H-1

C’est en essayant vainement de calmer mes appréhensions avec le BO de Battlestar Galactica qui me permet de me répéter en boucle « si jamais c’est mauvais, il te reste au moins çà » (et puis après je pense à la saison 3 et çà me fait mal), que je m’apprête donc à partir, séance tenante (c’est bien le direct) pour l’avant première de Star Trek j’ai oublié le numéro (et la légende dit que tous les Star Trek dont le nombre est impair sont mauvais), en espérant deux choses :

-Avoir encore des places.

-Ne pas en ressortir la tête dans les chaussures.

Mince à la fin, la SF au cinéma, ce n’est plus ce que c’était. Depuis Star Wars la prélogie, que dalle. Et en plus, ce n’était pas aussi jouissif que prévu.
Et « Avatar » ce ne sera qu’au mois de décembre, et en plus de cela, ce que je veux moi, c’est un space opera.
Et un bon, si possible. Seulement, J.J. Abrams au générique, çà me fait grincer les dents (rapport à « Lost« , Alias« , tout çà. Chris Pine aussi, j’ai envie de lui donner des baffes quand je le vois. Zachary Quinto me fait peur (je veux dire, quand je le vois, j’ai peur, comme pour les araignées).
Et un trekkie comme Simon Pegg, est ce que çà me rassure ?

Bon, j’arrête de spéculer, je m’en vais, et je vous raconte çà à mon retour.
Je vais quand même laisser un paquet de kleenex près du PC, dès fois que j’en aurais besoin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *