Dammit Jim…

Je sais, çà fait deux fois que je l’utilise celle-là. N’ayant pas été informée de l’existence d’un quelconque quota concernant les citations pourries issues de Star Trek TOS, j’estime ne pas avoir de comptes à rendre.
En même temps, j’aurais pu titrer çà aussi « Indeed » (les fans de Teal’c apprécieront), ou « J’ai dépensé sans compter » (juste parce que je viens, enfin, d’investir dans la trilogie « Jurassic Park »), mais s’eut été hors de propos, vu que c’est bien à Jim que je m’adresse.

Oui, toi, le Canadien, le petit Jimmy.
Toi, avec ta casquette, ton sale caractère et ta facheuse tendance à traiter tes acteurs comme des bouts de viande.

Toi qui aime les extraterrestres au point d’en mettre sous la mer, et qui aime la mer au point d’en exhumer les épaves. Qui aime les épaves au point de… Ah bah là, non, pas de « au point de » qui me vienne, désolée, mais je coupe là mon envolée lyrique sur la personne de James Cameron.

Bah oui, James Cameron.

Et la chose dont je me suis tenue éloignée le plus longtemps possible, et dont je vais rester à l’écart encore quelques mois.

Regardez si vous voulez, je tiens juste à dire que çà vaut le coup d’oeil. Pas d’autres commentaires pour l’instant, je rapelle que l’on prédisait à « Titanic » et « Abyss » des flops au box office en même temps qu’on leur tirait une balle dans les deux genoux dès avant leur sortie. Pour le résultat que l’on sait.

« Avatar« , donc.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *