Le bâtard de Schrödinger

WOOOOAAAA comment ça déboite, cay incroyable on n’avait pas eu une ouverture de saison pareille depuis JAMAIS en fait !!!

Oh la, ma bonne, réfrène donc ton enthousiasme ! Ne te laisse pas abuser par deux arcs dissimulant fort peu habillement du remplissage sans intérêt en mode gros récap de début de saison pour que nos demeurés de spectateurs raccrochent les wagons (si, c’est précisément ce qu’ils se disent quand ils décident d’inclure dans l’épisode du jour les scènes d’Arya et Tyrion, Margaery, Dany, Cersei et Jaime, Dorne, bref,TOUT ou presque).

Mais bon comme on est tous contents d’être là à regarder cette reprise en douceur de la série qu’on déteste adorer qu’on adore détester on ne sait plus très bien, faisons comme si tout allait pour le mieux dans le meilleur des mondes. Un épisode de reprise reste un épisode de reprise et malgré la poudre aux yeux balancée afin de faire croire que l’on attaquait dans le vif du sujet dès la première semaine, soyons honnêtes, rien n’a avancé, nulle part.

Avec pour titre « The Red Woman », laquelle a un temps de présence à l’écran avoisinant les 1 minutes 30 pour un intérêt dans l’intrigue de la semaine frisant le zéro absolu, et une façon de ne pas parler du seul truc qui nous intéresse juste pour faire durer le plaisir quelques épisodes de plus, cette reprise a pour unique mérite ses effets de manche qui permettent d’éviter le traditionnel effet : « dans les épisodes précédents » étalés sur 40 minutes. Enfin, «éviter », vite fait…

C’est bon, vous avez toutes vos petites affaires, la ceinture est attachée ? Alors accrochez-vous au pinceau, je retire l’échelle.

Châteaunoir.

D’entrée de jeu, hop, paf, pas de préavis rien, tactac, je trouve que cet épisode assure le service minimum point de vue mise en scène. Mais il faut rendre à César le plan d’ouverture, du Mur vers le corps de Jonsnow, et l’ambiance de cette scène lugubre au possible, rythmée par les hurlements de Fantôme. Et la scène finale, très simple dans sa grammaire, mais très efficace.

Le passage au Mur est emblématique de ce que je déplorais dans l’intro : il ne se passe RIEN. Sans déconner.
Jon est mort, alors on va le pleurer un peu, et même si tout ce passage est très bien fichu, et assez intense, c’est tout ce que l’on aura cette semaine. Pendant que Edd hurle intérieurement « On va tous y mourir ! On va tous y mourir ! » et que ser Davos prend l’air concerné du type qui accumule les emmerdes depuis 53 ans au bas mot, Mélisandre vient faire un coucou, histoire de justifier le titre et de nous rappeler sa crise de foi :

«-J’y comprends rien. Je l’avais vu dans les flammes à Winterfell.
Et t’avais vu Stannis victorieux aussi. T’as pas comme le sentiment que ton R’hllor a la pire hotline DE TOUS LES TEMPS ? »

Piquée au vif, Mélisandre se redresse et dans un flamboiement de rubis, lève les mains aux ciel marmonnant des imprécations tandis que sur sa couche, Jon Snow se relève, rappelé à la vie par l’impérieuse voix du Dieu Ro….

«Je vous emmerde, Davos, je rentre à ma maison… »

Mince, Mélisandre, tu fais quoi ? Allo ! On a besoin de toi pour ressusciter Jon Snow là, oh. Faudrait faire quelque chose madame, s’il vous plait. Non ? Vraiment pas ? Bon… Ben ok alors.
Putassier, cet épisode, qui refuse de trancher dans le vif du sujet, repoussant la révélation sur le retour ou pas de Jon à une date ultérieure.

Pendant ce temps, au réfectoire… :

«-Mes frères, notre bon lord commandant est passé de vie à trépas !

Je suis en train de vous dire que le lord commandant était mort.
Aaaaah ! Mais sinon, il va bien ?
Il va b…. Oh misère. Voilà, moi, et quelques autres conjurés, avons comme qui dirait mis plusieurs coups de couteaux dans Jon Snow la nuit dernière. Son étanchéité est compromise. Il est mort quoi. Assassiné.
C’est pas très Charlie.
Accueillir les Sauvageons non plus, c’était pas très Charlie.
C’est une question de point de vue, ser.
PEU IMPORTE, il avait tort, j’ai raison, on va pas passer la journée là-dessus non plus hein. Je veux dire, y’a des princes qui se font tuer tous les jours sous les yeux blasés de leur garde à Dorne alors c’est pas une petite conjuration de rien du tout qui va vous défriser quand même, dites ? »

C’est vrai que les arguments de ser Alliser sont percutants. Les vrais, pas ceux que je viens d’écrire, entendons-nous bien.
Et il faut reconnaître que sa plaidoirie redresse ce que j’avais perçu comme une erreur de la part de D&D la saison dernière, puisque je n’avais pas saisi les raisons de sa présence parmi les conjurés. Pour moi, c’était en contradiction avec tout ce que l’on avait vu de lui jusqu’alors mais force est de reconnaitre qu’il justifie ici plutôt bien son geste. Thorne n’est pas le vilain dans cette histoire. Il a agi de façon extrême, mais cohérente.

Winterhell.

«-Je… je m’en souviens comme si c’était hier… le jour de notre rencontre.
Soulagez votre peine, ser, racontez-moi.
Nous avions 11 ans. Je étais venu au chenil en quête d’un animal à torturer et elle était là, si belle dans la lueur blafarde du jour naissant. Je revois encore sa main, fine et frêle, étreignant le canif avec lequel elle désanussait un chiot.
Ah. Oui. Quand même.
Elle seule me comprenait. Mes virées en fourgonnette devant les écoles maternelles n’auront plus jamais la même saveur sans elle.
J’entends bien. Mais du coup, on fait quoi avec le corps ? Personnellement je préconise une crémation et une dispersion des cendres aux quatre vents.
Faites-la broyer et cuisinez donc des knackies. »

Non mais blague à part, cette chute à l’hommage émotionnant de Michel Fourniret pour Monique Olivier n’a rien de surprenant, ni de totalement psycho pour le coup. Ramsay ne nous a jamais vraiment marqué en tant que personnage sentimental. Myranda est morte, et bien son corps n’est plus rien qu’une coquille vide sans intérêt. C’est l’hiver, et on ne sait pas pour combien de temps. Alors ok, ce n’est pas très urbain de laisser le cadavre de son aimée se faire boulotter par ses propres chiens mais dans un sens, c’est pragmatique. Et totalement boltonesque dans l’esprit.

Mais jamais autant que : « Bravo mon fils, tu as admirablement réussi à massacrer trois pelés morts de faim dans la neige et à perdre ta femme en même temps ! Je te préviens, en tout amitié, si j’ai un autre fils, il se pourrait que je te send my regards ! »

C’est à la fois gênant et jouissif de voir Ramsay souffrir autant. Autant parce qu’il semble sincère triste et apeuré que parce qu’Iwan Rheon apporte ce qu’il faut à son personnage pour rendre son émotion crédible et finalement très primaire, limite enfantine.

Fun fact : la saison dernière, Myranda demandait à Sansa si elle avait déjà vu un corps déchiqueté par les chiens, une vision « not so pretty », selon elle.
Non, si c’est drôle.

Le Nord.

Le sage dit : « Run to the hills. Run for your life.” Et c’est précisément ce que font Sansa et Theon, après leur chute de 72 mètres depuis les remparts de Winterfell. Les chevilles vont bien, merci pour elles, comme quoi, la poudreuse, hein…

Globalement, une jolie scène jusqu’à l’arrivée des chiens, avec une Sansa épuisée n’ayant pour zone de confort que l’épaule de Theon. Ce rapprochement de circonstance résume bien les parcours tragiques de leurs personnages, dont ce qui se rapproche le plus d’une famille tient en cet autre que l’on a croisé toute sa vie sans jamais vraiment le connaître. Ils en sont là, tous les deux, à se chercher du regard pour se rassurer quand Brienne vole à leur secours, et qu’elle dépose son épée aux pieds de Sansa. Quelques moments parsemés et touchants, pour un brin de chaleur et de réconfort désintéressé, des concepts devenus étrangers à Sansa comme à Theon au fil des années.

Mais comme je suis un ourson rabat-joie : c’est moi où il y a des problèmes avec les chiens dans cette série ? Souvenez-vous de l’assaut héroïque as fuck des donjons de Fort Terreur par Asha Greyjoy, qui s’était soldé par une retraite la queue entre les pattes parce que sa seule faiblesse, c’était les chiens.
Et maintenant, nos limiers quantiques qui disparaissent de manière totalement imprévisible et aléatoire, aspirés par un trou noir comme les chevaux devant la Porte Noire dans « Le Retour du Roi » au moment où Brienne déboule, comme un chien dans un jeu de quille, métaphore filée, tu peux pas me test.

Brienne et Pob, Batman et Robin des temps médiévaux fantastiques


« Une femme sanguinaire ! »

L’essentiel de l’intérêt de cette scène réside dans le serment de Sansa à Brienne. La boucle est désormais bouclée pour les deux femmes : pour Brienne, c’est la fin de sa quête, et l’accomplissement de son serment envers Catelyn, déposant Féale/Oath Keeper (jamais épée ne fut aussi bien nommée) aux pieds de sa fille.
Pour Sansa, c’est la naissance de la nouvelle lady Stark, qui bien qu’hésitante encore, entame sa transformation en lady Vengeance. Pour ne pas dire Cœur de Pierre, mais vous m’avez comprise *winkwink.

Dorneville.

JAMAY VU UN ACTEUR AUSSI MAL EMPLOYE !!!!!!!

Non mais sans rire, SANS.RIRE, D&D, quoi le fuck ?

« Ouiiiii, on va caster Alexander Siddig dans le rôle du Doran Martell. C’est un bon acteur, il sera parfait dans le rôle » => hell,yeah, un rôle de 2 minutes trente dont 2 minutes 15 passées à avoir l’air en état de mort cérébrale dans une chaise roulante, *utain. A ce compte là, autant prendre Stephen Hawking.

VOUS L’AVEZ PAYE COMBIEN pour faire de la FIGURATION, SIDDIG ?

Et en même temps, pourquoi je m’énerve. C’est Dorne, l’endroit de Westeros le plus proche sémantiquement d’un magasin de farces et attrapes, le pays où un quarteron de couillonnes peut abattre une dynastie séculaire rien qu’en se basant sur l’éventualité que les gardes du prince ne vont pas lever le petit doigt pour protéger leur seigneur et maître (attention, ceci est de la mauvaise foi gratuite, la scène nous explique en réalité exactement le contraire), le pays où visiblement, on chie encore par la fenêtre mais on a le téléphone portable parce que COMMENT vous expliquez la synchronisation parfaite entre les frappes d’Ellaria et celles des deux Harpics qui se sont TELEPORTEES par le pouvoir ancestral de la MAGIE sur l’Unique. Ça ou elles sont championnes olympique de brasse parce que de mémoire, la dernière fois qu’on les a vu ces deux-là, elles étaient en robe de soirée en train de contempler le départ du bateau depuis la jetée, du coup, excuse si je supplie votre pardon mais WHAT THE FUCK.

Qui écrit l’arc dornien ? C’est votre neveu Roger, c’est ça ? « Et pi là lé dames ki son méchantes elle tu le prince dan son bato passkel son méchantes. »

Ceci étant dit, j’ai vraiment été sidérée par le meurtre de Doran. Ok le personnage d’Ellaria avait été réécrit en profondeur, dans une sorte de version chaotique mauvaise de celui d’Arianne dans les livres. Mais de là à la voir tuer froidement le prince, il y avait un pas que je n’aurais pas osé franchir. Mais tout bien pesé, cela reste logique avec ce que l’on nous a montré du personnage depuis le départ. Je n’ai pas grand-chose à déplorer de ce côté, si ce n’est un tout petit détail que de toute manière, la série élude pour le reste de Westeros bien volontiers, à savoir le reste de Dorne. Sans rire, qui va laisser passer pareil coup d’état sans lever le petit doigt.

Vous me répondez : « la garde ».

Je vous dis : « OK. Si ça se trouve, le reste des Dorniens n’en a rien à carrer, ils sont tous à la plage en train de se taper des Daïquiri. »

Mais c’est là qu’il convient d’apporter de la nuance car la série n’est jamais aussi mal écrite qu’elle en a l’air (si, dès fois, elle l’est, mais pas ici). Et je vous explique ça dans deux minutes.
Du coup, si je suis, nous nous retrouvons avec la principauté dirigée par Ellaria Sand, je résume donc, une femme bâtarde. Autant vu de Dorne, bah, quand ils se seront remis du choc de la mort du prince, ça risque de leur faire une belle jambe, autant dans le reste du monde libre, ça va leur faire tout drôle.
On se dirige donc tête baissée vers une guerre entre Dorne et les Sept Couronnes. A l’échelle de la série, la mort de Doran n’a finalement rien de tragique. Jamais il n’a été montré comme autre chose que le type qui reste sur sa chaise à attendre que passe l’orage. Toutes ses intrigues et plans à quintuple détente des livres passent à la trappe, et lui peut bien en faire de même compte tenu du fait qu’il ne pèse pas bien lourd, au final, dans l’équilibre des forces. Ellaria apporte une dynamique plus intéressante, puisqu’elle est une force brute, entièrement tournée vers la chute de Port Réal, un pouvoir aujourd’hui fragilisé qui ressemble à un fruit mûr pour tomber dans la main de qui voudra bien le prendre.

Si Dorne a échoué quelque part, c’est bien dans le traitement de cette intrigue qui sur le papier pouvait être payante, mais qui s’est embourbée dans quatre personnages féminins très grossiers et mal employés, à tel point que tout l’arc en est devenu risible (coup de grâce avec cette téléportation…).
Ceci étant dit, je pense que les ratés de l’année dernière m’ont rendu très partiale concernant tout ce qui se passe dans ce coin de la carte. La preuve, sur le moment, j’ai trouvé incompréhensible que les gardes ne lèvent pas le petit doigt pour venir au secours de Doran. Et en revoyant la scène un peu plus tard, je me suis rendue compte qu’en fait, cette absence de réaction est expliquée, très clairement. Ellaria dit au prince qu’il ne connait pas son peuple et que ce dernier le méprise pour son immobilisme. Sur ces mots, des plans sur le visage des gardes, qui auraient sans doute gagnés à recevoir des consignes de jeu autre que « ai l’air concerné, mais pas trop quand même« , histoire de bien faire comprendre au public que l’on assiste non pas à un assassinat perpétré sur un coup de tête, mais bien à la phase finale d’une conjuration.
Mais Dorne étant désormais connue pour être le berceau de toutes les débilités de la série, il est plus facile d’y voir dans un premier temps une énième coquille de la part de D&D. La force de l’habitude.
Revenons à l’absence des grandes maisons dorniennes, qui ne devraient pas laisser passer une histoire pareille sans broncher. Finalement, je pense que les mots d’Ellaria justifient ce qui ressemblait pourtant à un bel illogisme. Pendant que Doran roulant dans son palais arabo andalou en méditant que le goût des oranges amères, elle et les Aspics ralliaient des soutiens politiques, chose qui ne doit pas être si difficile que cela à trouver, compte tenu du contentieux entre Dorne et Port Réal, et de l’état de délabrement du pouvoir Lannister.
Bref, sur le fond, on a quelque chose qui tient la route, mais qui souffre du traitement risible de la saison passée, qui a jeté une aura d’absence totale de crédibilité sur tout ce qui se passe à Dorneville.

Port Réal.

Ben écoutez les gars, j’ai envie de dire : c’est gentil d’être passé, à la semaine prochaine ! Deux vignettes au Donjon Rouge et une autre au septuaire. C’est glorieux.

Vignette 1 : Cersei pleure la perte de ses cheveux puis celle de sa fille. Mazette qu’est-ce que sa walk of shame nous l’a calmée sasoeurlareine. Résignée à la mort de ses enfants, elle ne cherche même plus à se défendre, à se venger, à mettre le royaume à feu et à sang. La voilà même qui commence à faire de l’introspection. C’est donc qu’elle a touché le fond.
Trop c’est trop, et malgré son air vindicatif de fin de saison dernière, la mort de Myrcella est le coup de grâce après les disparitions de Joffrey et Tywin, la laissant désarmée, vide. Momentanément. Parce que s’il y a un personnage en lequel j’ai confiance pour fiche une merde sans nom à l’échelle du continent entier armée de sa seule rage et d’un chevalier-servant-zombie, c’est bien Cersei.

Vignette 2 : ou alors ce sera Jaime.

Vignette 3 : ou Septa Terminator, étant elle-même le chevalier-servant-zombie/cyborg. A taper sur Margaery avec un missel. Le truc qui se fait trop pas. Comme dans tous les polars où le suspect vient de se faire aplatir la rate à coup de bottin, le gentil flic entre dans la salle d’interrogatoire juste à temps pour éjecter le méchant flic et arracher des aveux. Enfin des aveux, c’est pas facile dans le cas présent. Pour mémoire Margaery est en prison pour parjure : elle avait juré ne jamais au grand jamais avoir eu vent des coucheries de son frère. C’est super grave, le parjure.

Si elle avoue avoir menti, elle condamne son frère. Dont elle ignore tout du destin pour le moment. Septa Terminator comme Captain High Sparrow contournent tous deux le sujet. Mort/pasmort, Loras est le chevalier de Schrödinger de l’épisode.
Si elle la boucle, elle reste à la case prison pendant un autre tour complet.
Finalement, c’était plus facile pour Cersei, dont les aveux, partiels, n’engageaient qu’elle. Elle qui ignorait se livrer ensuite à une marche de l’humiliation, sans quoi elle n’aurait peut-être pas accepté le marché du Grand Moineau.

Meureen.

Tyrion et Varys sortent en ville pour prendre la température de l’agglomération meereenoise après le coup d’éclat de Philippe aux arènes et le départ de Daenerys vers de plus verts pâturages.

Grand moment de WTF, même dans une cité aux rues désertes où la Main de la Reine se balade, tranquille, avec sa cape de super héros et sa silhouette reconnaissable entre mille au beau milieu d’une ville en proie la veille encore à une insurrection, et j’ai bien envie de vous dire que la preuve de ce que j’avance réside dans l’incendie du port.
Philippe ne laisse jamais tomber.
JAMAY. Ser Barristan ne vous a-t-il donc rien appris ???

A quoi sert cette scène ? Et bien il s’agit d’un

Dans lequel Tyrion nous explique ce que l’on sait déjà, à savoir que la politique de Dany est un monstrueux échec, no shit Sherlock et sinon, tu en as d’autres des comme ça parce que bon, limite là, du fond de mon lit, je te la fais, l’analyse politique.
Ce qui m’intéresse plus en revanche c’est de savoir pourquoi des gens qui ne parlent que le bas valyrien écrivent tous leurs tags en langue commune ?
Ça, c’est une vraie question.

Bud Spencer et Terrence Hill.

«-Tro le seum…
Quoi ?
De kiffer le boule de la khaleesi alors qu’elle en a rien à secouer.
Hmmhmm.
Et sinon, papi, c’pas trop dur d’être vieux ? »

A ma droite, lord Friendzone, avec son avant bras en marbre de Carare. A ma gauche Daario Naharis, lover des Cités Libres et pisteur au sol de dragon volant devant l’Eternel. Bon, j’admets. L’épisode du jour semble nous indiquer que si, ça se piste, un dragon, en suivant les carcasses de mouton. Hop, on retombe sur ses pattes.
Etrangement, le duo Jorah/Daario a l’air de bien fonctionner. Enfin, pour le moment et sur une scène très courte, mais dans l’ensemble, loin de Meereen et avec un homme dont il respecte sincèrement je pense, les faits d’armes, Daario est pleinement le type qu’on inviterait bien à boire une bière. Soit l’exact opposé du Daario des livres. Dans un sens, c’est une bonne chose, pour ma santé mentale parce que je fais un rejet d’une telle violence de Daario Naharis version GRR Martin que j’en aurais fini par défoncer ma télé, je crois bien.


« LUV ME KHALEESI »

Le recast de Michael Huisman en remplacement de Ed Skrein n’a jamais été aussi pertinent. Un duo entre le personnage tel que joué par Skrein et Jorah n’aurait pas aussi bien fonctionné.

En revanche, ce qui fonctionne moins bien, c’est le temps. Tout l’épisode se situe dans l’exacte continuité de la saison 5.
Dans le Nord nous ne sommes que quelques heures après, à Port Réal, sans doute un jour ou deux après la marche de l’Expiation, à Braavos, il semblerait qu’Arya soit aveugle depuis très peu de temps, donc je table également pour elle sur un écart de deux trois jours, peut-être moins puisque l’on assiste au premier jour de son entrainement ninja.
L’action à Dorne se déroule le même jour que le départ de Myrcella, puisque Ellaria et Najat portent exactement la même tenue que dans l’épisode 10 de la saison précédente, ce qui semble logique, car la princesse est morte quelques heures à peine après avoir quitté les Martell.


Différence notable entre les deux saisons : le collier contenant l’anti poison a disparu, ce qui aurait pu mettre la puce à l’oreille de Doran. Et elle porte cette année un bracelet qui n’était pas là l’an passé. De deux choses l’une : soit ces infimes variations dans la tenue indiquent un écart de quelques jours entre le départ de Myrcella et la mort de Doran (mais dans ce cas, on fait carrément changer de costume au personnage, pour bien marquer la différence), soit on a juste eu une réaccessoirisation pas forcément heureuse

Ce qui rend d’ailleurs la concordance des temps un peu foireuse et contribue à accentuer la confusion sur cet arc. Car sont traitées simultanément les morts de Doran et Trystan, alors que ce dernier semble être à Port Réal à bord de l’Unique, quand ses cousines l’assassinent, ceci impliquant plusieurs jours de décalage.
Bref, question gestion du temps, c’est un peu le bordel, et l’arc Jorah/Waario n’est pas en reste, puisque lui aussi est traité comme contemporain des deux autres autour du Dany Gang, qui sont dans l’exact prolongement de la saison passée. On peut tout à fait concevoir que Daenerys n’était qu’à quelques jours de marche de Vaes Dothrak et que Tyrion et Varys n’aient décidé de quitter la pyramide qu’une fois le calme revenu dans les rues, soit, après quelques jours aussi. En revanche, que Jorah et Daario, pistant un dragon aient pu parcourir la distance les séparant de Vaes Dothrak dans le même laps de temps me gêne un peu. Mais je pinaille.

Parce que le duo fonctionnant, et malgré le fait que la scène ne soit qu’une vignette recap parmis toutes les autres, ça marche.

Là aussi, joli rattrapage de la scène de la bague la saison dernière, lorsque Dany laisser tomber sa frakking bagouse de 37 carats sur le sol, comme si les wattmille cavaliers du khalasar n’allaient pas l’enterrer 6 pieds sous terre en passant dessus => en fait ils sont tellement bien organisés qu’ils sont partis sans casser leur fichu rond.
Ce qui nous laisse donc ce fameux crop circle fort pratique pour pister la khaleesi, avec le bijou, pile en évidence au milieu. Oui, oh, c’est capillotracté, mais honnêtement, ça passe.

Vaes Dothrak.

Alors qu’elle avance vers Vaes Dothrak, Daenerys pense à Meereen. Combien elle regrette son général grognon, le trône en marbre qui lui fait mal aux fesses, les discussions à base de merguez et de pois chiches, le festival de la gondole dans une ville sans canaux, bref, Meureen, joyau du monde libre et peu fier de l’être.
Car il faut bien l’avouer, la pauvre est tombée sur une sacrée bande de butors avec des tresses.

Mais une fois encore dans cet épisode, nous voilà face à une scène d’exposition sans intérêt autre que de se demander, entre deux menaces de viol (ouiiii, on a compris que Daenerys a lourdement déchu de son statut de reine, merci la subtilitay), où est donc passé ce gros feignant de Drogon qui à parti digérer ses moutons ne semble pas fichu d’en ramer une. Genre, même Moon Moon avait une bonne excuse pour être absent quand Jon se faisait tuer : il était en fait enfermé à l’écurie (ou un placard à balai, ce qui lui irait mieux). C’est fou ce que cette saison répond aux questions posées dans le season finale l’an passé quand même. Mais trêve de digression, et revenons à notre kaiserine échevelée.
Je pense que vous êtes tous très très à cran et que vous le réclamez à corps et à cris, alors voilà, c’est maintenant

le point chiffon

Je vous préviens, ça va être bref. Souvenez-vous l’an passé, je parlais des couleurs associées à Daenerys et je vous disais qu’elles étaient en gros au nombre de deux : le bleu, sa couleur signature, et le blanc, sa couleur régalienne. Et souvenez-vous aussi de la robe qu’elle portait le jour de l’assaut de Philippe dans les arènes :

Du blanc du blanc du blanc, reine de Meureen FTW.

Mais après son échappée belle et ses journées passées à courir derrière un khalasar, on constate que cette robe a désormais viré au bleu :

Je sais, vous allez me dire que c’est aussi du gris. Un peu, mais tirant sur le bleu tout de même. Sa couleur de khaleesi, sa couleur de conquérante. A noter aussi que cette tenue, entre la robe devenue tunique, le legging et les bottes à talon, ressemble beaucoup à celle-ci :


Après la massacre des esclavagistes dans la saison 3

Ou encore à celle-là :


Au début de la saison 2

La robe de l’épisode du jour est une robe d’apparat, avec laquelle Daenerys n’avait aucune raison objective de porter un pantalon de monte et des bottes de ce type. Donc, c’est sans doute un choix délibéré que de lui avoir créé un costume dissimulant son look signature de conquérante, qui n’attend que de quitter Meereen pour se révéler. On a un costume qui aura intelligemment glissé de la robe de reine, lourde et blanche, vers la tenue de voyage, plus légère et bleue. Bien joué, vraiment.

Reste à savoir comme sa garde-robe va évoluer cette saison.

C’était

le point chiffon

Mais voici donc Dany devant Jean-Khal, lord of khôl, un homme aussi charmant que les autres partageant avec ses derniers son manque d’intérêt pour les têtes couronnées parce que visiblement, les blondes platine avec des colliers dragon qui parlent couramment le Dothraki, nan, y’a rien qui gigote là-haut, il fait pas le lien, cotisons-nous pour lui offrir un abonnement à Gala ou un stage d’aguerrissement chez Stéphane Bern.

«-Haaaaaan, l’autre eh, je suis Daenerys Targaryen du Typhon l’Ignifugée Reine des Premiers Hommes et des Andals Souveraine des Sept Couronnes Khaleesi d’Amour de Lord Friendzone Mère des Dragons et des Esclaves Reine de Meereen et de Yunkaï J’ai Même des Prostituées Copycat dans les Bordels de Pentos alors RESPECT !
Lol. »

Le Dothraki est rafraichissant. Pas du genre à se laisser impressionner par la récitation de 17 heures de titres et honneurs. Le gars, un peu de verdure, un lapin de garenne et ça repart. Des valeurs simples, comme le Boursin aïl et fines herbes.

« Jean-Khal, what’s best in life ? »«-Et je suis aussi la veuve de Khal Drogo. J’aurais sans doute dû commencer par là. Ou pas, vu que vous passez votre temps à vous faire la guerre entre vous, sauvages que vous êtes.
-Ouh la, mais si tu es la veuve de Drogo ça change tout ! Bien sûr que non je ne vais pas te violer alors !
Tu m’en vois soulagée, Jean-Khal.
Mais c’est tout naturel voyons. Laisse-moi donc t’escorter jusqu’à la maison de retraite.
Pardon ? »

Daenerys et sa capacité à trier l’information. Ceci dit, dans sa position, faire jouer son veuvage pour s’éviter un viol n’est pas mal jouer. A choisir, moi aussi je prenais la résidence des Mimosas. Plutôt deux fois qu’une. Sauf que cela se voit sur sa tête : elle a oublié ce menu détail. Ce qui est bien normal car le spectateur n’en ayant jamais été lui-même informé, il faut bien caser l’information quelque part et donc, pourquoi pas, faire comme si Daenerys n’avait jamais entendu parler du Dosh Khaleen. Ce n’est pas hyper cohérent, mais j’éviterai de me prononcer là-dessus car autant dans les livres, Dany tempête tant que tant contre les khals qui menaceraient de l’expédier à Vaes les Mimosas, autant dans la série, je ne m’en souviens plus.
Du coup, admettons que D&D n’en ont jamais vraiment parlé, et que bon, à l’époque, la pauvre était obligée de manger des cœurs de chevaux crus, ce qui rend admettable l’excuse de « j’avais oublié, hihi ^^ ». Et bien poilant le somptueux « IT IS KNOW BIATCH » de fin de séquence. En fait, ça m’avait vachement manqué, la sagesse dothraki.

Châteaunoir.

En parlant de maison de retraite, retrouvons ser Davos toujour enfermé avec le cadavre de Jon Snow, en train de négocier des tartines avec ser Alliser qui lui demande poliment de sortir. Sans rire, la proposition d’Alliser est honnête et je ne le vois pas mentir au chevalier et encore moins à ses frères. Il y aura sans doute de la mutation disciplinaire pour les Corbeaux snowistes dans les jours à venir, mais non, Alliser Thorne n’est pas un mauvais bougre et les extrémités auxquelles Jon l’a réduit ne sont pas supposées refaire surface de sitôt.

MAYNON, ser Davos, il en a ranafout des promesses d’Alliser, tout ce qu’il a vu lui, c’est un type capable d’assassiner son supérieur hiérarchique et ça, ça le défrise à un tel point qu’il accepte de faire une alliance avec Mélisandre, parce que je cite : « si tu savais ce qu’elle est capable de faire avec son vagin… »

MEANWHILE, du côté de chez Mélisandre, la voici justement qui se met à poil, normal, mais encore plus à poil que d’habitude puisqu’elle retire son collier et tout le botox allant visiblement avec. Botox, silicone, acide hyaluronique, ma parole je ne sais pas si R’hllor est le dieu unique mais en tout cas il ferait fortune dans un cabinet de chirurgie esthétique à Miami.

Si pour le non lecteur, cela doit faire un sacré choc de découvrir la vérité sur Mélisandre, le lecteur se voit ici confirmer ce que ADWD avait laissé entendre sur les prêtres rouges. Je ne vais pas développer outre mesure par peur de spoiler, si d’aventure la série allait plus loin dans son propos sur cet étrange pouvoir réjuvénant du collier de Mélisandre.

Je vais plutôt m’engouffrer dans mon grognochage pour vous dire ce que j’en pense vraiment, de cette scène. Déjà, elle est vraiment bien faite. C’est simple, mais très efficace, dans ce pur style qui est celui de « Game of Thrones » mettant en scène la magie. Pas d’effet pétaradant, juste des visages, des objets, des corps, qui apparaissent, dans un intervalle et un contexte rendant cette apparition dérangeante : les visages de Jaqen, les tours de Pyat Pree, la résurrection de Beric Dondarrion et maintenant, le vrai visage de Mélisandre.
Non seulement, ceci permet une économie de moyens, mais aussi cela permet-il de faire entrer la magie dans cet univers de la même façon que dans les livres. Insidieusement, sans s’annoncer, par une perturbation soudaine d’une réalité que l’on pensait immuable.
Mais vous ne m’enleverez pas de la tête qu’elle est casée ici parce qu’il n’y avait strictement rien à raconter cette semaine et que pour ne pas trop frustrer le spectateur qui n’attend qu’une seule chose, savoir si Jon sera oui ou non ressucité, D&D se sont dit : « Des boobs et de la magie ! COMBO GAGNANT ! »
Du remplissage un brin malhonnête, si vous voulez mon avis, même si ce final est aussi utile qu’il est riche.

La scène en elle-même traduit bien l’épuisement de Mélisandre qui rejette les dons de son dieu, abasourdie par la mort de Jon, ultime camouflet à ses visions.
Ayant eu un doute, je suis allée vérifier du côté de la saison 4 et de la scène où elle prenait un bain devant Selyse et TWINGO les gars, elle n’y porte pas non plus son collier.

Ce qui s’explique de trois manières :

-dans la saison 4, D&D n’ont pas encore prévu cette scène de la saison 6 donc on ne lui met pas son collier pour la scène, car qui irait faire sa toilette avec autour du cou un machin capable de vous faire couler au fond de la baignoire ?
-elle réactive l’illusion au moment où elle entend Selyse entrer et pour la faire tenir, lui demande de lui donner cette fameuse fiole bleue, puisée sur une étagère qui selon ses mots, ne contient que des mensonges. Ce qui rend la scène extrêmement intéressante a posteriori.
-le collier n’est que le symbole du pouvoir de R’hllor, un catalyseur dont Mélisandre n’a pas réellement besoin pour afficher son apparence. Le déposer n’est qu’un acte démonstratif pour elle, celui d’une femme déçue, vidée, épuisée, qui ne veut qu’une seule chose, se mettre au lit et oublier quelques heures ce dieu trompeur.

Personnellement, j’opte pour la réponse C (tout en aimant bien la B aussi, comment trancher ???), et fais donc le choix de la cohérence depuis la saison 4. Déjà parce que la mort de Shoren a elle aussi été préparée depuis cette époque et que je crois encore dur comme fer que cet évènement va jouer sous peu un rôle important. Et surtout parce qu’en revoyant la scène du bain, je me suis rendue compte de deux trucs. Premièrement, c’était la première fois que l’on voyait Mélisandre nue dans une scène de la vie quotidienne. Une scène où elle ne porte rien non pas pour coucher ou accoucher d’un démon de brume, mais pour faire un truc totalement normal, se baigner.
Or dans l’épisode de cette semaine, nous avons exactement la même chose. Mélisandre se déshabille pour se coucher, geste de la vie quotidienne.
Ensuite, en revoyant la scène de la saison 4, j’ai réalisé que l’essentiel du dialogue avec Selyse tourne autour du mensonge : « Toutes ces potions sont des mensonges destinés à faire croire aux hommes qu’ils contemplent les pouvoirs de notre Seigneur. Et quand ils seront entrés dans sa lumière, ils verront le mensonge pour ce qu’il était : une astuce qui les a conduits vers la Vérité. »

Cette semaine, Mélisandre se débarrasse donc du mensonge qui la recouvre afin de trouver sa vérité. Tourne-t-elle alors le dos à R’hllor ou s’agit-il là d’un ultime acte de foi destiné à voir enfin la vérité qui se refusait à elle depuis le départ ? Ses réactions dans les prochains épisodes nous le diront.

Parce que ma première impulsion au visionnage aura été d’interpréter la scène comme un suicide, Mélisandre décidant de tout abandonner. Mais ça ferait vachement de morts quand même et…
Oh. Wait…

La semaine prochaine….

Comment ça j’ai pas parlé d’Arya ?

Deux coups de bâtons sur la tête ne valent pas que j’en fasse un paragraphe. Je préfère attendre d’avoir plus de matière sur cet arc, ne sachant pas du tout ce qu’ils comptent en faire ni où ils veulent aller.

En résumé, cette semaine, pas grande chose à se mettre sous la dent, à part une révélation sur la nature de Mélisandre et l’étendue des pouvoirs de R’hllor, qui restent tout de même assez balaises, il faut bien l’avouer. Mais dans le fond, cette semaine n’a strictement rien apporté à l’intrigue, ou en tout cas pas suffisamment pour que je crie au meilleur lancement de saison de la série. On reste dans la norme, malgré le souci de faire comme si ces 40 minutes avaient des choses très importantes à nous raconter. Ok, pour Mélisandre, c’est très important. Simplement, je ne sais pas si c’était le meilleur moment pour en parler, compte tenu du peu d’importance de l’arc de Mélisandre dans l’épisode du jour. Résultat de ce choix : la ficelle de « la scène choquante pour vous réveiller un peu » pourrait servir d’amarre à l’Emma Maersk.

Comme presque tous les ans donc, il va falloir attendre la semaine prochaine pour que la saison débute vraiment.

Sinon, j’en appelle à vous bons cœurs : cet été, mon pc est brutalement décédé des suites d’un crash de disque dur. J’ai perdu dans l’affaire tous mes liens vers les tumblr et autres sites où je piochais mes GIF et mes lol shots consacrés à « Game of Thrones ». Et je n’ai réalisé cette perte qu’hier, faites moi un procès. Donc je suis péniblement en train de reconstituer ce carnet d’adresses. Mais si vous avez de bonnes maisons à me suggérer en la matière, n’hésitez pas à me les recommander dans les commentaires, je vous en serai éternellement reconnaissante.

Aller, à la semaine prochaine. Et d’ici là, si vous utilisez des crayons :

Use the pointy end

40 commentaires Ajoutez les votres
  1. Chère Dame, quel plaisir de retrouver vos billets !
    C’est fou, on les attends toujours avec presque autant d’impatiences que les épisodes en eux-mêmes.

    Je suis globalement plutôt satisfait de l’épisode, c’est du pur récap un peu chiant, mais on a tout de même la scène de Sansa et la conclusion qui montent un peu l’intérêt. Et je suis heureux de voir que vous pointez du doigt le paradoxe entre le titre et le peu de présence de Mélissandre, je dois avouer que je m’attendais à plus (comme tout le monde j’imagine, c’est assez chiant de rester dans l’attente pour Jon et de ne pas avoir de réponse franche…).

    Autrement je dois dire que j’étais assez agacé par l’épisode dornien, dans la droite lignée du foirage de cet arc dans la saison 5. Cela dit vous m’avez convaincu sur la cohérence, je n’avais pas forcément noté les gros plans sur les gardes suite au « vous ne connaissez pas votre peuple ». Mais tout de même, Westeros c’est un système féodal, je sais bien que Dorne est une région particulière mais faut pas pousser, Ellaria n’est rien du tout et les Aspics juste des bâtardes, ça ne peut pas tenir… Puis bonjour Areoh Hotah le garde du corps d’élite qui se méfie tellement pas d’une garce connue comme étant ultra dangereuse qu’il la laisse gentiment se positionner dans son dos ! Puis la vengeance c’est bien joli, mais tout de même je ne suis pas forcément touché par la pertinence du propos : « pour venger mon amant, je vais buter son frère et son neveu, en voilà une idée qu’elle est bonne ». Et pouf, adieu une lignée trop classe, la seule a avoir résisté aux Targaryens, sur un coup de tête d’une dingue.
    Enfin bon, comme je l’ai dit vous m’avez à peu près convaincu, j’ai revu la scène du coup, bon c’est vrai que ça peut tenir la route, après tout le Doran de la série n’a jamais été vu comme autre chose que ce mollusque dans son fauteuil.

    Au final je ressors avec l’impression d’un immense gâchis sur Dorne, peut être qu’à terme ça va donner quelque chose de bien, je ne suis clairement pas hostile aux changements (la preuve pour Sansa ça fonctionne très bien !) mais là, y a quand même pleins d’occasions raté. Doran, ce type qui nous fait comprendre dans le livre qu’il joue dans la même catégorie que les Littlefinger et autre Varys en terme de capacité d’intrigue, réduit ici à un soumis. Et Dorne, seule principauté cognatique de Westeros, c’était l’occasion de mettre une femme noble en avant, Arianne aura vraiment manqué au show je pense ! Sans compter qu’on oublie totalement leurs liens avec les Targaryens, et ça c’est le plus dommage à mes yeux. Evidemment, c’était compliqué pour la série de mettre en scène Aegon et tout le toutim, mais là on passe totalement à la trappe leur alliance ancestrale. J’espère juste qu’ils resteront cohérent et qu’ils nous la ressortiront pas de leur chapeau si Dany revient sur le continent, parce que là je ne comprendrais plus rien.

    Mais bon, on peut se consoler, notre Ellaria folle de vengeance a moins le mérite de faire un antagoniste parfait pour notre Cersei… folle de vengeance. Ca peut donner quelque chose d’intéressant.

    PS : saluons au passage le sens politique et la finesse de Jaime, sa fille meurt clairement empoisonnée, il a le prince héritier de Dorne dans le même bateau que lui, mais ça ne lui vient pas à l’idée de le garder en otage ! Oh et j’ai vérifié, effectivement, nos deux aspics ont visiblement découvert un téléporteur, elles étaient bien à quai lors du dernier épisode ^^

  2. Chère Dame, quel plaisir de retrouver vos billets !
    C’est fou, on les attends toujours avec presque autant d’impatiences que les épisodes en eux-mêmes.

    Je suis globalement plutôt satisfait de l’épisode, c’est du pur récap un peu chiant, mais on a tout de même la scène de Sansa et la conclusion qui montent un peu l’intérêt. Et je suis heureux de voir que vous pointez du doigt le paradoxe entre le titre et le peu de présence de Mélissandre, je dois avouer que je m’attendais à plus (comme tout le monde j’imagine, c’est assez chiant de rester dans l’attente pour Jon et de ne pas avoir de réponse franche…).

    Autrement je dois dire que j’étais assez agacé par l’épisode dornien, dans la droite lignée du foirage de cet arc dans la saison 5. Cela dit vous m’avez convaincu sur la cohérence, je n’avais pas forcément noté les gros plans sur les gardes suite au « vous ne connaissez pas votre peuple ». Mais tout de même, Westeros c’est un système féodal, je sais bien que Dorne est une région particulière mais faut pas pousser, Ellaria n’est rien du tout et les Aspics juste des bâtardes, ça ne peut pas tenir… Puis bonjour Areoh Hotah le garde du corps d’élite qui se méfie tellement pas d’une garce connue comme étant ultra dangereuse qu’il la laisse gentiment se positionner dans son dos ! Puis la vengeance c’est bien joli, mais tout de même je ne suis pas forcément touché par la pertinence du propos : « pour venger mon amant, je vais buter son frère et son neveu, en voilà une idée qu’elle est bonne ». Et pouf, adieu une lignée trop classe, la seule a avoir résisté aux Targaryens, sur un coup de tête d’une dingue.
    Enfin bon, comme je l’ai dit vous m’avez à peu près convaincu, j’ai revu la scène du coup, bon c’est vrai que ça peut tenir la route, après tout le Doran de la série n’a jamais été vu comme autre chose que ce mollusque dans son fauteuil.

    Au final je ressors avec l’impression d’un immense gâchis sur Dorne, peut être qu’à terme ça va donner quelque chose de bien, je ne suis clairement pas hostile aux changements (la preuve pour Sansa ça fonctionne très bien !) mais là, y a quand même pleins d’occasions raté. Doran, ce type qui nous fait comprendre dans le livre qu’il joue dans la même catégorie que les Littlefinger et autre Varys en terme de capacité d’intrigue, réduit ici à un soumis. Et Dorne, seule principauté cognatique de Westeros, c’était l’occasion de mettre une femme noble en avant, Arianne aura vraiment manqué au show je pense ! Sans compter qu’on oublie totalement leurs liens avec les Targaryens, et ça c’est le plus dommage à mes yeux. Evidemment, c’était compliqué pour la série de mettre en scène Aegon et tout le toutim, mais là on passe totalement à la trappe leur alliance ancestrale. J’espère juste qu’ils resteront cohérent et qu’ils nous la ressortiront pas de leur chapeau si Dany revient sur le continent, parce que là je ne comprendrais plus rien.

    Mais bon, on peut se consoler, notre Ellaria folle de vengeance a moins le mérite de faire un antagoniste parfait pour notre Cersei… folle de vengeance. Ca peut donner quelque chose d’intéressant.

    PS : saluons au passage le sens politique et la finesse de Jaime, sa fille meurt clairement empoisonnée, il a le prince héritier de Dorne dans le même bateau que lui, mais ça ne lui vient pas à l’idée de le garder en otage ! Oh et j’ai vérifié, effectivement, nos deux aspics ont visiblement découvert un téléporteur, elles étaient bien à quai lors du dernier épisode ^^

  3. Bonjour La Dame, lurkeur silencieux depuis des années, je me décide à poster.
    Je vous trouve un poil sévère sur le côté factice de l’épisode, certes les intrigues n’ont pas avancé ( quel euphémisme), mais je pense pas que ça soit parce que DetD prennent le spectateur pour un débile ( suffit de voir combien oublient les noms au passage) juste qu’on rentre dans une phase critique de l’histoire où les intrigues vont évoluer de ouf 9000 et se conclure, un peu comme dans la saison 4 quoi. Le calme avant la tempête. Puis même s’il n’y a pas des avancées, il y a des bons moments et des bons dialogues ( ça c’est pour ceux qui disent que les mecs sont incapables d’écrire de bons dialogues sans Martin, ba si ^^). Bon après il y a Dorne aussi, et Meereen, et un peu Hell’s Kitchen…..
    – Dorne: rien à dire par rapport à ce que vous avez développé, c’est très juste. Le problème de Dorne, et non pas que cette saison, c’est l’exécution, la mise en place, l’écriture et par conséquent les acteurs. Le fond en lui-même se justifie: volonté de développer la relation de Jaime avec ses gosses, volonté de mettre en avant un sidekick qui a la côte ( Bronn), volonté de simplifier une intrigue qui de toute façon perd de sa valeur première à partir du moment où on dégage Griff le Jeune ( même si je me demande toujours s’ils vont utiliser la Compagnie Dorée, citée en saison 4, à un autre moment, pour Dany ou pour un autre joueur?) et la mise en place lente de la guerre entre ce dernier et la Couronne avec le soutien de Dorne. Comme vous je pense que soit on se dirige dans une guerre civile à Dorne ( ça me semble un peu tendu alors que la fin approche) soit une entrée en guerre contre les Terres de l’Orage et surtout le Bief: en effet les Tyrell, contrairement aux Lannister, ne sont pas encore montrés au bout de leurs actions militaires, là s’ils doivent s’occuper de Dorne et d’un mec avec un bandeau sur l’oeil, ça va devenir compliqué ( si en plus on rajoute logiquement la perte d’un des enfants, on serait dans la logique de la série qui fait buter des membres des familles régnantes et fait fondre leurs armées). Mais bordel, encore une fois ll’exécution ets dégueulasse, incohérente et manquant de mise en place comme pour Stannis en fin de saison 5 ( même si j’avais apprécié son arc, très cohérent et logique): pourquoi pas une scène de vie simple montrant le désir de la population de bouffer du Lion, pourquoi pas un rapport d’Areoh à Doran expliquant qu’il a dû aller mater une rébellion à Lancéhélion qui voulait tuer Myrcella et rentrer en guerre contre le Trône? Non c’est vrai, Darth Ellara tout de noir vêtue qui annonce qu’elle à les Aspics avec elle c’est mieux ( remarque je ris encore de cette scène dégueulasse mais vu la capacité de téléportation des Aspics, plus efficace que Littlefinger, je devrais m’incliner). Bref je pense que DetD ont voulu évacuer l’arc Dornien pour laisser de la place aux autres arcs, qui sont nombreux et qui demanderont du temps d’antenne. On les reverra mais brièvement et je pense qu’on en entendra parler en « off » via un autre personnage.
    – Meereen: Je me balade tranquillement dans les rues vides ( là c’est logique) mais sans escorte alors que je précise à Varys que tout le monde peut t’assassiner à tout moment ( lol). Néanmoins le petit rappel avec le prêtre rouge était sympathique, même si sa tenue fait incroyablement plus cheap que celle de ses comparses féminines ( puis il y a moins de boobs). La flotte de Meereen cramé, ça sonne comme un gros appel du pied aux Fers Nés et un gros troll de DetD aux spectateurs  » Non les gars c’est pas pour cette saison encore »
    – Braavos: rien à dire c’est inutile, surtout que dans la preview on la voit encore en train de se bastonner, du temps perdu à mon avis
    -Port-Réal: mise en place tranquille pour la première partie de saison je pense, on replace les enjeux: Dorne bie entendu, mais aussi les Moineaux et les Tyrell. La scène où Cersei voit sa fille arrivée est assez émotionnante comme on dit, j’ai été triste pour elle, superbe acting de Lena encore une fois. La citation de la prophétie à Jaime n’est pas anodine pour moi, ça m’étonnerait pas que Jaime cherchant à s’allier aux Tyrell irrite Cersei qui lui dévoilera la suite de la prophétie ( why not le Valonquar?) et signera son « envoi » dans le Conflans
    -Winterfell: confirmation que Stannis est mort et dialogue énorme entre Roose et Ramsay. Roose est tellement bon dans la série, comme Tywin d’ailleurs. Ramsay, mécontent qu’on ait soit « cassé » sont jouet ou sa compagne, en tout cas cela finit joliment  » aux chiens »
    -Bois-du-roi: bonne scène d’action, mêlant des exploits spectaculaires avec le cachet réaliste de la série dans les combats. Pour les chiens on peut imaginer qu’ils se sont tirés avec le sixième homme ( ils étaient six, il y en a cinq de tués). Très belle analogie avec le serment de Brienne à sa mère, néanmoins je ne suis pas du tout certain que Sansa devienne Lady Vengeance ( il y a Thoros de Myr mais pas Béric cette saison, je dis ça je dis rien). Surtout qu’elle semble rester dans le Nord pour le moment, donc à moins d’emprunter le téléporteur de Littlefinger et des Aspics, cela va devenir compliqué
    -Le Mur: De très bonnes scènes qui là comme à Port-Réal, mettent en place ce qu’il faut pour que ça pète au prochain épisode en exposant clairement les enjeux: les « mutins » et Davos veulent sauver leurs peaux ( peut-etre y-aura-t-il une lettre de Winterfell, histoire de motiver Thorne?), on va appeler les Sauvageons ( cette transition de fou) on remet en place le concept de la magie dans la série. Juste deux choses: grosse insistance sur le sang de Jon dans l’épisode, d’abord avec Davos qui regarde de manière insistance le sang de Jon dans la neige ( et qui moi me semble un peu bien noir), ensuite Edd qui regarde le sang de Jon en touchant ses plaies, pas anodin là. Ensuite quand Mélisandre pose son collier, il s’illumine (?) et surtout on a un gros plan des fioles, pas anodin là encore
    Bref wait and see

  4. Bonjour La Dame, lurkeur silencieux depuis des années, je me décide à poster.
    Je vous trouve un poil sévère sur le côté factice de l’épisode, certes les intrigues n’ont pas avancé ( quel euphémisme), mais je pense pas que ça soit parce que DetD prennent le spectateur pour un débile ( suffit de voir combien oublient les noms au passage) juste qu’on rentre dans une phase critique de l’histoire où les intrigues vont évoluer de ouf 9000 et se conclure, un peu comme dans la saison 4 quoi. Le calme avant la tempête. Puis même s’il n’y a pas des avancées, il y a des bons moments et des bons dialogues ( ça c’est pour ceux qui disent que les mecs sont incapables d’écrire de bons dialogues sans Martin, ba si ^^). Bon après il y a Dorne aussi, et Meereen, et un peu Hell’s Kitchen…..
    – Dorne: rien à dire par rapport à ce que vous avez développé, c’est très juste. Le problème de Dorne, et non pas que cette saison, c’est l’exécution, la mise en place, l’écriture et par conséquent les acteurs. Le fond en lui-même se justifie: volonté de développer la relation de Jaime avec ses gosses, volonté de mettre en avant un sidekick qui a la côte ( Bronn), volonté de simplifier une intrigue qui de toute façon perd de sa valeur première à partir du moment où on dégage Griff le Jeune ( même si je me demande toujours s’ils vont utiliser la Compagnie Dorée, citée en saison 4, à un autre moment, pour Dany ou pour un autre joueur?) et la mise en place lente de la guerre entre ce dernier et la Couronne avec le soutien de Dorne. Comme vous je pense que soit on se dirige dans une guerre civile à Dorne ( ça me semble un peu tendu alors que la fin approche) soit une entrée en guerre contre les Terres de l’Orage et surtout le Bief: en effet les Tyrell, contrairement aux Lannister, ne sont pas encore montrés au bout de leurs actions militaires, là s’ils doivent s’occuper de Dorne et d’un mec avec un bandeau sur l’oeil, ça va devenir compliqué ( si en plus on rajoute logiquement la perte d’un des enfants, on serait dans la logique de la série qui fait buter des membres des familles régnantes et fait fondre leurs armées). Mais bordel, encore une fois ll’exécution ets dégueulasse, incohérente et manquant de mise en place comme pour Stannis en fin de saison 5 ( même si j’avais apprécié son arc, très cohérent et logique): pourquoi pas une scène de vie simple montrant le désir de la population de bouffer du Lion, pourquoi pas un rapport d’Areoh à Doran expliquant qu’il a dû aller mater une rébellion à Lancéhélion qui voulait tuer Myrcella et rentrer en guerre contre le Trône? Non c’est vrai, Darth Ellara tout de noir vêtue qui annonce qu’elle à les Aspics avec elle c’est mieux ( remarque je ris encore de cette scène dégueulasse mais vu la capacité de téléportation des Aspics, plus efficace que Littlefinger, je devrais m’incliner). Bref je pense que DetD ont voulu évacuer l’arc Dornien pour laisser de la place aux autres arcs, qui sont nombreux et qui demanderont du temps d’antenne. On les reverra mais brièvement et je pense qu’on en entendra parler en « off » via un autre personnage.
    – Meereen: Je me balade tranquillement dans les rues vides ( là c’est logique) mais sans escorte alors que je précise à Varys que tout le monde peut t’assassiner à tout moment ( lol). Néanmoins le petit rappel avec le prêtre rouge était sympathique, même si sa tenue fait incroyablement plus cheap que celle de ses comparses féminines ( puis il y a moins de boobs). La flotte de Meereen cramé, ça sonne comme un gros appel du pied aux Fers Nés et un gros troll de DetD aux spectateurs  » Non les gars c’est pas pour cette saison encore »
    – Braavos: rien à dire c’est inutile, surtout que dans la preview on la voit encore en train de se bastonner, du temps perdu à mon avis
    -Port-Réal: mise en place tranquille pour la première partie de saison je pense, on replace les enjeux: Dorne bie entendu, mais aussi les Moineaux et les Tyrell. La scène où Cersei voit sa fille arrivée est assez émotionnante comme on dit, j’ai été triste pour elle, superbe acting de Lena encore une fois. La citation de la prophétie à Jaime n’est pas anodine pour moi, ça m’étonnerait pas que Jaime cherchant à s’allier aux Tyrell irrite Cersei qui lui dévoilera la suite de la prophétie ( why not le Valonquar?) et signera son « envoi » dans le Conflans
    -Winterfell: confirmation que Stannis est mort et dialogue énorme entre Roose et Ramsay. Roose est tellement bon dans la série, comme Tywin d’ailleurs. Ramsay, mécontent qu’on ait soit « cassé » sont jouet ou sa compagne, en tout cas cela finit joliment  » aux chiens »
    -Bois-du-roi: bonne scène d’action, mêlant des exploits spectaculaires avec le cachet réaliste de la série dans les combats. Pour les chiens on peut imaginer qu’ils se sont tirés avec le sixième homme ( ils étaient six, il y en a cinq de tués). Très belle analogie avec le serment de Brienne à sa mère, néanmoins je ne suis pas du tout certain que Sansa devienne Lady Vengeance ( il y a Thoros de Myr mais pas Béric cette saison, je dis ça je dis rien). Surtout qu’elle semble rester dans le Nord pour le moment, donc à moins d’emprunter le téléporteur de Littlefinger et des Aspics, cela va devenir compliqué
    -Le Mur: De très bonnes scènes qui là comme à Port-Réal, mettent en place ce qu’il faut pour que ça pète au prochain épisode en exposant clairement les enjeux: les « mutins » et Davos veulent sauver leurs peaux ( peut-etre y-aura-t-il une lettre de Winterfell, histoire de motiver Thorne?), on va appeler les Sauvageons ( cette transition de fou) on remet en place le concept de la magie dans la série. Juste deux choses: grosse insistance sur le sang de Jon dans l’épisode, d’abord avec Davos qui regarde de manière insistance le sang de Jon dans la neige ( et qui moi me semble un peu bien noir), ensuite Edd qui regarde le sang de Jon en touchant ses plaies, pas anodin là. Ensuite quand Mélisandre pose son collier, il s’illumine (?) et surtout on a un gros plan des fioles, pas anodin là encore
    Bref wait and see

  5. @ El-Maque : je crois que j’ai fait mon deuil de Dorne, du coup, plus rien ne m’étonne. Tant pis si la série se prive d’une des familles les plus awesome de cet univers, tant pis pour les plans minutieux et machiavéliques de Doran. Tant pis pour les rapports historiques entre les maisons Martell et Targaryen.
    Là où c’est vraiment gênant, c’est dans la qualité du traitement de cette intrigue. Là, même en fermant les yeux très forts, difficile d’ignorer l’ignominie :/
    En tirant des plans sur la comète, on peut envisager que c’est la guerre avec Dorne qui va amener à la situation de fin ADWD (je ne développe pas pour éviter le spoil, ne sachant pas si D&D vont suivre un minimum certains évènements du livre), en remplacement des Gryff.

  6. @ El-Maque : je crois que j’ai fait mon deuil de Dorne, du coup, plus rien ne m’étonne. Tant pis si la série se prive d’une des familles les plus awesome de cet univers, tant pis pour les plans minutieux et machiavéliques de Doran. Tant pis pour les rapports historiques entre les maisons Martell et Targaryen.
    Là où c’est vraiment gênant, c’est dans la qualité du traitement de cette intrigue. Là, même en fermant les yeux très forts, difficile d’ignorer l’ignominie :/
    En tirant des plans sur la comète, on peut envisager que c’est la guerre avec Dorne qui va amener à la situation de fin ADWD (je ne développe pas pour éviter le spoil, ne sachant pas si D&D vont suivre un minimum certains évènements du livre), en remplacement des Gryff.

  7. Juste pour dire que les chiens des Bolton, bha ils se sont barré en flippant quand Brienne et Podcast sont arrivé, épée au clair en faisant beuuuuuaaaaarh !
    Parce que les chiens courageux , on voit ça que chez rintintin !

    Et y’a que moi, mais quand on me parle de Bolton, j’pense au mec d’Hartley high ?

  8. Juste pour dire que les chiens des Bolton, bha ils se sont barré en flippant quand Brienne et Podcast sont arrivé, épée au clair en faisant beuuuuuaaaaarh !
    Parce que les chiens courageux , on voit ça que chez rintintin !

    Et y’a que moi, mais quand on me parle de Bolton, j’pense au mec d’Hartley high ?

  9. @ Mustang : d’abord merci pour ce premier commentaire 🙂
    Votre résumé de « pourquoi Dorne, pourquoi ??? » est parfait. Globalement oui, la série a souvent un problème dans l’exécution de ses idées. Votre parallèle avec l’arc logique mais mal amené de Stannis l’an passé est pertinent. La question étant maintenant de savoir pourquoi ils n’arrivent pas à mettre en place quelque chose qui tienne la route. Je regarderais bien du côté des faiblesses d’écriture et de la mise en scène, mais je pense qu’en fait, le souci principal, c’est la forme générale de la série.
    Avec une masse conséquente de lieux et de personnages à traiter, on sent bien qu’ils ne prennent que trop rarement le temps de rester sur place, et de développer, au sein d’un épisode, une intrigue avec un début, un développement et une fin. Ils l’ont fait l’an passé avec Brienne, et ça fonctionnait très bien. Ils l’ont fait aussi avec Sansa et ça marchait, mais en diluant les autres intrigues sur plusieurs épisodes, on se rend compte qu’ils patinent sur la durée. Dorne et Stannis méritaient de longues plages de développement pour prendre le temps de jeter les bases de leurs intrigues respectives.
    Les meilleurs épisodes de la série sont souvent ceux qui se concentrent sur un nombre restreint d’intrigues. Comme quoi, ils sont parfaitement capables de créer quelque chose de bon.

    Bien vu pour le sang de Jon, « fire and blood », hein, on se comprend 😉

  10. @ Mustang : d’abord merci pour ce premier commentaire 🙂
    Votre résumé de « pourquoi Dorne, pourquoi ??? » est parfait. Globalement oui, la série a souvent un problème dans l’exécution de ses idées. Votre parallèle avec l’arc logique mais mal amené de Stannis l’an passé est pertinent. La question étant maintenant de savoir pourquoi ils n’arrivent pas à mettre en place quelque chose qui tienne la route. Je regarderais bien du côté des faiblesses d’écriture et de la mise en scène, mais je pense qu’en fait, le souci principal, c’est la forme générale de la série.
    Avec une masse conséquente de lieux et de personnages à traiter, on sent bien qu’ils ne prennent que trop rarement le temps de rester sur place, et de développer, au sein d’un épisode, une intrigue avec un début, un développement et une fin. Ils l’ont fait l’an passé avec Brienne, et ça fonctionnait très bien. Ils l’ont fait aussi avec Sansa et ça marchait, mais en diluant les autres intrigues sur plusieurs épisodes, on se rend compte qu’ils patinent sur la durée. Dorne et Stannis méritaient de longues plages de développement pour prendre le temps de jeter les bases de leurs intrigues respectives.
    Les meilleurs épisodes de la série sont souvent ceux qui se concentrent sur un nombre restreint d’intrigues. Comme quoi, ils sont parfaitement capables de créer quelque chose de bon.

    Bien vu pour le sang de Jon, « fire and blood », hein, on se comprend 😉

  11. Quelle merveilleuse idée de venger sa famille assassinée en tuant le reste parce qu’il n’ont rien fait ! Entre ça et le teleport c’est le combo-gagnant de la semaine ! Et dire que je me plaignait du traitement de Stannis the Mannis dans la série ! Bordel qu’est-ce que je plains les fans de la famille Martell qui passent de très mauvais moments depuis la saison 5 !!!

    Sinon bah pas grand chose à dire, c’est du recap, ça n’avance pas beaucoup quoi. Seule surprise, les justifications de Throne, très bien amenées. Et sinon Jonathan Pryce ressemble toujours autant au pape François, c’est troublant !

  12. Quelle merveilleuse idée de venger sa famille assassinée en tuant le reste parce qu’il n’ont rien fait ! Entre ça et le teleport c’est le combo-gagnant de la semaine ! Et dire que je me plaignait du traitement de Stannis the Mannis dans la série ! Bordel qu’est-ce que je plains les fans de la famille Martell qui passent de très mauvais moments depuis la saison 5 !!!

    Sinon bah pas grand chose à dire, c’est du recap, ça n’avance pas beaucoup quoi. Seule surprise, les justifications de Throne, très bien amenées. Et sinon Jonathan Pryce ressemble toujours autant au pape François, c’est troublant !

  13. Alors en vrac

    -suite à une insomnie, j’ai pas pu résister à voir l’épisode en VO (j’avais tout d’abord pu trouver un bon stream,mais c’était la version…russe), et j’ai été surpris de comprendre quasi tout l’épisode (ce qui signifie surtout qu’il se disait pas grand chose, vu mon niveau en anglais, ou alors je me suis amélioré. D’ailleurs j’en profite pour demander ici à La Dame si VRAIMENT ça aide à progresser rapidement en « comprendre l’anglais oral » de voir des séries en VO non sous-titrées, et si oui, en combient de temps on arrive à naviguer easy dans la langue de ce peuple certes jeannedarquicide, mais à la civilisation si attachante, tea powa) (en combien de temps EN SEMAINES, réponse concrete demandée, merci)

    -je suis très indulgent envers D&D (sauf pour ce que vous savez), j’ai été un peu agacé de lire les réactions uber-négatives (et, hélas, habituelles) des fans (?) à cet épisode. Cela dit, j’avoue que cet épisode 601 ne m’a pas transcendé.

    -du coup, je reviens sur un de mes dadas, à savoir que pour une série aussi riche, il est completement débile -même si compréhensible financièrement- de faire des saisons de dix pauvres malheureux épisodes, là ou, même pas dix ans avant, on en faisait 22. Mais c’est dû, je pense, en partie, à la mentalité actuelle, qui n’admet AUCUN temps mort, qui veut du spectaculaire toutes les dix secondes, genre best of de film porno (mais là ou les pornos sont, en effet, chiants dans les temps morts, autant dans GOT, des scenes de recap, ou des scenes de talk politique, ou des scenes de souvenirs entre perso, personnellement, j’aime beaucoup, et je regrette de me sentir si minoritaire dans mon désir de 22 épisodes au lieu de dix, surtout que là, j’ai vraiment l’impression qu’on en a sacrifié 10% de la saison)

    -Dans la dernière scene, je me disais justement « ah vraiment, Melisandre, le perso le plus canon de la série et….AHHHHHHHHH CAY QUOI CETTE HORREUR. Beurk. J’avoue que je ne sais pas du tout à quelle partie des livres vous faites allusion au fait qu’elle soit en vérité une sorte de maegy ubermoche.

    -Je surpris que vous, experte es-GOT et es-anglais on live, vous n’ayez pas capté du premier coup (alos que moi si, yerk yerk) que oui, c’était totalement expliqué dans la scene avec le visage des gardes, que LES DORNIENS ne peuent plus piffer CE DORAN DE LA SERIE et que donc, le boudin Allaria (cette coiffure m’aveugle sur son éventuel attrait physique) puisse l’overtroner aussi facilement (le meurtre de tristant constituant le seul évenement un peu frissonnant de ce plat -oui, disons-le quand même- premier épisode)

    -j’ai rien compris à cette histoie d’unique. Il y a des aspics sur le bateau avec James ? (oui, « James » va mieux au BG que ce nom hispanisant que lui donne GRRRM) Si c’est le cas, monumentale erreur des auteurs, puisqu’elles étaient, il me semble, toutes sur le quai à voir le bateau partir la saison derniere.Mais vous êtes sûre de l’info ? parce que ça me semble énorme une bourde pareille.

    -j’ai pas aimé non plus tyrion et gros chauve se balladant sans gardes, décontractés du gland (hem…) dans Meereen (ce penchant pour la graphie flandrienne chez George, un fact jamais assez souligné, cf Meereen mais aussi Maegy, Seylse, on dirait des noms de vainqueurs de Paris-Roubaix) (fabuleuse édition cette année, mais tout le monde s’en fout, les djeunz n’en ont plus que pour le foot ou la putain.de.NBA de mes couilles -nième HS, désolay)

    -moi qui suit si indulgent, là non, désolé, mais la politique de Alliser, même si je remet pas en doute son honnêteté, non, je trouve pas qu’elle tienne la route, le calcul de Jon (GdN + sauvageons vs glaçonmen) me semble le comble de l’évidence.

    -même si son « arc » m’intéresse moyen, j’ai aimé la méthode d’entrainement d’Arya. J’espère que d’ici la fin de la série, elle prononcera le nom de Syrio.

    -Les Bolton, géniaux, comme d’hab. Aaaah, Myranda, comme je vais regretter ton visage d’uber Biatch)

    -Merci à Brienne de montrer à tous les cyniques et autres enculés nietzschéens que les notions d’honneur, courage et dévouement sont bien présentes AUSSI dans les sociétés féodales.

    -bordel, plus que 9 épisodes !

  14. Alors en vrac

    -suite à une insomnie, j’ai pas pu résister à voir l’épisode en VO (j’avais tout d’abord pu trouver un bon stream,mais c’était la version…russe), et j’ai été surpris de comprendre quasi tout l’épisode (ce qui signifie surtout qu’il se disait pas grand chose, vu mon niveau en anglais, ou alors je me suis amélioré. D’ailleurs j’en profite pour demander ici à La Dame si VRAIMENT ça aide à progresser rapidement en « comprendre l’anglais oral » de voir des séries en VO non sous-titrées, et si oui, en combient de temps on arrive à naviguer easy dans la langue de ce peuple certes jeannedarquicide, mais à la civilisation si attachante, tea powa) (en combien de temps EN SEMAINES, réponse concrete demandée, merci)

    -je suis très indulgent envers D&D (sauf pour ce que vous savez), j’ai été un peu agacé de lire les réactions uber-négatives (et, hélas, habituelles) des fans (?) à cet épisode. Cela dit, j’avoue que cet épisode 601 ne m’a pas transcendé.

    -du coup, je reviens sur un de mes dadas, à savoir que pour une série aussi riche, il est completement débile -même si compréhensible financièrement- de faire des saisons de dix pauvres malheureux épisodes, là ou, même pas dix ans avant, on en faisait 22. Mais c’est dû, je pense, en partie, à la mentalité actuelle, qui n’admet AUCUN temps mort, qui veut du spectaculaire toutes les dix secondes, genre best of de film porno (mais là ou les pornos sont, en effet, chiants dans les temps morts, autant dans GOT, des scenes de recap, ou des scenes de talk politique, ou des scenes de souvenirs entre perso, personnellement, j’aime beaucoup, et je regrette de me sentir si minoritaire dans mon désir de 22 épisodes au lieu de dix, surtout que là, j’ai vraiment l’impression qu’on en a sacrifié 10% de la saison)

    -Dans la dernière scene, je me disais justement « ah vraiment, Melisandre, le perso le plus canon de la série et….AHHHHHHHHH CAY QUOI CETTE HORREUR. Beurk. J’avoue que je ne sais pas du tout à quelle partie des livres vous faites allusion au fait qu’elle soit en vérité une sorte de maegy ubermoche.

    -Je surpris que vous, experte es-GOT et es-anglais on live, vous n’ayez pas capté du premier coup (alos que moi si, yerk yerk) que oui, c’était totalement expliqué dans la scene avec le visage des gardes, que LES DORNIENS ne peuent plus piffer CE DORAN DE LA SERIE et que donc, le boudin Allaria (cette coiffure m’aveugle sur son éventuel attrait physique) puisse l’overtroner aussi facilement (le meurtre de tristant constituant le seul évenement un peu frissonnant de ce plat -oui, disons-le quand même- premier épisode)

    -j’ai rien compris à cette histoie d’unique. Il y a des aspics sur le bateau avec James ? (oui, « James » va mieux au BG que ce nom hispanisant que lui donne GRRRM) Si c’est le cas, monumentale erreur des auteurs, puisqu’elles étaient, il me semble, toutes sur le quai à voir le bateau partir la saison derniere.Mais vous êtes sûre de l’info ? parce que ça me semble énorme une bourde pareille.

    -j’ai pas aimé non plus tyrion et gros chauve se balladant sans gardes, décontractés du gland (hem…) dans Meereen (ce penchant pour la graphie flandrienne chez George, un fact jamais assez souligné, cf Meereen mais aussi Maegy, Seylse, on dirait des noms de vainqueurs de Paris-Roubaix) (fabuleuse édition cette année, mais tout le monde s’en fout, les djeunz n’en ont plus que pour le foot ou la putain.de.NBA de mes couilles -nième HS, désolay)

    -moi qui suit si indulgent, là non, désolé, mais la politique de Alliser, même si je remet pas en doute son honnêteté, non, je trouve pas qu’elle tienne la route, le calcul de Jon (GdN + sauvageons vs glaçonmen) me semble le comble de l’évidence.

    -même si son « arc » m’intéresse moyen, j’ai aimé la méthode d’entrainement d’Arya. J’espère que d’ici la fin de la série, elle prononcera le nom de Syrio.

    -Les Bolton, géniaux, comme d’hab. Aaaah, Myranda, comme je vais regretter ton visage d’uber Biatch)

    -Merci à Brienne de montrer à tous les cyniques et autres enculés nietzschéens que les notions d’honneur, courage et dévouement sont bien présentes AUSSI dans les sociétés féodales.

    -bordel, plus que 9 épisodes !

  15. PS : si les saisons avaient eu 22 épisodes, Aegon et son « arc » hyper intéressant auraient pu être développé. Putain de génération Y !

  16. PS : si les saisons avaient eu 22 épisodes, Aegon et son « arc » hyper intéressant auraient pu être développé. Putain de génération Y !

  17. Maintenant que j’y pense dans la scene ou Melisandre enleve son rubis, je crois qu’on voit aussi une fiole vide! Est-ce qu’en fait ce ne sont pas ses potions qui maintiennent l’illusion et elle n’en a plus?

  18. Maintenant que j’y pense dans la scene ou Melisandre enleve son rubis, je crois qu’on voit aussi une fiole vide! Est-ce qu’en fait ce ne sont pas ses potions qui maintiennent l’illusion et elle n’en a plus?

  19. Foutu filtre anti-spam, mon premier commentaire est pas encore publié ! Pour répondre à Fewer :

    – Les gens ont beau ne plus piffer ce Doran, venger sa famille en massacrant le reste est d’une absurdité sans nom, surtout dans un monde féodal où les bâtards valent moins qu’un chien de lignée royale, même à Dorne. La simplification de l’arc dornien a donné un gloubiboulga infâme écrit par un môme de 8 ans déjà ravagé par l’alcoolisme, avec des personnages plus crétins les uns que les autres. Et caster Alexander Siddig et Deobia Oparei pour leur infliger ça c’est du budget foutu par les fenêtres….mais comme tu dis, génération Y, tout doit aller vite, du coup certains personnages qui auraient mérité de l’approfondissement (le rapport de Stannis à la religion, la magie ancestrale de Westeros et les enfants de la forêt, Mance Ryder, etc….) se retrouvent éclipsé parce « kil fo dé dragon, du ku é dé boubs ! lol »

    – Pour l’Unique, oui les deux arpics des sables étaient bien sur le quai quand le bateau partait. Il y a vraiment un problème de continuité à ce niveau-là.

    – Pour Thorne : il y a un gros soucis à ce niveau-là, c’est l’épisode « Hardome » (génial en lui-même). Dans le bouquin, Jon envoi Tormund à Durlieu chercher les sauvageons, mais ne s’y rend pas lui-même. Il reçoit peu après la lettre de Ramsay et les coups de couteau de ses semblables. Dans la série, lui, Edd-la-Douleur et quelques frères reviennent de Port-les-engelures, et c’est comme si ils n’avaient pas parlé de ce qu’ils y ont vu. Et si ils en ont parlé, alors la décision de Thorne est totalement foireuse à tout point de vue.

    – Idem que toi sur Mélissandre, j’ai aucun souvenir du moment où c’est sous-entendu, je veux bien un rappel là-dessus !

  20. Foutu filtre anti-spam, mon premier commentaire est pas encore publié ! Pour répondre à Fewer :

    – Les gens ont beau ne plus piffer ce Doran, venger sa famille en massacrant le reste est d’une absurdité sans nom, surtout dans un monde féodal où les bâtards valent moins qu’un chien de lignée royale, même à Dorne. La simplification de l’arc dornien a donné un gloubiboulga infâme écrit par un môme de 8 ans déjà ravagé par l’alcoolisme, avec des personnages plus crétins les uns que les autres. Et caster Alexander Siddig et Deobia Oparei pour leur infliger ça c’est du budget foutu par les fenêtres….mais comme tu dis, génération Y, tout doit aller vite, du coup certains personnages qui auraient mérité de l’approfondissement (le rapport de Stannis à la religion, la magie ancestrale de Westeros et les enfants de la forêt, Mance Ryder, etc….) se retrouvent éclipsé parce « kil fo dé dragon, du ku é dé boubs ! lol »

    – Pour l’Unique, oui les deux arpics des sables étaient bien sur le quai quand le bateau partait. Il y a vraiment un problème de continuité à ce niveau-là.

    – Pour Thorne : il y a un gros soucis à ce niveau-là, c’est l’épisode « Hardome » (génial en lui-même). Dans le bouquin, Jon envoi Tormund à Durlieu chercher les sauvageons, mais ne s’y rend pas lui-même. Il reçoit peu après la lettre de Ramsay et les coups de couteau de ses semblables. Dans la série, lui, Edd-la-Douleur et quelques frères reviennent de Port-les-engelures, et c’est comme si ils n’avaient pas parlé de ce qu’ils y ont vu. Et si ils en ont parlé, alors la décision de Thorne est totalement foireuse à tout point de vue.

    – Idem que toi sur Mélissandre, j’ai aucun souvenir du moment où c’est sous-entendu, je veux bien un rappel là-dessus !

  21. Salut à vous la Dame. Comme tous les ans c’est un plaisir de prolonger l’épisode par vos chroniques. Vous avez le même ressenti que moi sur l’épisode : une mise en contexte pour les épisodes suivant. Dommage qu’il y est ces deux énormes cafouillages.
    Personnellement (et étrangement) ce sont les chiens quantiques qui ont le plus failli me propulser à des parsecs de l’épisode. D’autant que le montage est clairement bidouillé pour DDieu sait quelle raison, en effet sur les gros plans sur Sansa on peu voir les truffes des cabots près de son visage alors qu’ils sont totalement absents des plans larges, donc la scène a été pensée autrement mais… non, hop hop canis disparitum !
    Pour la téléportation des Aspics j’ai peut être un élément de réponse : Myrcella est dans un beau cercueil qui n’avait aucune raison d’être à bord lors du départ (ou alors… non, même Jaime n’est pas simplet à ce point) donc le bateau a du faire halte, halte qui admettons a laissé le temps aux deux frangines de le rattraper avec un second bateau (et de monter à bord à Port Real à la faveur de l’équipage conjuré). Pas de regret pour Trystan, il n’aurait pas fait long feu à Port Real : tourner le dos à un assassin armé sous la seule bonne foi d’une parole qu’elle n’a même pas énoncer elle même… Même Ned ne l’aurai pas fait.

    Par contre je dois vous contredire, Daenerys n’est pas à Vaes Dotrak mais dans un campement quelconque. Je ne pense pas que les réal auraient oublié un establishing shot sur les deux grosses statues équines.

  22. Salut à vous la Dame. Comme tous les ans c’est un plaisir de prolonger l’épisode par vos chroniques. Vous avez le même ressenti que moi sur l’épisode : une mise en contexte pour les épisodes suivant. Dommage qu’il y est ces deux énormes cafouillages.
    Personnellement (et étrangement) ce sont les chiens quantiques qui ont le plus failli me propulser à des parsecs de l’épisode. D’autant que le montage est clairement bidouillé pour DDieu sait quelle raison, en effet sur les gros plans sur Sansa on peu voir les truffes des cabots près de son visage alors qu’ils sont totalement absents des plans larges, donc la scène a été pensée autrement mais… non, hop hop canis disparitum !
    Pour la téléportation des Aspics j’ai peut être un élément de réponse : Myrcella est dans un beau cercueil qui n’avait aucune raison d’être à bord lors du départ (ou alors… non, même Jaime n’est pas simplet à ce point) donc le bateau a du faire halte, halte qui admettons a laissé le temps aux deux frangines de le rattraper avec un second bateau (et de monter à bord à Port Real à la faveur de l’équipage conjuré). Pas de regret pour Trystan, il n’aurait pas fait long feu à Port Real : tourner le dos à un assassin armé sous la seule bonne foi d’une parole qu’elle n’a même pas énoncer elle même… Même Ned ne l’aurai pas fait.

    Par contre je dois vous contredire, Daenerys n’est pas à Vaes Dotrak mais dans un campement quelconque. Je ne pense pas que les réal auraient oublié un establishing shot sur les deux grosses statues équines.

  23. Très bon billet as usual 😀

    Je ne reviendrai pas sur le cas Dorne j’en ai déjà parlé sur facebook, bien que ce soit plus ou moins cohérent avec ce qu’ils ont développé dans ce coin de Westeros dans la série, cela reste pour moi un immense gâchis et un foirage pas très cohérent.

    Les passages au Nord étaient fort choupis, parce que la neige de toute façon c’est fort choupi (et que ça fait 3 ANS qu’il n’y a pas eu de neige dans mon Nord à moi, et ça m’énerve !). Mais c’est dommage tout de même de laisser planer le doute (ou pas) pour Jonjon. Mais on a vu Moon Moon, et ça c’était trop bien ! (bien quE nous expliquer son absence pour aider Jon ne nous explique pas pourquoi il était enfermé mais bon).

    Tout le reste n’était pas bien folichon, allant du bof au pas terrible et inutile. En fait ce qui me gêne dans le fond, c’est que même si parfois auparavant certaines scènes pouvaient sembler inutiles ou pas bien attrayantes de prime abord, je savais qu’elles visaient tel événement qui allait se produire et puis en même temps il y avait des passages des livres bien introduits, donc tout passer comme unelettre à la poste pour moi. Maintenant qu’ils sont pratiquement en roue libre, je suis devenu bien plus critique, et surtout leurs effets de manche ne cachent plus à mes yeux la faiblesse de construction et d’écriture de certains aspect des épisodes. Toutes les petites incohérences de l’épisode d’hier m’ont empêché d’aimer ce que je regardais, or ça ne m’arrivait pas pendant presque toutes les saisons précédentes (j’avoue que ça a commencé la saison dernière).

    J’ai cependant hâte de voir ce qu’ils vont faire avec Melissandre.

  24. Très bon billet as usual 😀

    Je ne reviendrai pas sur le cas Dorne j’en ai déjà parlé sur facebook, bien que ce soit plus ou moins cohérent avec ce qu’ils ont développé dans ce coin de Westeros dans la série, cela reste pour moi un immense gâchis et un foirage pas très cohérent.

    Les passages au Nord étaient fort choupis, parce que la neige de toute façon c’est fort choupi (et que ça fait 3 ANS qu’il n’y a pas eu de neige dans mon Nord à moi, et ça m’énerve !). Mais c’est dommage tout de même de laisser planer le doute (ou pas) pour Jonjon. Mais on a vu Moon Moon, et ça c’était trop bien ! (bien quE nous expliquer son absence pour aider Jon ne nous explique pas pourquoi il était enfermé mais bon).

    Tout le reste n’était pas bien folichon, allant du bof au pas terrible et inutile. En fait ce qui me gêne dans le fond, c’est que même si parfois auparavant certaines scènes pouvaient sembler inutiles ou pas bien attrayantes de prime abord, je savais qu’elles visaient tel événement qui allait se produire et puis en même temps il y avait des passages des livres bien introduits, donc tout passer comme unelettre à la poste pour moi. Maintenant qu’ils sont pratiquement en roue libre, je suis devenu bien plus critique, et surtout leurs effets de manche ne cachent plus à mes yeux la faiblesse de construction et d’écriture de certains aspect des épisodes. Toutes les petites incohérences de l’épisode d’hier m’ont empêché d’aimer ce que je regardais, or ça ne m’arrivait pas pendant presque toutes les saisons précédentes (j’avoue que ça a commencé la saison dernière).

    J’ai cependant hâte de voir ce qu’ils vont faire avec Melissandre.

  25. Mon commentaire a aussi disparu dans la warp zone… pas grave j’avais fait une copie de sauvegarde.

    Salut à vous la Dame. Comme tous les ans c’est un plaisir de prolonger l’épisode par vos chroniques. Vous avez le même ressenti que moi sur l’épisode : une mise en contexte pour les épisodes suivant. Dommage qu’il y est ces deux énormes cafouillages.
    Personnellement (et étrangement) ce sont les chiens quantiques qui ont le plus failli me propulser à des parsecs de l’épisode. D’autant que le montage est clairement bidouillé pour DDieu sait quelle raison, en effet sur les gros plans sur Sansa on peut voir les truffes des cabots près de son visage alors qu’ils sont totalement absents des plans larges, donc la scène a été pensée autrement mais… non, hop hop canis disparitum !
    Pour la téléportation des Aspics j’ai peut être un élément de réponse : Myrcella est dans un beau cercueil qui n’avait aucune raison d’être à bord lors du départ (ou alors… non, même Jaime n’est pas simplet à ce point) donc le bateau a du faire halte, halte qui admettons a laissé le temps aux deux frangines de le rattraper avec un second bateau (et de monter à bord à Port Real à la faveur de l’équipage conjuré). Pas de regret pour Trystan, il n’aurait pas fait long feu à Port Real : tourner le dos à un assassin armé sous la seule bonne foi d’une parole qu’elle n’a même pas énoncer elle-même… Même Ned ne l’aurai pas fait.

    Par contre je dois vous contredire, Daenerys n’est pas à Vaes Dotrak mais dans un campement quelconque. Je ne pense pas que les réal auraient oublié un establishing shot sur les deux grosses statues équines.

  26. Mon commentaire a aussi disparu dans la warp zone… pas grave j’avais fait une copie de sauvegarde.

    Salut à vous la Dame. Comme tous les ans c’est un plaisir de prolonger l’épisode par vos chroniques. Vous avez le même ressenti que moi sur l’épisode : une mise en contexte pour les épisodes suivant. Dommage qu’il y est ces deux énormes cafouillages.
    Personnellement (et étrangement) ce sont les chiens quantiques qui ont le plus failli me propulser à des parsecs de l’épisode. D’autant que le montage est clairement bidouillé pour DDieu sait quelle raison, en effet sur les gros plans sur Sansa on peut voir les truffes des cabots près de son visage alors qu’ils sont totalement absents des plans larges, donc la scène a été pensée autrement mais… non, hop hop canis disparitum !
    Pour la téléportation des Aspics j’ai peut être un élément de réponse : Myrcella est dans un beau cercueil qui n’avait aucune raison d’être à bord lors du départ (ou alors… non, même Jaime n’est pas simplet à ce point) donc le bateau a du faire halte, halte qui admettons a laissé le temps aux deux frangines de le rattraper avec un second bateau (et de monter à bord à Port Real à la faveur de l’équipage conjuré). Pas de regret pour Trystan, il n’aurait pas fait long feu à Port Real : tourner le dos à un assassin armé sous la seule bonne foi d’une parole qu’elle n’a même pas énoncer elle-même… Même Ned ne l’aurai pas fait.

    Par contre je dois vous contredire, Daenerys n’est pas à Vaes Dotrak mais dans un campement quelconque. Je ne pense pas que les réal auraient oublié un establishing shot sur les deux grosses statues équines.

  27. (Melloctopus (classe, ce pseudo), Fewer est mort à jamais, comme la légitmité de stannis Ier le boucher) (confuses pour ce HS, mais j’y tenais. Maintenant, je veux Sansa Queen)

  28. (Melloctopus (classe, ce pseudo), Fewer est mort à jamais, comme la légitmité de stannis Ier le boucher) (confuses pour ce HS, mais j’y tenais. Maintenant, je veux Sansa Queen)

  29. Je parie que tu aurais révisé ton jugement Locke, si Stannis et la magie/religion de GoT avaient été plus approfondis. Car au final c’est totalement expédié en 30 minutes si on cumule !

  30. Je parie que tu aurais révisé ton jugement Locke, si Stannis et la magie/religion de GoT avaient été plus approfondis. Car au final c’est totalement expédié en 30 minutes si on cumule !

  31. Je rejoins lockeforever : Sansa Queen !!! (Et Littlefinger main de la reine, j’aime bien Sansa mais bon, moi j’suis baelishien avant tout 😛 )

  32. Je rejoins lockeforever : Sansa Queen !!! (Et Littlefinger main de la reine, j’aime bien Sansa mais bon, moi j’suis baelishien avant tout 😛 )

  33. @ Melloctopus : désolée pour le filtre anti-spam. D’autant plus que vos messages passent une fois sur deux. J’ai repêché le premier.
     » Bordel qu’est-ce que je plains les fans de la famille Martell qui passent de très mauvais moments depuis la saison 5 !!! » : merci, c’est sympa de penser à nous.

    Sur Mélisandre, il n’est fait allusion nulle part à sa mochitude, mais en revanche, ses POV sont assez clairs sur le fait qu’elle n’a plus besoin de manger ni de dormir depuis très longtemps.
    Ceci dit, rien n’indique en effet clairement qu’elle soit très âgée dans les livres.
    Du coup, voilà mon hypothèse : D&D ont voulu restituer l’idée exprimée dans les livres au travers des pensées de Mélisandre par quelque chose de plus visuel. Au lieu d’une femme faisant son âge mais détachée des contingences matérielles type manger/dormir, un concept qu’il est difficile de faire passer de manière percutante à l’écran, ils ont opté pour cette idée très visuelle de la vieille femme dont la jeunesse est préservée par les pouvoirs de son dieu.
    Si je ne voulais pas spoiler c’était pour ne pas trop en dire sur ce que l’on sait, dans les livres, de ces prêtres rouges capables de survivre dans des conditions extrêmes.

    Sur le nombre d’épisodes : le souci ce n’est pas le nombre d’épisodes, mais le traitement des intrigues dans ceux-ci. S’ils passaient moins de temps à montrer des boobs ou à ne rien raconter pour ralentir artificiellement l’intrigue au profit du happening de fin de saison, ils pourraient présenter davantage de choses. En 10 épisodes par an, ils peuvent tout à fait approfondir la religion, les rapports entre les maisons, la politique. Mais ils choisissent de ne pas le faire. C’est avant tout une question d’équilibre et GoT est une série qui privilégie le sensationnel :/

    @ lockeforever : je vous ai envoyé de superbes poland balls sur Westeros au fait !
    Réponses en vrac :

    -est-ce que les séries en VO font progresser en anglais : oui. Mais j’ai presque envie de dire attention à ne pas être contreproductif non plus. GoT en VO uniquement c’est parfait, parce que vous êtes habitués aux voix, aux accents et surtout au vocabulaire. Du coup, l’absence de sous-titres n’est pas trop gênante. En revanche, se lancer dans une nouvelle série sans les sous-titres peut être risqué. Il faut se laisser une adaptation soit de quelques épisodes soit d’une saison entière pour se familiariser avec l’univers. Je prends un exemple récent pour moi, « Black Sails », que je regarde en VOST. Et bien la première saison n’était pas de trop pour se familiariser au vocabulaire de marine. Maintenant, je suis toujours sur des épisodes en VOST mais je ne lis quasiment plus les sous-titres. Idem pour « Outlander ». La saison 1 avait été assez raide à passer, surtout sur sa première moitié, à cause de l’accent écossais. Maintenant, c’est bon, je m’y suis faite.
    Par contre, si ça aide beaucoup à la compréhension, il ne faut pas se leurrer, ça ne fait pas des miracles en expression. Pour ça, une seule solution, pratiquer.

    -sur les 10 épisodes : question de budget en effet. Surtout que GoT est une série fantastico-historique, ce qui suppose des costumes, des décors, des effets spéciaux, du figurant en masse… Et qui se tourne dans plusieurs pays, avec plusieurs équipes. En gros, une blinde, même si elle rapporte son pesant de cacahuètes à la HBO.
    Quant à l’argument selon lequel c’est parce que la môôôdite génération Y ne supporte plus les temps morts, déjà d’une, je suis une Y alors, hein, ensuite, concernant GoT avec ses épisodes d’ouverture qui ne parlent de rien et ses ventres mous vers le milieu de chaque moitié de saison, on est plutôt bien servi question absence de péripéties. Après oui, je vous rejoins sur le fait que quelques épisodes de plus par saison ne seraient pas du luxe. En tournant sur 12 ou 13, on pourrait développer plus de choses, mais quand je vois comment ils galèrent parfois pour rendre intéressant tous les contenus de chaque épisode, je me dis que 10, ça leur suffit largement en fait.

    -sur Mélisandre : j’ai répond à Melloctopus mais je le refais ici. Je n’ai pas voulu développer parce que je ne sais pas trop comment ce pouvoir va être traité par la suite. Donc j’ai préféré couper court pour éviter de spoiler les non-lecteurs. Mais en effet, GRR Martin ne laisse jamais entendre que Mélisandre soit bien plus vieille qu’elle n’y parait. Il dit par contre clairement qu’elle n’a plus besoin de manger ni de boire et encore moins de dormir. Ce qui en fait un peu un mort-vivant. Je pense que D&D ont décidé de retranscrire cette idée de façon plus visuelle et plus marquante en choisissant cette option de l’illusion sur l’âge. Parce que c’est assez simple à mettre en œuvre, ça reste sur l’idée des pouvoirs de R’hllor et dans le contexte du développement du personnage de Mélisandre, c’est une manière parfaite de traduire son état d’esprit du moment, épuisée, vidée.

    -sur Dorne : j’étais trop stupéfaite de cette mort de Doran pour me concentrer sur autre chose en fait. Du coup je n’ai pris le temps d’analyser ce que je regardais que la deuxième fois.
    Et les cheveux d’Ellaria sont très bien.

    -sur l’Unique : non, elles n’y sont pas. Voilà même la preuve en image : http://8840-presscdn-0-18.pagely.ne
    Du coup, c’est une sacrée incohérence de les voir apparaitre dans le bateau où elles ne sont pas du tout censées être.
    Wits dans un commentaire plus bas suggère une explication qui tient bien la route : l’Unique aurait fait escale quelque part pour acheter un cercueil avant de rentrer à Port Réal, ce qui aurait laissé le temps aux deux furies de monter à bord en loucedé. Après, ça fait pas mal de paramètres hasardeux type quel port, le temps de voyage à pied vs le temps de voyage en bateau.
    Et je viens de regarder à nouveau la scène et de réaliser qu’elle n’a pas de cercueil mais qu’elle est juste sous un linceul, en fait. Mince… Donc non, c’est n’importe quoi cette affaire.

    -sur Alliser Thorne : bien sûr que le calcul de Jon est meilleur, mais c’est loin de faire l’unanimité dans une Garde plus d’obédience Trump que Clinton. Ce que je trouvais bien, c’était l’argumentaire de Thorne, visant à justifier l’assassinat de Jon. La rhétorique était convaincante, même si le fond relevait du grand n’importe quoi. De la politique quoi.

    -Aegon : j’attends encore de lire TWOW avant de me prononcer sur l’intérêt d’Aegon dans l’histoire. Pour le moment, il ne manque pas du tout à la série.

    @ Wits : désolée pour l’anti-spam qui avale les messages quand ça lui chante :/

    La théorie de l’achat du cercueil est vraiment pas mal. Mais comme je ne me souvenais pas d’en avoir vu un, j’ai regardé la scène du retour de Myrcella à Port Réal et en fait, elle est juste sous un linceul doré. Du coup stop pour achat linceul ?
    Vu le bateau, ils devaient avoir moyen de trouver un tissu assez classe pour couvrir la petite.
    Il faut donc se résigner, on a bien une téléportation toute pourrie dans cet épisode. Le seul moyen pour D&D de s’en sortir serait de nous donner une explication plus tard dans la saison sur le pourquoi du comment. Parce que là….

    Exact sur Daenerys pas à Vaes Dothrak. J’ai mélangé les trailers où le plan des statues apparait et l’épisode du jour #genious.

    @ Nicolas : Moon Moon était peut-être au placard à cause de Thorne justement. La saison dernière il avait eu un échange avec Jon à se sujet, disant qu’il ne voulait pas voir la bestiole dans la cour. Du coup, Jon avait peut-être pris l’habitude de l’enfermer aux écuries. Ou alors de l’y faire simplement dormir toutes les nuits. Les conjurés n’avaient qu’à barrer la porte pour l’empêcher de sortir pendant leur forfait, et hop. Désolée, j’ai pas mieux :/

    Sur le phénomène des défauts qui deviennent plus apparents quand on ne connait plus le scénario à l’avance, j’ai un peu le même sentiment. C’est normal parce que l’on a plus de vision à long terme comme avant. Du coup on s’attache aux détails immédiats, à ce que l’on nous montre et en effet, difficile de se dire « non mais ça prépare ça, en fait », ce qui justifiait souvent des dialogues ou des scènes qui pour les non-lecteurs devait s’apparenter à du remplissage inutile.

  34. @ Melloctopus : désolée pour le filtre anti-spam. D’autant plus que vos messages passent une fois sur deux. J’ai repêché le premier.
     » Bordel qu’est-ce que je plains les fans de la famille Martell qui passent de très mauvais moments depuis la saison 5 !!! » : merci, c’est sympa de penser à nous.

    Sur Mélisandre, il n’est fait allusion nulle part à sa mochitude, mais en revanche, ses POV sont assez clairs sur le fait qu’elle n’a plus besoin de manger ni de dormir depuis très longtemps.
    Ceci dit, rien n’indique en effet clairement qu’elle soit très âgée dans les livres.
    Du coup, voilà mon hypothèse : D&D ont voulu restituer l’idée exprimée dans les livres au travers des pensées de Mélisandre par quelque chose de plus visuel. Au lieu d’une femme faisant son âge mais détachée des contingences matérielles type manger/dormir, un concept qu’il est difficile de faire passer de manière percutante à l’écran, ils ont opté pour cette idée très visuelle de la vieille femme dont la jeunesse est préservée par les pouvoirs de son dieu.
    Si je ne voulais pas spoiler c’était pour ne pas trop en dire sur ce que l’on sait, dans les livres, de ces prêtres rouges capables de survivre dans des conditions extrêmes.

    Sur le nombre d’épisodes : le souci ce n’est pas le nombre d’épisodes, mais le traitement des intrigues dans ceux-ci. S’ils passaient moins de temps à montrer des boobs ou à ne rien raconter pour ralentir artificiellement l’intrigue au profit du happening de fin de saison, ils pourraient présenter davantage de choses. En 10 épisodes par an, ils peuvent tout à fait approfondir la religion, les rapports entre les maisons, la politique. Mais ils choisissent de ne pas le faire. C’est avant tout une question d’équilibre et GoT est une série qui privilégie le sensationnel :/

    @ lockeforever : je vous ai envoyé de superbes poland balls sur Westeros au fait !
    Réponses en vrac :

    -est-ce que les séries en VO font progresser en anglais : oui. Mais j’ai presque envie de dire attention à ne pas être contreproductif non plus. GoT en VO uniquement c’est parfait, parce que vous êtes habitués aux voix, aux accents et surtout au vocabulaire. Du coup, l’absence de sous-titres n’est pas trop gênante. En revanche, se lancer dans une nouvelle série sans les sous-titres peut être risqué. Il faut se laisser une adaptation soit de quelques épisodes soit d’une saison entière pour se familiariser avec l’univers. Je prends un exemple récent pour moi, « Black Sails », que je regarde en VOST. Et bien la première saison n’était pas de trop pour se familiariser au vocabulaire de marine. Maintenant, je suis toujours sur des épisodes en VOST mais je ne lis quasiment plus les sous-titres. Idem pour « Outlander ». La saison 1 avait été assez raide à passer, surtout sur sa première moitié, à cause de l’accent écossais. Maintenant, c’est bon, je m’y suis faite.
    Par contre, si ça aide beaucoup à la compréhension, il ne faut pas se leurrer, ça ne fait pas des miracles en expression. Pour ça, une seule solution, pratiquer.

    -sur les 10 épisodes : question de budget en effet. Surtout que GoT est une série fantastico-historique, ce qui suppose des costumes, des décors, des effets spéciaux, du figurant en masse… Et qui se tourne dans plusieurs pays, avec plusieurs équipes. En gros, une blinde, même si elle rapporte son pesant de cacahuètes à la HBO.
    Quant à l’argument selon lequel c’est parce que la môôôdite génération Y ne supporte plus les temps morts, déjà d’une, je suis une Y alors, hein, ensuite, concernant GoT avec ses épisodes d’ouverture qui ne parlent de rien et ses ventres mous vers le milieu de chaque moitié de saison, on est plutôt bien servi question absence de péripéties. Après oui, je vous rejoins sur le fait que quelques épisodes de plus par saison ne seraient pas du luxe. En tournant sur 12 ou 13, on pourrait développer plus de choses, mais quand je vois comment ils galèrent parfois pour rendre intéressant tous les contenus de chaque épisode, je me dis que 10, ça leur suffit largement en fait.

    -sur Mélisandre : j’ai répond à Melloctopus mais je le refais ici. Je n’ai pas voulu développer parce que je ne sais pas trop comment ce pouvoir va être traité par la suite. Donc j’ai préféré couper court pour éviter de spoiler les non-lecteurs. Mais en effet, GRR Martin ne laisse jamais entendre que Mélisandre soit bien plus vieille qu’elle n’y parait. Il dit par contre clairement qu’elle n’a plus besoin de manger ni de boire et encore moins de dormir. Ce qui en fait un peu un mort-vivant. Je pense que D&D ont décidé de retranscrire cette idée de façon plus visuelle et plus marquante en choisissant cette option de l’illusion sur l’âge. Parce que c’est assez simple à mettre en œuvre, ça reste sur l’idée des pouvoirs de R’hllor et dans le contexte du développement du personnage de Mélisandre, c’est une manière parfaite de traduire son état d’esprit du moment, épuisée, vidée.

    -sur Dorne : j’étais trop stupéfaite de cette mort de Doran pour me concentrer sur autre chose en fait. Du coup je n’ai pris le temps d’analyser ce que je regardais que la deuxième fois.
    Et les cheveux d’Ellaria sont très bien.

    -sur l’Unique : non, elles n’y sont pas. Voilà même la preuve en image : http://8840-presscdn-0-18.pagely.ne
    Du coup, c’est une sacrée incohérence de les voir apparaitre dans le bateau où elles ne sont pas du tout censées être.
    Wits dans un commentaire plus bas suggère une explication qui tient bien la route : l’Unique aurait fait escale quelque part pour acheter un cercueil avant de rentrer à Port Réal, ce qui aurait laissé le temps aux deux furies de monter à bord en loucedé. Après, ça fait pas mal de paramètres hasardeux type quel port, le temps de voyage à pied vs le temps de voyage en bateau.
    Et je viens de regarder à nouveau la scène et de réaliser qu’elle n’a pas de cercueil mais qu’elle est juste sous un linceul, en fait. Mince… Donc non, c’est n’importe quoi cette affaire.

    -sur Alliser Thorne : bien sûr que le calcul de Jon est meilleur, mais c’est loin de faire l’unanimité dans une Garde plus d’obédience Trump que Clinton. Ce que je trouvais bien, c’était l’argumentaire de Thorne, visant à justifier l’assassinat de Jon. La rhétorique était convaincante, même si le fond relevait du grand n’importe quoi. De la politique quoi.

    -Aegon : j’attends encore de lire TWOW avant de me prononcer sur l’intérêt d’Aegon dans l’histoire. Pour le moment, il ne manque pas du tout à la série.

    @ Wits : désolée pour l’anti-spam qui avale les messages quand ça lui chante :/

    La théorie de l’achat du cercueil est vraiment pas mal. Mais comme je ne me souvenais pas d’en avoir vu un, j’ai regardé la scène du retour de Myrcella à Port Réal et en fait, elle est juste sous un linceul doré. Du coup stop pour achat linceul ?
    Vu le bateau, ils devaient avoir moyen de trouver un tissu assez classe pour couvrir la petite.
    Il faut donc se résigner, on a bien une téléportation toute pourrie dans cet épisode. Le seul moyen pour D&D de s’en sortir serait de nous donner une explication plus tard dans la saison sur le pourquoi du comment. Parce que là….

    Exact sur Daenerys pas à Vaes Dothrak. J’ai mélangé les trailers où le plan des statues apparait et l’épisode du jour #genious.

    @ Nicolas : Moon Moon était peut-être au placard à cause de Thorne justement. La saison dernière il avait eu un échange avec Jon à se sujet, disant qu’il ne voulait pas voir la bestiole dans la cour. Du coup, Jon avait peut-être pris l’habitude de l’enfermer aux écuries. Ou alors de l’y faire simplement dormir toutes les nuits. Les conjurés n’avaient qu’à barrer la porte pour l’empêcher de sortir pendant leur forfait, et hop. Désolée, j’ai pas mieux :/

    Sur le phénomène des défauts qui deviennent plus apparents quand on ne connait plus le scénario à l’avance, j’ai un peu le même sentiment. C’est normal parce que l’on a plus de vision à long terme comme avant. Du coup on s’attache aux détails immédiats, à ce que l’on nous montre et en effet, difficile de se dire « non mais ça prépare ça, en fait », ce qui justifiait souvent des dialogues ou des scènes qui pour les non-lecteurs devait s’apparenter à du remplissage inutile.

  35. Bonjour bonjour !

    Bien content de retrouver les célèbres billets ( même plus content de retrouver ceux-ci que la série à vrai dire, ma hype est au plus bas après la saison 5 ).

    Pas beaucoup de bon dans cet épisode malheureusement…

    Tout a été dit sur l’affreux, immonde, ignominieux gâchis de Dorne, je vais donc commenter sur autre chose.
    Le Brienne ex machina, il va un jour falloir songer à arrêter.

    Tomber PAR HASARD sur Arya au milieu de nulle part.
    Tomber AU PIF sur Sansa dans une taverne.
    Tomber AU MILIEU D’UN FUCKING CHAMP DE BATAILLE sur Stannis.
    Tomber ENCORE sur Sansa pour la sauver au dernier moment.

    Sérieusement, que quelqu’un l’envoie chercher Benjen Stark.

  36. Bonjour bonjour !

    Bien content de retrouver les célèbres billets ( même plus content de retrouver ceux-ci que la série à vrai dire, ma hype est au plus bas après la saison 5 ).

    Pas beaucoup de bon dans cet épisode malheureusement…

    Tout a été dit sur l’affreux, immonde, ignominieux gâchis de Dorne, je vais donc commenter sur autre chose.
    Le Brienne ex machina, il va un jour falloir songer à arrêter.

    Tomber PAR HASARD sur Arya au milieu de nulle part.
    Tomber AU PIF sur Sansa dans une taverne.
    Tomber AU MILIEU D’UN FUCKING CHAMP DE BATAILLE sur Stannis.
    Tomber ENCORE sur Sansa pour la sauver au dernier moment.

    Sérieusement, que quelqu’un l’envoie chercher Benjen Stark.

  37. @ Vareth : c’est pas Brienne, c’est le goddamn Batman !
    Blague à part, c’est vrai qu’elle est abonnée. Mais cette fois, c’était encore la moins WTF de ses apparitions. Elle était dans la forêt après la bataille contre Stannis et la chasse faisait un raffut de tous les diables. On peut imaginer qu’elle aura été intriguée par les aboiements des chiens et qu’elle aura compris qu’ils étaient après quelqu’un. Et que ce quelqu’un pourrait bien être Sansa, cherchant à fuir dans le chaos de la bataille. Et PAF, v’là t’y pas qu’elle a raison en plus.

    +1 pour l’envoyer chercher tonton Benjen.

  38. @ Vareth : c’est pas Brienne, c’est le goddamn Batman !
    Blague à part, c’est vrai qu’elle est abonnée. Mais cette fois, c’était encore la moins WTF de ses apparitions. Elle était dans la forêt après la bataille contre Stannis et la chasse faisait un raffut de tous les diables. On peut imaginer qu’elle aura été intriguée par les aboiements des chiens et qu’elle aura compris qu’ils étaient après quelqu’un. Et que ce quelqu’un pourrait bien être Sansa, cherchant à fuir dans le chaos de la bataille. Et PAF, v’là t’y pas qu’elle a raison en plus.

    +1 pour l’envoyer chercher tonton Benjen.

  39. @La Dame Ah ben oui, c’est bien un linceul d’or (ce qui est un détail cool au vu de la prophétie)… Mais je ne vois pas ce qu’il aurai fichu sur un bateau. Qu’ils aient des sacs à macchabée en toile de jute parce que la navigation c’est dangereux pour les marins ok, mais je continue de penser qu’il a fallu faire une halte pour ça, en plus d’une visite chez le thanatopracteur…

  40. @La Dame Ah ben oui, c’est bien un linceul d’or (ce qui est un détail cool au vu de la prophétie)… Mais je ne vois pas ce qu’il aurai fichu sur un bateau. Qu’ils aient des sacs à macchabée en toile de jute parce que la navigation c’est dangereux pour les marins ok, mais je continue de penser qu’il a fallu faire une halte pour ça, en plus d’une visite chez le thanatopracteur…

  41. autant pour moi, je croyais que la génération Y c’était après 1990 (si vous répétez encore une fois que les cheveux d’allaria sont pas pourris, je vous oblige à regarder un film de benoit jacquot en entier) (« pas de scandale », 1998, avec pourtant lindon et luchini, le pire film de tous les temps ever jamais)

    @melloctopus : « Je parie que tu aurais révisé ton jugement Locke, si Stannis et la magie/religion de GoT avaient été plus approfondis » ===> non, j’aurai (j’ai) réagi comme le westérosien de base : tu brûles ta propre fille NAN MAIS CA VA PAS? ==> je me casse
    les subtilités jésuitiques, ça peut passer sur 1% de la population, pas chez jo le clodo ou le pégu de Chalon-sur-Néra (et diriger un royaume contre 99% de la population, ça marche peut-être en despotisme oriental, en société féodale aucune chance)

    Je regrette que personne n’ai fait une vidéo crossover GoT / Koh Lanta, ça s’y prête pourtant à merveille. Ahhhh, ce triste destin d’être un trouveur d’idées sans les moyens techniques de les créer !

  42. autant pour moi, je croyais que la génération Y c’était après 1990 (si vous répétez encore une fois que les cheveux d’allaria sont pas pourris, je vous oblige à regarder un film de benoit jacquot en entier) (« pas de scandale », 1998, avec pourtant lindon et luchini, le pire film de tous les temps ever jamais)

    @melloctopus : « Je parie que tu aurais révisé ton jugement Locke, si Stannis et la magie/religion de GoT avaient été plus approfondis » ===> non, j’aurai (j’ai) réagi comme le westérosien de base : tu brûles ta propre fille NAN MAIS CA VA PAS? ==> je me casse
    les subtilités jésuitiques, ça peut passer sur 1% de la population, pas chez jo le clodo ou le pégu de Chalon-sur-Néra (et diriger un royaume contre 99% de la population, ça marche peut-être en despotisme oriental, en société féodale aucune chance)

    Je regrette que personne n’ai fait une vidéo crossover GoT / Koh Lanta, ça s’y prête pourtant à merveille. Ahhhh, ce triste destin d’être un trouveur d’idées sans les moyens techniques de les créer !

  43. Sauf que le dilemme de Stannis est d’autant plus grand qu’il est sous-entendu fortement qu’il a compris que les marcheurs blancs arrivaient. En ce cas, quand tu es au pied du mur, et que pour sauver le royaume de la destruction totale tu n’as qu’un seul choix possible, sacrifier la personne que tu aimes, le fais-tu ? C’est ce qui arrive à Stannis. Mais c’est là où on voit que ça a été très mal géré et amené. Qu’il manquait bien un épisode d’explications et de background autour de la religion, de la magie et de Stannis ! Mais D&D préfèrent les histoires de pois-chiches de Ver Gris, c’est tellement plus important….

  44. Sauf que le dilemme de Stannis est d’autant plus grand qu’il est sous-entendu fortement qu’il a compris que les marcheurs blancs arrivaient. En ce cas, quand tu es au pied du mur, et que pour sauver le royaume de la destruction totale tu n’as qu’un seul choix possible, sacrifier la personne que tu aimes, le fais-tu ? C’est ce qui arrive à Stannis. Mais c’est là où on voit que ça a été très mal géré et amené. Qu’il manquait bien un épisode d’explications et de background autour de la religion, de la magie et de Stannis ! Mais D&D préfèrent les histoires de pois-chiches de Ver Gris, c’est tellement plus important….

  45. @Melloctopus : La crémation de Shireen a tout de même pas mal été teasée au cours des saisons, personnellement je l’ai vu venir de très loin.
    Maintenant il est vrai qu’il y a eu BEAUCOUP de nawak dans l’écriture du personnage de Stannis.
    « Meh la danse dé dragon c koi ? »

  46. @Melloctopus : La crémation de Shireen a tout de même pas mal été teasée au cours des saisons, personnellement je l’ai vu venir de très loin.
    Maintenant il est vrai qu’il y a eu BEAUCOUP de nawak dans l’écriture du personnage de Stannis.
    « Meh la danse dé dragon c koi ? »

  47. Heureux de retrouver les billets de la Dame ^^.

    Pour ce qui est de Mélissandre, les poudres et fioles étaient un clin d’oeil à son chapitre du tome 5, où il est mentionné qu’elle en possède, mais que la magie du Mur lui permet de s’en passer.

    Pour ce qui est de la véritable apparence de Mélissandre, le fait que son image habituelle était un glamour était largement suggéré par le même chapitre : elle y apparaît sous l’effet du même sortilège que Béric et parle de son ancien état d’esclave. or tous les esclaves sont marqués au visage au fer rouge, une marque indélébile. Le fait que son visage apparaisse à tous vierge de telles marques montre qu’elle utilise son magie comme un masque. pour l’âge, c’est moins évident, mais plusieurs lecteurs avaient déjà fait l’hypothèse d’une Mélissandre beaucoup plus âgée qu’elle ne l’apparaît.

    Pour Doran : visiblement, dans la série Doran n’a pas de maître plan, pas de fils… il semblait donc plutôt inutile. pas étonnant qu’ils l’ait supprimé.

    Quant à Ellaria, je la pensais fusionné avec Arianne : erreur, elle a fusionné avec Gerold Dayne, la mèche en moins.

  48. Heureux de retrouver les billets de la Dame ^^.

    Pour ce qui est de Mélissandre, les poudres et fioles étaient un clin d’oeil à son chapitre du tome 5, où il est mentionné qu’elle en possède, mais que la magie du Mur lui permet de s’en passer.

    Pour ce qui est de la véritable apparence de Mélissandre, le fait que son image habituelle était un glamour était largement suggéré par le même chapitre : elle y apparaît sous l’effet du même sortilège que Béric et parle de son ancien état d’esclave. or tous les esclaves sont marqués au visage au fer rouge, une marque indélébile. Le fait que son visage apparaisse à tous vierge de telles marques montre qu’elle utilise son magie comme un masque. pour l’âge, c’est moins évident, mais plusieurs lecteurs avaient déjà fait l’hypothèse d’une Mélissandre beaucoup plus âgée qu’elle ne l’apparaît.

    Pour Doran : visiblement, dans la série Doran n’a pas de maître plan, pas de fils… il semblait donc plutôt inutile. pas étonnant qu’ils l’ait supprimé.

    Quant à Ellaria, je la pensais fusionné avec Arianne : erreur, elle a fusionné avec Gerold Dayne, la mèche en moins.

  49. Melloctopus> Je pense pas qu’un épisode de plus aurait changé quoique ce soit car, encore une fois, il y a ce qu’il faut dans la série pour comprendre le choix de Stannis ( je regarde mon entourage de non lecteurs, il garde la cote malgré ce qu’il fait), le problème soulevé par la Dame la saison dernière c’est une mise en scène de la détresse pour qu’elle soit plus frontale et choquante pour le spectateur, moins dans l’exposition d’un Davos décomptant le nombre de chevaux perdus, ce qui dans l’absolu est bon au niveau de l’information propre mais terriblement impersonnelle.

    Ce que je veux dire, c’est que l’arc Stannis n’avait pas besoin de temps supplémentaire pour moi la saison dernière ( avant c’est discutable par contre), Stannis répète à qui veut l’entendre que c’est le moment ou jamais pour lui ( sous-entendu pour prendre la couronne et défendre les terres du royaume, ce que dit Davos à Jon) , ce qu’il manque c’est l’utilisation de la spécificité du média pour créer un choc visuel du spectateur qui restera choqué par le choix de Stannis mais le comprendra mieux qu’au travers de simples palabres dans une série qui en compte déjà énormément. La gestion de la magie dans la série est vraiment bonne, que ça soit dans l’ambiance donnée mais aussi la mise en place. La religion est un ratée malheureusement, ce qui est d’autant plus bizarre quand on se souvient de Rome qui roxxait du poney sur l’histoire du quotidien.

    Il ne manque pas réellement de temps d’antenne au show, il y a surtout par moment une mauvaise gestion du temps en privilégiant dès fois l’anecdotique ou le répétitif à une vraie exposition qui fera sens plus tard……Mais là encore, hormis les histoires fumeuses de Ros, de Missandei, je trouve la série assez équilibrée, surtout par rapport aux pérégrinations du bouquin…..Pour les familles régnantes c’est logique d’élaguer à mort, suffit de voir la difficulté de beaucoup de non lecteurs a assimilé les noms, ils assimilent bien les actions et fonctions des personnages, mais les noms…..s derrière tu ajoutes whatmille nom tertiaires ( enfin on va voir comment ça sera gérer dans le Nord car on aura de la politique à l’ancienne normalement). Non le vrai raté de la série comme je l’ai dit, c’est la mise en place de la religion dans son exercice quotidien, cela se ressent surtout pour les Sept ( moins pour le dieu rouge où ils ont bien géré le coup je trouve).

    Pour conclure, le prête rouge de Meeren porte le meme motif que le collier de Mélisandre et que Quaithe, un signe d’Ashhai? Plus de point chiffon la Dame!!!!

  50. Melloctopus> Je pense pas qu’un épisode de plus aurait changé quoique ce soit car, encore une fois, il y a ce qu’il faut dans la série pour comprendre le choix de Stannis ( je regarde mon entourage de non lecteurs, il garde la cote malgré ce qu’il fait), le problème soulevé par la Dame la saison dernière c’est une mise en scène de la détresse pour qu’elle soit plus frontale et choquante pour le spectateur, moins dans l’exposition d’un Davos décomptant le nombre de chevaux perdus, ce qui dans l’absolu est bon au niveau de l’information propre mais terriblement impersonnelle.

    Ce que je veux dire, c’est que l’arc Stannis n’avait pas besoin de temps supplémentaire pour moi la saison dernière ( avant c’est discutable par contre), Stannis répète à qui veut l’entendre que c’est le moment ou jamais pour lui ( sous-entendu pour prendre la couronne et défendre les terres du royaume, ce que dit Davos à Jon) , ce qu’il manque c’est l’utilisation de la spécificité du média pour créer un choc visuel du spectateur qui restera choqué par le choix de Stannis mais le comprendra mieux qu’au travers de simples palabres dans une série qui en compte déjà énormément. La gestion de la magie dans la série est vraiment bonne, que ça soit dans l’ambiance donnée mais aussi la mise en place. La religion est un ratée malheureusement, ce qui est d’autant plus bizarre quand on se souvient de Rome qui roxxait du poney sur l’histoire du quotidien.

    Il ne manque pas réellement de temps d’antenne au show, il y a surtout par moment une mauvaise gestion du temps en privilégiant dès fois l’anecdotique ou le répétitif à une vraie exposition qui fera sens plus tard……Mais là encore, hormis les histoires fumeuses de Ros, de Missandei, je trouve la série assez équilibrée, surtout par rapport aux pérégrinations du bouquin…..Pour les familles régnantes c’est logique d’élaguer à mort, suffit de voir la difficulté de beaucoup de non lecteurs a assimilé les noms, ils assimilent bien les actions et fonctions des personnages, mais les noms…..s derrière tu ajoutes whatmille nom tertiaires ( enfin on va voir comment ça sera gérer dans le Nord car on aura de la politique à l’ancienne normalement). Non le vrai raté de la série comme je l’ai dit, c’est la mise en place de la religion dans son exercice quotidien, cela se ressent surtout pour les Sept ( moins pour le dieu rouge où ils ont bien géré le coup je trouve).

    Pour conclure, le prête rouge de Meeren porte le meme motif que le collier de Mélisandre et que Quaithe, un signe d’Ashhai? Plus de point chiffon la Dame!!!!

  51. Entièrement d’accord avec Mustang.
    On a également l’impression que Stannis sacrifie sa fille par ambition personnelle, ce qui n’est pas du tout le cas.

  52. Entièrement d’accord avec Mustang.
    On a également l’impression que Stannis sacrifie sa fille par ambition personnelle, ce qui n’est pas du tout le cas.

  53. Dur de défendre ce qui se passe à Dorne et pourtant je pense que garder en vie Trystan aurait été plus casse-gueule sur le long terme. Cercei aurait voulu se venger alors que Jamie non.
    L’arrivée des aspics à Port Réal n’est pas totalement capilotracté. Les chevaux dorniens sont réputés pour parcourir de longue distance. Et au vu des capacités de navigation de l’Unique, faire le tour de la péninsule puis une escale à Torthe pour récupéray un suaire doré a dû passablement les ralentir.
    On met une croix définitive sur la punch line de Doran à la question « que désire votre coeur »
    – la vengeance… le feu et le sang
    ça aurait eu de la gueule.
    Une alliance avec Daenerys est fort compromise.
    Ma plus grande tristesse sera de ne pas avoir vu combattre Areo Hotah pour de bon!

    A part les vignettes sur les reines et Arya très courte, je trouve que toutes les scènes sont utiles et placent déjà les personnages dans les arcs respectifs à venir (et encore pour Arya sans cette touche le spectateur lambda aurait de la peine à comprendre sa future progression.

    Brienne Ex-machina … non pas spécialement. Elle trouve Arya car au Eryé les chemins sont pas nombreux pour aller d’une vallée à l’autre.
    Elle croise Sansa car l’auberge du Poney souffroteux EST ze plaice to be.
    Pour Stannis, elle a dû le pister depuis sa position, il se démarque facilement sur un champ de bataille: c’est le seul à se battre sans casque pour protéger sa tête!

    Essos a été un régal pour les zygomatiques. Pourquoi Tyrion et Varys seraient en danger dans les rues de Meereen? Ils n’ont pas été présenté comme tenant déjà les rênes. Tyrion est apparu vaguement dans la tribune royale, mais vu le merdier et l’hécatombe générale, je ne pense pas que la population se souvienne particulièrement de lui. Drogon a dû faire une plus grande impression!
    Varys lui ne s’est montré qu’à Tyrion donc inconnu du peuple.

    @laDame votre run to the hill m’a tuer 😉

    Vivement Lundi prochain

  54. Dur de défendre ce qui se passe à Dorne et pourtant je pense que garder en vie Trystan aurait été plus casse-gueule sur le long terme. Cercei aurait voulu se venger alors que Jamie non.
    L’arrivée des aspics à Port Réal n’est pas totalement capilotracté. Les chevaux dorniens sont réputés pour parcourir de longue distance. Et au vu des capacités de navigation de l’Unique, faire le tour de la péninsule puis une escale à Torthe pour récupéray un suaire doré a dû passablement les ralentir.
    On met une croix définitive sur la punch line de Doran à la question « que désire votre coeur »
    – la vengeance… le feu et le sang
    ça aurait eu de la gueule.
    Une alliance avec Daenerys est fort compromise.
    Ma plus grande tristesse sera de ne pas avoir vu combattre Areo Hotah pour de bon!

    A part les vignettes sur les reines et Arya très courte, je trouve que toutes les scènes sont utiles et placent déjà les personnages dans les arcs respectifs à venir (et encore pour Arya sans cette touche le spectateur lambda aurait de la peine à comprendre sa future progression.

    Brienne Ex-machina … non pas spécialement. Elle trouve Arya car au Eryé les chemins sont pas nombreux pour aller d’une vallée à l’autre.
    Elle croise Sansa car l’auberge du Poney souffroteux EST ze plaice to be.
    Pour Stannis, elle a dû le pister depuis sa position, il se démarque facilement sur un champ de bataille: c’est le seul à se battre sans casque pour protéger sa tête!

    Essos a été un régal pour les zygomatiques. Pourquoi Tyrion et Varys seraient en danger dans les rues de Meereen? Ils n’ont pas été présenté comme tenant déjà les rênes. Tyrion est apparu vaguement dans la tribune royale, mais vu le merdier et l’hécatombe générale, je ne pense pas que la population se souvienne particulièrement de lui. Drogon a dû faire une plus grande impression!
    Varys lui ne s’est montré qu’à Tyrion donc inconnu du peuple.

    @laDame votre run to the hill m’a tuer 😉

    Vivement Lundi prochain

  55. Bonjour la dame, je poste mon premier commentaire mais j’espère que ça ne sera pas pour dire une bêtise. Dans la saison 3 Varys présente à Tyrion le sorcier qui l a émasculé. Un sorcier qui aurait brûler ses parties dans le feu et une voix aurait répondue. Dans la scène on voit qu’il met du temps à ouvrir la caisse et il dit que ça fait longtemps qu’il ne l a pas vu… Ca pourrait être une référence à R’hllor vu que le sorcier est toujours vivant mais n a sûrement pas mangé et bu depuis très longtemps… Et il utilise le feu. Je sais pas si c’est pertinent mais voilà qu’en pensez vous? Bonne journée

  56. Bonjour la dame, je poste mon premier commentaire mais j’espère que ça ne sera pas pour dire une bêtise. Dans la saison 3 Varys présente à Tyrion le sorcier qui l a émasculé. Un sorcier qui aurait brûler ses parties dans le feu et une voix aurait répondue. Dans la scène on voit qu’il met du temps à ouvrir la caisse et il dit que ça fait longtemps qu’il ne l a pas vu… Ca pourrait être une référence à R’hllor vu que le sorcier est toujours vivant mais n a sûrement pas mangé et bu depuis très longtemps… Et il utilise le feu. Je sais pas si c’est pertinent mais voilà qu’en pensez vous? Bonne journée

  57. pas du tout d’accord avec les coms 27 et 28, qui prennent (je peux me tromper) un peu les gens pour des cons, quand même. Je pense que 99% des gens ont compris que stannis n’agissait pas pour des raisons perso. Alors pourquoi être anti-stannis tout de même ? Ben…j’ai donné mon argument, mais visiblement, ça sert à rien, soit il n’est pas lu soit il est totalement ignoré, alors qu’il me semble aussi évident qu’un éléphant dans un couloir.

  58. pas du tout d’accord avec les coms 27 et 28, qui prennent (je peux me tromper) un peu les gens pour des cons, quand même. Je pense que 99% des gens ont compris que stannis n’agissait pas pour des raisons perso. Alors pourquoi être anti-stannis tout de même ? Ben…j’ai donné mon argument, mais visiblement, ça sert à rien, soit il n’est pas lu soit il est totalement ignoré, alors qu’il me semble aussi évident qu’un éléphant dans un couloir.

  59. @ Elyxire : merci pour ce premier commentaire ! Que le sorcier ait été un prêtre rouge n’est pas impossible en effet. Bien vu 🙂

    @ lockeforever : on respire un grand coup 🙂
    Personne ne vous reproche d’être anti-Stannis ni n’ignore l’argument « brûler sa fille c’est trop affreux ». Je crois que ceux que nos camarades voulaient dire, c’est que Stannis n’était pas de base, un mec admirable pétri de moult qualités formidables. Depuis le départ, ce geste abominable était en germe. S’il y avait un personnage capable de regarder son enfant brûler sur son ordre sans ciller, c’était lui. Je crois que l’argumentaire tournait surtout autour du fait que ce sacrifice n’avait rien d’étonnant et qu’il restait dans la droite ligne de ce que Stannis nous avait toujours montré. Mais que la série n’a pas forcément su mettre en scène la situation critique qui le pousse à pareille extrémité. Ce qui explique pourquoi une grande partie du public a été surprise par cette décision de Stannis.

  60. @ Elyxire : merci pour ce premier commentaire ! Que le sorcier ait été un prêtre rouge n’est pas impossible en effet. Bien vu 🙂

    @ lockeforever : on respire un grand coup 🙂
    Personne ne vous reproche d’être anti-Stannis ni n’ignore l’argument « brûler sa fille c’est trop affreux ». Je crois que ceux que nos camarades voulaient dire, c’est que Stannis n’était pas de base, un mec admirable pétri de moult qualités formidables. Depuis le départ, ce geste abominable était en germe. S’il y avait un personnage capable de regarder son enfant brûler sur son ordre sans ciller, c’était lui. Je crois que l’argumentaire tournait surtout autour du fait que ce sacrifice n’avait rien d’étonnant et qu’il restait dans la droite ligne de ce que Stannis nous avait toujours montré. Mais que la série n’a pas forcément su mettre en scène la situation critique qui le pousse à pareille extrémité. Ce qui explique pourquoi une grande partie du public a été surprise par cette décision de Stannis.

  61. je dirais pas, Dame, que j’ai été « surpris », juste que je voulais croire à un miracle (je suis bisounours).Par contre, je maintiens que mon argumentaire (les 99%, la réflexion de base de jo le clodo etc.), il n’a pas été pris en compte dans les réponses. (mais promis, je respire un coup et j’arrete de parler de ça 🙂 )

  62. je dirais pas, Dame, que j’ai été « surpris », juste que je voulais croire à un miracle (je suis bisounours).Par contre, je maintiens que mon argumentaire (les 99%, la réflexion de base de jo le clodo etc.), il n’a pas été pris en compte dans les réponses. (mais promis, je respire un coup et j’arrete de parler de ça 🙂 )

  63. @Lockeforever j’entend bien ce que tu dis et EVIDEMMENT que faire un barbeuc de Shireen c’était pas cool.
    Par contre j’ai déjà parlé avec pleeeeeein de gens qui sont très confus quant aux raisons de son acte, et qui le voient juste comme un taré fanatique avide de pouvoir. C’est pourquoi un peu plus de développement n’aurait pas été de trop je pense.
    ( et je comprends totalement qu’on puisse être anti-Stannis, et encore plus dans la série )

  64. @Lockeforever j’entend bien ce que tu dis et EVIDEMMENT que faire un barbeuc de Shireen c’était pas cool.
    Par contre j’ai déjà parlé avec pleeeeeein de gens qui sont très confus quant aux raisons de son acte, et qui le voient juste comme un taré fanatique avide de pouvoir. C’est pourquoi un peu plus de développement n’aurait pas été de trop je pense.
    ( et je comprends totalement qu’on puisse être anti-Stannis, et encore plus dans la série )

  65. @Vareth : beaucoup d’entre eux trouvent d’ailleurs que Daenerys qui fait un barbuc d’habitants de Meereen c’est vachement cool (habitants qui ne se révèlent pas particulièrement harpistes fans de Philippe !). C’est fou comme un point de vue peut varier selon l’orientation d’un scénario !

  66. @Vareth : beaucoup d’entre eux trouvent d’ailleurs que Daenerys qui fait un barbuc d’habitants de Meereen c’est vachement cool (habitants qui ne se révèlent pas particulièrement harpistes fans de Philippe !). C’est fou comme un point de vue peut varier selon l’orientation d’un scénario !

  67. Surtout qu’à la décharge de Stannis, même si son acte est impardonnable, nous spectateur nous voyons tout de même la dureté de son geste. Je l’ai trouvé déchirant quand il se force à ne pas détourner le regard, là où sa connasse de femme qui demandait que ça se met à chialer…

  68. Surtout qu’à la décharge de Stannis, même si son acte est impardonnable, nous spectateur nous voyons tout de même la dureté de son geste. Je l’ai trouvé déchirant quand il se force à ne pas détourner le regard, là où sa connasse de femme qui demandait que ça se met à chialer…

  69. Chère Dame, permettez que je déterre ce billet pour rajoutez quelque chose sur les pouvoirs de Mélisandre.

    Je me suis refait GoT depuis le début dernièrement et il semblerait que son collier soit bel et bien la source de son pouvoir ou en tout cas, qu’il y est intimement lié.
    Lors de l’épisode 1 de la saison 2, lorsque Mestre Cressen meurt après avoir tenté d’empoisonner Melisandre, on voit nettement le rubis scintiller. La même chose se produit lorsqu’elle donne naissance à son ombre et avec les sangsue et là, lorsqu’elle retire son collier.

    Donc pour la scène du bain de la saison 4, je pencherais soit pour un oubli des showrunners soit pour un artifice via ses fioles.

    (Oui, j’ai été tellement contente de remarque ça que je me suis sentie obligé de le signaler ici huhu).

  70. Chère Dame, permettez que je déterre ce billet pour rajoutez quelque chose sur les pouvoirs de Mélisandre.

    Je me suis refait GoT depuis le début dernièrement et il semblerait que son collier soit bel et bien la source de son pouvoir ou en tout cas, qu’il y est intimement lié.
    Lors de l’épisode 1 de la saison 2, lorsque Mestre Cressen meurt après avoir tenté d’empoisonner Melisandre, on voit nettement le rubis scintiller. La même chose se produit lorsqu’elle donne naissance à son ombre et avec les sangsue et là, lorsqu’elle retire son collier.

    Donc pour la scène du bain de la saison 4, je pencherais soit pour un oubli des showrunners soit pour un artifice via ses fioles.

    (Oui, j’ai été tellement contente de remarque ça que je me suis sentie obligé de le signaler ici huhu).

  71. @ Sheena : merci pour ce rappel détaillé !
    Comme vous le dites, son scintillement est présent dès la première scène de démonstration des pouvoirs de Mélisandre, au moment de la mort de mestre Cressen.

    On se rejoint en effet, comme je le disais dans le billet, sur le débat ouvert concernant le pouvoir rejuvénant du bijou, rapport à la scène du bain. Mais il est possible qu’à ce moment du développement de la série, les showrunners n’avaient pas prévu la scène de « The Red Woman ». Cette dernière existe pour traduire très explicitement à l’écran des chapitres de ADWD concernant les prêtres rouges (pas que Mélisandre).

    Tant que l’on a pas l’explication de D&D à ce sujet, on ne peut que conjecturer. Il est même possible que cela soit une erreur de production. Plus rien ne m’étonne à ce sujet depuis la sortie de l’anecdote de « Skyfall », sur les gants de Daniel Craig. Personne n’a réagi avant d’en arriver à l’étape de post prod. Ni l’acteur, ni le réalisateur,ni les équipes sur le plateau (il y a tout de même des gens dans les productions de cette ampleur dont le travail consiste à veiller aux erreurs de continuité de ce genre).
    Sachant que D&D ne peuvent pas être sur tous les lieux de tournage, il est envisageable que Carice Van Houten n’ait pas pensé à porter son collier pour tourner une scène de bain, et que personne ne s’en soit préoccupé, pas même les costumières, justement parce que le contexte ne s’y prêtait pas. Ce genre d’erreur arrive. Le coup de bol, c’est l’histoire des fioles, qui, s’il s’agit bien d’une erreur, sert parfaitement d’écran de fumée (le dialogue entre Mélisandre et Selyse tournant exclusivement autour du mensonge et de l’illusion).

    Maintenant, avec le recul, je préfère voir la scène de « The Red Woman » comme un symbole. L’important n’est pas le collier et ses pouvoirs réels. Ni de savoir si lorsqu’elle l’enlève, elle recouvre immédiatement son apparence. L’essentiel dans ce passage est de la voir tourner le dos à son dieu, elle, la plus croyante et la plus sincère de tous. Ce renoncement exprime la profondeur de son trouble, la conduisant aux portes de la mort, le lieu où elle doit se rendre pour rejoindre Jon, et qu’ensembles, ils retournent vers la lumière.

  72. @ Sheena : merci pour ce rappel détaillé !
    Comme vous le dites, son scintillement est présent dès la première scène de démonstration des pouvoirs de Mélisandre, au moment de la mort de mestre Cressen.

    On se rejoint en effet, comme je le disais dans le billet, sur le débat ouvert concernant le pouvoir rejuvénant du bijou, rapport à la scène du bain. Mais il est possible qu’à ce moment du développement de la série, les showrunners n’avaient pas prévu la scène de « The Red Woman ». Cette dernière existe pour traduire très explicitement à l’écran des chapitres de ADWD concernant les prêtres rouges (pas que Mélisandre).

    
    

    Tant que l’on a pas l’explication de D&D à ce sujet, on ne peut que conjecturer. Il est même possible que cela soit une erreur de production. Plus rien ne m’étonne à ce sujet depuis la sortie de l’anecdote de « Skyfall », sur les gants de Daniel Craig. Personne n’a réagi avant d’en arriver à l’étape de post prod. Ni l’acteur, ni le réalisateur,ni les équipes sur le plateau (il y a tout de même des gens dans les productions de cette ampleur dont le travail consiste à veiller aux erreurs de continuité de ce genre).
    Sachant que D&D ne peuvent pas être sur tous les lieux de tournage, il est envisageable que Carice Van Houten n’ait pas pensé à porter son collier pour tourner une scène de bain, et que personne ne s’en soit préoccupé, pas même les costumières, justement parce que le contexte ne s’y prêtait pas. Ce genre d’erreur arrive. Le coup de bol, c’est l’histoire des fioles, qui, s’il s’agit bien d’une erreur, sert parfaitement d’écran de fumée (le dialogue entre Mélisandre et Selyse tournant exclusivement autour du mensonge et de l’illusion).

    Maintenant, avec le recul, je préfère voir la scène de « The Red Woman » comme un symbole. L’important n’est pas le collier et ses pouvoirs réels. Ni de savoir si lorsqu’elle l’enlève, elle recouvre immédiatement son apparence. L’essentiel dans ce passage est de la voir tourner le dos à son dieu, elle, la plus croyante et la plus sincère de tous. Ce renoncement exprime la profondeur de son trouble, la conduisant aux portes de la mort, le lieu où elle doit se rendre pour rejoindre Jon, et qu’ensembles, ils retournent vers la lumière.

  73. Je rebondis sur mes propos plus haut. pour avoir revu la conversation en saison 5 entre Stannis et Samwell dans la bibliothèque de Châteaunoir, Stannis est parfaitement au courant des marcheurs blancs. Donc les 3/4 des spectateurs ont une mémoire de poisson rouge et ont retenu que Stannis a cramé Shôren uniquement pour le trône, ce qui est….totalement à côté de la plaque du coup. Et ce qui rend son « go on do your duty » encore plus tragique et lourd de sens !

  74. Je rebondis sur mes propos plus haut. pour avoir revu la conversation en saison 5 entre Stannis et Samwell dans la bibliothèque de Châteaunoir, Stannis est parfaitement au courant des marcheurs blancs. Donc les 3/4 des spectateurs ont une mémoire de poisson rouge et ont retenu que Stannis a cramé Shôren uniquement pour le trône, ce qui est….totalement à côté de la plaque du coup. Et ce qui rend son « go on do your duty » encore plus tragique et lourd de sens !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *