Mekanik destruktiw kommandoh

Ah, l’Asie…

Depuis des millénaires tu fascines l’Occidental en mal de sensations et de dépaysement. Sur un autre continent, c’est un monde qui nous sépare. Perdu dans les brumes évanescentes des encens, tu es le dernier refuge des esthètes, qui seuls savent apprécier tes intenses et puissants raffinements.
« Allons, rien ne saurait remplacer l’âââârt âncêstrâl de l’ikebana », « qui n’a jamais vu la baie d’Along n’a rien vu », « le bouddhisme, ce subtil canevas… »

Ah, Asie… Asie… Asie…
Et puis sinon, y’a aussi les arts martiaux.

Oui, en Asie, ils font tout mieux, y compris se mettre sur la tête. Voici pourquoi, moi l’esthète du pain dans la tronche, je vous conseille d’aller voir « The Raid »: un sacré bon film d’action, avec des Asiatiques qui se mettent des mandales de psychopathes, filmées avec une vraie maestria par un Gallois parti travailler en Indonésie et franchement, c’était une sacrée bonne décision.

La première chose qui me vient après la fin de la séance, comme ça au débotté, c’est que l’éducation d’un jeune Indonésien c’est rien qu’un foutu chemin de croix.
Dès l’âge de 2 ans, on commence à leur enseigner l’art délicat du coup de pied retourné dans la mâchoire. Pour se faire, on encourage les activités qui assouplissent les genoux et on leur cogne régulièrement le menton avec des parpaings pour y provoquer des micro fractures qui à terme, se ressouderont et renforceront donc cet os stratégique.
A cinq ans, le petit Indonésien reçoit son premier cours de chirurgie : on lui apprend à réduire une hernie discale avec un couteau à beurre.
A 7 ans, c’est l’âge de raison, il reçoit sa première machette.
Ensuite, c’est que le meilleur gagne, Battle Royale permanente.

Youpi.

Au terme de cette agogé, l’Indonésien intégrera soit la police, soit un cartel de drogue. Pour pouvoir continuer à tataner le visage aux os solides de son prochain.

Contrairement à la croyance populaire voulant que se soit un genre bourrin et sans âme, le film d’action est un art délicat lorsque porté à son niveau d’excellence. Mettre en scène des déplacements rapides, des combats, des enjeux extrêmement restreints tout en parvenant à ne sacrifier ni le spectacle ni ses personnages, est un numéro d’équilibriste dans lequel peu de réalisateurs excellent ou auront excellé un jour. Au hasard, on citera des noms comme John Carpenter ou John Mc Tiernan, et, oh ! Florent Emilio Siri (cocoriquo, tout ça).

Désormais, j’ajouterai à cette liste restreinte (ici non exhaustive) Gareth Evans, expatrié volontaire en Indonésie, qui signe avec « The Raid », en tout modestie, le meilleur film d’action de l’année pas encore totalement écoulée, et accessoirement, le meilleur film d’action que j’ai vu depuis longtemps.

Pour être tout à fait juste, il faudrait noter le caractère parfois répétitif du film, n’hésitant pas à enchainer deux scènes quasi similaires dans leur scénario : combat 1 contre 1 ou combat entre 1 contre plusieurs en colère. Limite, au démarrage, j’avais de temps à autre le sentiment de « encore ». Mais la mise en scène toujours inventive, la caméra virevoltante (au poing, shakysante, certes, mais lisible et jamais gratuite), l’emploi intelligent du décor, un sens aigu de l’esthétique et la beauté des chorégraphies écartaient très rapidement le soupçon de redondance.

Après le premier contact avec les guetteurs dans la forteresse que le raid infiltre, Evans donne à sa mise en scène une liberté et un rythme qui m’a un peu rappelé l’affolement de Spielberg dans « Tintin », en ceci que comme lui, Evans ose à peu près tout ce que la technique lui permet, afin de servir sa narration. Caméra qui traverse les vitres, passe de la subjectivité d’un écran de contrôle à celle d’un gros plan visage, inversant ainsi les points de vue sur une même situation, dans un même plan, qui suit littéralement un policier lorsqu’il saute par un trou ouvert dans un plancher, effet peut-être emprunté au FPS mais assurément dynamique.

Sur une durée d’une heure 40, « The Raid » parvient à développer ses personnages en les définissant par l’action. L’intro présente brièvement deux hommes se préparant pour l’assaut, sans que l’on sache encore de qui il s’agit. Cette présentation rapide prendra tout son sens en cours de film, exactement comme les éléments mythologiques du scénario. Enfermés dans un huis clos meurtrier, dans « un monde » à part, les policiers évoquent par touche leur hiérarchie, et une situation dont on ne saura jamais plus que les faibles éléments évoqués, suffisant à appuyer le climat délétère dans lequel ils baignent. Si bien qu’à la fin, on ignore s’ils seront réellement plus en sécurité hors de la forteresse.

La photographie, magnifique, restitue une ambiance crade, malsaine, contribue à renforcer le malaise sourdant d’un décor très répétitif, chaque étage de l’immeuble étant similaire aux autres, chaque porte pouvant dissimuler un adversaire armé de la machette qu’il a reçu pour ses 7 ans.
L’unité de temps et de lieu permet à « The Raid » de basculer rapidement de l’ actioneer au survival, le tout avec un sens du rythme qui ne sacrifie jamais aux codes du genre au détriment du rythme : la femme enceinte d’un des personnages n’est par exemple évoquée que deux fois, au cours d’un bref flashback puis dans une réplique où, je sais plus son nom, disons Jean-Bornéo, précise penser à elle à chaque minute. Simple, efficace, mais exprimant parfaitement les enjeux pour ce héros (du reste servi par une interprétation solide).

Chaque figure croisée sera dépeinte de cette façon, au détour d’un plan, d’une brève réplique. Les combats, létaux 3 fois sur 4, font mal, d’autant qu’on y utilise chaque accessoire disponible : chaise, canapé, pied de porte, néon… Grâce à un style de combat élégant, Evans multiplie les morceaux de bravoure, orchestrant ses acteurs dans un jeu de massacre implacable et dynamique, qui prend aux tripes pour ne plus vous lâcher, jusqu’à la toute dernière seconde.

2012, décidément…

Note : ***

Un commentaire Ajoutez les votres
  1. Merci pour ce superbe billet final 🙂

    Et bien, en tant que personne qui n’a pas lu les livres (volontairement !) je ressens forcément des déssacords. Car je ne sais rien de ce qu’il va arriver par la suite, et donc je prends le film à sa manière artistique et j’aime le suspense qu’il m’offre.

    Et en fait, je pense ce qui manque cruellement à cette série et qui crée souvent des flops ou des incohérence, c’est tout simplement… la musique !
    Alors voila à quoi se résume la musique dans cette série, grosse créativité : « on va faire un thème pour chaque dynastie ta vu, et même que comme on a pas le budget on va le faire au synthé avec des harmonies que même un enfant qui est en première année de solfège il trouve ça pas logique. Comment on é tro for ! »

    Beh oui quoi… la musique c’est ce qui fait 50% du montage ! C’est ce qui fait que des scènes ratées passent, c’est aussi ce qui fait que 5 scènes avec 5 lieux / personnages différents peuvent êtres réunifiées par un sous-entendu. C’est ce qui donne le rythme, quoi !

    Mais ça, c’est raté. C’est, je trouve, ce qu’il y a de plus raté dans la série. ça fouare le rythme.

    Pour le reste, je trouve les plans très bien fichus (ok, celui de Khaleesi enchaînée, j’ai trouvé ça naze aussi :p), belles couleurs, beaux travellings, très bons personnages… c’est juste la COHESION qu’il manque, surtout dans ce dernier épisode.

    Et je suis de plus en plus triste, parce que Daenerys était mon personnage préféré (avec Tyrion !!!) avec son coté enfant innocente mais super courageuse qui s’en sort mais en restant quelqu’un de bon… et là bah… elle devient un peu moins sympa (ce qui peut se comprendre, mais moi j’aime pas que des gentils deviennent méchants, ça m’énerve. Yen a qui aiment pas les araignées, bah moi c’est ça :p)

    En bref merci beaucoup pour cette lecture, désolée de paraitre la fille stupide qui a pas lu les bouquins (j’assume), et… à dans un ans ? (ça va être dur…)

  2. WTF ?

    On peut même plus faire confiance à Google image !

    Euh sinon, tu fais comment la différence entre les deux ? (Musafa est plus plat que son fils, suite à sa rencontre avec les gnous ? C’est pas ça ?)

  3. La différence se situe principalement au niveau des yeux. Ils n’ont pas le même regard. Bon aussi, Mufasa est plus gros et a moins une tête de couillon (je sais la différence est subtile entre les deux).

    Et honte à Google Images :p

  4. @ Llu : et ben t’as l’oeil, bravo, parce que faire la différence entre les deux sur une image moisie pareille, en effet, ce n’est donné qu’à une personne qui maîtrise ses classiques 🙂

    Du coup, je suis en train de comparer deux pages web, une de photos de Mufasa et l’autre de photos de Simba histoire de ne plus me tromper :p

    Ah et je viens de finir le 511 de « Mad Men » => promis, cet été, je travaille sérieusement à un billet sur ce foutu chef d’œuvre de série.

    @ Takara : je trouve que Ramin Djawadi a fait faire à la BO de la saison 2 un vrai progrès qualitatif par rapport à celle de la saison 1. On est très loin de ce que Bear Mc Creary a pu faire sur BSG, mais on a maintenant quelque chose qui reste écoutable hors visionnage de la série. L’idéal, se serait que la saison prochaine, il y ait un peu plus de petites choses comme Castamere.

    Et pas de complexe « j’ai pas lu les bouquins ». Je crois que tu constitues une minorité ici, mais justement, c’est ce qui rend ton regard très intéressant et permet au lecteur aussi relativiser certaines choses qui lui semblent de moindre qualité compte tenu de ses attentes. Ton regard est plus vierge que le notre et je pense que tu es du coup mieux à même de vraiment apprécier la série. T’as de la chance, en gros :p

  5. Salut ,d’abord j’aimerais vous signalez ma chère dame que vous etes complétement folle.( lol )
    Vos billets sont completement délirant mais me font beaucoup rire.
    Etant non lecteur j’ai trouvé ce dernier épisode vraiment très bien malgré la scène des dragons un peu « too much »( j’aurais plutot vu les dragons lui sauter a la tronche pour finir par le cramer)
    Je pense que l’histoire de robb dans le livre que vous mentionnez aurez beaucoup mieux collée a son personnage et aux stark.
    Il est passé de roi honorable et vaillant a adolescent foufou qui ne pense plus qu’avec sa… (autocensure).
    J’ai aussi trouvé le jeu de Sam vraiment très en dessous de la terreur qu’il aurait du dégager et nous faire ressentir.
    C’est vraiment dommage car a cause de ca l’intensité de cette scène est diminuée.
    Le marcheur blanc a vraiment une sacrée gueule quand meme ,on dirait le pere lannister qui sort d’un frigo !
    Je trouve dommage que la production d’une saison soit si longue,6 mois c’est acceptable 1 ans c’est beaucoup trop.
    Je pense que je vais me mettre a lire j’espere que cela ne va pas etre bizarre de passer de la série au bouquin.
    Merci a vous et a votre blog vraiment sympa.

  6. Ah oui j’oubliais, en voyant la dernière scène on se dit que les sauvageons ont du avoir un sacré problème démographique ces derniers temps.

  7. Voilà qui clot la saison en beauté ! Et je parle évidemment du billet, pas de l’épisode, qui pour moi est de très loin le plus naze de toute la série, autant par l’écriture que par la réalisation.

    Les défauts relevés jusqu’à présent, aussi bien dans les saisons 1 et 2, se justifiaient toujours par des contraintes budgétaires. Or, cet épisode ne pêche pas tant par ses défauts que par ses excès ! Pourquoi-le-fuck sont-ils allés ajouter, depuis le milieu de la saison, toutes ces absurdités qui ne tiennent pas debout ? En plus de nuire à l’intelligence de l’œuvre, ça rajoute de la matière inutile, polluante, coûteuse, au détriment de l’essentiel qu’aurait dû être dans cet épisode le duel de Jon, la re-prise de Winterfell et les non-mourants (cette scène avec les dragons restera gravée dans ma mémoire comme la pire nazitude ever).

    Quant au final, je crois qu’on est tous d’accord pour dire qu’il est complètement raté. Je crois que je n’aurais même pas été choqué de voir les zombie se mettre à danser sur la bande son de Thriller… Non, franchement, il valait mieux couper sur la sonnerie de cor.


    Quand j’ai commencé à lire le Trône de Fer, il y a six ans, je me suis dit : ça ferait une super bonne série TV, ce truc. Je me suis même pris à rêver que quelqu’un pourrait le réaliser, en conservant les chapitres intacts, et pourquoi pas (soyons fou) faire un épisode par chapitre. C’est un peu ce que j’ai retrouvé avec Blackwater : un épisode entier qui fonctionne comme un tout, et force est de constater que ça marche bien !!! L’épisode 10, c’est exactement l’inverse et c’est un vrai merdier.

  8. Une entrée en Panzer IV, mais ma pauvre amie, il faut voir grand, il faut que ça claque, que ça vibre de terreur et de puissance, il faut
    http://www.dday-overlord.com/char_k

    Voilà, ça vous pose une entrée fracassante. Après, il faut voir la consommation mais bon c’est Tywin Lannister, le gars qui pourrait racheter le Qatar donc…

  9. Je n’ai pas lu les bouquins aussi et quand je vois les reactions face à certains choix ds scénaristes, je crois que je vais m’abstenir ! J’ai beaucoup aimé cet episode qui était quand même en dessous de Blackwater. J’avoue que je me suis posée qq questions quand le chef des Autres a laissé Sam indemme. Après avoir vu qu’il allait avoir des POV dans les prochains tomes, je me demande vraiment comment ils vont le sortir de là.
    J’ai adoré lire ce billet et tt les autres, je me suis bien marrée ! A la prochaine ! 😉

  10. @ antony : je ne suis pas SI folle que ça. Je connais personnellement des gens qui sont capables de faire danser la chorégraphie de « Flashdance » à des cartons d’invitation.

    Un petit mot sur les White Walker, pas faux le coup du Tywin de chez Picard, mais j’ai eu un genre d’illumination ce matin en me brossant les dents : je pense devenir présidente de la République en fait ils sont assez proches de l’idée que l’on pourrait se faire de trolls.

    Il n’a en effet jamais été dit dans les livres qu’ils sont des humains tout blancs. Tout ce que l’on sait d’eux c’est qu’il s’agit d’humanoïdes. A partir de là, on peut tout imaginer, et leur esthétique de créatures faites de glace correspond finalement très bien à ce que GRR a suggéré. On sait qu’ils vivent dans le sol, on sait qu’ils sont une force de l’Hiver. Je vais chercher des infos au sujet de leur conception pour la série, parce que si l’inspiration trollesque n’est pas que le produit de mon imagination, elle me parait vraiment fort à propos : créatures en fusion avec un élément (ici la glace), douées de raison, vivant dans le Nord et incarnant son pouvoir destructeur => perfect match.

    @ Chapak : pour tout vous dire, je pensais que cet épisode se terminerait sur la troisième sonnerie, et l’avancée d’un mur de brume dans lequel, juste avant le cut final, se seraient mis à luire les milliers d’yeux bleus.

    @ Jennifer Beals : ton lien est aussi mort que le général Guderian 🙁

    @ ninie : il est précisé dans les livres, à plusieurs reprises, que les zombautres sont attirés par les êtres vivants, plus précisément par la chaleur qu’ils dégagent. Bien que la série ne le précise pas, et que l’on peut en déduire que cette règle ne s’applique pas ici, le fait qu’ils passent devant Sam sans même remarquer sa présence constitue un sacré accroc dans cette fin d’épisode déjà bancale. Explication possible, Jonathan le White Walker (pourquoi pas ?) qui pilote les zombies, considère que Sam va leur servir. Dans la saison prochaine, Sam rejoindra ses camarades en expliquant que les créatures ne lui ont pas prêté attention, qu’elles sont des milliers et qu’elles sont terrifiantes. Se seraient bien dans le style des White Walkers de faire une chose pareille, d’ailleurs. C’est la raison pour laquelle le petit patrouilleur survit à leur attaque dans le prologue de la série, et j’ai en mémoire une autre occasion où ils laissent passer des survivants, dans l’unique but de les laisser raconter ce qu’ils ont vu.

  11. Le commentaire sérieux maintenant (quoique Simba/Mufasa, c’est également très sérieux !)

    D’accord avec toi sur toute la ligne. Dans le désordre, parce que je suis bordélique comme fille.

    La scène de Sam et les autres… Alors visuellement l’Autre et les zombies, c’est très réussi mais je ne vois pas par quel miracle ils ne verraient pas le gros Sam. Qui fait preuve d’un courage exemplaire (ah non, on me souffle qu’il s’agit d’un mauvais jeu d’acteur) et ne bronche qu’à peine en se retrouvant encerclé par des zombies. Remarque c’est pas le moment de moufter. Un peu gros (c’est le cas de le dire) qu’il soit incapable de courir. La frayeur donne des ailes pourtant. Faut croire que le bonhomme est trop lourd pour les dites ailes.

    Comme plus haut (je crois ou alors j’ai rêvé ce commentaire et j’ai la flemme de scroller pour vérifier… ^^ »), je pense que la scène aurait pu être très efficace avec uniquement les trois coups de cor.

    Passons, c’est pas la scène la plus WTF.
    J’hésite entre ( ou dit autrement « les nominés sont ») :
    – la scène pourrie de Dany et ses dragons contre le sorcier
    – les scènes (je triche un peu) Robb/Cat/Dr Quinn
    – Théon qui se prend un coup sur la tête
    – Jon qui se fait libérer juste comme ça par des sauvageons qui devraient être un chouilla plus méfiants (mais vu le nombre de zombies sauvageons, faut croire qu’ils ne sont pas très prudents les cocos et que brûler les morts c’est tout neuf chez eux)

    Je m’explique.

    Pour les Nonmourants, je m’attendais à bien mieux.
    Super l’épreuve de Dany… Elle traverse trois pauvres salles et boum les dragons. C’était pas mieux de la faire entrer directement chez les Nonmourants avant (et nous épargner les I WANT MY DRAGONS MOTHERFUCKERS !) et de donner l’impression que son périple chez les Nonmourants est long et éprouvant ? On dirait une petite promenade de santé là avec comme bonus des retrouvailles et adieux avec Drogo.

    Et hop, elle retrouve ses dragons. Troop forte !
    La scène où elle crame le sorcier… RI-DI-CU-LE

    Quel sorcier de pacotille ^^ »
    Oui, à sa décharge il croyait que les dragons ne crachaient pas de feu. Il se méfiait pas assez. Comme tous les méchants dans les films, séries et, dans une moindre mesure, livres… Toujours des discours explicatifs et des t’asvucommentjesuistropfort qui laissent largement le temps au(x) gentil(s) de s’en sortir. En fait, la plupart des méchants, ce sont des kevin qui ont une grande gueule pour mieux se la faire péter ensuite. Triste (enfin, selon les points de vue).

    D’accord avec toi sur le fait que ça aurait déjà été beaucoup mieux si Dany avait été derrière ses dragons.
    Bon, moi je me serais pas contentée de ça. J’avais imaginé que Dany réduirait la maison des Nonmourants en cendres (un truc impressionnant quoi, pas un vulgaire sorcier qui crame). Tant pis.

    Alors par contre, le coup de Doreah avec Ducksauce (ouais, je sais pas pourquoi à chaque fois que j’entends son nom à Xaro, j’entends Ducksauce). Hmm pourquoi pas. Fallait bien une traître proche des dragons pour les voler. Disons que je comprends pas trop les motifs de la bonniche (avoir la vie sauve, dormir luxueusement et pas dans les vieilles tentes Dothraki ne sont pas des arguments valables ! :p) et que ça vient un peu abruptement.
    Dany ensuite est choupi avec ses trois dragons. L’air glacial comme il faut. Ma petite habitue toi vite à ça. Tu vas en avoir bien besoin.

    Passons à Robb. Les claques que j’ai eu envie de lui coller. Je l’aime. Ben, il lui en faut peu le petit. Franchement, c’est pas une beauté la Talisa (surtout de profil : bouarf le nez) mais passons. L’amour n’a que faire de ces petits détails esthétiques. Plus grave, absence de charisme. Robb, Robb… Quitte à te marier par amour, tu pouvais pas mieux choisir ?! Bref.

    Non mais tout à fait d’accord avec toi sinon. Que Cat soit obligée de rappeler Robb qu’on ne se marie pas par amour dans ce monde, c’est absolument pas normal. En tant qu’aîné, il sait pourtant qu’il était condamné à marier quelqu’un pour obligation politique. C’est pour ça que le droit de cuissage existe. Bon, il n’avait sans doute pas pensé qu’il serait obligé d’épouser une Frey. En fait, je comprends pourquoi il épouse Talisa :p Avoir le vieux Frey en beau père et une de ses filles comme épouse… Mouarf, toutes les filles sembleront plus désirables que cette perspective. Je m’égare… ^^

    Ça se jouait à pas grand chose cette scène. Ils remplaçaient je l’aime par « j’ai fauté, mon honneur m’impose de l’épouser » c’était bon. Et ça aurait contribué à souligner encore plus fortement à quel point l’honneur, dans ce monde impitoyable, n’a pas sa place. (Arya, petite futée, l’a bien compris elle).

    Sans transition aucune, passons à ce traître de Théon. Très sympa le discours. Très con aussi. Perso, j’ai dû mal à comprendre comment un discours suicidaire peut motiver des troupes. On va tous crever, mais c’est pas grave. On chantera partout l’histoire des vingt débiles qui ont combattu héroïquement.

    Mais, c’est vrai qu’à l’époque ils avaient tous un goût pour la gloire et l’immortalité à travers les chants et une espérance de vie de toute façon courte, alors oui, pourquoi pas crever en emportant quelques hommes du Nord avec eux plutôt que de se rendre et crever de toute façon. Ouais, parce que vous croyez vraiment que les mecs de Bolton vont les laisser partir indemnes alors que Robb n’est pas la pour contrôler leurs actions. N’oubliez pas la leçon du Limier, ce sont tous des meurtriers, assoiffés de sang et de boyaux.

    Le discours donc, très bon. Un Théon convaincant. Le coup sur la tête et la capuche par contre… J’ai pas vraiment compris. A voir comment ils expliqueront ça durant la saison 3. Le coup gratuit sur Luwin aussi, j’ai pas trouvé ça très convaincant. (Il est quand même sacrément résistant pour s’être trainé jusqu’au godswood).

    Et soudain, magie. Winterfell complètement en ruines. On ne sait pas pourquoi. On ne sait pas comment. Mais tout le monde est mort et tout est en train de carboniser. (Manque de pot pour le Limier, lui qui pensait aller au Nord pour éviter le feu…). Bon, en tant que partisane des Starks, ça m’a quand même fendu le cœur de voir Winterfell détruite.

    Et maintenant, Jon.
    Hmm… J’aimais déjà pas l’acteur durant la saison 1. Je l’ai trouvé mauvais cette saison. Je comprends pas pourquoi Jon prend un air étonné quand il transperce Qhorin. J’ai eu envie de lui dire : Ben oui coco, c’est ce qui arrive quand tu stick them with the pointy end. Ça tue.

    J’aurais préféré que la mort de Qhorin soit une sorte d’épreuve pour prouver la fidélité de Jon et sa bonne foi. (C’est pas comme ça dans le bouquin ? Me semble que si.). Et tant qu’à faire, j’aurais également aimé que Qhorin ne se fasse pas prendre comme un newbie. Tu parles d’un grand ranger… On se demande comment il a fait pour survivre avant.

    Une Llu est déçue.

    Arya/Jaqen bien par contre. Scène efficace. Un homme (et sa façon bizarre de parler) va me manquer.

    Oh, tiens, j’oubliais les costumes. D’accord avec toi pour Margaery (ortho ?), pas flattée par ses robes. Les Tyrell riches ? On dirait pas à première vue.

    Mais tu oublies Dany. Ses tenues… mais quelle horreur. La tenue de pouilleuse Dothraki était bien mieux que ce qu’elle porte.

    A part ça, vivement la saison 3. Je croise les doigts pour les Reed, hâte de voir Vargo « Goat » mais encore plus de voir les Dorniens (Oberyn !). Hâte également de voir plusieurs passages concernant Jaime et surtout Joffrey mais je ne sais pas si ça sera pour la saison 3 ça.

    Pour Mad Men : attends de voir le 512 ! (mais peut-être que tu as fait une faute de frappe et que tu parles de l’épisode avec Lane) Et vivement cet été alors ! Je me dis qu’il faudrait que j’essaie aussi. Mais pas sûre de pouvoir faire qqchose de bien.

  12. Je savais que j’oublierai qqchose. Le cri de l’Autre me faisait plus penser aux Nazguls qu’aux dragons. Je crois que ça a été dit sur ta page FB mais comme je peux pas participer à la discussion là-bas, je le répète ici ^^

  13. Tu vois, on parle de GoT, et de « Mad Men » dans le même commentaire et ce n’est pas un hasard. L’une des plus grandes qualités de « Mad Men » réside dans sa capacité à ne jamais brader de contexte historique et mental au profit des personnages. L’exemple parfait est bien celui de la semaine dernière avec Joan, qui se retrouve prise au piège de la misogynie de son époque. Ou celui de la pire scène de toute la série et de toute l’histoire de la télévision, remember avec son fiancé dans le bureau de Don, fiancé qu’elle finit par épouser parce qu’à cette époque…

    La force de « Mad Men » réside en partie dans sa posture consistant à faire réagir les personnages en fonction de leurs prédisposition culturelles et sociales, et pas comme les créateurs et spectateurs aimeraient les voir réagir. Parce que ce principe supposerait que nous leur prêtions des idées qui ne sont tout simplement pas de leur temps, mais du notre.

    Or, dans GoT, l’arc Robb/Talisa est justement composé sur ce principe : plaquer des pensées et des réactions qui appartiennent à notre culture, à notre époque. GRR dans ses livres évite cet écueil, principalement concernant le rôle des femmes, qui jouent au jeu des trônes, jouent leur vie, leur survie le plus souvent, avec les armes qui sont les leurs, toujours ramenées à leur condition de perpétuelles auxiliaires. Y compris chez des femmes de pouvoir comme Cersei, on peut voir que le fait de ne pas avoir ce truc en plus entre les jambes rend la moindre faute totalement impardonnable.

    En inventant une histoire d’amour et un mariage entre Robb et Talisa, D&D ont totalement bradé l’univers de GoT a profit d’un rebondissement qui n’est dicté que par notre grille de lecture contemporaine. Le résultat sera in fine le même que dans les bouquins, me direz-vous => fin du pacte avec les Frey, lesquels vont prendre assez mal que le roi du Nord préfère à une des leurs une noble étrangère / une noble issue d’une famille vassale des Lannisters.

    Mais de mon point de vue, et d’après les commentaires ici je ne suis pas la seule à le penser, cet arc amoindri considérablement l’aura de Robb. Donc ne sert en aucun cas son personnage. En plus de n’avoir strictement aucun intérêt au sein même de la série.

    Pour mémoire, celle-ci se déroule dans un monde médiéval. Un fils de grand seigneur, héritier d’une province, devenu roi, élevé pour diriger, pour guerroyer, ne peut pas avoir grandi avec pour idéal le mariage d’amour. Dans ce type de société, on ne conçoit absolument pas une union sous cet angle. C’est tant mieux si ça arrive, mais comme le dit Cat, l’amour se construit par le travail et le respect mutuel entre deux êtres liés par les circonstances de la politique et du profit et qui ensemble, construisent l’alliance entre leurs deux familles tout en garantissant la pérennité de leur lignée.

    Robb couche avec Talisa, ok. Mais l’épouse dans la foulée au motif qu’il l’aime, au secours. Les Frey ne se seraient pas offusqué d’une relation avant le mariage, et auraient sans doute fermé très fort les yeux sur une maîtresse royale, du moment que random Frey girl soit reine du Nord.

    Alors certes, Robb est amoureux et son honneur ainsi que sa légendaire droiture lui commandent d’épouser cette femme avec laquelle il a de surcroit couché… Boooon…

    Je persiste à dire qu’en effet, l’angle pris dans les livres est plus cohérent avec l’univers et comme tu le dis très bien, Llu, en dit long aussi sur l’honneur et le fait qu’il ne paye pas.

    Avec un prétexte aussi foireux, personne ne viendra plaindre Robb quand il se fera taper sur les doigts.

    Avec l’excuse de l’honneur, on peut continuer à ce dire qu’il a été con, mais pas qu’il a agi comme un gros benêt.

    J’ajouterais enfin que dans je regarde « GoT », « Mad Men » ou « Rome », je ne viens pas voir des gens et des idées du XXIe siècle se balader dans des décors d’époque.

    Sinon, me serais-je planté dans la numérotation des épisodes de « Mad Men » ? Possible, car en effet, je parle de l’épisode de Lane (et la formidable, géniale, redoutable Sally Draper => Kiernan Chipka et Maisie Williams devraient jouer ensemble un jour, se serait magnifique)

  14. 100% d’accord. Le personnage de Robb a été sacrifié au profit du personnage de Talisa, nettement plus moderne que la Jeyne du bouquin. Cette Talisa est plus proche d’une Ygritt ou d’une Margaery : des femmes d’esprit, émancipées, brillantes… C’est dommage, car en voulant rendre ce personnage de Jeyne plus intéressant, ils en ont fait un pur cliché d’héroïne de comédie romantique américaine.

    De plus, c’est pas comme si c’était un truc déjà vu des millions de fois : le jeune et beau prince charmant, riche (et par conséquent malheureux, car c’est trop dur d’avoir du pouvoir et des responsabilités et tout et tout), qui tombe amoureux de la jeune et belle paysanne, parce qu’il aime son caractère exotique, libre, innocent, pauvre (et par conséquent trop coooool !), mais leur amour est impossiiiiiiible car ils ne sont pas du même monde, mais tant pis car cet amour est plus fort que tout, même si ça doit conduire à la perte d’un royaume et la mort de milliers de personnes.

    Robb est un Roi « normal ». Il prend le métro et se marie avec une infirmière.

  15. Hail,

    bon j’ai lu un peu en diagonale le billet et les coms alors pardon si je pose une question qui a été soulevén, mais le big boss undead, il aurait pas un peu une tête de Benjen Stark ? faudrait que je revois le premier épisode mais la question m’a traversé la tête en le voyant..

    Sinon je suis globalement d’accord sur la scène pourrie de Dany qui laisse un peu sur la faim, j’avais même pas fait le rapprochement de la neige avec la venue de l’hiver …

    Sinon j’ai vraiment trouvé Théon très bon dans son discours, j’ai failli sortir ma hache et charger avant de me rencontre, qu’ils se foutaient bien tous de sa gueule une fois de plus …

  16. @ Run : Je n’avais pas fait attention à la ressemblance White Walker / oncle Benjen, mais je vous où tu veux en venir, petit filou ^^

    Aussi je préfère casser ton rêve tout de suite : aucune chance que cet Autre soit Benjen Stark, et voici pourquoi :

    Les Autres sont des humanoïdes, des monstres légendaires qui vivent au-delà du Mur depuis des millénaires et semblent avoir été là depuis l’origine des temps. On sait très peu de choses à leur sujet, mis à part qu’ils ont la peau blanche, sont froids, ont des yeux bleu lumineux, des armes translucides archi tranchantes, et qu’en général, en voir un signifie ne pas vivre assez longtemps pour pouvoir le raconter.

    Un des pouvoirs des Autres (ou White Walkers) est de posséder un genre d’aura qui fait se relever les morts. Ces zombies sont totalement sous leur contrôle, comme on a pu le voir lors de l’attaque des zombies dans Châteaunoir, lorsque Jon a sauvé les miches du lord commandant. Ces deux zombies ont été envoyés par les White Walkers pour tuer Jeor Mormont.

    Ces créatures, que j’appelle les zombautres parce que se sont des zombies créés par les Autres (voilà pourquoi ils ont les yeux bleu, eux aussi), sont très différents des Autres : ils n’ont pas de volonté propre, pas de super pouvoirs, pas d’armes cheatées et leurs maîtres s’en servent a priori parce qu’ils ne sont eux même pas très nombreux (et parce que ce pouvoir de nécromancie est tout simplement une arme de destruction massive).

    Les caractéristiques physiques des zombautres : teint pâle parce que leur sang ne circule plus et s’est retiré de leurs visages pour répondre à l’appel de dame gravité et venir se loger dans les mains et les pieds, ce qui explique pourquoi leurs extrémités sont noires. Seul le feu peut en venir à bout.

    Les Autres, sont quant à eux totalement insensibles au feu, mais comme l’a dit Sam dans l’épisode 17, détestent le verredragon qui est l’unique chose pouvant leur faire éventuellement bobo, dans le cas hypothétique et fort improbable où tu parviendrais à en toucher un.

    En résumé, les zombautres sont les serviteurs robots des Autres (ou White Walkers), lesquels sont au service d’un concept plus large que l’on appelle l’Hiver, celui de la devise des Starks, « Winter is coming ». L’Hiver bien que l’on en sache pas grand chose, n’est pas qu’une saison mais une manifestation assez velue d’une entité que personne n’est à ce jour foutu de définir. Enfin si, mais se serait spoiler ADWD tout en vous frustrant :p

    Ainsi donc, non, Jonathan le White Walker (il est tellement réussi que j’ai pensé qu’il méritait d’avoir un prénom) n’est pas Benjen Stark. dont le destin reste encore un mystère.

  17. Merci pour ce dernier billet ma Dame !!
    Je me suis bien marrée sur Jon/Miman comme d’habitude xD puis d’abord c’est Kit HaRington V.v (ouai ouai j’ai un faible pour sa face de poisson et son caniche agonisant :P) !!!
    En tout cas je te rejoins sur la plupart de tes critiques… Jon…Mimain…Robb… que de choses inutiles et loupées dans cette saison ^^
    Après avoir fais rire tout le monde autour de moi en faisant passer tes billets au marché noir !!
    C’est avec plaisir que je te retrouverais l’année prochaine je pense ^^
    Aller plus que 300 jours… je vais m’en aller finir A dance with Dragons pour oublier…

  18. Juste pour vous dire, hein, je ne disparais pas au-delà du Mur pendant un an, je suis tel un petit mestre toujours affairée à poster des billets à l’anneé, sur les corbeaux de l’internet.

    Sur GoT, je ferai le plus régulièrement possible des points d’info sur le casting, dès qu’il aura un peu progressé (on a déjà Shoren Baratheon, youpi, je n’attendais QUE ça….)

  19. Aie, ça fait mal aux doigts, promis je recommencerai plus … je dois dire que c’était assez flou pour moi ce qu’était les white walkers et les différences avec les zombautres.

    Je dois dire aussi que le duel Mimain – Jon est apparu incompréhensible pour des gens qui n’ont pas lu le livre, ça été sans doute un peu trop raccourci… et c’est vrai que dans la série, il y a du WTF! qu’est ce qu’il fou le vieux à péter un cable comme cela …

  20. AH ou j’oubliais, le mariage de Rob devant les 7 peut paraître WTF mais ça peut se défendre. Là ou il est, il n’y a peut être pas de Barral et je crois pas me souvenir qu’il y ai de prêtre pour la religion des vieux Dieux (ce qui est étrange en soi) … Donc je pense que ça peu se défendre, vu la précipitation du mariage, il fait avec ce qu’il a sous la main… Sur l’instant, ça m’a paru aussi étrange mais je pense que l’idée se défend.

    J’ai aussi trouvé ça dommage qu’une fois de plus, littlefinger soit aussi transparent dans ses intentions … Il passe vraiment pour un boulet dans la série

  21. Oui, l’idée des Sept se défend à mort, j’ai fait ma méga chieuse sur le sujet (même si je maintiens que la cérémonie mixte euh, bof bof, parce que tant qu’à faire une cérémonie, autant la faire bien, quoi…).

    D’ailleurs, tiens tu viens de faire une remarque très juste : la précipitation de mariage… Moi pas comprendre pourquoi faire si vite, justement. « Because I love her !!!! » => ah oui, je suis con, moi dès fois…

    T’inquiète pas pour les Autres et les zombautres, Martin n’est tellement pas clair lui-même qu’on a tous eu besoin, tôt ou tard, d’un point récap sur le sujet.

  22. Eh bien honnêtement merci pour tous ces billets sur la saison 2, que j’ai abordée sûre de moi et de ma lecture estivale des 4 tomes d’intégrale de GoT… avant de passer trois épisodes à n’y rien piger du tout (Stannis qui se tape Mélisandre, et puis quoi encore ?). Voilà qui me rassure, l’adaptation a été très importante. Du coup, ça ne me guérira pas de ma mémoire de bulot, mais ça me rassure, c’est aussi la faute des gens.
    Sinon c’était très drôle, ce qui ne gâche rien (saut ptet la nuit de mes coloc qui ont du m’entendre me poiler d’un bout à l’autre de la baraque).

  23. @ Gwenn : vous n’êtes pas la seule à avoir été surprise au sujet de Stannis/Mélisandre. C’était une relation implicite, un peu comme Loras/Renly, que le livre ne fait jamais qu’évoquer. Du moins jusqu’à ADWD, où on a carrément une affirmation de l’existence de leurs coucheries de la part de l’un des deux intéressés. Par contre sur la scène en question, ce qui m’a un peu dérangée, c’est le dialogue pour en arriver à la partie de jambe en l’air :

    « –I’ll give you a son.
    -Ah trop cool ! Vite, à poil ! »

    C’est tellement éloigné de l’idée que je me faisais de Stannis, que ça m’a vraiment gâchée la scène, qui est du reste bien joué, et qui se finit sur Mélisandre offrant Westeros à son Azor Ahaï préféré.

  24. Bonjour, merci pour ce magnifique billet, d’une très haute qualité humoristique.
    Une erreur tout de même qu’il faut corriger: E perricoloso sporgersi! Bien qu’il soit également dangereux dans certains lieu, de se pousser sois-même.

    Vous trouverez l’explication de cette fameuse mise en garde des « FS » à cette addresse, pour ceux dont la langue de Ballotelli n’est pas assimilé à du Klingon oriental

    http://youtu.be/9c3msiKVrMI

    Au plaisir de lire vos autres résumés et de vous suivre à l’avenir

    Amicalement
    Turel

  25. Merci pour ce commentaire, Turel, et pour la correction. On dirait pas comme ça, mais j’en ai fait pendant 3 ans, de la langue de Ballotelli de laquelle je n’ai visiblement pas retenu grand chose à part deux trois insultes et la bonne façon de dire « frAgola » :p

  26. Mais quel régal cette nuit !

    (je m’présente, je m’appelle comme c’est indiqué, j’ai découvert la série il y a 2-3 semaines, depuis je l’ai vue, puis le soir même du final saison 2, je suis allé acheté les intégrales au virgin, lu les 43556565 pages de « the great thyrion », vu 17 vidéos youtube, dévoré le wiki de la GDN et dessiné une carte des factions de westeros pendant le cours laps ou il y eut 5 rois).

    J’ai trop de choses à dire, je sens que ça va etre le foutoir, alors pour commencer, J’ADORE vos analyses des épisodes. Que je sois d’accord ou pas, peu importe, vous êtes drôle et connaissez le sujet, ça suffit.

    Tellement drôle d’ailleurs que je regrette qu’il n’y ai pas assez de billets. Si j’en avais le prhlorrouvoir, je vous enverrais dans un cachot boltonien avec obligation de faire un billet pour chaque épisode de Rome, Prison Break, The Tudors, Columbo, voire même Dallas (si.).

    Bon, en ce qui concerne les livres, je m’interroge, les lisez-vous en anglais? je trouve ça un peu risqué à moins d’être totalement bilingue. Ce qui, n’étant pas mon cas, je me rabas sur les traductions -oui, cette phrase possède une syntaxe ignoble. De même, pour la série…ah mais je voulais parler des livres.

    Oui, donc, j’ai lu dans un des billets que vous trouviez la matière « trop riche ». Je ne suis pas d’accord, j’aimerais que GM vive jusqu’à 100 ans pour étendre sa saga vers une taille balzacienne. J’adore l’es moments de Meereeen (même si, OUI, je me suis dis « traaa, mais dégage de ce bled pourri d’assyriens dégénérés »).

    (bon par contre, les POV sur Arya, Bran et Brienne m’ont ennuyé à mourir, d’ailleurs, je ne les ai lu qu’une fois fini les bouquins, ce qui m’a causé la perte d’éléments de surprise -un retournement de situation lors d’une bataille sur un mur, par exemple…)

    Sur la série, comme je n’avais pas lu les livres, et bien contrairement aux fans, j’ai été scotché par la scène finale des marcheurs blancs -surtout la gueule du cheval. Je comprend toutefois les réactions différentes de ceusse qui ont lu les livres.

    Grâce toutefois soit rendue aux producteurs de nous avoir évité ce p… de conflans, bled bâtard ni chaud comme le sud, ni endurçi contre le nord, soit dit au passage, et dirigé par une famille de tarés et de faiblards bien digne des Stark (oui, j »aime pas les stark, et je prouverais plus bas que j’ai raison.).

    Bref.

    Passons maintenant aux choses sérieuses, l’avenir politique du royaume.
    Vous avez avoué ouvertement votre allégence à cette dynastie même pas andale et allogène et tout des Targaryen.
    Bien. Faute avouée est à moitié pardonnée (mais ça fera 5 bouts de doigs quand même) (je pense là que vous avez deviné où và mon allégence).

    Alors je rappelle tout de même que les Targaryen n’ont RIEN de légitime.

    -Incestueux
    -à moitié tarés pour la moitié d’entre eux (ce qui fait tout de même 25%)
    -pas ouestriens
    -conquérants dopés au feu de dragon (trop facile, les lance armstrong de l’ouest)
    -des noms assez ridicules et impossibles à retenir -trop de y.
    -toute façon ils se sont viandés il y a 17 ans, affaire classée (même si la -charmante- petite dernière veut encore revenir au dopage des anciens temps avec ses trois vélociraptors pyromanes amateurs de barbecue)

    Alors, qui ?

    Les Stark ?

    MOUAHAHAHA

    Ces pécores tout droit sorti de Carmélide, adorateurs de platanes, anciens sacrificateurs d’enfants -on a gardé ces coutumes au nord du Mur), dois-je le rappeller, ont pour banneret notamment…les Bolton. Un commentaire est-il nécessaire, excepté « le mauvais ouvrier accuse l’outil » ?
    De plus, ce sont des quiches politiques totales. Et les pire, du genre Louis XVI, tellement en larme devant leur propre bonté qu’ils sont près à sacrifier des millions de vie pour sauver une fille-de (n’est ce pas, Ned?) ; à perdre une guerre pour une histoire de cul ; à dégarnir leur capitale pour sauver le bourg-en-bresse local ; à déclancher une guerre par le rapt d’un petit homme sur la foi d’une RUMEUR ; à user, façon targaryen, d’un dopage avec des loups grandis aux hormones ; à avoir une insupportable tête à claque en la personne de M. Snow ?
    Et en plus, cette famille s’affuble de surnoms ridicules, tels de vulgaires citoyens de Bevrerly Hills. Sérieux…. »ned », « cat », « rob », oh hé! on est en des temps médiévaux, Robert, Théon, Cersei, voire même Viserys (vyseris? traaaa) ça sonne plus classe !

    Enfin, et pour finir, ces gens sont des régionalistes séparatistes, du genre FLNC ou ETA. (cela dit, si j’étais au pouvoir, je leur donnerais, leur indépendance, qu’il le garde leur bled pourri ou il neige même en été).

    Ah non, en fait, j’ai pas fini : j’oubliais que le mépris de classe de M. Eddar Ball… Stark (regard de mépris sur Jaime qui a sauvé la capitale de la destruction, regard de mépris sur Robert pour la seule décision intelligente de son règne -zigouiller la Targaryen) a déteint sur ses sujets.

    J’en veux pour preuve le comportement IGNOBLE de ser Rodrik Cassel envers le Prince Théon de Pyke (oui, je change la traduc, car ça sonne mieux que Pyk).
    En effet, ce connard de maitre d’arme OSE traiter du haut de son mépris Théon, Prince de Pike & Seigneur de Winterfell de TRAITRE.
    Malheureusement pour lui, sans doute aveuglé par sa générosité, Théon (titres, etc.) ne lui balance pas dans les dents les 2 questions à poser à M. Cassel.

    1-Suis-je un Geyjoy ou un Stark ?
    2-En cas de désaccord, doit-on obéir à son père ou à son ami ?

    AHAH, alors les antithéonistes ? Qu’avez-vous à répondre à ça ? (et je passe sur les constantes humiliations que l’otage des Stark a du subir pendant dix ans…)

    Bon, après les esstrangers de Valyria, les pécores du chnord, passons un voile pudique sur le risible Renly (que, contrairement à bcp, j’ai trouvé dans la série, conforme au personnage, il ne m’a jamais semblé charismatique, et pi toute façon, c’est le cadet, point) pour en venir à la jet-set locale : les Lannister.

    Certes, Cersei est belle, Thyrion est drole, intelligent et humain, Jaime est…bon on sait qui sait, Tywinn a la classe (même avec ses problèmes intestinaux, partagés par Thyrion, merci M. Pycelle).
    Mais enfin…une dynastie qui parvient au pouvoir par le fric de ses actions dans des sociétés minières, je vous demande un peu…c’est pas classe, non? Sans parler de Jeoffrey. Ne parlons donc pas de lui, je me remercie.

    Les Dorniens ? Pas de vrais Andals non plus. Les Tyrrell ? Peut-on donner le pouvoir à une dynastie qui a le nom d’une écurie de F1?
    Les Arryns? LISA ARRYN? ROBERT ARRYN!!!!!!

    Non, que diable, non. STANNIS BARATHEON, what else ?

    -sévère mais juste
    -partisan de l’ascenseur social (M. Mervault)
    -inspirateur d’une religion bien pratique quand il neige et qu’il y a des MB (et qu’il fait souvent frisquet)
    -général hors-pair
    -sachant choisir son Conseil (M. Mervault bis)
    -une maitresse la plus sex de Ouesteros et d’ailleurs -bon ok, westeros…
    -héritier légitime, reconnu MÊME par M. Vertu, aka Stark

    alors oui, un bâtard est en route, mais ça compte pas, un roi peut divorcer d’une dinde incapable de lui donner un fils, telle une vulgaire catherine d’aragon ou anne boleyn ou…(j’ai oublié les autres) et épouser Mlle Mélysandre (ce qui est autrement plus classe, comme prénom, que « Cat »).

    Alors oui, Stannis n’est pas le premier pour la déconne, et alors ? Elle est drole daenerys du typhon de l’inbrulée du dragon du khal etc. ?
    Il est pas sévère lui aussi, tywinn ?
    Il est pas dans des trips religieux zarbi, Bran ?

    Bref, tous les points positifs de Stannis Ier sont établis, solides, alors que tous les arguments contre S.M. sont faiblards.

    VOTE STANNIS-DAVOS 302 !

  27. @ Colbert : C’est pas moi qui vous jetterez la pierre parce que vous êtes trop long ! (quand je pense au billet qui vient, un peu comme l’hiver, aussi long et chiant, je me dis que je me tire une balle dans le pied :p )

    Merci de ce commentaire en tout cas, et je vous garde quand même, malgré votre allégeance douteuse (personne n’est parfait, nous vous ramènerons plus tard à la raison, quand Stannis aura été purifié dans le feu de R’hllor par Daenerys l’Imbrûlée, le Prince qui fut Promis, Azor Ahai ressuscité (car je ne peux me résoudre à croire à ce que disent les flammes au sujet de ce dernier => caypaspossible).

  28. ahahaha, j’en étais sûr !

    Mes arguments sur Théon vs M. Cassel déchirent tellement que vous restez coise. (je sais pas si ça se dit, ça, mébon…)

    Quand à votre targaryanisme, allons allons…il faut d’abord répondre aux arguments du PS (parti stannisien), gente dame ?

    (bretonne? du conflans ilévilain ? du nord codunorien? du bief morbihannais? des îles de fer finistériennes?)

    (au passage, un truc que je déteste dans les îles de fer, c’est leur baptême. 1) l’eau de mer, c’est salé, ça colle partout et 2) EN PLUS, cette eau froide qui coule dans le cou alors qu’il doit faire à peine 10°, brrrr)

    (oui, j’aime la canicule, mais j’ai le droit, après 19,5 étés pourris à douarnenez ou brest)

    (dernière parenthèse promis, mais c’est chiant, ce blog qui promet de « se souvenir de moi sur ce blog » et qui ne le fait point!)

  29. La première question de Theon à Rodrick aurait été légitime et fort marrante si elle avait été posée. A la seconde en revanche, la réponse « Stark » était toute trouvée : « il faut obéir à l’honneur » => ils sont un tout piti peu monomaniaques avec ça, les mecs.

    Et non, les Îles de Fer c’est pas nul, les Fer-Nés sont rien que de foutus Vikings => ça roxx. Même s’ils ont les yeux plus gros que le ventre et qu’ils sont un peu foufous.

  30. @ Colbert: Au bucher l’hérétique qui ose remettre en doute l’avénement de sa gracieuse majesté: Mère des dragons, imbrulée, libéreuse des oprimés déficients du services trois pièces ET détentrice d’un nom avec un Y (total respect juste pour ça, c’est pas facile à porter un Y, surtout avec autant de classe)

    Comment peut-on aduler de la sorte un Danton de pacotille qui délégue toute ses basses besognes à d’autres (au moins les Stark, Ned et Rob, ainsi que Théon appliquent eux même pas de manière très prorpre ni ef… les sentances de mort qu’ils profèrent)?

    Pour ce qui touche à l’allogène, allez voir mon collègue qui saura vous conseiller les modèles les plus économiques… oups je fais fausse route… Bien que précédant la venu de ce cher Aegon, les Andals et les premiers hommes ne sont pas originaire de Westeros non plus! alors sans rentrer dans un débat nationaliste cher à JMLP, c’est quand meme la croneille qui dit que ses ailes sont noires au corbeau là!!! Dans cette vision des choses seuls les bouffeurs de grenouilles mériteraient de s’écorcher le fessier sur le trône D’aegon, monteur de dragons et de ses soeurs.

    Enfin At least but not last: cette adorateur de rhaaaa alorsonselafaitcettebataildeboulesdeneige devrait reconnaitre comme souveraine celle qui monte les dragons, car qu’est qu’un dragon, noble animal cracheur de feu, que l’allégorie vivante du dieu rouge himself (religion allogène et importée s’il en est)

    Voilà pourquoi un apprentit esthèticien, meme pas fichu de faire correctement une french manucure sans saloper le boulot ne pourra jamais monter sur le trône de fer!

    PS je vote aussi pour enchainer LaDame dans une géole, du moment qu’elle a une connexion internet, un téléviseur et l’integral de PERN pour nous pondre d’autres billets du même accabit

  31. meuuh pfff, M. Turel, et QUI madame peroxyde va trouver comme premier min..comme main ?

    varys ? supeeer. Un ennuque sournois, gras et lui aussi essossien.
    baristan ? supeeeer. Un vieux ringard.
    jorah ? un esclavagiste? Classe !

    non, vraiment  : STANNIS-DAVOS 312 par rhllorr (maître de la lumière ET du gargarisme)

  32. « PS je vote aussi pour enchainer LaDame dans une géole, du moment qu’elle a une connexion internet, un téléviseur et l’integral de PERN pour nous pondre d’autres billets du même accabit« 

    => Bande de malades :p

  33. comme main, elle pourra toujours se servire de celle de Jaime (oui c’est méchant) ou du moins celle de Tyrion, si il est toujours vivant… j’en suis qu’à la moitié de ASOS (et je ne sais toujours pas où est Baristant, quoi que maintenant je m’en doute un peu merci pffff)

    LaDame tu préfères les cellules fraiches et humides de Vivesaigue ou celles plus chaudes de Peyredragon?
    A moins que la hauteur des cellules céleste des Eryées conviennent plus pour laisser voler ton imagination?

  34. toute façon, au moins avec RHLOR, t’aura pas froid.

    (hey les mecs, sans déconner, vous trouvez pas que les deux seules thèmes musicaux qui déchirent dans la série, nonobstant le main them, sont ceux de mes deux chouchous, stannis et théon?)

  35. voici une affiche qui pourrait plaire à La Dame : http://25.media.tumblr.com/tumblr_m

    (« oooh, vous les targaryens vous vous croyez tous si supérieurs, hein? Vous savez ce que serait devenue votre île sans les troupes du bon vieil oncle Tully ? LA PLUS MICROSCOPIQUE PROVINCE DE L’EMPIRE GHISCARI ! »)

  36. AH ah ah vous m’avez bien fait rire avec ces petits commentaires! J’avais pris un peu de retard. Mais j’ai bien apprécié ce petit enthousiasme tout fou et passionné mon cher Colbert.

    Enfermé la Dame, avec Pern, n’est ce pas une punition quand même?

    Les arguments néoTheonistes me paraissent un peu léger. D’après les dire Théon aurait plus été élevé comme un fils que comme un otage, surtout qu’étant venu enfant, je pense que l’amour familiale doit un peu s’estomper et puis Robb c’est son pote alors on ne peut mettre son revirement que sur une bravade de rébellion d’adolescent boutonneux qu’il est censé être dans le livre …

  37. M. Run, je renifle en vous la fétide odor d’un starkyste (et outch! ça fait mal.)

    Sachez M.Run, que le théonisme n’est pas léger. Mais comme je ne voudrais pas squatter le logis de La Dame (même si celle-ci prend des vacances en irlande -une crachin-addict, ou alors elle vit dans un micro-climat du morbihan), vous allez me forcer à m’inscrire sur le forum de la GdN, bien que cette démarche m’effraie (z’ont l’air cruels, les frères modérateurs).

    Ah, vous allez en avoir, du néo-théonisme, et du stannisme aussi, rogntudjrhllor !)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *