher une guerre et précipiter sa propre chute, exprimant ainsi des regrets. Il n’y a rien dans cette phrase qui sous entende le contraire.
Du coup ça passe.

Fun fact ultime : il existe de nombreuses méthodes pour pratiquer une césarienne mais la plus répandue dans le temps semble avoir été l’incision verticale. L’incision horizontale, plus récente, pratiquée sur le bas ventre porte le nom de technique de Stark. Ce qui n’est clairement pas le mode opératoire pratiquée sur Lyanna (si et seulement si nous avons bien sous les yeux une cicatrice de césarienne), mais avouez que c’est plutôt marrant. Dans le sens sacrée coïncidence, hein ?

Fin de la partie spoiler

Mais revenons à ce transfert de données de la Corneille vers… et bien vers la Corneille. Ce montage a quelque chose de franchement malsain. L’atmosphère est crépusculaire, au-delà du côté forcément un peu bizarre de ce genre de vision. Si on résume, nous avons le Roi Fou ordonnant de faire brûler son peuple (j’y associe les plans des pyromans), Jaime tuant son roi, Jaime défenestrant Bran, les Noces Pourpres, la mort de Lyanna (enfin, si je ne me plante pas totalement), la naissance des dragons, l’exécution de Ned… Et tout cela entrecoupé par des images du Roi de la Nuit et de ses troupes. Prêtes à déferler sur ce petit monde qui dans ce montage stroboscopique, fait surtout peine à voir : trahison, folie, meurtre… Que reste-t-il à sauver ?

Un dernier détail qui me trouble un peu : l’insistance sur le feu grégeois et sur l’injonction d’Aerys, « Burn them all ». Bien sûr ces plans sur les pyromans sont là pour nous rappeler l’obsession d’Aerys pour le feu et pour nous aider à nous souvenir de ses petites réserves qu’il comptait embraser durant le siège de Port Réal.
Mais pas que. Parce que l’une des images n’est certainement pas un flashback, mais un flash forward. Le plan des réserves de feu grégeois en flamme n’appartient pas au passé de Westeros (ou alors je l’ai totalement oublié…). Et je ne vois qu’une seule personne assez fofolle à Port Réal pour utiliser ces réserves afin de se débarrasser de ses ennemis les plus irréductibles. Indice : elle est blonde et a les cheveux courts…

J’espère que je me trompe, mais cela ne m’étonnerait dans le fond tellement pas (cela rejoindrait en plus une réflexion que Jaime a à propos de sa sœur dans les livres, lors d’un certain évènement…)…

Quant à l’injonction du Roi Fou, elle renvoie sans doute et à l’épisode de la rébellion et à cette omniprésence des dragons dans les visions de Bran, que l’on peut percevoir comme la solution contre les White Walkers (ce qui ne serait pas non plus un scoop majeur, il faut bien le reconnaitre…)
Reste que dans cette vision, Bran nous fait voir un monde malade, pris en tenaille par la glace et le feu.
Bran embrasse désormais le passé et le futur de ce monde, et devient un être omniscient dont on a eu la semaine passée un aperçu de la puissance lorsqu’il se rendait capable d’influer sur le cours des évènements.

Mais revenons au temps présent et à ce qu’il se déroule dans la forêt magique de Max Plank. Oui, Max Plank, car seul le père de la physique quantique peut expliquer l’étrange phénomène qui perturbe les créatures peuplant ces lieux.
Meera, épuisée par le fait d’avoir à trainer un chariot plein de Bran, s’écroule alors que son chargement sort peu à peu de sa transe :

«-Bran ! On va tous y mourir ! On va tous y mourir !
Allons Meera, calme-toi. As-tu oublié que je suis protégé par le Père de Toutes Choses ?
Beg your pardon ?
Agad, jeune frisée, contemple sa puissance : PAR LE POUVOIR DU TOTEM D’IMMUNITE !!!!!! »

APPARITION INEXPLIQUEE D’UN DEUS EX MACHINA EN FORME DE CAVALERIE QUI SE POINTE PILE AU BON MOMENT AVEC DES GREAT BALLZ OF FIRE

Les Zombautres semblent frappés de la même malédiction quantique que les chiens de Ramsay. Dans un plan, ils sont super nombreux et groupés, mais dès que Mains Froides leur tombe sur le paletot, leur nombre a diminué de moitié et ils arrivent un par un pour se faire déboiter.

Oh oui. Mains fuckin’ Froides. La série qui passe d’un coup en mode « D&D confirment des théories en souffrance depuis presque 1000 ans ». Ou plutôt se retrouvent contraints de dynamiter le moindre suspens par le seul changement de support. Car autant, dans les livres, le fait que Bran soit infoutu de reconnaître son oncle peut passer, entre le temps écoulé depuis leur dernière rencontre, le jeune âge de Bran qui n’a pas dû voir Benjen très souvent dans sa vie, et le fait tout bête que dans un bouquin, personne ne voit les images donc on peut aisément faire passer une vessie pour une lanterne, autant dans la série, retarder la révélation n’aurait pas été particulièrement productif.

Dans les livres, Mains Froides apparait bien plus tôt, en sauvant Sam et Vère avant leur passage du Mur, puis en prenant Bran et son groupe en charge jusqu’au Barral. Suite à quoi son destin est incertain car il disparait après une escarmouche avec des zombautres.

Dans le livre, je tiens à le préciser aussi, Mains Froides ne monte pas un vulgaire cheval, ah ça, jamais ma bonne dame, mais un frakking orignac, comprenez un élan of doom.

Eeeeeeeet il ne m’en faut pas plus pour rectifier ce manque :

En tout cas, c’est une nouvelle réunion de famille pour les Stark, en parfaite cohérence avec les thèmes qui traversent la saison, celui du passé qui ressurgit, sur lequel on trouve son salut ou sa perte, et les familles qui se ressoudent face à l’adversité.

Benjen ne se contente pas de save the day comme un patron, non, il délivre même quelques infos sympa du type « on s’en doutait pas du tout depuis la dernière fois », mais Bran est la nouvelle Corneille à Trois Yeux. Il balance aussi, entre la poire et le fromage, que sa mutation en zombautre a été interrompue par des Enfants de la Nuit à grand coup d’obsidienne dans le palpitant.
C’est… Intéressant.
Non si, ça l’est. Déjà parce que cette info pourrait bien resservir mais aussi parce qu’elle accentue encore l’importance de l’obsidienne, que l’on appelle ici verredragon, DONC, elle renforce l’opposition entre la glace et le feu, entre les White Walkers et les dragons et…
Oh et puis zut, Benjen est toujours maître de lui-même parce qu’un Enfant de la Forêt lui a mis du verredragon dans le coeur, j’ai envie de dire que c’est cool, mais pour le moment, on va se contenter de dormir dessus.
On a désormais pas mal d’éléments sur le pourquoi comment pourquoi de tout ce fuck au-delà du Mur, et il ne reste plus qu’à attendre que les choses se mettent en place.

Corcolline.

Contemplez, paysans, la richesse des seigneurs du Bief !!!

Ok, donc si ça c’est Corcolline, je ne veux même pas savoir à quoi ressemble Hautjardin. En fait, si je veux. Randyll Tarly habite en toute modestie dans un croisement entre la villa d’une megastar hollywoodienne et un palais impérial romain. Dépendances comprises.


« Oui, oh… C’est une petite bicoque sans prétention ! »

Clairement, tout ici hurle POGNON à s’en faire péter l’aorte.
On comprend du reste mieux le désarroi de Sam à son arrivée au Mur une fois que l’on a vu la maison de son enfance. Et expérimenté la douceur du giron maternel dans lequel il a grandi.
J’ai beaucoup aimé la manière dont Sam, sans le vouloir, tempère l’enthousiasme du public de manière très douce et poétique. Alors que l’on découvre un décor de rêve, notre bon Tarly s’émerveille devant Vère de le voir sous peu revêtir son habit d’automne. Dans la série, l’hiver n’a pas encore commencé à refermer ses griffes sur le reste de Westeros, chose qui est plus évidente dans les livres à ce stade du récit. Mais que Sam y fasse allusion était de bon ton à cet instant précis, afin de rappeler que rien, même pas la sérénité de Corcolline, n’est immuable.

Ce qui l’est, en revanche, c’est le racisme de son paternel envers les Sauvageons. Sûr que Randyll Tarly votera Trump aux prochaines élections donc le mieux c’est de faire passer Vère pour une simple fermière du Nord, et Sam Jr. pour son fils, ce qui reste encore la partie la moins hasardeuse de son plan compte tenu que le test de paternité n’existe pas encore dans cet univers.

Mais avant d’en arriver au moment où tout va sauter à la figure de Samwell, prenons un moment pour juste apprécier un échange d’affection sain entre gens sains qui s’aiment sainement.
Sérieux, la scène des retrouvailles entre Sam et sa mère est tellement choupinette que je m’attendais à chaque instant à ce qu’il se passe un truc style Talla jette Sam Jr aux chiens, madame Tarly égorge Vère ou quelqu’un se prend un carreau d’arbalète tiré par accident.
« Game of Thrones », la série qui te fait douter de l’humanité…

Alors qu’il venait de faire la connaissance de Vère, Sam lui offrait le fameux bitoniau de sa mère (son dé à coudre, pour être exacte), en lui assurant qu’il la protègerait. Aujourd’hui, c’est sous la protection de cette dernière qu’il la place à nouveau, et on comprend la confiance qu’il peut avoir en elle, lorsque l’on découvre sa bienveillance. De fait, le contraste entre les femmes Tarly et les hommes, particulièrement Randyll, est assez effrayant.
Lady Tarly et Talla sont représentées comme des parangons de douceur, tandis que Randyll, absent de la scène, est annoncé comme étant à la chasse. Ce simple décalage entre les femmes accueillent le fils prodigue à bras ouverts et les hommes occupés à planter des trucs et des machins dans des chevreuils est pour le moins éloquent. Il place de fait Sam dans la sphère féminine, qui semble parfaitement à son image : douce, gentille, accueillante, curieuse et érudite (lady Tarly présentant l’érudition comme une valeur hautement positive). Cette scène a moins pour but d’opposer de façon très cliché les femmes et les hommes que de nous révéler une information que la série ne nous avait pas donné jusqu’à présent : Sam a toujours gravité dans la sphère féminine. Les livres sont plus prolixes à ce sujet et montre un héritier de Corcolline plus à son aise dans le gynécée que sur une lice.
Ainsi, en tissant le parallèle entre le caractère de Sam et des femmes de la maison, il n’est presque plus besoin de présenter Randyll Tarly et les raisons pour lesquelles il a envoyé Sam au Mur. Le seigneur des lieux n’est pas encore entré en scène que l’on sait déjà qu’il a un goût certain pour la violence (il chasse et Stannis l’a présenté comme un guerrier en saison 5) et qu’il est intolérant. Et lorsque l’on voit les qualités déployées par lady Tarly et sa fille, on comprend aussitôt le gouffre entre Sam et son père.

Aller, ça a assez durer, ramassez les chatons et la bièreaubeurre, il est grand temps de faire connaissance avec l’homme qui vous fera regretter le doux et aimant Tywin Lannister, j’ai nommé Randyll Tarly, celui qui était tellement déçu par son aîné qu’il l’a envoyé au Mur et « si tu reviens, je te butte, avec un sanglier, comme Robert Baratheon ». Just like that.

Pour la petite histoire :

Randyll Tarly est un guerrier de première bourre, comme n’a pas manqué de le relever Stannis l’an dernier. Il est de fait l’un des rares à avoir vaincu Robert Baratheon sur un champ de bataille. En effet, durant la rébellion de ce dernier, Randyll Tarly soutient le parti loyaliste et donc, les Targaryens. Je ne sais pas trop en quelle mesure le père Tarly a bien ou mal digéré ces évènements, mais j’ai trouvé amusant qu’il décore sa grande salle avec exclusivement des bois de cerf. Genre son fait d’arme ultime qu’il revit encore et encore à chaque fois qu’il va chasser en forêt.

Aussi plaisante que fut cette escale à Corcolline, elle n’aura pas été vaine. Outre découvrir les origines de la résilience de Sam face aux brimades, elle fait aussi entrer une nouvelle épée en acier valyrien dans le jeu, Corvenin, dont on sait depuis la saison dernière qu’elle est l’unique chose, avec l’obsidienne, à pouvoir venir à bout d’un White Walker.
Accessoirement, c’est aussi une belle revanche sur son père, incapable de voir qui il est réellement, engoncé dans une telle intolérance vis-à-vis d’un enfant qui n’est pas à l’image de ses rêves les plus fous…
Eh, au risque de m’aventurer en terrain spongieux, vous ne trouvez pas que Tywin était un poil moins pire que Randyll en l’espèce ? Si, tout de même. Tywin déteste Tyrion en premier lieu parce que son épouse est morte en le mettant au monde. Bien sûr, ce n’était pas la faute du nain mais on peut malgré comprendre le cheminement de Tywin : sa femme meurt en mettant au monde un enfant contrefait. A ses yeux, le crime est double, et si sa haine de Tyrion n’est pas justifiée, elle est tout de même compréhensible, de son point de vue.
Ensuite, malgré la haine qu’il porte à son fils, Tywin lui reconnait des qualités. S’il l’envoie à Port Réal être main à sa place, c’est comme il le dit « parce qu’il est son fils ». Tywin voit, même si ça lui arrache les yeux, la langue, le cœur et tout le reste, que son nain de dernier né est celui de ses enfants qui lui ressemble le plus. Même s’il le méprise et cherche à s’en débarrasser dès que l’occasion se présente, même s’il ne l’aime pas, Tywin voit qui est Tyrion, et sait qu’il peut compter sur son intellect et son sens politique pour museler sasoeurlareine, tenir Port Réal et maintenir leur maison la tête hors de l’eau.
Et de son côté, Randyll refuse de voir autre chose en Sam qu’un petit gros qui lit des livres. Ça ne sert à rien, les livres, à part à caler des armoires. Ce qu’il lui faut à Randyll, c’est un bonhomme, avec des GREAT BALLZ OF FIRE, qui sache faire swinguer l’acier valyrien au bout d’un bras viril et musclé.


Aucun lien, je place ceci uniquement pour le plaisir de mon lectorat qui aime les hommes

La différence entre les deux hommes tient en leur caractère mais aussi en leur caractérisation. Tywin entre en scène dans la série de la même manière que Randyll Tarly : en dépeçant un cerf. Ok, Randyll n’en dépèce pas à l’écran, mais le décor de sa salle à manger laisser supposer que ça arrive tout de même souvent. De plus, dans la saison 1, la scène d’introduction de Tywin avait un sens évident, liée à l’emblème de Robert alors encore en vie. Mais Tywin passe très vite du statut de chef de maison à celui de stratège. On le voit préparer ses coups, anticiper, placer ses pions bref, la saison 1 le caractérisait comme un monstre froid, un animal politique, un calculateur. Tywin est un homme circonspect, qui prend le temps d’évaluer ses adversaires et ses alliés.
Randyll Tarly évalue d’un seul coup d’œil ses proies et les abat sans se poser de question. C’est un guerrier, un instinctif qui doit prendre des décisions rapidement. Il voit un faible ou moins apte à se défendre que les autres, et en fait aussitôt une proie. Sam est gros et son caractère ne le dispose pas à savoir se défendre. Alors son père lui tombe dessus et l’achève. Aussi simple que cela. A aucun instant dans sa diatribe contre son fils, Randyll Tarly ne cherche à croire les propos de Vère ou à considérer pour ce qu’elles sont les réelles qualités de Sam (alors que sa mère les défend avec justesse). Tout ce qu’il sait faire, c’est évaluer la harde, choisir sa cible et tirer.

Alors pour le coup oui, Tywin avait certes de grands défauts, mais pas celui de préjuger hâtivement les gens et encore moins ses enfants.

le point chiffon

J’avoue que je suis un peu confuse face à la mode en cours à Corcolline. Nous sommes après tout dans le Bief et je m’attendais à quelque chose de similaire au style de Margaery.


Mais au lieu de cette silhouette toute en bras et en boobs, nous avons ici droit à quelque chose de très différent, hésitant entre deux styles historiques, Renaissance et Empire.


Pour le style Empire, que nos voisins grand-bretons appellent « Regency ». Et je n’ai pas choisi cette photo par hasard ou en raison de mon obsession pour « Orgueil et Préjugés » ainsi que cette adaptation que je connais PARCOEUR. Nan, c’est aussi parce que je voulais me souvenir avec émotion du fait que Jennifer Ehle était la première interprète de Catelyn Stark dans la version alpha du pilote qui a été par la suite en grande partie retourné.


L’inspiration Renaissance est à mes yeux plus discrète et surtout induite par l’atmosphère générale de Corcolline, qui lorgne sur les paysages et l’architecture de l’Italie du XVIe siècle.



Dans l’esprit, on lorgne vers les créations de Joan Bergin pour « Les Tudors », garanties allégées en vraisemblance historique mais foutrement magnifiques, d’un bout à l’autre

Mon opinion, c’est que nous avons sous les yeux la première création originale d’April Ferry pour « Game of Thrones ». Jusqu’à présent, la nouvelle chef costumière n’avait fait que reprendre le travail de Michelle Clapton. Mais avec ce nouveau lieu, elle peut donner libre cours à sa créativité.

Outre ceci, les vêtements des Tarly sont au diapason de leur maison. Randyll ne brille pas par une débauche de brocards, comme le ferait un Mace Tyrell.

Au contraire, il arbore une armure légère, n’ayant même pas pris le temps de se changer après son retour de la chasse. Comme Stannis l’avait dit l’an passé, Randyll est un guerrier et ceci se voit dans son habillement.

Si l’on compare Tarly et Tyrell dans cet épisode, on constate très vite le ridicule du second comparé au premier. L’habit ne fait pas le moine, c’est ici indéniable.

Et les femmes dans tout ça ?

Et bien elles aussi quelque part sont en accord avec Randyll. Leur style est bien plus modeste que celui de Margaery ou Olenna, mais pas uniquement en raison de la différence de statut entre les deux maisons (qui est relativement faible, les Tarly étant une maison de premier plan dans le Bief).

Randyll assoit très vite dans ses scènes son intransigeance, sa respectabilité, son obsession pour une lignée digne de sa maison, et l’héritage ancestral de cette dernière. On sent que le gars n’est pas de ceux qui se livreraient à toutes les compromissions pour atteindre leurs objectifs. Droit dans ses bottes, tel un Ned Stark du Sud, Randyll Tarly dirige une maison noble as fuck.
Le décalage entre les vêtements des femmes de Corcolline et celles de Hautjardin sert à exprimer le décalage entre deux états d’esprit. Margaery et Olenna sont des intriguantes en quête de pouvoir. Même si ce n’est pas le cas dans les faits, compte tenu de l’ancienneté de la maison Tyrell, ces derniers se sont toujours conduits dans la série (et dans les livres) comme des arrivistes. S’appuyant sur leur fortune, ils se sont associés à un candidat à la couronne puis au roi lui-même afin de se hisser sur le Trône de Fer. Et quelque part, leurs vêtements à la fois modernes dans la coupe et provoquants, traduisent ce statut de « parvenus ».

Vous me direz à raison que de ce point de vue, les Lannisters sont tout autant des parvenus que les Tyrell puisqu’ils ont eux aussi utilisé leur fortune comme levier pour flirter avec le pouvoir suprême puis l’épouser. Et c’est exact. Sauf que lorsque la série débute, nous n’assistons pas à cette marche vers le pouvoir. Cersei est déjà installée à sa place de reine et a depuis longtemps assis son statut, entre autre depuis qu’elle a produit des héritiers.
Margaery quant à elle a joué sous nos yeux à se reprocher de la lumière. Il faut donc que sa stratégie soit explicite à tous niveaux, y compris dans ses vêtements.

Il ne faut pas perdre de vue que dans le cadre d’une fiction, le costume est fonctionnel et non réaliste ou approprié à des logiques de notre monde. Margaery ne se balade pas les seins à l’air et sans manches uniquement parce que dans son pays il faut chaud. Elle est ainsi costumée (et non habillée) pour traduire ce qu’elle représente.
La logique voudrait sans doute qu’issue d’une grande maison, Margaery porte des vêtements luxueux mais relativement couvrant, afin de ne pas enfreindre la bienséance. Mais la logique du récit impose qu’elle affiche par sa silhouette, ses intentions, que l’on comprenne qui elle est et quels sont ses buts d’un seul coup d’oeil. Même si son tout premier costume était assez boobesque, par la suite, dans la saison 2, on l’aura vu porter une tenue assez couvrante alors qu’elle est une épouse, quasiment une reine.

Donc, Margaery adapte bien son style au but qu’elle poursuit et se découvre au besoin, lorsqu’elle incarne aux yeux de tous la jeune fille à marier et qu’elle cherche à obtenir la main de meilleur parti de Westeros.
A nouveau reine, on l’a vue adopter un style nouveau, plus couvrant et solennel. cette robe avait pour but d’humilier Cersei et de lui faire comprendre qu’elle avait pris sa place, mais on peut aussi lui ajouter ce sens nouveau, à savoir qu’une fois finie l’opération séduction, Margeary peut se vêtir comme son rang l’exige.

Si cette tenue, le jour de son arrestation, conserve ce qui fait l’ADN de son style, on peut remarquer un décolleté moins plongeant qu’à l’accoutumée.

Pas plus tard que dans l’épisode prochain, nous découvrirons d’ailleurs le nouveau style de Margaery, post séjour dans les geôles du septuaire.

Mais revenons un instant à Vère et sa robe de princesse Disney.

Pas mal de choses à dire, à commencer par le choix des couleurs par Talla. Vère n’a porté que du marron depuis le début de la série et je serais même tentée de dire qu’elle n’a jamais porté que les mêmes vêtements depuis la saison 2.
Talla suggère le bleu nuit et l’argent pour Vère, avant de lui filer une robe or et noir. Concrètement, sur les couleurs, je n’ai rien à dire de particulier. Sur l’ensemble en revanche, on est clairement sur la tenue la plus éloignée possible de tout ce que Vère a porté jusqu’ici. Un tissu brillant, des manches bouffantes, une coupe trop étroite pour elle, des chaussures avec lesquelles elle a du mal à marcher… Nous sommes aux antipodes de tout ce qui a précédé. Un décalage nécessaire pour qu’elle fasse illusion, brièvement, auprès de Randyll Tarly. On sent également Vère très mal à l’aise dans sa robe. Ceci autant à cause de ses chaussures que d’un vêtement qui visiblement la serre. Il s’agit d’une des robes de Talla, qui n’a pas été taillée pour Vère. Elle n’est donc pas à son aise car rien ici à Corcolline n’est fait pour elle. Pas même cette jolie robe. Le vêtement traduit ici l’inconfort d’un personnage ainsi que le fait qu’il ne semble pas appartenir au lieu. Elle a beau faire illusion, elle ne sera jamais une dame de Corcolline.

le point chiffon

Port Réal.

C’est un Tommen au top de son leadership que nous retrouvons cette semaine , cadré dans une écrasante plongée au cœur du septuaire.
Vous vous souvenez, la semaine dernière, je vous parlais de la contre-plongée qui servait d’emphase pour souligner le pouvoir d’un personnage. Et bien la plongée, soit la caméra orientée vers le bas, a logiquement l’effet inverse et la scène entre Tommen et le Captain High Sparrow a donc ce sens elle aussi.

Notre petit chaton couronné est perdu. Non pas qu’il navigue entre ses loyautés ou qu’il se pose des questions sur le sens de la vie et l’origine de l’univers (42), mais plutôt qu’il attend un peu connement que quelqu’un en qui il croit et qu’il respecte lui dise quoi faire. High Sparrow a beau lui parler au cœur de son sanctuaire, dominé par les statues des dieux et noyé dans le symbole des Sept, il sent que le petit a encore besoin d’un dernier coup de pouce pour tomber dans ses rets. Alors quoi de mieux que de le précipiter dans les bras de l’étourdissante Margaery Tyrell ?

«-Tommen mon tout petit, écoute-moi bien.
Oui ma reine.
Le Grand Moineau est tout gentil. Il aime les chatons.
Oooooooh….
Il fait de délicieux cookies.
Mmmmmmmhhhhh….
Nous pouvons lui faire confiance.
Ouiiiiiiiiiiii…. »

Margaery, es-tu en réalité Kaa ?

Bon écoutez, j’achète pas.

Je n’achète pas la sincérité de Margaery. D’accord, voir Loras en plein nervous breakdown l’a ébranlée, je n’en doute pas un seul instant, mais que ma petite futée se soit fait retourner le cerveau par le Captain, je n’y crois pas une seconde.
L’avenir me donnera tort, ou raison, mais piégée par High Sparrow, et sentant bien que la couronne irait tôt ou tard trop loin, quel choix lui restait-il à part jouer le jeu ? Margaery comprend beaucoup de choses et elle a beau plaider l’indifférence face aux miséreux dans les rues, elle a été à leur contact. Et n’ignore sans doute pas le poids de la plèbe. Elle sait, mieux que quiconque sans doute dans le Donjon Rouge, combien s’opposer ouvertement à la Foi Militante peut être un jeu dangereux lorsque Port Réal est peuplée d’une foule en colère, ses frustrations transformées en haine contre les puissants par un discours implacable de simplicité.
Pour sauver sa maison, et son frère, Margaery ne peut pas rester en prison. Elle n’a pas d’autre choix que de transiger pour l’heure et de continuer de manipuler son tendre époux afin de l’emmener où elle le désire. Après, avec Tommen, ce n’est pas vraiment du jeu, j’en conviens, mais c’était pour elle la meilleure chose à faire, afin de se donner une chance d’agir réellement dans cette affaire.


« La Foi et l’Etat main dans la main et si vous êtes pas contents, je sors le 49.3 ! »

En quelle mesure High Sparrow est-il dupe de ce jeu, c’est la grande question. Ce qui est évident en revanche c’est que le bonhomme est un monstre de manipulation et de mauvaise foi et je dis ça sans jeu de mot. La manière dont il annule la marche de Margaery juste parce qu’elle lui a livré Tommen, c’est presque jeter à la face de la foule assemblée à ses pieds : « OSEF des Sept, maintenant j’ai ce que je voulais. Le roi me mange dans la main. »
Aurait-il fait preuve de conviction religieuse, Margaery aurait marché pour expier.
Ici, on le voit très clairement compromettre sa foi afin de servir son objectif ultime, à savoir se taper une grosse part du gâteau.

le point chiffon

C’est au tour de ces messieurs de jouer au jeu des atours et je commence tout de suite par l’évident symbole de « WTF Tommen » de la semaine :

Alors que les gardes royaux affichent leur loyauté à la Foi Militante, Jaime lui porte forcément l’armure non modifiée :

Un gros GG au forgeron qui a dû se taper le martelage des armures de l’escorte de Tommen dans un temps record d’ailleurs. Big up à toi.

Quant à Mace Tyrell, il avance tel un guignol dans son armure fleurie, comme quoi, son fils est le seul homme sur terre capable d’être crédible dans de la plaque incrustée myosotis.

Oh, Mace Tyrell, tu es pour l’éternité mon héros.

le point chiffon

Car jamais je dis bien JAMAY je n’avais vu aussi peu de charisme dans un seul homme. L’impérial vent que lui met sa propre armée après sa harangue, c’était somptueux.
Le pire étant que le discours en lui-même n’est pas mal. Sauf que la seule tronche de Mace sous son panache bleu et blanc, la tête coincée dans un casque à fleur, monté sur un cheval qui n’a tellement pas envie qu’on l’associe à ce grotesque personnage qu’il faut un palefrenier pour le tenir, ben je suis désolée mais même avec la meilleure volonté du monde, difficile de se sentir concerné.

Bizarrement, lorsque c’est Jaime qui prend la parole face à High Sparrow, ça fonctionne mieux. Question sans doute de charisme et peut-être aussi de faire monter un escalier à son cheval, armé de pied en cape, sous le nez du Captain, encore plus dégueulasse que d’habitude (sans déconner, ok, tu as fait vœu de pauvreté mais est-ce que ça incluait aussi faire abstinence de savon ??). Parce qu’une armée entière dans le dos ne suffit plus, alors Jaime engage un bras de fer avec son adversaire.

Meanwhile, quid de la sincérité de la repentance (« repentation ! »© frère Macramé) de Margaery ? On peut la voir franchement surprise par l’intervention de Jaime et Mace mais ce que l’on peut constater surtout, lorsque le manchot of house Lannister invective le Captain en lui promettant la mort de son équipage, c’est le SMIRKE.


Ah, le célèbre petit sourire en coin de Margaery, sa moue railleuse qui à cet instant précis, je vous l’accorde, peut être dirigé soit vers le High Sparrow, soit vers Jaime. Si ce smirke est déclenché pour le premier, alors cela marque son espoir de se faire sauver les miches plus rapidement que prévu. Si c’est en direction du second, c’est parce qu’elle sait qu’elle a retourné Tommen et que de toute manière, High Sparrow a gagné.

Lorsque celui-ci annonce qu’il n’y aura pas d’expiation, on la sent déboussolée, j’espère moins de voir la perspective de sa marche s’éloigner que celle de regagner le Donjon Rouge.
High Sparrow avait forcément prévu de faire annuler au dernier moment cette marche. Sinon il n’aurait pas gardé Tommen au septuaire, et ce dernier n’aurait pas préparé un discours (enfin, High Sparrow ne lui aurait pas fait apprendre un discours par coeur) ni fait changer l’armure de ses gardes. Quant à Margaery, elle n’en a tout simplement pas été informée, comme l’indique clairement sa confusion au moment de l’annulation. Ce qui aurait tendance à me faire dire que High Sparrow ne lui fait pas confiance. Et à mon avis, il a raison.

In fine, trois personnes semblent ravies de ce dénouement : Tommen, Ravi de la Crèche, First of is Name, Margaery qui n’aura pas à montrer ses boobs à toute la ville, et le Captain qui a donc gagné.
Si Jaime et Olenna sont for marri (Mace n’a strictement rien compris à ce qu’il s’est passé), leur chagrin ne surpassera jamais celui de septa Terminator, privée d’agiter sa petite clochette dans les rues de Port Réal en gueulant « SHAAAAAME » toutes les deux secondes.

Avec la fureur d’un enfant déchirant une serviette en papier, Jaime Lannister nous fait une ser Barristan devant le Trône de Fer, sur le refrain de « j’en ai marre de ces conneries » à la différence près qu’il se fait en réalité bien plus limogé par Tommen que Barristan le fut jadis par Joffrey. Et se faire virer par king Courgette, First of His Name, incapable de répondre à son ptonton sans bugger comme un jeu Bethesda ou sans consulter sa Main du regard, c’est je pense la honte ultime.

La lose pourrait-elle être plus violente encore pour ser Jaime ? OUI ! Car on l’envoie dans le Val de Loire, même que c’est plein d’inondations en ce moment alors flûte, qu’est-ce que je vais foutre là-bas à part bouffer de la tarte tatin, je te le demande Cersei, pose tout de suite cette bouteille et écoute-moi, j’ai le seum bon sang !

«-Hmmhmm…
Tu m’écoutes ?
Ouioui. C’est bon la tarte tatin.
Je veux pas aller à La Motte Beuvron !!!
Mais si mais si, lala, Jaime, ce n’est pas si affreux, y’a de beaux châteaux à visiter !
Cersei, tu m’inquiètes, tu es un peu trop calme… »

Moi aussi, Cersei m’inquiète beaucoup…

le point chiffon

Cersei me désespère cette année. UNE robe. Wooaaah. Tu penses pas à moi, mareinelareine ? Déjà parce que cela me laisse peu de matière, mais aussi parce que une belle femme comme Lena Headey mérite d’être vêtue des atours les plus chatoyants à longueur d’épisode.
Mais que voulez-vous, la reine est en grand deuil et ne quittera pas l’habit noir avant que sa vengeance ne soit accomplie.

La robe noir de deuil aux épaules brodées de lions est dans la série depuis la saison 4 et la mort de Joffrey. Sa première apparition remonte à la scène où la reine se rendait auprès d’Oberyn pour s’assurer que tout irait bien pour Myrcella.

Douce ironie de la voir se cantonner à ce vêtement depuis l’annonce de la mort de sa fille.

J’avais l’an passé parlé des robes de deuil de la reine, entre autre de la réversible, celle avec le mode uni off et le monde à motif on.
La tenue de cette saison est bien plus modeste que celle que je viens d’évoquer. Elle traduit à merveille l’état dans lequel se trouve la reine. Cersei est en guerre, abattue par le chagrin, mais en quête de vengeance. Un vêtement relativement discret (« relativement », c’est le mot clé) lui permet de conserver profil bas. On sait tous ici que c’est du flanc, mais ainsi, Cersei ne semble plus briguer la place de reine. Subtile comme toujours, elle dément rapidement son allure par ses propos et sa propension à se confondre avec Margaery dès que le mot « reine » est prononcé, mais bon, disons que d’un point de vue stylistique, elle essaye.

En guerre, Cersei a aussi d’autres choses à penser. En gros, le fait de conserver la même tenue jour après jour nous dit qu’elle n’a pas le temps pour ses conneries. Sans doute n’y pense t’elle-même pas. Son séjour dans les geôles du septuaire l’a affectée bien plus qu’elle ne le pense et cette absence de souci pour le vêtement traduit peut-être aussi l’évanouissement chez elle de certaines préoccupations futiles.

Mustang faisait il y a deux semaines remonter une info intéressante sur la bague que Cersei arbore ostensiblement cette année. Les plus observateurs d’entre vous auront sans doute reconnu la bague de Joffrey (moi pas) que la reine porte constamment. Rien de bien méchant en soit, après tout, elle peut avoir conservé un souvenir de son fils (et de sa fille aussi, cf le médaillon, qui peut être aussi bien le sien que celui de Myrcella, les deux étant identiques). Si je n’avais pas fait le lien entre Joffrey et la bague, j’avais en revanche remarqué vite fait en passant qu’on la voyait assez souvent. Depuis le début de la saison, il y a souvent des gros plans sur les mains de la douairière et la bague étant du genre énorme, il est assez difficile de la rater. Je m’étais arrêtée là, jusqu’à ce que j’apprenne donc qu’il s’agit de la bague de Joffrey. A laquelle on fait constamment un rappel, à chaque fois que Cersei est dans un épisode.
Cette semaine, dans sa confrontation avec Jaime, on la voit la triturer et la faire tourner sur son doigt. Intéressant car si le bijou n’est pas montré en gros plan, l’actrice cherche bien à attirer notre attention sur lui par ce mouvement.

Et là, je suis presque tentée de dire qu’il ne s’agit donc plus d’un simple accessoire. La reine veut se venger, pour ce qu’elle a subi, et par extension, pour ce que sa famille a subi. La bague peut donc simplement nous montrer ce qu’Arya expliquait cette semaine à voix haute : la reine aime son fils plus que tout au monde, et elle est très très en colère. La mort de Joffrey aura été le premier coup de poignard dans le dos de la maison Lannister, un évènement hautement symbolique que la bague peut tout simplement ici évoquer.

le point chiffon

Cersei a beaucoup changé cette saison. Elle qui était fureur et courroux l’année dernière encore, semble gagnée par une colère froide, plus inquiétante encore. Regardez comme elle est cool face à la perspective d’un duel judiciaire :

«-Le High Sparrow a une armée !
J’ai la Montagne. »

Cool face au départ de Jaime, tellement cool qu’elle ressemble de plus en plus à son paternel. Enfin, il faut relativiser. Certes, ce qui ne l’a pas tuée l’a rendue plus forte, mais il ne faudrait pas exagérer non plus, même le meilleur des EPO ne fera jamais d’une mule un cheval de course. Ceci étant dit, cette nouvelle Cersei m’inquiète vraiment, surtout au regard de la vision de Bran prévoyant l’incendie de Port Réal. Qui d’autre couve assez de haine et de mépris pour en arriver à pareille extrémité ? Qui d’autre pourrait utiliser cette arme ultime contre la Foi mais aussi contre un peuple qui s’est repu de son humiliation publique ?

Et pire : si nous en arrivons à ce scénario, comment réagira Jaime, lui a qui tué son roi et trahi ses vœux pour sauver Port Réal des flammes du feu grégeois ?

Sing me a song of a lad that is gone…

Le monde n’en brûlait pas spécialement d’impatience mais il est grand temps de prendre ses nouvelles de Walder Frey.
Le vieux grigou semble ne pas avoir bougé d’un pouce depuis la saison 3, toujours vissé qu’il est à ce même siège depuis lequel il contemplait la chute de la maison Stark.
Cependant, et ça fait plaisir, nous le retrouvons dans ce qui n’aura pas été un de ses meilleurs jours puisque ses fils à petit chapeau viennent lui annoncer qu’ils ont « égaré » Vivesaigues.

Cette scène n’a pas d’importance capitale autre que de remettre les Frey et les Tully sur le devant de la scène. Teasés depuis le début de la saison, le retour de ces deux familles marque une fois encore ce mouvement de la saison 6 qui se retourne et regarde vers le passé. On peut noter l’insistance des plans sur l’épouse de Walder Frey, rappelant la fin tragique de la précédente, tombée sous les coups de Catelyn. Ceci nous permettant de nous souvenir que c’est dans cette même pièce qu’ont eu lieu les Noces Pourpres, mais aussi combien lord Walder est une sombre ordure.

Ok, Edmure : soit les conditions de détention aux Jumeaux sont déplorables, soit tu n’as pas décuité depuis le mariage.

Typiquement, Edmure Tully est le genre de personnage que 80% du public a oublié depuis la saison 3, quand il partait gaiment inaugurer sa promise sur l’air de « The Bear and the Maiden Fair ». Edmure avec sa tête de parfait neuneu qui ne comprend ce qui lui arrive que 10 ans après tout le monde devrait donc servir de monnaie d’échange auprès du Silure. Je souhaite bien du plaisir à Walder frey pour négocier dans ces conditions.

Ein volk, ein reich, eine khaleesi.

Il me semble que ça fait longtemps que je n’ai pas utilisé ce titre pour l’arc de Daenerys mais c’était aujourd’hui le moment où jamais. Car elle est de retour, notre adorable fasciste bouclée, avec ses grands discours, ses rêves de conquête, son instrumentalisation des foules.
Mettez –vous deux secondes à la place des Dothrakis qui l’ont suivie parce qu’elle est ignifugée et accessoirement, parce qu’elle a tué tout le Dosh Veereel. Ils sont sans doute à la fois super impressionnés mais aussi un peu terrifiés par cette gamine aux étranges pouvoirs. Et puis comme leurs chefs sont morts, ils n’ont pas bien le choix, il faut la suivre.
Et alors que tu es peinard sur ton cheval, voilà t’y pas que la khaleesi débaroule à dos de dragon et par dragon, je n’entends pas Crocmou mais sa majesté Balerion réincarnée avec la gueule bardée de dents, le dos plein de pics et l’air vindicatif comme un panneau. Je pense que le temps qu’elle ait fini son discours, tu as déjà dû changer deux fois de slip rapport à la frayeur que tu as ressenti.

«-Vous allez me jurer fidélité !
J’ai pas voté pour vous !
PROSTERNEZ-VOUS DEVANT LE DRAGON !
Sieg Heil ! »


Ce n’est jamais que la deuxième fois que j’utilise ce meme. Tellement approprié

Quel choix ont-ils ? Sans chef autre que la fille qui leur a inspiré une certaine dévotion pour un acte magique, ils ont sans doute décidé de la suivre pour la fascination qu’elle leur inspire. Mais ensuite, comme asseoir son pouvoir face à une horde pas forcément malléable sur le long terme ? Comment pousser chaque Sang Coureur à se donner corps et âme pour son objectif ultime, Westeros, et tout ce que cela implique pour un Dothraki qu’elle va livrer en pâture et en slip aux chevaliers de l’ouest ?

Let’s do this Daenerys style






Même si elle a l’air un peu ridicule perchée en haut de son ‘ros dragon, Dany fait son petit effet sur les Dothrakis. Les pauvres vieux ne peuvent pas faire grand-chose d’autre que de crier « Hourra ! », soit parce qu’ils sont subjugués par Drogon, soit parce qu’ils ont trop les glandes pour oser faire autre chose.
Rappelez-vous de la vision de Bran : Westeros prise en tenaille entre la glace et le feu. Aucun des deux n’a vocation à être positif. Même si un reboot général ne ferait de mal à personne. Dagobert règne sur la glace mais Daenerys est la reine du feu. Elle n’est pas la souveraine juste qu’elle s’imagine. Daario le lui dit, les yeux dans les yeux, « vous êtes une conquérante, Daenerys du Typhon ».

En distribuant à tous l’honneur d’être un de ses Sang Coureurs, Daenerys achète la loyauté de ses sujets, les désignant comme ses élus.
Daenerys a toujours été de celles qui règnent d’une main de fer dans un gant de fer. Ses grands idéaux camouflent aisément le fond de son action, qui consiste à passer au rouleau compresseur sur les peuples afin de leur imposer sa vision du monde et le culte dévot de sa personne. Souvenez-vous de sa pose de conquérante, comme shootée par Leni Riefenstahl, au sommet de la grande pyramide de Meereen, auréolée par la bannière rouge et noire de la maison Targaryen (dans Targaryen, il y a aryen. Je dis ça, je dis ryen).

Dany veut conquérir un continent entier. Elle veut réformer un système qu’elle juge corrompu pour mettre en place un nouveau système qu’elle contrôlerait de A à Z. Dany aime qu’on l’aime, qu’on la vénère et qu’on la craigne. Elle ne supporte pas qu’on la contredise et méprise les avis éclairés de ses conseillers pour n’en faire qu’à sa tête. Dany est tellement sûre de son awesomeness qu’elle n’a pas peur d’ouvrir plusieurs fronts à la fois (chaque cité esclavagiste étant un front qu’elle n’a jamais pris le temps de stabiliser avant de passer à la suivante). Dany joue de son image et de ses grosses armes qui crachent du feu pour impressionner ses soldats et leur faire faire à peu près n’importe quoi en son nom comme aller assiéger des châteaux forts avec des lances et des slips. Si Daenerys était végétarienne et avait un berger allemand, je vous fiche mon billet que l’on commencerait sérieusement à la regarder de travers.

La série est autrement plus explicite sur la nature réelle de Daenerys et du pouvoir tel qu’elle se le figure. Dans les romans, elle n’est racontée ou presque que de son point du vue ou de celui des sycophantes qui la suivent partout. Son très jeune âge est régulièrement mis en avant nous pousse aussi sans doute à ne pas la voir pour ce qu’elle est.

De la même manière que le portrait de Cersei a gagné en nuances dans la série contrairement aux livre où il était plus difficile de la voir sous toutes les coutures, la faute à une narration enchainant les points de vue, celui de Daenerys, plus objectif à l’écran, nous permet de mieux embrasser les ombres de ce personnage.

Fondamentalement, Daenerys n’est pas mal intentionnée. Son obsession pour le Trône de Fer lui vient des discours dont elle a été abreuvée toute son enfance, aussi bien que de la nécessité de survivre. Même si Westeros a en ce moment autre chose à faire que de chasser les blondes peroxydées, Dany peut encore s’inquiéter de l’envie éventuelle d’un nouveau souverain décidant qu’elle est une épine dans son pied à retirer de toute urgence. Comme le disait si bien Cersei « il faut vaincre ou périr ». Le fait est que Dany ait été chassée toute son enfance par les assassins à la solde de Robert. Elle aura cette peur chevillée au corps toute sa vie, ce qui explique pourquoi elle rejette Jorah avec violence en découvrant que ce dernier était un sous-marin au service de l’usurpateur.
Regagner le trône ne la mettrait certes pas à l’abri d’un éventuel assassin, mais disons qu’elle se sentirait plus à son aise le fondement vissé sur son héritage qu’à courir devant les poignards par-delà Essos.

Ensuite, abolir l’esclavage n’était pas non plus une mauvaise idée. Ce qui n’a pas fonctionné dans le plan de Daenerys, c’est le mode opératoire et sa vision à court terme. Manquant de maturité politique, et bien trop sûre d’elle, Dany s’est persuadée que le monde plierait devant sa volonté sans se poser de questions.
Pas politicienne pour deux sous, Daenerys est bien une conquérante, incapable de se fixer un programme sur le temps long et qui n’avance qu’au coup de force. Toute son intrigue a progressé ainsi, à quelques exceptions près. La destruction de la Maison des Non-Mourants, celle de Xaro Xho… Xar… XXD, la prise des cités de la Baie des Esclaves, ses rapports avec l’opposition, et pour finir, sa prise de pouvoir sur les Dothrakis. Daenerys est une force brute qui avance en défonçant chaque obstacle sur son passage, sans se soucier de reconstruire derrière elle.

Finalement, elle entretient aussi certains points communs avec Dagobert : nés tous deux d’un acte magique (le rituel des Enfants de la Forêt pour lui, le bûcher de Drogo pour elle), ils commandent à deux éléments opposés (la glace et la feu), et à une troupe robotisée/fanatisée à leur service (les zombautres pour Dagobert, les Immaculés et les Dothrakis pour Dany).

Vue comme ça, elle a soudainement l’air moins choupinette, la Mother of Dragons. Mais tout ceci suit une logique. Comme on l’avait vu suite à l’accident du gaz qui était resté ouvert au Dosh Khaleen, Daenerys n’est pas un personnage comme les autres. Il y a quelque chose de plus chez elle, qui confine à la divinité, au principe sacré. De la même manière que Dagobert et sa bande n’ont rien de normaux, Daenerys n’est pas une humaine lambda. Elle est autre chose, une créature née du feu. Le fait de la voir tout écraser sur son passage correspond aussi à cette nature. Comment pourrait-elle se soucier du menu fretin alors que son destin l’appelle à quelque chose qui nous dépasse tous ? La frontière devient alors très fine entre la figure de l’héroïne se forgeant un destin divin et celui de la dictatrice persuadée d’être l’Elue dont ce monde a besoin.

La semaine prochaine…

Sansa et Jonny font la tournée des grands ducs du Nord, distribuant des tracts « Votez Stark » absolument partout.
Meanwhile, Theon et Asha arrivent à Volantis sans doute dans l’espoir d’y trouver un cock merchant, échoppe dont la chalandise n’a de cesse de faire rêver le prince des Îles de Fer.
Vu qu’il ne reste plus que trois épisodes et que l’on approche à grand pas de l’épisode 9 où il va passer un truc, comme tous les ans, à moins que cela ne se fasse dans l’épisode 8, parce que ça arrive aussi que D&D décident de surprendre leur public, j’imagine que globalement, la semaine prochaine nous allons avoir un peu de mise en place pour le final. Je ne m’attends donc pas à ce qu’il se passe des choses de foufou à la Motte Beuvron ou à Chenonceau, à part des démoulages de tarte tatin. Enfin, nous verrons bien…

En tout cas cette saison, malgré un démarrage franchement pénible, a su rebondir pour délivrer quelque chose de qualité. L’intrigue avance bien, et pour le moment D&D gèrent plutôt efficacement ce navire que GRR Martin leur a confié. Certes, ils le font à leur sauce et dans les limites du supports qui est le leur, mais pour le moment, ils se débrouillent bien. J’ai même le sentiment que débarrassés de certains passages obligés, ils trouvent un rythme plus soutenu et des formes narratives plus efficaces pour une série télé. Bref, pour l’heure, à mes yeux, cette saison prend le chemin d’un très bon cru, et confirme que les showrunners sont parfaitement à même de gérer leur chanson de la glace et du feu.

34 commentaires Ajoutez les votres
  1. Très intéressant le parallèle Daenerys/White Maul. Et que celle-ci devienne de plus en plus dictatrice est vraiment intéressant, même si je n’ai pas aimé cette scène finale d’épisode. En revanche si tous les Dothrakis gueulent « hourra », il est intéressant de noter que Daario n’a pas l’air emballé du tout.

    Sinon Cersei me fait peur aussi. Je serai Pycelle je filerai à l’autre bout du monde prendre ma retraite !!!!

  2. Très intéressant le parallèle Daenerys/White Maul. Et que celle-ci devienne de plus en plus dictatrice est vraiment intéressant, même si je n’ai pas aimé cette scène finale d’épisode. En revanche si tous les Dothrakis gueulent « hourra », il est intéressant de noter que Daario n’a pas l’air emballé du tout.

    Sinon Cersei me fait peur aussi. Je serai Pycelle je filerai à l’autre bout du monde prendre ma retraite !!!!

  3. Très très intéressant! Et très bon comme toujours.
    Deux petites choses cela dit:

    – Cersei n’est pas au courant pour les caches de feu grégeois. Jaime l’est mais je ne crois pas qu’il va le lui (ou qu’il le lui a) révéler. Du coup, je pense pas qu’elle va faire sauter KL. A mon avis, c’est plutôt Daenerys avec l’aide de ses dragons par inadvertance en voulant conquérir le bordel. Barbecue géant les gars!

    – Coldhands n’est Benjen QUE dans la série.
    Dans le bouquin, il est bien dit que CH est vieux mais vieux-centenaire et pas vieux comme les morveux qui pensent qu’à 30 ans, on commence déjà à perdre ses neurones et à développer des lumbagos.
    ça reste plus pratique de « fondre » les deux ensemble, ça évite de présenter un énième personnage. Maintenant la question que je me pose concernant les bouquins c’est ou est Benjen et est-ce que l’explication de ce qui est arrivé à Coldhands sera la même que dans la série (avec les enfants et les WW).

  4. Très très intéressant! Et très bon comme toujours.
    Deux petites choses cela dit:

    – Cersei n’est pas au courant pour les caches de feu grégeois. Jaime l’est mais je ne crois pas qu’il va le lui (ou qu’il le lui a) révéler. Du coup, je pense pas qu’elle va faire sauter KL. A mon avis, c’est plutôt Daenerys avec l’aide de ses dragons par inadvertance en voulant conquérir le bordel. Barbecue géant les gars!

    – Coldhands n’est Benjen QUE dans la série.
    Dans le bouquin, il est bien dit que CH est vieux mais vieux-centenaire et pas vieux comme les morveux qui pensent qu’à 30 ans, on commence déjà à perdre ses neurones et à développer des lumbagos.
    ça reste plus pratique de « fondre » les deux ensemble, ça évite de présenter un énième personnage. Maintenant la question que je me pose concernant les bouquins c’est ou est Benjen et est-ce que l’explication de ce qui est arrivé à Coldhands sera la même que dans la série (avec les enfants et les WW).

  5. Très bon billet plein de points chiffon !
    pour la théorie que tu as émise dans la zone spoiller, je n’y crois pas trop, et pour une simple raison: les dernières paroles de Baristan Selmy ne vont pas du tout dans ce sens (si tu vois ce que je veux dire…) et je pense peux probable qu’ils retournent leurs vestes de ce coté là, même si on est pas à l’abri d’une surprise !

    Comme tu dis, cette saison est vraiment cool, mais ce que je trouve quand même un peu dommageable, c’est que le scénar’ fait un peu trop fan made dans le sens où la quasi totalité des théories de fans ont l’air de toutes se révéler comme étant vraie: Jon snow ressuscité, Benjen=coldhand, R+J, A+J, manquerai plus que Jaquen soit syrio forel !
    certes on est sur que daario n’est pas balon, faut croire que D&D n’aimaient pas cette théorie ^^

    Bon après, en soit ça n’est pas un défaut, mais ça reste quelque peu… décevant. de se rendre compte que depuis tout ce temps, ce sur quoi nous pouvions théoriser, débattre, rêver, spéculer, croire ou ne pas croire, c’est du concret maintenant (en plus d’avoir été du spoil ^^).
    Je suis d’autant plus déçu que j’avais cru comprendre que GRR Martin avait dit que la théorie L+R resterait dans le doute

  6. Très bon billet plein de points chiffon !
    pour la théorie que tu as émise dans la zone spoiller, je n’y crois pas trop, et pour une simple raison: les dernières paroles de Baristan Selmy ne vont pas du tout dans ce sens (si tu vois ce que je veux dire…) et je pense peux probable qu’ils retournent leurs vestes de ce coté là, même si on est pas à l’abri d’une surprise !

    Comme tu dis, cette saison est vraiment cool, mais ce que je trouve quand même un peu dommageable, c’est que le scénar’ fait un peu trop fan made dans le sens où la quasi totalité des théories de fans ont l’air de toutes se révéler comme étant vraie: Jon snow ressuscité, Benjen=coldhand, R+J, A+J, manquerai plus que Jaquen soit syrio forel !
    certes on est sur que daario n’est pas balon, faut croire que D&D n’aimaient pas cette théorie ^^

    Bon après, en soit ça n’est pas un défaut, mais ça reste quelque peu… décevant. de se rendre compte que depuis tout ce temps, ce sur quoi nous pouvions théoriser, débattre, rêver, spéculer, croire ou ne pas croire, c’est du concret maintenant (en plus d’avoir été du spoil ^^).
    Je suis d’autant plus déçu que j’avais cru comprendre que GRR Martin avait dit que la théorie L+R resterait dans le doute

  7. Ahh cool en fait ce petit billet tardif ça permet de se remettre dans le bain avant le prochain.Très bon billet comme d’hab je tiens à juste rajouter que , pareil Margeary je sens bien la grosse feinte , elle est beaucoup trop intelligente pour se faire retourner ( surtout vu ce qu’elle dit à son frère ). Bigre la saison passe vite par contre Oo

  8. Ahh cool en fait ce petit billet tardif ça permet de se remettre dans le bain avant le prochain.Très bon billet comme d’hab je tiens à juste rajouter que , pareil Margeary je sens bien la grosse feinte , elle est beaucoup trop intelligente pour se faire retourner ( surtout vu ce qu’elle dit à son frère ). Bigre la saison passe vite par contre Oo

  9. Intéressant ce point de vue sur Daenerys. Si j’ai déjà vu des « anti-Daenerys » peuplés les forums, c’est bien ce point de vue qui explique aussi bien qu’elle n’est potentiellement pas la reine rêvée. Le plus intéressant étant que la comparaison avec Hitler avait été faite par un des réalisateurs « elle n’est pas totalement Hitler… mais elle a le pouvoir ! ».

    (oui, je suis nouvelle sur le blog. Je l’ai découvert par pur hasard en stalkant les forums et j’ai trouvé ces billets tellement bons que depuis, je les suis toutes les semaines (j’ai même commencé à lire ceux des anciennes saisons, c’est qu’on en apprends des trucs !))

    Pour en revenir à Daenerys, à titre personnel, je ne fais pas partie de ses adorateurs (je suis plutôt glace que feu) pour plusieurs raisons dont la principale est cette habitude dans la série à la présenter comme une reine fabuleuse et admirable qui créera un monde meilleur (cf : la discussion entre Jorah Daario en début de saison) alors que j’avais juste envie de dire « mais non ! ». Mais je m’éloigne, que l’on me pardonne pour cet écart. Toujours est-il que depuis quelques jours, je commence à me demander si Daenerys n’était pas destinée à chuter, précisément (chose qui me semblait impensable il y a quelques saisons !). Sa force brute, son côté légèrement totalitariste et destructeur… toussa toussa. Ca rappelle un peu Aerys, non ?
    (je ne m’avancerai pas davantage dans cette supposition car je ne sais pas encore s’il s’agit d’une issue probable ou simplement de voir Daenerys chuter et autre que l’issue promise Jon-Daenerys sur le trône). Je remercie au passage ce cher Daario qui m’aura bien mis sous les yeux l’évidence : Daenerys est une conquérante pas une reine. Ouais, il m’aura juste fallu trois saisons pour m’en rendre compte. Amen !

    Si Corvenin sera sans doute très utile à la Garde de Nuit (s’il a pas mourut d’ici là), je gage que papa Tarly ne la la laissera pas partir si facilement. Sur le papier, good idea Sam ! Dans les faits…

    Bonne continuation !

  10. Intéressant ce point de vue sur Daenerys. Si j’ai déjà vu des « anti-Daenerys » peuplés les forums, c’est bien ce point de vue qui explique aussi bien qu’elle n’est potentiellement pas la reine rêvée. Le plus intéressant étant que la comparaison avec Hitler avait été faite par un des réalisateurs « elle n’est pas totalement Hitler… mais elle a le pouvoir ! ».

    (oui, je suis nouvelle sur le blog. Je l’ai découvert par pur hasard en stalkant les forums et j’ai trouvé ces billets tellement bons que depuis, je les suis toutes les semaines (j’ai même commencé à lire ceux des anciennes saisons, c’est qu’on en apprends des trucs !))

    Pour en revenir à Daenerys, à titre personnel, je ne fais pas partie de ses adorateurs (je suis plutôt glace que feu) pour plusieurs raisons dont la principale est cette habitude dans la série à la présenter comme une reine fabuleuse et admirable qui créera un monde meilleur (cf : la discussion entre Jorah Daario en début de saison) alors que j’avais juste envie de dire « mais non ! ». Mais je m’éloigne, que l’on me pardonne pour cet écart. Toujours est-il que depuis quelques jours, je commence à me demander si Daenerys n’était pas destinée à chuter, précisément (chose qui me semblait impensable il y a quelques saisons !). Sa force brute, son côté légèrement totalitariste et destructeur… toussa toussa. Ca rappelle un peu Aerys, non ?
    (je ne m’avancerai pas davantage dans cette supposition car je ne sais pas encore s’il s’agit d’une issue probable ou simplement de voir Daenerys chuter et autre que l’issue promise Jon-Daenerys sur le trône). Je remercie au passage ce cher Daario qui m’aura bien mis sous les yeux l’évidence : Daenerys est une conquérante pas une reine. Ouais, il m’aura juste fallu trois saisons pour m’en rendre compte. Amen !

    Si Corvenin sera sans doute très utile à la Garde de Nuit (s’il a pas mourut d’ici là), je gage que papa Tarly ne la la laissera pas partir si facilement. Sur le papier, good idea Sam ! Dans les faits…

    Bonne continuation !

  11. @Marina, la description des bouquin quant-à l’age de coldhand n’a pas beaucoup d’importance, je te rappel que Theon a aussi des allures de vieillard méconnaissable suite aux tortures de Ramsay, alors imagine l’apparence que tu te tape suite à une zombification puis une dézombification-par-insertion-d’un-objet-magique-très-tranchant-directement-dans-le-palpitant .
    Bref, Benjen peut très bien avoir pris un gros coup de vieux et donc être Coldhand

  12. @Marina, la description des bouquin quant-à l’age de coldhand n’a pas beaucoup d’importance, je te rappel que Theon a aussi des allures de vieillard méconnaissable suite aux tortures de Ramsay, alors imagine l’apparence que tu te tape suite à une zombification puis une dézombification-par-insertion-d’un-objet-magique-très-tranchant-directement-dans-le-palpitant .
    Bref, Benjen peut très bien avoir pris un gros coup de vieux et donc être Coldhand

  13. crocmou ! mais…. explosé de rire ! j’espère que ce nom n’existait pas dans un random disney et que vuos l’avez inventé ! génial !

    y’avait un autre truc super drole mais je le retrouve pas (bien aussi le meoww, mais ça c’est pas de vous*

    comment ça tout le monde se fout du retour de walder ? OH HE !

    point étymologie: si dans targaryen (tartagueulalarécré leur va bien aussi) il y a « aryen », y’a aussi « targ », et j’ai trouvé ça :
    « target (n.) Look up target at Dictionary.com
    c. 1300, « shield, » diminutive of late Old English targe, from Old French targe « light shield » (12c.), from Frankish *targa « shield, » from Proto-Germanic *targ- (source also of Old High German zarga « edging, border, » German zarge « border, edge, frame, » Old English targe, Old Norse targa « shield, buckler »), perhaps originally « edge of a shield. » Meaning « round object to be aimed at in shooting » first recorded 1757, originally in archery, perhaps suggested by the concentric circles in both. Target-practice is from 1801. Target audience is by 1951; early reference is to Cold War psychological warfare. »

    je retourne lire la suite du billet

    (c’te luxe : un billet de la dame et juste après, visionnage de l’épisode suivant tout frais, tout en dégustant une poire vapeur avec chocolat viennois)

  14. crocmou ! mais…. explosé de rire ! j’espère que ce nom n’existait pas dans un random disney et que vuos l’avez inventé ! génial !

    y’avait un autre truc super drole mais je le retrouve pas (bien aussi le meoww, mais ça c’est pas de vous*

    comment ça tout le monde se fout du retour de walder ? OH HE !

    point étymologie: si dans targaryen (tartagueulalarécré leur va bien aussi) il y a « aryen », y’a aussi « targ », et j’ai trouvé ça :
    « target (n.) Look up target at Dictionary.com
    c. 1300, « shield, » diminutive of late Old English targe, from Old French targe « light shield » (12c.), from Frankish *targa « shield, » from Proto-Germanic *targ- (source also of Old High German zarga « edging, border, » German zarge « border, edge, frame, » Old English targe, Old Norse targa « shield, buckler »), perhaps originally « edge of a shield. » Meaning « round object to be aimed at in shooting » first recorded 1757, originally in archery, perhaps suggested by the concentric circles in both. Target-practice is from 1801. Target audience is by 1951; early reference is to Cold War psychological warfare. »

    je retourne lire la suite du billet

    (c’te luxe : un billet de la dame et juste après, visionnage de l’épisode suivant tout frais, tout en dégustant une poire vapeur avec chocolat viennois)

  15. Personnellement j’ai eu pas mal de problèmes de cohérence dans cet épisode :
    -Je comprends pas le plan de Sam, ils comptent faire quoi de sa compagne et du bambin, il ne peut pas les emmener avec lui à la citadelle, il peut pas les renvoyer au mur, bref c’est un peu foireux, surtout que son père ne va pas laisser passer le vol de l’épée. Ils auraient été safe à Corcolline.
    -Des problèmes de TP de mort-vivants dans la scène de Benjen et bordel Benjen utilise du feu pour se battre, chose hautement improbable dans le livre vu sa condition. Et je ne parle pas du cheval.
    -Le roi Tommen se lie à la foi et sa première décision, c’est de virer un des gardes royaux, soit une décision à l’encontre de la tradition et de la foi. Le seul précédent était celle de Barristan, mais c’était notre ami le roi Joeffrey, qui s’en tamponne le coquillard de ce genre de précepts. La seule chose qui peut relever de ces focntions un garde royal c’est la mort, comme pour la garde de nuit. Pour être cohérent, Tommen pouvait envoyer Jaime au loin de Port-Réal diriger son armée contre le Silure comme dans le livre sans lui retirer son titre. D’ailleurs sérieusement je regrète Joeffrey, Tommen est vraiment un mollusque. Au moins avec Joeffrey on aurrait pas eu tout ce délire du capitaine Sparrow. Je trouve le twist de l’alliance royale vraiment mal ammené mais c’est peut être à cause du jeu pathétique de Tommen (pourquoi recasté l’acteur si c’est pour cela sérieux).
    Sinon oui Margaery sait ultra bien mentir. Pas une seconde on ne peut croire qu’elle est tombée dans le camps des fanatiques lol. Dernier point, comment la scène de la montée des marches en cheval de Jaime était raté au niveau effets spéciaux, ca pique les yeux.
    -De la même manière pour Arya, tout ça pour ça. Bon oui il fallait qu’elle finisse par redevenir Arya mais bordel son arc a tellement trainé en longueur (des longues ellipse avec des entrainements en accéléré façon épisode 3 auraient tellement été mieux) et au final on se demande ce quelle a appris de fondamentalement différent par rapport à son niveau précédent. On a comme une impression que tout son passage chez les sans-visages n’a servi à rien, contrairement aux livres où elle apprend vraiment énormément de chose (notamment à devenir une actrice oscarisable, savoir se fondre dans le décors, savoir changer de visage, maitriser totalement tous ces sens et biensur savoir tuer à la perfection).
    -La scène de Dany vraiment mais vraiment moisie et totalement dispensable, où au passage les effets d’échelle sont ratés (taille du dragon quantique à ce niveau là lol). Mettre une énième scène de soumission d’un peuple (déjà soumis en plus), c’est un peu lourd surtout avec un moyen déjà éculé (le dragon).

  16. Personnellement j’ai eu pas mal de problèmes de cohérence dans cet épisode :
    -Je comprends pas le plan de Sam, ils comptent faire quoi de sa compagne et du bambin, il ne peut pas les emmener avec lui à la citadelle, il peut pas les renvoyer au mur, bref c’est un peu foireux, surtout que son père ne va pas laisser passer le vol de l’épée. Ils auraient été safe à Corcolline.
    -Des problèmes de TP de mort-vivants dans la scène de Benjen et bordel Benjen utilise du feu pour se battre, chose hautement improbable dans le livre vu sa condition. Et je ne parle pas du cheval.
    -Le roi Tommen se lie à la foi et sa première décision, c’est de virer un des gardes royaux, soit une décision à l’encontre de la tradition et de la foi. Le seul précédent était celle de Barristan, mais c’était notre ami le roi Joeffrey, qui s’en tamponne le coquillard de ce genre de précepts. La seule chose qui peut relever de ces focntions un garde royal c’est la mort, comme pour la garde de nuit. Pour être cohérent, Tommen pouvait envoyer Jaime au loin de Port-Réal diriger son armée contre le Silure comme dans le livre sans lui retirer son titre. D’ailleurs sérieusement je regrète Joeffrey, Tommen est vraiment un mollusque. Au moins avec Joeffrey on aurrait pas eu tout ce délire du capitaine Sparrow. Je trouve le twist de l’alliance royale vraiment mal ammené mais c’est peut être à cause du jeu pathétique de Tommen (pourquoi recasté l’acteur si c’est pour cela sérieux).
    Sinon oui Margaery sait ultra bien mentir. Pas une seconde on ne peut croire qu’elle est tombée dans le camps des fanatiques lol. Dernier point, comment la scène de la montée des marches en cheval de Jaime était raté au niveau effets spéciaux, ca pique les yeux.
    -De la même manière pour Arya, tout ça pour ça. Bon oui il fallait qu’elle finisse par redevenir Arya mais bordel son arc a tellement trainé en longueur (des longues ellipse avec des entrainements en accéléré façon épisode 3 auraient tellement été mieux) et au final on se demande ce quelle a appris de fondamentalement différent par rapport à son niveau précédent. On a comme une impression que tout son passage chez les sans-visages n’a servi à rien, contrairement aux livres où elle apprend vraiment énormément de chose (notamment à devenir une actrice oscarisable, savoir se fondre dans le décors, savoir changer de visage, maitriser totalement tous ces sens et biensur savoir tuer à la perfection).
    -La scène de Dany vraiment mais vraiment moisie et totalement dispensable, où au passage les effets d’échelle sont ratés (taille du dragon quantique à ce niveau là lol). Mettre une énième scène de soumission d’un peuple (déjà soumis en plus), c’est un peu lourd surtout avec un moyen déjà éculé (le dragon).

  17. @Gerssiflet
    Je ne parle pas de son apparence physique en fait.
    Je parle du fait que Leaf/feuille dit de lui « They killed him long ago. » ce qui implique qu’il n’est pas mort au début d’AGOT mais il y a bien plus longtemps que ça.
    De plus, GRRM lui-même a dit que Benjen n’était pas Coldhands.
    http://i.imgur.com/FfI1goA.jpg

  18. @Gerssiflet
    Je ne parle pas de son apparence physique en fait.
    Je parle du fait que Leaf/feuille dit de lui « They killed him long ago. » ce qui implique qu’il n’est pas mort au début d’AGOT mais il y a bien plus longtemps que ça.
    De plus, GRRM lui-même a dit que Benjen n’était pas Coldhands.
    http://i.imgur.com/FfI1goA.jpg

  19. @marina, le « long ago » n’implique pour moi qu’un « long ago », ça peut signifier des centaines d’années comme des mois (même si venant d’un enfant de la forêt, on peux supposer que c’est plus la 1ere solution)
    Par contre je savais pas que GRR Martin avait mis fin à ce débat, et j’en suis encore une fois attristé. je trouve ça toujours dommage quand les auteurs rejettent catégoriquement nos théorie simplement parce qu’ils sont les « tout puissants » auteurs.

  20. @marina, le « long ago » n’implique pour moi qu’un « long ago », ça peut signifier des centaines d’années comme des mois (même si venant d’un enfant de la forêt, on peux supposer que c’est plus la 1ere solution)
    Par contre je savais pas que GRR Martin avait mis fin à ce débat, et j’en suis encore une fois attristé. je trouve ça toujours dommage quand les auteurs rejettent catégoriquement nos théorie simplement parce qu’ils sont les « tout puissants » auteurs.

  21. @ Melloctopus : il a intérêt à partir maintenant, Pycelle, vu sa rapidité de déplacement ^^

    @ Marina : Cersei sait pour le grégeois puis que c’est elle qui en commande la production avant la bataille de la Néra. Et je me demande si elle ne fait pas appel aux pyromans aussi pour la Tour de la Main (durant l’incendie de laquelle, Jaime la compare à Aerys d’ailleurs). Après elle ne connait peut-être pas la localisation exacte des dépôts. Mais par commodité, la série devait nous montrer un lieu familier associé au feu grégeois. Enfin c’est comme ça que je le vois.

    Ben Cold Hands/Benjen, j’avoue que la citation de Leaf (que j’ai forcément lue) n’est totalement passée au-dessus, merci pour la précision. Et le lien vers les propos de GRR Martin enfonce le clou. And so he spoke, the lord of Santa Fe.
    Après, comme vous le suggérez, peut-être que le livre nous réserve aussi une surprise au sujet de Benjen qui pourrait avoir suivi le même chemin que Mains Froides. En tout cas, pour la série, c’est simplement plus pratique de l’utiliser dans ce rôle, à tous points de vue.

    @ Gerssiflet : naaaa, je suis vraiment une courge avec une mémoire comme une passoire cette semaine, je ne vois padutou ce que tu veux dire par les derniers mots de ser Barristan 🙁
    En fait, ma théorie se fonde en partie sur la manière dont Gryff parlait de Rhaegar dans ses PoV. Et d’autres perso aussi, mais je ne sais plus lesquels, courge, passoire, toussa… Je trouve que ADWD avait apporté beaucoup de nuances et de zones d’ombres sur le portrait d’ordinaire laudateur de Rhaegar. Ce qui m’incite à la méfiance avec lui. Du coup, j’avoue que je regarde le prince de travers maintenant et donc j’extrapole sur sa volonté de garder un enfant au détriment d’une femme, ce qui en ferait tout de même un authentique sale connard.

    Sur le fait que la série tue le suspens, je suis d’accord. C’est inévitable d’ailleurs, puis qu’on arrive à la fin. Certes, il y aura encore deux saisons après celle-ci, mais elles feront 13 ou 15 épisodes, ce qui en fait surtout une grosse saison 7 coupée de deux parties. L’histoire en arrive à un point où elle peut résoudre certains mystères ou donner des réponses à des questions que l’on se pose depuis le départ. Donc forcément, tout ressort maintenant que nous sommes entrés dans l’avant dernière saison (je rappelle que je vois les saisons 7 et 8 comme une grosse saison finale coupée en deux).

    Sur R+L, rien ne nous dit que l’on en verra plus en fait. Il est probable que la série et le livre ne nous disent jamais texto : « si c’est ça, la preuve ». Pour moi, c’est un fait confirmé par tous les indices trainant dans les livres, mais c’est ma conviction sur le sujet. Il existe d’autres théories pas mal étayées sur la mère de Jon Snow qui peuvent aussi bien convaincre.
    C’est vrai qu’on en fait des tonnes avec cette théorie mais « Le Trône de Fer » fourmille de tout un tas de mystères pour lesquels nous n’aurons jamais de réponses, seulement des indices et notre intime conviction.
    J’aimerais bien aussi d’ailleurs que la vérité n’éclate jamais au grand jour. Surtout à l’heure ou Jon Snow se transforme en Jon Stark.

    @ ILDM : le billet de cette semaine devrait sortir plus tôt cette fois. Je n’ai pas le choix de rester là à glander, je suis de mariage de weekend donc si rien n’est en ligne avant vendredi, je suis mal.

    @ Sheena : Bienvenue ici alors 🙂
    Ah ben si les réalisateurs s’y mettent ^^ (vous avez le lien ? ça m’intéresse)
    Je viens de percuter quelque chose d’assez drôle (dans le sens « ironique ») => Dany est une conquérante, pas une dirigeante. Exactement comme Jacques Chirac, ou Robert Baratheon ! Quelle coïncidence !
    Ah voui, pour Corvenin, si Randyll Tarly décide de la récupérer, il pourrait bien le faire Bolton Style !

    @ lockeforever : ben non Crocmou c’est pas de moi. C’est de « How to Train Your Dragon »
    Merci pour l’étymologie du « targ » (je me souviens d’avoir lu, je ne sais plus où, mais je l’ai lu et très souvent en plus, le mot « targe » utilisé pour désigner un bouclier).
    Stop la provocation avec votre poire au chocolat. C’est pas sport.

    @ Nifixe : je pense que Sam agit sur un coup de tête. Il part puis réalise qu’il ne peut pas vivre sans Vère et Petit Sam. Du coup, il décide de se barrer, sans penser aux conséquences. En effet, ce n’est pas logique du tout, mais l’amour à ses raisons blabla…
    Ouais le coup du feu ça m’a aussi étonnée, mais comme Benjen n’est pas un zombautre comme les autres, peut-être que sa conscience lui permet de dépasser sa peur du feu. Le tout est d’en user avec une certaine prudence (ce qui est tout sauf évident quand on fait tourbiloler une boule de feu au bout d’une chaine) .
    Très bien vu pour Tommen, je n’avais pas du tout fait le lien. C’est vraiment un sale petit con.
    Sur Arya, c’est le voyage qui compte, pas la destination ? Je… suppose ? Pourquoi je ne réponds que par des formules toutes faites ? Parce que vous avez carrément raison, elle n’a pas appris grand chose à part mettre des coups de bâton, faire la manche et des toilettes mortuaires… Mais je suis tellement contente que ce trou noir soit terminé pour elle !
    Dany, c’est toujours laid quand ils la font monter sur un dragon. Je n’arrive pas à savoir si c’est parce qu’elle est trop petite sur un dragon trop grand ou si, et je pense que c’est plus ça, c’est avant tout un souci de posture. Sa monture l’oblige à se tenir penchée en avant. Pas trop fière et droite sur son destrier de 4000 mètres d’envergure. Tout ça manque singulièrement de majesté et dès qu’elle doit déclamer un discours galvanisant, ça passe encore moi. Emilia Clarke n’est pas toujours mega convaincante dans ces moments. Je trouve qu’elle fait passer plus de choses dans certains moments de silence (sa sortie du Dosh Khaleen, ou l’acclamation des esclaves qui était mal filmée mais où elle faisait passer pas mal de choses, tout de même).

  22. @ Melloctopus : il a intérêt à partir maintenant, Pycelle, vu sa rapidité de déplacement ^^

    @ Marina : Cersei sait pour le grégeois puis que c’est elle qui en commande la production avant la bataille de la Néra. Et je me demande si elle ne fait pas appel aux pyromans aussi pour la Tour de la Main (durant l’incendie de laquelle, Jaime la compare à Aerys d’ailleurs). Après elle ne connait peut-être pas la localisation exacte des dépôts. Mais par commodité, la série devait nous montrer un lieu familier associé au feu grégeois. Enfin c’est comme ça que je le vois.

    Ben Cold Hands/Benjen, j’avoue que la citation de Leaf (que j’ai forcément lue) n’est totalement passée au-dessus, merci pour la précision. Et le lien vers les propos de GRR Martin enfonce le clou. And so he spoke, the lord of Santa Fe.
    Après, comme vous le suggérez, peut-être que le livre nous réserve aussi une surprise au sujet de Benjen qui pourrait avoir suivi le même chemin que Mains Froides. En tout cas, pour la série, c’est simplement plus pratique de l’utiliser dans ce rôle, à tous points de vue.

    @ Gerssiflet : naaaa, je suis vraiment une courge avec une mémoire comme une passoire cette semaine, je ne vois padutou ce que tu veux dire par les derniers mots de ser Barristan 🙁
    En fait, ma théorie se fonde en partie sur la manière dont Gryff parlait de Rhaegar dans ses PoV. Et d’autres perso aussi, mais je ne sais plus lesquels, courge, passoire, toussa… Je trouve que ADWD avait apporté beaucoup de nuances et de zones d’ombres sur le portrait d’ordinaire laudateur de Rhaegar. Ce qui m’incite à la méfiance avec lui. Du coup, j’avoue que je regarde le prince de travers maintenant et donc j’extrapole sur sa volonté de garder un enfant au détriment d’une femme, ce qui en ferait tout de même un authentique sale connard.

    Sur le fait que la série tue le suspens, je suis d’accord. C’est inévitable d’ailleurs, puis qu’on arrive à la fin. Certes, il y aura encore deux saisons après celle-ci, mais elles feront 13 ou 15 épisodes, ce qui en fait surtout une grosse saison 7 coupée de deux parties. L’histoire en arrive à un point où elle peut résoudre certains mystères ou donner des réponses à des questions que l’on se pose depuis le départ. Donc forcément, tout ressort maintenant que nous sommes entrés dans l’avant dernière saison (je rappelle que je vois les saisons 7 et 8 comme une grosse saison finale coupée en deux).

    Sur R+L, rien ne nous dit que l’on en verra plus en fait. Il est probable que la série et le livre ne nous disent jamais texto : « si c’est ça, la preuve ». Pour moi, c’est un fait confirmé par tous les indices trainant dans les livres, mais c’est ma conviction sur le sujet. Il existe d’autres théories pas mal étayées sur la mère de Jon Snow qui peuvent aussi bien convaincre.
    C’est vrai qu’on en fait des tonnes avec cette théorie mais « Le Trône de Fer » fourmille de tout un tas de mystères pour lesquels nous n’aurons jamais de réponses, seulement des indices et notre intime conviction.
    J’aimerais bien aussi d’ailleurs que la vérité n’éclate jamais au grand jour. Surtout à l’heure ou Jon Snow se transforme en Jon Stark.

    @ ILDM : le billet de cette semaine devrait sortir plus tôt cette fois. Je n’ai pas le choix de rester là à glander, je suis de mariage de weekend donc si rien n’est en ligne avant vendredi, je suis mal.

    @ Sheena : Bienvenue ici alors 🙂
    Ah ben si les réalisateurs s’y mettent ^^ (vous avez le lien ? ça m’intéresse)
    Je viens de percuter quelque chose d’assez drôle (dans le sens « ironique ») => Dany est une conquérante, pas une dirigeante. Exactement comme Jacques Chirac, ou Robert Baratheon ! Quelle coïncidence !
    Ah voui, pour Corvenin, si Randyll Tarly décide de la récupérer, il pourrait bien le faire Bolton Style !

    @ lockeforever : ben non Crocmou c’est pas de moi. C’est de « How to Train Your Dragon »
    Merci pour l’étymologie du « targ » (je me souviens d’avoir lu, je ne sais plus où, mais je l’ai lu et très souvent en plus, le mot « targe » utilisé pour désigner un bouclier).
    Stop la provocation avec votre poire au chocolat. C’est pas sport.

    @ Nifixe : je pense que Sam agit sur un coup de tête. Il part puis réalise qu’il ne peut pas vivre sans Vère et Petit Sam. Du coup, il décide de se barrer, sans penser aux conséquences. En effet, ce n’est pas logique du tout, mais l’amour à ses raisons blabla…
    Ouais le coup du feu ça m’a aussi étonnée, mais comme Benjen n’est pas un zombautre comme les autres, peut-être que sa conscience lui permet de dépasser sa peur du feu. Le tout est d’en user avec une certaine prudence (ce qui est tout sauf évident quand on fait tourbiloler une boule de feu au bout d’une chaine) .
    Très bien vu pour Tommen, je n’avais pas du tout fait le lien. C’est vraiment un sale petit con.
    Sur Arya, c’est le voyage qui compte, pas la destination ? Je… suppose ? Pourquoi je ne réponds que par des formules toutes faites ? Parce que vous avez carrément raison, elle n’a pas appris grand chose à part mettre des coups de bâton, faire la manche et des toilettes mortuaires… Mais je suis tellement contente que ce trou noir soit terminé pour elle !
    Dany, c’est toujours laid quand ils la font monter sur un dragon. Je n’arrive pas à savoir si c’est parce qu’elle est trop petite sur un dragon trop grand ou si, et je pense que c’est plus ça, c’est avant tout un souci de posture. Sa monture l’oblige à se tenir penchée en avant. Pas trop fière et droite sur son destrier de 4000 mètres d’envergure. Tout ça manque singulièrement de majesté et dès qu’elle doit déclamer un discours galvanisant, ça passe encore moi. Emilia Clarke n’est pas toujours mega convaincante dans ces moments. Je trouve qu’elle fait passer plus de choses dans certains moments de silence (sa sortie du Dosh Khaleen, ou l’acclamation des esclaves qui était mal filmée mais où elle faisait passer pas mal de choses, tout de même).

  23. @Gerssiflet
    Tu l’as dit toi-même, le « long ago » venant d’un enfant de la forêt implique (pour moi) une période plus longue.
    Je n’ai pas l’impression qu’il rejette toutes les théories. Après tout R+L va se révéler positif (mieux qu’un test de grossesse) mais je pense qu’il a aussi l’intention de révéler ce qui est arrivé à Coldhands et Benjen du coup il le démonte parce que c’est aussi son éditeur qui pose la question dans la marge.
    Et puis vu le nombre de théories un peu farfelues qui passent (R+L=J+M entre autre que je trouvais vraiment stupide…), je trouve ça bien qu’il recadre un peu les gens dans le sens du bouquin.
    De même, je ne crois pas à la théorie de A+J. De nombreux posts ont démontrés que Joanna n’était plus à KL depuis longtemps donc qu’Aerys n’aurait pas pu être là pour concevoir Tyrion.
    Et puis au niveau de l’histoire, je trouve ça plus poétique que Tyrion soit le fils de Tywin. Non seulement parce que Tywin le rejette constamment mais parce que de ses 3 enfants, Tyrion est surement celui qui lui ressemble le plus.

    @LaDame, il me semble qu’on doit revoir Barney Stark dans le dernier épisode de la saison donc je m’attends à la révélation R+L dans cette épisode.

  24. @Gerssiflet
    Tu l’as dit toi-même, le « long ago » venant d’un enfant de la forêt implique (pour moi) une période plus longue.
    Je n’ai pas l’impression qu’il rejette toutes les théories. Après tout R+L va se révéler positif (mieux qu’un test de grossesse) mais je pense qu’il a aussi l’intention de révéler ce qui est arrivé à Coldhands et Benjen du coup il le démonte parce que c’est aussi son éditeur qui pose la question dans la marge.
    Et puis vu le nombre de théories un peu farfelues qui passent (R+L=J+M entre autre que je trouvais vraiment stupide…), je trouve ça bien qu’il recadre un peu les gens dans le sens du bouquin.
    De même, je ne crois pas à la théorie de A+J. De nombreux posts ont démontrés que Joanna n’était plus à KL depuis longtemps donc qu’Aerys n’aurait pas pu être là pour concevoir Tyrion.
    Et puis au niveau de l’histoire, je trouve ça plus poétique que Tyrion soit le fils de Tywin. Non seulement parce que Tywin le rejette constamment mais parce que de ses 3 enfants, Tyrion est surement celui qui lui ressemble le plus.

    @LaDame, il me semble qu’on doit revoir Barney Stark dans le dernier épisode de la saison donc je m’attends à la révélation R+L dans cette épisode.

  25.  » Dany est une conquérante, pas une dirigeante. Exactement comme Jacques Chirac, »

    Je l’imagine bien avec une perruque blonde chevauchant un dragon….

  26.  » Dany est une conquérante, pas une dirigeante. Exactement comme Jacques Chirac, »

    Je l’imagine bien avec une perruque blonde chevauchant un dragon….

  27. Qualité le billet, comme toujours si j’ose dire, ça en deviendrait presque barbant tant de qualitance à la longue ( non je déconne). Peu de choses à dire tant votre développement couvre à peu près tout:
    – Dany en méchante ça pourrait etre intéressante et un bon retournement de situation, nous faire suivre un personnage toute sa vie pour au final qu’elle soit l’antagoniste principale du show, avec les Marcheurs ( d’où le titre?)
    Le cuirassé…pardon le Dragon est superbe, Dany qui le monte moins par contre.
    -Benjen allume comment son truc? Le faux suspens est clairement mauvais et inapproprié car soit le spectateur est quelqu’un d’assidu et a capté qui c’était, soit c’est un spectateur normal et il y a de fortes chances qu’il ne capte aps qui sait au début, donc niveau suspens ça ne change rien.
    Je tiens à dire que je trouve l’actrice de Meera vraiment touchante sur les derniers épisodes, je l’avais peu remarqué du fait de la rpésence de Jojen, mais elle sait faire passer des émotions. Puis c’est moi où il y a un truc avec Bran? ( ouais un peu de tendresse bordel)
    Le feu grégeois, Cersei isolé, la thématique principale de la saison est la vengeance, Cersei est calme. Fuyez pauvres fous!
    – Tarly: Best casting ever. Papa Tarly, j’espère qu’on le reverra combattre quelque part, sa poigne de fer pourrait etre utile ( face au High Sparrow, ce délice). La scène est sympa et marche très bien en tant que tel, le choix de Sam est clairement peu pensé ( il va aller où?) mais est cohérent avec le personnage et ce qu’il vient de vivre avec son père ( après tout, si tous les personnages faisaient des choix rationnels, il n’ y aurait pas eu de guerre, tous ne sont pas des Tywin en puissance)
    -Port-Réal: Hum un peu de badassité pour Jaime c’est bon, meme s’il finit vaincu. Superbe les armées Tyrell, mieux armés que leur Lord ( le budget a du dégusté n’empeche).
    J’aime le High Sparrow cette saison. Margaery cette joueuse de talent, décidément Natalie Dormer s’épanouit dans ce genre de role ( la seule bonne actrice des Tudors faut dire)
    – Lothar il a changé non? Dommage le précédent avait vraiment la tete de l’emploi
    -Arya: Jolie scène, avec le parallèle entre ce que Cersei a pu ressentir et ce qu’elle a ressenti avec la mort de son père et son abandon totale dans un monde sans pitié…..
    J’avoue que ça serait une grossière erreur pour moi que Jaquen ne teste pas la Waif vu qu’elle ne parle pas comme une réelle No one.
    @Nifixe: Pour Tommen je ne suis pas d’accord avec vous, on peut pas dire que c’est mal amené alors qu’on a eu de longues scènes durant la première partie de la saison avec Tommen et Margaery pour amener à ce moment là. D’ailleurs on notera le mimétisme du discours de Tommen avec celui du High Sparrow et j’ai presque envie de dire, de manière ironique presque, que Tommen ne fait qu’appliquer la leçon de Tywin en saison 4 : il écoute ceux qu’ils considèrent comme sage, et c’est exactement là-dessus que joue le High Sparrow, donc dans l’absolu ça a une cohérence. Mais j’avoue que le personnage est pas charismatique pour un sou, semble mou et, outre le jeu de l’acteur, je pense que c’est voulu vu que ça reste un gamin ( de manière générale je trouve qu’on juge sévèrement les gamins dans cette série dans des moments de fortes tensions ou d’émotions où la logique et la réflexion du recul que l’on a nous, n’existent pas)
    Les scénaristes semblent vouloir faire quelque chose de Jaime vis à vis de son héritage, je m’avance mais c’est cité au détour d’un dialogue dans l’épisode 7, ça plus le parallèle avec ser Barristan qui fait sens: en effet, la prise de pouvoir se traduit par l’éviction d’une personne importante, quitte à passer outre les traditions. Pour Barristan c’était Cersei, là c’est évident que c’est le HS qui fait pression vu les regards qu’il lance tout le long vers Jaime ( et vu comment Tommen se fait manipuler dans tous les sens, pas difficile à croire)
    Pour Arya, je dirais que comme le dit la Dame, le fait de retrouver un semblant d’Humanité dans ce qui a été une succession d’horreurs dans sa vie, ce n’est pas anodin pour l’évolution du personnage. Les intrigues et les personnages n’ont pas forcément pour but de donner du skill aux personnages ou d’aboutir dans l’absolu ( sauf s’ils butent Arya derrière, là vous auriez raison évidemment)

  28. Qualité le billet, comme toujours si j’ose dire, ça en deviendrait presque barbant tant de qualitance à la longue ( non je déconne). Peu de choses à dire tant votre développement couvre à peu près tout:
    – Dany en méchante ça pourrait etre intéressante et un bon retournement de situation, nous faire suivre un personnage toute sa vie pour au final qu’elle soit l’antagoniste principale du show, avec les Marcheurs ( d’où le titre?)
    Le cuirassé…pardon le Dragon est superbe, Dany qui le monte moins par contre.
    -Benjen allume comment son truc? Le faux suspens est clairement mauvais et inapproprié car soit le spectateur est quelqu’un d’assidu et a capté qui c’était, soit c’est un spectateur normal et il y a de fortes chances qu’il ne capte aps qui sait au début, donc niveau suspens ça ne change rien.
    Je tiens à dire que je trouve l’actrice de Meera vraiment touchante sur les derniers épisodes, je l’avais peu remarqué du fait de la rpésence de Jojen, mais elle sait faire passer des émotions. Puis c’est moi où il y a un truc avec Bran? ( ouais un peu de tendresse bordel)
    Le feu grégeois, Cersei isolé, la thématique principale de la saison est la vengeance, Cersei est calme. Fuyez pauvres fous!
    – Tarly: Best casting ever. Papa Tarly, j’espère qu’on le reverra combattre quelque part, sa poigne de fer pourrait etre utile ( face au High Sparrow, ce délice). La scène est sympa et marche très bien en tant que tel, le choix de Sam est clairement peu pensé ( il va aller où?) mais est cohérent avec le personnage et ce qu’il vient de vivre avec son père ( après tout, si tous les personnages faisaient des choix rationnels, il n’ y aurait pas eu de guerre, tous ne sont pas des Tywin en puissance)
    -Port-Réal: Hum un peu de badassité pour Jaime c’est bon, meme s’il finit vaincu. Superbe les armées Tyrell, mieux armés que leur Lord ( le budget a du dégusté n’empeche).
    J’aime le High Sparrow cette saison. Margaery cette joueuse de talent, décidément Natalie Dormer s’épanouit dans ce genre de role ( la seule bonne actrice des Tudors faut dire)
    – Lothar il a changé non? Dommage le précédent avait vraiment la tete de l’emploi
    -Arya: Jolie scène, avec le parallèle entre ce que Cersei a pu ressentir et ce qu’elle a ressenti avec la mort de son père et son abandon totale dans un monde sans pitié…..
    J’avoue que ça serait une grossière erreur pour moi que Jaquen ne teste pas la Waif vu qu’elle ne parle pas comme une réelle No one.
    @Nifixe: Pour Tommen je ne suis pas d’accord avec vous, on peut pas dire que c’est mal amené alors qu’on a eu de longues scènes durant la première partie de la saison avec Tommen et Margaery pour amener à ce moment là. D’ailleurs on notera le mimétisme du discours de Tommen avec celui du High Sparrow et j’ai presque envie de dire, de manière ironique presque, que Tommen ne fait qu’appliquer la leçon de Tywin en saison 4 : il écoute ceux qu’ils considèrent comme sage, et c’est exactement là-dessus que joue le High Sparrow, donc dans l’absolu ça a une cohérence. Mais j’avoue que le personnage est pas charismatique pour un sou, semble mou et, outre le jeu de l’acteur, je pense que c’est voulu vu que ça reste un gamin ( de manière générale je trouve qu’on juge sévèrement les gamins dans cette série dans des moments de fortes tensions ou d’émotions où la logique et la réflexion du recul que l’on a nous, n’existent pas)
    Les scénaristes semblent vouloir faire quelque chose de Jaime vis à vis de son héritage, je m’avance mais c’est cité au détour d’un dialogue dans l’épisode 7, ça plus le parallèle avec ser Barristan qui fait sens: en effet, la prise de pouvoir se traduit par l’éviction d’une personne importante, quitte à passer outre les traditions. Pour Barristan c’était Cersei, là c’est évident que c’est le HS qui fait pression vu les regards qu’il lance tout le long vers Jaime ( et vu comment Tommen se fait manipuler dans tous les sens, pas difficile à croire)
    Pour Arya, je dirais que comme le dit la Dame, le fait de retrouver un semblant d’Humanité dans ce qui a été une succession d’horreurs dans sa vie, ce n’est pas anodin pour l’évolution du personnage. Les intrigues et les personnages n’ont pas forcément pour but de donner du skill aux personnages ou d’aboutir dans l’absolu ( sauf s’ils butent Arya derrière, là vous auriez raison évidemment)

  29. @La Dame, Quand j’ai dis « dernières paroles de Baristan Selmy », je voulais plutôt dire « dernière paroles à dany de Baristan Selmy » où en gros il dit que Raegar aimais chanter, mais pas tuer, que c’était quelqu’un de formidable etc… et il me semble qu’il y a une autre scène avant ça où il lui dit que le roi fou n’a pas usurpé son sobriquet.
    ça me laisse penser que Selmy devait être suffisamment lucide pour distinguer un Raeghar connard avec les femme d’un Raeghar sympathique

    mais bon peut-être ne l’était-il pas tant que ça, et ça seul la suite nous le dira (ou pas ^^)

    @Marina, quand elle dit « long ago », elle s’adresse à un humain pour qui quelque mois, c’est déjà « long ago ». bon là je pinaille, mais c’est pour signifier que rien n’est totalement sure (si on enlève les dires hors bouquin de GRR Martin)

    « Je n’ai pas l’impression qu’il rejette toutes les théories. Après tout R+L va se révéler positif »
    Quelque part, si R+L se révèle positif, la théorie est « rejeté » pour devenir un fait, et je ne suis pas trop pour que ça arrive… à moins que ce ne soit un élément très important pour la suite de l’histoire, là ok. mais si c’est juste pour concrétiser une théorie, je n’y vois pas l’intérêt. et comme l’a dit La Dame, Jon devient un Stark, et non un tu sais quoi donc dans l’état actuel, concrétiser cette théorie ne serait que du fan service juste destiné à faire taire notre imagination

    Et pour A+J, moi non plus je ne suis pas trop fan de cette théorie, mais la scène avec Tyrion et les dragons quelques épisodes plus tôt me donne l’impression que D&D veulent en parler, mais on verra bien en temps voulu.

  30. @La Dame, Quand j’ai dis « dernières paroles de Baristan Selmy », je voulais plutôt dire « dernière paroles à dany de Baristan Selmy » où en gros il dit que Raegar aimais chanter, mais pas tuer, que c’était quelqu’un de formidable etc… et il me semble qu’il y a une autre scène avant ça où il lui dit que le roi fou n’a pas usurpé son sobriquet.
    ça me laisse penser que Selmy devait être suffisamment lucide pour distinguer un Raeghar connard avec les femme d’un Raeghar sympathique

    mais bon peut-être ne l’était-il pas tant que ça, et ça seul la suite nous le dira (ou pas ^^)

    @Marina, quand elle dit « long ago », elle s’adresse à un humain pour qui quelque mois, c’est déjà « long ago ». bon là je pinaille, mais c’est pour signifier que rien n’est totalement sure (si on enlève les dires hors bouquin de GRR Martin)

    « Je n’ai pas l’impression qu’il rejette toutes les théories. Après tout R+L va se révéler positif »
    Quelque part, si R+L se révèle positif, la théorie est « rejeté » pour devenir un fait, et je ne suis pas trop pour que ça arrive… à moins que ce ne soit un élément très important pour la suite de l’histoire, là ok. mais si c’est juste pour concrétiser une théorie, je n’y vois pas l’intérêt. et comme l’a dit La Dame, Jon devient un Stark, et non un tu sais quoi donc dans l’état actuel, concrétiser cette théorie ne serait que du fan service juste destiné à faire taire notre imagination

    Et pour A+J, moi non plus je ne suis pas trop fan de cette théorie, mais la scène avec Tyrion et les dragons quelques épisodes plus tôt me donne l’impression que D&D veulent en parler, mais on verra bien en temps voulu.

  31. moi ce que je comprends pas, c’est pourquoi davos, si vite, se trouve une autre idole en la personne de jon. Certes il a compris que c’était important, la guerre dans le nord (p’tet une leçon de mélisandre ?) mais tout de même…

    content de voir que vous êtes de plus en plus nombreux à réaliser (après moi, *rayban*) que tommen est moins bon roi que joffrey (et moins bon en arbalète aussi)

    @SHEENA : moi non plus je ne suis pas pro-danny, mais pas pour les mêmes raisons. Je me base sur un anachronique principe des nationalités (mais osef de l’anachronisme, le PDN peut-très bien apparâitre sur ce monde bien avant le nôtre).
    Adonc, pour moi, westeros possède, tel le rugby, 5 nations : les sauvageons (nord du nord), les premiers hommes (le sud du nord), les nietzschéens en ciré jaune (îles de fer), les rhoynards (dorne), et les andals (val, conflant, bief, orage, ouest).
    Danny n’est pas andals (je vais écrire « andale », c’est plus joli) mais valyrienne. EN PLUS son armée est composée de sauvages dothrakis, de giscardiens eunnuques, et d’un conseiller (varys) myrien.
    Pour mettre fin à la guerre, faut laisser leur indépendance au nord, aux ironborns, aux dorniens et faire ce qu’avait proposé joffrey : en finir avec la féodalité pure et dure, et avoir un roi avec une armée royale (et non les bans des nobles maisons). Pas évident à mettre en place, mais chaos is a ladder. Alors, baelish en Henri Tudor ? (ma préférence irait plutot, une fois la paix rétablie, à un roi venant d’une terre top-civilisée, donc le bief ou l’ouest, lannister, tyrrell, ce genre-là.

    Penser aussi à mettre fin au monopole du savoir par la citadelle des très suspects Hightower, et créer de multiples écoles royales dans toute l’Andalide (nouveau nom des mal-nommées sept couronnes). Pour éviter une révolte nobiliaire, conserver quelques privilèges aux nobles maisons (chevalerie, réduction sur l’IRPP, ce genre de truc, injuste mais inévitable).
    Ah, et puis aussi, lancer toutes les forces de la nouelle andalide sur la banque de fer, piller leur coffre et lancer une banque royale (ainsi,au lieu d’emprunter, la maison du roi recevrait des intérets, et quelle meilleure garantie à l’empruntant qu’une banque gardée par toute une armée)
    (pour piller la banque de fer, faut prendre braavos : blocus marin et sabotage de l’unique source d’eau douce de la ville -certes, les banquiers financeraient une armé pour se libérer, mais elle arriverait pas à temps, on vit peu de temps sans eau).
    Dernier point : bouter hors du royaume les prêtres rouges,car comme le dit le noble et bon Varys (premier degré, c’est vraiment un mec bien), la magie noire, c’est malsain.
    ANDALIDE 2017 !

  32. moi ce que je comprends pas, c’est pourquoi davos, si vite, se trouve une autre idole en la personne de jon. Certes il a compris que c’était important, la guerre dans le nord (p’tet une leçon de mélisandre ?) mais tout de même…

    content de voir que vous êtes de plus en plus nombreux à réaliser (après moi, *rayban*) que tommen est moins bon roi que joffrey (et moins bon en arbalète aussi)

    @SHEENA : moi non plus je ne suis pas pro-danny, mais pas pour les mêmes raisons. Je me base sur un anachronique principe des nationalités (mais osef de l’anachronisme, le PDN peut-très bien apparâitre sur ce monde bien avant le nôtre).
    Adonc, pour moi, westeros possède, tel le rugby, 5 nations : les sauvageons (nord du nord), les premiers hommes (le sud du nord), les nietzschéens en ciré jaune (îles de fer), les rhoynards (dorne), et les andals (val, conflant, bief, orage, ouest).
    Danny n’est pas andals (je vais écrire « andale », c’est plus joli) mais valyrienne. EN PLUS son armée est composée de sauvages dothrakis, de giscardiens eunnuques, et d’un conseiller (varys) myrien.
    Pour mettre fin à la guerre, faut laisser leur indépendance au nord, aux ironborns, aux dorniens et faire ce qu’avait proposé joffrey : en finir avec la féodalité pure et dure, et avoir un roi avec une armée royale (et non les bans des nobles maisons). Pas évident à mettre en place, mais chaos is a ladder. Alors, baelish en Henri Tudor ? (ma préférence irait plutot, une fois la paix rétablie, à un roi venant d’une terre top-civilisée, donc le bief ou l’ouest, lannister, tyrrell, ce genre-là.

    Penser aussi à mettre fin au monopole du savoir par la citadelle des très suspects Hightower, et créer de multiples écoles royales dans toute l’Andalide (nouveau nom des mal-nommées sept couronnes). Pour éviter une révolte nobiliaire, conserver quelques privilèges aux nobles maisons (chevalerie, réduction sur l’IRPP, ce genre de truc, injuste mais inévitable).
    Ah, et puis aussi, lancer toutes les forces de la nouelle andalide sur la banque de fer, piller leur coffre et lancer une banque royale (ainsi,au lieu d’emprunter, la maison du roi recevrait des intérets, et quelle meilleure garantie à l’empruntant qu’une banque gardée par toute une armée)
    (pour piller la banque de fer, faut prendre braavos : blocus marin et sabotage de l’unique source d’eau douce de la ville -certes, les banquiers financeraient une armé pour se libérer, mais elle arriverait pas à temps, on vit peu de temps sans eau).
    Dernier point : bouter hors du royaume les prêtres rouges,car comme le dit le noble et bon Varys (premier degré, c’est vraiment un mec bien), la magie noire, c’est malsain.
    ANDALIDE 2017 !

  33. Encore un super billet, plein d’analyses poussées.
    Je me demandais juste au vu des pouvoirs de Bran… Et si Bran avait interagit avec Aeris le rendant fou en lui faisant voir des images de son présent avec les WW?

    Et si lorsqu’Aeris dit « burn them all » il parlait à Bran au sujet des Autres?

    Théorie tirée par les cheveux?

  34. Encore un super billet, plein d’analyses poussées.
    Je me demandais juste au vu des pouvoirs de Bran… Et si Bran avait interagit avec Aeris le rendant fou en lui faisant voir des images de son présent avec les WW?

    Et si lorsqu’Aeris dit « burn them all » il parlait à Bran au sujet des Autres?

    Théorie tirée par les cheveux?

  35. @Gerssiflet
    Concernant Jon, je ne suis pas certaine qu’il reste Stark.
    Il y a une théorie qui dit que R et L se sont retrouvés sur the isle of faces (ile peuplés de weirwood) et qu’ils ont pu se marier là (puisque les old gods est la religion de L.
    Donc si c’est le cas, Jon serait légitime (voir plus que Dany d’ailleurs).
    De toute façon, légitime ou pas, je ne pense pas que le but de Jon soit le trône et qui s’asseoit sur le trône à la fin du roman n’est pas le but de l’histoire.
    Et puis concernant la concrétisation de la révélation, je ne trouve pas que ça soit du fan service. ça fait des années que les graines sont plantées, il est temps que ça germe, il est temps que ça sorte. Tout simplement parce que Jon est le prince qui est promis, la chanson du feu et de la glace. C’est pour ça qu’on nous rebassine les oreilles avec ça. Sinon, on laisse les WW gagner.
    – –
    Pour A+J, ils en parlent parce qu’il y a la théorie que Tyrion montera un dragon (avec Dany et Jon).
    GRRM a d’ailleurs dit qu’il n’était pas nécessaire d’être Targaryen pour monter un dragon.

    @Turel
    Je pense que c’est une théorie tirée par les cheveux personnellement.
    Aerys a été rendu fou par son héritage Targaryen et par son enlèvement et mise en captivité par une grande famille. Depuis, il en est resté paranoïaque.
    Il a commencé à s’intéresser au feu grégeois et quand la rébellion a commencé à gagner du terrain, il a voulu brûler la ville pour que Robert Baratheon soit le « roi des cendres et des os brûlés ». Il a donc caché des pots de feu grégeois partout dans la ville d’où le « Burn them all ». Sauf que Jaime l’a tué avant. Et que cet idiot n’a révélé ça à personne de confiance (ici lire Jon Arryn ou Ned Stark).

  36. @Gerssiflet
    Concernant Jon, je ne suis pas certaine qu’il reste Stark.
    Il y a une théorie qui dit que R et L se sont retrouvés sur the isle of faces (ile peuplés de weirwood) et qu’ils ont pu se marier là (puisque les old gods est la religion de L.
    Donc si c’est le cas, Jon serait légitime (voir plus que Dany d’ailleurs).
    De toute façon, légitime ou pas, je ne pense pas que le but de Jon soit le trône et qui s’asseoit sur le trône à la fin du roman n’est pas le but de l’histoire.
    Et puis concernant la concrétisation de la révélation, je ne trouve pas que ça soit du fan service. ça fait des années que les graines sont plantées, il est temps que ça germe, il est temps que ça sorte. Tout simplement parce que Jon est le prince qui est promis, la chanson du feu et de la glace. C’est pour ça qu’on nous rebassine les oreilles avec ça. Sinon, on laisse les WW gagner.
    – –
    Pour A+J, ils en parlent parce qu’il y a la théorie que Tyrion montera un dragon (avec Dany et Jon).
    GRRM a d’ailleurs dit qu’il n’était pas nécessaire d’être Targaryen pour monter un dragon.

    @Turel
    Je pense que c’est une théorie tirée par les cheveux personnellement.
    Aerys a été rendu fou par son héritage Targaryen et par son enlèvement et mise en captivité par une grande famille. Depuis, il en est resté paranoïaque.
    Il a commencé à s’intéresser au feu grégeois et quand la rébellion a commencé à gagner du terrain, il a voulu brûler la ville pour que Robert Baratheon soit le « roi des cendres et des os brûlés ». Il a donc caché des pots de feu grégeois partout dans la ville d’où le « Burn them all ». Sauf que Jaime l’a tué avant. Et que cet idiot n’a révélé ça à personne de confiance (ici lire Jon Arryn ou Ned Stark).

  37. @ Marina : merci pour l’info. Il nous suffit d’attendre et ce sera legend… wait for it… dary.

    @ Mustang : Natalie Dormer, seule bonne actrice des « Tudors » ? DANS MES BRAS MUSTANG !!!!

    @ Gerssiflet : je vais me faire l’avocat du diable et dire qu’on peut aimer chanter et être un connard. Je sais pas, mais j’ai du mal avec le portrait du prince parfait qui aimait la philosophie, la poésie, jouait de la harpe sur fond de lever de lune mais qui décide de tromper son épouse parce qu’elle ne peut plus lui fournir la troisième pièce nécessaire à son délire mystico-magique. Rhaegar est bizarre, habité d’une drôle de mélancolie. Il a parfois des lubies, comme lorsqu’il décide de devenir un guerrier alors qu’avant, ce qui lui donnait des émotions, c’étaient les arts.
    Les portraits faits de lui dans ADWD ont vachement nuancé l’image que j’avais de lui avait je trouve. Et j’en viens à me poser la question : qui connaissait vraiment Rhaegar Targaryen  ?
    La première partie de la Tour de la Joie nous a permis de découvrir que ce n’est pas Ned Stark qui a tué Arthur Dayne, mais Howland Reed, like a fourbasse. Et Littlefinger a laissé sous entendre à Sansa que la version de l’histoire de sa tante kidnappée et violée n’était peut-être pas si proche que cela de la réalité. En gros, j’ai l’impression (mais je peux me tromper) que l’histoire nous conduit peu à peu vers une réalité aux antipodes de nos fantasmes.
    Comme beaucoup de choses dans cette oeuvre, finalement :/

    Ah et je ne crois pas une seconde à A+J. Dans le genre tiré par les cheveux… Je rejoins totalement Marina sur l’intérêt pour l’histoire et le drama que Tyrion reste le fils de Tywin.

    @ lockeforever : Davos ne se choisit pas sa nouvelle idole par hasard. Stannis avait du respect et de l’admiration pour Jon. Et Davos avait du respect et de l’admiration pour Stannis. Au-delà de ça, Jon a des qualités que Davos apprécie : il est droit, honnête, capable de prendre des décisions difficiles, de penser hors du cadre, et il est incorruptible. Quelque part, il est davantage à l’image du chef idéal que Stannis ne l’était, n’ayant pas les défauts de ce dernier (ambition dévorante, la fin justifie les moyens etc…).
    Sur Tommen et Joffrey : même si la question de la Foi Militante aurait été réglée depuis longtemps sous le règne de Joffrey, lui et Tommen représentent la peste et le choléra du gouvernement. Extrême mollesse et absence de jugement contre excès de zèle et troubles psychologiques. Sur le moyen terme, avec l’un ou l’autre, ça finit forcément par coincer.
    Je voulais revenir un brin sur le fait que Daenerys soit valyrienne et non andale. Par ses origines oui, mais dans les faits, ça se discute. Les Targaryens sont implantés depuis longtemps en Westeros et leur culture se confond avec celle des locaux, même s’ils ont conservé des traits propres à l’Antique Valyria type leur magie du sang et du feu. Cette dernière tant d’ailleurs à s’estomper et lorsque Dany nait, elle n’est plus qu’un souvenir, tout comme les dragons. Mais pour préserver cet héritage ancestral, la dynastie pratique l’inceste afin de sauver son sang porteur des traits valyriens. Donc pour ce seul fait, oui, les Targaryens ne sont pas totalement des Andals. Mais ils ne sont plus vraiment valyriens non plus.
    Daenerys n’a elle même pas été élevée dans une culture 100% targaryen. Ses parents sont morts et son frère est lui même trop jeune pour avoir compris, assimilé et donc encore moins pour véhiculer les traditions propres à cette famille. Ce sont des fidèles à sa lignée, mais des Andals, ou des gens d’Essos qui l’ont elevée. Et par la suite, elle aura été marquée par la culture dothraki (dont elle embrasse bien des aspects).
    Du coup, Daenerys, si elle fait bel et bien office de corps étranger à Westeros, n’est pas vraiment qualifiable de valyrienne. Elle n’est ni d’ici ni d’ailleurs, elle s’est construit une identité à partir de matériaux divers. Ce qui renforce également son aura divine : n’importe qui peut se reconnaitre en elle, qui embrasse divers héritages. Si elle n’est de nulle part, Daenerys peut être vue comme étant de partout. Universalité du symbole, toussa… Ceci joue aussi dans la fascination qu’elle exerce des deux côtés du Détroit.

    @ Turel : c’est pas bête comme théorie, pour Bran et Aerys. Mais je ne vois pas trop l’intérêt pour Bran de prévenir Aerys de l’arrivée des White Walkers. Surtout sachant qui est le Roi Fou. Ou alors, Bran va le faire par accident, un peu comme pour sa possession d’Hodor, en mode « faux numéro, excusez le dérangement ».
    Quant au fait qu’Aerys dise à Bran qu’il fait les brûler tous, je ne vois pas trop comment ça pourrait fonctionner dans ce sens vu que les White Walkers sont au début du récit une légende en laquelle personne ne croit.
    J’avoue avoir plutôt vu ce montage comme un enchainement symbolique contenant quelques indices sur les évènements à venir.

  38. @ Marina : merci pour l’info. Il nous suffit d’attendre et ce sera legend… wait for it… dary.

    @ Mustang : Natalie Dormer, seule bonne actrice des « Tudors » ? DANS MES BRAS MUSTANG !!!!

    @ Gerssiflet : je vais me faire l’avocat du diable et dire qu’on peut aimer chanter et être un connard. Je sais pas, mais j’ai du mal avec le portrait du prince parfait qui aimait la philosophie, la poésie, jouait de la harpe sur fond de lever de lune mais qui décide de tromper son épouse parce qu’elle ne peut plus lui fournir la troisième pièce nécessaire à son délire mystico-magique. Rhaegar est bizarre, habité d’une drôle de mélancolie. Il a parfois des lubies, comme lorsqu’il décide de devenir un guerrier alors qu’avant, ce qui lui donnait des émotions, c’étaient les arts.
    Les portraits faits de lui dans ADWD ont vachement nuancé l’image que j’avais de lui avait je trouve. Et j’en viens à me poser la question : qui connaissait vraiment Rhaegar Targaryen  ?
    La première partie de la Tour de la Joie nous a permis de découvrir que ce n’est pas Ned Stark qui a tué Arthur Dayne, mais Howland Reed, like a fourbasse. Et Littlefinger a laissé sous entendre à Sansa que la version de l’histoire de sa tante kidnappée et violée n’était peut-être pas si proche que cela de la réalité. En gros, j’ai l’impression (mais je peux me tromper) que l’histoire nous conduit peu à peu vers une réalité aux antipodes de nos fantasmes.
    Comme beaucoup de choses dans cette oeuvre, finalement :/

    Ah et je ne crois pas une seconde à A+J. Dans le genre tiré par les cheveux… Je rejoins totalement Marina sur l’intérêt pour l’histoire et le drama que Tyrion reste le fils de Tywin.

    @ lockeforever : Davos ne se choisit pas sa nouvelle idole par hasard. Stannis avait du respect et de l’admiration pour Jon. Et Davos avait du respect et de l’admiration pour Stannis. Au-delà de ça, Jon a des qualités que Davos apprécie : il est droit, honnête, capable de prendre des décisions difficiles, de penser hors du cadre, et il est incorruptible. Quelque part, il est davantage à l’image du chef idéal que Stannis ne l’était, n’ayant pas les défauts de ce dernier (ambition dévorante, la fin justifie les moyens etc…).
    Sur Tommen et Joffrey : même si la question de la Foi Militante aurait été réglée depuis longtemps sous le règne de Joffrey, lui et Tommen représentent la peste et le choléra du gouvernement. Extrême mollesse et absence de jugement contre excès de zèle et troubles psychologiques. Sur le moyen terme, avec l’un ou l’autre, ça finit forcément par coincer.
    Je voulais revenir un brin sur le fait que Daenerys soit valyrienne et non andale. Par ses origines oui, mais dans les faits, ça se discute. Les Targaryens sont implantés depuis longtemps en Westeros et leur culture se confond avec celle des locaux, même s’ils ont conservé des traits propres à l’Antique Valyria type leur magie du sang et du feu. Cette dernière tant d’ailleurs à s’estomper et lorsque Dany nait, elle n’est plus qu’un souvenir, tout comme les dragons. Mais pour préserver cet héritage ancestral, la dynastie pratique l’inceste afin de sauver son sang porteur des traits valyriens. Donc pour ce seul fait, oui, les Targaryens ne sont pas totalement des Andals. Mais ils ne sont plus vraiment valyriens non plus.
    Daenerys n’a elle même pas été élevée dans une culture 100% targaryen. Ses parents sont morts et son frère est lui même trop jeune pour avoir compris, assimilé et donc encore moins pour véhiculer les traditions propres à cette famille. Ce sont des fidèles à sa lignée, mais des Andals, ou des gens d’Essos qui l’ont elevée. Et par la suite, elle aura été marquée par la culture dothraki (dont elle embrasse bien des aspects).
    Du coup, Daenerys, si elle fait bel et bien office de corps étranger à Westeros, n’est pas vraiment qualifiable de valyrienne. Elle n’est ni d’ici ni d’ailleurs, elle s’est construit une identité à partir de matériaux divers. Ce qui renforce également son aura divine : n’importe qui peut se reconnaitre en elle, qui embrasse divers héritages. Si elle n’est de nulle part, Daenerys peut être vue comme étant de partout. Universalité du symbole, toussa… Ceci joue aussi dans la fascination qu’elle exerce des deux côtés du Détroit.

    @ Turel : c’est pas bête comme théorie, pour Bran et Aerys. Mais je ne vois pas trop l’intérêt pour Bran de prévenir Aerys de l’arrivée des White Walkers. Surtout sachant qui est le Roi Fou. Ou alors, Bran va le faire par accident, un peu comme pour sa possession d’Hodor, en mode « faux numéro, excusez le dérangement ».
    Quant au fait qu’Aerys dise à Bran qu’il fait les brûler tous, je ne vois pas trop comment ça pourrait fonctionner dans ce sens vu que les White Walkers sont au début du récit une légende en laquelle personne ne croit.
    J’avoue avoir plutôt vu ce montage comme un enchainement symbolique contenant quelques indices sur les évènements à venir.

  39. je vais me faire l’avocat du diable et dire qu’on peut aimer chanter et être un connard. Je sais pas, mais j’ai du mal avec le portrait du prince parfait qui aimait la philosophie, la poésie, jouait de la harpe sur fond de lever de lune mais qui décide de tromper son épouse parce qu’elle ne peut plus lui fournir la troisième pièce nécessaire à son délire mystico-magique. Rhaegar est bizarre, habité d’une drôle de mélancolie. Il a parfois des lubies, comme lorsqu’il décide de devenir un guerrier alors qu’avant, ce qui lui donnait des émotions, c’étaient les arts.
    Les portraits faits de lui dans ADWD ont vachement nuancé l’image que j’avais de lui avait je trouve. Et j’en viens à me poser la question : qui connaissait vraiment Rhaegar Targaryen ?
    La première partie de la Tour de la Joie nous a permis de découvrir que ce n’est pas Ned Stark qui a tué Arthur Dayne, mais Howland Reed, like a fourbasse. Et Littlefinger a laissé sous entendre à Sansa que la version de l’histoire de sa tante kidnappée et violée n’était peut-être pas si proche que cela de la réalité. En gros, j’ai l’impression (mais je peux me tromper) que l’histoire nous conduit peu à peu vers une réalité aux antipodes de nos fantasmes.
    Comme beaucoup de choses dans cette oeuvre, finalement :/
    Ah et je ne crois pas une seconde à A+J. Dans le genre tiré par les cheveux… Je rejoins totalement Marina sur l’intérêt pour l’histoire et le drama que Tyrion reste le fils de Tywin.

    Merci ! Merci ! Merci ! J’en ai plus qu’assez de ces délires de fan-boys qui pensent que tous les Targaryens sont des gens formidables et que le roi fou était une exception (ou alors que c’est de la faute de Tywin, j’y ai eu le droit aussi). Depuis le départ je dis que Rhaegar a foutu la merde sur un coup de bite mystique ! Et rien que pour ça il y a quelque chose qui cloche foncièrement. Et les propos de Barristan à son sujet sont surtout pour expliquer à Daenerys qu’elle a tendance à ressembler à son taré de père.

    Quand à la théorie de Tyrion Targaryen, elle me donne envie de donner des baffes à tout va. Tout l’intérêt de Tyrion c’est justement qu’il est le fils de Tywin, qu’il lui est semblable à de nombreux points de vues, y compris physiquement ! Voir des bâtards Targaryen partout juste parce que les kikoo fan-boys veulent absolument voir tous les gentils gagner à dos de dragon et être des Targaryen CA ME GOOOOOOOOOOOOOOOOOOONNNNFLE !!! HAAAAAAAAAAAAA !! Je préfère encore voir Ramsay, Joffrey et Euron Greyjoy (qui s’annonce être encore plus taré que les deux autres réunis d’après les nouveaux chapitres lus par Martin) à dos de dragons et gagner que de voir Tyrion en Targaryen.

  40. je vais me faire l’avocat du diable et dire qu’on peut aimer chanter et être un connard. Je sais pas, mais j’ai du mal avec le portrait du prince parfait qui aimait la philosophie, la poésie, jouait de la harpe sur fond de lever de lune mais qui décide de tromper son épouse parce qu’elle ne peut plus lui fournir la troisième pièce nécessaire à son délire mystico-magique. Rhaegar est bizarre, habité d’une drôle de mélancolie. Il a parfois des lubies, comme lorsqu’il décide de devenir un guerrier alors qu’avant, ce qui lui donnait des émotions, c’étaient les arts.
    Les portraits faits de lui dans ADWD ont vachement nuancé l’image que j’avais de lui avait je trouve. Et j’en viens à me poser la question : qui connaissait vraiment Rhaegar Targaryen ?
    La première partie de la Tour de la Joie nous a permis de découvrir que ce n’est pas Ned Stark qui a tué Arthur Dayne, mais Howland Reed, like a fourbasse. Et Littlefinger a laissé sous entendre à Sansa que la version de l’histoire de sa tante kidnappée et violée n’était peut-être pas si proche que cela de la réalité. En gros, j’ai l’impression (mais je peux me tromper) que l’histoire nous conduit peu à peu vers une réalité aux antipodes de nos fantasmes.
    Comme beaucoup de choses dans cette oeuvre, finalement :/
    Ah et je ne crois pas une seconde à A+J. Dans le genre tiré par les cheveux… Je rejoins totalement Marina sur l’intérêt pour l’histoire et le drama que Tyrion reste le fils de Tywin.

    Merci ! Merci ! Merci ! J’en ai plus qu’assez de ces délires de fan-boys qui pensent que tous les Targaryens sont des gens formidables et que le roi fou était une exception (ou alors que c’est de la faute de Tywin, j’y ai eu le droit aussi). Depuis le départ je dis que Rhaegar a foutu la merde sur un coup de bite mystique ! Et rien que pour ça il y a quelque chose qui cloche foncièrement. Et les propos de Barristan à son sujet sont surtout pour expliquer à Daenerys qu’elle a tendance à ressembler à son taré de père.

    Quand à la théorie de Tyrion Targaryen, elle me donne envie de donner des baffes à tout va. Tout l’intérêt de Tyrion c’est justement qu’il est le fils de Tywin, qu’il lui est semblable à de nombreux points de vues, y compris physiquement ! Voir des bâtards Targaryen partout juste parce que les kikoo fan-boys veulent absolument voir tous les gentils gagner à dos de dragon et être des Targaryen CA ME GOOOOOOOOOOOOOOOOOOONNNNFLE !!! HAAAAAAAAAAAAA !! Je préfère encore voir Ramsay, Joffrey et Euron Greyjoy (qui s’annonce être encore plus taré que les deux autres réunis d’après les nouveaux chapitres lus par Martin) à dos de dragons et gagner que de voir Tyrion en Targaryen.

  41. et james frain, il pue le pâté ? et la mort de wolsey, c’est mal joué ?

    The wine will flow red and the music will play loud and we’ll put this mess behind us !

  42. et james frain, il pue le pâté ? et la mort de wolsey, c’est mal joué ?

    The wine will flow red and the music will play loud and we’ll put this mess behind us !

  43. @LaDame
    Je repars sur Rhaegar parce que j’ai un peu de mal avec ce personnage que personne ne semble le connaître véritablement (comme tu le dis).
    D’abord parce que même s’il jouait d’un instrument, qu’il était galant toussa toussa, il est aussi celui qui a enlevé la fille d’un noble d’une grande maison et qui était promise à un lord d’une autre grande maison. Et un engagement comme ça à l’époque médiévale, c’est un gros NOPE. En faisant ça, il a juste insulté deux grosses familles de son royaume. Il a pas enlevé la Jeyne Poole du coin.
    En plus, le mec était marié. MARIE. Avec deux gosses dont un héritier.
    Donc ok, il a fait ça pour une prophétie (raison de l’arrêt de ses concours d’entrée à l’opéra pour le colisée) concernant probablement les WW mais il ne savait même pas si elle allait se réaliser maintenant ou dans mille ans!
    Le mec, un princefuturroidemesdeux a juste permis à sa famille de perdre son royaume et de démarrer une guerre entre les 7 régions!
    Il est Prince bordel. Il aurait dû le savoir que ça allait déclencher ça et pas une bataille de pouces!
    Du coup, même s’il l’a enlevé parce qu’il l’aimait et que oh ça tombait elle réalise parfaitement le contraire du feu, il est princedemesdeux et son futur royaume pèse plus qu’une amourette de tournoi.
    (Quand bien même il avait raison sur la prophétie)
    TLDR: C’est un peu un connard quand même.

  44. @LaDame
    Je repars sur Rhaegar parce que j’ai un peu de mal avec ce personnage que personne ne semble le connaître véritablement (comme tu le dis).
    D’abord parce que même s’il jouait d’un instrument, qu’il était galant toussa toussa, il est aussi celui qui a enlevé la fille d’un noble d’une grande maison et qui était promise à un lord d’une autre grande maison. Et un engagement comme ça à l’époque médiévale, c’est un gros NOPE. En faisant ça, il a juste insulté deux grosses familles de son royaume. Il a pas enlevé la Jeyne Poole du coin.
    En plus, le mec était marié. MARIE. Avec deux gosses dont un héritier.
    Donc ok, il a fait ça pour une prophétie (raison de l’arrêt de ses concours d’entrée à l’opéra pour le colisée) concernant probablement les WW mais il ne savait même pas si elle allait se réaliser maintenant ou dans mille ans!
    Le mec, un princefuturroidemesdeux a juste permis à sa famille de perdre son royaume et de démarrer une guerre entre les 7 régions!
    Il est Prince bordel. Il aurait dû le savoir que ça allait déclencher ça et pas une bataille de pouces!
    Du coup, même s’il l’a enlevé parce qu’il l’aimait et que oh ça tombait elle réalise parfaitement le contraire du feu, il est princedemesdeux et son futur royaume pèse plus qu’une amourette de tournoi.
    (Quand bien même il avait raison sur la prophétie)
    TLDR: C’est un peu un connard quand même.

  45. @Marina => je rajouterai même qu’il n’a pas insulté deux mais trois voir même quatre famille du royaume : les Stark, les Baratheon, et les Martell ! On pourrait même dire qu’il a insulté sa propre famille, les Targaryen, mais vu le passif d’Aerys à l’époque, c’est pas Rhaegar qui a déshonoré le plus le nom.

  46. @Marina => je rajouterai même qu’il n’a pas insulté deux mais trois voir même quatre famille du royaume : les Stark, les Baratheon, et les Martell ! On pourrait même dire qu’il a insulté sa propre famille, les Targaryen, mais vu le passif d’Aerys à l’époque, c’est pas Rhaegar qui a déshonoré le plus le nom.

  47. @Melloctopus Tout à fait! Il a aussi insulté les Martell, je les avais oublié.
    Concernant les Targaryen, je pense qu’il prenait comme exemple Aegon I le conquérant qui avait ses deux soeurs pour femmes.
    Sauf que Aegon avait aussi 3 dragons avec lui… Et comme l’a dit Aegon V, il est plus simple de conquérir, de s’imposer et de changer un pays avec des dragons que sans.

  48. @Melloctopus Tout à fait! Il a aussi insulté les Martell, je les avais oublié.
    Concernant les Targaryen, je pense qu’il prenait comme exemple Aegon I le conquérant qui avait ses deux soeurs pour femmes.
    Sauf que Aegon avait aussi 3 dragons avec lui… Et comme l’a dit Aegon V, il est plus simple de conquérir, de s’imposer et de changer un pays avec des dragons que sans.

  49. De même qu’il est plus simple de dire merde à tout le monde avec trois dragons. Mais ça ne suffit pas pour autant ! ^^

  50. De même qu’il est plus simple de dire merde à tout le monde avec trois dragons. Mais ça ne suffit pas pour autant ! ^^

  51. @La Dame : voici le lien du commentaire du réalisateur : https://youtu.be/5vi4bCyhto0?t=11m5… C’est vraiment à la toute fin de la vidéo, la dernière explication du bonhomme.
    J’ai été assez surprise du portrait que vous dressez de Rhaegar et qui tranche littéralement avec ce que l’on sait de la part des personnages. Je vois mal des personnages comme Barristan ou Connington chanter les louanges d’un homme qui ne l’était pas (ou alors Rhaegar était le meilleur acteur que l’on ait connu !). Ceci dit : Oui ! Il est plus que bizarre et insaisissable ! Il a quand même littéralement mis le royaume à feu et à sang pour une femme (ou une prophétie, c’est selon) ! Au final, je pense que personne ne connaissait véritablement Rhaegar Targaryen et ce serait bien du genre de la série de nous laisser avec ce mystère.

    @lockeforever : la référence au rugby me parle totalement XD. Mais je rejoins La Dame : Daenerys n’est peut-être pas 100% Andals, elle n’est pas non plus 100% valyrienne pour autant. Donc au final dans ce que tu dis, elle finirait juste « apatride » si j’ose dire ! Mais ce que tu proposes sur l’union des couronnes me rappelle un dialogue de la saison 1 que j’avais bien aimé entre Robert et Cersei. Je ne sais plus de quelle menace ils parlaient (des dothraki probablement) et des chances des Ouestrien de l’emporter. Bon en gros, Robert faisait la comparaison entre la grosse armée qui arrivait mais qui était désorganisée mais UNIE et les sept armée des sept Couronnes, pas unies.
    J’ai l’impression que c’est très flou ce que je raconte…

  52. @La Dame : voici le lien du commentaire du réalisateur : https://youtu.be/5vi4bCyhto0?t=11m5… C’est vraiment à la toute fin de la vidéo, la dernière explication du bonhomme.
    J’ai été assez surprise du portrait que vous dressez de Rhaegar et qui tranche littéralement avec ce que l’on sait de la part des personnages. Je vois mal des personnages comme Barristan ou Connington chanter les louanges d’un homme qui ne l’était pas (ou alors Rhaegar était le meilleur acteur que l’on ait connu !). Ceci dit : Oui ! Il est plus que bizarre et insaisissable ! Il a quand même littéralement mis le royaume à feu et à sang pour une femme (ou une prophétie, c’est selon) ! Au final, je pense que personne ne connaissait véritablement Rhaegar Targaryen et ce serait bien du genre de la série de nous laisser avec ce mystère.

    @lockeforever : la référence au rugby me parle totalement XD. Mais je rejoins La Dame : Daenerys n’est peut-être pas 100% Andals, elle n’est pas non plus 100% valyrienne pour autant. Donc au final dans ce que tu dis, elle finirait juste « apatride » si j’ose dire ! Mais ce que tu proposes sur l’union des couronnes me rappelle un dialogue de la saison 1 que j’avais bien aimé entre Robert et Cersei. Je ne sais plus de quelle menace ils parlaient (des dothraki probablement) et des chances des Ouestrien de l’emporter. Bon en gros, Robert faisait la comparaison entre la grosse armée qui arrivait mais qui était désorganisée mais UNIE et les sept armée des sept Couronnes, pas unies.
    J’ai l’impression que c’est très flou ce que je raconte…

  53. Je veux pas mettre mon grain de sel pour savoir si les Tagaryens sont des gens bien ou non mais bon l’inceste est pratique courante et encouragé chez eux … A partir de là la bizarrerie s’invite dans les gènes.

    Barristan est un guerrier, je pense qu’il juge Rhaegar sur ses qualités de leader, plus que sur sa vie sentimentale.

  54. Je veux pas mettre mon grain de sel pour savoir si les Tagaryens sont des gens bien ou non mais bon l’inceste est pratique courante et encouragé chez eux … A partir de là la bizarrerie s’invite dans les gènes.

    Barristan est un guerrier, je pense qu’il juge Rhaegar sur ses qualités de leader, plus que sur sa vie sentimentale.

  55. Bonjour cher Dame ! Premier post, premièrement pour te remercier de tes billets de haute volée que je lis depuis 4 ans, c’est d’une qualité inégalée.

    Néanmoins, je me permets une petite remarque. Je suis un lecteur assidu du Reddit ASOIAF ricain. Hors l’année dernière, plusieurs post on fait mention avec photo d’un échange de notes de GRRM avec son éditrice, je ne l’ai plus en tête mais j’irais fouiller pour amener la preuve.
    En gros elle lui demandait sur un chapitre si Coldhands était Benjen et celui-ci répondait d’un laconique « Non ». Qu’il a confirmé ensuite Le screen de l’image était dispo. Promis j’irais fouiller pour retrouver ce que je dis.
    Je pense tout simplement que D&D ont mixé les deux, ce qui n’est guère étonnant et plutôt compréhensible pour la trame de la série.
    Voilà, pardon pour cette remarque de chieur. Toutes mes félicitations pour ton fabuleux travail !! Merci et continue de nous illuminer !

    PS. Oui je vais aller fouiller Reddit.

  56. Bonjour cher Dame ! Premier post, premièrement pour te remercier de tes billets de haute volée que je lis depuis 4 ans, c’est d’une qualité inégalée.

    Néanmoins, je me permets une petite remarque. Je suis un lecteur assidu du Reddit ASOIAF ricain. Hors l’année dernière, plusieurs post on fait mention avec photo d’un échange de notes de GRRM avec son éditrice, je ne l’ai plus en tête mais j’irais fouiller pour amener la preuve.
    En gros elle lui demandait sur un chapitre si Coldhands était Benjen et celui-ci répondait d’un laconique « Non ». Qu’il a confirmé ensuite Le screen de l’image était dispo. Promis j’irais fouiller pour retrouver ce que je dis.
    Je pense tout simplement que D&D ont mixé les deux, ce qui n’est guère étonnant et plutôt compréhensible pour la trame de la série.
    Voilà, pardon pour cette remarque de chieur. Toutes mes félicitations pour ton fabuleux travail !! Merci et continue de nous illuminer !

    PS. Oui je vais aller fouiller Reddit.

  57. @ bobbytosh : tout d’abord merci pour ce premier commentaire 🙂
    Oui, j’ai vu la photo en question, avec le « NO » de George concernant Mains Froides. Comme tu le dis, c’est sans doute un mix de la part de D&D, mêlant nécessité de ne pas introduire un nouveau personnage sorti de nulle part aussi tard dans la série, et envie de faire un peu de fan service pour tous ceux qui élucubrent sur l’identité de Mains Froides.

    @ tous : le billet sur l’épisode 7 est terminé, et j’ai bien avancé sur l’épisode 8.

  58. @ bobbytosh : tout d’abord merci pour ce premier commentaire 🙂
    Oui, j’ai vu la photo en question, avec le « NO » de George concernant Mains Froides. Comme tu le dis, c’est sans doute un mix de la part de D&D, mêlant nécessité de ne pas introduire un nouveau personnage sorti de nulle part aussi tard dans la série, et envie de faire un peu de fan service pour tous ceux qui élucubrent sur l’identité de Mains Froides.

    @ tous : le billet sur l’épisode 7 est terminé, et j’ai bien avancé sur l’épisode 8.

  59. Merci pour ta réponse, et au temps pour moi, je pensais que tu tenais pour acquis la confirmation de la fameuse théorie Coldhands=Benjen, qui effectivement marche très bien pour la série.
    Remarque ce fameux bout de papier ne nous confirme pas forcément non plus que ça sera finalement le cas dans les livres, mais le Fandom l’ayant pris pour compte j’avoue croire moi aussi qu’il s’agit de deux personnages distincts.

    Du coup ça tombe bien car ayant beaucoup de boulot aussi et un Euro 2016, je n’ai pas du tout fais de travaux d’excavations dans les profondeurs du Reddit…

    Je te souhaite du courage pour concilier tout ça et te remercie encore pour tout ce travail de qualitay !

    Bises !

  60. Merci pour ta réponse, et au temps pour moi, je pensais que tu tenais pour acquis la confirmation de la fameuse théorie Coldhands=Benjen, qui effectivement marche très bien pour la série.
    Remarque ce fameux bout de papier ne nous confirme pas forcément non plus que ça sera finalement le cas dans les livres, mais le Fandom l’ayant pris pour compte j’avoue croire moi aussi qu’il s’agit de deux personnages distincts.

    Du coup ça tombe bien car ayant beaucoup de boulot aussi et un Euro 2016, je n’ai pas du tout fais de travaux d’excavations dans les profondeurs du Reddit…

    Je te souhaite du courage pour concilier tout ça et te remercie encore pour tout ce travail de qualitay !

    Bises !

  61. @ bobbytosh : ah mais si, je la tenais pour acquise ^^ Ce sont des lecteurs qui m’ont expliqué le coup de la citation de ADWD qui infirme cette hypothèse dans les livres 🙂

  62. @ bobbytosh : ah mais si, je la tenais pour acquise ^^ Ce sont des lecteurs qui m’ont expliqué le coup de la citation de ADWD qui infirme cette hypothèse dans les livres 🙂

  63. Ha très bien ! J’ai toujours pensé pour ma part, dès ma première lecture que ce sont deux personnages bien distinct. Que Coldhands est bien plus vieux et que si on revoit Benjen ça sera dans un autre contexte.
    Néanmoins je confirme aussi que ça fonctionne très bien pour la série et que j’ai crié ma joie quand j’ai la confirmation du Tonton Stark !
    Sur ce, j’ai un beau billet de l’épisode 7 à lire, mais ce soir car au boulot je vais me faire gronder !

  64. Ha très bien ! J’ai toujours pensé pour ma part, dès ma première lecture que ce sont deux personnages bien distinct. Que Coldhands est bien plus vieux et que si on revoit Benjen ça sera dans un autre contexte.
    Néanmoins je confirme aussi que ça fonctionne très bien pour la série et que j’ai crié ma joie quand j’ai la confirmation du Tonton Stark !
    Sur ce, j’ai un beau billet de l’épisode 7 à lire, mais ce soir car au boulot je vais me faire gronder !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *