La Dame is coming….

Je sais ce que vous vous disiez, bande de vils médisants : « Han, çà fait presque une semaine que le pilote a été diffusé et La Dame n’a toujours rien écrit sur la série la plus attendue de toute sa vie. Elle ne nous en parlera jamais, tant mieux, parce qu’un sujet pareil, çà promettant des billets longs comme des jours sans pain et surtout sans vin et nous, on a des vies, des hamsters et tout un tas d’autres activités à haute valeur sociale ajoutée…« 
Bref, vous vous êtes trompés, j’étais juste ailleurs, « ailleurs » étant le mot savant pour dire pas chez moi, et donc loin de mon PC. Ce qui ne m’a pas empêchée de regarder le dit pilote. Et m’a encore moins retenue d’écrire un billet sur le sujet.
Pleurez maintenant, et passez donc un coup de fil à tata Suzanne pour la prévenir que vous aurez un peu de retard.


Votez Targaryen.

Pilote le plus attendu, ever, « Winter is Coming » est un épisode number ouane dans la grande tradition des épisodes number ouane : plan-plan, sans enjeux, et avec une fin qui poutre du steack.
Côté production, il n’y a malheureusement rien à dire. Mais vraiment rien de rien, même pas sur les CGI adaptées à un budget télévision limité, qui sont pourtant d’une qualité certaine et ne jurent pas atrocement dans le décor. Je pourrais me la ramener sur le côté un peu cheap de la scène où les Stark découvrent le cadavre de la louve, mais c’est un peu annexe (considérant que ce n’est pas le défaut principal de la scène en question, sans doute la plus attendue pour moi dans ce pilote et à mon sens, plutôt ratée).
Et si je voulais vraiment, mais alors là, vraiment être une grosse méchante sans cœur et pleine de fiel, je dirais que Winterfell et les Stark font un peu Jo le Clodo niveau fringues et environnement global. Mais de toute façon, on n’y restera pas très longtemps alors autant faire comme si tout cela n’avait aucune importance.

Ce pilote était pour le lecteur assez chiant, je l’avoue volontiers. L’envie de découvrir la tête de Machin ou de Machine, l’attente fébrile de certaines scènes ont clairement chez moi pris le pas sur l’intérêt que je pouvais avoir à regarder certaines scènes, connues et rabâchées. Du coup, j’ai davantage accroché sur les passages qui n’étaient pas des décalques complets du livre, sans pour autant me sentir totalement emballée.

La faute n’en revient pas à la qualité de l’écriture du scénario, bien au contraire. Les personnages sont bien caractérisés, les seconds couteaux déjà en place, les enjeux et les rapports entre les différentes familles posés, bref, tout est habilement construit et promet pour les développements futurs. Mon ennui n’est finalement venu que de l’absence de découverte ou de surprise, y compris dans la dernière scène, qui, bien fichue, s’avèrera sans aucun doute assez choquante et stupéfiante pour qui n’a jamais touché aux bouquins.

Quelques points qui ont retenus mon attention en bien comme en mal :
-deux secondes et j’avais envie de tuer Joffrey Baratheon de mes mains, sans que cela ait à voir avec ce que je savais de lui. Excellent casting.
-deux secondes et j’avais envie d’adopter Bran Stark.
-la reine Cersei est étonnement fade. Cà m’a beaucoup gêné de la voir passer ainsi pour une victime de Robert. Jusqu’à la dernière scène qui lui donnait un semblant d’ambiguïté.
-Robert me laisse pour l’instant perplexe, et ce n’est absolument pas normal.
-Sean Bean roxx.
-la scène des loups était loupée. Tout ce qui avait trait aux loups était loupé. Non seulement la scène avec le cadavre de la louve était filmée comme un épisode de « Derrick », mais ensuite, on n’a plus vu ou presque les bestioles, mis à part Eté. Où était Fantôme pendant la nuit du banquet ? Pourquoi aucun enfant Stark ne se fait-il escorter de son louveteau ? Auront-ils plus de présence à l’écran dans le futur ? Y’a intérêt, considérant que le lien entre les Stark et les loups est aussi fort et primordial que celui qui unissant les Targaryen aux dragons. Mais je dis çà, je dis rien, hein….
-le Mur, génial. Le charnier, heu… Les yeux fluos, gné ??? Les Predatautres, WTF ? Je reste interloquée.
-Le Limier et le Régicide tapent méchamment la classe. Vivement la suite.
-Tyrion Lannister est une rock star. J’adhère à mort. Peter Dincklage est impérial.
-les enfants Stark jouent tous très bien. Cela méritait d’être signalé.
-Emilia Clarke est parfaite dans le rôle de Daenaerys, et pourtant, j’avais quelques doutes. Sa relation avec Viserys était très juste, très malsaine, très targaryen, en somme. La scène où elle entre dans le bain brûlant excellente pour un milliard de raisons. Le regard qu’elle pose sur les yeux de dragons aussi. Sa nuit de noce avec Drogo, nulle, parce qu’elle passait à l’as un passage du livre fondateur de leur relation, où l’on découvrait une nouvelle facette de Drogo. Là, on a juste l’impression d’assister à un viol et ce n’était pas bien venu du tout (sauf si c’est pour allonger au maximum la story line de Dany dans cette saison, qui est assez faible en rebondissements, surtout au début. Oui, en fait, c’est merveilleux, je réfléchis en écrivant, c’est sûrement çà. La semaine prochaine, elle apprivoisera sans doute son Drogo). Limite, cette scène était LE crime de lèse majesté du pilote, pire que le fait d’avoir collé une choucroute sur la tête de Jon Snow.


« A mighty sword, a direwolf, a shinny choucroute : I iz Jon Snow. »

La semaine prochaine, on devrait aller gambader sur le Mur, et si tout se passe bien, Joffrey se fera casser la figure. Quant à Daenaerys, elle fera du cheval, comme dans les 9 épisodes qui suivront.

Un mot du générique, que je n’ai pu voir qu’en qualité moyenne, merci le streaming. J’ai plutôt adhéré aux engrenages. Cà m’a donné l’impression qu’il avait été fait par Guillermo Del Toro, et çà reflétait bien le côté intrigue inhérent au « Trône de Fer ». J’ai trouvé habile de présenter ainsi Westeros, de localiser rapidement le Mur, Winterfell et Port Real. Autre excellente idée, celle de mettre devant le nom de chaque acteur l’emblème de la maison de son personnage. Enfin, çà aurait été une bonne idée s’il n’y a avait pas eu de grossières erreurs comme Emilia Clarke alias Daenaerys Targaryen affublée du lion Lannister ou Sophie Turner, Sansa Stark, devenue une Targaryen par un subtil tour de passe passe intitulé : « L’infographiste s’est endormi sur son clavier. » A corriger de toute urgence.

J’allais oublier : votez Targaryen.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *