« Allo Houston, on a Mickael Bay. »

J’espère que vous avez remarqué combien ce blog ne cesse de chroniquer toujours plus de films de qualitay. « Tron Legacy », et maintenant « Transformers 3 », que du chef d’œuvre intemporel à quintuple niveau de lecture et sous texte engagay pôlitico-social.

Puisque j’ai la personnalité d’une huître creuse du bassin d’Arcachon (cay pas bon, mangez plutôt les huîtres bretonnes), je m’étais laissée entrainer, il y a de cela moult éons (je ne veux pas me souvenir de la date), dans une séance de « Transformers », gloubi boulga à budget saturé de brouzouf raz la pellicule sans scénario, sans direction d’acteurs, sans lisibilité et monté par un épileptique.

GG epic win de Michael Bay en moins de 10 minutes : gros film de mayrde, et je pèse mes mots et leur vulgarité avec. Ce film ne mérite de toute façon pas mieux.


Michael Bay : la passion du bon goût.

Mais le pire était à venir, quelques années plus tard, lorsque la même personne que précédemment, profitant de mon -12 en charisme, m’entraina à nouveau dans une salle obscure pour mater « Transformers 2 », film dont la durée avoisine les 11h32, et dont le climax torché en 2mn58 m’avait donné l’envie de quitter la France, l’Europe, le monde libre, pour rejoindre la gentille famille de Mouhamar, taliban établi dans la vallée d’Ajdar où il n’y a, garanti sur facture, aucun cinéma susceptible de diffuser un jour « Transformers 3 » et où mon petit cousin ne viendra jamais me chercher.

Damn you, petit cousin…

Et puis, et puis, et puis…. Il y a eu la Grande Conjonction Cosmique. Michael Bay entrant en alignement avec James Cameron pour pondre le « film en 3D ultime« .
Oh. God.

Car on peut dire ce que l’on veut de Michael Bay et de son cinéma (redneck vulgaire putassier racoleur crétin les qualificatifs me manquent), s’il ne sait toujours pas faire la différence entre un bon et un mauvais scénario, un bon et un mauvais cadreur et surtout, un bon et un mauvais monteur, Michael AIME son job.
Peu importe que son cinéma soit imbuvable et souvent irregardable pour délit d’image stroboscopique, son cinéma est franc, assumé, entier et surtout, soigné.

Un film de Michael Bay, çà s’identifie dans la seconde. L’image lisse et toujours trop chiadée dans les contrastes qui donne immédiatement l’impression de regarder une publicité pour l’Amérique, les cadres saturés composés comme des sons et lumières (no impro, serious business), et des explosions comme personne d’autre ne sait en faire. Cà fait des années qu’AC/DC essaye d’atteindre le niveau de Michael Bay, mais les mecs, y’a encore du boulot…


« We salute you ! »

Ce gros malade épris de classe et d’awesomeness, lorsqu’il annonça vouloir réaliser « Transformer 3 » en 3D (après avoir juré ses grands dieux le contraire : « We cant’ just shit out a 3D movie« ), fit légitimement frémir Iron Jim, empereur de la 3D, Grand Prêtre du relief stéréoscopique et accessoirement, ayatollah autoproclamé de l’éthique « Cameron-Pace ».

Sentant le cataclysme venir, Big Jim vint un beau matin frapper à la porte de Michael Bay pour lui expliquer que bon, t’es gentil Mickey, mais t’as pas deux images réalisées sans shaky cam dans tes films surdécoupés par un kangourou parkinsoninen atteint du syndrome Gilles de la Tourette donc j’ai comme un mauvais pressentiment, vois-tu.
Mais comme tu es sympa et que tu as défendu l’éthique de la 3D ET surkiffé ta race « Avatar », je ne resterai pas indifférent à ta noble quête et t’assisterai dans ta sainte tâche.

« Awesome ! » répondit Michael Bay, et ainsi fut fait.

Dès lors, imaginez : un fou furieux de l’entertainement bête et méchant, transformant chacun de ses films (y compris « Pearl Harbour ») en parc d’attraction de mauvais goût saturé de biatches et de gay jokes jusqu’à la glotte collaborant avec l’un des plus grands réalisateurs de la planète de tous les temps (moi aussi, je sais faire dans la mesure) pour produire ce qui s’annonçait dès le départ comme l’expérience ultime du cinéma 3D.

Dès avant l’arrivée et l’influence pernicieuse de mon petit cousin, mon choix était fait.

Et je basculai dans l’abime…

Tranformers 3 : la classe.

Portée deux épisodes durant par l’auguste fessier et l’opulente poitrine de Megan Fox, la saga « Transformers » perdit au tout début du tournage cet atout majeur de sa narration, toujours au service des plus bas instincts de ses messieurs , comme le prouve avec charme et élégance, ce premier plan de « Transformers 2 » (je vous laisse admirer, autant de distinction me laisse sans voix) :

Mais, las, la belle Megan quitta le navire, pour une sombre histoire de nazis, de boobs et d’egos mal placés (personnellement, je n’ai rien compris), abandonnant aux affres de l’absence tous les lecteurs passionnés d’ FHM.
Pour remplacer une paire de seins, Michael Bay choisit une paire de lèvres nommée Rosie Huntington Witheley, et qui est vraiment très distinguée :

On sent tout de suite que le film va atteindre des sommets jamais égalés avant. Et on ne se trompe pas, car passée d’intro, Michael Bay nous offre un plan d’ouverture renversant, au sens propre, puisque consistant en une contreplongée sur le boule de Rosie Machin. Aaah, c’était donc çà la face cachée de la Lune ?
Voilà, tout est dit, je sens que j’ai déjà envie de sortir de la salle, c’est fabuleux.

Rentabilisée un max, voilà ce qu’elle est, la mannequin lingerie. Comme le personnage de Megan Fox, le sien ne sert à rien, mais il est inspecté sous toutes les coutures. Je pense que Mickael Bay a désormais testé tous les plans et angles possibles et imaginables pour filmer avantageusement une poitrine, une paire de fesse, des jambes interminables, bref, pour flatter ostensiblement la rétine du mâle dans la salle.

La femelle, elle, se sent un peu mise de côté, déjà parce qu’un corps pareil, même pas en rêve elle en aura un d’ici les 20 prochaines années et qu’en plus, pour se rincer l’œil, elle n’a que Shia Laboeuf et John Malkovich, soit rien (pas un seul petit plan torse poil du seul mec potable de cette trilogie, Josh « Emperor of the Mickeys » Duhamel. Un scandale…).

Transformers 3 : principe narratif et enjeux scénaristiques => je lol.

Un seul scénariste sur « Transformers 3 ». Non, vos yeux ne vous abusent pas, il était seul. Incroyable. En général pour accoucher d’une purge pareille, il faut se mettre à plusieurs, minimum trois, défoncés au crack dans la cave d’une villa hollywoodienne à écouter sur Sum 41 en boucle tout en buvant de la tequila frelatée.

Remarquez, il était peut être défoncé à la tequila et au crack dans sa cave à écouter Sum 41, Erhen Kruger (le frère de Diane et Freddy, sans doute), je n’en sais fichtre rien, mais il nous a rédigé là une belle daube à la hauteur des deux précédents opus.

Résumé :

Les Autobots qui sont de gentils Roumains de l’espace sont une nouvelle fois menacés par les Deceptitrèscons, vils robots bien vénères leur race (bien que l’on ne sache pas pourquoi) qui ont décidé de venir réparer leur planète sur la nôtre, un peu comme si on était un genre de Carglass galactique.
Pendant ce temps, Shia Laboeuf et sa bimbasse courent partout en gueulant comme des putois, poursuivis par John Turturro et Frances Mc Dormand (on les comprend, çà fait très peur) tout en essayant de démolir les mikados de Megatron et son nouveau BF4Ever, Sentinelle Prime.

Génial, c’est comme « Harry Potter » : point A et hop, point B, et surtout « ne vous prenez pas la tête avec la caractérisation des personnages ou de l’émotion, c’est pour les tarlouzes ». Ainsi parlait Mickael Bay, qui réalise ici sa grande œuvre.

Transformers 3 : chef d’œuvre pasolinien ?

Ne dire que du mal de « Transformers 3 » c’est trop facile. C’est surtout oublier que Mickael Bay s’y est amusé comme un fifou avec un beau jouet tout neuf : la 3D.
Alliée au numérique, elle s’avère ici d’un usage bénéfique sur le réalisateur le plus awesome de la planète (autoproclamé) qui décide, là comme çà, dans vos faces, de pondre des scènes d’action lisibles.

Incroyable. Pour qui se souvient encore avec horreur du combat Optimus vs. Megatron dans la forêt (« Transformers 2 ») sentant à cette simple évocation la nausée revenir, « Transformers 3 » est un pur objet de délice.

Envolée la shaky cam, disparu le surdécoupage du monteur kangourou, « faites-moi péter des explosions partout et des ralentis que même Zack Snyder n’oserait pas, je veux qu’on les voit mes robots ! »

Et pour les voir… Des transformations complètes, même pas dissimulées à demi par un élément de décor comme dans les volets précédents et ce au repos, en combat, bref, tout le temps, partout…

Il était temps d’exploiter le concept « Transformers », me direz-vous et vous avez bien raison. Bon, n’allez pas non plus vous monter le bourrichon avec ce que je raconte, le montage est toujours foutraque, on a du mal à se repérer dans l’espace et l’action n’est finalement sauvée que par la volonté de Mickael Bay de mettre en valeur ses images dans chacun de ses plans.

Cà n’a l’air de rien, mais c’est tellement reposant… « Transformers 3 » est le premier de la série à ne pas m’avoir fait craindre la crise d’épilepsie au bout de 10 minutes de métrage.

« Transformers 3D ».

Alors parlons-en un peu de cette 3D tant annoncée comme étant l’expérience ultime en la matière. Trêve de suspens : çà surbutte.

Bay pousse clairement le procédé dans ses derniers retranchements, sans en faire des caisses avec des projections d’huile de moteur dans le visage du spectateur (après certaines scènes d’une finesse confondantes du 1et du 2, c’est ce à quoi je m’attendais à demi…)mais bien en proposant un relief stéréoscopique digne de Maître Cameron dont le padawan Bay s’est avéré être un elève doué et respectueux.

Mickael Bay aime le cinéma, sa technique, les délires qu’il peut offrir et cela se sent plus que jamais dans ce film décérébré mais visuellement incroyable.
Il est clair qu’il vous faut fuir à tout prix les séances à plat, sous peine de passer à côté du seul intérêt de ce film qui reste bien le relief somptueux, trouvant sans cesse sa pleine justification.

L’ouverture (meilleur passage du film, retraçant la conquête spatiale vue sous le prisme de la guerre entre les robots) utilise déjà la 3D à plein, avec entre autre de sublimes scènes d’Apollo survolant la Lune, sans parler de celles sur Cybertron.
Le final dans Chicago avec de nombreuses scènes de vol m’a carrément rappelé les sensations de « Dragons », avec cette impression de suspension parfaite.

Aucun arrière-plan flou à de très rares exceptions près, chaque élément du décor dans toutes ses dimensions est employé dans le cadre. Et pour ce qui est de la composition des cadres, Mickael Bay a des leçons à donner à pas mal de réalisateurs. Un grand malade, voilà ce qu’il est. Un grand malade dont je n’imagine même pas le potentiel s’il avait eu du bon goût et/ou du talent.

Transformers 3 : l’âge de raison ? Fuck it.

Annoncé plus grave et plus sérieux que les précédents, « Transformers 3 » évite effectivement les scènes de pseudo humour pour redneck. Enfin évite… Il ne les multiplie pas. Parce qu’on doit tout de même se cogner les parents du héros, ou une séquence durant laquelle John Malkovich se fait chatouiller par un Tranformer, ahah, mais c’est tellement drôle que j’en ai presque une hémorragie interne à force de rire.

Ceci étant dit, John Turturro n’est pas surexploité et la présence d’Alan Tudyk en garde du corps hollandais, contre toute attente, allège l’ensemble. Ou alors c’est uniquement parce qu’un mec qui parle avec un gros accent allemand, çà me fait toujours rire. J’aurais trop adoré l’Occupation en fait…

Transformers 4 ?

Une trilogie, çà suffit.
Un adage que l’on n’applique pas assez souvent.
Mickael Bay commettra-t-il la même erreur que George Lucas en rempilant sur une franchise qui ici, a très clairement atteint ses limites ?

Il serait surtout temps pour lui de passer à autre chose désormais. Peut-être un gros film de guerre en 3D mais uniquement composé de séquences de combat, sinon, on va se retaper un truc comme « Pearl Harbour », et l’humanité n’est vraiment pas prête pour çà.

Note : */* (Et oui, dans ta face, « Harry Potter », fallait avoir au moins le fond, ou la forme)

Un commentaire Ajoutez les votres
  1. Chère Dame,

    J’ai découvert ton blog l’an passé, un hasard total. Je l’ai ensuite perdu de vue (changement de pc, etc. ….). Et je me suis dit que ce serait dommage de ne pas profiter à nouveau de ton regard sur GOT qui m’avait tant fait rire l’année dernière.
    J’ai donc secouer Google en long, en large, en travers (surtout en travers), et me voilà. Je ne suis pas déçu, rien que pour la tour de Pise.

    J’ai bien aimé cet épisode, plus posé et travaillé en apparence que plusieurs de la saison 2 : ça m’a rappelé ce bon vieux temps où Gros Robert et Brave Ned discutait tranquillement sur la Route royale en picorant des raisins. Espérons que ça gage une montée en puissance efficace.

    Avec Barristan et Jorah, Dany va avoir son lot de regards guerriers mélancoliques et vaguement moralisateurs autour d’elle. Prometteur.

    Au plaisir de te lire, donc.

    Vlad

  2. NooooOOOoon, pas de scène tranchante T_T
    Ton gif m’a tué. Je ne suis pas très sûre de vouloir voir cet ep’. Ils ont épargné Tyrion quand même, j’ai le droit de rêver un peu, hein ?
    … Oui je sais, moi aussi j’ai décortiqué la bande annonce, il me semblait bien avoir vu la tête décomposée d’incrédulité et de terreur de Jaimichéri, donc je sens que je ne vais pas… y couper. (Dans le bouquin, c’était assez énorme comme scène, j’ai quand même hâte de voir ce qu’ils vont en faire)
    Enfin, je suppose que ce sera le prix à payer pour voir sa jolie petite gueule de bad ass plus souvent à l’écran :’)

    Aller, à la semaine prochaine, et merci pour ton supers billet, ça m’a fais beaucoup rire comme d’habitude. Quel plaisir de te retrouver en débréfing après chaque ep, c’est presque comme une double dose de GoT 😉

  3. @ les deux du dessus : ben c’est également un plaisir pour moi de retrouver GoT, et puis tous ceux qui laissent des commentaires ici.

    J’espère que la qualité de cet épisode présage de celle de la saison tout entière. En tout cas, pour l’instant, j’apprécie le côté « dégraissé » de « Valar Dohaeris ». Si on pouvait avoir moins de scènes inutiles (cf Les Chroniques du Palais des Mille Fleurs) ou d’arcs moisis (cf. La Geste de Dame Roz), tout le monde s’en porterait mieux. Reste quelques scories de la saison passée, comme, au hasard, Talisa, mais elle ne devrait plus réellement poser de problèmes à présent.

    Sinon, je suis la seule à m’inquiéter un peu la rapidité de la mise en place de l’arc de Dany cette saison ? Parce que bon, c’est pas qu’on soit dans le même cas que la saison dernière où il n’y avait pas grand chose à raconter, mais le tome 3 n’est pas spécialement super mouvementé non plus pour elle, du coup, je m’interroge. Si ça se trouve, on ne la verra pas du tout la semaine prochaine. Daenerys une semaine sur deux, se serait largement suffisant, en fait.

  4. Un bon épisode d’expo , bon je vais être charitable pour le prologue on va dire qu’ils ont pas voulu y aller trop bourrin dés le début d’où cet écran noir frustrant ( oui je suis un eternel optimiste ). Optimisme toujours je suis sur que Pétyr Baelish va nous étonnez sisi ses grands déballages ne sont qu’un écran de fumé pour…Pour….Euh…Moi aussi je veux un poney ! (et une Margeary en peluche qui dit yes i can quand on appuie dessus)

    Bref une bonne intro , la suite , want , de suite , 😀

  5. Après avoir Brasser myself pendant presque un an à attendre. Me voilà joie et euphorie tel un enfant sur un tourniquet lancer à pleine vitesse plein d’insouciance.

    Enfin le billet tant attendu, presque autant que l’épisode en lui-même, avec des critiques drolesque, des lolshots übergeil et de jolis animaux qu’on rêve de tenir sur son bras lors de randonnée en bâteaux.

    Alors départ pour mes petites remarques. Avant tout précisons que j’ai regardé dimanche soir Silent Hill 2 avec Ned Stark et Jon Snow où les origines sur la naissance de Jon nous étaient comptée, dans le film jon étonnement fait… la moue, n’arrive pas à emballer l’héroine et ne sait pas quel bout il faut enfoncer.
    Bref un film d’horreur avec Sean et Kit se transforme immédiatement en grosse rigolade surtout lorsque Sean disparaît avant la fin du film (une constante me dit-on).

    Donc je disais départ pour la chronique dans un désordre total:
    Dany: A bord de l’unique II (j’étais pérsuadé que tu n’allais pas le rater ce bâteau) joue au bon véterinaire avec ces dragons (moi aussi je veux je veux je veux!)
    Pas de scène nocturne avec sa chère chauferette (c’est ça de la cloitrer dans un coffre fort!) mais par contre une vue à couper le souffle d’Astapor (en fond d’écran ça va le faire terrible), directement suivit par une visite avec Mimi et l’affreux 1.
    là je suis déception sur le climat de la ville, le choix de tournée en fin de soirée avec du vent et des longues ombres enlève cette ambiance suffocante que je m’attendais trouver. Idem pour les Immaculés: c’est quoi ces taffioles qui portent des armures? et elle est où la tresse Dothrakis en haut de leurs lances?
    Après le coup du une fois je te soutitre le haut valyrien une fois ben non tu te contente de la traduction de Mimi, après tout elle est là pour ça et laisser espérer le spectateur à des boobs scènes.

    Port Réal: beaucoup de peine avec l’actrice qui joue Maguy, ses yeux me reviennent pas, elle me crispe sans rien faire. La voix de sansa me donne envie de lui plonger la tête dans la Néra pour voir si elle appérçoit un U-boat et qu’elle m’en racconte l’histoire. Roze la Prostiputska a prit du poids? une faute professionnelle et une grossesse non désirée? Elle loin la jolie fille qui faisait chavirer les coeurs de Winterfell.
    Une question qui me reste en travers de la gorge… mais que fait encore Bron à Port Réal? n’est-il pas censé se préparer à pouponner le futur petit Tyrion de La Néra et épouser lady Tenda?
    Tyrion Vs the reste of ze world. grandissime, badasse à souhait tout en étant touchant dans ses peurs et son désespoir. On pouvait lire toute les envies de meurtre dans son regard face à son père. Et que dire lorsque Tywin l’arrete sur le seuil de la porte? j’ai adoré comme il quitte la pièce après le deuxième mot sans même avoir à écouter la fin de la phrase (putain ça sent le vécu avec ma mère…)

    Harrenhall: j’ai rien panné à l’intrigue. Robb veut en découdre, mais finallement il n’y a que des gars du Nord mort et pas un seul Lannister… hein quoi? on me dit sur le site de la gardedenuit que la montagne à zigouiller les prisonnier nordien avant de quitter les ruines!!!! Ok merci, mais ça aurait été bien de nous l’expliquer parce qu’a force de nous prendre par la main pour tout ce genre de subtilité on risque de ne plus avoir l’habitude de les comprendre!

    On continue vers le nord et on passe à Davos sur son caillou: bien traîté, mais j’ai trouvé trop mécanique comme plan: réveille, main coupé en protection du soleil, vision d’un bateau, appel à l’aide, arrivée du cannot, cabine du capitaine, débarquement à dragonstone, entrevue avec le roi = prison… what else.
    sinon je voyais dragonstone plus comme un gros phare sur une île, très simple très spartiate, très stanis quoi. le château là me parait super luxueux (sauf le temps, je ne pourrais vivre qu’à Dorne moi)

    Finally Iceland, et ses glaciers, Iceland et ses sources d’eau chaudes, Iceland et Jon qui fait la moue face aux sauvageons et à sa choucroute enneigée.
    Si Ygrid est fabuleuse avec son aire narquoi, j’ai trouvé Tormund trop petit (je veux sheamus à la place en rouquin super puissant) et Mance… loin de l’image que j’en avais. Je l’imaginais plus avec la coupe de Jon mais en poivre et sel et surtout une petite moustache un genre de Roland Magdane mais en plus ballsé.
    Et où se trouve madame Ryder là-dedans?

    enfin Sam et fantôme et lord Mormont et la non bataille d’entrée.. je veux dire 3 flashs illuminés par des torches et des ombres qui se battent entre eux c’était si chère que ça à faire??? prions pour qu’on ai des flash-back alors durant la suite de la saison 3. parce que c’était totalement WTF.

    Voilà c’était le point de vu d’un homme qui regrette la disparition de la série d’un homme et de sa façon de parler. Peut-être qu’un homme se trouvera du coté des iles de fer avant la fin de la saison…

    On se revoit dans 7 jours^^

  6. @ ILDM : comme toi, je choisis la charité pour le prologue. Si ça se trouve, au prochain épisode, on aura le droit à une chasse Garde de Nuit / White Walkers. Il faut un Egorgeur, de toute façon.

    @ turel : quoi ? Sean meurt dans « Silent Hill 2 » ? Alors que contre toute attente, il avait survécu au premier (beh quoi, Sean Bean qui ne meurt pas à la fin d’un film d’horreur, ça a de quoi surprendre, non ?)

    D’accord sur l’ambiance dans les rues d’Astapor. Autant le plan large avec la Harpie était efficace, autant le passage sur le quai fait un peu pauvre. Et puis on voit clairement que ça a été tourné à Port Réal Dubrovnik, ça aussi.

    Bon moi j’adore Natalie Dormer. Donc je n’en dirai pas de mal. Ses petites moues vont à merveille à ce faux jeton de Margaery et puis elle a un jeu assez fin qui est appréciable. Comparé à Lena Headey par exemple… Elles sont très intéressantes à regarder jouer, chacune dans son genre.

    Roz a pris du poids depuis l’année dernière, d’où l’absence de scènes de nu l’impliquant depuis la saison 1 j’imagine. Mais là justement, avec la belle robe, je trouvais qu’elle était bien mise en valeur (c’est un peu la Joan Holloway de Westeros, cette fille).

    Ouais, sur Harrenhall, pareil : mais quoi le fuck me suis-je dis avant de me souvenir que si, Tywin était parti et que la Montagne aussi, même qu’il avait fait le ménage avant. Par contre, j’ai découvert en fouillant le casting un truc affreux : Varshé Hèvre n’existe pas dans la série 🙁 Du coup, je me demande comment ça va se passer pour vous savez quoi. Bref, hâte de voir comment ils vont se débrouiller pour faire retomber tout cela d’aplomb.
    Peyredragon me parait surtout humide en fait (ça pouvait pas vraiment être spartiate, c’est targaryen, ces gens là aiment en mettre plein la vue :p ). Je vois mal la différence entre ça et les Îles de Fer. A part le décor mural… Et Mélisandre. Sinon, Stannis et Balon s’entendraient sans doute super bien. Ils se feraient la gueule à longueur de journée en se balançant des horreurs à la figure. Le pied.

    Par contre alors là MERCI BIEN pour l’image mentale Mance = Roland Magdane. Dire qu’hier j’ai tué le Roi Liche avec un mec qui imitait Patrick Sébastien sur chaque action. Y’a là un genre de cohérence thématique assez bienvenue :p

    Je ne sais pas si un homme n’est pas déjà rentré à Braavos, attendant une fille dans son temple. Mais se serait fun si en effet, on le retrouvait dans ce quelque part, dans quelque temps….

  7. Pardon au famille tout ça pour l’image de Roland Magdane, mais c’est juste par rapport aux cheveux et à la moustache, après faut lui durcir tout les traits et surtout l’empecher d’ouvrir la bouche… quoi que peut-être qu’on aura enfin un autre gimick de notre noiraude préférée^^

    Pour Sean Bean effectivement il survit aussi dans Silent Hill 2, on le retrouve dans les dernières scène enchainé attendant le coup de grace de Sir Ilyn Payne… oups non pas là, déjà qu’il doit se farcir les moue de Kit prisonnier à coté de lui, je me demande si il n’as pas maudit pour une fois le script qui l’a fait rester jusqu’au bout hihi.

    Je viens quand même avec une bonne nouvelle, si la chèvre n’est pas castée, les brave compaings eux seront bien présent, mais sous les ordre d’un certain Locke

    Donc un accident d’Arack aura bien lieu et Qyburn jouera effectivement les couturières, contente?

  8. @ turel : Ouais, j’ai vu pour le nommé Locke…. Mais je voulais mon Varshé ! Je voulais le « Saphiiiiiiiir !!!! » et la réplique explicative qui suit « Je voulais l’entendre dire « saphir ».

    Mais je saurais faire le deuil des Pitres Sanglants en échange d’une Confrérie sans Bannière. Je suis pas difficile comme fille.

    Tiens, en parlant de couturière, on aura eu un vague aperçu de la cousette, cette semaine.

    Hmmm, je sens qu’on en dit trop. Beaucoup trop…

  9. Ah enfin le retour de GOT !
    Que dire sinon un grand plaisir de retrouver ces personnages que l’on adore.
    Sur l’épisode en lui même je suis plutôt d’accord avec les commentaires précédents.
    Comme attendu c’est un épisode d’exposition mais je l’ai trouvé bon, j’ai pas vu le temps passé. Meilleur par rapport aux débuts des saisons précédentes.
    L’augmentation des budgets se voit à l’écran avec des fx très réussis mais toujours aussi peu de combats d’ampleur.
    La semaine prochaine brienne-jaime et arya seront la, deux storylines que j’ai hâte de voir.
    Et biensur merci à la dame pour ses recaps d’épisode toujours aussi drôle.

  10. Joie. Bonheur. Félicité. La saison 3, une dizaine d’épisodes, DONC une dizaine de billets de la Dame.

    Dites donc, Dame,  » Daenerys une semaine sur deux, se serait largement suffisant, en fait. »

    Dans mon souvenir, vous étiez une vile targaryaniste !

    (oui, Davos est « chiant », mais c’est total raccord avec son -et mon- roi, non? Pour la gaudriole et le weird sex, y’a Mélisandre).

    Complètement d’accord sur Kit. Je tremble à l’idée que GRRM (ou GRRRM, me souviens jamais) lui accorde trop d’importance au final.

    Je termine ce commentaire par un aveu de ringardise, je le crains : mais c’est quoi, bordel, un CGI???

  11. un stanissien… ne serait-ce pas Colbert le pseudo perdu?

    Anyway, le CGI c’est le mal!!!!!! (pire que la gardedenuit et ses spoilers anarchique) pour tous les puristes des star wars 70’s et pour les premiers fan de Star Treck (ou l’époque dorée des Fx quand il suffisait d’une pince à linge peinte pour faire croire que c’était l’Entreprise)
    CGI = Computer Generated Imagery ou images générées par ordinateur comme pour le film Avatar.
    c’est ce qui te permets de voir un dragon à l’écran et te demander si dans le zoo de ta ville tu le trouvera au rayon oiseau ou au rayon reptile… alors que néni: le dragon étant au sommet de la pyramide allimentaire c’est lui qui nous mettrait dans des parcs pour se repètre de notre chaire.

    Gloire au Feu et au Sang, gloire au Targaryens, gloire à l’imbrulée, gloire à Drogon trop choupiiiiii oups pardon me suis encore emporté (j’ai regardé une fois de plus l’épisode hier soir)

  12. @ troudemémoire : non mais je suis targaryenne et je le reste, dans le verbe et dans le geste, mais j’ai simplement le souvenir douloureux de l’année dernière où je ne supportais tellement plus Daenerys que j’aurais en effet préféré moins la voir plutôt que de supporter un énième « Wherearemydragons!!!??? » La qualité prime sur la quantité.

  13. 3e année que je suis vos chroniques chère Dame. Et je prend la décision cette année de poster un commentaire pour vous remercier chaleureusement. C’est un régal de vous lire, équivalent à celui de voir l’épisode de la série. Content que MadamelaministredubienmoralculturelFilipetti n’ait pas empeché votre chronique, votre billet m’avait fait peur.
    Heureux de vous re-suivre sur GoT.
    Pour ma part j’ai trouvé cet épisode plutot chouette, je suis bon public et lecteur acharné des bouquins et j’arrive à concilier les 2.
    J’attends le suivant avec impatience : Briennator et son toutou Jaymmy, et bien sur ma chouchoupinette Arya « j’prend du Xp » Stark. Concernant La chèvre, un poil déçu aussi mais bon pas sur qu’a l’écran ca aurait donné quelque chose, atendont voir son doublon clonique Locke.

  14. @ Thx : Merci pour ce premier commentaire 🙂

    Et oui, j’en suis revenue au streaming, même si cette solution n’est guère satisfaisante pour moi (un temps de chargement de l’épisode infini, un visionnage en 4 fois… Le prix pour avoir une image de qualité).

    D’après la preview, avec Arya la semaine prochaine, on aura aussi un Thoros de Myr. Enfin !

  15. turel : c’était bien ce pseudo, en effet (je suis flatté que vous vous en souveniez). Pourquoi n’avez vous pas de blog au fait ? ça nous ferait 2 belles recensions à lire à chaque épisode.

    Pour les CGI…hum…comment le dire sans risquer de me faire bannir sur le mur ? Et bien…heu…allez : J’AIME les épisodes 2 et 3 de star wars, voilà c’est dit !

    Dame : yeurk yeurk (comme rirait stannis s’il…bon…) si tous les targaryanistes sont comme vous, elle sera aussi vite que Hollande impopulaire sur le trône. (et comme ça on pourra y remettre un Andale, et pas un produit importé de Valyria !). (oui, « andale » ça sonne mieux que « Andal » je trouve).

    (je prie rlor pour que les chiantissimes pérégrinations d’arya dans sa secte douteuse n’occupe pas trop de place dans les saisons qui vont suivre) (marche aussi avec brann et son trip mystique. We Want Politics ! )

  16. @ Aloïs, un gars qui fait une superbe thèse pour défendre les choix de Théon mérite qu’on se souvienne de lui… ne serait-ce que pour le noyer dès qu’on en a la possibilité 😉
    Merci pour le compliment, mais je vais laisser cette art à ceux (et surtout celle) qui ont le talent pour chroniquer. Je ne suis qu’une pâle copie de l’originale, mais je m’entraine pour m’améliorer.

    @ laDame, Un mot sur Peyredragon et son archi-nul-tecte d’intérieur: Alors Ok le bas relief en forme de dragon c’est so über design, même Valérie (avec « ie » cette fois 😉 ) Damidot n’aurait jamais oser rêver inclure dans ses rénovation. Non mais allô quoi… T’habite à Dragonstone et tu fais une baie ouverte comme si t’avais vue sur le Vésuve. Allô…vous me recevez? c’est comme si je te dis t’habite à la Brévine mais tu mets pas de chauffage à ta maison!!
    Il croit quoi Stanis? Que c’est pour quand Ramoth va rentrer de la chasse au Wherries… C’est Peyeredragon ici, pas le Weyr de Benden!
    D’ailleur ça m’étonnerait qu’il boive du pétillant de Benden papy Stannis!

    Voilà c’était le point ma villa à Peyeredragon est à vendre mais personne n’en veut

  17. Moi je suis d’accord avec le monsieur qui dit que turel devrait tenir un blog :p

    La preuve tient dans son paragraphe sur la déco de Peyredragon ^^ (je veux bien l’acheter, moi, au fait. 50 euros.)

  18. Je me sens comme chopper dans One Piece quand il reçoit des compliments de ses amis… N’allez surtout pas croire que ça me fasse plaisir… Bakaroyo (dit-il en rougissant avec la figure comme une meringue et en faisant des courbettes)

    C’est le climat de ton journal LaDame qui est propice. On est plusieurs a admirer ton travail et on essaie de s’approcher du modèle de base.

    Encore merci pour le compliment, j’en suis touché

  19. Je viens rajouter ma pierre et m’immiscer dans la conversation, turel, ouvrez un blog ! Ça serait chouette.

    Pour commenter le billet, le dernier gif m’a tuée (d’autant plus que je voyais Robert ou le sanglier qui l’a tué dans le saucisson).

  20. @ Llu : ton esprit est plus torve que le mien. Morte de lol je suis désormais deux fois plus en admirant cette tranche de salami.

  21. L’écran noir avec 3 bruits d’épée pourri emprunté à un album de Rhapsody m’a un peu tué , surtout avec la non résolution du problème de Sam … Enfin si il est résolu mais j’aurai préféré ne pas voir la scène et le voir expliquer qu’il s »était échappé en courant.

    Au moins Fantome a pris de la taille et je vois ça comme un gage de bonne volonté de montrer plus les loups . Ou au contraire un moyen de ne pas le mettre au coté de Jon et dire qu’il est resté à la niche ailleurs .

    Après, l’épisode m’a paru court, donc c’est sans doute un bon épisode de reprise.

    Pour Davos, c’est le coté j’ai été un salaud repenti qui doit touché les lecteurs.

  22. Davos me gonfle plus qu’autre chose, personnellement, que ce soit dans la série ou le bouquin ^^

    Sinon j’étais venue briser tes espoirs de voir Margaery un peu plus habillée pour cette saison. Dixit les costumières de la série: « The characters have a colour theme. Deanerys wears a lot of blue, Cersei – who is the most work – is always dressed in red and gold, and Margaery Tyrell’s theme is not wearing a lot of clothes … her flesh is her colour ! »
    Voilà qui est dit ! x)

  23. @ Rin : Ouais, Rin et Run de retour sur le blog ! ^^ Bon, il faut organiser une œuvre de charité pour offrir des manches à Margaery si je comprends bien…

  24. Oh, dans ce cas-là, pas sûre qu’une collecte de fonds soit suffisante, à part remplacer toute l’équipe des costumes ou leur faire du chantage … Pis c’pas que des manches qu’il va falloir lui trouver, un corsage, ou au moins une petite écharpe, elle risque d’attraper froid la petite reine.

    J’ai trouvé un magazine spécial GoT, je viens de tomber sur l’interview dont le titre est « Flower Power/Loras Tyrell », hm ok x) Un peu déçue qu’il n’y en ai pas une de Peter Dinklage, je me consolerai avec celle de Maisie Williams (intitulée « Girl Power » … ) et celle de Miltos Yerolemou (ah il me manque c’ui là quand même, il était cool le perso de Syrio)

  25. haha, même réaction à la non scène d’intro (aux bruitages d’intro), au « dafuq il devait larguer les corbacs » et « dafuq fait Ghost là dedans »… (et j’ai tout de suite noté « épisode à un loup, dirait La Dame (avant de noter « et à TROIS MOTHERFRAKKIN DRAGONS! fête du fundoshi! ), et c’est vrai que Jon avait l’air un poil moins fallot face à Mance que d’habitude (et fuck yeah Tormund!)
    Tasoeurlareine, le nouveau Tamèrelapute? ^^

    • je crache mon thé de rire à propos de la croissance de Sansa et à cause du gif Tywinien*
    • gosh les gifs de Stannis!*

    AAAAAAAAAAAARGH le gif avec l’autre face-de-tanche-de-docteur-Quinn-de-mes-deux! aaaaaah! mes yeux! mes nerfs! mais enfin, ma Dame, vous avez été élevée à Commorragh ou quoi?

  26. @ Hellequine : n’ai crainte, il y aura d’autres GIF tywiniens encore pires que celui-ci…(genre pour l’épisode 4 :p ). Contente de vous retrouver ici !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *