“I’m a lonely loner on a lonely road…. Alone. »

Cela fait plusieurs années que l’on a compris que les productions Pixar se caractérisent à coup sur par un niveau élevé, tant question images que question scénario.
Jamais mièvre, toujours élégant, sans sombrer dans l’humour gras ou la blague facile, leurs films sont à chaque sortie de petits bijoux surprenants. Autant le très classe « Ratatouille » nappait d’un habillage somptueux une histoire pas si originale que cela (« ouais, un rat dans une cuisine, c’est dégoutant donc c’est inattendu ! » Pas convaincue pour un sou…), autant « Wall-E » a de l’ambition pour deux.

Petit robot compacteur de déchet, Wall-E est le dernier des nettoyeurs encore en fonctionnement sur une Terre désertée par les humains, lassés de cette poubelle à ciel ouvert et depuis sept cent ans échappés à bord de l’Axiom, fleuron de la flotte spatiale.
Continuant inlassablement sa mission, Wall-E collecte de temps à autre des objets étranges, qu’il collectionne dans une benne à ordure, son chez lui aménagé façon bric à brac où il se diffuse en boucle les extraits d’une comédie musicale dont il connaît les chansons par cœur.
Son quotidien bascule lorsque survient un vaisseau déposant sur la surface Eve, pour qu’elle y accomplisse une mission très spéciale.

A prendre les choses dans l’ordre, on ne peut que se répandre en positif sur chaque aspect de ce film.
Premièrement, le thème abordé ici en frontal, la Terre croulant sous les déchets, n’est nullement édulcorée, les images d’immeubles d’immondices succédant à la désolation de la ville où officie Wall-E, sans chercher une seconde à épargner un éventuel public venu essentiellement pour se divertir.
L’idée d’une société essentiellement consumériste est exposée en deux plans parfaits de Wall-E traversant une autoroute devant des panneaux publicitaires innombrables qui s’illuminent sur chaque mètre carré de façade.
Même thématique exploitée jusqu’à la corde à bord de l’Axiom, où végète l’humanité dont la vie se réduit à consommer, et éviter le moindre effort superflu (comme marcher, ou rencontrer visuellement ses semblables).

Le héros étant un robot solitaire, la première partie du film se résume à un enchainement de scènes muettes (rares dans une époque où l’on privilégie les dialogues percutants et menés tambours battant), rythmées par le jeu des expressions de Wall-E, véritable défi technique consistant à donner des mimiques à un non-visage (le jeu est ici poussé bien plus loin que dans « Cars », déjà très fort en la matière).
Les viseurs de Wall-E sont utilisés aussi bien que ses roues, ses bras articulés, pour donner au petit personnage un côté terriblement attachant dès les premières minutes.
Le reste des robots n’est d’ailleurs pas en reste dans ce métrage où ils sont les véritables héros, Eve en tête, potentiellement plus monolithique encore que Wall-E.

L’humanité, retranchée dans son vaisseau spatial grand luxe pousse donc à l’excès la thématique consumériste, les centres d’intérêts des personnages se concentrant sur la boisson, la nourriture, et la couleur des fringues. On ne communique plus que par écrans interposés, on ne circule plus que sur des fauteuils suspenseurs courant le long de lignes pré tracées, sans aucune place à l’initiative ni à la créativité.
L’ étrange usage d’acteurs réels pour figurer les humains dans les séquences du passé semble bien ici se justifier par un progressif effacement des hommes derrière les machines censées les servir, réduits à l’état de gros bébés en barboteuse, incapable d’envisager la vie en dehors de leur routine.

Le très bon personnage du commandant de bord est par ailleurs à lui seul une illustration de cette thématique angoissante, même s’il est aussi celui qui par une séquence hommage absolument pas déguisée à « 2001 », renverse la vapeur dans sa lutte contre l’ordinateur de bord (tiens tiens), prenant donc le contrepied exact du film de Kubrick (de l’état d’homme à celui de fœtus, ici on fait exactement l’inverse).

Ingénieux sur la forme, complexe sur le fond, sans jamais perdre de vue sa cible, un jeune public jamais pris pour un abruti auquel les thématiques les plus riches sont présentées d’une façon abordable sans être débilitante, « Wall-E » est sans conteste le meilleur Pixar à ce jour, confirmant ce que l’on savait du reste déjà. Ce studio ne recrute que des génies…

Note : ****

PS : le générique de fin est une pure merveille.

Un commentaire Ajoutez les votres
  1. …’fectivement, vu comme ça…ayant vu les 4 épisodes à la suite, il m’avait échappé que le 2 avait, c’est vrai, peu de scenes excitantes, mais TOUT DE MEME ! comme le disait un ami à moi, Confucius (genre), « faisons un dico ». « ennui » c’est quand on mate une série policière de TF1 le dimanche à 15h, ou les experts miami, ou cordier juge et flic, pas pour GoT, enfin ! « pas aussi bien que », qu’on peut dire, au pire !
    (par ailleurs, on sent que votre billet est à l’image de votre déception : écrit trop vite -et pourtant j’ai veillé jusqu’à 1h du mat pour le lire!-, il y a 4 gifs qui ne s’affichent pas et deux énormes fautes de français (edit :une seule, autant pour moi, « chut » c’est sans circonflexe, mais bon, j’en aurais mis un perso, ça ressemble trop à « chut ! ») avec « c’est » à la place de « s’est » (« la costumière s’est totalement craquée ce jour-là »).
    Pour en finir avec les critiques à la stannis, il me semble bien que les jardins aquatiques sont pas spécialement arabo, comme le dit cousin Hub’, puisque construits par Pierre Ier le cruel (un fan de la série, donc).
    Big lolz pour le cancer de ser Ilyn !
    N’ayez crainte, gente Ladame, les épisodes 3 et 4 seront mieux 😉

  2.  » sa moue d’Emo Kitty  » Best Joke EVER !!!! =D

    Pas mieux que vous, épisode bof bof (et c’est bien vu la Darth Ellaria ^^).

    (je rajouterais qu’on dit saynète et non scénette, Français vile langue de barbares ! ).

  3. De retour pour consulter avec plaisir les traditionnels articles de La Dame !

    J’ai beaucoup ri pour le knock knock d’Arya et le volant de Twingo.

    Est-ce que je suis la seule horriblement choquée par le jeu d’acteur des figurants de Mereen. Qu’est-ce que c’est que ces mollasses qui lèvent vaguement les bras vers elle, en mode « je suis à 20 mètres mais je m’en fous, je suis sûr que je peux la toucher si j’agite les bras, là, comme ça … » Si c’est juste pour la saluer, ils pourraient y mettre un peu plus de conviction (en particulier pendant la scène où elle arrive pour s »installer dans sa cahute)

    J’ai par contre été super contente de découvrir Dorne, même si FFS ils auraient pu le mettre dans le générique (c’est fini les génériques évolutifs cette année ?)
    Contente aussi de voir Lollys, qui a une bonne tête de gentille cruche.

  4. @ Fewer : j’avoue volontiers avoir gravement merdé sur ce coup-là. Mon entière faute même si l’épisode lui-même manquait de répondant.
    En fait, j’ai voulu profiter HONTEUSEMENT des avantages que Dieu nous a cette année octroyés (et dont vous avez profitez vous même) pour prendre un peu d’avance sur la rédaction de mon billet et préserver mon capital sommeil du lundi matin toussa.
    Et bien plus JAMAY vous m’entendez  !!!!
    Dussais-je en avoir les yeux qui piquent et me trainer lamentablement jusqu’à pas d’heure dans le recoins les plus sombres du Net pour dénicher le GIF le plus ridicule possible, je le jure devant Dieu que plus jamais je ne regarderai un épisode de Got un dimanche soir.
    J’ai voulu le luxe, j’ai juste cassé ma routine.
    Voilà.
    Et l’épisode du jour était chiant, aussi…

    @ Nicolas : honte à moi (bis), je le savais pour saynète en plus… La lose de Theon Greyjoy m’atteindrait-elle ?

    @ Rapsodie : je n’ai pas fait attention aux figurants mais je serai attentive la prochaine fois. Et pour l’animation de Dorne et bien j’espère que l’on en aura une quand même. Après tout, ces **foirés ont bien trouvé le moyen de mettre un étendard Bolton sur Winterfell dans le générique…

  5. Une petite coquille s’est glissée dans le paragraphe sur Brienne, « Sansa choisit de deux mots le moindre », mais pourtant, je suis sûre qu’il y a plus de lettres dans Brienne que dans Petyr …

  6. @ grammarnazi : merci 🙂 On a toujours besoin d’un bon grammarnazi (ce billet est une loque, à tel point que je n’ai même pas eu le courage de le relire). Je vais corriger ça dès que possible.

  7. A votre service ma Dame 🙂 C’est toujours un plaisir de lire vos billets, surtout quand on a regardé les 4 épisodes d’un coup et qu’il faut patienter un mois …

  8. Une très bonne critique pour un épisode par contre vite oubliable qui amorce des choses intéressantes ( Dorne , le noueau duo comique Jaime et Bronn , Sansa dont l’arc semble prendre une direction totalement inverse de ce qu’on attendait enlevant un gros bout du livre si mes impressions sont fondées ). Mais on aurait aimés que ça aille plus vite , il n’y a que 10 épisode et ça peut être juste si ça va pas plus vite :/ . Bref pour l’instant ça me rappel pas mal la saison 3 niveau ambiance et rythme , de très bonnes choses mais amenées très lentement……(sinon tout à fait d’accord pour l’arc sur Dany , le gros problême c’est qu’elle serait tellement meilleurs à Westeros que chez des gens qu’elle ne comprends pas :p )

  9. Remarque la moins constructive ever: cette statue du Titan à l’entrée de Braavos n’est pas sans rappeler celle de Zeus au Parc Astérix quand même… Sachant que le susnommé a une belle culotte à fleur, moi je suis sûre que c’est ça qu’Arya anticipait :p

  10. moi je kiffe grave cet étendard bolton sur winterfell^^
    (rien à voir, mais je relis l’intégrale 1, et bien je vois que je l’avais lu trop vite la première fois, c’est meilleur que dans mon souvenir)

  11. Une critique à l’image… et bien des tomes 4 et 5 en fait. Dans l’univers d’ASOIAF, la mort de Tywin a été un véritable raz de marée, la fin d’une époque. La suite à cela est naturellement longue à se mettre en place.

    Sur Meereen, deux choses : oui l’armure des Immaculés protège autant qu’un chiffon usagé, mais ce qui me choque plus c’est le fumble manifeste en ce qui concerne le choix de leur armement : oui la lance et le bouclier c’est super utile pour former une phalange, mais en pleine ville c’est vraiment la loose, même si le bouclier peut s’avérer utile pour les émeutes… mais la lance…

    Parlant d’émeute, Daenerys se plante magistralement avec l’éxecution capitale… Exactement (ou peu s’en faut) de la même manière que Robb Stark, et on sait comment ça a fini pour lui… Ca serai dommage, j’ai trouvé Emilia Clark particulièrement belle dans la scène finale.

  12. Ayant vu les épisodes d’affilée, je n’ai pas été choqué par la mollesse de l’épisode! Peut être qu’avec une semaine d’intervalle, j’aurai eu plus d’attente. Mais là on met clairement en place les nouvelles intrigues hors livre et j’ai apprécié la direction que cela prenait et l’effet « that’s not in the book » donne une dimension intéressante, comme voir quelque chose de neuf … A voir si ça ne part pas complètement en vrille.

    On sent un peu trop que tweeter est présent dans le monde télévisuel car tout le monde est au courant de qui à lâcher une caisse à l’autre bout de westeros (pardon pour la finesse). Même si je comprend que ça évite de perdre le téléspectateur moyen. On a vraiment l’impression que l’info circule à la vitesse du net pas celle du pigeon voyageur.

    Par contre je n’ai aucun souvenir ou je n’ai eu aucun soupçon de la présence de Jqen dans le livre suite à sa « disparition ». C’est un peu curieux de le revoir là mais pas illogique plutôt que de la jouer à la Martin et d’accroitre sans cesse les personnages et les intrigues. Je pense que le show tv prend la direction qu’aurait du prendre les livres … enfin, je l’espère plutôt!

  13. Saltations ! Merci pour le billet déjà et hum… je suis partagé sur cet épisode… Autant on sent que c’est lent, mais d’un autre côté il se passe tellement de trucs énormes, et qui avancent teeeellement vite que dans le livre…

    Je commence vraiment à avoir du mal avec Daenerys, qui prouve ici une fois de plus qu’elle est looooooin d’être la reine qu’il faut à Westeros… Varys toi qui est si futé, va plutôt soutenir Stannis the One True King ! Ou Kevan !

    Mine de rien je pense que c’est Kevan que je retiendrai le plus de tout cet épisode, son moment était plutôt incroyable. Je ne pensais pas le ( re )voir dans la série, ça fait bien plaisir ( par contre tu as raison, rentre à Casterly Roc, c’est plus sûr ).

    THE KING IN THE NORTH !

  14. Énorme ce billet, comme toujours !!
    Beaucoup d’humour et votre point de vu permet de voir la série autrement.

    Juste, ma chère Dame, lorsque vous dites « Ainsi chut la maison Lannister » en dessous de la photo de l’explosion, au paragraphe de Jaime et Bronn, ne vouliez vous pas plutôt dire « Ainsi chute la maison Lannister » ? 🙂

    C’est tout pour moi !

  15. Je ne sais pas ce que je préfère en Darth Ellaria, le volant de la Twingo et Philippe l’assassin-gondolier, mais ton billet m’a une fois de plus bien fait rire !!!

    Je rajouterai que la couverture de Jaqen ressemble étrangement à Danny Glover !!! (ce qui expliquerai son retour dans la série ! Fini les Armes Fatales, trop vieux pour ces conneries !)

    Quand à Kevan, on en vient à regretter que Ian Gelder n’ait pas eu plus de scènes et de discussions avec Tywin les saisons précédentes !!!!!

  16. @ ILDM : c’est exactement ça, on dirait la saison 3… Et c’est dommage.

    @ De passage : Oo, ben ça alors ^^ J’imagine que ça doit être difficile de prendre Braavos au sérieux du coup.

    @ Fewer : ça m’étonne pas… Attendez donc un peu que votre chouchou leur mette sur le crâne.

    @ Wits : ce n’est pas tant le flottement dû à la mort de Tywin qui est gênant. Il est est même parfaitement normal. C’est vraiment le rythme de narration choisi par la série que je trouve pénible, comme s’ils en revenaient à leurs travers de la saison 3, qui fonctionnait à coup de brefs séquences et de caméos.
    Les Immaculés suxx, c’est un fait.
    Sur l’erreur de Dany, nous en verrons bientôt j’espère les conséquences (dégage de là, Daenerys !!!)

    @ Run : Jaqen serait l’auteur d’un certain meurtre dans une certaine île, encore que cette hypothèse soit à prendre avec des pincettes. Je crois que sa présence n’est pas formellement attestée. Mais bon, les circonstances de la mort étant suspectes, et le Sans-Visage se dirigeant dans cette direction la dernière fois qu’il a été officiellement vu, tous les doutes sont permis.
    On le retrouve ensuite à la Citadelle (sous les traits d’un homme tué à Harrenhal), où il s’introduit durant le prologue du tome 4. On ne l’y retrouve qu’à la fin de cet ouvrage, quand un certain personnage s’y rend lui-même pour trouver des réponses à des tas de questions, et croise un homme qui le met très mal à l’aise. Entre son départ de Harrenhal et la fin de AFFC, il a changé au moins deux fois de visages, ce qui le rend difficile à identifier. Mais il y a de très fortes suspicions pour que se soit lui.
    Sinon j’espère moi aussi que cette saison va finalement se décider à entrer dans le vif du sujet et arrêter de faire comme GRR Martin, à savoir patiner dans la semoule pour cause de trop de personnages, trop d’intrigues, trop de complexité dans cet univers. GRRM, ou comment être pris à son propre jeu…

    @ Vareth : Daenerys n’a pas du tout le niveau pour Westeros, c’est un fait. Ou alors il va falloir qu’elle apprenne à mettre de l’eau dans son vin et à écouter ses conseillers. En la matière, elle a d’ailleurs fait des progrès notables.
    Et je vous remercie de rendre l’hommage qu’il mérite à Kevan Lannister, un personnage que j’aime beaucoup et qui est un bon homme politique, un bon chef de maison, et en plus, rareté dans cette famille, un être humain tout à fait aimable et recommandable.

    @ *Winter is Coming* : merci 🙂
    Pour « Ainsi chut… » c’est bien « chut », du verbe « choir » au passé simple. Mais on n’a tellement pas l’habitude de le voir que comme Fewer, je me suis un bon moment posé la question de savoir s’il prenait ou non un accent circonflexe.

    @ Melloctopus : bon sang oui, Danny Glover !
    Et je suis d’accord sur la faible présence de Kevan, tout juste introduit dans la saison 1, passant rapidement lors d’un conseil avec Tywin dans la saison 2 et disparu comme son fils de nos écrans radars pendant un an… Mais je compte sur lui cette année pour faire plus que de la figuration. Il serait dommage qu’on le retrouve un beau matin sous des combles, recouvert de toiles d’araignée.

  17. «  » » » » » » » »arrêter de faire comme GRR Martin, à savoir patiner dans la semoule pour cause de trop de personnages, trop d’intrigues, trop de complexité dans cet univers. GRRM, ou comment être pris à son propre jeu… » » » » » » » » » » » » » »

    au bûcher !!! certes il est quasi-impossible d’atteindre au festival d’OMG du tome 3, mais enfin, ça vous plait pas, la politique intérieure cerseienne, le plan finance de stannis, 1000 et 1 manière de torturer un prince de winterfell, la vie quotidienne de directeur général du Mur, vis ma vie à volantis…tout ça ?

  18. @ Fewer : si ça me plait. Le souci c’est l’éparpillement en quarante douze perso dont il faut tous parler, avec leurs propres intrigues. Et encore, souci, il faut le dire vite parce que chez GRR rien n’est jamais vraiment inutile. L’univers qu’il a créé est extrêmement complexe et vaste et surtout, son récit progresse comme on tisse une toile. Chaque action a des répercussions sur la vie des autres, même quand les personnages sont très éloignés. Du coup, il lui est devenu nécessaire de raconter énormément de choses pour conserver sa cohérence et faire fonctionner son histoire.
    C’est la force et la faiblesse de GRR Martin. Sa création est incroyable et sa maîtrise de la narration l’est tout autant. Mais j’ai aussi le sentiment que son monde lui a un peu échappé. Tout y est tellement crédible, vrai, que parfois la logique pure suffit à faire avancer l’histoire toute seule (le cas de Daenerys à Meereen est éloquent).
    J’adore les livres, même quand il met trois pages pour décrire la composition d’un plat, même quand Daenerys a mal aux fesses pendant les séances de doléances, mais certains arcs stagnent, et pas uniquement parce qu’ils en ont besoin. Dany à Meereen, Cersei, Arya ou même Brienne auraient pu voir certains de leurs chapitres raccourcis voire condensés, histoire d’éviter cette impression de sur place dans des livres (4 et 5) qui servent justement de transition (donc seront plus posés et lents) vers le grand final développé dans le 6 et le 7.

  19. THAT WAS NOT IN THE BOOKS! Ce qui était l’intérêt principal de l’épisode (Darth Ellaria, Jaqen, Sansa, Jaime…) Mais maintenant que tout est posé, j’ai espoir que la saison décolle vraiment dès l’épisode prochain. Parce que pour l’instant, j’ai l’impression que la saison 5 souffre du syndrome de « Trop de gens à trop d’endroits », mais qu’il était difficilement impossible d’adopter la solution des bouquins…

    J’aime bien le traitement de Daenerys cette saison, et je n’ai rien de plus à ajouter que ce que vous avez déjà dit. Et j’étais toute heureuse aussi de voir Lollys! Même pour une seule scène.
    L’intrigue de la Garde de Nuit avance plus vite que ce que j’aurais pensé, ce qui est très bien (et avec en plus un dialogue sur la léprose… Je pense que ça préfigure des trucs, mais j’attends avant de me prononcer). Et Lyanna Mormont ftw! (Comme disait Romulus Augustule à Arthur « T’es qu’un vilain pas beau! »)
    Concernant Dorne, j’ai été agréablement surprise de voir les Jardins aquatiques, à cause de l’absence d’animation. Et c’est vrai que c’est beau l’architecture arabo-andalouse (j’aime bien l’archi siculo-arabe aussi ^^), et c’est vrai que la costumière a bien craqué sur la robe de Myrcella…

  20. En parlant costume, j’aime beaucoup la tenue d’Areo Hotah ! Outre le fait qu’il a une vraie tête de tueur psychopathe qui mange des enfants au petit dej, la tenue et la lance sont superbes !!!!!

  21. (stannis, RKOW) « alors? »
    (davos, PM) « toujours rien, iourgraiïce »
    (stannis, RKOW) « grumbl »
    (davos, PM) « je vous conjure de ne pas l’envoyer à mélisandre, iourgraiïce, vous savez comment est lady Ladame…)
    (stannis, RKOW) « ouais…le genre à tout faire à la dernière minute, même quand elle a 7 jours pour le faire »
    (davos, PM) « patience, iourgraiïce »
    (stannis RKOW) « grumbl »

  22. un internaute s’impatiente du prochain billet de ladame pour le plaisire des yeux d’un internaute qui se réjouis tant des futurs lol gifts à venir.
    Un internaute se prépare à donner un noms au Dieu Multifaces

  23. Je sais qu’un nouveau billet est sorti depuis, mais je suis le seul à être interpellé du fait que Tywin ne figure plus dans la liste d’Arya ? Comme elle a fait pour être au courant de sa mort alors qu’elle était en pleine mer et que Captain Braavos l’a déposé directement devant le cube de Jaqar ? oO Ya pas comme une grosse incohérence là ?

  24. Cinq noms sont manquant sur la Valar Morghuliste d’Arya, outre Tywin (dont on peut, à la rigueur comprendre l’absence), il manque Melissandre, Bedric Dondarion, Thoros de Myr et Ilyn Payne, les quatre derniers étant, aux dernières nouvelles, bien vivants…

    Je me base sur l’épisode 5 de la saison 4, dernier à mon souvenir à faire réciter Arya.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *