« Manchot, manchot man » (air connu)

J’ai longuement cherché un GIF qui saurait parfaitement décrire l’état d’euphorie qui précède le lancement d’une nouvelle saison de Game of Thrones, notre bonheur de nous retrouver devant le générique, la joie d’être tous ensemble ici pour raconter n’importe quoi sur cette série, et ma tête le lundi matin quand je me lève avant l’aurore pour mater l’épisode du jour.

Ça n’a pas été facile mais je l’ai trouvé, et mis en préambule à ce billet. Depuis je n’arrête pas de le regarder, c’est hypnotique ce truc !

Mais trêve de bavardages ! Nous voici à l’aube d’une glorieuse saison, faite de punchlines, de batailles, de royal weddings, de nouveaux personnages tous plus méchants et retors les uns que les autres et de morts injustes.
Sans plus attendre, et parce que après cette introduction vous allez encore devoir vous farcir de la digression inutile pendant trois plombes, LE BILLET !!!

Fort diligemment, l’épisode de reprise de cette si attendue saison 4 débute sur un recap de quoi t’est ce qu’il s’est donc passé l’année dernière ?
Et bien pour résumer : Robb Stark est mort, Catelyn Stark est morte, Talisa Stark est morte, Vent-Gris Stark est mort, Ned Stark Jr. est mort, Jonsnow est presque mort, des bébés Lannisters sont morts, les nageurs de combat de Theon Greyjoy sont morts, des esclavagistes sont morts, Roz est morte et je crois avoir à peu près fait le tour des gens importants et moins importants qui sont morts la saison passée.

Et maintenant que nous sommes bien au taquet sur le recap, laissons donc HBO débuter cette nouvelle série d’épisodes avec un prologue, une fois n’est pas coutume (je déconne sans doute complètement mais de mémoire, depuis la saison 1, on n’avait pas tout de suite le générique, même sur les season premiere ?). Prologue avec classe et bon goût puisque nous présentant Tywin Lannister, venu nous rappeler c’est qui le patron.
Dans une scène qui n’est pas sans rappeler le reforgeage d’Anduril dans « Le Seigneur des Anneaux », Tywin met symboliquement fin à la maison de Winterfell en forgeant deux épées Lannister à partir de Glace.

The song of Ice and fire.






Franchement on s’y croirait trop…

C’est à cette occasion que j’ai découvert que son fourreau était fait d’une peau de loup, d’ailleurs. Mais je n’ai guère eu le temps de m’extasier devant puisque Tywin la fiche rapidement au feu, contemplant le brasier de son plus bel œil « Mouha. Mouhaha. MOUHAHAHA… » Sans points d’exclamation. Tywin ne s’émeut pas si aisément.

Bon ok, on ne va pas se le cacher, cette ouverture est aussi « glorious » que le sera sous peu la nouvelle épée Féale. Symboliquement, elle entérine la victoire des Lannisters, forgeant leurs nouvelles armes avec celles de leurs ennemis tombés. Un peu comme comme Aegon le Conquérant le fit en érigeant le Trône de Fer des épées des vaincus (une arme politique faite des armes de guerre), un peu aussi comme les Lannisters veulent reforger le nord à leur image (avec les Bolton, désormais leurs représentants). Un peu comme des cannibales qui se nourrissent de la chair et donc de la force de leurs ennemis vaincus (on en recausera plus loin).
Un geste très fort, marquant le règne sans partage de la maison Lannister, et de son seigneur, lord Tywin, le Lion de Castral Roc.

Oups pardon, ce GIF est parti tout seul…

Port Réal.

Et retrouvons-le sans transition dans son bureau ovale en compagnie de ser Jaime, qui après la main, s’est donc fait couper les cheveux et la barbe.
L’une des deux épées forgées à partir des tronçons de Narsil Glace, lui est destinée. Féale est son nom et c’est assez classe, reconnait ser Jaime. Qui ferait bien de se méfier au lieu de jouer les fanfarons car Tywin ne donne jamais rien gratuitement, surtout des trucs qui coutent cher.

«-Bon, Jaime, mon enfant, comment dire… Depuis ton retour, je te trouve un peu diminué.
Oh, ça… quelques bonnes nuits de sommeil et il n’y paraitra plus !
Non, je voulais dire, diminué du bras.
Ah ça ! Quelques nuits de sommeil… Non je déconne. Où veux-tu en venir, papa ?
Au fait qu’un garde royal manchot c’est aussi utile qu’un remaniement ministériel. Du coup, j’aimerais assez que tu prennes ta retraite anticipée.
Je supplie ton pardon ?
En un mot comme en 100, j’aimerais que tu déplaces ton moignon à Castral Roc.
Nope.
Queuah ?
J’ai dit : NOPE. Et maintenant, je vais prendre mon goûter.»


Hmm… Trop facile. D’ordinaire, Tywin rugit, vocifère, ou fait le coup des gros yeux pour obtenir ce qu’il veut de ses enfants. Soit la scène est mal écrite, soit il faut mettre son étrange passivité sur le compte de son soulagement à voir son fils revenir sain et sau… Non Ok, c’est juste mal écrit. Pas d’étincelles dans cette scène. On a connu les auteurs de la série plus au taquet. Mais passons, ce n’est que la reprise…
Ce qui était bien senti en revanche, c’était la transition entre la dernière réplique de Tywin (« un manchot sans famille a besoin de toute l’aide possible ») et la scène suivante, nous montrant Tyrion, dont je reparlerai plus tard.

Restons un peu avec ser Jaime Lannister, qui va vivre une pure journée.

Jaime est vraiment le préféré des autres Lannisters. Depuis qu’il est revenu de son road trip de l’enfer, tout le monde se réjouit de son retour en lui offrant des trucs super sympas.
Son père, une épée en acier valyrien, et maintenant sa sœur, une main en or pour aller sur son moignon.

Mais bon, Lannister un jour, Lannister toujours, le cadeau de son père était un moyen bien commode d’acheter son départ pour Castral Roc, et la main en or de Cersei n’est rien d’autre qu’une tentative même pas dissimulée de cacher un peu son infirmité qui semble dégoûter au plus haut point Sasoeurlareine.
On note au passage que Mestre Qyburn fait désormais parti de l’entourage proche de la douairière.

Cette scène entre Cersei et Jaime valait toute l’attente des deux dernières saisons. Car si on résume, depuis le début de la série, il n’y a eu que trois scènes réunissant les jumeaux : celle devant le corps de Robert Arryn, la célèbre « The things I do for love » et enfin une rapide et orageuse confrontation dans les appartements de la reine. Depuis, QUE.DALLE. Ou presque, puisqu’à la fin de la saison 3, on a eu droit à un très bel échange de regard entre eux.

Et cette scène vient justement compléter celle-ci. Sans doute une des plus réussies de l’épisode, la plus cruelle aussi, qui expose crûment le fossé qui existe désormais entre Cersei et Jaime. Si ce dernier a changé, son amour pour sa sœur est toujours le même. Mais la reine, longtemps isolée à la cour, contrainte de lutter seule pour sa survie, a découvert combien elle n’était pas dépendante de celui qu’elle prenait pour sa moitié. Jaime, son reflet, son elle idéal si elle avait eu la chance d’être un homme, lui est revenu diminué, pire, détérioré. Quand elle le regarde, elle ne se voit plus telle qu’elle se rêve. Elle voit un type estropié.
Oui, Jaime est revenu trop tard et même si dans la diatribe que Cersei lui envoie à la face, l’alcool parle très fort, dans le fond, on peut presque comprendre qu’elle lui reproche aussi de ne pas être vraiment revenu. Son voyage au bout de l’enfer l’a changé au-delà du physique et elle l’a perçu. Ainsi, Cersei ne se reconnaît plus en son jumeau.

J’en chialerais presque si j’avais un cœur.

Mais après le père qui vous fait comprendre que vous êtes inapte au service, la sœur qui vous traite comme un rebut, voici le fils-neveu qui vous insulte !

Quelle journée !

« Quelle journée ! » semble aussi se dire Joffrey en tapant une pose glorieuse, comme sur ces statues qui, j’imagine, fleurissent un peu partout en ville pour commémorer la victoire sans appel sur les Stark.

Joffrey est particulièrement fier de cette statue. Le sculpteur est parvenu à capturer la quintessence de son arbalète.

Très vite, on comprend que Joffrey vit dans son monde magique, celui où il tue tout un tas de truc avec son arme favorite, où il gagne toutes les guerres, où il est aimé, respecté et adulé par les foules.

Holy crap. Il se prend pour Kim Jong Un.

Kim Jong Deux Baratheon explique donc à son oncle qui lui cause « sécurité » et « protection rapprochée » qu’il n’en a pas besoin, vu que tout le monde le kiff plus fort que Baby George.
Comme Jaime insiste un peu en pointant le fait que Joffrey est un petit con, ce dernier active son GODMOD et se lance dans une de ces sorties dont lui seul à le secret qui mêle : la véritay vraie celle qui fait mal, de la calomnie et d’honteux raccourcis et autres déformations. Joffrey est au moins le vrai roi d’une chose : il est roi des connards.


Aller, fin de journée pour le Régicide qui retrouve Brienne :
«-Eh, t’avais promis de sauver Sansa !
Oui, mais j’avais promis à sa mère et sa mère est morte.
Une promesse est une promesse !
J’y peux rien si sa mère est morte !
Tu dois la protéger !
Elle est en sécurité ici, dans la gueule du lion.
Je vais faire comme si j’avais rien entendu et réitérer mes propos : t’avais promis de sauver Sansa !
Elle est mariée à mon frère, je veux dire, c’est plutôt pas mal, non ? Hein ? J’ai bon ?
Jaime Lannister, j’ai cru un instant que vous aviez changé, que vous étiez un homme d’honneur, mais en fait, vous être un gros pusillanime un rien dégonflé sur les bords. Je vous merde #Brienneout. »

Résumons pour ser Jaime : « Aujourd’hui, je suis allé voir mon père. Il m’a offert une épée pour se débarrasser de moi. J’ai pas voulu partir mais j’ai gardé l’épée. Après, ma sœur a refusé qu’on couche ensemble et m’a largué parce que j’ai plus de main. Mon neveu qui est aussi mon fils est un connard dégénéré et ma nouvelle copine me déteste. Bref, je suis rentré à Port Réal. »

Question tout de même qui me tarabuste : pourquoi dans cette famille de mayrde, tout le monde semble reprocher à Jaime de s’être fait couper la main ? Non parce que je voudrais pas avoir l’air de pinailler, mais il l’a pas fait exprès en fait. Bon ok, il a joué au plus con avec un mec à la tête près du bonnet. Mais bon, concrètement, ce n’est pas de sa faute. Il n’a pas supplié Locke de l’amputer, il ne s’est pas rongé la patte pour sortir d’un piège à ours, et même dans ce cas, se sera abusé de le blâmer.
Non mais cette famille, je vous jure…

Meanwhile, Tyrion, Bronn et TriPod, master of the brouette javanaise, glandent sur la route en se faisant bousculer par tous les pécores du canton.
Alors que j’en étais presque à déclencher une alerte WTF, notre bon nain explique fort diligemment qu’en fait, ils sont là pour accueillir la délégation dornienne venue spécialement pour le royal wedding.

Et c’est donc là que je déclenche l’alerte MEGA WTF.

[Alerte MEGA WTF

Dans cette scène, nous allons apprendre que la délégation attendue est supposée escorter le prince Doran Martell, seigneur de Dorne.

Pour tous ceux qui se demanderaient pourquoi je couine sur les Dorniens depuis la saison dernière, un rapide point s’impose. N’ayez crainte, y’aura du complément sur l’awesomeness de Dorne dans les billets à venir.
Pour l’heure, sachez ceci : quand Aegon le Conquérant se lança dans la conquête de Westeros avec ses dragons et ses deux frangines, il soumit par les armes tous les royaumes du continent, à une exception notable, Dorne. Royaume largement composé d’un frakking désert, il représentait un défi conséquent, même pour un targaryen équipé de trois bombes nucléaire du Moyen Âge. Aussi, et Aegon et les Dorniens comprirent qu’il était de l’intérêt de tout le monde de conclure une alliance dans la joie et la bonne humeur. Ainsi fut fait et Dorne resta jusqu’à la chute d’Aerys le Fol, un allié proche de la maison au dragon tricéphale. Jamais vaincue, jamais enchainée, jamais défaite, la maison Martell se dresse au cœur de son royaume des sables tel un …. Putain de nid de vipères sur lequel nous aurons largement le temps de revenir. Pour l’heure, accueillir le prince Doran Martell avec un nain, un sagouin et une vieille couverture brodée aux armes des Lannisters, c’est un peu leg’.

Je veux dire, même si au final, on découvre que ce n’est pas Doran, mais son cadet Oberyn qui représente la maison Martell, rien ne justifie ce comité d’accueil galeux. Sauf, pitet, mais je m’avance sans doute un peu, la super scène avec les dragons. Mais bon, hein, je vais pas commencer à faire ma mauvaise langue et tout, pas mon genre, et pi je m’en voudrais de débuter la saison avec de la perfidie et des assomptions gratui….

OH FLÛTE, C’EST NUL !!!

A la plus des Dorniens j’aurais tourné bride aussi sec parce que franchement, après avoir fait butter la sœur et les petits neveux, les Lannisters donnent vraiment l’impression de se foutre méchamment de la gueule des Martells. Mais je dis ça, je dis rien.

C’était : l’Alerte MEGAWTF ]

Et pour quoi au final ? Pour apprendre qu’Oberyn est en ville depuis plusieurs heures déjà et qu’il a fort obligeamment gagné le Palais des Mille Fleurs afin d’offrir à cette saison sa première sexposition.
Pour nous, c’est surtout l’occasion de découvrir que Sous-marin Gay, envoyé l’an passé dans les jupes de Loras Tyrell par Littlefinger, est devenu la nouvelle maquerelle du bordel, en remplaçant de Roz. Sous-Marin Gay devient donc Dodo la Saumure.
Si comme souvent dans les sexposition on s’en tamponne pour le moins sauvagement des préférences sexuelles des personnages incrimés, on découvre tout de même au passage de cette scène un des personnages les plus awesome ever du Trône de Fer, j’ai nommé Oberyn Martell, la Vipère Rouge de Dorne.
Frère du prince régnant Doran, un intriguant de classe internationale affaibli par la goutte, Oberyn est un guerrier accompli, qui a fait ses armes dans la célèbre Compagnie Dorée, une bande de mercenaires assez célèbre en Essos.
Il est ici accompagnée de sa « compagne de cœur », on dira sa concubine, Ellaria Sand, une charmante dame très distinguée qui dans le temps, était mariée avec un centurion romain (ceux qui ont compris, bisou, et bip up à la XIIIe ).

Alors qu’ils sont en train de se « reposer » de leur longue route, les voilà distraits par un connard qui chante à tue-tête « The Rains of Castemere » dans la pièce d’à côté.
C’est tout de même étrange, de chanter « The Rains of Castemere » dans un bordel, enfin je trouve. Premièrement parce que bon, c’est pas le truc le plus approprié en la circonstance. Ensuite parce qu’il n’est pas vraiment nécessaire de chanter la sérénade à une prostipute pour la séduire.
Mais c’est bien commode pour le scénario, parce que ça justifie que soudain, Oberyn laisse choir Dodo la Saumure pour se jeter sur les Lannisters.


Et je retire toutes mes moues circonspectes ainsi que mes doutes à l’encontre de Pedro Pascal

«-Bijour.
Ah, tiens, vous êtes Dornien !
Si tout à fi exact.
Du coup, vu que vous vous êtes introduit dans notre chambre comme un malpropre, je vais vous balancer tout mon stock de blagues racistes au visage.
Mirci bicoup. Maintinant, ji vais vous transpercer la main, pir prouver que ji suis tris tris dangireux.
Très bien, faisons cela… Aaargh çapique…  »

Cette séquence au Palais des Mille Fleurs ne reposant que sur de grossières interruptions, voilà t’y pas que Tyrion Lannister déboule, poursuivi par toutes les filles de l’établissement essayant de toucher les vêtements de Pod sur son passage.

«-Mais c’est quoi ce bordel, prince Oberyn ! On vous laisse deux minutes tout seul et ça y est, vous épinglez tous les Lannisters que vous croisez aux tables ? On vous a invité, je vous rappelle, ça se fait TROP pas !
Mille excuses mon seigneur, si que ji perds mon sang froid quand ji vois ses fils di chienne. Sauf vot’ respect, li nain. »

Et on le comprend un peu, le prince Vipère de Dorne.

La nuit de la prise de Port-Réal qui mit fin à la révolte de Robert Baratheon, Tywin Lannister se présenta avec une armée aux portes de la ville. L’ex Main du roi Aerys s’était fait oubliée pendant de longs mois à Castral Roc, suite à un différent avec sa majesté et avait refusé de prendre parti dans la guerre opposant les Targaryen aux Baratheon.
Mais cette nuit-là, il jura sous les murs de Port-Réal qu’il venait sauver son suzerain. Les portes furent ouvertes et l’armée Lannister investit la ville, prenant d’assaut les forces targaryenne qui furent défaites. Une partie de l’armée de Tywin fila droit vers les appartements du prince Rhaegar, mort quelques temps auparavant sous les coups de masse de Robert Baratheon. Leur mission : s’assurer qu’aucun Targaryen ne survive à cette nuit. Les enfants de Rhaegar, Rhaenys et Aegon furent massacrés. Leur mère, la princesse Elia de Dorne, sœur des princes Doran et Oberyn, dont elle était très proche, subit un viol de la Montagne Gregor Clegane et comme si cela ne suffisait pas, termina sa royale carrière coupée en deux par son tortionnaire.

Depuis, la couronne dornienne est en délicatesse avec les Lannisters. Les fiançailles de Myrcella Baratheon avec Trystan Martell, le fils du prince Doran ont été un premier signe de détente entre les deux familles. Mais bon, Oberyn lui, est plutôt du genre rancunier, chose qu’il fait bien comprendre à Tyrion.

Drapé dans une classe internationale que seul Tywin Lannister pourrait lui envier, il s’en retourne à ses occupations (trouage de Lannisters ou plan à quatre, nul ne le sait), plantant le Nain, mi-perplexe, mi-terrifié, sur les marches du Palais des Mille Fleurs.

Meanwhile, dans les jardins du Donjon Rouge, mamie Olenna turbine sec aux préparatifs du Royal Wedding. Aujourd’hui, c’est sélection des parures pour Margaery.

«-Oh regarde mamie, comme c’est joli ce colli…
J’en voudrais pas même pour mon chien !
Et celui-ci ! Comme il est ravissa… »

Olenna ayant fini par envoyer tous les colliers à la baille, on peut enfin passer à cette autre scène pas tout à fait nécessaire sauf pour rappeler au spectateur l’existence de ce mec, là Stannis, et de sa sorcière qui fait des ombres avec ses parties génitales.
C’est Brienne qui nous sert fort commodément ce recap, en se pointant like a flower sur la terrasse, provoquant l’émerveillement de lady Olenna.
La suite ne sert donc pas à grand chose, sauf à susciter mon étonnement : officiellement, Brienne est impliquée dans le meurtre de Renly. Mais quand elle sert sa petite histoire à Margaery, cette dernière s’empresse de la croire, quand bien même son cher frère Loras peut certifier mordicus que c’est la Pucelle de Torth qui a occis son roi. Et quand bien même Margaery serait-elle disposée à l’écouter, elle reste une Tyrell. Ses appartements sont gardés par des chevaliers Tyrells. Et pas un pour arrêter Brienne au motif qu’elle est soupçonnée de régicide et qu’elle n’a jamais répondu des accusations pesant contre elle ? Dans le genre maladroit dans l’écriture, ça se pose là. Je conçois bien que se soit fait pour éviter l’intégration d’une vignette avec Stannis et Mélisandre, mais entre ce truc qui n’a ni queue ni tête et ne rien faire en comptant sur les spectateurs pour se souvenir du gang de Peyredragon dans le prochain épisode, je préfère encore la deuxième option.
Mais assez parlé des Tyrells, on devrait s’amuser plus avec eux la semaine prochaine.

Forcément, depuis les Noces Pourpres, cela ne va pas fort pour Sansa Stark, qui a pokévolvé en Sansa Lannister.

Là je crois qu’on touche vraiment le fond pour son personnage qui, si elle avait HBO à Port Réal, saurait que contrairement à ce qu’elle pense, n’est pas le dernier membre en vie de sa famille. Shae, the funny maid a beau se démener, rien n’y fait, ni la tarte au pigeon (LA VACHE CE CLIN D’ŒIL §§§§), ni Tyrion, qui a beau être son gentil petit mari n’en est pas moins avant tout son gentil petit Lannister.

Après un numéro très poignant de désespoir made in Sophie Turner, Sansa s’en va s’isoler un peu, et c’est là qu’à lieu la fameuse discussion entre Jaime et Brienne, sommet de la journée du Régicide.

Pendant qu’ils dissertent sur son sort, Sansa fait mine de prier dans son vrai-faux bois sacré tout moisi. Mais alors qu’elle revient vers le palais, la pauvrette se sent soudain épiée. C’est là que surgit dans son dos :

«-Oh bon sang, Captain America, vous m’avez fait peur ! »

«-Pardon lady Sansa. Je suis ici incognito, appelez-moi plutôt ser Dontos Rogers.
Soit. Comment se porte votre nouvelle carrière de bouffon depuis la dissolution des Avengers ? Parce que bon, à l’échelle de la série, ça doit faire quelque chose comme moins d’un an que vous avez été reconverti par le roi, et comme je vis à la cour je dois vous y voir presque tous les jours avec vos collants bariolés et vos clochettes à faire le con pour les nobles, mais vu que les téléspectateurs n’ont pas eu de nouvelle de vous depuis le season premiere de la saison 2, je me permets de me tenir au courant *wink.
Oh ben ça va. D’ailleurs, je voulais vous en remercier fort gracieusement.
Pas de quoi, ser Rogers.
Aussi, en gage de ma gratitude éternelle, je désirerais vous offrir ce collier et non, il ne s’agit pas DU TOUT de l’un de ceux que lady Olenna a jeté par la fenêtre tout à l’heure. C’est un héritage de famille. Voui. J’en serais fort obligé si vous le portiez.
Comment que ça tombe bien ça alors, mais quel hasard ! Le Royal Wedding est dans 4 jours ! En voilà une belle occasion de le porter en public afin de faire revivre une dernière fois le glorieux nom de Captain America !
Euh… Ouais, enfin, ça me ferait juste plaisir que vous le portiez une fois de temps en temps quoi, faut pas trop vous emballer non plus… »

Grâce à ser Rogers et son collier, Sansa a enfin retrouvé le sourire. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que ça fait plaisir à voir. Sacrément plaisir, même… Gniark. Triple gniark.

Men in Black vs Wildlings.

A Châteaunoir, on s’apprête à instruire le procès de Jonsnow, coupable d’avoir tué M’sieur Mi-Main, déserté, et collaboré avec l’ennemi, verticalement et horizontalement.

A quelques minutes de passer en cour martiale, notre bon Jon et ses cheveux emo ne trouvent rien de mieux à faire que du boudin.

ALORS CA VOUS AVAIT MANQUE ?

Et que gneugneu pas content et que gnagna triste et que gnigni j’ai même pas eu le temps de me recoiffer et que gnogno la vie est trop injuste.
OHPUTAIN, ça va être LONG tous ces épisodes sur le Mur.

Pour juger Jon, la cour la plus impartiale de tous les temps composée de :
-ser Alliser Thorne, l’homme à qui il avait éclaté la tête dans le porridge en saison 1 à moins que ça ne soit l’inverse)
-ser Janos Slynt, ex commandant des Manteaux d’Or, l’homme qui a trahi Ned pour Cersei et massacré les bâtards de Robert avant d’être retrahi par derrière par Tyrion.
-Mestre Aemon qui visiblement compte pour deux parce que même en minorité, il parvient à innocenter Jon.

Et on dit que GRR Martin favorise beaucoup trop Daenerys. Mais franchement, Jon Snow, c’est pas beaucoup mieux.

Malgré un procès aussi minable que celui de Gaius Baltar après l’évasion de New Caprica (rayfayrance), cette scène contient deux trucs franchement sympathiques.
Le premier c’est…

Accrochez-vous, ça va secouer.

Kit Harrington joue bien.

Ouaip.

Sans déconner, c’est vrai, il est plutôt convaincant dans cette scène où il tient tête en mode grumpy face, mais avec du charisme tout de même, aux deux autres boulzor de Thorne et Slynt. Comme s’il s’était rajouté des points sur sa feuille de perso avec toutes les XP ramassées en saison 3.

Ensuite, j’ai adoré la chute de Mestre Aemon. Au sens figuré, la chute, j’irais pas me moquer d’un aveugle qui se benerait la tête du haut d’une tribune quand même.
Ok, si je le ferais, mais là n’est pas la question :
«-Comment avez-vous appris à distinguer un mensonge de la vérité ?
J’ai grandi à Port-Réal. »

On ne saurait mieux définir ce panier de crabes.

Les aventures de la famille Pierre à Feu.

Dans la famille Pierre à Feu, je demande Ygrid qui fait, comme Jonsnow, du boudin, mais emploie bien mieux son énergie destructrice post-rupture à tailler des flèches et à répondre mal de la bouche à Tormund qui lui pose ces questions gênantes dont il a le secret:

«-C’était ton petit-ami ?
Je réponds pas à cette question !
Tu l’aimais ?
C’est indiscret !
Il t’a fait le coup du bébé phoque ?
LALLALA J’ENTENDS RIEN !
Et sinon, pourquoi tu l’as loupé quand tu lui a tiré dessus ?
Je l’ai pas loupé, mes flèches étaient défectueuses !
Ouais, mais tout de même, c’est étrange parce que bon moi, au départ, je te prenais un peu pour Legolas, et là, je découvre que tu serais plutôt du genre l’Elfe dans Naheulbeuk. Comprends ma déception.
Il avait un champ de force, okay ! »

Mais alors que Tormund s’apprêtait à décrire le champ de force avec moult chatons, poneys et licornes, surgit un gang de skinheads mal embouchés et cannibales de surcroît : les Thenns (qui ne sont donc que dix. Blague de niveau 1 en anglais. Enjoy).

Oué alors eux… Bon, je salue le fait que l’on nous présente la diversité des peuples d’au-delà du Mur. Par exemple, si le clan de Tormund, les Pierre à Feu devait trouver un équivalent en Westeros, on pourrait dire que se sont des Stark : ils sont un peu rustres, couillons et on y trouve quelques roux. En Thenns, se serait alors plus des Lannister : leur chef est un homme de peu de mots, on sent tout de suite les embrouilles arriver quand on les voit et ils ont une curieuse façon d’en finir avec leurs ennemis.

A ce stade de l’épisode, j’ai été à ça de déclencher un nouveau MEGAWTF, mais je me suis retenue parce qu’il faut pas abuser des bonnes choses tout de même.
Du coup, je suis allée illico sur le wiki de la Garde de Nuit, histoire d’en avoir le cœur net. Bon, en faire des anthropophages n’est pas totalement incongru puisqu’ils vivraient au voisinage de cannibales. Du coup, ouais, pourquoi pas, c’est la guerre, il fait froid et faim et puis bon, je l’ai toujours dit et ce n’est pas maintenant que je vais me dédire, le cannibalisme, quand il est ritualisé, est une pratique assez fascinante je dois bien le dire.
C’est vrai, le concept est assez puissant : manger la chair de ton ennemi afin de faire passer sa force vitale en toi. C’est à la fois une forme de domination absolue comme un hommage rendu. C’est une application stricto sensu de l’adage « ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort ».


« Nous cherchons à inspirer la confiance, bordel de merde !»

Pour être parfaitement honnête, ce qui est vraiment WTF dans cette scène, c’est le suspens sans intérêt autour du bras de Corbeau sur la broche. Déjà tu vois les mecs débarquer, tu te dis « bon… encore des gens fins et raffinés ». Ensuite, leur chef, Styr, est d’une subtilité à toute épreuve : «
On aime bien les produits gras, nous autres. Ah ben ça, et puis tuer les gens aussi. Nous sommes de féroces guerriers et on a remarqué un truc, chasser c’est plus facile ici vu que tous les trucs sont gros. Les animaux sont gros, les gens sont gros. Tu me suis, Tormund ? *CLIND’ŒIL* Du coup, on mange vachement mieux ici… » avec les mecs dans le fond filmés histoire de ne pas révéler la KOLOSSALE SURPRISE finale.

Ouais…

Faites un effort les mecs. Je suis sûre que sortir le bras d’entrée de jeu aurait eu plus d’impact.

En attendant, toute cette joyeuse compagnie se prépare à assiéger Châteaunoir et ses moults frères jurés. Un vrai buffet garni.


Et un pain surprise

Ein Reich, ein Volk, eine Khaleesi.

Le nouveau Daario Naharis est très déstabilisant. Limite, avec sa bonne tête de gars sympa, c’est Daenerys qui passe pour une grosse relou. Lui, on le plaindrait presque, pauvre choupinet.
Ça ne va pas du tout !!!


« Avant, j’avais une tête à claque »

« Mais ça, c’était avant. »

Daario, avec ses deux –a, sa tête de Mickey et ses petites moues inssupportables était un appel constant au meurtre !
Là c’est limite si on ne les trouverait pas touchant, lui et sa Khaleesi, à s’offrir des fleurs…

Ce Daario ne ressemble tellement plus à Daario que j’ai presque envie de l’appeler Waario pour sa peine tenez…

Mais n’allons pas trop vite en besogne. Parlons dragons. Visiblement, ces derniers mangent bien à la cantine parce qu’ils ont triplé de volume en l’espace de quelques mois.
En fait, c’est simple, ils me font beaucoup penser à un de mes deux chats. Celui qui était tout maigre quand je l’ai adopté et qui est devenu un gigantesque cannelloni poilu.
J’aurais pu l’appeler Drogon s’il avait eu une tronche capable d’effrayer quelqu’un de très impressionnable mais bon, dans les faits, il est juste choupignon. Et gros.

Mais revenons à nos dragons, et à Drogon justement, qui fait le chat sur les genoux de Dany. Agreugreu, gratte-moi sous le menton, greeeeuuuh.

C’est trop adorable, j’en ferais bien mon fond d’écran (*wink*).

Maysoudain, cay le drame. Viseryon et Rhaegal déboulent avec un mouton à moitié bouffé juste sous le nez de leur frère qui décide de se la jouer roi de la jungle : c’est vous qui avez chassé, mais c’est moi qui mange en premier, bitches !
Comme ça grogne férocement autour de la carcasse, Daenerys, cette courge, tente de s’interposer, ce qui lui vaut de se faire tchoufer dessus par Drogon.


Visiblement, on n’a jamais appris à Dany qu’il ne fallait jamais s’interposer entre un animal et son bol de croquettes. Il faut VRAIMENT que je lui présente mon chat.
Du coup, c’est lord Friendzone qui vient lui donner une leçon de chose :

«-Se sont des dragons, Khaleesi.
COMMENT OSES-TU, CAPTAIN OBVIOUS ?
Il ne faut jamais caresser un dragon que l’on ne connaît pas.
DAFFUQ ?
Ne courrez jamais devant un dragon, il vous prendrait pour sa proie.
Mais c’est fini les banalités ?
Et sinon vous êtes si belle Khaleesi toute votre armée vous attend pour partir. »

C’est donc à ce moment que l’on fait connaissance avec le nouveau Daario Naharis, Waario, lequel va enchaîner les scènes (deux, en fait) mi-pourries, mi-pas mal.

Scène 1 : Waario joue avec Grey Worm à un super jeu « c’est qui le plus fort ? ». Premier concours de kiki de la saison, je tenais à le faire remarquer, le jeu en question consiste à savoir lequel des deux tiendra à bout de bras son épée le plus longtemps. Nous sommes en plein milieu de la matinée, y’a une armée sur le départ, mais OSEF, jouons comme deux blaireaux. YOLO, comme disait Ned Stark.
Autant de la part de Daario, bon, ce genre de stupidité reste du domaine du possible, autant je ne sais pas trop de la part de Grey Worm. Ça m’a un peu gêné de le voir faire n’importe quoi. D’autant que je n’ai pas vu l’intérêt de cette scène, la suivante se suffisant amplement à elle-même.

Scène 2 : « Wesh mad’moiselle, l’océan qui reflète les astres célestes a moins de parage que votre chevelure luminescente, TMTC. »
Au début, Dany fait mine de ne pas être trop intéressée. Il a beau avoir une bonne tête, Waario reste un gros lourdaud qui ne sait draguer qu’au KV-1S.


Ceci est un KV-1S

Mais bon, un dialogue d’anthologie étant ce qu’il est, autant continuer un peu sur cette scène affligeante.

«-Yo, zouz, de toutes les fleurs qui poussent sur le macadam, tu es la plus ravissante, sur la vie de ma mère. Poussez vous les biatchs la Khaleesi est dans la place !
Alors, on a des envies de poésie ce matin, Daario ?
C’est tipar pour le RER du love ! Regardez ces merveilles de la nature que je vous ai cueilli, tavu comment qu’elles sont belles mes fleurs.
Ouais, mais là, la poésie, les fleurs… j’ai un continent à soumettre AU SANG DU DRAGON !!!!!!!§§§§§§§§§
C’est pour ça que t’as trop besoin de botaniquetamère, Khaleesi de mon cœur. Je t’apprendrai tout des secrets de ces roses qu’avec on peut faire de purs cataplasmes contre les engelures, j’ai appris dans la cité. Trop utile dans le désert, tavu.
Tu veux dire que si j’en savais plus sur les plantes du coin, ça m’aiderait à me faire accepter des locaux ?
Wesh. Comment tous les bledards te kifferaient trop !
Tu m’as pris pour Stéphane Marie de « Silence ça pousse ? » J’ai une tête à savoir reconnaître un pétunia quand j’en croise un ? Je suis Daenerys Targaryen ! Là où on passe, moi et mes dragons, les renoncules ne repoussent pas !!!!!!!!!!!!1 !!!!!11 !!!!!one !!! »

Disons que j’aurais aimé que le dialogue se conclut de cette façon mais que voulez-vous, la Dany des livres, sur laquelle est basée la Dany de la série a un truc comme 15 ans aux moments des faits, et son dragon est en feu, si vous voyez ce que je veux dire. Du coup, le coup des fleurs, ça fonctionne, et plutôt bien en plus.


Des baffes…

Mais décidément, c’est la journée des surprises pour Daenerys. Après son dragon qui fait mine de la bouffer, après s’être fait draguer par un latin lover à la manque armé de trois fleurs fanées, la voilà qui découvre les panneaux de signalisation routière les plus créatifs ever !

Eh, gens de Meereen ! Oui, vous, là, c’est vous qui avez eu cette brillante idée ? Crucifier des esclaves tout le long de la route jusqu’à votre cité pour « teaser » la fille qui a déjà ravagé un comptoir d’esclavagistes entier, se promène à la tête d’une armée de wattmille hommes, a juré de libérer tous les esclaves chose dont votre ville est blindée, et se trouve accessoirement être la mère célibataire de trois dragons de taille respectable ?

  • clapclapclap*

Vous êtes tous des génies ? « Diplomatic skills for the win !” un peu comme Tyrion avec les Dorniens, c’est ça ?

Les jolies colonies de vacances.

Un vent frais souffle sur le Conflans où baguenaudent Arya Stark et le Limier. En route vers les Eyriés et cette grosse tarée de Lysa Arryn, ils font escale près d’une auberge, nous l’appellerons l’auberge de la Belette qui Louche.

ET LA… Le ou les dieux qui veillent sur Arya ont rudement bien fait les choses parce que voilà t’y pas qu’elle tombe sur Polliver, le gouleyant fils de *on avait dit pas les mamans !* qui lui avait 1) volé son épée, 2) tué un camarade de virée avec son épée, 3) torturé ses compagnons de détention 3) en gardant son épée volée par devers lui 4) volé son épée, le sale fils de *vraiment, ça devient gênant pour sa mère*


Si le Limier est moyennement chaud pour aller boiter du Lannister dans une auberge, Arya elle, fonce tête baissée dans le tas, et entraîne Sandor à sa suite. Bon la scène est moitié sympa moitié bofbof parce que globalement c’est du déjà vu, surtout dans le dialogue entre Clegane et Polliver, histoire de rappeler que le Limier « fuck the king », et dans le combat qui s’en suit, tellement pas propre que j’ai mis un peu de temps à piger qu’à un moment, c’était pas un Lannister qui était au sol.

Mais la conclusion était vraiment cool. A un détail près. Polliver a beau s’être fait couper les tendons, qu’est-ce qui l’empêche, alors qu’une gamine de 10 kilos toute mouillée le surplombe, de se défendre, du moins avec ses mains (qui vont très bien, elles), en profitant du temps que celle-ci met à débiter son monologue trü evil ?




Pardon mais à garder les bras le long du corps comme ça, Polliver est sorti de la série en ayant l’air d’un abruti. Bon, il y était entré sans avoir donné meilleure impression. Mais quand même quoi…

Globalement, se fut une bonne journée pour Arya Stark. Un peu comme si, en effaçant enfin un nom sur sa dead list, elle avait accompli un haut fait débloquant un loot. Un loot en forme de monture puisque désormais elle peut librement chevaucher, sourire aux lèvres « OWI j’ai tué un homme de sang-froid et j’ai même pas 10 ans !!!! BEST.DAY.EVER ».

Et sa scène de conclure l’épisode sur la première représentation de la série d’un Conflans ravagé par la guerre. Un poil trop d’ailleurs, on a l’impression que la zone a été passée au napalm mais bon, comme j’ai râlé les saisons passées sur le côté un peu trop propret de cette campagne, je ne vais pas me plaindre non plus.

En tout cas, non seulement Maisie Williams continue à bouffer l’écran like a boss, mais le duo Arya/Limier était-il un des meilleurs de cet épisode. Pourvu que ça dure, cela rendra moins pénible la suite des pérégrinations…

La semaine prochaine…

Fidèle à sa réputation « Game of Thrones » nous est donc revenue avec un long épisode d’exposition, pourtant pas mal rythmé. On sent que cette ouverture est là pour replacer rapidement les choses dans leur contexte, car l’action va débuter très vite, dès la semaine prochaine, avec le Royal Wedding, les Dorniens à la cour, l’approche des Sauvageons, Meereen.

Appelé « Two Swords », l’épisode s’ouvrait et se concluait sur deux épées emblématiques de la série, Glace et Aiguille. La première aux mains des Lannisters est devenue Féale (et une autre dont on devrait entendre parler dès la semaine prochaine), la seconde est revenue aux mains des Stark pour servir d’instrument de vengeance.

En se concentrant sur quelques arcs seulement, ce season premier a évité l’effet vignette que l’on reproche si souvent à la série. La semaine prochaine on nous donnera des nouvelles de Bran et Stannis, et si on est sage, on devrait même voir quelques Bolton.
Après tout, Fort-Terreur est désormais sur le générique (à ma grande surprise, je pensais bêtement qu’on aurait droit à une animation de Lancehélion, faut vraiment que je me calme avec les Dorniens).

On remarque aussi quelques jalons posés sur pour des dénouements futurs qu’il est assez délicat d’anticiper en tant que lecteur. Je pense entre autre à cette bonniche qui vient baver dans l’oreille de Cersei après avoir surpris Shae sortant de chez Tyrion, ou la fin du combat dans l’auberge, qui ne se conclut pas du tout comme dans le livre et laisse la porte ouverte à un arc inédit.

Finalement, assez peu de choses à dire sur cet épisode d’exposition, rondement mené, en attendant que les choses sérieuses débutent, et ce, très rapidement. Grouah.

PS : J’ai une incroyable playlist de prestige pour le mariage de Joffrey…

PPS : Pour tous les malheureux qui auraient eu la chanson en tête à cause de mon titre.

Un commentaire Ajoutez les votres
  1. Youhouhou joie et bonheur!
    Un beau billet pour un season premiere classique dans ces récaps.
    Est ce que cette saison aussi on aura droit au personnage qu’un épisode sur deux?
    Il me semble qu’en plus de stanisbarrélas Wawrinka/barré bran et du clan des bouchers; il nous manque également les nouvelles du chevalier aux oignons, du kraken et de Kersauson en plein vent des globes, sans oublier ze puppetmaster etc etc etc…

    PS le « bref je suis rentré à Port Réal » = priceless! j’suis trop lol-mdr-ptxd!

  2. Le retour des billets Game of Thrones ! ça fait plaisir !

    Personnellement j’ai été plutôt déçu par ce début de saison, je sais que c’est nécessaire mais toute cette mise en place d’intrigues futures ( qu’évidemment on voit arriver à soixante miles quand on a lu les bouquins ) rend le tout plutôt longuet.
    Bon il y a aussi que j’aurais aimé voir certains personnages ( dont presque tout le monde se fout ), comme Theon, Cold-Hand, Balon ( uhuhu ) et surtout le majestueux STANNIS ( oui je suis pour Stannis, ça se voit ? ).

    M’enfin il y avait quand même des moments très chouettes : l’ouverture avec Glace, l’arrivée des Dorniens ( enfin ! Le fête ! Champomy ! ) avec Oberyn qui transpire de classe, ou encore l’ultime scène de l’épisode avec la musique spoiler !

    Vivement la semaine prochaine et en attendant dothras chek !

  3. A chaque fois niveau des GIF je tombe sur des trucs OMGBBQS décidément c’est bien continuez :p

    Perso excellent épisode pour un début de saison ( étonnant ce petit previousely d’ailleurs , on en avait pas eux avant en effet ). On à vraiment un rythme différent de la 3eme saison qui avait commencé très lentement. Perso pour Tywin/Jaime au début j’ai trouvé bizarre le manque de combativité de papy aussi , peut être dans le but de montré sa blasitude devant ses progénitures décidément peu digne (selon lui ) d’être des fils d’un lion ( groaaarr ). Mais ouais j’ai plus kiffé après la scène de la main…
    C’est vrai que par rapport au bouquin l’accueuil de Jaime est ptet moins logique : On avait dans le livre Oh joie joussiante tu est reviendu…Ah mince tu es devenu moins égocentrique et lannistérieux tu crains… et là davantage Ah t’es là…bah on va faire avec mais bon si ça avait trainé y aurait ptet eu baisse de rythme je sais pas….

    En ce qui concerne le reste bah Brienne est sapée comme ma grand mère et Margaery lui aurait sortis un beau  »Renly comment déjà ? » que ça ne m’aurait pas étonné plus que ça 😀

    Sinon en bref : J’ai envie de faire un hug à Sansa , Jon tabasse ( Idem pour la dernière phrase de mestre Aemon ) Dany va finir par se faire bouffer les doigts et n’oubliez pas les enfants le cannibalisme et les scarifications ne vous aiderons pas à inspirer la confiance à vos alliés par dépit :p

    Pour finir petit mot sur Arya , ouep clair Maisie crêve l’écran et la scène, assez différente du bouquin est pas mal (et rah ce petit sourire à la fin ). En plus quand le jour d’avant on a lu un nouveau chapitre sur elle dans TWOW via le site de Martin ça….Donne….. une saveur supplémentaire. Ouais idem , vivement la semaine prochaine ^___^

  4. Salut à toi la dame, heureux de pouvoir lire tes savoureux débriefs de GOT.

    Un retour toujours aussi calme en début de saison, c’est normal, à chaque premier épisode, il faut replanter le contexte (ça fait quand même 10 mois).

    J’ai vraiment eu les mêmes impressions que toi globalement sur l’épisode.
    La scène Tywin/Jaime manque d’intensité. Kitty semble s’être améliorer (effet Pompéi ?), enfin le Conflans ravagé, il était temps.

    Quelques observations en vrac :
    c’est moi où dans le générique, il ont changé la manière d’aller vers Essos ?
    Hâte de voir fort-terreur, ça m’a l’air bien glauque rien que sur l’animation.
    C’est quoi ce Tyrion sous tranxène, qu’est devenue sa répartie, sa malice habituelle, il semble passif, il subit les événements et chaque dialogue (depuis la saison 3 d’ailleurs).
    le nouveau Daario est moins énervant que l’ancien, mais paradoxalement c’est pas forcément une bonne chose tant l’ancien était horripilant et donc respectait bien l’idée que les lecteurs en faisait (comme dans ADWD).
    Doit-on craindre pour la vie d’Indira Varma? car dans les qq séries que j’ai vu avec elle (Rome et Luther) elle pourrait prétendre au titre de Sean Bean au féminin.
    Le bois sacré de Port-réal fait un peu pitié. C’est juste quelques arbustes méditerranéens et des massifs de fleurs.
    la rencontre Thenns/Tormund/Ygritt rien que pour le décor rocailleux et l’apparence des premiers faisait penser à une scène de LOTR, avec les Uruk Hai dans le Rohan.

    Allez, vivement le mariage royal ! que l’on déguste une bonne tourte au pigeon ( quand on y repense c’est pas un peu dégueulasse comme repas de mariage?)

  5. après avoir vu l’épisode en direct live (et ouais) puis en VOSTF, j’attendais le cherry sur le cake, le billet de ladame (dont je brûle de vous dire le awesome compliment qu’elle m’a fait que j’en reviens toujours pas et qui a un rapport à GOT, mais je suis un gentleman (*haem*) et je me tairais).

    Bref, d’habitude, les épisodes 1, j’aime pas trop, mais celui là envoyait du lourd. Notamment question dialogue. La line de mestre ameon, la Sand qui n’aime pas les timides, le duo thyrion-bronn (pour répondre à un lecteur précédent, vu que notre nain préféré à perdu son poste de PM ET son héritage de castral roc + sa femme qui peut pas le saquer + sa maitresse qui commence à le faire chier, guère étonnant q’il soit moins jovial qu’en saison 2 (la saison de son triomphe).

    Mais reprenons dans l’ordre imposé par la dame.

    1-la scène de l’épée. Magique utilisation de la musique ou le thème stark se fond dans le thème lannister (je sais pas vous, mais je suis INCAPABLE de siffloter le thème stark, je n’arrive pas à le retenir, tout ce dont je me souviens c’est qu’il est tristoune). La jubilation de pépé lannister fait plaisir à voir. « It »s a good day for england », auraient pu dire Henry VIII/ Shakespeare, Pitt le jeune on Black Adder (il m’est impossible de ne pas voir les lannister comme pur représentants des bretonnes isles).

    2-La journée de merde de James (je vais l’appeler James, c’est plus classe que Jaime, qui fait trop peone, tennisman argentin ou pécore du pays de Vannes). Rien à rajouter à ce que dis la dame, sinon que je suis trop content qu’il récupère sa veste hugo boss/général wermacht, et que son flegme est britannique (ah !)

    3-aucun des WTF ne m’a vraiment dérangé. Je suis assez bon public, y’en a qu’un que j’ai jamais digéré, c’est le prince de winterfell chialant que ned stark (« ce crétin », comme dirait Turkish de Tommy) est son père. NAN, CAY FAUX

    4-Notre king bien aim…notre king Jo Frais (oui, j’ai appris à faire des jeux de mots dans mickey-parade) continue à alterner le grotesque (la statue) et les réflexions méchantes, certes, mais pas si fausses que ça, hein, après tout, elles sont où les actions grandioses de son grand frère dans le pur livre qui tue de la confrérie (allusion à un de mes chapitres préférés de la saga, avec le chateau de neige de qui voussavez ouvoussavez)

    5-Les Tyrrell, oui bon, bieng, sans plus. Notre vieille mémé toujours énergique, et sa sainte nitouche de fille sont toujours aussi douées. Le coup du collier jeté et récupéré par l’autre, là, j’avoue que j’avais pas imaginé le coup (mais je ne puis expliquer pourquoi ici sans spoiler).

    6-L’acteur qui joue dontos est TRES bon dans le genre loser-qui-essaie-tout-de-meme-de-paraitre-digne.

    7-les regards lourdingues de shae dès que tyrion (thyrion?) parle à SA femme me donne des envies de lui enfoncer une arbalette dans la gueule à cette chieuse. SANS LE NAIN TU SERAIS DANS LE CANIVEAU OKAY?

    8-le parallèle Robb/Jon et Jon/Sam est bienvenu (même si le pucelage tardif de jon reste pour moi un petit wtf, parce que bon, parait qu’il plait aux femmes donc bon)
    Pour répondre à la dame, certes, 1 contre 2 au tribunal, mais je crois que notre sergent-chef instructeur a une qualité, il éprouve du respect pour le vioque (ce qui n’est pas du tout le cas de Milo Janos Slint (celui qui comprend ce jeu de mot gagne… gagne.)

    9-Les barbares en fourrure. Je voyais pas les thenn comme ça, j’avoue. J’imaginais ça plus classe, comme formation. Là, scarifications et cannibalisme, beuh… J’te donnerais tout ça à Rrllor, moi, ça trainerait pas !)

    10-Daario. Bon, je dois être le seul, mais je préférais l’ancienne version, l’arrogante à longue chevelure. Lui, là, bof quoi. Et Vert-de-Gris qui JOUE ? la diziplin n’est plus ce qu’elle était. Fallait pas brûler Kraznik !

    Sinon, je comprend le sous-titre choisi par Ladame pour les scènes Daenerys. Rien à voir avec les bornes-esclaves mais pour ce pur plan à la leni

    http://i4.ytimg.com/vi/_yoiXQslgI8/
    danny au milieu des immaculés ? Perdu !

    11-La bouille de maisie m’interdit de voir les éventuels wtf à coup de bras valides (point de détail de l’histoire de westeros). Cette fille est classe, purement. Et toute fièrote avec son pur cheval blanc et son épée made in taiwan.

    12-la semaine prochaine, le retour de Stannis et non pas 4, mais 1 mariage. Slurp. Vont-ils nous présenter enfin la liste complère des 777 plats (j’aime les listes)

    (je me relis et je m’aperçois avec honte que j’ai oublié de dire que j’avais beaucoup aimé ce billet de Ladame. Chêne on me)

  6. PS : ladame : votre site est à l’heure d’hiver, ce qui prouve bien que le test avait raison et que vous n’êtes qu’une STARK. HAHAHAHAHAHA

    AH

    AHAH

  7. @ Turel : sans doute oui, comme pour les tomes 4 et 5, on va partager les tâches avec un groupe de personnages pour les épisodes pairs et un autre pour les impairs :p
    Enfin se serait assez logique en fait, ça permettrait de faire de vrais arcs qui se tiennent. L’an passé, il n’y a guère que Jaime et Brienne qui avaient un vrai arc pour chacun de leurs épisodes (sauf le dernier, je réalise maintenant qu’ils ont eu droit à une simple vignette, eux aussi). Mais clairement, je préfère cette formule où la série prend son temps. Rien que l’intro d’Oberyn et Ellaria montre que pitet, y’a quelques scénaristes dans le pool qui ont compris qu’il fallait laisser les choses s’installer, parfois.

    @ Vareth : on devrait avoir plus de mouvement la semaine prochaine. Même si l’épisode sera divisé entre suite des intrigues du 1 et exposition pour les personnages non traités cette semaine.

    @ ILDM : tout pareil, sauf pour les habits de Brienne, quand même ! J’ai bien aimé, même si c’était gratuit et très facile, la réflexion d’Olenna à son sujet. Quelque part, ça fait plaisir de voir quelqu’un reconnaître combien elle est awesome, parce qu’elle est différente.

    @ Joe Gillian : wooopinaise oui, c’est vrai pour Indira Varma ! Bon, j’ai pu la voir dans d’autres trucs et de mémoire, elle n’y mourrait pas. Enfin je crois. Faudrait que je vérifie… En effet, son perso pourrait y passer que ça ne changerait guère le cours de l’histoire mais je ne vois ni comment ni pourquoi cela arriverait. Affaire à suivre.
    Plus à suivre encore, son incroyable costume pour le mariage, un truc tellement improbable qu’on le croirait dessiné pour Star Wars.
    Tyrion est en effet un peu moumou ces derniers temps, mais je pense que ça peut s’expliquer assez aisément. Depuis le retour de Tywin il a considérablement perdu de son pouvoir, et les menaces de mort perpétrées par ce dingo de Joffrey m’auraient moi aussi calmée. Et puis on lui confie tous les sales boulots, comme accueillir de manière insultante des Dorniens orgueilleux et revanchards.

    @ Fewer : tout à fait, à chaque fois que l’on nous montre Dany et son armée, je pense à Leni Riefenstahl… C’est évidemment voulu (ses codes irriguent le cinéma fantastique d’autant plus facilement qu’elle a puisé sa grammaire dans … le cinéma fantastique).
    Shae insupporte également, je crois qu’on sera tous d’accord là-dessus. Son personnage est très différent de celui des livres, mais si c’était pour nous pondre une « overly attached girlfriend », ce n’était vraiment pas là peine, hein…
    Je préférais aussi l’ancien Daario. Dans le sens où il avait une vraie tête de Daario. Rien qu’à le voir, on ne pouvait que le haïr. Le nouveau, beh c’est juste un type normal quoi. Pourquoi je le détesterais au premier regard ?
    Grey Worm => Vert-de-Gris : je peux garder ça ? C’est excellent ^^ !
    Pour le Royal Wedding, y’a intérêt que les 777 plats y soient, faut que je puisse caser ma playlist bon sang !

  8. Ellaria Sand, une charmante dame très distinguée qui dans le temps, était mariée avec un centurion romain (ceux qui ont compris, bisou, et bip up à la XIIIe ). > <3

  9. Excellente review comme d’hab. J’avoue que depuis quelques mois, je ne pensais plus à venir quotidiennement sur ton site, mais ce matin, c’est la première chose que j’ai faite^^

    En ce qui concerne la mort de Renly, il me semble qu’il n’y a que dans les livres où Loras est persuadé de la culpabilité de Brienne. Mes souvenirs sont flous mais je crois qu’il y a une scène de dialogue dans la série où Loras incrimine Stannis.

    Et vivement la semaine prochaine…

  10. @Fewer: Peut-être est-ce votre obnubilation pour Stannis qui vous font confondre un magnifique collier en or (minute 38.15) et una autre tout pourri avec des pierres bleues (minute 47.45)

    Je me joins cependant à vous pour la préférence au premier Daario, sauf qu’à moi il ne m’a jamais été antipatique alors que celui-là de ce pâle ersazt qui n’a même pas de de cheveux colorés ou de dents dorées.

    On le sait que le budget animalerie est serré, autant que celui des navires, c’est pour ça que Gendry s’enfuit à bord d’une chaloupe de secours récupérer sur le site de Titanic (soit disant qu’ils n’en avaient pas besoins sur le paquebot et que ça encombrait le pont). Donc pas étonnant que les Lannister accueillent une délégation prestigieuse entre deux arbres à pied… Est-ce que c’est moi ou Podrick c’est degrossit depuis son passage au palais des milles-fleures? En tout cas je trouve qu’il est bien sortit de l’adolescence, plus rien à voir avec le garçon boutonneux qui gardait toujours les yeux baissés.

    Ultime petite chose: le limier et Arya, ça vous à pas fait penser un peu à Punky Brooster avec son vieux grognons au grand coeur? Non parce qu’il bougonne beaucoup mais au final il lui passe tout ces caprices à la gamine… Que je veux trucider 3 scouts qui mangent des cervellas autour d’un feu, que je passe par le fil de l’épée d’honnêtes clients d’une auberge, que je vole un cure-dent géant et que je veux mon poney…
    regarder si vous ne me croyez pas: http://youtu.be/UfzNvonjxyM

  11. Quel plaisir de retrouver les billets G.O.T, je l’attendais presque autant que l’épisode lui même.
    Pour moi un bon épisode notamment le duo Arya/Clegane qui marche très bien,le duo Bronn/Tyrion pareil.
    Les décors surtout ceux du King’s Landing m’ont l’air mieux filmé(peut être qu’une impression),j’aime bien le nouveau Dario alors que l’autre m’était insupportable
    Pour le procès de Jon, je suis un peu en désaccord avec toi, autant j’suis d’accord pour dire que Harrington s’en sort, mais ces juges pff… entre celui qui veut le pendre sans l’écouter, le commandant qui fait une crise d’autorité à Aemon qui se la joue magnanime on sait d’avance comment ça allait se passer et finir.
    En tout cas j’attends le prochain épisode avec impatience

  12. @ Fewer (parce que je réalise que je n’avais pas répondu à tout !) : le collier de Dontos n’est pas le même que celui balancé par Olenna. C’était une grossière blague de ma part, liée à vous savez quoi *wink*.
    Je vais faire sembler de ne pas relever le truc sur l’heure d’hiver, tsss….

    @ Tequi : pour moi aussi c’est un plaisir de retrouver toute cette joyeuse bande. Y’en a qui attendent la publication de l’article, mais moi, j’attends avec impatience la publication de vos commentaires 🙂

    @ Syra : mes publications étant trèèèèèès loin d’être quotidiennes (j’arrive à peine à m’en tenir à de l’hebdo en ce moment), pas de panique, je le prends même pas mal ^^. Le principal, c’est d’être là maintenant 😉

    @ Turel : je le trouve joli moi ce collier…….. Il ira très bien à Sansa en plus.
    Arya = Punky Brewster, totalement, j’en avais parlé en saison 2, à l’époque de son improbable mais payant duo avec Tywin/Henry. La question est maintenant, reverra-t-on Nymeria/Bandit ?
    Sur Daario, je pense qu’en fait, personne n’aimait le premier et c’est pour que ça paradoxalement, tout le monde regrette cet acteur maintenant. Il fallait de la tête à claque Super Saiyan pour ce rôle. Comme il est plus fade, le nouveau compense moins le choix d’avoir écarté son look « particulier ». Limite si chez le premier, la dent en or n’était pas implicite.
    Podrick, sans doute boosté par ses exploits au Palais des Mille Fleurs est en effet entré dans l’âge adulte plein de confiance mais aussi de discrétion, comme toujours. Un personnage hyper attachant de toute manière et j’aime bien cet acteur que j’ai eu du mal à reconnaître au début. J’ai même failli crier un truc genre « rendez-moi mon Pod ! » mais je buvais mon thé à ce moment là et une seconde après, je finissais par le reconnaître. Enfin, il n’a pas autant changé que Bran. La semaine prochaine, je ferai sans doute une bafouille sur comment cet enfant ne se ressemble plus du tout. Puberté. De. Mayrde.

    @ llorente : plaisir de revoir toute l’équipe de retour ici également !
    Comme je le disais à Turel, si on aimait mieux le premier Daario, c’est parce qu’on le détestait en fait. Ce n’est pas logique, mais le truc était de pouvoir détester cordialement ce mec au premier regard. Et le moins que l’on puisse dire de Daario Ier, c’est qu’il donnait envie de lui mettre la tête dans un sac rempli de scorpions, d’y coller des coups de bâtons, d’arroser le tout d’essence, d’y foutre le feu et de pisser dessus pour éteindre l’incendie.
    Malgré le rapide mais efficace et un brin daffuq « procès » de Jon ( qui ressemblait plus à un conseil de discipline : « vous avez insulté M’sieur Mi-Main et vous avez séchez tous vos cours du semestre !!! Exclusion pour 5 jours, galopin ! »), j’ai vraiment hâte de voir la suite des évènements à Châteaunoir. A priori, on aura droit à des aménagements d’avec les livres (suppression de personnages secondaires voire tertiaires) qui devraient nous donner quelques intéressantes surprises. Et puis j’aime bien ser Alliser Thorne.
    Bref, vivement la suite.

  13. La seule saison sans « cold open » est la saison 2. Et le comité d’accueil d’Oberyn est le même dans le bouquin, Joffrey se propose pour remplacer Tyrion mais Tyrion refuse. AH et dans la série, différence avec les livres, Loras accuse Stannis dès que Renly meurt, jamais Brienne.

  14. @ Ghost7856: oui le comité d’accueil est le même, c’est la manière qui change et qui gène beaucoup. si dans une version Thyrion se présente devant les dorniens à cheval et fait la route en compagnie d’Oberyn, où tout la grandeure la dangerosité du bonhomme est bien présentée au travers des yeux du nains; dans la seconde version elle est amoindrie par un combat de pacotille contre un sous-fifre Lannister (même Arya aurait tenu tête avec son aiguille).

    Je vais avoir beaucoup de mal à me faire à l’idée que Pedro Pascal est un homme dangereux…je le vois pas taillé pour ce personnage. Enfin c’est quoi cette frange??? elle est où l’implantation des cheveux qui forme un V que ses filles ont également, comme une marque de fabrique?

    Après Tormund fléau-d’Ogres c’est le second personnage dont l’adaptation me déçois (je tremble à ce que ressemblera Victarion)

  15. J’ai disparu on dirait.^^ Mais ça ce tient Turel. Pour les chevaux, peut-être qu’ils ont décidé de grapiller un peu de budget sur cette séquence. Sinon le dialogue d’origine entre Tyrion et Oberyn est vraiment très long, peut-être que HBO a préféré quelque de plus « in your face » vu qu’ils prennent parfois leur public pour des blaireaux (renommer Asha « Yara » pour pas que les non-lecteurs la confondent avec Osha, mouais euh…). Le duo de Westeros.org a rapporté l’impression qu’Oberyn dans ces premiers épisodes est légèrement une caricature de lui-même. Pareil pour les Thenns, le but était sans doute de nous marteler le crâne avec l’idée que ce sont des sauvageons vraiment pas gentils. Ce détail ne dérange pas trop a vrai dire, cannibales ou pas cannibales les Thenns sont pour la plupart assez horribles.

  16. @ Ghost 7856 : toutes mes confuses, votre commentaire est paru au milieu d’une pluie de spam et visiblement, j’ai eu la main un peu lourde lors du tri :p
    Bon l’essentiel, votre commentaire a été retrouvé et republié en bonne et due forme, ce qui me donne l’occasion de le lire (parce que du coup, je croyais que Turel devenait fou, à répondre à des gens qui n’avaient même pas posté… Ceci dit, répondre à un fantôme que l’on est le seul à voir, ça reste plutôt logique).
    Je viens de vérifier pour cette histoire de prologue et vous avez raison, la saison 2 est la seule à ne pas en avoir eu. Autant je savais ce qu’il y avait en saison 1, autant pour la saison 3, impossible de m’en souvenir. C’est en revoyant les premières secondes de la pitoyable fuite de Sam dans la neige que je me suis souvenue pourquoi. La « bataille du Poing des Premiers Hommes qui n’a jamais eu lieu ». Frak.

    Sinon concernant Brienne, l’ombre, Stannis, Loras Tyrell, j’ai vérifié aussi et si si, je maintiens que ser Loras la tient pour coupable au point de se jeter sur elle quand il la croise au Donjon Rouge. C’est Jaime qui doit s’interposer pour les séparer et qui prend la décision de la mettre au cachot, pour sa protection.

  17. Concernant Loras et Brienne oui, cela se passe comme vous le dites dans le livre, ce que je n’ai jamais contredit. Mais cette scène n’existe pas dans la série (voir les episodes 2×05 et 3×10). Du coup, point d’incohérence de ce côté là…

  18. Coool les billets sur Game of Thrones ! 😀

    Rien à dire de spécial sur cet épisode, si ce n’est que le nouveau Daario Naharis va me pourrir la saison ! ><

  19. Ça va pas du tout ce nouveau Daario, l’ancien donnait franchement envie de lui mettre des claques, mais là…! Erreur de casting. Il n’est pas du tout assez énervant.

    Ravie de retrouver les billets sur Game of Thrones en tout cas.

    Mais je remarque, et ça m’étonne vraiment car ce détail m’a frappée immédiatement, que personne n’a causé de Margeary (Margaery…oh fuck je sais jamais comment l’orthographier, ils pouvaient pas l’appeler Marjorie comme tout le monde?!) a quelque chose qui ressemble vaguement à des « manches » sur sa robe!!
    En tout cas qui en a plus le symbole que l’apparence puisque ça ne couvre pas grand-chose :p

  20. (j’ai toujours pas compris l’histoire du collier, si vous pouviez m’en dire plus sur facebook, vous seriez urbaine -bien que cryptostark)

    (ahahah, à l’instant j’imagine que si j’avais les connaissances informatiques idoines, j’aurai bien fait une vidéo mêlant propagande totalitaire/GoT/Starship troopers)

    VOULEZ-VOUS EN SAVOIR PLUS ?

  21. un truc que j’ai oublié de dire dans mon premier post : il vous le réintroduire quand Tommen ? Je veux bien que ce soit pas un perso principal, mais quand même, ses apparitions se compte sur les doigts d’une main depuis la 1ére saison. On l’a même pas vu depuis le bataille de la Néra.
    Pour les non-lecteurs je suis pas sûr qu’ils se souviennent de lui.
    au niveau des enfants royaux à peine a t on eu dans l’épisode une allusion à Myrcella à Dorne.

  22. @ Joe Gillian : Cersei a brièvement mentionné Myrcella la semaine dernière, quant à Tommen, on devrait le voir au mariage. Mais c’est vrai que les cadets Lannisters ont été oublié de la série.

  23. Bonjour !
    C’est mon premier commentaire sur le blog, alors que j’en suis une lectrice assidue depuis au moins 2 ans (et pas que pour les billets sur GoT, ouioui) ! Et je me suis dit que, quand même, je devais bien à La Dame de la remercier pour tous ces merveilleux moments d’hilarité. Et non seulement je ris, mais vos analyses sont très intéressantes et me permettent souvent d’appréhender certains aspects des films que je n’avais pas vus au premier abord. Donc : un grand merci 😀 ! Quand arrive avril, je suis aussi impatiente de retrouver vos billets que les épisodes de Game of Thrones, c’est dire !

    Pour revenir à l’épisode du jour : j’ai eu la chance de le voir en avant-première au Grand Rex (ou comment se faire détester dès le 1er post, well done), du coup j’étais trop transportée pour être objective. Mais c’est vrai qu’après revisionnage, tout n’est pas transcendant (même si ça reste un super épisode hein !).

    NB : je précise que j’ai lu tous les bouquins, mais je suis gentille, je ne suis pas une trollette généreuse en spoilers, et je ne me fais pas seppuku dès que la série fait une incartade en pignant que « de toute façon c’est mieux dans les livres ». Au contraire, j’aime que la série construise sa propre logique, tout en appréciant les clins d’œil aux lecteurs (comme ici celui à ser Duncan le Grand \0/).

    – La scène d’ouverture déboîte TELLEMENT. Parce que oui, j’assume (même après les Noces Pourpres), je suis Lannister FTW. Voilà.
    – Oberyn, mais OH-MY-GOD ! Je mettrais bien un petit cœur pour ponctuer mon propos, mais je ne veux pas passer pour une fangirl dès mon premier com, oh, quand même ^^. Certes, son intro est un peu poussive dans le made in HBO, mais elle a le mérite de traduire par l’image son côté sulfureux, de façon bien plus éloquente qu’un long dialogue.
    – Pour Waario, je suis tout à fait d’accord. D’abord, je ne comprends pas pourquoi ils n’ont même pas fait vaguement semblant de lui donner un air de ressemblance avec l’ancien -^… Et celui-ci serait même charmant, sans ce côté dangereux et insupportable qui est l’essence même de Daario (ce qu’incarnait l’ancien à la perfection) ! Si je commence à trouver Daario charmant, ça va pas aller du tout, ça ^^. (Ils m’ont déjà fait le coup en castant Iwan Rheon pour Ramsay Snow. Je m’étais dit : « ah non, y a pas moyen, je vais trouver Ramsay graou ! cépapossib’ ! » Bon, finalement, graou, moui… non.)
    – Moi aussi, ça m’a frappé que notre Kit ait vachement gagné en charisme soudain ! Ca n’annonce que du bon ! 🙂 Cela dit, j’attends de pied ferme le retour de Fantôme, parce que ça commence à bien faire cette histoire. Et il faut dire que j’attends depuis la fin de la saison 2, hého les scénaristes ! Je me remets déjà difficilement de ne pas avoir eu mon loup d’honneur pour contrer les avances nocturnes d’Ygrid (disons plutôt que je me doutais bien qu’on n’y aurait pas droit, et c’est pas grave, mais ce passage m’avait fait mourir de rire dans le livre #jonsnowgrossepucelle)…
    – Enfin, la scène finale : le Limier est extraordinaire as usual, et j’adore son petit duo bourru/complice avec Arya. Par contre, oui, je reconnais que c’est jouissif de voir enfin Arya prendre sa revanche, mais elle me fait sacrément flipper, la petiote. Je ne la blâme pas, qu’elle vire psychopathe après tous les événements traumatiques qu’elle a traversés est tout à fait compréhensible… Au moment où elle enfonce sa lame dans la gorge de Polliver, toute la salle a applaudi à l’avant-première, et j’avoue que ça m’a mise vachement mal à l’aise. Sérieux, les gens, vous applaudissez au spectacle d’une gamine de 10 ans assassinant de sang-froid ? Ok… (en même temps, ils ont aussi applaudi quand le Limier éclate la tête d’un autre gus sur sa lame, alors je sais pas, c’est peut-être juste le sang qui excite la populace ^^)

    Breeef. Tout ça annonce une merveilleuse saison 😀 (oui, merveilleuse, pas de demi-mesure ^^). Et je n’ai même pas parlé des dragons, alors que OHMYGOD CES DRAGONS !
    Très très hâte au prochain épisode ! 😉

  24. @ Ocatarinetabellatchitchix :

    1) rien qu’à la lecture de votre pseudo, je vous aimais déjà.
    2)  » (et pas que pour les billets sur GoT, ouioui)  » : coeurbisouscoeur
    3) « j’ai eu la chance de le voir en avant-première au Grand Rex  » : finalement, non, allez mourir.
    4) « je suis Lannister FTW » : je vous re-aimais déjà coeurbisouscoeur, tout est oublié.

    Merci pour ce premier et très gentil commentaire auquel je n’ai rien à rajouter, je crois que l’on est d’accord sur tout. Y compris concernant votre surprise devant la réacton de la salle sur la mort de Polliver. Certes, il méritait une fin hommage à sa vie telle qu’il l’avait vécue, et oui que se soit de la main d’Arya était mérité, mais le hic, c’est qu’elle y prend un vrai plaisir malsain. Et que ce n’est pas tout à fait réjouissant, ni cathartique, en fait. C’était d’ailleurs intéressant de la faire traverser tout de suite après un paysage ravagé par la guerre. Elle a beau sourire, à l’intérieur, elle ressemble aux Conflans désormais.

    Et je plussoie : vivement lundi !

  25. Le retour de GoT m’emplissait de joie pour deux choses, le retour de la série, certes, mais aussi les billets de la Dame sur le sujet!

    Je n’ai pas grand-chose à ajouter, surtout qu’Ocatarinetabellatchitchix (spotted!) m’a devancée, et qu’on avait tout débriefé ensemble à la sortie du Grand Rex (oui, je vais me faire détester).
    Je suis très très heureuse de voir ici une vanne sur Kim Jong Un, je m’étais fait la réflexion en voyant la statue de Joffrey : « Hm, c’est magnifiquement nord-coréen. » D’ailleurs, je vais désormais appeler Joffrey « Dirigeant bien-aimé ».
    Juste deux-trois choses pour finir : Cette scène d’ouverture! Tywin, you rock. Oberyn m’a vraiment convaincue, vivement Doran (saison 5?).

    Vivement lundi!

  26. @ Ocatarinetabellatchitchix & Elwing : Dites donc, les VIP, comment vous avez fait pour avoir des places à l’avant-première, au fait ?

  27. Alors, My Warner et OCS avaient organisé deux concours sur FB, où on devait répondre à des questions très très dures (du genre : « Qui affronte un ours dans la saison 3 ? Bran, Brienne, ou Robb ? »… Ce pauvre Bran…), suivies du fatidique tirage au sort. Et là, merveille des merveilles, for the first time in forever, places gagnées. 🙂 Forcément après ça, on ne peut que danser la carioca.
    L’ambiance était survoltée (même s’il n’y en avait que pour Daenerys et les Stark, tssss ^^) et Liam Cunningham, qui est absolument adorable, nous a promis de « huge moments very early on the series, it’s gonna be enormous ». Hinhinhin…

  28. Sympa de parler de la glorieuse Garde de nuit, on a plein de fan de vos billets par chez nous ^^
    Toujours aussi marrant, même si je grince des dents à chaque fois que vous accordez un point à la série. Et Kit Harington ne peut pas jouer bien, ce n’est qu’une illusion d’optique ! ^^

  29. @ La Dame : Ocatarinetabellatchitchix avait gagné deux places via le concours Facebook la veille, et m’a appelée juste avant mon cours d’histoire du Proche-Orient médiéval (#mavieestfascinante) « Hey, tu fais quelque chose demain soir? Bin annule. » Et le lendemain, on s’est retrouvées dans la file devant le Grand Rex, avec whatmille personnes, dont des cosplayeuses Daenerys. Uniquement Daenerys.

  30. @ Ocatarinetabellatchitchix & Elwing : votre histoire est un encouragement à jouer à ces frakking jeux de tirage au sort auxquels se sont toujours les autres qui gagnent ! Et vous êtes les autres ! Je vous déteste !
    Et du cosplay Daenerys de partout ? Personne pour un costume Ned Stark, avec une fausse tête sous le bras ?
    @ Elwing : le Proche-Orient Médiéval… Ooooooh les beeaauuux souvenirs de mes cours du vendredi matin !!!
    @ Kevan : ce qui est encore plus sympa que moi parlant de la Garde de Nuit, c’est l’existence de la Garde de Nuit. Une communauté aussi active, pointue, dévouée et sérieuse, ça devrait rendre GRR fier. Merci en tout cas pour ce mot, ça fait plaisir 🙂
    Pour finir, oui : Kit Harrington est une illusion d’optique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *