« I’m flying, Jake ! »

Long est le chemin qui mène à la divinitude. Semé d’embûches aussi, souvent de sévices corporels, ce qui fait que la voie vers cette forme de roxxitude absolue est rarement empruntée par le péquin moyen, conscient que finalement, hein, simple mortel, c’est pas mal aussi, considérant qu’en cas d’accession au statut suprême, il se trouvera toujours un mister Univers autrichien, vêtu d’un slip en peau de gnou pour venir briser ses rêves de grandeur (pour toute information complémentaire, voir « Conan le Barbare »).

Ceci étant dit, devenir un dieu pour les geeks n’est pas à la portée du premier Kevin venu. Il faut avant tout réunir tout un tas de pré requis permettant d’espérer monter vers l’infini et au-delà. Et çà, peu d’élus en sont capables. En vrac, Conan le Cimmérien, Thomas Anderson, Chuck Norris et Jake Sully ont chacun fait leur glorieux chemin vers le firmament des icones parce qu’ils n’avaient rien de casu à la petite semaine.

En chaque geek sommeille un petit arriviste gavé de caféine et de chips qui ne rêve que d’une chose : devenir un Gros Bill.
Dans cette quête, beaucoup sont appelés et peu sont élus.
Consciente de cette profonde injustice et afin de ne pas vous voir bientôt sombrer dans d’amères déceptions après de trop nombreuses tentatives avortées, je vais donc vous fournir une petite étude de cas d’accession au statut de déité, histoire que vous compreniez que la vie est une chienne et que vous ne pourrez sans doute jamais lire dans la Matrice.
Si d’aventure, l’un d’entre vous y arrivait, qu’il me le fasse savoir tout de même, j’ai toujours rêvé de connaître une célébrité.

Sans plus de préambule long et chiant à mourir (vous aimez çà, owi), je m’en vais vous expliquer comment Jake Sully est devenu le seigneur des Geeks et le prince des Nolifes.

Etape 1 : Jake Sully, l’étoffe du héros.

Au départ de chaque carrière divine, il y a une masse de défauts et de qualités qui forgent la destinée de l’élu.
Tous les futurs dieux ont généralement des défauts qui normalement, empêchent tout être humain normal de devenir autre chose qu’une créature complexée et frustrée.
Prenez Jésus par exemple, avait une mère possessive, Bouddha des lobes d’oreilles hypertrophiés.
Jake Sully, lui est paraplégique. Pas facile facile, mais heureusement, Jake aussi tout un tas d’autres qualités qui font de lui un vrai roxxor de compétition.

Si Jésus multipliait la nourriture (le super pouvoir ultime) et que Bouddha pouvait rester pendant des heures en position du lotus sans avoir des crampes derrière les rotules, Jake lui, avant même de venir sur Pandora, est déjà un gamer de haut niveau.

Les jambes atrophiées par des heures passées devant son écran de PC, Jake a une longue expérience des MMoRPG. Il fait parti des rares êtres humains à pouvoir se vanter avoir terminé Naxxramas Vanilla AVANT la sortie de Burning Crusade. Il a même déjà vidé deux fois l’intégralité du contenu PVE VHL de WoW, côté Horde ET côté Alliance.

En tant que membre du corps des Marines, il a aussi fini tous les « Call of Duty », en deux heures chacun et il se murmure même dans certains cercles qu’il aurait one shot le boss de fin du cow level dans « Diablo II ».
Jake avait même fait une demande de naturalisation coréenne, mais cette dernière n’a jamais abouti.

Aussi, quand il apprend l’existence de ce nouveau jeu en ligne qu’est « Avatar », Jake n’en est donc pas à son coup d’essai. Le voilà donc qui résilie son abonnement Blizzard et investit dans une navette spatiale dernier cri pour pouvoir se connecter sur Pandora.

opti.bmp

Etape 2 : le levelling.

Avant de pouvoir poutrer du boss en instance, Jake va devoir monter lentement du niveau 1 au 80.
Enfin, lentement, rappelons que Jake est un PGM. Il s’est donc fixé pour objectif d’atteindre le top niveau en trois mois.

lvl_1.bmp

Pour y parvenir, il va donc user d’une méthode frauduleuse, à peine tolérées par les modérateurs : le power levelling.

noob.bmp

Il se fait donc aider pendant ses quêtes par des personnages de plus haut niveau que lui, chargés de dégommé les mobs dont il aura au préalable pris d’aggro. Ainsi, il profite du skill de folie de Neytiri pour ratiboiser un troupeau de viperwolfes, se fait décrypter tous les textes de quêtes par l’addon Norman, et utilise l’équipement épique du docteur Augustine.

Résultat, en trois mois, Jake est niveau 80, après un levelling hyper rationalisé. Les portes de l’über roxxitude lui sont désormais ouvertes.

Etape 3 : ta monture tu farmeras.

Une fois le niveau 60 atteint, Jake a eu droit à sa première monture. Grâce à son cheval moche à six pattes, il peut désormais se déplacer un peu partout sur Pandora, ce qui est cool, mais nettement moins que les hélicoptères et les armures mobiles du camp d’en face.

Un peu frustré, Jake continue son levelling tout en se demandant s’il ne va pas finir par reroll dans la faction adverse tout de même. Et puis ce corps bleu lui rappelle les draenei de WoW, ou pire, les Elfes de la Nuit.
Le doute persiste jusqu’à ce qu’il arrive au niveau 70, à partir duquel il aura enfin droit à sa première monture volante.

Chevauchant son ikran violet dans le ciel de Pandora, Jake est enfin un joueur qui compte. Le temps est venu de se rendre dans les donjons épiques et sur les champs de bataille où s’affrontent tout ce que le serveur compte de roxxors.

Etape 4 : plus dure sera la chute.

Mais le chemin vers la divinité est pavé de fumbles. La preuve, en plein donjon « L’Arbre Maison », Jake rate un jet de charisme et se retrouve ligoté entre des bombes à fragmentation et leur cible.

Jake sent passer le vent du boulet, mais heureusement, grâce à un point de destin bien employé, il réussit à s’en tirer sans se faire écraser par la chute de l’arbre géant.

Après çà, pourtant, notre héros se sent comme un coup de mou. Une telle pilée lui fait prendre conscience que décidemment, la faction d’en face est nettement plus stuffée que la sienne et que le PvE HL avec une bande de noobs comme les Na’vi, ce n’est pas gagné d’avance.
Une longue période de doute au terme de laquelle, Jake réalise que lorsqu’il jouait Alliance sur WoW, il avait tout de même réussi à terminer ICC en hard mode. Trois fois, et avec des gnomes dans le groupe. Il lui en faut donc plus que se décourager. Soudain, Jake a un plan…

Etape 5 : la monture cheatée.

Le moral c’est important et Jake le sait bien. Après avoir frôlé le wipe dans « L’Arbre Maison », les membres de sa guilde « Omaticaya » se font la malle les uns après les autres, espérant sans doute amasser des « phat strings en liane » dans des équipes mieux entrainées.

En inspectant l’armurerie de la guilde « RDA », Jake découvre que leur GM Quaritch possède désormais une monture über, la légendaire navette Walkyrie.

Jake comprend alors qu’il lui faut trouver au moins aussi bien s’il veut espérer recruter de nouveaux membres.
Ni une, ni deux, il termine de leveller jusqu’au 80 et se met en quête d’une monture digne de ce nom.

Un coup de bol mémorable et le voilà propriétaire du légendaire Toruk avec lequel il fait des afk touchette dans la capitale « Arbre des Âmes » en spammant sa macro de recrutement.

spam.bmp

Avec sa monture orange et son titre « Toruk Makto », signalant au serveur entier qu’il a accompli un pur haut fait de PGM, il peut désormais réunir une vraie armée, parée au combat et se fixant comme ambitieux objectif de défaire la guilde « RDA » sur le champ de bataille « Scène de Baston Finale ».

frag.bmp

Etape 6 : devenir un dieu vivant.

Quand on est devenu GM de la meilleure guilde du serveur, que l’on chevauche une monture légendaire et que l’on possède l’équipement ultime du jeu, on tourne très vite en rond.

Son expérience des MMo fait penser à Jake qu’il ne va pas attendre la prochaine extension pour remettre le couvert.
D’autant qu’en bon geek, Jake a envie d’un destin à la Conan. Lui aussi veut marquer l’histoire et entrer dans la légende, ou alors donner son nom à une marque de chips.

En plus, Jake réalise qu’une vie devant un écran à bouffer des pizzas et boire du coca a fini par saturer son corps de toxines et qu’il risque de bientôt mourir tout seul d’un arrêt cardiaque pendant un duel sur CS, devant son PC, peut-être même le retrouvera t’on six mois plus tard, bouffé par son chat et çà, c’est peu glorieux.

Pour devenir un être de lumière, Jake doit accomplir un nouveau truc ultime, que personne n’a jamais fait.
Il décide alors de se dissoudre dans son avatar, en accomplissant un miracle que ses fidèles nomment déjà « Le Grand Téléchargement », ou « Ultima DL ».

Conclusionnage divin.

« » Je crois en Jake Sully,
Toruk Makto,
Seigneur des Geeks, Princes de Nolifes,
Qui s’est dissout dans le Grand Téléchargement.
Que votre latence soit bonne et votre taux de loot élevé.
Oel ngati kameie. » »
Voilà, il ne restait plus qu’un credo pour que le tableau soit complet. Félicitations Jake Sully, vous êtes un dieu. Désormais, vous êtes une légende, une icône, un exemple pour des générations de gamers.

Sachez tout de même que vous êtes également devenu le Grand Satan de « Familles de France » qui risquent de lancer sous peu une croisade contre vous, mais on en reparlera en séminaire sur les guerres de religions…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *