« Ma vie c’est de la merde et je l’échangerais bien contre celle du prince de Dorne »

Ce billet aurait dû être publié aux alentours de 22h30-45 (précision) hier soir. Mais mon PC en a décidé autrement, enchaînant lag, freeze et autres « aggneeugneu« , tant et si bien que j’ai réussi, je ne sais même pas comment, à le publier par accident pendant quelque chose comme 5 minutes. J’ai heureusement réussi à le retirer, ce qui me permet maintenant de le remettre en ligne sans les trous, les images qui dépassent (je pense à mon Grand Architecte ;)) et les liens mal insérés.
Merci Edit(h Piaf), tu peux y aller maintenant.

Oyez oyez, trouvères et troubadours ! Voici le temps venu d’accorder nos luths et de fourbir nos cornemuses car s’en vient avec le printemps « Game of Thrones » la chatoyante, aux dragons énervés et aux poitrines apparentes ! Joie et allégresse en nos foyers mes preux, hardi nos lundis matin l’œil embrumé d’une nuit trop courte, nous irons mirer par lucarne magique la geste de ser Tyrion le Lutin et les atermoiements gracieux de Jon le Permanenté.
Sus à la saison 5, mes amis ! Chevauchons le plastron gai et la mine réjouie, l’Hiver vient, et Dany aussi.



Maintenant que vous avez bien chanté et que tout le monde est monté super haut sur l’échelle de l’exaltation du retour de « Game of Thrones », deux choses :

-Coucou, vous m’avez tous manqué !
-HBO t’es vraiment rien qu’une vilaine, cet épisode de reprise n’est rien qu’un vulgaire épisode de reprise !!!

J’ai été habituée au luxe moi la saison dernière ! Je m’attendais à quelque chose de plus flamboyant et je n’ai finalement pas eu grand chose à part :
-des oiseaux, des oiseaux de partout : entre les harpies, les moineaux et les mockingbird, c’est plus une série médiévale fantastique, c’est un congrès d’ornithologie !
-des vignettes et des recaps : non pas que ce soit superflu, mais bon, faire démarrer l’action, ça mange pas de pain.
-des butts shots.
-la moitié d’une prophétie : sans déconner……..
-des gens qui font la gueule.

Cette saison 5 s’annonce comme la saison de tous les dangers car on sait désormais qu’elle va allègrement spoiler les livres et/ou prendre des directions complètement divergentes. Et comme de par hasard, ce premier épisode se montre très timoré, sauf à considérer certaines absences comme des spoils en soit. L’absence des Griffs ou du Valonqar, qu’en tant que lecteurs nous jurerions indispensables à l’intrigue semble indiquer le contraire.
D&D sont plus que jamais maîtres du navire et pourtant, ils offrent un premier épisode timoré, malgré une très belle ouverture en forme de plongée en apnée dans la tête de Cersei, je vous raconte pas le bazar.


Car n’oublie pas, Drogon, que si tu n’es pas sage, le Dovahkiin viendra pour toi

Somewhere back in time.

Visiblement, « Game of Thrones » a fait une tradition de n’avoir de prologue qu’une saison sur deux, ce qui est bien dommage car l’ouverture de cet épisode 1 en aurait fait un très beau.
Ouverture qui est accessoirement de très loin la meilleure scène de ces 50 minutes et ce pour 3 raisons :
-elle a une ambiance de fou, mode conte chelou.
-c’est le premier flashback EVER de la série, alors que D&D ont juré croix de bois croix de fer si je mens je m’empale sur le Trône de Fer qu’il n’y aurait jamais de flashbackes dans leur série. Qui de D ou de D se dévouera pour le châtiment, mystère.
-bien que cela n’apparaisse PAS NON PLUS au générique, cette scène se déroule dans une toute nouvelle zone de la carte, et oui mes bons amis, car nous nous trouvons ici sans doute non loin de Castral Roc, le fief de la glorieuse maison Lannister. Ils ont de jolies forêts dites donc…

Ceci dit, je ne serais pas vraiment moi si je n’avais vraiment rien à redire sur la scène en question, tu t’es cru où, sans déconner ?

Encore dans sa zone de confort, le lecteur, surtout s’il s’informe sur la série, aura grillé les tenants et les aboutissants de la scène en question en un quart de seconde, rien qu’à la vision de deux petites Lannisters gambadant dans la forêt. L’identification est aisée, elle passe par le vêtement de nos deux greluches, la célèbre et néanmoins fort seyante robe portefeuille si élégamment portée par Tasoeurlafuturereine, dont nous découvrons donc ici la version ado, que l’on pourrait qualifier de version Bitchy Over 9000. Déjà occupée à écraser le menu fretin sous la morgue légendaire, déjà drapée dans sa Lannisterattitude, peut-être déjà alcoolique, la suite de la scène nous le dira sans doute.
Junior Cersei semble fort pressée de se rendre quelque part dans la forêt, trainant en remorque Joséphine, une amie du genre timorée.
Leur destination : la hutte d’une diseuse de bonne aventure.

Point culture deux minutes, les jeunes :
-on dirait que la hutte a été construite par un castor, c’est aussi étrange que ….. ben étrange en fait. Et comme c’est super bien réalisé, avec l’ambiance mystérieuse et tout, tu te poses tout un tas de question type « Allons-nous rencontrer le peuple des hommes castors ? » ou « est-ce que les habitants de cette demeure ont la queue plate ?« 
-la diseuse de bonne aventure en question n’est pas qu’une sombre gitane occupée à loucher sur une boule de cristal en plexiglas. C’est une maegi. Voui, une maegi, comme nous le prouve sa méthode de disage de la bonne aventure, assez éloignée du traditionnel « Donnez moi un billet de 500 euros que j’y lise votre avenir professionnel« . Si vous vous dites « maegi, comme cette vieille *ute de Miri Maz Dur ?« , vous avez mille fois raisons. Comprenez donc que les choses sont sérieuses. Ni elle, ni Cersei ne sont là pour déconner.
-lorsque Cersei mentionne ce prince auquel elle est promise, c’est de Rhaegar Targaryen dont elle parle. Se faisant, elle tire d’ailleurs des plans sur la comète car il n’y a jamais eu entre eux de fiançailles officielles, simplement un projet, porté par Tywin mais mis à mal par le roi Aerys, qui jaloux de sa Main, décida de lui mettre un beau camouflet dans le mufle léonin en fiançant son héritier à la petite Elia Martell, oui, Elia « Yourapedheryoumurderedher« .

Ainsi nous découvrons ce personnage légendaire qu’est Maggy la Grenouille, qui m’est l’occasion de pointer la FOLLE originalité de GRR Martin parce que bon « Maggy la maegi« , c’est un peu la solution de facilité.
IN DA BOOKS, Maggy est une vieille étrangère célèbre pour ses prédictions vachement précises (« après la pluie viendra le beau temps« , « Winter is coming » et autres « quand on tue les gens, ça les fait mourir« ) ici polymorphée par la grâce de « série HBO, bring me the BOOBS » en accorte donzelle dotée d’impressionnants appendices mammaires.
IN DA BOOKS, Maggy la maegi a eu la bonne fortune d’épouser un marchand de Port Lannis, un certain monsieur Lépicier, spécialisé dans le commerce des épices. Arrêt sur image, Maggy la maegi épouse Lépicier l’épicier. Tu te fous vraiment de nous, George…

Pour l’anecdote, on soupçonne fortement Maggy d’être la mère de Sybille Lépicier, qui épousera quelques années plus tard un certain ser Ouestrelin, ce qui lui permettra d’enfanter une dénommée Jeyne Ouestrelin laquelle IN DA BOOKS épousera à son tour Robb Stark.
Une merveilleuse histoire dont les non-lecteurs ne peuvent avoir connaissance puisque la maison Ouestrelin a été remplacée dans la série par une certaine Doctor Quinn, plus connue sous le nom de Talisa. Qui comme Maggy la maegi, vient de l’autre côté du Détroit. Un hommage sans doute.

ON PEUT REPRENDRE LE COURS DE CET ÉPISODE S’IL VOUS PLAIT ?

Tout de suite.

Cersei donne donc un peu de son sang à Maggy, ce qui devrait tout de suite nous permettre de savoir si son taux d’alcoolémie l’autorise à prendre le volant pour rentrer au château. La maegi ne mourrant pas d’un coma éthylique subit, j’en déduis que Cersei va pouvoir conserver encore quelques temps tous ses points de permis. C’est qu’à son âge ça file vite, quand on est jeune conducteur.

Maggy va donc pouvoir prononcer son oracle, lequel est carrément renversant à ce stade de la série, jugez un peu : « tu n’épouseras pas le prince, tu épouseras le roi. » Là où nous savons qu’en effet, le prince Rhaegar va lui passer sous le nez, Cersei comprend sans doute qu’Aerys va mourir prochainement laissant la place à son fils.

« –Est-ce que je serai reine ?
Petite, je viens de te dire que tu épouseras un roi.« 
On note ici que Cersei est déjà un peu lente à la détente.

« –Ceci dit, je t’annonce que tu vas te faire remplacer par une autre, plus jeune et plus belle que toi. » => holy shit, qui cela peut-il bien être ? Margaery ? Dany ? Ou pire : Sansa ?


« Surprise, bitch ! »

A la question « est-ce que nous aurons des enfants, le roi et moi ?« , Maggy répond « Toutafé, lui 16, toi 3.« 
Pour une étrange raison, dans la série, Maggy dit à Cersei que le roi aura 20 enfants. Et pas 16. Bon, 16, ça fait déjà beaucoup, mais visiblement, ce n’était pas assez pour D&D alors « vous me rajouterez bien deux trois bâtards de plus, ça mange pas de pain, surtout si on les reconnait pas, y’a pas de pension alimentaire, ahah je suis trop drôle !« 

« –Dites, j’aimerais bien continuer ma prophétie sans qu’on m’interrompe toutes les 5 minutes !« 

Désolée Maggy.

« –Je disais donc, les enfants toussa, la reine, oui, trois enfants, voilà. Donc ils auront des couronnes d’or…
Comme Viserys Targaryen ?
Eeeeeeeh bien disons que non, pas vraiment, mais qu’au final, ça reviendra au même.
C’est à dire ?
C’est à dire qu’ils vont mourir, tous les trois.
Damned….
Ouais, je sais… Le coup de massue quoi…
Fichtre.
Attends c’est pas fini.
Ouais mais là, je suis plus bien sûre en fait. Viens Joséphine, tirons-nous d’ici, nous avons 14 ans, il est grand temps de prendre notre première cuite.
Ah et d’après l’analyse de votre sang, je vous conseille aussi de bien surveiller votre taux de Gamma GT.« 

Et c’est là que Maggy lâche la bombe avec la dernière partie de la prophétie en révélant à Cersei que

CUT !

Port Réal.

QU’EST CE QU’IL VIENT DE SE PASSER ?
Rembobine, rembobine  !!!!!! Il en manque un bout !!! Un bout énorme !!!

D&D ayant fait le choix d’oublier la fin savoureuse de la prophétie, je ne m’étendrai pas sur le sujet, pour deux raisons :
-si ça se trouve, ce flashback est incomplet et nous aurons la suite dans quelques semaines.
-si la suite n’existe pas, c’est peut-être parce qu’elle n’a pas tant d’importance que cela, au final. N’oublions pas que D&D connaissent la fin de la chanson de la glace et du feu après tout.

J’aimerais noter un petit truc sur cette série de scène à Port Réal. Souvenez-vous l’an passé, dans l’ultime épisode, la réalisation avait pris un tour nouveau, choisissant de suivre par moments non plus l’objectivité qui était jusqu’alors le maître mot de la série, mais bien les points de vue de certains personnages. Toutes les scènes avec Cersei cette semaine sont de cet acabit. Et c’est le flashback qui nous a servi de point d’entrée dans la psyché de la reine. Il nous sera donc impossible par la suite de ne pas voir Margaery comme une menace potentielle, Loras comme un gros gland, Mace Tyrell comme un ridicule mousquetaire qui s’est trompé de plateau de tournage, Pycelle comme un vieux croulant…

Nous retrouvons donc Cersei dans sa litière et après ce que nous venons de voir dans le flashback, saviesonoeuvre prennent un sens nouveau. Nous qui l’avons toujours prise pour une grosse relou dès qu’il s’agissait de ses enfants comprenons désormais qu’elle a toujours vécu avec une épée de Damoclès au-dessus de ses trois têtes blondes. Sa réaction disproportionnée lorsque Joffrey a été attaqué par Lady, sa décision de le faire mettre à l’abri pendant le siège de Port Réal. Sa panique quand Myrcella a été fiancée aux Martell par Tyrion… Nous sommes depuis le début au-delà du schéma d’une mère protectrice. Nous sommes face à une mère qui sait que ses enfants vont mourir avant elle (rapport à la fameuse dernière partie de la prophétie). Et qui ne peut que croire dur comme fer en la prédiction de Maggy : elle a bel et bien épousé un roi, eu trois enfants et lui 16 ou 20, ne mégotons pas.
Quant à sa haine envers ses belles filles, elle n’est pas liée qu’à la tradition de la belle mère chiante, mais bien à sa peur d’être remplacée par ces femmes plus jeunes et belles que sont Sansa et Margaery. Heureusement pour elle, Cersei n’a jamais pris Daenerys au sérieux (remember la saison dernière), ce qui lui fait un souci en moins.


Notez que Cersei est déguisée en lord Tywin : tenue noire, grandes bottes de cuir… CE N’EST PAS UN HASARD !

La vie de Cersei ressemble à une accumulation de sursis. Pour elle, il s’agit d’attendre patiemment la venue de la prochaine catastrophe. La mort de Joffrey n’a fait que le lui rappeler. Mort qu’elle impute d’ailleurs à Tyrion, qu’elle accuse, à raison pour une fois, d’être également responsable de la mort de son père. Le nain semble décidément être celui qui lui prendra tout : père, fils, et quelque part aussi fille (il est celui qui a envoyé Myrcella à Dorne, même si elle y est toujours bien portante).

Plus elle avance et plus sa vie semble se résumer à un spectacle auquel elle assiste impuissante. Il y a de quoi devenir marteau, alcoolique, voire les deux. On peut reprocher beaucoup de choses à Cersei, son manque de clairvoyance, son absence de sens politique, sa trop haute opinion d’elle-même, mais il devient de plus en plus difficile de ne pas la plaindre, malgré tout.

Sauf que Cersei, tu la plains trois secondes, juste avant qu’elle ne fasse ou dise un truc qui va te faire te facepalm avec brutalité et abandonner toute velléité de commisération.
Genre :

« –Ah, masoeurlareine, tu tombes à pic. Je voulais porter à ton attention l’imminence de manœuvres politiques de mauvais aloi à l’encontre de ta position, si ferme et si fragile à fois, de douairière, rapport au fait que…
SILENCE LE MANCHOT ! Je sais pas si tu réalises bien que ta vie tient à un fil. C’est toi qui a libéré Tyrion. Qui a ensuite tué notre père.
Je crois que la formule consacrée est : « j’ai merdé ». Enfin je pouvais pas prévoir non plus qu’il irait jouer de l’arbalète dans les couloirs du donjon…
Je veux sa tête, là, maintenant, tout de suite.
Tu veux pas sécuriser ta position d’abord ?
Non. J’ai dit. »

Nous retrouvons notre blonde favorite au banquet funèbre en l’honneur de lord Tywin, qui personnellement, m’a fait super peur avec ses galets sur les yeux qui lui donnent l’air d’une héroïne de manga.

La voici donc entourée d’hypocrites et d’abrutis, comme le démontre le très convaincant discours de ser Loras, un peu empêtré dans son élégie funèbre « Il était très, euh, très impressionnant, et pi fort aussi, mais d’un point de vue moral j’entends car euh… Le lion rugit et la caravane pass…. Non, je voulais dire qu’il était incontournable dans le paysage politique westerosi car euh, power is power ? Je suppose hein. En tout cas, c’était quelqu’un sur qui compter. Condoléances, toussa.« 

Après avoir conseillé à ser Loras d’aller se faire voir chez les Grecs (chose qu’il s’empressera d’ailleurs de faire deux scènes plus loin), Cersei titube dans un autre coin de la salle du trône juste pour tomber sur un mec en cosplay Jésus de Nazareth.

« –Mais qu’est-ce qu’il s’est passé avec vos cheveux, cousin Lancel ?
J’ai vu la Lumière.
La lumière d’un salon de coiffure ?
Non, celle du Très Haut. Enfin des Très Hauts, les Sept.
Ouioui, fascinant…
Il faut faire pénitence, cousine, pour vos GRANDS péchés !!!
Parle à ma main.
Car le sacrilège noircit votre âm…
La seule chose qui va noircir Lancel, c’est ta joue après que j’ai envoyé ma coupe en argent sur ton bec de Moineau. Maintenant laisse moi méditer sur le destin des Sept Couronnes avec ma margharita.« 

Je me demande si un petit rappel sur le cas Lancel Lannister ne serait pas le bienvenu ici. Après tout, nous n’avons plus vu le brave cousin depuis « Blackwater », l’avant dernier épisode de la saison 2. En tout cas, je n’ai aucun souvenir de lui après.
Lancel est le fils de tonton Kevan, frère de Tywin. D’ailleurs, Kevan s’est aujourd’hui fendu d’une brève apparition pour expliquer des éléments de background. Toujours si urbain, ser Kevan…

Lancel est donc un jeune Lannister, blond comme il se doit. Le prestige de son nom lui valu d’être nommé écuyer du roi Robert. Après le départ de Jaime à la guerre en saison 1, lui échut la lourde tâche de remplacer ce dernier dans le lit de la reine. A défaut de grive, Cersei se tape des merles.

L’important c’est que ça reste en famille…

Cersei manipula le très influençable Lancel pour que ce dernier abreuve Robert Baratheon de vin durant toute la chasse au sanglier au terme de laquelle, rond comme une queue de pelle, le roi fut mortellement blessé.
Malheureusement pour Lancel, Tyrion, alors Main par intérim, découvrit le pot aux roses et menaçant cousin Lancel d’informer Jaime de ses coucheries, en fit son sous-marin auprès de la reine. A la bataille de la Nera, Lancel était chargé de surveiller le roi pour Cersei et de l’informer du déroulement de la bataille. Malgré ses moults aller-retours entre les remparts et le Donjon Rouge, Lancel réussit à se faire blesser suffisamment pour presquemourir. Une convalescence difficile et l’expérience d’une mort imminente ont toutefois eu un effet assez étrange sur le jeune homme, jusque là très con et très prétentieux. S’il reste toujours aussi idiot, il conçoit de ses actes une grande culpabilité. Affaibli, amaigri, plutôt que de tromper sa névrose en faisant un truc créatif genre lancer sa ligne de sac à main, il se tourne vers la religion, plus particulièrement vers un courant prônant le dénuement le plus total et la mortification. Il devient alors un Moineau, un disciple d’un septon surnommé, attention originalitay, « Le Grand Moineau », Der Gross Moineau, The Big Moineau.
Lancel est désormais un pénitent, un brin exalté sur les bords, qui dans un monde idéal voudrait bien que tout le monde pénitence comme lui, surtout sa cousine, dont l’âme est noire comme les écailles de Drogon le dragon (George, oh ! Sans déconner….).

Je vais faire du mauvais esprit et tout, et gratuitement en plus, mais en théorie, si on suit le bouquin à la virgule près, on sait que Lancel a beaucoup maigri après la bataille de la Nera, que ses cheveux sont tous gris et qu’il ne ressemble plus guère au fringant chevalier d’autrefois.
Sauf que bon, les acteurs, surtout quand on les rappelle après 3 ans d’absence, ils vivent leur vie et font des trucs genre gagner prodigieusement en masse musculaire.


Ou alors j’ai zappé la partie où le Grand Moineau forme un corps de pénitents de combat qui s’entrainent pour la Sainte Croisade du Repentir en soulevant des missels à longueur de journée.


Si d’aventure vous trouviez cette idée de moine de combat aussi awesome que saugrenue, sachez que cette série existe, « Lasko le Protecteur », où un frère culturiste combat le Mal au sein de l’ordre séculaire du Pugnus Dei

Meanwhile, dans les appartements de ser Loras, ce dernier batifole avec Dodo la Saumure. Tiens donc, c’est pas banal. Dodo lui ferait-il l’aumône de ses prestations d’ordinaire tarifées, toujours sur ordre de Mister Mon Petit Doigt M’a Dit ? Plus que probable. Petyr Baelish doit garder des yeux et des oreilles partout (exactement comme Varys) s’il veut gagner au jeu des trônes.
En attendant, la série nous gratifie ici de sa première scène de nudité gratuite de la saison (yeah….) en filmant complaisamment le boule de Dodo occupé à : rouler sur ser Loras, rouler sur les draps, rouler des hanches en quittant la chambre. Un épisode pour les femmes qui aiment les hommes, les hommes qui aiment les femmes et les hommes et les hommes qui aiment les hommes. Et les hommes qui aiment les femmes mais savent apprécier les belles choses.

Ne vous laissez cependant pas abuser par une paire de fesse occupant la moitié du champ. Ce n’est là qu’une éclipse partielle car derrière la lune, se cache l’astre Margaery. Laquelle est ronchon parce qu’au lieu de s’emboiter dans le petit personnel, son frère ferait mieux de se rendre au goûter du roi. Alors enfile cette chemise brodée de myosotis et file avaler quelques tartines avant que je me fâche toute rouge !

« –Eh oh, vilaine, lui répond Loras décidément plein de verve aujourd’hui (à une lettre près, cette phrase devient dégueulasse), c’est pas toi qui commande ici ! D’abord, vu que le mariage est annulé et que je ne suis plus ton futur beau père, je n’ai plus l’obligation de me taper les dégustations de Benco !
Peut-être, mais ça reste ton futur beau-frère !
Si tu savais comme je m’en fiche ! Depuis que je ne suis plus obligé d’épouser Cruella, je suis un homme libre, contrairement à toi qui devras toujours te la farcir comme belle-mère, mouhahahahah !!!!
Oh, ça, ça reste à voir…
Oo, répète un peu pour voir ?
J’ai dit que ça restait à voir…« 


Ouuuuuuuuuuuuh……….. Comme ce double « perhaps » était LOURD de menace pour cette bonne douairière !!!! Je sais pas vous mais moi j’en ai eu des frissons sur l’échine !
Ce mot de Margaery est d’autant plus fort que le flashback nous l’a désignée comme une menace. Nous avons été conditionnés au début de l’épisode, par le point de vue de Cersei. Margaery, cataloguée « intriguante » depuis le meurtre de Joffrey (elle n’avait pas trempé dans la machination) devient maintenant tout aussi dangereuse à nos yeux que l’était mamie Tyrell. Qui sera sa cible ? Tommen ? Peu probable, l’enfant est son ticket gagnant pour le trône. C’est donc bien Cersei que vise ce « perhaps« . Margaery a compris que Tywin mort, il ne reste plus ni barrière à la fofollerie de la reine, pas plus que cette dernière n’a désormais de protection. Cersei est aussi potentiellement dangereuse qu’elle est vulnérable.

« What’s in the boooooox ??« 

La fantasy nous a appris une chose concernant les nains : ils sont hydrobloquant. Dans l’incapacité physique de traverser eux-même une étendue d’eau, il faut les placer au préalable dans un récipient quelconque de type amphore (mais il faut pousser très fort pour les faire passer par le goulot), caisse, ou tonneau.

Ainsi, pour faire traverser le Détroit à Tyrion Lannister, Varys n’eut d’autre choix que de l’enfermer dans une boite, apparemment trop petite pour lui. Pas un mince exploit. Il faut dire que Varys n’a pas eu beaucoup de temps pour préparer le colis. D’ailleurs c’est marrant, mais Varys, c’est un peu l’UPS de Westeros : entre le mage qui l’avait castré et Tyrion cette saison, c’est qu’il en fait passer des choses par le frêt maritime !

Tyrion sort de sa boite comme un diable ronchon et dégueulasse qui manquerait singulièrement de ressors. Malgré ses muscles ankylosés, il réussit à se traîner vers LA SEULE bouteille de vin présente dans le décor, prouvant là qu’il est bien le digne frère de sasoeurlareine. Tous les deux se trouvent décidément des points communs toujours au pire moment.
Généralement celui où la situation est trop tendue pour que cette brève complicité ne puisse adoucir leurs rapports.
Et là, le moins que l’on puisse dire, c’est qu’entre Tyrion et Cersei, c’est tendu COMME UNE ARBALETE.

Pour compléter le tableau des scènes pas trop utiles qui ne font pas avancer l’histoire, le dialogue qui va suivre entre le Lutin et l’Araignée se révèlera assez prodigieux. Déjà parce que le seul petit suspens a été grillé dans la bande annonce de cette saison, révélant l’horrible vérité sur l’allégeance de Varys aux Targaryen.

Pas moyen de garder ce scoop au frais jusqu’à l’épisode d’aujourd’hui les gars ? Vraiment ?

Je sais qu’il est présomptueux de considérer que Varys roule pour Dany. Disons plutôt qu’elle représente pour lui une carte plus que convenable à jouer. Mais le fait est que pour l’heure, Varys affiche haut et clair son parti.

Dans la saison 1, cette allégeance fut révélée de manière discrète, dans une scène adaptée du livre où Arya surprend une discussion entre Varys et Illyrio Mopatis. Le lecteur, découvrant les deux personnages par les yeux de la gamine, ne pouvait deviner l’identité d’Illyrio, contrairement au public de la série qui découvrit donc d’entrée de jeu l’association et les manigances de Varys et du protecteur de Daenerys.
Dans la saison 4, et je l’avais signalé à l’époque, il existe une scène où l’allégeance de Varys est montrée en plein écran. Il s’agit de la scène devant le trône de fer qui suit celle du Conseil Restreint auquel participe Oberyn. Ce dernier rejoint l’Araignée dans la salle du trône pour une discussion au sujet des préférences de l’eunuque en matière de gaudriole qui se conclut sur l’intérêt contre nature de Varys pour les trônes turgescents.
En soit, découvrir que l’unique passion de Varys est pour le pouvoir et le trône de fer n’a strictement aucun intérêt.





La révélation se cachait à un autre niveau, au premier plan de l’image.

Je vous invite donc à revisionner la scène ici

Dans « Game of Thrones », le costume révèle souvent beaucoup d’un personnage. L’habit fait parfois le moine. Prenez Cersei par exemple : plus sa position devient périlleuse à Port Réal, plus elle porte en public des robes à corset. Que se soit ses bustiers « Madonna Style » en fer forgé ou ses robes « rouleau de moquette », elle se caparaçonne dans une armure. Plus jamais, sauf dans l’intimité, on ne la voit dans ses robes porte-feuille typiquement Lannister.
Ce n’est pas un hasard.
Dans cette scène de la saison 4, Varys porte une tenue somme toute très classique pour lui. Mais regardez de quoi est fait l’espèce de truc (une écharpe symbolique ? Un simili gilet ?) qu’il porte croisé sur la poitrine : du cuir de reptile. Sans doute du croco. L’important étant qu’il se balade dans tout Port Réal avec un motif reproduisant celui des écailles de dragon.
Je suis persuadée que ce n’est pas un hasard et que ce motif a été choisi fort à propos pour apparaitre précisément dans cette scène, afin de pointer du doigt le vrai master plan de l’eunuque.

A noter qu’il porte forcément ce « truc » dans l’épisode du jour, au moment de confirmer officiellement ce que l’on sait déjà grâce à la bande annonce de la saison.

Mais foin des looks de fashionista de Varys, penchons nous très bas sur Tyrion qui touche le fond, et pas que de la carafe dont le contenu descend plus vite que Nancy Reagan d’une estrade.
Non, Tyrion, il en a gros. D’avoir étranglé Shae avec la chaine en or à 12 000 dollars qu’il lui avait payée, d’avoir tué son père parce que bon, quand même Tywin était le seul père qu’il n’aurait jamais, d’avoir voyagé dans une boite comme un vulgaire caméscope sur un supertanker de la Maersk, d’arriver à Pentos en plein été, alors que l’été à Pentos, pff, il fait chaud.
Et donc « scrogneugneu où est la margharita, scrogneugneu malheureux, scrogneugneu fuck the queen, scrogneugneu qu’est ce que tu me saoules avec ta Daenerys, je veux juste me saouler moi-même, donne moi cette bouteille de tequila que je la remise par devers moi…..« 

Vous le sentez l’arc long et chiant du voyage de Tyrion et Varys vers Meereen ?

Baelish Games : Mockingbird.

Malgré un apport en calcium issu du lait maternel prolongé jusque facile ses 12 ans, Robin Arryn galère comme un porc à lever son épée d’entrainement face à un écuyer qui lui démonte proprement la tête sous les yeux blasés de Sansa Stark, aka Alayne Stone, aka « j’ai le même manteau que Littlefinger« . Remember les talents de caméléon de la petite…

Elle devrait pourtant se sentir soulagée, Littlefinger a conclu avec lord Royce un petit arrangement afin de lui confier l’héritier du Val. Ok, cette mise sous tutelle n’a pour unique but que de permettre à lord Pedobear de se rendre « quelque part » tout seul avec Sansa.

« –Tranquilisez-vous ma chère, je vous envoie dans un lieu où Cersei Lannister ne pourra jamais vous trouver.
Oui oui, je suis super tranquille, je voyage seule avec un moustachu qui a assassiné ma tante sous mes yeux, m’a roulé une pelle alors que j’ai même pas 15 ans, et qui a fait buter le roi. Tout baigne, je suis en sécurité.« 

Tellement en sécurité que tu passes ni vue ni connue, à même pas 200 mètres de Brienne de Torth escorté de Podrick Payne, l’Etalon qui Montera le Monde. Ironie, quand tu nous tiens… Presque un caméo pour notre femme « je ne suis pas un chevalier » préférée, histoire ne se rappeler à notre bon souvenir. Elle aussi, comme Tyrion, en a gros. Arya n’a pas voulu venir avec elle, Catelyn est morte, tout les gentils sont morts, c’est pas juste…. Mazette, on dirait n’importe quel lecteur du « Trône de Fer » après les Noces Pourpres !

Sansa et Littlefinger… Un arc « qu’onsaitpasdutoutoùilva » car la série va ici prendre de l’avance sur les livres, voire prendre des directions différentes. Pour l’heure, on note qu’outre des vêtements similaires, tous deux agissent de concert. Certes, Sansa ne comprend pas tout et son intérêt pour les affaires de Littlefinger ne dépassent sans doute pas les nécessités de sa survie, mais on sait depuis la saison dernière de quoi la jeune fille est capable. Cet arc fait partie de ceux dont j’attends le plus cette année, alors Sansa, ma fille, ne me déçois pas !!!

« La Merguez et les Poix Chiches », saison 2.

« One harpie to rule them all
One harpie to find them
One harpie to bring them all
And in the darkness bind them. »

« Je serai le Hobbit de ta Harpie, Meereen ! » a juré Daenerys Targaryen, jetant la statue de la femme ailée sur les pavés de la Place du Destin.
Place où nous retrouvons Grey Wo…. Quoi qu’il se passe ? Serait-ce un recast DONT JE N’AURAIS ETE INFORMEE ?
Grey Worm a t’il comme ser Lancel fréquenté la salle de sport « qui fait prendre de la masse musculaire de façon anormalement rapide et disproportionnée » ? Une nouvelle victime de la célèbre « malédiction de Sam Winchester » ?


« At first, I was like… »

« And then, I worked out »

La suite nous dira que cet Immaculé n’est en réalité pas Grey Worm, le général grognon, mais Rat Blanc ou plutôt Ver Gris Protéiné comme je préfèrerai l’appeler désormais. Y’avait sérieusement pas moyen de trouver un acteur qui ne soit pas le sosie craché de Grey Worm ?

Bref, Ver de Gris Protéiné, sa mission de presque se prendre une harpie de 73 000 tonnes sur le gros orteil accomplie, se rend dans les ruelles interlopes de Meereen pour aller quérir les services d’une péripatéticienne qui ressemble à Missandei.

Ok, j’ai compris : vous vouliez créer un vrai-faux suspens, faire croire aux spectateurs que vous aviez recast Grey Worm (pourquoi ???) et que ce Grey Worm se paye des filles ressemblant à la petite translatrice parce qu’il aime bien cette dernière mais elle fait rien qu’à lui poser des questions sur sa stouquette dès qu’il la croise dans les couloirs et qu’à la longue c’est fatiguant ?
Mais je… Quoi ???

Fermons les yeux très forts, aller, hop, passons à la suite où Ver de Gris Protéiné commande à Missandei Mais Pas Trop « la même chose que d’habitude« , comprendre faire les petites cuillères pour juste un dodo.

Et alors que notre Immaculé se fait dorloter par Not So Free Hugs, voilà t’y pas, mais on entre ici comme dans un moulin ma parole, qu’un type arrive dans la chambre, visiblement échappé du carnaval de Venise.

« –Vous avez égaré votre gondole ? Demande Ver de Gris Protéiné à l’homme masqué.
O sole mio, fils de *ute, » lui répond l’importun en lui ouvrant allègrement la gorge.

« COMMENT OSENT-ILS DECOUPER MES IMMACULES EN RONDELLE ??? » s’insurge la Kaiserine Daenerys Targaryen du Typhon l’Ignifugée, Mère des Dragons.
C’est que son royaume enchanté de paix et de liberté dans la Baie des Esclaves est en train de tourner à la mascarade => jeu de mot de qualitay. Les Fils de la Harpie, groupuscule chafouin d’opposants politiques sont passés à la vitesse supérieure en commettant un meurtre. Dany décide donc de frapper un grand coup en réservant des funérailles nationales à Ver Gris Protéiné et peut-être même une place au Panthéon : « Entre ici, avec ton cortège de stéroïdes !« 

Les Immaculés sont sur le pied de guerre. La vengeance est en route!
« Mon frère, mon frère, je te vengerai ! » semble se dire Grey Worm quand soudain déboule Missandei dans la salle d’arme. Elle a sans doute un message très important de la part de Daenerys à lui faire passer du type « KILL THEM ALL, PAR LE SANG DU DRAGON !!!« .
Ou alors elle est venue lui dire de faire bien attention à lui, parce que les rues ne sont pas sûres, surtout la nuit. Et puis cet homme masqué, ce Philippe qui tue des Immaculés, non, ce n’est pas très rassurant, bouhou…

Vous êtes naïfs.

« –Coucou.
… Coucou.
Alors voilà, en fait, j’ai entendu dire que ton sosie là, il a été assassiné dans un bordel.
Scrogneu.
Et donc je me demandais, qu’est-ce qu’il faisait dans un bordel vu que vous autres les Immaculés êtes un peu comme les chapons de notre armée ? Rapport à vos organes génitaux, pas à l’incomparable saveur de votre viande, bien sûr.
Je… J’ai du lait sur le feu. Kthxbye.« 

Elle aura TOUT essayé. TOUT. Sans jamais être une seule fois un tout petit peu subtile. C’est quoi la prochaine étape Mimi, si tu me permets de t’appeler ainsi ? Lui soulever le pagne ?
D&D vont-il cette saison encore meubler l’arc de Daenerys avec sa translatrice qui court après le peut-être fantomatique pénis de son général ? Vous n’en avez pas marre des intrigues pourries ?

Meanwhile, dans la salle du trône, Daenerys reçoit Hizdahr zo Loraq, qui est à ça de se faire rebaptiser Michel parce que je sens que son nom va me gonfler d’ici la fin de la saison, revenu de Yunkai avec Daario Naharis, toujours en mode Waario.
Pour mémoire, Hizdahr zo… raaah flûte, Michel est le type venu demander à Daenerys si elle aurait l’amabilité de bien vouloir décrocher son père de la croix où elle l’avait épinglé. Il représente donc l’aristocratie meereenienne (meereenoise ?) et en sus d’annoncer son flamboyant succès à discpliner les Yunkaiais (Yunkaiens ?), il lui demande poliment de bien vouloir déclarer ouverte une session de jeux du cirque.


« –Oh là, le frisé, comme tu y vas, lui répond Dany. Des combats d’esclaves? DANS MA CITE
Techniquement, des combats tout court vu que vous avez aboli l’esclavage, votre Blondeur.
Oui, et j’ai aussi aboli les dessins animés japonais et le club Dorothée parce que c’était trop violent. Hors de question. Vous n’avez qu’à organiser des tournoirs de cartes Magic.
Pourquoi pas de cartes Pokemons tant que vous y êtes ?
Je viens de dire quoi sur les trucs venant du Japon ?
Au temps pour moi.
C’est ça, cassez-vous. »

Il parait qu’Emilia Clarke en a assez de montrer ses boobs à la cantonnade, raison pour laquelle cette semaine nous la trouvons chastement drapée dans un plaid dans une scène post coïtale avec Waario. Du coup, tout le public féminin et gay de la série peut se réjouir de la nécessité de remplissage du quota « nudité » par le postérieur du mercenaire. Décidément, HBO est généreuse en la matière cette semaine.
Après lui avoir résumé la série « Spartacus » pour lui faire comprendre que les combats dans l’arène, ce n’est pas si mal que ça au final, Waario se fend d’un commentaire sur les dragons.

C’est vrai ça, comment vont-ils depuis la saison dernière ?

« –Vyserion et Rhaegal sont au cachot, quant à Drogon, il a disparu de nos radars.
Trop le seum, Khaleesi…
Je comprends pas, ils étaient si mignons quand ils étaient petits. Maintenant, ils font rien qu’à râler, faire des bêtises…« 

Dany découvre à ses dépends ce qu’il en coûte d’être la mère de trois ados turbulents. Pour les avoir trop gâtés quand ils étaient enfants, elle se retrouve maintenant à gérer des problèmes de délinquance juvénile et n’a plus très envie de venir récupérer sa progéniture au poste de police, après une nuit en cellule de dégrisement.
Sur les conseils de Waario (ça vaut ce que ça vaut), elle tente donc de renouer le dialogue une dernière fois. Si elle échoue, elle devra contacter Pascal le Grand Frère.
Ou Philippe Etchebest pour un nouveau numéro de « Cauchemar à Meereen ».

Comme la scène de leur enfermement, celle des retrouvailles est plutôt bien fichue. Daenerys pénètre dans ce caveau sombre et d’apparence vide. On trouve là une tonalité très particulière, qui fait un peu penser à ce film italien dont le nom m’échappe totalement, avec des villageois qui sacrifient une vierge à un dragon. La pauvre doit entrer dans la caverne de la bête et pendant longtemps, elle ne voit pas la créature, dont elle devine pourtant la présence. Ici pareil, avec l’effet visuel très fort de Dany, toute de blanc virginal vêtue, observant les chaines lentement glisser. Puis l’explosion de rage des dragons, menaçant leur mère sans pour autant la toucher. Résultat, la pauvrette doit fuir devant ses enfants turbulents et se résigner à libérer des chambres pour Pascal le Grand Frère, Philippe Etchebest et sans doute aussi Super Nanny.

Tout à Meereen tourne au fiasco. Depuis l’année dernière, Dany a découvert ce qu’il en coûte de conquérir pour régner sans partage. Déjà, elle a dû accepter des concessions sur l’esclavage, avec le fameux CDD inventé la saison dernière. Désormais, elle doit composer avec une opposition politique soutenue par un bras armé terroriste. Privée de ses dragons, elle n’est plus grand chose, comme le lui fait judicieusement remarquer Daario.

Pour la première fois depuis la saison 1, j’ai l’impression que l’on a retrouvé la Daenerys du début, cette gamine fragile et victime des évènements qui a laissé choir pour quelques instants le poids pesant sur ses épaules. Ainsi, la scène avec Daario servait ce but de nous la montrer vulnérable. Le piédestal sur lequel la série l’a placée (la fille qui morfle mais qui sort toujours grandie des épreuves, qui a des dragons, des cohortes de suivants dévoués, blabla…) semble soudain bien moins solide…

Mes chers voisins.

Et c’est le moment de retrouver Jonsnow et ses camarades du régiment !
Rien n’a changé sur le Mur : entrainement, camaraderie virile, oeillades assassines de la part d’Alliser Thorne, Fantôme mange une chèvre dans un coin, ce qui permet de faire des économies en animant seulement un tiers de loup garou,ajoutez là-dessus que Vère est chiante et vous avez le topo général.


Et les inoubliables soirées mime de Châteaunoir.

La routine en gros c’est qu’on s’ennuyerait presq…

« –Ah ! Lady Melisandre, vous m’avez fait une de ces peurs !!!
Suivez-moi, Jon Snow fils de, le roi souhaiterait vous parler.« 

Il ne faudrait en effet pas oublier que depuis la saison dernière, trois factions cohabitent sur le Mur :
-la Garde de Nuit (putain, 10 ans !)
-Stannis Baratheon.
-les Sauvageons plus deux trois géants et leurs mammouths.

Ça en fait du monde.


Parce que Fewer a besoin d’un nouveau fond d’écran

Jon et Mélisandre empruntent donc l’ascenseur qui mène au sommet du Mur car c’est là que les attendent Grumpy King et ser Davos pour une réunion vachement plus pontifiante quand sise au sommet d’un gigantesque édifice dominant un continent entier, que dans un vulgaire bureau.


Mais avant d’en arriver là, Jon et Melisandre vont pouvoir profiter de ces moments toujours gênants que l’on passe dans un ascenseur avec quelqu’un que l’on connait à peine (pour le plaisir des oreilles, l’indispensable musique d’accompagnement de cette scène ) :

« –Il fait beau aujourd’hui.
Il fait moins 15, Jon Snow.
Ah euh, hmm, oui. Et euh, du coup, vous n’avez pas trop froid ?
Mais pas du tout, Jon, sens donc la châleur de mon corps, petit canaillou…
Ah ! Aaah ! Arrêtez, s’il vous plait madame !
C’est vrai ce qu’on dit ?
Quoi ?
Que vous avez perdu votre virginité avec une Sauvageonne ?
Oui.
Ben on dirait pas…« 

Pourquoi la virginité de Jon Snow intéresse t’elle tant Mélisandre, nous ne le saurons pas car nous voici arrivés en haut du Mur pour le plus grand plaisir de Fewer qui peut enfin reprendre sa dose de Stannis après presqu’un an d’abstinence.

« –Voici ce gros bâtard de Jon Snow, sire, annonce Mélisandre.
Bonjour, gros bâtard.
Bonjour aussi, votre Rugosité.
Bon, Jon, mon petit, j’ai un plan. J’ai décidé de reprendre Winterfell.
C’est vous qui voyez.
Avec les Sauvageons.
C’est n’importe quoi.
Alors tu vas me convaincre fissa Mance Rayder de me prêter allégeance histoire qu’on puisse décarrer rapidement d’ici.« 

Et donc, armé de son plus beau brushing et de ses meilleurs arguments, Jon Snow s’en fut demander à Mance Rayder si…

« –Non.
Sûr ?
J’ai dit non.« 



Même la perspective d’être brûlé vif n’entame pas la détermination du roi d’au-delà du Mur. Saluons une dernière fois Ciaran Hinds, ce très bon acteur, venu dans « Game of Thrones » uniquement pour y apparaitre 3 minutes toutes les 2 saisons. Respect, robustesse, toussa.
Je me moque, mais c’est dans une scène comme celle d’aujourd’hui entre Jon et Mance que l’on prend la mesure des grands acteurs et de ce qu’ils peuvent apporter à un rôle, même court.

Choisir de plier devant Stannis eut été un choix politique pour Rayder. Mais comme Daenerys, Mance n’est pas un politicien. C’est une reine un roi. Sa mort, particulièrement affreuse, aura été justement écourtée par Jon Snow, qui ne va pas se faire que des amis dans l’affaire, mais on sent bien que c’est le cadet de ses soucis. Les petites salades de Stannis l’agacent, il a assez à gérer comme ça, et la tronche de ravie de la crèche qu’arborait Selyse devant le bûcher reste le plus beau plaidoyer contre le culte de Rhllor que j’ai jamais vu.

La semaine prochaine.

Comme vous le savez, 4 épisodes ont été piratés et mis en ligne ce weekend. Certains d’entre vous en ont peut-être déjà visionné une partie, pour ne pas dire la totalité. Si possible, ne donnez aucun indice sur la suite des évènements dans les commentaires de ce billet et des prochains.

Sinon, l’épisode du jour… Sans grand éclat, il s’agit d’un épisode de reprise qui fait du recap, pose quelques intrigues à venir en introduisant des éléments qui seront amenés à de plus grands développements (l’arc Cersei-Margaery-Loras, par exemple).
Pas de quoi rugir de plaisir, surtout pas quand le générique vous a infligé une première et amère déception : pas de Dorne en première semaine, encore un frein à ronger 8 jours, merci bien !

Semaine prochaine qui devrait, en plus de nous apporter du Martell et du Sand en pagaille, nous donner des nouvelles d’Arya, qui est quasi la seule dont on n’a pas entendu parler ce dimanche. Je ne compte pas Bran, qui n’apparaitra pas cette saison. Histoire qu’on soit bien sûr qu’Isaac Hempstead-Wright devienne aussi grand qu’Hodor, je présume.

Si j’attends beaucoup de cette saison 5, cela me désole un peu d’assister à une entame aussi plate. Il faut espérer que le reste sera à la hauteur des meilleurs moments de la saison 4. Heureusement, de nombreux éléments font déjà plaisir à voir : la très belle intro, le traitement toujours plus intéressant de Cersei, l’idée d’adopter des points de vue subjectifs, la mise en place de l’intrigue des Moineaux…
Une partie des éléments de cet épisode n’est presque pas traitable en l’état, puisqu’on devine que tout prendra sons sens dès la semaine prochaine.

Aller, D&D, y’a intérêt à envoyer du gros niveau maintenant !

A la revoyure, les gens et d’ici là,n’oubliez pas : personne n’a le droit de vous demander de prendre sa température dans un ascenseur.


« QUEUAH ? »

PS : parce que je sais que les lecteurs pointus qui viennent ici vont me le faire remarquer, Maggy la maegi c’est totalement voulu par GRR Martin. Avec son vrai nom imprononçable, il est devenu rapidement plus facile pour les Westerosi qu’elle côtoyait, de l’appeler par sa profession, « maegi », ce qui a immanquablement glissé en « Maggy », prénom local.
Idem concernant Lépicier l’épicier, qui comme beaucoup au Moyen Âge a fait de sa caractéristique première (ici être un riche négociant en épices) son nom de famille.
N’empêche qu’entre Maggy la maegi, Lépicier l’épicier et Drogon le dragon, il ne nous manque que La Dame la dame mais heureusement, je suis tout sauf une lady. Ouf.

Un commentaire Ajoutez les votres
  1. Ouaou, la Dame ne perd pas de temps pour entamer la saison5. En fait, j’ai pas lu la chronique vu que je ne verrais pas l’épisode avant le milieu de la semaine. Je me suis juste arrêté à savoir que c’est un peu plat et décevant comme reprise. Qui vivra verra…

    Vu que les épisodes ont fuités, au moins les 4 premiers, la Dame prendre t’elle de l’avance sur les chroniques.

    Je crains de ne pas avoir la patience d’attendre chaque semaine personnellement.

  2. @ Run : bravo, ce commentaire a du être publié dans le très court intervalle où le billet a été publié hier soir ^^ Quelle réactivité !
    Pour répondre à la question sur le leak des 4 épisodes, j’ai (mercimercimerci) été rencardée en temps et en heure et j’avoue que c’est un réel soulagement pour moi d’avoir les fichiers à disposition. Je vais éviter de les regarder à la suite, ne serait-ce que pour éviter d’avoir à attendre 3 semaines la sortie de la suite. Par contre oui, je vais prendre de l’avance, par exemple en visionnant durant le weekend histoire d’avoir un billet déjà rédigé dès le lundi matin. Il ne me restera qu’à sélectionner les gifs et les lol shots (ce qui parfois est aussi long que d’écrire… Si, je vous jure).
    Rien qu’à cause de cela, la mise en ligne se fera toujours le lundi soir, approximativement à la même heure que d’habitude, une ou deux heures plus tôt peut-être.

  3. C’est reparti !

    Je vois que toi aussi tu as hâte de voir comment va évoluer l’arc Grey Worm / Missandeï ! Que de suspense ! C’est chouette qu’ils aient le temps pour ce genre d’intrigues, c’est pas comme si à la place on aurait plutôt envie de voir Bran ou une famille de poulpes complètement badass !

    La grande question : faut-il regarder les quatre épisodes maintenant ou attendre au rythme d’un par semaine ? Le petit Stark sur mon épaule droite me dit d’attendre, mais le petit Bolton sur mon épaule gauche me dit de les regarder ( et accessoirement d’écorcher mon chat ).
    Please Dame, we need you to hope again. Que faire ??

    Bien hâte de lire les prochains billets ! ( au passage bien vu les détails vestimentaires de Varys )

    PS : Et gloire à Stannis, THE KING IN THE NORTH !

  4. Enfin! Le retour de GOT et des billets géniaux de la dame!
    Avec un épisode de reprise assez classique finalement nous redonnant les enjeux de presque tous les personnages.
    L’arc bien chiant sur Tyrion va définitivement avoir lieu en mode le monde est cruel gna gna gni gna gna… A noter que le imp parvient à savoir où il est après des jours de bateaux juste en regardant un arbre ce qui est assez classe.
    Sur la mère des dragons dans les livres jusqu’au retour du fils produgue son histoire est vraiment chiante donc j’espère qu’il vont l’accélérer(et ça semble l’être avec l’annonce sur tyrion).
    D’ailleurs je suis pas de ton avis concernant l’intrigue de Missandei/ Grey Worm, n’importe quel prétexte donnant du temps d’antenne à Nathalie Emmanuel est le bienvenue, elle pourrait être envoyé chercher les oeufs des dragons pour paques la semaine pro je trouverais ça super.
    Enfin très bon retour de Stannis, qui n’était pas le personnage pour lequel j’attendais le plus le retour mais vraiment cool avec Davos en best buddy.
    ps: Euh c’est ptet moi mais Mélissandre elle se serait pas injecté 2 litres de botox dans le visage que ça m’étonnerait pas.

  5. @ Vareth : mais voui, on a tooouuut notre temps, on est laaarge ! Et puis le monde se passionne pour les histoires de cœur de Missandei, it is known !
    Juste pour faire ma méchante : l’idée d’une romance entre la translatrice et Grey Worm, je dis ok. Mais avec une bonne réal, il est possible de la faire exister sans qu’un seul mot ne soit prononcé. Je dis ça, je dis rien, mais dans (au hasard) « Le Treizième Guerrier », de John Mc Tiernan (ça faisait longtemps, je sens que ça vous manquait), le metteur en scène parvient à faire exister l’attirance entre Buliwyf et la reine sans la moindre ligne de dialogue, juste avec des échanges de regards. Et ça marche. Le truc est tangible jusqu’au bout, malgré le fait que le film soit amputé.
    Comme quoi, créer une histoire d’arrière plan sans la rendre lourde à coup de questionnement sur la tuyauterie de Grey Worm, c’est carrément possible. Et le simple fait de conserver la tension sans jamais rien résoudre suffirait pour atteindre le but recherché par D&D de façon pataude.
    Sur votre cruel dilemme, que je comprends parfaitement ayant visiblement aussi un Bolton sur l’épaule gauche, je crois que le plus sage est d’attendre semaine après semaine pour visionner les épisodes. Je sais, c’est un peu bête quand on a tout sous le coude, mais « tout » ici, ce ne sont que 4 épisodes. Imaginez l’horreur si le 4e se termine sur un abominable cliffanger ou un épisode tellement awesome, et que vous deviez attendre UN MOIS avant de voir la suite ?
    Nan…
    Accessoirement pour moi, le choix est vite fait : vu le temps que me prend un épisode, je pense que le plus sage est d’y aller par étape, en profitant du luxe offert par le leak pour rédiger peinarde pendant les weekends.

    @ CarlXS : je crois que c’est votre premier commentaire, non ? Si oui, bienvenu, si non coucou !

    @ Llorente : ah vous aussi vous trouvez qu’elle a une drôle de tête, Carice Van Houten ? J’ai préféré croire que c’était à cause de l’éclairage. Parce que Carice et le botox, non quoi, NON ! Pas toi !
    Sur Tyrion/Dany (parce que on sait grâce aux suuuuuupeeeerbes photos de tournage que c’est bien une carte Tyrion/Dany), je me pose une grosse question : les images dont je viens de parler dans ma parenthèse sont sorties assez tôt. Et surtout, elles correspondent à un event dont on a eu plus qu’un aperçu dans la fameuse « bande annonce qui déflore tout ». Du coup, impossible pour moi de voir l’event en question comme celui de fin. Pour moi, ce sera l’event de milieu de saison, l’équivalent du « Dracarys » de la saison 3. Ce serait l’unique raison pour laquelle HBO aurait pris le risque de dévoiler ces scènes.
    Si je ne me plante pas (et ceux qui ont vu les 4 épisodes doivent déjà être en train de hurler la réponse devant leur écran), on devrait avoir du spoil massif dans la seconde partie de la saison puisque l’arc de Dany et Tyrion ne va pas beaucoup plus loin que l’event en question dans le livre. Après, on n’est pas à l’abri de voir D&D rallonger la sauce pour eux jusqu’à l’épisode 10. Ils en sont capable. Même si je les vois mal priver leur public de leur deux personnages préférés.
    A voir…

  6. @La Dame : Bien d’accord pour la romance.

    Ah oui et question qui me torture, que je vais poser de la manière la plus simple possible pour ne rien spoiler :
    Sur Mance Rayder, est-ce qu’ils suivent les livres ou non ? Parce que j’étais pas loin de me trancher les veines pendant la dernière scène…

  7. @ Vareth : j’aurais tendance à dire oui. Comme ils n’ont pas vraiment introduit le perso de « Voussavezqui », je pense qu’ils l’ont tout simplement remplacé dans le rôle de « Celuiquifaitvoussavezquoi » par un perso plus connu de nos service depuis facile la saison 2.
    Je sais pas bien si je suis claire :p

  8. @La Dame : Bien compris, c’est ce que la scène donne à penser au niveau des regards entre les personnages. Je suis toujours triste, mais tout de même un peu moins ^^

  9. hello!

    Enfin après une année d’attente, le doux plaisir de reposer ses mirettes sur nos billets préférés avec leurs cohortes de lol gifs et de grumpy king.

    Premier flashback visuel sur les événements avant GoT ça se fête!
    je pense qu’effectivement la prophétie est coupée, on aura la suite sur le Valonqar lors d’une autre réminiscence alcoolisée.

    J’ai trouvé somme toute l’épisode très récapitulatif, sans vraiment apporter grand chose à l’histoire. l’essentiel aurait pu tenir dans un trailer de 5-6 minutes.
    On devrait proposer ça à D&D: a la place d’un opening season lourd en récap, faire 3-4 trailers de 5 minutes par groupes de personnage à diffuser les deux semaines avant l’opening season…

    Ce qui m’étonne le plus c’est que personne ne soit choqué par Varys accompagnant Tyron vers Mummy dragons… si ça c’est pas une histoire parallèle totalement hors des sentiers battues, je n’y comprends rien. Ils ne sont pas encore partis, mais en tout cas ça va ré-écrire l’histoire!

    Beaucoup d’attente sur l’épisode 2 avec les aventures d’Arya, de Théon et Yaya et surtout le prince de Dorne au pieds goûtus (goûtés?)

    PS pour les habitants de Mereen, on ne les appel pas les mérovingien???

    ok je sors, mais je reviendrai!!!!!

  10. @ Turel : je crois que le préambule de la saison 2 des « Tudors » (ou Est-ce la 3 ?) proposait quelque chose dans votre idée, soit un long montage résumant les intrigues de l’année passée, pour plonger direct la tête la première dans les choses sérieuses. L’an passé, j’avais trouvé l’épisode 1 mieux équilibré question recap et démarrage des intrigues…

    Sur Varys, je ne me souviens pas l’avoir vu dans les photos de tournage à Meereen donc avec un peu de chance, il n’y restera pas longtemps (sans blague, j’ai couiné en voyant un certain personnage cette semaine…).

  11. alors dans l’ordre, si du moins la mise en page veut bien aller à la ligne :
    -monavi sur votre billet
    -ma sentence contre turel
    -monavi sur l’épisode
    LE BILLET DE ZEDAME : génial, comme d’hab. J’ai bien lolzé sur « michel », « joséphine », « der gross moineau/the big moineau », « osolémiofilsdepute », « fantôme mange une chèvre dans un coin ». J’ai aimé apprendre des trucs (le plaidoyer pour cersei, j’y avais pas pensé, la tenue croco de varys non plus). Et bien sûr, jesuis toujours autant fan des dialogues ladamiens (on a le style astier, le style audiard, le style ladame, mes trois dialoguistes préférés) (d’ailleurs le « c’est n’importe quoi » de jon à Stannis Ier, c’est-y pas un hommage ?).
    Je suis aussi 100% d’accord sur l’arc missandei-VG, d’une lourdeur plutonienne (ça veut rien dire mais ça fait classe) et sur le visage effrayant de dame seylse.
    Par contre, le valonqar ne m’a pas manqué, vu que je ne m’en souvenais même pas. Et j’ai bien aimé l’épisode, ce qui m’amène à
    LA CONDAMNATION DE TUREL, qui voudrait réduire mes 50 mn de bonheur hebdo à un trailer de 5mn, nonmého ! un an d’attente pour un trailer > obuchééé, obuchééé !
    MONAVI SUR L’EPISODE : deux détails non notés par la dame, d’abord: les dialogues droles entre gilly et sam et entre pod et brienne (j’adore ces deux duos, presque aussi bon que jaime/brienne et bronn/tyrion). Ensuite, ce truc de réalisateur lors de la mort de rat truc : donc, il est dorloté par la milicienne lambda, là et là je me dis « tiens, c’est bizarre, le visage de rat truc devient jaune, aurait-il la berlue, jaunisse, autre truc genre Tintin ? » et non, c’est le reflet du masque des fascistes vénitiens !
    J’ai aimé aussi le moment rienfenstahl de la chute de Pazuzu (coucou adèle blancsec). Par contre, j’ai regretté qu’on ne pousse pas le riefenstahlisme jusqu’à voir le kriegflag du dragon au sommet de la pyramide.
    Tout comme ladame, j’ai bien aimé que les réals nous mettent dansla peau de cersei, son visage après le flashback est un beau jeu d’actrice. On était tous cerseiens pendant ces quelques secondes.
    Enfin, la mort de Mance est une belle scène de fin, la dignité se mélange à la peur puis à la souffrance. Belle scène de fin. Pour ma part, c’est le meilleur premier épisode de saison des 5 saisons.

    Bon, je dois avouer que mon petit bolton sur l’épaule gauche m’a poussé à mater les 4 épisodes, du coup je dois attendre QUATRE semaines avant de voir la suite,snif.

  12. @ Fewer :
    « je dois attendre QUATRE semaines avant de voir la suite,snif. » => pwned ^^. Voilà, c’est pour ça que je veux pas le faire (je dis pas que ça va pas être dur, ceci dit…)
    « d’une lourdeur plutonienne (ça veut rien dire mais ça fait classe) » => je m’inscris en faux. Cela signifie : « qui est lourd mais qui n’est même pas une vraie planète »
    D’accord sur la mort de Mance, très réaliste. Parce que non, personne ne meurt « like a boss » sur un bûcher. C’est juste une mise à mort atroce. D’ailleurs, au Moyen Âge, pour épargner un peu le condamné et le public, il n’était pas rare de droguer/saouler/estourbir quelque peu la future knacki avant de mettre le feu. Variante de l’époque moderne, un sac de poudre autour du cou pour « abréger les souffrances ». De toute manière, la victime meurt rarement brûlée. Elle chope un gros coup de chaud avant de passer de vie à trépas, mais en général, elle s’asphyxie avant de s’embrasser entièrement. Ouf, nous voilà rassurés !!!

  13. jusqu’à ma mort, je défendrais la planétitude de Pluton ! (et le retour des casquettes à la place des casques pour les cyclistes, mais je crois que ce n’est pas le lieu pour en parler)

  14. j’ai vu les épisodes (je ne ferais aucun spoil), mais je dirais que pour l’instant je suis extrêmement déçue. la série s’éloigne tellement des livres que ça commence à partir complètement en steak…
    j’avais complètement oublié la fin de la prophétie de maggy mais maintenant que tu en parles j’ai envie de hurler à l’hérésie ! x) j’espère qu’on aura la suite de cette prophétie un peu plus tard…
    j’espère que la suite relèvera le niveau… (ah et vu que tu parles des martell, ne t’attends pas à voir les aspic avant l’épisode 4 !)

  15. Ma Dame, je me réjouit de retrouver vos billets (sur Game of Thrones, je suis aussi le reste). C’est en partie pour ça que j’ai écouté le petit Bolton sur mon épaule en regardant les leaks (je ne piperai mot). Je me suis simplement dit « bôh, il me restera les articles de la Dame à lire toutes les semaines… »
    Pour la lenteur du démarrage, je ne m’en étonne pas. La fin de Storms of Swords étant tellement dense qu’il devait être nécessaire de résumer les tenants et les aboutissants de la fin de saison 4.
    Pour le Valonqar, je ne trouve pas cette partie de la prophétie tellement nécessaire dans le cadre de la série qui fait en sorte de ne pas perdre ses auditeurs. (même s’il est aussi de mon avis qu’on aura droit à la fin plus tard) : la haine de Cersei pour Tyrion est déjà présentée et motivée et les deux plus sérieux candidats pour le titre haïssent déjà Cerseï du plus profond d’eux même. Ce qui demandait à être réappuyé c’était bien cette jalousie pour Margaery. Dont acte.

  16. Un bon début de saison , ( même si j’avoue avoir un peu peur avec certaines libertées…) J’ai hélas moi aussi la sensation de l’arc chiant pour Tyty , on verra pour la suite :/ Dany continue à me faire pousser des soupirs et Cersei jr est trop choupi. Pour finir ayant succombé à la tentation offerte par le nain ternette je partage les craintes de Bandito mais on en parlera quand ça arrivera :p

    En tout cas une chose est sur ça m’avait manqué le rituel des billets sur GOT 😀

  17. @ bandito : il faut les utiliser avec parcimonie, les Aspics. C’est de la matière hautement explosive ^^
    Les entorses aux livres sont inévitables maintenant. Car quoi qu’en dise je ne sais plus quel ponte d’HBO, « Game of Thrones » n’a aucun intérêt à durer 10 saisons au lieu des 7 prévues. Donc il faut « cut the crap » et le moins que l’on puisse dire des deux derniers volumes, c’est que le délayage y règne en maître. On savait de toute manière que pour conclure, surtout en l’absence des livres 6 et 7, D&D n’auraient d’autre choix que de prendre leurs propres directions et de s’approprier l’histoire. Reste à savoir comme ils vont négocier leur série perso désormais. Et comment nous les lecteurs apprécieront de sortir de notre petite bulle de confort. Nous sommes très proches de rejoindre les rangs des noobs découvrant l’histoire semaine après semaine.
    Sur la fin de la prophétie, je me demande si on n’y reviendra pas plus tard, malgré tout. Même si elle n’est pas atrocement nécessaire. J’ai été plus surprise qu’autre chose de voir qu’ils avaient choisi de couper à ce moment là.

    @ Wits : tout à fait d’accord sur le Valonqar. Il y avait des scènes très fortes la saison dernière à ce sujet, pas la peine d’en rajouter.
    L’épisode 2 me regarde de manière aguicheuse depuis hier, mais je tiens bon pour ne pas me jeter dessus. Il vient de s’enduire de chocolat et de me promettre un accès anticipé à « The Witcher 3 » si je le regarde. Non. Je serai forte. J’irai même au Valhalla pour ça.

    @ ILDM : tout ce que j’espère,c’est que les intrigues progressent vite. Que Tyrion soit rapidement à Meereen, que l’on règle fissa le vrai-faux suspens mis en place cette semaine du « Brienne et Sansa vont-elles se rencontrer OMG » histoire de faire avancer leurs deux story lines (parce que Brienne ce n’était pas glorieux l’an passé), que le Mur et Winterfell rejoignent ADWD d’ici la fin de la saison. Bref, que D&D assument leur position et prennent des risques.

  18. Bon billet, et pas forcément évident à rendre drôle du fait de la chiantise de l’épisode.

    C’est drôle que tu fasses allusion au jeu de cartes Magic, parce que j’ai trouvé que les masques des Fils de la Harpie ressemblaient à ceux des Reparus dans le bloc Theros de Magic : http://media.wizards.com/images/mag

    Je pense que c’est juste une coïncidence mais elle est bienvenue ! ^^ Tout ça pour dire que Magic cayclasse et les Fils de la Harpie cayclassaussi !

    Ha et puis : STANNIS ! STANNIS ! STANNIS ! THE RIGHT TRUE KING IN THE NORTH !!!!

  19. @ Melloctopus : bien vu pour les masques !! C’est une totale coïncidence ^^
    Nan mais sinon, sérieusement, vous êtes combien de stannisiens ici ?

  20. C’est devenu le repère du fan-club de Stannis ! :3

    Sinon c’est vrai qu’elle fait botoxée à mort Mélissandre !!!!!

    Et enfin, truc qui n’a encore rien à voir : vous pensez qu’on aura des nouvelles de Gendry cette saison ? XD

  21. Le délice de la semaine est revenu, c’est juste trop bien =D Les jeux de mots de qualitay et les gifs hilarants concernant GoT m’avaient manqué !

    Bon j’avais pris la décision de suivre les épisodes de manière traditionnelle, et puis finalement… faiblesse de la nature humaine, besoin pressant de ne pas faire le dossier à rendre pour la fac la semaine suivante, l’envie irrépressible de se coucher à 2h30 du matin quand on se lève à 7h, toussa toussa… Je n’ai pas pu résister ! ^^

    Tout ce que je dirai (parce que j’ai besoin de l’écrire quelque part en fait ^^), c’est que je suis d’ordinaire absolument pas « pur fan » avec la série (contrairement aux films Harry Potter que je déteste allègrement dans leur grande majorité), que toutes les plus mauvaises idées qu’ils ont pu avoir jusqu’à présent sont quasi passées comme une lettre à la poste chez moi. Mais là, ces 4 premiers épisodes sont les pires que j’ai pu regarder dans la série. Du chiant, voire du très chiant. Du gros cliché bien pourri parfois (je ne me remet pas de « l’accent dornien »). Mais en plus des arcs qui vont complètement dans le n’importe quoi.

    Je vais me consoler avec l’intégrale 5 de J’ai Lu ^^

    Sinon j’ai beaucoup aimé la scène flashback, avec la mini sasoeurlareine qui était vraiment parfaite, déjà la meilleure peste de tout Westeros ^^ Et c’est toujours très beau, c’est déjà ça.

  22. Bon j’en profite pour en rajouter vu le nombre fidèles de Stannis ici :

    STANNIS THE KING IN THE NORTH !

    Parce que les rendez-vous dans un bureau ou une chambre du conseil restreint c’est pour les fiotes. Stannis ne reçoit ses rendez-vous qu’au sommet du Mur, le putain de monde à ses pieds.

  23. Stannis est le seul survivant de la guerre des cinq rois et rien que ça c’est badass… Hein quoi, on me signale que Balon Greyjoy est toujours vivant ? Qu’est ce qu’il fout le sort de Melissandre ? C’est une scène bonus de la saison 4 en DVD ou quoi ?

  24. Aaah, le retour de GoT! Et surtout des billets de la Dame! Avec la fatigue du boulot (en ce moment, j’élève des poules en Corée du Sud, true story), ça faisait quelques jours que je retardais le visionnage de l’épisode… Et puis je me dis qu’il faut que je lise votre recap au plus vite (donc voir l’épisode au plus vite). Merci, ma Dame, comme d’habitude, ce fut très drôle, et très intéressant à lire.

    En effet, bien timoré cet épisode, pour une reprise… Beaucoup de blabla et beaucoup de personnages bien chiants aussi. En fait, j’ai eu l’impression d’un Previously on de cinquante minutes. Et toujours pas de Dorne à l’horizon, gnn! (enfin, si, sur les fesses de Loras, mais ça ne compte pas)

    Je vais faire vite, parce que pendant tout le billet j’étais « Je suis tout à fait d’accord! » Pour la prophétie tronquée, je pense qu’on aura la suite dans quelques épisodes… après un petit cours de langues, je suppose. Je l’espère en tout cas.
    Tyrion devient un punk. Future is shit et tout et tout. Il ne lui manque qu’un chien et il ira rejoindre Rickon (si quelqu’un s’en souvient).
    Varys qui se dit que Dany serait bien sur le Trône de Fer « Hmmmm… Mouais… Si elle écoute ses conseillers, ça pourrait le faire. » La scène suivante nous montre que non. Et pour continuer sur Meereen : j’ai eu la même réaction pour Ver Gris Protéiné. Et j’en ai marre de Missandei. Franchement. Alors que je m’attendais à une scène un peu choupi, on a eu… les mêmes dialogues que la saison passée. Tu es lourde ma fille.
    Pour Sansa, je reste un peu sur ma faim, c’est ce que j’attends le plus cette saison.
    Le Mur. Vous avez très bien résumé : Vère est chiante mais ça, c’est normal, Stannis prend des poses awesome avec son BFF au sommet du mur (ça m’a beaucoup trop fait rire), Mélisandre est flippante, mais moins que Selyse, et… adieu Ciaran. C’était sympa de te voir, même pour trois minutes toutes les deux saisons.

    Bon, j’attends des épisodes un peu moins mou du genou pour la suite. Il y a des choses dont j’attends beaucoup (le Mur, Sansa, les Moineaux), et des choses qui promettent (Port-Réal, mais aussi tous les absents qui ont été cités dans cet épisode).

    PS: Brienne, épouse-moi.

    PPS @la Dame : j’ai lu votre billet sur le Hobbit, et j’essaierai de le commenter. Parce que j’ai plein de choses à dire.

  25. @ Nicolas : concernant Dorne, j’ai juste super hâte d’y aller, tellement que je crois que je pardonnerai tout, y compris un accent en mousse,y compris un Doran Martell aux antipodes de ce que j’imaginais. Et j’ai hâte de retrouver Viv… Ahem Indira Varma, son carré plongeant, ses épaulettes à clous… Hâte aussi de voir comme sera gérée la venue de Jaime parce que pour le coup, c’est une sacrée modif par rapport au bouquin, mais ça a le mérite d’être inattendu.
    Ce qui m’inquiète le plus dans tout ce qui vous dites, c’est sur le côté « chiant », que j’interprète comme « lent » et « mou’. Tout ce que je ne voulais plus revoir dans GoT depuis la saison 4, dans l’ensemble très bien menée. Sincèrement, ça me ferait vraiment suer si D&D en étaient encore à des décisions timorées pour ne pas prendre trop d’avance sur les livres, se mettant en mode « One Piece » comprendre en meublage plus ou moins heureux dans l’attente de la publication de la suite. Enfin, si ça se trouve j’inquiète pour rien…

    @ Vareth : comment ce blog est-il devenu un refuge pour stannisien, mystère… Mais les faits sont là. Ours is the Fury, les gens.

    @ Wits : reverra-t-on seulement les Greyjoy ? Parce que depuis la saison 1, ils font globalement de la figuration. Après le « Asha to the resc…. Ahaaaaaaah! Des chiens ! Ma seule faiblesse !!! », intervention la plus ridicule ever pour cette famille qui est pourtant riche en awesomeness, je crains la pastille histoire de justifier l’animation de Pyke au générique au moins une fois cette saison. Supayr…

    @ Elwing : « Philippe !!!!!! Je sais où tu te caches ! » (bonne chance avec les poules, parce qu’en lisant « j’élève des poules en Corée du Sud », je comprends que vous êtes manager d’un groupe de K Pop… On se refait pas…).

  26. Encore un chouette billet ( surtout que vous dites un peu de mal de la série, gnark gnark ^^ )
    Ouaaaais, une référence au 10 ans de la garde de nuit ! C’est là qu’on voit que vous êtes connaisseuse 🙂

  27. @ Kevan : c’est tellement bien de dire du mal ^^
    Sur les 10 ans de la Garde, merci du coup de vieux d’ailleurs, quand je suis tombée sur la rétro des différents visuels du site et que j’ai réalisé que j’avais connu le premier #çanousrajeunitpas

    • scritch*

    (note sur son calepin tous les gens à envoyer à rllor)
    ils sont très bien, ces 4 épisodes, et puis surtout y’a TUUUUUT

  28. @ Melloctopus : parfait ! Quand tout le monde les aura oublié ils pourront revenir nos encornets chéris.

    @ Fewer : ah, premier commentaire positif sur les 4 épisodes. D’ailleurs, si d’aventure des non-lecteurs les ont vus qu’en avez-vous pensé ? (pas de spoil, juste un sentiment général sur la cohérence, la logique…)

  29. @ La Dame : visuellement Dorne claque (belles plages, les Jardins aquatiques somptueux). Pour Doran, on le voit assez peu et même si à mon avis il ne correspond pas physiquement au personnage décrit dans la saga (dans mon souvenir), Alexander Siddig passe à merveille ^^

    C’est surtout avec l’enchaînement des scène que j’ai du mal. Je ne veux rien dire de précis, mais c’est du même genre que les scènes où machin envoie une lettre à truc, qui la reçoit dans la scène suivante alors qu’il est à l’autre bout du pays. Ce genre de détail passait assez facilement auparavant, mais désormais c’est dans chaque épisode (genre tout le monde sait que Tywin est mort, comme s’ils étaient tous inscrits sur la page Facebook des news de Port-Réal). Ca me dérange parce que ça donne une impression d’artificialité à la narration. De même, apparemment il est de notoriété publique que Roose Bolton a poignardé Robb Stark au cœur, ce qui a mon sens rend la soumission du nord aux Bolton quelque peu suspecte et pour le moins incohérente avec l’esprit des nordiens, même dans la série (dans le livre personne ne sait ce qu’il s’est vraiment passé, et même s’ils soupçonnent Bolton d’avoir trempé dans les Noces Pourpres, ils ne savent pas qu’il a tué leur roi de sa main, et les lecteurs non plus d’ailleurs puisque c’est à peine suggéré).

  30. @La Dame : ah mince, mon commentaire n’était pas passé. Juste pour mentionner que si j’étais manager d’un groupe de Kpop, j’élèverais des dindes. La différence est subtile mais peut vous sauver la vie. (Quoique les dindes sont aussi les fangirls de Kpop… maintenant que je traîne mes guêtres dans les amphis de coréen, j’ai perdu de l’audition à cause des gloussements, caquètements et autres cris de jeunes filles en fleur.)

  31. @ Nicolas : je n’avais pas trop de doute sur Alexander Siddig. Ce type passe toujours bien, quoi qu’il fasse. Mais c’est vrai que c’est sans doute un des choix de casting qui m’a le plus surprise sur toute la série…
    Ah, les éternels soucis de gestion de l’espace-temps… La saison 2 avait déjà inventé le téléporteur, la saison 5 serait-elle en train de nous démontrer l’existence de Twitter en Westeros ? Problème aussi, pour D&D d’avoir à, compresser l’action. Jusqu’à preuve du contraire, HBO ne commandera pas une hypothétique 8e saison avant 2016. Donc, pour ce que D&D en savent à l’heure actuelle, il ne reste plus pour eux que 30 épisodes (j’inclus ceux de cette saison) pour tout boucler. S’ils veulent faire avancer des intrigues, il va falloir en effet consentir à de grosses entorses à la cohérence interne. Pas glop…
    C’est marrant, ça me fait penser à ce que je disais dans le billet sur le « Hobbit » : je trouvais que PJ gérait très mal les déplacements de ses personnages à partir du moment où ceux-ci n’avaient pas été écrits par Tolkien, connu pour sa rigueur en la matière. On dirait que D&D ont le même souci si on en croit les gestions pour le moins étranges des voyages inventés pour la série de Littlefinger en saison 2 et de Locke en saison 4.
    Sur le meurtre de Robb, c’est en effet un peu exagéré de la part de D&D de faire connaitre l’info à tous. J’imagine que c’est surtout pour rappeler aux spectateurs qui sont les Boltons et ce qu’ils ont fait.
    Un truc qu’on a tendance à oublier dès qu’on est lecteurs et/ou spectateurs attentifs et passionnés, c’est que la grande majorité du public regarde la série pour se divertir et doit se sentir carrément paumée à chaque début de saison pour raccrocher les wagons. GoT a une vocation rassembleuse et elle ne peut sans doute pas se permettre de faire l’impasse sur des recaps bien commode de ce style pour tout reconnecter dans la tête des spectateurs. D’autant que les Boltons ne sont pas des personnages très réguliers à l’écran (on doit les voir tous les 2 ou 3 épisodes).
    C’est un choix pas très heureux question cohérence interne, mais ça peut s’expliquer du point de vue de la fabrique d’une série dotée d’un nombre conséquent de personnages tous impliqués dans des intrigues et sous intrigues délayées sur plusieurs saisons.
    Si on prend l’exemple inverse, « Mad Men » de Matthew Weiner est une série assez exigeante qui ne s’embarrasse pas des éventuels trous de mémoire de son public. Les dialogues gratuits pour situer des personnages et leurs actions dans l’histoire, ça n’existe quasiment pas. On peut assister à une scène où deux personnages vont entrer en conflit comme si le dit conflit sortait de nulle part alors qu’il remonte en fait à 3-4 saisons en arrière, mais il ne sera jamais rappelé. Ce qui rend la série parfois compliquée à suivre. Mais qui ne l’empêche pas d’être passionnante (et presque finie bouhouuuuu.).

    @ Elwing : je n’ai pas retrouvé le commentaire égaré dans les spams. Par contre l’un des deux que vous aviez posté l’autre jour s’y trouvait.
    En tout cas, respect pour l’apprentissage du coréen. Et bon courage.

  32. oui, ladame, j’ai aimé que la série nous transporte au-delà des livres (même si ça me gâchera le plaisir de la lecture), je ne dirais pas quel arc subit-ça, mais on va au delà des livres. Par ailleurs, hors missandei, l’intrigue à meereen-la-pyramide amène des points intéressants. Idem pour le nord. Doran ne correspond pas du tout à l’image de gros patapouf subtil que j’en avais mais bon. Les décors de Braavos sont très beaux. Cersei continue à bien jouer (impossible de me rappeler de l’orthographe de l’actrice éponyme). Oh et puis zut, je suis bon public, voilà  ! mis à part missandei, tout me va.

    Ah, j’oubliais un petit détail (columbo staïle) : Volantis n’est PAS DU TOUT comme ça dans les livres. Dans ceux-ci, j’imagine une sorte de bankok fantasy, là,on dirait Toulon médiéval. Trop de tuiles !!!

    Bon, et puis y’a pas Locke non plus.

  33. @ La Dame : c’est pour cela que je n’ai pas encore commencé la saison 7, je me la garde pour cet été après m’être refait l’intégrale (Peggy, Joan et Betty valent bien cela ^^).

  34. Bon, j’ai coupé la poire en deux et j’ai vu les deux premiers épisodes. j’apprécie l’éloignement actuel par rapport au livre, ça donne vraiment de voir quelque chose de nouveau. J’espère que ça ne va pas trop partir en sucette comme l’écrit un com ici, encore que vu ce qu’à fait Martin depuis « a feast for crow », ej crois qu’il n’y a pas de mal à prendre des directions nouvelles plutôt que d’avoir tout un tas d’arc long et chiant… Comme Fewer, je suis assez bon public et même Missandei je tolère car c’est vraiment 30sec de temps à autre. D’ailleurs j’ai aussi cru que Vers Gris était passé sous stéroide au début..

    Pour le premier épisode, j’ai trouvé sa chouette de retrouver la série et même si il ne se passe pas grand chose, ce fut un réel plaisir de retrouver Westeros pour moi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *