L’Art et la manière.

Comme toutes les séries de livres, « L’Assassin Royal » se décompose de multiples morceaux dont il faut un minimum connaître l’ordre pour entamer sereinement sa lecture.

Constitué à l’origine d’un seul cycle, « L’Assassin Royal » (« Royal Assassin ») connaitra cependant rapidement une suite intitulée « Le Prophète Blanc » (« The Tawny Man »), reprenant l’histoire quinze ans après les évènements concluant la première série.

L’Assassin Royal (The Farseer Trilogy). Premier cycle.
En version originale, ils sont trois :
I-Apprentice Assassin.
II-Royal Assassin.
III-Assassin’s Quest.

En français, les subdivisions sont plus nombreuses (comme pour « Le Trône de Fer »). Voici donc les correspondances :
I-L’Apprenti Assassin.
II-L’Assassin du Roi + La Nef du Crépuscule.
III- Le Poison de la Vengeance + La Voie Magique + La Reine Solitaire.

Le Prophète Blanc (The Tawny Man). Second cycle.
Quinze ans après, on prend donc les même et on recommence… :
I-Fool’s Errand.
II-Golden Fool.
III-Fool’s Fate.

Et voici donc le decoupage et l’ordre dans lequel il faut lire cette seconde série, totalement indissociable de la première.
I- Le Prophète Blanc + La Secte Maudite.
II- Les Secrets de Castelcerf + Serments et Deuils.
III-Le Dragon des Glaces + L’Homme Noir + Adieux et Retrouvailles.

Notez le côté archi pourri des titres français, mais passons…

A notez que Robin Hobb a entamé d’autre cycles dont un se déroule dans le même univers que « L’Assassin Royal », « Les Aventuriers de la Mer », dont l’action prend place au sud des Six Duchés, à Terrilville, pendant la guerre contre les Pirates Rouges, intercalé entre la première série et « Le Prophète Blanc », et qu’il convient donc de lire avant ce dernier.

Résumons nous :
Ordre de lecture :
L’Assassin Royal.
Les Aventuriers des Mers.
Le Prophète Blanc.

Récemment, Robin Hobb a entamé un nouveau cycle, « Le Soldat Chamane » dans un univers différent de celui des Six Duchés.

Ecrivant aussi sous le pseudonyme de Megan Lindholm (qui est en réalité son véritable nom de famille), Hobb publie « Le Cycle de Ki et Vandien », ainsi que « Le Peuple des Rennes ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *