Holiday on Ice.

Cà y est, enfin j’émerge, non pas de ma non cuite du Nouvel An, mais plutôt du marathon annuel que sont les vacances de Noël. Pas le temps de souffler, à peine le temps de lire, et le verglas qui s’invite pour me coller des sueurs froides (je rapelle que je suis bretonne de la côte, alors moi, les manifestations de type givrantes, connais pas).

Heureusement, exploit, j’ai réussi à aller voir un film. Evidemment, se fut « Australia » qui je le crains, ne connaîtra pas le succès qu’il mérite, largement désservi par une campagne presse se contentant d’un intérêt poli entièrement concentrée sur la personne de « LA » Kidman, quitte à jeter aux orties de travail de Baz Lurhman et les subtilités de son film qui il est vrai, semble pourtant de prime abord écrit et réalisé au marteau piqueur.

Critique à venir donc.

Question lectures, je suis encore et toujours dans « L’Assassin Royal », mais je cavale dessus à un tel rythme en ce moment que je pense en voir le bout plus tôt que prévu. Malheureusement, je commence aussi à me poser des questions un peu dérangeantes concernant les intentions de Robin Hobb… Mais nous en parlerons plus tard…

Pour le reste, disons que j’aurai bientôt le plaisir de me plonger dans « Les Enfants de Hurin », et qu’en le recevant j’ai réalisé combien Tolkien pouvait me manquer.

Côté WoW, la geek attitude ne m’a pas quittée, puisque j’ai reçu pour la Noël le saint Graal (pas celui là, l’autre…), à savoir l’édition collector full bonus avec le tapi de souris modèle géant représentant le Norfendre.
Avec mes douze dragons en carton à monter soi-même, çà va déchirer grave dans mon aire là bas sur la Loire.

Sur ce, je vais passer la journée à en faire le moins possible, manger des chocolats et écouter le dernier album de Loreena Mac Kennit (pas ce Kennit là, hein, l’autre…) qui est nettement meilleur que le précédent (et entièrement constitué de chants de Noël).

PS : au cours du réveillon d’anciens combattants du jeu de rôle, j’ai récolté ceci : « Mon perso à Role Master était mage. Son seul pouvoir était de lire l’avenir dans la boue. Il s’est fait tuer par un chien au bout de 5 minutes de jeu. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *