Soyez sympas, suédez…

Argh, et revoilà le syndrome du film que l’on aime mais sur lequel on n’a rien à dire…

« Soyez sympas, rembobinez » est, à défaut d’un chef d’œuvre, une pastille agréable, pleine de bonnes idées et, sa plus grande qualité, d’une capacité d’émulation rare.

Mike est employé dans le magasin de location vidéo de monsieur Fletcher, un vieux entré en résistance contre la municipalité qui veut détruire son immeuble devenu insalubre. Jerry, le garagiste d’à côté et meilleur ami de Mick démagnétisant par accident toutes les bandes des cassettes, voilà les deux compères contraints à trouver une solution de secours. Ils vont donc décider de refaire eux même les films…

Puisque l’on est chez Michel Gondry, autant dire que la bizarrerie et l’étrange rôdent à tous les coins de rue dans ce film faible scénaristiquement mais original et euphorisant.
On oubliera volontiers alors les invraisemblances et autres facilités de la narration pour se marrer franchement devant les trésors d’ingéniosité déployés par les deux héros pour reproduire les scènes cultes des films suédés.

Au terme de cette critique un peu minable, je le reconnais, je ne peux que vous conseiller cette petite perle qui, il faut l’espérer, fera boule de neige.

Note : *** (quand je vous disais que ma critique ne rendait pas justice au film…)

PS : j’aimerais bien suéder « Conan le Barbare »… Des volontaires ? ^^

Un commentaire Ajoutez les votres
  1. Moi en Conan, la Dame en Valeria et Llu en John Milius ?! Wahou ! Y a de l’idée ! Perso, j’aurais besoin d’un tout petit peu d’entraînement côté musculation… Mais sache que ça me défrise pas plus que ça : tous les ans, en moyenne, je fais un jeu de rôles grandeur nature, alors je serais pas beaucoup dépayser. Par contre c’est pour la Dame que je m’interroge : assumerait-elle le rôle de celle que j’aime…

  2. Haaaan, l’autre ! « Je fais du JDR grandeur nature… »T’en as bien de la chance ! Sauf que non, hein, Valeria, très peu pour moi. C’est quand même un petit peu une courge (si, si, je maintiens… Faut pas être une femme dans le monde de Conan). PArce que les copains, avec tout çà, vous avez oubliez Thulsadum (qui ressemblait à rien dans le film, çà aussi c’est une honte).

  3. C’est vrai que dans le monde de Conan, être une femme, si t’es pas super bien gaulée et que tu sais pas te battre (ou être une reine dans « le Destructeur »), tu risque de ramer. Sinon, c’est vrai que James Earl Jones est un rien monolithique, mais je trouve qu’il a pas besoin d’en faire des tonnes, son charisme s’impose de lui-même.

  4. Je le trouve nettement plus charismatique derrière le masque de Dark Vador en fait. Sa tête comme çà, au naturel, beuh…. Me donne plus envie de rire que de crever de trouille…

    Ouais, je n’ai définitivement aucune chance dans le monde de Conan. Je suis plus un cerveau… :p

  5. Oulà, attention ! James Earl Jones n’est que la voix de Dark Vador ! C’est le culturiste David Prowse qui est dans le costume, et c’est c’est le visage de Sebastian Shaw que l’on découvre à la fin du Retour du Jedi, lorsque Luke lui enlève son masque…

  6. Je savais qu’il ne faisait que la voix, en revanche tu m’en apprends une bonne en me disant que la tête de la fin n’est pas celle de l’acteur… Pourquoi cela ? Changement de comédien dans le Retour du Jedi ?

  7. Nan, c’est bien David Prowse qui est dans le costume, c’est juste qu’il avait pas une tête de vainqueur… C’est donc Sebastian Shaw qui l’incarne sans masque et sans costume lorsqu’il réapparaît sous forme d’esprit dans les toutes dernières images du film. Avant que Lucas ne décide finalement de le remplacer par Hayden Christensen dans la réédition dvd…

  8. Oui, mais alors, au moment où Luke retire son casque (enfin, le casque de Vador), qui est ce qu’on voit ?

     

    George Lucas, on devrait lui retirer les droits qu’il a sur ses films. Cet homme là, il faut rien que le mal, v’là ce que j’en dis…. (stop tout retaper, George, laisse nous les vaisseaux en fer à repasser… Et nous remets pas la tête d’Hayden Christensen à toutes les sauces, on a déjà été bien aimables de le supporter dans deux épisodes complets… Et en plus, on a aussi enduré Jake Lloyd sans rien dire… C’est dire si les fans sont bon public (sauf concernant JarJar Bink, parce qu’il faut pas charier non plus)).

  9. C’est la tête de Sabastian Shaw que l’on voit dans les deux scènes : quand Luke lui retire son masque et c’est toujours le même quand il apparaît en esprit aux côtés de Yoda et Obi-Wan à la toute fin.

  10. Et bien merci Graal, pour ce pur moment de culture cinématographique. Mais, ceci dit, juste comme çà en passant : le prix des figurines Dark Vador, c’est juste une honte ! (voilà, c’est dit !)

  11. Qu’est-ce que tu veux me pousser à faire dire, hein ? George Lucas n’est sûrement pas parfait, mais sans lui, on n’aurait pas six des plus grands films de l’histoire du cinéma de genre. Na, voilà, c’est dit !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *