Here and back again.

Ni enlevée par des terroristes tchétchènes, ni engloutie par un monstre marin, ni partie en villégiature dans la station spatiale internationale, ni devenue amnésique après une collision contre un plat de choucroute, ni émigrée en Libye, ni coincée dans une faille temporelle, me voilà donc de retour, une fois de plus, prête à reprendre du service.

Une longue absence, certes, mais on ne va pas non plus me reprocher d’avoir une vie (si ?), j’ai affronté des hordes de touristes qui ne comprenaient pas comment un bunker pouvait ne pas être mieux conçu pour accueillir des visiteurs, des sous-marins en folie (biiiiiiiip !!!!! biiipbip ! biiiiip !), des soirées pyjamas, quelques nuits blanches, un braqueur potentiel, un homme qui a inventé le mouvement perpétuel de la langue, des chaussures qui font mal au pied, Paris pendant la coupe du monde de rugby, les quolibets des amateurs de foot, et pour finir, Harry Potter himself.

Evidemment, avec tout cela, pas le temps de venir mettre à jour mes billets, déjà écrits en plus, d’autant que la rentrée fut aussi délirante que juillet et août.
Entre la course au doctorat et les revirements de dernière minute, me voilà donc officiellement lancée dans la course au CAPES (Seine-Saint-Denis, cache tes enfants, j’arrive….mouhahahaha !!!!), à l’agrégation et à la thèse en même temps, ou plutôt, concernant cette dernière, à l’année prochaine, mon futur directeur étant pour 2007-2008 en surcharge d’étudiants.

Les plus perspicaces d’entre vous se doutent que les concours risquent de me prendre pas mal de temps, voire une très grosse partie de mon temps, ce qui va évidemment entraîner une cadence de billets ralentie en comparaison de la grande époque.
Autre facteur de ralentissement, mon amputation récente.
Difficile en effet de me déplacer jusqu’à un cinéma sans ma carte UGC. Je me suis trop habituée au luxe de ne pas payer. Et puis maintenant, il faut choisir ce que l’on veut voir, au risque de se tromper pour regretter amèrement d’avoir claquer 8euros dans un truc pareil. Et moi, je n’aime pas ne pas avoir le choix. Du coup, le cinéma, c’est de plus en rare de nos jours, ma pauvre dame.

Ce qui ne m’empêche pas de louer des dvd, qui ont ceci d’avantage que l’on peut les g…. Hmmm, je n’ai rien dit du tout. Rien du tout, du tout….

Bref, une nouvelle saison commence, trêve de longs discours, et comme on dit au Tibet, « on the road again, again !!! »

Un commentaire Ajoutez les votres
  1. \o/ Le Retour de la Dame !
    J’commençais à m’inquiéter, plus rien sur ton blog à lire J’me demandais où t’étais passé !

    J’pensais même faire un billet en disant que La Dame avait tragiquement disparu dans l’océan webbesque, mais j’cherchais à scanner l’illustration dans la Compagnie noir, donc j’attendais mon scanner qui devrait arriver bientôt !

    M’enfin, suis contente de te revoir sur le net ! C’cool ça, et en parlant de UGC, j’ai des places à 3euros si tu veux 🙂

  2. Toutes les confuses si tu as failli appeler Jacques Pradel pour me retrouver…. 🙂
    Sympa le prix de tes places UGC ! Profite en bien !

    Au fait, l’illustration de la Compagnie Noire ne proviendrait elle pas d’une des éditions reliées des divers livres ? Je n’ai jamais pu les voir encore !!!

  3. Pour les places, j’vais essayer d’en profiter, mais je sais jamais quel film aller voir :/
    Donc j’me disais que j’pouvais t’en passer, sauf que j’viens de me rappeler que t’avais plus d’UGC près de chez toi ^^ »

    Et oui, l’illustration est tirée des livres reliés chez Atalante, je te montrerai quand mon scanner arrivera…Vive les commandes rapides sur le net -__-

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *