A hero comes home.

Souvenez-vous, l’année dernière, à peu près à cette même époque, je m’échappais vers la Dordogne pour y vivre d’incroyables aventures et une douloureuse contracture musculaire.
Souvenez-vous ce que je vous avais dit alors, je reviendrai.

Alors je reviens.

Eclipse donc pour une semaine environ, le temps de descendre sur place, d’y explorer toutes les grottes ornées visitables, de filer sur Bordeaux et de remonter.
Avec à l’aller, une étape sur Parthenay, au Kinito, où office l’ami Jass, rencontré sur WoW, et qui nous a gentiment invité à venir manger les pizzas les plus célèbres du serveur Archimonde.

Un sac à dos, une grosse valise, des anti-inflammatoires, quelques mouchoirs pour pleurer sur les cadavres des fourmis (et pour le dedans des grottes aussi), et c’est parti pour la saga épique que vous attendez tous…

Je vous promets des expéditions aux confins du Périgord Noir, des scènes de découpage de confit d’une violence insoutenable, une bataille épique contre une armée de fourmis berserker, une chevauchée fantastique au cœur de la cité perdue de Sarlat, un affrontement dantesque avec Madame P., une rencontre avec un dragon pizzaiolo, des mammouths, des bisons, un authentique chevalier fragile des genoux, et même des ours.

PS : J’ai revu « Beowulf ». Et ben çà décoiffe toujours autant. Dieu ce que c’est beau.
PPS : je sais qu’il ne passe pas ici, mais je voudrais saluer mon Beowulf normand à moi, qui combattit vaillamment contre une bête dans une cave de Lozère, mais qui chut sur une tranche de roquefort. A jamais, je chanterai ta geste…
PPSS : on me signale dans l’oreillette que quelque part en Normandie, un farouche guerrier pré pubère vient de crier « Mais euh ! ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *