« Arrêtez de faire des trous dans mon bâtiment ! » : Pirates des Caraïbes III.

Et on continue dans l’eau et au dessous, avec la fine équipe Sparrow Swan Turner, réunie pour la dernière de ses aventures.

Après avoir été traitreusement croqué par le Karken et expédié dans le purgatoire de Davy Jones, le « capitaine » (pas oublier le « capitaine ») Jack Sparrow commence à cruellement manquer à ses anciens accolytes, pourchassés par la Compagnie des Indes, bien décidée à abattre définitivement la piraterie, dont la disparition semble bel et bien programmée par l’alliance contrenature de Lord Beckett et du Hollandais Volant.

Bon autant être tout de suite claire et précise, « Pirates…III » ne brille guère plus question scénario que le second. On retrouve exactement les même défauts, les même faiblesses question écriture : histoires sans queue ni tête enchevétrées dans un fatras d’alliance et de trahison, et de coups de théatre capilotractés….
Bref, on n’y comprend pas grand chose, on se fait littéralement balader d’un bout à l’autre du récit avec l’impression d’avoir dans le cerveau de maelstrom de la fin du film…

Mais, parce qu’il y a un « mais », on aimera quand même. Parce que Jack Sparrow est enfin redevenu lui même (Johnny Depp semble calmé…), que Elisabeth prend une vraie envergure (Kiera Knightley est convaincante, vi, vrai de vrai…), que les bateaux sont beaux, les combats aussi, que les effets spéciaux (L’Ile des Naufragés, grandiose, le dernier affrontement, génial et virtuose) collent au siège, et que Orlando Bloom, ben on ne le voit presque plus (bonheur…….).

Et puis il y a le sens profond de ce film, que l’on ne peut jeter aux orties, cet plaidoyer pour le droit de rêver et la défense de l’imaginaire, incarnée par une piraterie que l’on tente de faire taire (la scène d’ouverture glacante est surprenante et donne le ton du métrage sombre et désenchanté jusqu’à ce que Jack Sparrow, sorte de Peter Pan en dread locks ne vienne réveiller les délires endormis), pour imposer un monde rationnel, campé les deux pieds dans la réalité (l’image du cadavre du Kraken est en ce sens, particulièrement forte)

Le film acquière alors un très fort capital sympathie qui aide bien à rester intéressé aux errements du scénario (sans doute écrit par une équipe de poulpes : une idée foireuse par tentacule) qui n’hésite pas à rajouter à une mythologie déjà riche et posée dans les deux premiers épisodes, de nouveaux éléments un rien mal venus (Calypso arrivant comme une algue dans la soupe…).

En guise de bilan, que dire d’autre que la trilogie aura su remplir son rôle, celui de divertir, tout bêtement, à l’image de l’attraction Disney dont elle était inspirée. Sans atteindre le niveau d’excellence d’un Indiana Jones (Gore Verbinski n’est définitivement pas Steven Spielberg), « Pirates des Caraïbes » s’impose comme un entertainement à l’américaine, bourré de défauts mais qui entre sans aucun doute au panthéon des films d’aventure.

En tout cas, rien de ceci n’aurait été possible sans le merveilleux, l’incroyable, le fabuleux capitaine Jack Sparrow (voilà, çà va les chevilles, maintenant ? ) !

Un commentaire Ajoutez les votres
  1. J’écris ceci avant d’avoir lu le billet de Ladame pour dire, en paraphrasant le général Ludendorff (je crois) le 9 aout 1918 : « c’est un jour de deuil ».

    NAN MAIS SANS DECONNAY QUOI LOCKE MORT COMME CA MAYRDE ET REMAYRDE

    tous mes plans s’effondrent.

    Snif.

  2. @ Fewer : je sais,c’est affreux. Quand j’ai vu la scène, j’ai tout de suite pensé « mayrde, Fewer ! »
    Enfin, c’est une mort plus rapide et plus propre que sous le couteau d’un Bolton déçu… On se console comme on peut 🙁

  3. MADAME garrisson m’a fait éclater de rire 30 secondes (les gens disent « dix minutes » mais c’est des conneries, trente seconde de rire, c’est long et c’est bon, merci ma ladame et content de voir que vous partagez mon sentiment devant cet immense gâchis.

    Last hommage-tribute to locke, je vous refourgue mon medley GoT avec Locke en détonateur.

    [https://www.youtube.com/watch?v=oTK8N-dq1-c]

    RIP à Laguioles, Locke !

  4. L’instant moon moon m’aura achevé XD et auront fait sécher mes larmes tant versées sur Locke. Tiens ce perso peut permettre un développement intéressant…Oh et puis non Roh les gars quoi 🙁 En plus c’était un peu bancal , il aurait très bien pu égorgé Branounet/l’interroger sans avoir eu besoin de se barrer. Bref Ouais Pas mieux que La Dame , après un sans faute , voila que ça trébuche un peu là.

    Dommage les autres arcs étant sans faute dans leur déroulement ( On va dire que c’est le temps de reprendre son souffle ). Je dirais juste que j’ai été fort étonné de la crise d’obéissance de Cersei mais qui va pas durer. Et que , Pétyr je te plains avec ta jeune mariée psychotique qui hurle comme une poissonnière ivre.

    Bon ben un ptit raté mais pas trop mauvais. Un gros trailer pour la suite de la saison.

    Et sinon pour en revenir à Dany , ouais ça se voyait déjà dans le bouquin mais là c’est encore plus GROS à quel point sa situation est bordélique. Sa naïveté étant bien démontrée quand elle se croit pouvoir y remédier plutôt que de filer vers Westeros ( solution casse gueule aussi mais qui aurait ptet débouchée sur un meilleur résultat , non ? Z’en pensez quoi ? ).

    Lalalala lalalaaa moonlight..Rahhhhh…Ahem désolay.

  5. Le voilà le classique épisode du milieu qu’on attend tous tel le Beaujolais nouveau.
    Comme déjà dit plus haut épisode qui clos certaines intrigues et qui apporte pleins de révélation dont Syrio EST MORT! En déplaise à ceux qui élaborent des théorie sur sa survie ou la possibilité qu’il soit en fait UN HOMME.
    Au passage petit clin d’oeil à la première saison « la partie pointue à l’intérieur » ben ça marche pas quand en face il y a le blindage d’un Panzer!

    J’avais oublié de le mentionner à chaque fois, trop pris dans les lol des billets précédent. Plus les épisodes s’enchaine et plus Bran me fait penser à un guitariste connu des années 80-90. Tellement que lorsque Locke lui a demandé si il était le petit Stark, j’ai cru qu’il allait lui répondre:
    « Non moi c’est Brian May le guitariste leader du groupe Queen » et qu’il allait nous faire un solo de guitare!
    Franchement vous n’avez jamais trouver une ressemblance?

    Port Réal:
    On y trouve une your grace Cercei au plus bas se montrant des plus vulnérables, mais je suis convaincu qu’au prochain épisode elle reprendra du poil de la bête et qu’elle gravira des montagne… (fallait bien que je la place celle-là)

    Hell on wheel part II
    Effectivement ma très chère dame nous allons pouvoir nous assoir sur l’arrivée du personnage mystérieux et je pense que la vision de warm hand en dit long, serait-ce un petit clin d’oeil qu’on a voulu nous faire?

    Fly as high as the sun, on your way like an eagle fly
    Grande leçon de guerre de Lord barbichette tout du long du défilé qui ammène à la porte sanglante… « jamais en 1000 ans… trois hommes de front… emplumé comme des poulets… » Oui mais si les gars ils grimpents plutot que de rester dans le défilé, qu’est ce qu’il les empêchent de contourner la porte???
    Non là franchement c’était visuellement pas bon. Un défilé avec des parois raide de quoi? 3 mètres, 4 pour être gentil? Faut pas prendre les enfants des septs pour des direwolfs sauvages non plus! on est loins du sentier entre les montagnes, là!

    la guerre du tripods
    j’ai beaucoup aimé le jeu entre podrick et brienne. Les roles s’inversent pour notre ladySir. La saison dernière elle était jugée et méprisée par Jaime, puis petit à petit prise au sérieux pour finalement inspirer le respect. Là elle se retrouve dans la peau de Jaime avec un cassos qu’elle prend de haut pour finallement éveiller un petit intérret en elle. ça m’a fortement rappler l’épisode 10 de la saison 2 lorsqu’elle tue les trois nordiens sous les yeux de Jaime.

    Enfin épisode moux du genoux, heureusement qu’il nous reste le billet de la dame et l’unique comme source de lol. Et pendant ce temps Gendry tourne en rond autour de Peyredragon…

  6. @ Fewer : ça m’évite de lui concocter un hommage avec trois pauvres GIFs… Merci.

    @ ILDM : sur Dany, pourquoi pas Westeros tout de suite ? Parce que ça changerait tout. Et pas que son arc perso et celui des pégus de Port Réal. Pour le coup, se serait une sacrée foutue entorse au canon, pour ne pas dire un abandon pur et simple.
    Et puis bon, de l’arc de Dany, il reste DEUX scènes que je veux voir de mes yeux sur mon écran pour lesquelles il est impératif qu’elle reste à Meereen : un certain deus ex machina et un certain acte de bravoure mêlé d’inconscience et d’une certaine dose de folie furieuse (si vous voyez ce que j’veux dire…)

  7. @ Turel : SIIIIIIII ! C’est affreux, je ne verrai plus que ça maintenant, le fuckin’ Brian May !
    La main en feu = clin d’oeil en forme de « mouhahaha, nopenopenope pas d’élan ! » ? Carrément oui, je n’y avais pas pensé, mais c’est tout à fait exact. Jojen avec sa fièvre sera donc un guide aux mains chaudes. Très bien vu ça.
    En effet, c’était moyen le coup du défilé imprenable de 4 mètres. ça mérite presque une alerte au gogols bonus en fait…

  8. Amen, je ne suis donc pas la seule à trouver que Noah Taylor a de la classe, et que la mort de Locke était mal foutue, qu’elle est arrivée comme un cheveu sur de la soupe Knorr, et que je haïrai ces foutus scénaristes jusqu’à ce qu’un personnage de sa trempe n’apparaisse…

  9. J’attendais le billet de la Dame, pour avoir un éclairage, en tant que non-lectrice, sur un évènement qui m’a marquée, mais qui semble n’avoir choqué personne d’autre:

    Lysa Arryn, c’est bien la soeur de Catelyn Stark, n’est-ce pas?
    Alors si elle a vraiment fait toutes ces vilaines choses pas belles dont elle parle avec Baelish, ça veut dire qu’elle a trahi sa soeur sciemment!!! et visiblement elle n’a aucun regret, préférant faire sa nympho avec l’autre fêlé du bocal. (Sans mentionner le fait qu’elle a tué son mari, bitch).

    Etait-elle si mal intégrée dans la maison Tully, qui semble avoir un grand sens de la famille, pour faire un doigt à sa soeur de la sorte? (En même temps elle ne me semble pas très saine d’esprit de base. La saison 1 remonte à très loin donc je ne suis pas sûre de mes souvenirs, mais on ne la voyait pas en train d’allaiter son gosse de genre 8 ans d’âge apparent?!)

    Bon, peut-être que sa trahison avait été mentionnée bien avant et que j’ai oublié…^^ »

  10. @ Bigregirl : ah mais Fewer est un fan de Locke de la première heure, vous n’êtes donc pas seule :p Tout de même, le faire sortir de cette manière, c’était pas sport. Même Roz a eu droit à une mort plus intéressante (dans le cadre de la série, hein, sinon on va encore me prendre pour une folle et tout).

    @ De passage :
    « Alors si elle a vraiment fait toutes ces vilaines choses pas belles dont elle parle avec Baelish, ça veut dire qu’elle a trahi sa soeur sciemment!!! et visiblement elle n’a aucun regret, préférant faire sa nympho avec l’autre fêlé du bocal. (Sans mentionner le fait qu’elle a tué son mari, bitch). » => et ben voilà, vous résumez assez bien les enjeux pour Lysa Tully dans ce paragraphe.
    c’est finalement un personnage assez simple, qui fonctionne à la vieille haine recuite et au ressentiment facile. Lysa était moins jolie que sa soeur et moins « importante » du fait de sa position de numéro 2. Elle en a toujours été jalouse y compris quand elle a elle aussi épousé un grand seigneur (Jon Arryn c’était tout de même la grosse classe, elle aurait tout aussi bien pu épouser un numéro deux d’une grande maison. Ajoutons que son mari a tout de même fini Main du Roi, ce qui est un peu le top. Fun fact, à une époque lord Hoster Tully et Tywin Lannister envisagent sérieusement de marier Lysa et Jaime. Étrangement, ce dernier s’engage dans la Garde Royale au même moment…).
    Littlefinger a sans doute compris très tôt que cette femme haineuse et influençable, toujours en quête d’un bonheur imaginaire qu’elle volerait à sa sœur lui serait un instrument utile.

    Sa trahison n’a jamais été mentionnée avant. Comme dans les livres, D&D ont lâché la bombe sur le tard, ce qui maximise son effet. Car cette information dédouane totalement les jumeaux Lannister que l’on avait toutes les raisons de croire coupables depuis le début, Jon Arryn ayant découvert leur inceste juste avant de mourir.
    Finalement, on réalise que lord Arryn est mort de la main de sa femme, téléguidée par Littlefinger. Lysa pensait que c’était dans l’unique but de libérer la place pour leur futur mariage, Littlefinger lui ne faisait que gravir le premier barreau de l’échelle du Chaos.
    La lettre de Lysa à Catelyn en était le deuxième, destiné à semer le trouble dans l’esprit des Stark plongés dans un bain de Lannister. Baelish pouvait sans doute prévoir, connaissant les Lannister, que leur séjour chez les Stark suffirait à implanter chez ces derniers quelques sentiments mitigés (d’autant qu’il connait sans doute la défiance de Ned vis à vis de Jaime, leur confrontation devant le Trône de Fer devant être une histoire connue à la cour). Il pouvait donc s’attendre à quelques menus clash. Ce qu’il ne pouvait en revanche prévoir, c’était l’accident de Bran, qui a fini par apporter beaucoup plus d’eau à son moulin qu’il n’en pouvait rêver. D’où l’intérêt de travailler à partir du chaos, j’imagine…

  11. je ne m’en suis toujours pas remis ce matin.

    C’est la première fois que ça me fait ça avec une série.

    Je comprends maintenant ce qu’on ressenti les fans de ned, robb ou catelyn (encore qu’eux ont eu une mort classe. )

    DD, je vous déteste, je vous hais, envoyez thoros de myr le ressuciter, JE M’EN FOUS DES CONSEQUENCES

  12. C’est surtout que la mort de Locke fait vraiment expédiée, alors que même des personnages secondaires comme Yoren ont eu une meilleure mort.

    Sinon comme mon précédent message ne t’ai pas parvenue La Dame, je réitère ici : ça manque de Stannis, de barbecue et de croisière aux Glénans dans cet épisode. Par ailleurs, est-ce que ce ne serait pas le premier épisode de la série sans Peter Dinklage ?

  13. je voulais rebondir sur cette phrase
    Mais dans les faits, ça ressemble surtout à la conversation qu’elle avait eu en saison 1 avec Catelyn dans la chambre de Bran dans le coma. Celle où elle avait évoqué un fils mort-né très certainement imaginaire afin de noyer les éventuels soupçons de Cat dans le flot d’une commisération de façade.

    En fait oui elle a bien « perdu » une enfant de Robert sauf que c’est après avoir prit du thé de lune. Pour une série américaine, même subversive comme GoT l’avortement reste un sujet très délicat. Aussi pour pouvoir faire passer le perte d’un enfant il fallait qu’il soit vivant.

    A y repenser ça été une sacrée coquille puisque jamais Robert, Ned, ni personne à la cours ne mentionne la mort de ce prince au cheveux noir…
    ça pourrait donc très bien être (à toi Legolas) UNE DIVERSION comme nous l’a suggéré LaDame

  14. @ Turel : en effet, cet enfant mort né n’est jamais évoqué par la suite, d’ailleurs Cat lui dit quelque chose comme « Je l’ignorais ». Pourtant, la reine enceinte, dans leur milieu, ça devrait se savoir. Donc oui, je penche aussi pour un gros bobard de la part de Cersei, laquelle n’a jamais du garder assez longtemps le moindre enfant de Robert pour en connaître le sexe ou la couleur de cheveux (choses qu’elle évoque pourtant devant Cat). Un bobard comme vous le dites assez maladroit, même si on peut comprendre que Cat n’ait jamais souhaité en reparler par la suite à quiconque. Après tout elle n’avait aucun moyen de savoir que la reine mentait (difficile de mener l’enquête depuis Winterfell sur le sujet) et ensuite, disons que ça a du lui sortir de l’esprit.

    D’ailleurs, je viens de me faire la réflexion, ce n’est que cette saison (à moins qu’elle en ait parlé dans la saison 1) que les avortements ont enfin été évoqués, par Jaime, lors de son échange avec Loras pendant le mariage quand il lui dit que si par inadvertance, il mettait Cersei enceinte, elle tuerait l’enfant avant qu’il ne vienne au monde.
    Parce que oui, défenestrer un petit garçon, coucher avec sa sœur, aller au bordel toutes les 5 minutes, assassiner des gens avec des poisons qui rendent violet, brûler des mecs au nom de la foi, faire des enfants à ses propres filles, abandonner des bébés dans la neige, violer, décapiter, éventrer, torturer des gosses, c’est OK, mais l’avortement JAMAY DANS MA TELE !!! Cette logique……..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *