Un Duché çà va, Six Duchés, bonjour les dégâts.

Non, je n’aime pas la géographie, mais lorsque l’on s’attaque à un univers imaginaire, la première chose à maîtriser reste encore et toujours ces petits détails que sont la topographie, la position des villes principales, les tourbières, les zones peuplées, les frontières, et toutes ces billevesées, nettement moins rock ‘n roll à étudier au CAPES, je peux vous le garantir sur facture.

Les Six Duchés donc, quoi qu’est ce ?

En voilà une carte qu’elle est belle. Bien, maintenant que vous avez constaté comme moi combien elle est délicate d’abord, quelques petites explications préliminaires s’imposent.

Les Six Duchés : vous les trouverez à l’ouest de la carte, au bord de la mer, et bornés sur l’est par la ligne angulaire des Montagnes. Comme son nom l’indique, ce royaume est une sorte d’état fédéral, composé de six entités distinctes par leurs histoires, leurs traditions et leurs modes de vie.
Les duchés d’origine sont ceux de l’ouest, Béarns, Cerf, Rippon et Haurfond.
Indépendants, ils furent unis sous la houlette de la dynastie des Loinvoyants, les souverains de Cerf, lignée issue des pirates outrîliens (nous y reviendront). Tournés vers la mer, ces duchés vivent du commerce et de la pêche. Prospères, mais fragiles, ils sont dès le début de la série victimes des raids des Pirates Rouges et contraints à se défendre de leurs attaques.
Labour et Bauge sont des ajouts tardifs au royaume Loinvoyant. Enfoncés dans les terres, ils vivent de l’agriculture et du commerce fluvial, alimenté par les duchés côtiers. Anciennement peuplés de nomades, ces duchés ne partagent pas la même culture que les quatre autres et admettent difficilement les impôts levés sur leurs terres destinés à la défense du littoral. L’opposition traditionnelle entre les Duchés de l’Intérieur et les Duchés Côtiers est un des ressorts politiques récurrents dans « L’Assassin Royal ».
La dynastie régnante, les Loinvoyants, a établi son siège dans la citadelle de Castelcerf, tournée vers la mer, rappel des lointaines origines des rois et souci de vigilance constante. Je reviendrai plus tard sur le fonctionnement interne de la famille royale, qui mérite un topo à elle seule.

Les Montagnes : le peuple des Chyurdas a longtemps posé problèmes aux Six Duchés, avant que le Roi-Servant Chevalerie ne mette un terme aux hostilités par un long travail de diplomatie. Gouverné par le roi Eyod (je reviendrai également sur le fonctionnement interne du royaume des Montagnes), le peuple chyurda est principalement nomade, s’éparpillant l’été dans les alpages et revenant l’hiver autour de quelques villes et villages, lieux de rassemblement dont le plus imposant est Jhaampe, la capitale. Celle-ci abrite le palais royal, dont l’architecture est une merveille d’ingéniosité (je vous invite à lire « L’Assassin Royal » pour la découvrir. Je sais, ce n’est pas bien de ma part…).
Au début de la série, les Loinvoyants et les rois des Montagnes sont sur le point de sceller leur nouvelle alliance par un mariage royal.

Les Etats Chalcèdes : au sud des Six Duchés, les Etats Chalcèdes sont une des principales sources d’approvisionnement en produits de luxe. Vins, épices, soieries, transitent par les ports du littoral pour gagner l’Intérieur le long des fleuves. Agrégat de villes marchandes, les Etats Chalcèdes pratiquent l’esclavage selon des règles particulières (que je ne développerai pas ici).
Encore plus au sud, la cité de Terrilville (ville marchande et indépendante des Etats Chalcédiens), évoquée dans « L’Assassin… » mais plus largement développée dans « Les Aventuriers de la Mer ».

Les Outrîliens : une bonne part des habitants des Six Duchés porte dans ses veines du sang outrîliens. De ses îles lointaines sont partis de tous temps des pirates et commerçants, cherchant fortune à terre, à l’image des Vikings de notre monde. Les Loinvoyants en sont eux même des descendants directs.
La population de ses îles semble se diviser en deux parties, les marchands, soucieux de survivre par le commerce avec le royaume voisin, et, de plus en plus nombreux, les Pirates Rouges, pratiquant des raids aussi violents que rapide contre les villages côtiers. Une menace qui pèse de plus en plus lourd sur les Six Duchés, mais dont personne ne prend vraiment la mesure jusqu’à l’attaque de Forge…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *