Spéciale « La Compagnie Noire » : Les Livres de la Pierre Scintillante.

Dernière ligne droite de la saga, les Livres de la Pierre scintillante comptent trois annalistes pour trois livres globalement plus longs que les autres.

« Elle est les ténèbres » :

La guerre contre les Maîtres d’Ombres semble toucher à sa fin, mais les complots des princes de Taglios et les agissements en sous main de groupes et d’individus isolés perturbent les plans de la Compagnie Noire. La Fille de la Nuit, messie des Fêlons, va bientôt commencer la rédaction du livre des Morts, qui sortira Kina de son sommeil et déclanchera son apocalypse, l’Année des Crânes.

Une fois encore rédigées par Murgen, ses annales font faire un pas de géant en direction du Khatovar. Inutile de dire que les personnages principaux ne sont pas au bout de leurs surprises, et que ce qu’ils trouveront derrière la Porte d’Ombres amènera plus de questions que de réponses.

« L’eau dort » :

Ceux qui n’ont pas passé la Porte vivent désormais en clandestins dans Taglios. Leur mission, s’ils l’acceptent, est d’asticoter le pouvoir en place, en l’occurence celui de la Protectrice, et de récolter un maximum d’information afin de sauver leurs compagnons détenus sous la Plaine Scintillante.

Parallèlement, les deux forces opposées de la Protectrice et des mercenaires traquent une proie commune, la Fille de la Nuit.

Nouvel annaliste en la personne de Roupille, qui porte la Compagnie, ou ce qu’il en reste, à bout de bras.

Fidèle à la grande tradition de la troupe, on use et abuse de coups de bluff, de pièges, guerre psychologique, pour épuiser l’adversaire.Roupille rentre tout de même de pein pied dans la catégorie des très bons annalistes, numéro 2 après Toubib.

« Soldats de Pierre » :

Quatre ans que Roupille et ses acolytes sont parvenus à libérer leurs frères détenus sous la forteresse du golem Shrivetya. Quatre ans qu’ils vivent désormais en Hsien, de l’autre côté de la Plaine. Roupille, désormais capitaine, a programmé le retour de la Compagnie vers Taglios, tandis que Toubib veut tenter un expédition vers Khatovar. Des conflits de génératio au sein du groupe mènent à de petites trahisons entre les piliers de la troupe. Pendant que les mercenaires préparent leur retour, les Fêlons sentent l’avènement de Kina et de son Année des Crânes de plus en plus proche. Et la Fille de la Nuit est plus que jamais dans le colimateur des forces qui s’opposent dans l’empire taglien.

Final grandiose pour la Compagnie Noire, avec, en prime, un retour de Toubib à la plume. Ce dernier livre reste fidèle aux principes de la saga, entre coups tordus, plans sur le très très long terme, intox, batailles, revirements, coups de théâtre, et relations toujours complexes entre les personnages.

Les fins de cycles ne sont pas toujours à la hauteur de la série, ou n’apportent pas toutes les réponses désirées. Ici point de cela.

Toute énigme, toute histoire trouve sa solution, même si elle est difficile à supporter.

Mais la Compagnie Noire est immortelle. Glen Cook ne l’a pas oublié.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *