Ma petite Enterprise.

Je ne sais pas calculer les coefficients espace-temps (d’ailleurs, je ne sais pas calculer grand-chose…), mais le fait est que çà y est, elle est sortie.
Premières impressions sur Star Trek IX et sa bande annonce.

Mis à part le fait d’être attendu au tournant par des hordes de fans armés de pulvérisateurs à neutron, prêts à agonir d’injures scénaristes et réalisateur en klingon, J.J. Abrams n’a guère de souci à se faire.
Sans blague : une série originale faisant office de bible, des séries dérivées permettant d’élargir d’univers et surtout d’en offrir une vision moins kitsch (parce que dès fois, Star Trek, çà fait mal aux yeux)…

Bref, du pain béni pour tâcheron (ce que Abrams n’est semble t’il pas) mais à fort potentiel de ratage intergalactique pour qui aurait la bonne idée de faire de Star Trek ce qu’elle n’est pas.
Genre de donner le rôle de Kirk à un freluquet tête à claque. Par exemple, hein…
Ou de filer celui de Spok à Sylar de Heroes (l’horloger maléfique, meuh si, vous voyez), rôle incluant dans le kit de survie spatial l’indispensable paire d’oreilles en latex, particulièrement seyantes sur les contours du dit interprète.

Désolée, j’y arrive pas…

Du coup, après avoir jeté un œil sur cette bande annonce molle du genou, que j’attendais pourtant comme le Père Noël, le Messie et le Beaujolais Nouveau, je me retrouve à penser un truc que je ne croyais jamais pouvoir m’entendre formuler un jour : ceux qui semblent tenir le plus la route dans ce foutoir, ce sont Karl Urban et Eric Bana…
Si çà c’est pas de la science fiction…

Mais trêve de mauvais esprit, wait, and see, en mai 2009…

En attendant, je vais repasser mes pyjamas. Si Karl veut me passer les siens…

PS : alors, molle du genou ou pas cette bande annonce ?
PPS : invisible dans cette BA comme une blague de Vulcain, Leonard Nimoy est tout de même crédité au générique…

Yeah.

Un commentaire Ajoutez les votres
  1. J’suis pas une puriste (pas assez versée dans l’univers de la série pour), mais la bande annonce m’emballe pas du tout.

    D’après mes souvenirs lointains de l’enfance bénie et de l’adolescence où je ne ratais aucun épisode de Star Trek avec mon père en Croatie, et bien c’est pô ça ! J’ai sûrement enjolivé mes souvenirs…Encore que, c’est pas si vieux.

    Je me souviens pas de Spok (très vaguement peut être), mais je me rappelle d’un androïde, de la médecin rousse, et de l’acteur qui joue dans X-Men (le gentil docteur dont le nom m’échappe) en tant que capitaine. Je me souviens aussi de Enterprise et Voyager, mais je m’emmêle un peu avec toutes ces séries. Ah que de souvenirs, je connaissais par cœur un des débuts de la série, mes premiers mots d’anglais ^^

    En tout cas, Sheldon fait un bien meilleur Spok que celui en photo :p

  2. Oui, moi aussi, je me demandais à quoi Llu faisais référence… ^^
    Pour la France, la série Next Generation n’a jamais été diffusée que sur Canal Jimmy, alors, forcément, la Dame et moi, on connait moins !
    Quant à Leonard Nimoy, tu n’as pas le bon teaser. Un deuxième est sorti, à peine différent de celui-ci, mais qui en montre un chouilla plus. A voir par là : http://www.aintitcool.com/node/3923… Ton interrogation sur l’apparition de Mr. Spock sera résolue…
    Et pour finir, je vous trouve toutes les deux extêmement sévères ! Ces bandes-annonces m’ont emballées, personnellement !
    De toutes façons, ce film pourra pas être pire que les derniers qui ont été faits avec l’équipe de Next Generation (les 7 à 10), plutôt mauvais, il faut bien le dire ! Mes préférés étant le premier et le sixième : « Terre Inconnue », avec la bonne vieille équipe !

  3. Je veux bien être moins sévère, faudrait déjà que je vois les derniers films. Bon disons que sans connaître Star Trek la bande annonce me donne pas envie d’aller voir le film.

    Et la 1ere série, je l’ai vu aussi apparemment. Il paraît, c’est mon père qui me l’a affirmé, certainement trop petite pour m’en souvenir. De toute façon toute ma culture TV, je la dois à la télé nationale (sauf Stargate) qui continue à passer de vieilles séries (manque d’argent ?).

  4. Sévère non. Juste que Kirk incarné par un mannequin pour slip, c’est pas possible.

    Ah oui, la bande annonce avec cadeau bonux… Ouais, cool… Je sais pas pourquoi, je ne devrais pas, Abrams c’est Lost tout çà… Mais j’ai quelques appréhensions. Peut être que oui, Star Trek c’est la vieille équipe et aucune autre ? Comme dirait l’autre, non, je ne peux pas m’y résoudre. Normalement, on doit pouvoir adapter tout çà correctement, après tout. Il ne reste plus qu’à attendre la sortie. Je me ferai faire un front de klingon pour l’occasion (encore que je n’ai pas à beaucoup me forcer…).

    Qui sait où je peux choper « La Colère de Khan » à propos ? Vieux, voire antique souvenir celui là…

     

    Je vous livre ce document légendaire, fantasme geek ultime : Spock chante Bilbo : http://fr.youtube.com/watch?v=R9KKyZ5d3h8&search=nimoy%20bilbo

     

    D’ailleurs, je ne vois même pas pourquoi je m’intéresse à ce film. L’Enterprise est PERSONNELLEMENT responsable d’une des plus belles occasion manquée de me taire de toute ma vie… Si vous êtes sage, je vous raconte… Cà vaut le détour et en plus vous aurez la preuve absolue que je suis barrée de chez grave.

  5. Ouh la vilaine !

    Bref, tu l’as voulue, tu vas l’avoir.
    Cette histoire a pour cadre la cité de Shattrath, cherche pas sur google earth, c’est dans WoW.
    Je revenais d’instance, et j’étais connectée sous Team Speack avec quatre autres membres de ma guilde, dont l’indispensable Jedi Gris, et une crevure de première, avignonnais de profession.
    Nous atterrissons donc dans la capitale, bien épuisés après nos exploits tout çà tout çà (on avait du torcher le donjon en 30mn mais je dis çà parce que çà me donne des excuses et que çà fait plus épique) et c’est alors que sous nos yeux ébahis, surgit un phénix.
    Pour la petite histoire, le phénix est une monture volante extrêmement rare, et extrêmement belle aussi (si tu es dans le trip rose et jaune fluo style Power Ranger), mais surtout extrêmement rare. D’où le choc qui va suivre…

    L’Avignonnais s’exclame alors :
    « -Putin con, peuchère, vé, un phénix ! »

    Moi et le Jedi Gris (qui dans ce jeu se fait appeler La Dame, il faut aussi le savoir) :

    « -C’est pas la première fois qu’on en voit un, eh, noob… »

    Et c’est là que tout va déraper :

    Avignonnais : « C’est beau, mais c’est petit quand même. J’aurais vu çà un peu plus grand. Pour une monture épique, c’est pas très impressionnant. »

    La Dame (la vraie, celle qui vous écrit) : « Bah, tu voulais quoi toi ? Une monture de la taille d’un porte avion ? Oh ! Cà vient de me donner une idée ! Cà serait super chouette une monture porte-avion ! La classe qu’on aurait dessus ! Faut leur proposer çà a Blizzard comme monture volante.
    L’Avignonnais : Euh ouais, mais tu sais, le principe d’une monture volante, c’est qu’il faut que çà vole… »

    Là, prise de conscience… Ah bah oui, zut, un porte-avion, çà ne vole pas. Sauf que j’ai de la ressource :

    « -Ahah ! Et l’Enterprise, elle vole pas peut être ? Hein ?
    -L’Enterprise ??? Mais c’est pas un porte-avion, sans vouloir te vexer.
    -Cà me ferait mal. J’ai vu…
    -Allo ? Betty (ben oui, ils m’apellent comme mon perso, çà suit toujours derrière ?) ? Il se passe quoi ?
    -Nan nan, rien… Je viens de réaliser qu’on ne parlait pas de la bonne Enterprise… »

    Oui, car le fin mot de l’hsitoire c’est que moi, la veille, j’avais regardé pour la enième fois « A la poursuite d’Octobre Rouge » dans lequel Jack Ryan embarque un moment à bord de l’Enterprise, porte-avion de la US Navy.
    Ce qu’il faut aussi savoir, pour vous prouver que mon raisonnement était hyper logique, c’est que dans la marine, on conserve toujours les noms des bateaux. L’Enterprise de Star Trek est ainsi nommée parce qu’elle hérite du nom d’un bateau, conformement à la tradition (et rappellons qu’en SF, la marine est souvent une flotte spatiale).

    Personne dans la guilde n’a jamais compris comment j’en étais arrivée là. Personne n’a su qui était cette autre Enterprise. J’allais pas m’enfoncer non plus…
    Depuis, je suis surnommée « le porte-avion volant ».

    Kirk, je te déteste.

  6. « Oh, La belle histoire » (seuls les fans de Star Wars comprendront pourquoi je mets ça entre guillemets)… Chafouin pour toi, « le porte-avion volant »… ;-p
    Pour l’anecdote, dans « Star Trek IV  : Retour sur Terre », nos héros retourne sur Terre mais dans le passé, en 1984 précisément, date de réalisation du film, et retrouve l’Enterprise de l’époque… Donc moi je comprends très bien où tu voulais en venir !
    Pour « Star Trek II : La Colère de Kahn », à part te le procurer en dvd (tous les films et séries ont été réédités en dvd), il existe d’autres moyens, bien-sûr, mais moins légaux…
    Quant Spock chante Bilbo, ça fait un peu peur quand même !

  7. Je demandais pour Khan parce que j’ai un très très vague souvenir à peine réminiscent qui a repointé le bout de son nez l’autre jour quand je suis tombée sur un article évoquant du film en question. Et qui m’a amené à me poser l’interrogation suivante : Spock meurt à la fin de celui là ou pas ?

    En parlant de Spock, quand il chante Bilbo, c’est bien le seul moment où ce type ne me fait pas peur…

  8. Oui, tout à fait, Spock meurt à la fin du film. Il se sacrifie purement et simplement, pour sauver l’équipage de l’Enterprise.
    Je ne me souviens plus exactement, mais il reçoit une dose de radiation mortelle en désactivant un générateur qui s’est emballé. Je ne sais plus si c’est le générateur de propulsion du vaisseau ou si c’est celui du Projet Genesis (procédé qui permet de rendre fertile et vivable le corps céleste le plus inhospitalier qui soit en quelques secondes) qui s’est mis à partir en sucette. Il meurt en héros, en somme !
    Mais l’ire des fans est passé par là, et les producteurs ont monté une histoire abracadabrantesque pour le ramener à la vie dans le troisième film et sustenter les fans…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *