Spéciale « La Compagnie Noire » : les personnages.

Attention, je tente un délicat exercice de style en vous brossant rapidement le portrait des personnages principaux du cycle de la « Compagnie Noire ». Difficile en effet, de ne pas dévoiler de menues informations sur certaines personnes. Je vais rester la plus allusive possible.

Et on attaque…

Une remarque préliminaire : certains noms pourront vous paraitre étranges. Pas de panique. Dans l’univers de la Compagnie Noire, le nom, c’est sacré, on use et abuse donc des surnoms.

Toubib :

annaliste et médecin, comme son surnom l’indique, c’est lui le premier qui nous racontera l’histoire. Cynique, fourbe et très fleur bleue sur les bords, c’est incontestablement un des personnages les plus attachants de la série.

Gobelin et Qu’Un Oeil :

Les deux plus vieux membres de la Compagnie sont deux magiciens plus ou moins talentueux, à condition qu’ils soient sobres (ce qui arrive au final, rarement…). Leur plaisir dans la vie est de se pourrir l’existence l’un l’autre. Et peu importe que cela soit au mépris de la sécurité d’autrui.

Corbeau :

Il est l’une des premières recrues de la Compagnie dans le Nord. Secret et taciturne, ce noble déchu traine un lourd passé et un litige avec le plus imprévisible des Asservis, Le Boiteux. Mais l’égoïste qu’il est se reconstruira peu à peu grâce à Chérie.

Chérie :

Cette gamine, sourde et muette sera recueillie par Corbeau, après le massacre de toute sa famille par les rebelles. Malgré son handycap, elle s’intègre très bien dans la Compagnie dont elle va vite devenir la mascotte.

Silence :

Le troisième sorcier de la Compagnie n’a pas dit un mot depuis qu’il a rejoint ses rangs. Sans doute pour expier une faute quelconque. C’est lui qui enseignera à Chérie la langue des signes en cours dans la compagnie.

Murgen :

Nouvelle recrue à la fin des chroniques du Nord, il deviendra porte étendart puis annaliste. Malgré sa belle carrière, il restera éternellement « le petit nouveau » pour ses camarades.

Casier :

Annaliste de la « Pointe d’Argent », il plantait des rutabagas dans la ferme familiale avant que sa route ne croise celle de la Compagnie.

La Rose Blanche :

Tout un concept cette Rose Blanche. Créee on ne sait comment, elle existe dans le seul but de lutter contre le Dominateur et la Dame. Son pouvoir est de générer un « nul », espace où la magie s’annule. Les rebelles attendent désespérément une nouvelle incarnation qui leur permettrait de prendre un avantage considérable sur la Dame.

Lisa Deale Bowalk :

née dans les rues sordides de Génépi, Lisa est une créature des bas fonds, obsédée par l’idée d’élever sa condition. Et pour y parvenir, tout est bon.

Roupille :

Si la jeune recrue taglienne ne paye pas de mine, c’est néanmoins un futur annaliste et pilier de la Compagnie.

La Dame :

Le Dominateur lui même, plus grand magicien de tous les temps, craignait la Dame. Puissante, intelligente, et terriblement belle, elle deviendra son épouse et son fidèle bras droit. Lorsque la Rose Blanche abattra le Dominateur, elle sera enfermée avec lui dans les Tumulus. Du fond de son sommeil artificiel, elle entre en contact avec un magicien de seconde zone qu’elle va berner afin de faciliter son évasion. Libérant les 10 Asservis, elle rebatit un empire bien à elle, mais oublie son mari dans les Tumulus.

Son règne séculaire et sans partage se voit bientôt menacé par les rebelles dirigés par leurs 12 magiciens. Pour renforcer ses troupes, elle fait appel aux services de la Compagnie Noire.

Les Asservis :

Ils sont dix à avoir été asservis par le Dominateur : Volesprit, Le Boiteux, Le Hurleur, Transformeur, Tempête, Croquelune, Rode la Nuit, L’Anonyme, Cou Tordu et Craque les Os.

Si le Dominateur est leur maître, ils obéissent pour l’instant à la Dame qui malgré tout se méfie de ces êtres fourbes, ultra puissants et pour certains complètement cinglés.

Les Maîtres d’Ombres :

Ces sorciers étranges vivent au sud de Taglios, entre la cité de Dejagore et la Porte d’Ombre. Autant dire que ces magiciens sont pile sur la route de la Compagnie vers Khatovar. Leur principale arme est leur troupe d’ombres tueuses, créatures opérant la nuit et aspirant toutes l’énergie vitale de leurs victimes.

Narayan Singh :

Enrôlé dans l’armée de Taglios pour lutter contre les Maîtres d’Ombres, il deviendra le lieutenant de Madame après la bataille de Dejagore. Si le bonhomme ne paye pas de mine, il inspire un respect à sa garde rapprochée pour le moins étonnant.

Le Pradrindrah Drah et la Radishah Drah :

Il est le souverain en exercice de Taglios. Elle est sa soeur. Plutôt débonnaire, il se laisse mener par le bout du nez par sa frangine, qui est le vrai dirigeant de l’Etat Cité. Femme de tête, c’est elle qui fera en sorte que la Compagnie entre au service de Taglios.

Fumée :

Magicien plutôt doué mais sans plus, il est le bras droit de la Radishah. Le seul problème, c’est qu’il est peureux comme ce n’est pas permis. Du coup, en cas de coups durs, il est totalement inefficace.
Bien malgré lui, il va devenir l’une des armes les plus efficaces de la Compagnie.

Kina :

On sait d’elle que les dieux l’ont créee pour lutter contre les démons. Mais lorsqu’ils furent vaincus, sa puissance devint génante pour ses créateurs, qui l’enfermèrent dans une forteresse, plongée dans un sommeil artificiel. Mais du fond de son coma, elle continua à agir, par le biais de ses fidèles, les Fêlons, étrangleurs et obsédés par l’idée de provoquer l’Année des Crânes, grande apocalypse qui verra l’avènement de leur déesse sur le monde. Mais pour achever ce plan, il faut à Kina une incarnation de chair, un réceptacle de sa volonté : la Fille de la Nuit.

Aussi s’employe t’elle a trouver une mère utérine digne de porter sa fille spirituelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *