16 août 2017

« Who’s your daddy ? »


LA BOMBE §§§§§ LA BOMBE §§§§
L’énorme bombe lâchée dans l’épisode du jour !!!

C’est tellement énorme et tellement énorme qu’on va en reparler dans le corps du billet, mais c’est énorme, n’est ce pas ?
Et je suis colère ! Totalement ! Parce que je trouve que c’est idiot, d’un bout à l’autre ! Chevaleresque un peu aussi, ok, et mignon. Mais c’est idiot !

Bouh

Ceci dit, avant que je ne vocifère sur LABOMBE, il va y avoir du boulot parce que l’épisode du jour avançait très vite, sans temps mort, avec énormément d’informations et d’éléments à prendre en compte. C’était à bien des égards aussi, un épisode de transition après celui de milieu de saison la semaine dernière, mais comme il ne reste maintenant que deux heures de « Game of Thrones » pour cette année, le moins que l’on puisse dire, c’est que les 56 minutes écoulées étaient pleines comme un œuf.

Au cœur de cet épisode, la filiation et le poids des héritages et la nécessité de s'unir dans ces temps d'apopocalypse. Oui, "apopocalypse" parce que pour le moment, la menace arrive à son train de sénateur, donc on va pas non plus commencer à s'agiter trop tôt.

Hmmm, tu sens mon ton mi-blasé mi-désemparé ?
Oh, c'est trois fois rien !
L'épisode du jour m'a franchement énervé deux fois. La première, c'était pendant le visionnage. La deuxième, c'était pendant la rédaction de ce billet. Et là, je suis colère, mais vraiment. Mais du genre VRAIMENT.
On en reparle à la fin , les gens.



Et pendant ce temps non loin de Port Réal…

La Néra. De lourdes colonnes de fumée noires qui s’élèvent dans le lointain. Un Bronn et un Jaime anadyomènes.

Les mecs, l’équipe de France de natation va plutôt mal en ce moment, ça vous dirait pas de, je sais pas rejoindre le cercle des nageurs de Marseille ? Parce que là, respect.



Au cas où vous vous poseriez VRAIMENT la question du pourquoi du comment Bronn et Jaime ont parcouru une telle distance en armure la tête sous l’eau pour refaire surface ensuite, j’ai deux éléments de réponse pour vous :

-l’élément cohérence interne : le courant, qui a très bien pu les pousser aussi loin en peu de temps.

-l’élément cinématographique : ils n’allaient pas émerger trop près non plus, ça aurait ruiné ce beau plan large d’ouverture.

Après avoir résumé la fin de l’épisode précédent, les bros commencent à se projeter dans l’avenir, un avenir qui conduira au moins l’un d’entre eux à informer la reine de la débâcle, ce qui équivaut selon Bronn, à affronter à poil et avec un cure dent une armée dothraki et trois dragons. On peut difficilement lui donner tort. Et on ne peut pas le blâmer non plus quand il affirmer que plus jamais, va te faire foutre, Jaime, il ne se laissera entrainer dans un merdier pareil.
Bronn est un guerrier, ça ne fait aucun doute, qui n’a jamais manqué de courage (il en fallait pour sauver Jaime des flammes de Drogon), mais c’est un mercenaire. Dans cette profession, on risque sa vie, mais, autant que faire se peut, intelligemment. Le but étant de gagner de l’argent pour prendre sa retraite, l’idée est d’éviter un maximum de s’associer à un employeur dont la défaite est assurée. Non seulement ça peut coûter la vie, mais ça limite les chances d’être payé. Bronn n’a aucun intérêt à continuer de servir le camp qui va perdre. Aucun intérêt à mourir dans d’atroces souffrances. Et si sa réflexion préfigure évidemment la soumission d’une grande partie des prisonniers devant Daenerys, qui auront fait le même calcul, elle peut aussi être une sorte d’avertissement pour les Lannister.



Cersei fera en effet référence, sans la nommer, à la Compagnie Dorée, un peu plus tard dans l’épisode. Contrairement aux troupes Lannister, une compagnie de mercenaire n’a aucune obligation de combattre l’armée de Daenerys, et il se pourrait, mais je m’avance sans doute, que la Compagnie Dorée décline l’offre de la reine, n’ayant aucun intérêt à s’engager dans une guerre dont l’issue est la mort, with fire and blood.

Jaime est arrive d’ailleurs à la même conclusion que toute personne saine d’esprit aurait après l’attaque du convoi : les Lannister sont contre toute attente en train de perdre. L’entrée des dragons en guerre est un vrai retournement de situation pour la couronne qui jusqu’alors avait pourtant réussi à plutôt très bien gérer la crise.



En bon épisode de transition, nous ne sommes donc pas ici plongés in media res, mais bien conduit à nous remémorer le cataclysme qui vient de s’abattre sur cette toute petit portion de Westeros, par le biais de Jaime et Bronn, mais aussi celui de Tyrion, dont la marche sur le champ de bataille sert de rappel à l’ampleur des destructions. Accompagnée par les Pluies de Castamere les plus lugubres de tous les temps, cette scène au milieu d’un champ de cendres est essentielle pour poser le caractère maléfique de Daenerys dans la scène suivante.
Réflexion personnelle, mais le plan sur le corps du soldat recroquevillé derrière son bouclier m’a fait penser aux moulages des morts de Pompéi. Cette évocation d’une catastrophe naturelle ramenait une fois encore la bataille dans ces terres de fantasy, où des créatures, émanations des puissances les plus destructrices de la nature, abattent leur courroux sur de simples hommes. L’enchainement immédiat avec le plan sur Drogon et Daenerys achevait de classer ces deux-là au rang des anomalies magiques.

Les survivants de la bataille sont donc conduits devant LE DRAGON qui sous sa forme draconique vocifère afin d’inspirer effroi, tandis que sa forme humaine se la joue fermeté et intransigeance.
Question : quand vous avez écrit l’épisode, vous avez volontairement laissé la réplique suivante pour faire passer Daenerys pour une multi gourde ou bien vous avez juste oublié de vous relire ?

«Je ne suis pas là pour tuer, mais si vous ne vous soumettez pas, je vais tellement vous assassiner que vous allez mourir ! »



Sans laisser à l’assistance le temps de se rendre compte qu’elle raconte n’importe quoi, Daenerys fait rugir Drogon, ce qui a pour effet immédiat de faire se plier la majorité des genoux à la ronde, sauf ceux des Tarly et leurs tripes en titane.



Randyll explique son choix dans la droite ligne de ce que la série développe depuis que la guerre des reines a commencé. Il est impossible de faire le bon choix dans une guerre comme celle-ci. Quoi que vous fassiez, vous finirez par trahir quelqu’un : vous-même et vos convictions, votre famille, vos amis, ceux qui vous suivaient…

Bien entendu, cette remarque est assortie d’une petite pique tellement tarlysienne sur le fait que «Notre bonne reine est bien de chez nous ! Pas comme ces sales étrangers
Se faisant, Randyll met le doigt sur ce qui a toujours été le plus gros problème de Daenerys : elle n’est de nulle part. Jamais elle ne sera vue comme étant chez elle. Enfant, elle assimilait ce lieu à une maison à porte jaune où elle avait passé quelques années heureuse, sur Essos. Mais régner sur une maison, comment dire…. Daenerys est une reine de Westeros en Essos et une reine d’Essos en Westeros. L’unique peuple capable dans le fond de la respecter pour ce qu’elle est et de l’accepter d’où qu’elle vienne et quiconque soit-elle sont les Dothrakis. Ces derniers sont une population mélangée, principalement nomade, qui accorde une importance primordiale à la force militaire et au pouvoir. Daenerys a été capable de le rallier à sa bannière par le biais d’une démonstration de force impressionnante, en annihilant tous les khals présents à Vaes Dothrak. Par ce meurtre, elle a imposé sa volonté et son pouvoir. Les Dothrakis ne se posent guère de questions, tant qu’ils ont leur chevaux et leurs projets de conquête, la guerre comme unique moteur ou presque. Daenerys la Conquérante leur offre tout cela.
Mais cette synergie entre le peuple commandé et son leader n’est pas transposable au reste d’Essos, pas plus qu’elle ne l’est désormais en Westeros.



Et parce que Dany ne doit pas être la seule à manger, Randyll balance également ses quatre vérités à Tyrion.
Ce qui est clair, c’est que si on se met deux secondes à la place du westrien de base, la team Dany a vraiment une sale trogne :

-sa chef est une dingo qui brûle tout ce qui ne plie pas le genou et dont les prétentions à régner sur le continent sont somme toute contestables.
-la Main est un parricide.
-le maître des secrets est un traitre à la couronne.
-et en plus ils sont alliés aux séparatistes du Nord.

Oh, et la chef est la fille d’un taré notoire, aussi.



Tyrion, légèrement dépassé par les évènements, tente de raisonner Randyll, mais face à son échec, il tente une approche plus audacieuse en suggérant à Daenerys de lui faire prendre le noir.
Jamais beaucoup cette idée :

-si Daenerys refuse, elle ne vaut pas mieux que Joffrey, qui exécuta Ned Stark en lieu et place de l’envoyer au Mur.

-si elle accepte, elle condamne Randyll à rejoindre l’ordre dans lequel il a banni son fils ainé, punition qui ne manque pas de piquant, j’avoue.

Et visiblement, le piquant, Randyll Tarly n’aime pas beaucoup, puisqu’il ne laisse aucune chance à Tyrion de lui sauver la vie en pointant le vice de procédure : on exile au Mur sous l’autorité du souverain uniquement, et Daenerys n’est pas la reine.

Là-dessus, Dickon se condamne lui aussi à mort, plus on est de fou, plus on rit… J’imagine…
J’étais triste pour lui, mais c’était glorieux.
Les Tarly préfèrent condamner leur maison plutôt que de brader leur honneur en bafouant le serment fait à Cersei. C’est la deuxième fois que Daenerys se retrouve face à ce type d’homme, et on voit qu’elle ne sait pas du tout réagir sainement.
Dans son parcours sur Essos, elle n’a jamais opté pour la négociation ou la prise en compte des opinions et des droits d’autrui. Ceci est lié à deux facteurs, son très fort instinct de survie et le fait que dans sa vie, elle n’a pas eu souvent la chance de se frotter à des hommes d’honneur :

-lorsque Mirri Maz Duur se venge de Drogo en le ressuscitant en légume au prix de la vie de Rhaego, pour vicelarde qu’est été cette vengeance, elle n’en était pas moins légitime et foutrement cohérente. La maegi avait vu son peuple massacré, elle-même avait été violée et si Daenerys avait alors empêché qu’elle ne soit tuée, le mal, un très grand mal qui plus est, avait été fait. Bien que je puisse comprendre la colère de Daenerys d’avoir ainsi tout perdu, elle n’a pas un instant considéré le droit de Mirri Maz Duur à prendre sa revanche sur les Dothrakis en général et Drogo en particulier. Alors elle l’a fait brûler vive. C’était une réaction épidermique, qui caractérise Daenerys et sa manière de réagir quand tu lui marches sur le pied : elle te crève un œil.

-à Qarth, Dany est victime de machinations visant à lui enlever ses dragons. Trahie, elle emmure vivant le master mind et sa bonniche avec, puis se barre en pillant sa maison. Après tout, on a attenté à sa vie et à la liberté de ses enfants. Instinct de survie encore, mais aussi réaction logique face à des personnes dangereuses (dans cet univers, toute personne représentant un danger est bonne à tuer, par précaution).

-à Astapor, elle veut s’acheter une armée mais sans les sous. Maître Kraznys est un gros con, et un esclavagiste de surcroit, mais elle réalise avec lui une négociation équitable. Et une fois que le marchand a été payé, elle le bute, lui et ses copains, reprend son payement et se tire avec une armée volée.

-à Meereen, elle décide de tuer tous les maîtres récalcitrants à ses réformes, un peu aussi parce qu’ils avaient crucifié des esclaves sur son chemin juste pour le fun. Plus tard, elle les piège lors d’une négociation pour les exécuter et voler leurs navires.

-à Vaes Dotrak, elle n’est pas obligée de tuer les khals. Jorah et Daario sont là pour la sauver, mais elle choisit de massacrer les khals pour s’emparer de leurs khalasars car elle a besoin d’eux afin de ramener la stabilité à Meereen, et de concrétiser ses projets de conquête de Westeros.



En gros, Daenerys n’a jamais vraiment été en présence d’un ennemi dans son bon droit, avec ses valeurs, ne la menaçant pas directement mais faisant juste ce qu’on lui a demandé de faire. Elle est là dans une position inédite pour elle, d’avoir à essayer de comprendre un adversaire afin de trouver une solution équitable. Ne connaissant que le rapport de force brute, Daenerys ne peut pas envisager l’existence d’une solution moins radicale que la mort.

«-Non mais vous allez pas décapiter des gens tout de même ?
-Qui a parlé de décapitation ici ? LET’S DO THIS AERYS STYLE !!!»

Comment Jon peut continuer à lui faire les yeux doux alors qu’elle a fait ça ? Ok, dans les faits, c’est plus elle qui roucoule que lui mais tu vois l’idée.

Ce qu’elle vient de faire à la maison Tarly, son père l’avait fait à la maison Stark. Brûler vif un père et son fils dans leurs armures, c’est extrêmement proche symboliquement parlant que de brûler vif le premier pendant que le second s’étrangle lentement. Même les raisons que Daenerys avance pour le faire sont spécieuses. Que ça te plaise ou pas, gamine, la prison était une option. Autrement plus positive en termes d’image. Tu sais, ton image, que tu veux préserver ?



Bien sûr, il faut relativiser tout ceci. Daenerys n’est pas son père, et a toute sa tête. Ce qu’elle propose aux prisonniers reste un choix, un choix tout pourri, soit, mais un choix quand même, qui n’est pas non plus irrationnel dans le contexte d’une guerre de conquête. Certes, elle obtient la soumission par la terreur, mais cela sert LECERCLE LES GARS LECERCLE puis que depuis le début de cette saison, Dany inspire très clairement sa campagne de celle de son ancêtre Aegon. Remake des Champs de Feu et don ici remake de ses arguments lorsqu’il soumettait les nobles westriens sonnés par ses trois dragons.

Le hic avec cette méthode reste cependant qu’elle dessert les plans initiaux consistant à faire de Daenerys une figure la plus positive possible. Elle cumule déjà de nombreux handicap aux yeux du continent. Alors autant éviter d’ajouter celui de véhiculer une image cruelle.

Je sais que son geste était plus mesuré qu’il en avait l’air, dans le fond. Mais ce qui pose ici problème, c’est la forme. Exécuter ceux qui refusent de se soumettre par le feu, c’est violent. Si on se met deux minutes à la place du paysan du Conflans, quand il entend l’histoire, il ne se pose pas la question de savoir si la reine dragon a fait un choix logique. Tout ce qu’il voit c’est qu’elle a fait brûler vif des gens par ses dragons.

Vu combien la série cavale, je pense que l’on ne verra jamais les éventuelles conséquences de cette politique ferme et musclée de Daenerys, mais je reste tout de même sur l’idée que quitte à sévir, oui, il aurait mieux valu enfermer au moins Dickon Tarly, et faire décapiter son père. Quelque chose de propre et de magnanime.

Port Réal.

Jaime rentre à Port Réal pour faire à sa sœur un petit RETEX de l’opération Hautjardin. Il croise Qybrun dans les couloirs, ce qui n’est pas forcément suspect, mais ce qui l’et immédiatement, c’est le fait que ce dernier sorte des appartements de la reine, une reine assise sur son lit.
Je reviendrai sur la manière dont la série a bien géré l’annonce de la grossesse, en ne bâtissant aucun suspens sur la longue durée. Deux scènes, une, celle-ci, pour implanter le doute dans l’esprit du spectateur, et la suivante, pour annoncer au public, avant Jaime, la grossesse de la reine. Propre, net.

«-Combien de pertes ?
-Euh, bonjour aussi ! Mais pour répondre à ta question, pas évident d’avoir un décompte précis avec des tas de cendres.
-Oui bon, ben, tant pis, on ira s’en racheter, des soldats. »

Jaime, qui semble avoir eu aussi peur des Dothrakis que des dragons, tente bien de tempérer l’enthousiasme Cersei.
Il n’a pas tout à fait tort les concernant, mais pas raison non plus.



Les Dothrakis sont des cavaliers des plaines. Ils ont laminé ses troupes parce qu’ils les ont prris par surprise, sur une toute petite ligne alors qu’ils étaient eux même très nombreux.
Quand on voit la rigueur de leur charge, on peut tout de même imaginer qu’une armée prête à les recevoir, avec des armures lourdes et l’armement suffisant, puisse les tenir un minimum en respect. De plus, Jaime néglige un paramètre dans ce qui lui annoncer Cersei : les compagnies de mercenaire en Essos connaissent les Dothrakis, leurs techniques de combat, les meilleurs tactiques à déployer contre eux. Certainement que les mercenaires sont actuellement mieux placés pour affronter Daenerys que les armées de Westeros.

Mais Jaime a vu l’horreur en face, et se montre aussi réaliste que défaitiste. A moyen terme, la couronne a peu de chances de l’emporter. Surtout en cas de siège sur Port Réal, qui vient d’être privé d’un convoi de 1000 chariots de grain.

Woooaah, c’est énorme ce chiffre… Ce n’était pas l’impression que donnait pourtant l’attaque de la semaine dernière. Soit ce compte est exact et on va l’accepter tel quel, pas le choix, soit Jaime dit « 1000 » façon de parler, histoire de bien faire comprendre à sasoeurlareine que ça fait beaucoup.



Cersei, réaliste elle aussi, rappelle gentiment à son frère que de toute manière, au jeu des trônes, il faut vaincre au mourir, il n’y a pas de moyen terme.
La paix avec Daenerys est inenvisageable, compte tenu du passif entre les deux maisons. A ce moment de l’épisode, Cersei sait très probablement déjà qu’elle est enceinte (c’était la raison de la visite de Qyburn). Avant que Jaime ne passe la porte de la chambre, elle arborait une expression de confusion et de détresse qu’elle n’a plus lorsqu’elle se retourne vers son frère.
Enceinte, mais condamnée à mourir, Cersei fait ce qu’elle a toujours fait le mieux quand elle était acculée : se retourner et continuer à se battre, avec toute la sauvagerie dont elle est capable.

C’est sans doute également parce qu’elle attend un enfant qu’elle suggère que Tyrion puisse intercéder en leur faveur auprès de Daenerys. Si elle n’avait pas été enceinte, jamais elle n’aurait envisagé cette option, de faire reposer sa survie sur son frère détesté. Plutôt crever.


En mémoire de "Oh look ! THE PIIIIIIIIE !!!!"

Jaime peut donc, puisqu’il est fait mention des crimes du Lutin, révéler la vérité à Cersei sur la mort de Joffrey. Une vérité que Cersei accepte plutôt aisément tant en effet, la culpabilité d’Olenna est logique.
Cette scène, outre apporter une conclusion et peut-être un vague réconfort à la reine (elle a fait payer la mort de ses enfants à leurs meurtriers, même si concernant Olenna c’était sans le savoir), nous permet aussi de reconsidérer son obsession pour la culpabilité de Tyrion avec une autre perspective. Bien que sa haine envers son frère soit injuste et largement irrationnelle, le jour de mariage de son fils, tout accusait le Lutin. Lui et Sansa ont été les seuls à manipuler la coupe dans laquelle se trouvait le poison. Tyrion avait un mobile : sa haine envers son neveu qui n’avait de cesse de l’humilier. Sansa avait toutes les raisons du monde de mouiller dans l’affaire.
Bien que tuer Joffrey en sa présence avec du poison provenant d’une coupe qu’il avait été le seul à manipuler était un plan indigne de l’intellect de Tyrion, il faut reconnaitre que Cersei ne pouvait que considérer sérieusement sa culpabilité. Sa haine proverbiale envers son frère a fait le reste. Ça et le fait que Tywin soutenait cette obsession.



Cette certitude a certes aveuglé Cersei au point qu’elle néglige la piste Hautjardin mais soyons raisonnables, personne n’avait envisagé qu’Olenna puisse être la commanditaire. Il aura fallu qu’elle révèle la vérité à Margaery pour que le puzzle s’assemble.

Je fais une ellipse sur la rencontre entre Jaime et Tyrion que je traiterais un peu plus tard, pour sauter directement à la scène où le Régicide retrouve sa sœur afin de lui faire part de la demande de Tyrion.

Merci D&D de ne pas avoir joué au suspens inutile autour de la grossesse de Cersei. Dans les séries, ces arcs sont souvent gérés avec balourdise, à coup de femmes qui vomissent ou qui ont des malaises ou qui prennent des décisions qui semblent fofolles mais en fait, non, c’est pas ça, c’est les hormones. Car les créatures féminines sont gouvernées par leurs hormones et leur manque de sens commun, it is known.
Cette annonce est ici très bien amenée, sans suspens puisqu’elle est éventée dès l’instant où Qyburn propose à la reine une potion avant de se retirer, laissant Jaime découvrir après les spectateurs les raisons pour lesquelles sa sœur se montre soudain ouverte à l’idée d’une négociation avec Daenerys.



Bien que la reine l’ait dit, les chances de paix et de survie en même temps sont minces pour les Lannister, elle doit tenter sa chance, si une porte est ouverte. C’est d’ailleurs sa grossesse qui a permis à Tyrion et Jaime de se sortir vivants de leur entrevue, puisque Cersei cherchait à donner une chance à la négociation d’aboutir.

Car le fait est que cet enfant est aussi un handicap pour la couronne. Beh voui. Le costard en cuir d’Euron a beau être hyper viril, ça n’est pas suffisant pour mettre la reine enceinte rien qu’en la regardant. Cet enfant, et le fait que Cersei veuille annoncer que Jaime en est le père revient à briser leur contrat.
Donc après, avoir perdu le soutien du Bief en la personne de feu (lol) les Tarly, Cersei se voit maintenant dépourvue d’un autre allié.



Comment gérer cette histoire face au peuple et aux nobles ?
L’explosion du Septuaire de Baelor était une forme d’aveu qui n’était pas forcément explicite de la part d’une Cersei acculée par ses ennemis. Mais proclamer que son frère est le père de son enfant à venir, déjà, c’est un autre niveau. Cela fait de Joffrey, Myrcella et Tommen des bâtards. Cela fait de de Cersei une traitresse à son époux (on ne rigole pas avec l’adultère quand il concernant les femmes. Genre, y’en a même qui en meurent).
Mais clairement, la reine n’en a plus rien à foutre. On en avait déjà eu un aperçu lorsqu’elle avait laissé sa servante les voir au matin de ce qui devait être la conception (on est dans une série, si on a vu une scène de sexe avant une annonce de grossesse, c’est sûrement que c’était la conception), mais ici, on est à un tout autre niveau.

En soit, bon, y’aurait pas grand mal à ce que la reine se tape son frère. Si si. Les Targaryens l’ont allégrement fait pendant 300 ans, et avant encore, du temps de Valyria. C’est d’ailleurs étrange, pour ne pas dire un chouia incohérent qu’en 300 ans, l’inceste ne soit pas rentré dans les mœurs, au moins dans les familles de la noblesse. Que l’on accepte l’idée de l’inceste dans la famille régnante ne serait pas dénué de sens. Du coup, ce qui serait également intelligent, pour ce système comme tous les autres basés sur le lignage, serait d’instaurer un système matrilinéaire, mais je dis ça, je dis rien.


Le précédent existant, pas de quoi fouetter un chat, a priori.
Sauf que ce qui pose ici problème, c’est que cette déclaration équivaudrait à l’aveu que la reine a mis des bâtards sur le trône, qu’elle a fait une guerre contre Renly et Stannis qui étaient donc dans leur bon droit depuis le début, et qu’elle s’est sortie de son procès en assassinant ceux qui pouvaient l’accuser et donc donner du crédit aux rumeurs d’adultère (et donc, d’inceste).

En gros, cet enfant est une bombe à retardement et il faut toute la joie de Cersei d’être à nouveau mère et toute la naïveté de Jaime d’avoir enfin un enfant à lui pour de vrai, pour que les deux trouvent de quoi se réjouir.

Ceci étant dit, Cersei, ma chérie, how can I put this….

S’il y a une prophétie dans cet univers qui se soit révélée vraie, c’est bien celle de Maggy la Grenouille :
«-Aurons-nous des enfants, le roi et moi ?
-Oh ouais, lui 16, toi 3. »



Et sans déconner, si cet enfant meurt, Cersei sera alors plus redoutable que jamais. La reine aime ses enfants, même quand ils n’ont encore que la taille d’une crevette. Elle a consenti à ouvrir la porte à Daenerys pour une raison, une seule : se ménager une chance d’avenir, quel qu’il soit, pour elle et surtout pour cet enfant. Si elle le perd, alors elle saura que Maggy avait raison et qu’elle n’a plus rien à attendre : sa dynastie est morte, et elle lui offrira des funérailles de première classe, dusse-t-elle emporter le continent dans sa chute.

Autre supposition, et là, c’est encore plus d4rk, les gens.
On se doute bien que cet enfant aura un destin court et tragique, mais s’il avait une autre utilité, qui expliquerait un manque dans la série ?

SPOILER LES GENS, ECARTEZ LES ENFANTS DU POSTE§§







Plus haut, j’évoquais la prophétie de Maggy la Grenouille, mais comme beaucoup de non-lecteurs le savent déjà, la version présentée dans la série est incomplète. Car après le passage concernant ses trois enfants, il est fait mention d’un certain Valonqar, qui viendra pour l’étrangler et mettre fin à ses jours, après que les larmes versées pour ses enfants auront cessé de couler.
Guess what : Cersei a fini de pleurer ses enfants. Précisément dans cet épisode car elle vient d’apprendre avoir pris sa vengeance pour le meurtre de Joffrey. Case is closed.
Et maintenant la voilà enceinte. Quelles sont les chances pour que la grossesse se passe mal ?



Dans le même épisode, nous avons vu Qyburn l’ausculter dans ses appartements (elle était assise sur son lit quand Jaime est entré) et lui prescrire une potion plus tard. Ok, ceci était le moment de la révélation, et celle de la chambre le premier indice. Mais on peut aussi par-là chercher à nous montrer aussi que cette grossesse ne se passe pas trop bien : deux consultations rapprochées, les nausées ont bon do, on est à la télé, ça sous-entend très certainement quelque chose de plus grave.
Vous m’avez vue venir à 10 kilomètres, mais tant pis, je vais au bout de mon idée : et si cet enfant, ce « petit frère/petite sœur » des trois autres, était responsable de la mort de la reine ? Si elle faisait une fausse couche et que l’hémorragie m’emportait, ou si elle vivait un accouchement difficile et restait sur le carreau ? Comment un fœtus pourrait étrangler sa mère ? Et si l’étranglement était métaphorique ? Décrivant simplement une longue et progressive agonie ?

C’était juste l’idée à la con de l’épisode.







FIN DU SPOIL

Peyredragon.

ZE Jonny in the North contemple l’océan et les nuées, dans l’attente du retour de Daenerys, qui décide de lui mettre un coup de pression en faisant se poser Drogon juste sous son nez : « Ahah, comment il va trop avoir les chocottes !! »



Et c’est … Le fail, puisque OEUFCORSE, Drogon, reconnait en Jon en ami des dragons, un authentique (j’arrive pas à m’y faire) Targaryen tout légitime (j’arrive pas à m’y faire). Entre nous soit dit, Drogon s’en fout pas mal de DELIRES au sujet de l’annulation de mariage de Rhaegar et Elia, il renifle juste Jonny because…

Ahah, because quoi d’ailleurs ? Dans les livres, le fait d’avoir du sang de Valyria aide pour s’en faire apprécier. Dans la série, rien ne nous a jamais orienté vers cela. Les dragons sont présentés, j’ai déjà eu l’occasion de la dire, comme une émanation de Daenerys plutôt que comme des êtres à part entière.
Bien évidemment, ici, Drogon se laisse toucher par Jon parce que ce dernier est un Targaryen. Mais il ne faut pas négliger non plus qu’il s’agisse là de la première fois où Jon a un geste de tendresse envers Dany. Oui, Dany m’sieur dames, Drogon étant son prolongement naturel. D’ailleurs, le thème « Trü Love » résonne au moment où la main de Jon rencontre la tête du dragon.
Le plan où la main de Jon se tend vers la machoire monstrueuse de Drogon est superbe, car devant une bouche pareille, la majorité d’entre nous aurait réfléchi à deux fois avec de tendre les doigts. C’est vraiment une gueule monstrueuse, effrayante, une mâchoire de T-Rex qui inspire tout sauf la confiance.



Il y a forcément quelque chose de magique à voir Jon toucher ainsi Drogon. Personne à part Dany, n’a jamais câliner les dragons et pourtant, Drogon répond très bien aux caresses de Jon, ronronnant presque sous ses doigts, les pupilles qui se dilatent de plaisir. Ces dragons, rien que des gros chats !

«-Maman, j’adore mon nouveau papa ! S’exclame le dragon.
-Oui oui, c’est bien. Va jouer avec tes frères maintenant mon poussin.
-Viiiiiii !!!!!!!
-Alors, Jonsnow, que penses-tu de mon fils ? Il est grand et beau, hein ?
-‘’Oui, il est grand.’’
-COMMENT CA IL EST PAS BEAU MON FILS ?
-Ce qui me perturbe surtout, c’est que vous disiez que c’est votre fils. Je veux dire, il vous ressemble pas du tout. »



Ouais, tu sens que le Jonny a du mal à comprendre le concept des enfants dragons, vu qu’il est rien qu’un spéciste pour sa part, et qu’en plus, selon toute probabilité, il a abandonné Fantôme sur une aire d’autoroute en saison 6. Genre il peut pas comprendre. Limite, il est à deux doigts de reculer doooouuuuceeeeeeement, vu qu’elle lui fait un peu peur, mais y’a la falaise dans son dos, alors il s’abstient.

Symboliquement, cette scène était aussi, en plus de l’adoubement définitif de Jon comme un roi dragon (PUTAIN JE N’ARRIVE PAS A M’Y FAIRE), de l’apprivoisement de Daenerys. Elle se montrera après cette scène bien plus ouvertement que jamais attirée par Jon.

C’est d’ailleurs pour cela que le retour de Jorah est totalement comique, vu qu’il déboule immédiatement après que Dany ait compris qu’elle en pinçait sincèrement pour le roi du Nord.



Timing des enfers ou pas, il a droit à un gros câlin, ce qui n’est pas donné à tout le monde (et qui déclenche chez Jon une moue boudeuse que l’on avait plus vu depuis longtemps). Je pense que la dernière personne qu’elle a tenu si près d’elle dernièrement, ça devait être Daario. Personne d’ordinaire ne touche la Khaleesi. Jon s’était permis de la prendre par le coude dans la grotte, ce qui l’avait un peu choquée, d’ailleurs. Ce geste envers Jorah, tout autant que sa joie sincère à le revoir en bonne santé étaient absolument nécessaire aujourd’hui pour atténuer un peu l’aspect très négatif du personnage en début d’épisode.



«-OMAGAD, lord Friendzone ! Je vous croyais mort !
-J’ai vaincu ce terrible fléau qu’est la tartiflerite, votre Grâce.
-Jon Snow, voici Jorah Mormont, qui revient de sa cure à la Bourboule.
-CAYPASPOSSIP !!! Jorah Mormont, le fils de Jeor Mormont ? Mais j’ai très bien connu votre père !
-C’est fou. J’ai l’impression que je ne peux aller nulle part en ce moment sans qu’on me parle de mon père… Et sinon, vous, vous faites quoi ici, à moins de 5 mètres du bon cœur de ma Khaleesi ?
-Je tripotais son dragon, si tu veux tout savoir *wink »

Popopoooooooooop !
Comment ça parle mal !!!!!

Le concours de kiki reprend les enfants, entre Jon et ser Jorah !



Ceci dit, Jon ferait bien de remercier lord Friendzone qui l’a sauvé de se faire déshabiller par Daenerys un peu plus tôt :

«-J’aimerais revenir sur cette histoire de coup de couteau dans le cœur, ça m’intrigue.
-Le seul coup que j’ai pris dans le cœur, c’est lorsque je vous ai vu pour la première fois, Madame Dragon.
-Non mais sérieusement, Jon…
-Je…
-Il va falloir que je regarde sous votre tunique pour en avoir le cœur net ? C’est ça ? »

Pauvre Jon, il n’a vraiment pas de bol avec les femmes. Comme Ygrid, Daenerys est toute folle de son corps, mais lui, ranafout, il a une MISSION, MAYRDE.

Un peu plus tard Tyrion et Varys improvisent une soirée tequila dans la salle du trône, pour noyer leurs angoisses concernant Daenerys. Forcément, ils évoquent le spectre d’Aerys, ce qui n’est pas pour les rassurer. Tyrion tente même de s’autopersuader que sa reine a bien agi et que de toute façon il n’y pouvait rien, mais Varys lui flanque une taloche verbale en lui rappelant qu’il est bien la Main de cette reine. S’il sert une souveraine cruelle et intrasigente, c’est son choix. Si elle dépasse les bornes de sa moralité, c’est soit le temps pour lui de tirer sa révérence, soit celui de lui dire en face qu’elle déconne.
Ceci dit, Varys n’est pas sans ignorer non plus que Daenerys et Tyrion étaient en froid au moment des faits et que la reine entendait montrer à sa main qu’elle est victorieuse quand elle fait les choses à sa manière. Son refus catégorique des propositions de Tyrion était bien un écho de son « enough of clever plans » de la semaine dernière.
En réalité, la Main était plus impuissante que jamais à ce moment précis.



A peine le temps de finir le guacamole et les doritos qu’il faut déjà filer, sans trop marcher en quinconce, au Conseil Restreint, où Jon prend connaissance de la lettre que Varys n’a jamais ouverte.

Outre l’informer de la survie d’Arya et Bran, la lettre lui apprend également l’arrivée de Dagobert à Fort Levant, ce qui ébranle le Conseil qui visiblement a décidé de lui faire confiance.
C’est plus simple de cette façon que de faire lanterner encore la série autour de cette question. On part du principe que les gravures de la caverne ont été suffisantes pour Daenerys. Ok.
Sinon, ils auraient pu accuser Jon d’une super théorie du complot du type : « Ouais, c’est ça, t’as dit à ta sœur : ‘’ Si je suis pas revenu dans trois semaines, envoie un message hyper flippant sur le Roi de la Nuit. ‘’ On te voit venir à 1000 bornes, Jonsnow ! »

vlcsnap-2017-08-16-18h22m11s319.png

Mais simplifions les choses pour aller à l’essentiel.

«-Bon ben mon frère et ma sœur sont vivants……
-C’est génial, ça, Jon !
-Ouais, ouais……
-Vous savez, ma proposition dans la caverne tient toujours, je peux vous apprendre à sourrir.
-Mais tu comprends pas ! Bran dit qu’il y a pleeeeeeeiiiiin de Marcheurs Blancs et de zombies et de trucs pas catholiques qui arrivent sur Fort Levant et moi j’ai même pas fini de miner le verredragon et c’est le seum, encore et toujours qui revient, tel l’inlassable marée.
-Ouaaaah…. C’est tellement beau ce que tu dis…
-Moi aussi je sais faire de la poésie, Khaleesi, j’en ai composé plein en votre honneur quand j’étais à l’hôpital :’’ Khaleesi, quand tu me souris, mon cœur chavire, comme de Theon le navire…"

Varys n’aimant pas le slam, tente de calmer tout le monde en rappelant à l’assemblée que le Mur est supposé arrêter les Marcheurs Blancs, ce qui dans les faits est exact. Mais Jon ne semble pas aussi convaincu : « Dagobert n’est pas mon archnémésis juste pour qu’à la fin, on découvre qu’il est incapable de passer un Mur ! Il faut que j’aille lui botter le cul ! Personnellement !
-Soit, mais avec quelle armée ?
-Ma bite, et mon couteau en acier valyrien ! Et madame Dragon, si elle veut bien.
-Dans ce cas, Jon, vous pouvez laisser Grand Griffe ici je…
-Khaleesi de mon cœur, tu fais mon bonheur, de tes yeux merveilleux, je suis amoureux !!
-Ça devient gênant, ser Jorah.
-Indépendamment de cette histoire de couteau, je vais avoir du mal à faire comme ça je n’avais pas une lionne accrochée au derrière.
-J’ai… hip !... J’ai une idée, majjjjmajjesté.
-Lord Tyrion ?
-Et si, je dis bien …hip !... et si on allait cherché un zzzomzzzombie… hip !... et qu’on le ramenait àmasoeurlareine ? Ca serait pas trop ….hip !.... mortel, franchement ?
-Si ça serait mortel, c’est bien ça le problème… Un peu comme la fois où, complètement ivre, vous avez eu envie de délivrer les dragons de la reine !
-Hip ! Ouais, mais c’était mortel… hip !
-Ok, admettons que ce plan péché au fond d’une bouteille de tequila soit mis en œuvre, on fait comment pour en capturer un ?
-C’est facile. Genre tu construis un gros piège, et tu te mets de l’aut’e côté….hip !... et tu cries youhouh…. hip !... et là il tombe dedans et il et coincé, comme…. Comme un papillon dans une baignoire !
-Moi j’ai une autre question : y’a pas de risque de décongélation si on l’emmène dans le sud ?
-Naaaaaaan ! hip ! Je vous prête mes sacs Picard ! »

Non mais en lui-même le plan est bien. Et je sais que Tyrion n’est pas ivre mort quand il le propose, mais franchement, il pourrait. Parce que l’idée est bien barrée tout de même.
Cependant, elle reste cohérente. Car on ne peut en effet espérer de ceux du Sud qu’ils comprennent le danger qui pèse sur eux. On le verra plus tard avec les mestres de la Citadelle, mais le scepticisme dont ils font preuve n’est pas illogique, très loin de là. Aussi, pour prouver à tous combien le péril est grand et surtout réel, le mieux reste en effet d’en montrer un échantillon.

vlcsnap-2017-08-16-18h23m08s243.png

La TeamDany en arrive donc à la même conclusion que la TeamCersei : « ça serait bien si on pouvait causer, au lieu de faire des duels. »

«-Et comment on organise la rencontre entre Cersei et LEDRAGON ?
-Facile : je contacte Jaime pour qu’il organise le rendez-vous, et vous en attendant, vous faites des réserves de daïquiri. Beaucoup d’alcool, c’est essentiel pour le bon déroulement de l’opération.
-Faisons cela alors. Ce qui ne résout pas le problème de qui qui va se coller à appâter les zombies ?
-Ô, Khaleesi, je serai volontaire, pour leur faire mordre la poussière, afin de vous contenter, je vais ma vie pour vous risquer !
-Si vous pouviez arrêter de faire des vers, ça serait sympa ! Mais soit, aller donc mourir pour moi, comme vous le faites si bien d’habitude !
-Moi aussi je veux aller mourir pour vous, d’abord !
-Copieur !
-Ohnon pitiépitiépitié, n’allez pas mourir pour moi, Jon Snow ! »

Pauvre, pauvre ser Jorah ! On dirait la fois où il était revenu couvert de sang après une bataille épique pour offrir une ville à Daenerys et qu’elle en avait rien à foutre et passait son temps à répéter : « Où est Daario ? »

Ainsi roulera donc le plan : Tyrion va tenter d’obtenir des pourparlers avec Cersei puis Jon et Jorah iront comparer la taille de leurs épées au-delà du Mur histoire de savoir lequel des deux mérite le plus de mourir pour Daenerys.



Notez que Dany est tout lûv de JonSnow désormais, conséquence directe du tripotage de dragon, mais que lui est toujours coincé en mode « la mort, la guerre, la fin du monde », n’allant en fait pas risquer sa vie pour les beaux yeux de Daenerys, mais bien parce que cette opération est en effet la seule chance concrète de faire s’unir tout Westeros contre l’Hiver.

L’épisode du jour tournait largement autour de cette idée force de la saison, l’union des ennemis. Et le discours que Jon sert à la fin de cette scène à Daenerys est explicite. Les vivants n’ont plus le choix. Tous doivent accepter de s’entraider et de mettre leurs rancoeurs, leurs doutes de côté, pour affronter un adversaire plus dangereux que toutes les Cersei et toutes les Daenerys de ce monde.

vlcsnap-2017-08-16-18h24m16s022.png

Et nous voici donc à Port Réal, et si vous êtes observateurs, vous remarquerez que nous sommes toujours dans la partie consacrée à Peyredragon, parce que nous en suivons toujours l’intrigue. Tyrion et Davos accostent sur une plage au pied des remparts de la ville et Tyrion et Davos se rémémorent leur dernière fois dans cette cité. Pour Tyrion, c’était le jour où il s’est définitivement mis à dos sa famille, commettant sans aucun doute un parricide. Pour Davos, c’était le jour où le stratagème de Tyrion avec le feu grégeois a tué son fils. Encore une fois, on a deux personnages qui parlent de ce qui les opposent viscéralement à d’autres mais qui sont soit engagés dans une tentative pour renouer le dialogue, soit capables de passer à autre chose pour servir une cause plus grande.



Comment Tyrion a-t-il fait pour contacter Bronn ? Nous n’aurons jamais la réponse. J’imagine qu’il faut remercier Varys qui doit avoir encore des restes de réseau actifs. En tout cas, le reitre conduit Jaime dans la cave du Donjon Rouge pour un entrainement, ce qui ne manque pas d’étonner le Régicide. Pour le symbole, c’est bien vu, car Tyrion, venu parler à son frère au nom de Daenerys, le fait dans ce qui se rapproche le plus d’une musée des Targaryen. Avec qui plus est, souvent le crâne de Balerion dans le même champ que lui.
Cet endroit oblige également à éclairer la scène à la torche, ce qui piège totalement Jaime dans un environnement 100 % Targaryen. De fait, Tyrion l’emporte, malgré que Jaime lui reproche la mort de leur père. Et que la voix de Tyrion se brise quand il tente de se défendre, explique qu’il n’a pas choisi de naître ainsi. Il est plus vulnérable à cet instant devant son frère que nous l’avons jamais vu l’être.

Par contre, il fait avec Cersei la même chose qu’avec Jon concernant la soumission à Daenerys. Pour le second, il avait oublié d’en faire mention sur la convocation, afin de le faire venir. Pour la première, il diffère cette éventualité, semblant prendre conscience quand il ment à Jaime à ce sujet pour se raviser ensuite, que beeeh, si, fatalement, c’est bien la soumission de Cersei que Dany finira par demander. Quoi qu’il arrive.



Et parce que cet épisode était décidément celui de la résolution des mystères, c’est donc maintenant que nous retrouvons Gendry, le Rameur en Solitaire, qui avait donc contre toute attente réussi à faire ce que Davos lui avait demandé : rentrer à Port Réal. Où il était donc depuis tout ce temps, alors que LE MONDE se faisait un sang d’encre.
Même Davos lui fait la réflexion, c’est dire si le moment est historique.

Davos retrouve le jeune homme dans une boutique appelée « Forgerie D’Aboville et fils » dans laquelle il était entré pour corriger le patron sur l’appelation ‘’forgerie’’.
Voici donc Gendry, qui a totalement embrassé sont héritage Baratheon au point de prendre pour arme celle de prédilection de son père, qui rejoint la cause de Daenerys, ce qui ne manque pas de sel, quand on sait combien son père, justement, aimait les Targaryens.



Je note aussi dans toute cette histoire, LE CERCLE LES GARS, LE CERCLE, dans l’histoire de Gendry, qui vivait à Port Réal avant d’être envoyé vers le Mur et qui va désormais quitter Port Réal pour aller de son plein gré vers le Mur.

L’incident sur la plage nous sert au moins à savoir que Gendry sait se servir d’un marteau de guerre, et aussi à découvrir les talents de ser Davos pour négocier avec les autorités corrumpues. Son « Ahlala, euh… Clovis ! » sortant illico dès qu’il aperçoit la maréchaussée, l’astuce du viagra crabe fermenté et de l’expédition des deux gardes direct au bordel, c’était beau.
L’arrivée de Tyrion qui depuis la falaise ne semble pas avoir repérer deux Manteaux d’Or et continue sa route au lieu de rebrousser chemin, c’était moins cool, en revanche.



Petite remarque en passant : l’épisode du jour insiste beaucoup sur l’âge de ser Davos. Il en fait lui-même mention à la forge, plus tard ce seront les Manteaux d’Or lui lui diront qu’il est plus vieux qu’il en a l’air, et enfin, il fera remarquer à Gendry et Jon qu’il n’est après tout qu’un vieil homme ayant survécu jusqu’en saison 7 de « Game of Thrones ».

Et justement, puisque l’on parle de cette scène, rejoignons donc Davos et « Clovis » dans la caverne scintillante, où Jon supervise l’extraction quelques heures avant son départ pour le Nord.

La scène entre les deux bâtards est touchante, avec Gendry qui se permet des familiarités avec Jon, et une entente immédiate qui n’est pas sans rappeler l’amitié entre le fougueux Robert et l’austère Ned en leur temps. L’histoire se répète ici aussi, avec cette entente immédiate entre les deux hommes.



Le moment où Jon dit à Gendry qu’il est plus mince que son père et que ce dernier lui réplique qu’il est plus petit que le sien rappelle les retrouvailles de Ned et Robert à Winterfell quand le roi disait à Ned : « Tu es devenu gros » et que ce dernier n’hésitait pas alors à lever un sourcil éloquent face à la bedaine de son interlocuteur.
Ce que dit Jon par la suite est intéressant : «J’ai grandi avec les histoires de leurs exploits». Une déclaration qui vaut pour tous les enfants de sa génération. Comme je le disais la semaine dernière toute cette histoire raconte entre autres chose, comment une génération entière est parvenue au pouvoir. Ce que Jon et Gendry s’apprêtent à faire au-delà du Mur donnera matière à de nouvelles histoires avec lesquelles grandira la nouvelle génération.



Le rôle de Davos dans l’épisode et le rappel constant de son âge s’éclairent alors. Il est le témoin de cette génération qui passe, plein d’expérience, regardant les jeunes forger leur propre légende, en dépit de ses bons conseils : « Les fils finissent par quitter la maison pour aller livrer les guerres d’un autre ». LE CERCLE.

Il a aussi ce rôle presque méta de rappeler aux deux têtes brûlées qu’il n’a pas atteint l’âge qui est le sien en jouant au con toute la sainte journée. Et en effet, pour un homme autant impliqué que Davos dans des activités dangereuses, son âge est admirable. On est dans GoT, les mecs. Y’a plein de gens qui auraient voulu vivre aussi vieux que ser Davos.



L’heure du départ a donc sonné pour les braves qui s’en vont au-delà du Mur, chargeant à bord des barques leurs personnes, et on l’espère aussi, les premières cargaisons d’obsidienne.
Tyrion en profite pour échanger quelques mots avec ser Jorah. Ils sont ensemble sur Peyredragon depuis un moment donc en théorie, ils auraient déjà eu l’occasion de se dire combien ils se sont manqués au moins 1000 fois, mais pour les besoins de l’emotionnace de la scène, c’est à ce moment précis qu’ils décident de se regarder dans le blanc des yeux et que Tyrion donne à son bro un témoignage de son affection.

Du témoignage d’affection, il va y en avoir avec Dany aussi :

«-Oh mon cher ser Jorah, permettez que je vous prenne les mains !
-Pas de problèmes, Khaleesi, y’a justement l’autre peigne cul qui arrive. Voilà, prenez-moi les mains et mettez là bien en évidence ! Eh, Jon Snow ! Matte un peu ça ! Elle me touche ! Tu vas faire quoi ? »



Mais Jon ne fait rien. Enfin, si, il fronce bien les sourcils et remet ostensiblement ses gants :

«-Vous ne voulez pas que je vous touche les mains, Jonsnow ?
-Chuis pas un garçon facile, madame.
-Rassurez-moi, vous avez compris que j’étais en train de vous draguer ?
-Vous voulez dire, comme une mine ?
-… Pardon ?
-Comme dans ‘’ dragueur de mine’’… Ok, c’était pas drôle.
-Non mais c’est pas grave, Jon Snow. Faites attention à votre bon cœur quand vous serez là-bas.
-Ok, à plus dans le bus.
-Je crois pas non plus qu’il ait pigé, votre Grâce…»

Ainsi s’en va Jon Snow, inconscient du fait que Dany lui reluque le boule pendant qu’il pousse la barque et que ser Jorah se retourne pour lancer des regards enamourés à sa Khaleesi.

Winterfell

Depuis la tour de contrôle du barral de Winterfell, Bran commande une expédition de ses corbeaux vers l’au-delà du Mur, le « Trü North » comme on dit quand on est un Sauvageon.
L’occasion de passer par Fort Levant, c’est joli mais y’a pas d’ascenseur pour monter sur le Mur, ce qui ne doit pas faciliter la vie des mecs en garnison là-bas.

Les corbeaux volent donc, volent, volent, volent encore, volent toujours et ENFIN tombent sur l’armée des morts et les Marcheurs Blancs, en train de descendre vers le sud.



Je serais curieuse de connaitre le parcours exact de Dagobert et de ses troupes entre la saison 5 et cette année. La dernière fois que nous avons vu le Roi de la Nuit, c’était à Durlieu. Ce n’est pas tout près du Mur, mais pas méga loin non plus.

« Vous croyez quoi, vous ? Que contrôler une armée de mort-vivants c’était facile ? Les mecs sont en état décomposition. On perd un temps fou à ramasser les morceaux qui tombent pour les remettre sur leurs propriétaires. Et encore, dès fois, on se trompe. Et puis y’a Gilbert, il aime organiser des concours de bonhomme de neige, pour entretenir le moral des troupes, ça occupe.
Donc ok, on est lent, mais on arrive, c’est l’essentiel, oh ! »



C’est sans doute ce que Dagobert dit en substance à Bran avant de lui raccorcher sèchement au nez. Difficile d’ailleurs dans cette scène de savoir si Bran sort volontairement du corbeau, échaudé par sa dernière expérience avec le Roi de la Nuit, ou si c’est Dagobert qui l’éjecte.

Dans la perspective d’une victoire des humains sur les Marcheurs Blancs, je préfèrerais que ce soit la première option. Sinon, on est tous très très mal barrés.

«-Mestre Wolkan !!! Envoyez immédiatement des corbeaux !!! Il faut alerter LE MONDE !
-Comment vous dire ça, Bra...
-Pinpin le Pangolin, s’teu plait.
-Comment vous dire ça, Pinpin : vous avez envoyé tous les corbeaux au-delà du Mur…
-Dammit…»

Je galège : évidemment que Bran n’a fait qu’envoyer les corbeaux dont je parlais la semaine dernière, ceux qui se sont rassemblés autour de lui dans le bois sacré et sans doute ailleurs à Winterfell. Ceux de la roukerie sont toujours disponibles, et près à s’envoler pour Villevieille, sur laquelle je reviendrai en fin de billet. Oui, on va finir par Sam, cette semaine.

Cette semaine, retour du tractopelle de Winterfell avec l’intrigue ‘’WTF mais on espère que non en fait’’ de la semaine.
Arya assiste à une AG du Nord durant laquelle les nobles tentent avec beaucoup de subtilité de faire passer un message à Sansa :

«-On a pas voté pour vous, dame Sansa, mais on trouve tous, à l’unanimité, que vous roxxer du poney. Du coup on a créé la TeamSansa, y’a Bernard qu’est parti faire imprimer des T Shirt, mais on a déjà les badges. »



Euh, les mecs : « Ah mais en fait, vous êtes trop super, fille légitime de Ned toussa et c’est grâce à vous qu’on a repris Winterfell », ça n’aurait pas pu vous effleurer… GENRE L’ANNEE DERNIERE QUAND VOUS AVEZ PRIS JONSNOW KINGINZENORTH A L’UNANIMITE ??
Bande d’abrutis…
Seulement, Sansa n’est pas disposée à se laisser flatter ainsi la couenne et rejette l’acclamation des nobles, défendant l’absence de Jon du mieux qu’elle le peut.

Et là, t’as Arya qui déboule en mode :
«-Vas-y, tu t’es trop crue la patronne, tavu !
-Jon m’a laissé les rênes, je fais ce qu’on me demande. Pardonne-moi de roxxer, mais va falloir t’y faire.
-Comment t’abuses trop, sur la vie de ma mère, tu squattes carrément la chambrine des darons !
-Oui, ça aussi, c’est Jon qui me l’a laissé. »

Hmmm, le parfum savoureux des vieilles rancoeurs du passé….

%%
Sansa s’en prend plein la gueule et pour pas un rond. Parce que Arya est injuste avec elle. D’autant plus qu’elle ne comprend rien à la situation (ou du moins fait semblant de n’y rien comprendre, ce que je préfèrerais). Sansa tente de lui expliquer très simplement que le Nord n’a été repris par les Stark qu’au prix d’une union. Sansa et Jon doivent beaucoup aux nobles qui sont restés fidèles à leur famille. Et non, Arya, on ne peut pas envoyer paître les gens, surtout quand ils sont un peu à cran, et encore moins les décapiter parce que c’est lol. C’est d’ailleurs là que je pense que tu joues un jeu, parce que suggérer qu’on décapite un noble qui conteste au roi sa place de roi…. Ça te rappelle pas un mec ? Grand, barbu, en forme de Sean Bean ?

vlcsnap-2017-08-16-18h13m48s201.png

Arya suggère à Sansa de régner comme Joffrey. Elle la teste, la provoque, pour tenter d’obtenir une réaction de sa part. Peut-être de lire quelque chose sur son visage, chose qu’elle va faire un peu plus tard.

Mais là aussi, si Arya est sincère dans cette confrontation, elle est injuste de reprocher à Sansa d’avoir de l’ambition. Que ça l’amuse ou non, Sansa est à la place que leurs parents l’avaient toujours destinée à avoir. Elle est la dame d’une des couronnes, et elle gère la boutique en tant de crise de manière plutôt efficace.
Si Arya joue un jeu, alors elle tente de déstabiliser Sansa pour une raison encore difficile à élucider. Peut-être n’a-t-elle tout simplement pas confiance en sa sœur et cherche t’elle à savoir jusqu’à quel point elle peut s’y fier.
Arya et Sansa se sont quittées à Port Réal en très mauvais termes, et ne s’appréciaient pas du tout. Comme je le disais la semaine dernière, la joie de se retrouver n’efface ni le gouffre de leurs parcours personnels, si leurs personnalités. Arya n’a jamais fait confiance à Sansa et n’a aucune raison de le faire davantage maintenant. Le souvenir qu’elle a d’elle est la jeune fille défendant bec et ongle ce salopard de Joffrey et la reine Cersei.
On peut comprendre son besoin de tâter le terrain.



A ceci près que tous les arguments qu’elle utilise pour la sonder sont plus idiots les uns que les autres. Sansa est gênée à la fin, sans doute plus parce qu’Arya lui retourne la tête que parce qu’elle a vraiment de noirs desseins. Si cela avait été le cas, elle aurait joué la carte que lui proposait Littlefinger depuis longtemps. Mais au lieu de cela, elle a joué son rôle, efficacement, avec loyauté envers son frère. Qu’elle ait des arrières pensées du type «je serais une meilleure reine que lui» n’a rien de choquant, c’est sans doute un peu vrai. Elle a le droit de le penser.

Et Arya est terriblement injuste de reprocher à Sansa de vouloir se ménager les nobles du Nord au cas où Jon ne reviendrait pas. Parce qu’elle DOIT y penser. C’est impératif. Jon est parti à Peyredragon, et ira sous peu livrer bataille aux Marcheurs Blancs. Qui restera pour tenir Winterfell s’il échoue ? Qui pour lui succéder alors qu’il n’a pas d’enfants si jamais il ne revenait pas de cet affrontement (en supposant ce dernier victorieux) ? Sansa.


vlcsnap-2017-08-16-18h19m42s311.png

Qui quand Arya la confronte à cette pensée ne peut pas se défendre ainsi, car cela donnerait raison à sa sœur.

Comme je l’ai laissé entendre plus haut, il y a deux explications à ces attaques gratuites d’Arya :

-la première est qu’elle est à ce point déconnectée du monde réel qu’elle voit des complots partout et se méprend totalement sur la situation à Winterfell, la regardant en mode binaire quand elle est en réalité plus complexe qu’elle ne le croit. Elle ne semble ici pas comprendre le concept d’union, d’alliance, au point du suggérer de décapiter des alliés qui se montrent un peu trop entreprenants quand leur roi est parti pour ne peut-être jamais revenir (même si dans les faits, c’est vrai, c’est limite).

-la seconde, c’est qu’elle cherche bien créer un conflit entre elle et Sansa afin que Littlefinger s’engouffre dans la brèche.



La semaine dernière, tout portait en effet à croire que ce dernier allait essayer de casser le trio de Stark afin de reprendre le contrôle de la situation. Arya, qui sait de quoi le bonhomme est capable, préfère donc lui tendre un piège en espérant qu’il tombe dedans tout seul. Mais comme Sans et lui ont un passif certain, et qu’il est seigneur du Val, il faut éviter au maximum de mouiller sa sœur. Alors elle fait en sorte de créer un conflit avec cette dernière. Dans le montage où Arya joue les ninjas dans tout Winterfell pour espionner Littlefinger, on le voit parler avec une servante. Les premières par qui passent les potins et autres ragots. Ensuite, elle le surprend en pleine conversation avec les deux seigneurs, Royce et Glover, qui tentaient de destituer Jon à l’AG.
Elle comprend ainsi qu’il est derrière le club TeamSansa. C’est même probablement lui qui a déposé les statuts de l’association.

Mais ce qui est le mieux dans ce montage, est le fait qu’Arya ne se cache même pas. Enfin, très mal. Littlefinger la voit la suivre, parce qu’elle le veut.

INCEPTION DE MIND FUCK LES GENS



Je me trompe peut-être (sans doute), mais à mon avis, la petit Arya a monté tout un bateau à Littlefinger, qui sachant que les deux sœurs ne se sont jamais entendues et ayant peut-être entendu parler de leur différent, décide de tout faire pour qu’Arya pense que sa frangine est une grosse crevure. Le voici donc qui déterre cette lettre que j’avais totalement oubliée, envoyée en saison 1 par Sansa.
Souvenez-vous, Ned venait de tomber pour avoir tenté de déclarer Joffrey illégitime. Robb avait alors levé son ost et déclaré la guerre à la couronne. Cersei, avec l’ensemble du Conseil Restreint je crois bien, mais Littlefinger, c’est sûr, avait alors plus ou moins forcé Sansa à écrire une lettre à son frère ainé pour le ramener à la raison et l’empêcher de bouger ses troupes.
C’était donc ça qu’il tentait de récupérer depuis le début…

Et c’est



Pardon hein, mais pauvre pauvre Littlefinger, qui ne partait pas déjà cette saison sur des bases très élevées mais subit en plus désormais les affres du «truc pour te faire chanter qui ne titillerait même pas la glotte de Patrick Sébastien» et pourtant, il peut jamais s’en empêcher, de pousser la chansonnette.
Ce soir, Petyr, c’est toi, le Petit Bonhomme en Mousse.

Okaaaaaaay, pourquoi porter des accusations d’une telle gravité ?

Ben parce qu’utiliser contre Sansa une lettre vieille de plusieures années du temps où elle était otage des Lannister, écrite sous la contrainte à une époque où c’était un joyeux bordel, comment te dire…
Sauf à capitaliser sur le côté rageux d’Arya (qu’il ne connait pas après tout), y’a très peu de chances que ce parchemin émeuve qui que ce soit.
Sérieusement.



Dans le pire des cas, ça apporterait de l’eau à son moulin de reproches et de méfiances, mais comme il y a plus de chance pour que la jeune Stark ait été en train de jouer avec sa sœur plutôt que de vraiment la critiquer, on va dire que les chances de succès de Petyr Baelish sont assez limitées.

Enfin je dis ça, j’espère… J’espère vraiment parce que si cet arc consiste en « Arya est vénère contre sa sœur parce qu’elle ne comprend rien à la politique et se fait piéger comme une débutante par Littlefinger », franchement, ça serait une grosse déception.
Sérieusement, les ficelles sont tellement grosses…
Arya, malgré ses préjugés, pourrait-elle vraiment se laisser mener en bateau aussi aisément alors qu’elle pourrait mener le jeu ? Pourrait-elle vraiment prendre pour argent comptant une lettre écrite par Sansa sous la contrainte qui n’a du reste strictement rien à voir avec l’intrigue du moment, tournant autour des soupçons d’Arya concernant la loyauté de Sansa envers Jon ?

Au passage, cet épisode nous renseigne sur un des plus grands mystères de la saison. Nous y apprenons en effet que Fantôme est bien à Winterfell, et qu’il reste assis là, et qu’il attend.



And now, for somenthing completly different........

point_chiffon.png

L’autre jour, je suis tombée sur une interview de Michelle Clapton au sujet des costumes des enfants Stark. En substance, concernant Sansa, elle révélait des détails difficiles ou ne pas dire impossible à percevoir à l’écran, comme le fait que ses robes sont lacées très étroitement sur elles, ceci afin, entre autre, d’envoyer un message « pas touche » à Littlefinger.



Dans cette même interview, Clapton évoquait aussi sa large ceinture de cuir, qu’elle avait conçu comme une volonté de Sansa de se réapproprier son corps.

Et puis l’autre jour, je faisais des recherches sur Cersei, plus précisément sur cette ceinture emblématique de la reine :



On la lui a vu porter très souvent, en particulier depuis la saison 2.
C’est en cherchant des illustrations plus précises que j’ai remarqué quelque chose que je n’avais jamais vu avant :



L’avant est fait de quatre plaques de métal doré, mais les côtés et l’arrière sont en maille. En gros, et je n’avais jamais percuté cela avant, honte à moi, cette ceinture de Cersei est une version miniature de ces plastrons « armure ». Quand la reine porte cet ornement, elle revêt symboliquement une tenue de combat (« I should wear the armor and you the gown. »).
Faite de métal, avec des notes dorées caractéristiques de sa palette, cette ceinture renvoie donc forcément aux forces armées Lannister, qui arborent des éléments de métal doré sur leurs armures.


Cersei est ainsi coutumière du port de la ceinture-armure, tout comme l’est aujourd’hui Sansa.
Sa large ceinture de cuir est en effet aussi voyante que l’était celle de Cersei. D’autant plus que sans trop m’avancer, je pense pouvoir dire que Sansa n’a jamais porté de ceinture que dans sa période Lannister, en saison 2 en particulier, quand elle tentait de se couler dans le moule de la cour du mieux possible.
Cet ornement est en cuir noir, LA couleur de la saison 7, mais aussi une couleur que l’on retrouve régulièrement sur les armures du Nord où dominent les teintes sombres comme le marron foncé, le gris anthracite, forcément, le noir.


Forcément, je choisis un exemple éloquent, mais il ne constitue pas la généralité des troupes Stark

Le cuir est un élément indissociable de la tenue militaire Stark, tout comme le métal doré l’est pour les Lannister.

Sansa a donc bien un autre élément rappelant Cersei sur elle, en plus sa coiffure, cette ceinture, à laquelle elle a pris soin de passer sa longue chaine au bout de laquelle pend le fameux surin de son collier. Clapton a assimilé ce surin à l’ « Aiguille » de Sansa, ce qui fait sens ici, puisque l’épée de la dame de Winterfell est à sa ceinture, comme les armes de sa sœur pendent à la sienne.

Cette saison j’ai déjà pu évoquer la récurrence chez Daenerys de la même forme de costume, déjà portée à Meeren, mais adpatée désormais au climat westrien.
Pour l’anecdote, ce costume ressemble pas mal à ceux que portaient Viserys en saison 1. Et de là, partons un peu en live, tous ensemble, dans l’histoire de la mode :



Cette tenue, portée au mariage de sa sœur, est très proche dans l’esprit de ce que Dany porte aujourd’hui ? Elle semble avoir conservé le bas de sa robe meereenoise, à laquelle ell a greffé le haut des tenues de Viserys.



Ceci préfigure t’il un pétage de plomb de Dany imitant les plus grandes heures de son frère ?
Forcément, on serait tenté d’y voir un lien et je pense également que ce rappel à Viserys sert cette idée. Mais de manière plus évidente, c'est juste l'inspiration d'une petite soeur qui s'habille comme son grand frère, lequel reproduisait la mode en cours à Port Réal lorsqu'il l'a quittée.

Si Daenerys venait à monter sur le Trône de Fer, sa manière de s'habiller, inspirerait toutes les femmes de la cour, et ainsi reviendrait au gôut du jour la mode masculine du temps d'Aerys.
Parce que la mode est un éternel recommencement, LE CERCLE LES GARS, LE CERCLE :p

point_chiffon.png

Poudlard en Alexandrie

A la Citadelle, le courrier de Bran est parvenu, inquiétant suffisamment l’archimestre pour qu’il convoque un conseil afin d’en discuter.
Marwyn l’a dit dans l’épisode 1, si je ne me trompe pas, ne pas être sceptique concernant les choses étranges qui se passent au Nord. Cependant, il incarne l’immobilisme absolu, celui qui sait, qui écoute, mais qui se contente d’attendre que passe la tempête.
Ses collègues sont plus dangereux encore, car ce sont de purs chercheurs, qui préfèrent disserter sur leurs références bilbiographiques plutôt que d’envoyer l’un des leurs faire des recherches plus poussées sur le sujet et essayer de proposer des solutions.

La colère de Sam à ce sujet est légitime, et surtout, elle met en lumière combien ce garçon est comme Sansa et Arya, devenu ce qu’il aspirait à être :




En effet, contrairement aux mestres, Sam cherche désespérément à faire sortir de la Citadelle le savoir qu’elle renferme. Il l’a démontré en trouvant le gisement de verredragon pour Jon, mais plus encore lorsqu’il a guéri ser Jorah. Interrogé par Marwyn à ce sujet, il lui répondait qu’il s’était contenté de suivre les instructions. En résumé, Sam a suivi la formule magique, cuisiné une potion et a miraculeusement guéri Jorah d’une maladie mortelle.
Et ça, c’est pas magique, peut-être ?

« Toute technologie suffisamment avancée est indiscernable de la magie. » disait ce bon Arthur C. Clarke. Et c’est on ne peut plus vrai ici, même si on devra mettre un bémol sur le côté technologie. Dans « Game of Thrones » le problème n’est pas technologique, il est philosophique. La connaissance de la Citadelle est enfermée et aux mains de quelques érudits qui ne souhaitent pas l’en voir sortir. Sam, dont l’expérience dans la Garde de Nuit a forgé l’esprit pratique, comprend mieux que les mestres combien il est essentiel d’appliquer cette connaissance.

vlcsnap-2017-08-16-18h25m29s058.png

Au-delà de cette nécessité dans la guerre contre l’Hiver, c’est aussi une question plus vaste, comme le montre la guérison de Jorah. Le remède était connu, mais parce que le mestre qui l’avait mis au point est mort de la léprose, on a préféré remiser ce savoir et laisser mourir les gens. Sam vient de démontrer qu’en réalité, cette méthode fonctionne et qu’elle pourrait être appliquée sur tous les patients de la Citadelle comme dans le monde extérieur. Sam, à l’heure actuelle, a la clé pour guérir une des maladies les plus effrayantes de cet univers.
Sam est un magicien, pas de doute.
Sa position sur le savoir lui permettra de régler d’autres problèmes, et d’y apporter des solutions quand tout le monde depuis des siècles se contentait d’y voir une fatalité.

Malgré tout cela, la prudence des mestres face au message de Wolkan est compréhensible. Déjà dans le Nord, où ces légendes sont vivaces, les gens ont du mal à se représenter la réalité de l’existence du Roi de la Nuit, alors des sudistes…
De leur point de vue, et ils n’ont pas tort, tout ceci pourrait en effet être une ruse. Cette réflexion de Marwyn sert d’ailleurs totalement le plus ‘’m’en fous chuis bourré’’ de Tyrion, qui pour avoir eu une idée folle, n’en a pas moins eu une idée cohérente.

vlcsnap-2017-08-16-18h26m21s894.png

Deux éléments intéressants concluent cette scène :

-une référence à Jenny des Vieilles Pierres !

-la prophétie de Lodos sur le Dieu Noyé qui vaincrait Aegon le Conquérant… OH. Tu as pas mis ça par hasard, toi, le scénariste. NOnononononon. Qui se prend pour l’incarnation du Dieu Noyé ? Qui est en guerre contre Daenerys, qui nous rejoue pour l’heure les grandes heures de la conquête de Westeros par son ancêtre ? Je regarde vers toi, Euron Greyjoy. Alors, comme Jenny des Vieilles Pierres, ça ne peut être qu’un clin d’œil, ou alors est-ce la promesse que nous aurons un nouvel affrontement entre les forces de Dany et celles d’Euron.

Je pense que ces références servent aussi un autre but. Quand les mestres parlent de Jenny et disent que certains la prenait pour un Enfant de la Forêt, ils se marrent. Quand ils parlent du Dieu Noyé qui enverra ses krakens pour péter les dents d’Aegon, ils se marrent. Mais en réalité, les Enfants de la Forêt sont réels, et peut-être même en existe-t-il encore quelque part sur le continent. Et oui, des krakens ont bien sérieusement compromis les projets de la descendante d’Aegon lors de la fameuse bataille navale de l’épisode 2.

vlcsnap-2017-08-16-18h26m59s637.png

Cet échange, totalement centré sur des blagues d’érudits, les montre bien déconnectés de la réalité, enfermés dans leur savoir, ignorant de ce qu’il se passe à l’extérieur. Il confirme le danger que représentent ces hommes à réserver la connaissance à un petit cercle d’élus, sans jamais chercher à investiguer sur le terrain.

Limite, je me demande si à part Sam, un autre apprenti mestre n’a pas fait les frais de cette sclérose de la Citadelle. Renvoyé pour s’être adonné à la nécromancie, Qyburn est une sorte de Sam maléfique, un mage noir, qui fait sortir le savoir enfoui à Villevieille pour l’apporter dans le monde réel et trouver des solutions à des problèmes. Alors certes, il fabrique des golems de chair, mais il est malgré tout efficace, dans sa branche. Il sert la reine en lui proposant des inventions (ok, la baliste, c’était pas l’idée du siècle, mais elle a été efficace, malgré tout), en innovant, en faisant constamment des expériences. Il ne reste pas là, confit dans le savoir qu’on lui a inculqué. Il cherche, il trouve, il teste.
Et c’est peut-être cet esprit curieux qui lui a aussi valu la détestation de ses pairs et son renvoi. Pas uniquement le fait qu’il versait dans des arts interdits.

vlcsnap-2017-08-16-18h28m25s934.png

Contre toute attente, ce ne sont pas dans les livres moisis de mestre Marwyn qui Sam va trouver une pépite. Ce n’est même pas lui qui met le doigt dessus et d’ailleurs, vu qu’il ne regarde pas « Game of Thrones », il ne s’en rend même pas compte.

C’est Vère, qui durant ses exercices de lecture sur le journal intime du Grand Septon Maynard, lève un lièvre tellement énorme que je le trouve totalement nul.

Si.

Attendez, râlez pas, je vais expliquer.

« A l’or G anu lai le mari âge du prince Ragga é je lé remarié a Dornne é apré G fé kk »



Voici en substance le résumé de la lecture de Vère qui nous lâche donc UNE BOMBE en pleine face, concernant Jon Snow.
Qui n’est donc plus un bâtard Targaryen (jusqu’à l’an dernier, Jon était officiellement un bâtard Stark, pour mémoire), mais bien un prince légitime.

C’est donc à cela que servait la scène avec Missandei et la réplique de Jon : « Je suis né hors mariage »

Ok.

Alors je sais pas si cette idée BRILLANTE nous vient de D&D ou de GRR Martin, j’aurais d’ailleurs plutôt tendance à penser du second, et j’espère, J’ESPERE que dans les livres, cette affaire d’annulation sera présentée de façon plus détaillée parce que là, sincèrement, c’est ridicule.

Attention, il n’est pas ridicule en soit que Rhaegar ait épousé Lyanna. J’ai tellemet hâte de voir la tête de Daenerys quand elle comprendra que Jon est plus légitime qu’elle !
Attention, ce n’est pas ridicule parce que la semaine dernière je disais ne pas croire du tout en cette théorie du mariage, « ahah, JAMAY !! » et que là, clairement, ça me fait passer pour une chèvre.



Attention par contre, c’est nul dans les faits parce que moi je veux bien que Rhaegar annule son mariage avec Elia. Mais sur quel motif ?
Il s’agit d’un mariage royal. Ce qui implique d’autres paramètres que la lassitude des époux l’un envers l’autre. D’ailleurs, pour mémoire, Elia Martell avait eu deux enfants. Elle ne pouvait certes plus en faire un troisième, d’où, dit-on, le fait que Rhaegar soit allé voir ailleurs afin de faire une troisième tête de dragon, mais il n’en demeure pas moins qu’elle avait fourni un héritier à son époux. Et qu’elle était issue d’une famille alliée de longue date aux Targaryen.
Quand Henry VIII a voulu annuler son mariage avec Catherine d’Aragon, il s’est engagé dans un bras de fer et des controverses théologico légales de 6 ans. Avec pour faire simple, vaguement le même background qu’ici (vaguement) : une reine irréprochable mais ne lui ayant donné qu’une fille en bonne santé, issue d’une très puissante famille, dont on cherche cependant à se débarrasser pour en épouser une autre.

6 ans…

Ici, on a le sentiment que Rhaegar a voulu, Rhaegar a eu. Certes, c’était hyper romantique d’épouser Lyanna, et de donner à leur enfant un statut légitime, mais je suis le Grand Septon, sauf si le prince m’a promis de me faire construire une psicine et un bain à remous dans le Spetuaire de Baelor, je ne me lance pas là-dedans parce que je suis fleur bleue.



Déjà parce que c’est la guerre (le mariage a lieu à Dorne, donc la rébellion a déjà commencé), que c’est le roi Aerys qui a voulu cette union et que s’il apprend que je l’ai trahi dans son dos, il va me faire brûler vif.
Et sur quel motif annuler le mariage ? Une annulation ça ne se pond pas comme ça !!!
Il faut un motif solide de type non-consommation, adultère et autre joyeuseté.

Pour exemple d’annulation de mariage royal rapide, celui de Louis VII et Aliénor d’Aquitaine, qui se fait en quelques mois, tout de même alors que les deux partis sont d’accord.
Le motif ici, la consanguinité (c’était vraiment tiré par les cheveux, cette affaire), ce qui est inutilisable pour un Targaryen.
La relation entre Rhaegar et Elia n’est pas très claire, mais si elle peut avoir eu des hauts et des bas (genre au tournoi d’Harrenhall où il couronne Lyanna reine d’amour et de beauté en présence de son épouse), jamais une mésentente majeure n’a été évoquée qui pourrait justifier une rupture de l’union d’un commun accord (moyen le plus sûr d’obtenir une annulation rapide).



Bref, je trouve que l’on manque trop d’informations pour que cette nouvelle soit satisfaisante. J’espère que les livres apporteront plus de matière à ce sujet, afin que cette annulation semble un minimum cohérente dans le contexte de la Rébellion.

Ici, ça fait ‘’scoop tombé sorti du chapeau’’, et c’est dommage parce que cette révélation est très lourde de conséquences.

Mais je peux vociférer autant que je veux, Sam lui s’en fout. L’urgence pour lui n’est pas d’écouter des chroniques du gotha d’il y a TROLONTAN mais de sauver le monde, tel Harry Potter, Gandalf, Elric ou Garcimore. Alors il commence à plier tous ses slips, les bavoirs de Sam Jr, les petites culottes de Vère, puis s’infiltre, tactical action bilbiothécaire style dans la réserve interdite de la bibliothèque pour embarquer tous les ouvrages possibles sur l’Hiver.

J’espère que Vère aura pris son livre de chevet avec elle, sinon aucune chance que l’info concernant Jon refasse surface un jour.

Pour en finir avec Sam : son départ de la Citadelle est calqué sur le modèle de celui de Corcolline. Plus qu’un gimmick, c’est aussi révélateur pour le personnage. A Corcolline, il partait en emportant avec lui Corvenin (je parie qu’elle a manqué à Randyll et Dickon ces jours derniers…) après avoir essuyé les remontrances de son père et décidé qu’il n’avait plus rien à voir avec cet homme dont il portait juste le nom.
Ici, même scénario, Sam quitte la Citadelle car il n’a rien à voir avec les mestres et s’empare des livres dont il compte se servir.



Deux départs, deux vols d’armes, deux ruptures avec des figures paternelles. Sam, incompris par son père, s’était trouvé une figure de substitution auprès de mestre Aemon, et en rejoignant la Citadelle, pensait sans doute intégrer une communauté où il se sentirait à sa place.

Contrairement à presque tous les personnes de l’épisode qui ont rappelé leurs liens de filiation et l’héritage qu’ils ont reçu de leurs ainés, Sam se construit seul, sans référence paternelle. Il ignore d’ailleurs le sort de ses père et frère, Marwyn le lui ayant épargné. Sam est contrairement à tous les autres, en apparence libre de tout lien de parenté, libre du poids d’un lignage, libre de l’histoire attachée à son nom. De ce fait, il est le seul personnage qui ne soit pas pris au piège de son ascendance. Il est le seul à l’extérieur de la fameuse roue. De ce fait, il est le mieux placé pour regarder cet univers de manière objective et agir sur lui et de le changer.

Fort Levant

Ouais, ok, j’avais annoncé que je finirais par Sam. Sauf que c’est plus logique de conclure comme l’épisode, avec l’arrivée de Jon et de son crew au-delà du Mur. Mais ne mettons pas la charrue avant les bœufs et découvrons plutôt le commandement de la forteresse, assuré par un Tormund ABASOURDI par la folie du plan du roi du Nord :



«-C’est tellement stupide qu’on jurerait que ça a été imaginé quelque part entre la deuxième et la troisième bouteille de tequila.
-Je pense que tu dois être assez près du compte…
-Et on y va comment ? Avec nos bites et nos couteaux ?
-Ouaip.
-Attends, quand je dis « nous », je veux pas dire « nous les gens autour de la table », je veux dire nous et plein d’autres mecs. Genre une petite armée. D’une centaine d’hommes.
-Ramsay Bolton un jour a affamé une armée entière avec twenty good men. Et bien moi, Jon Snow, je me fais fort de capturer un zombie dans l’armée des zombies avec encore moins de bonhommes !
-Oh peuchère…», se lamente alors un Tormund qui visiblement aura passé trop de temps avec des gens du Sud. « Si seulement t’avais ramené Brienne, j’aurais été prêt à suivre son bon cœur jusqu’aux confins du Nord… »

J’aime beaucoup comme du point de vue du Sauvageon les intrigues politiques de Westeros sont schématiques, les deux figures principales du jeu se résumant à « celle avec les dragons » et « celle qui couche avec son frère ». Tormund il est comme votre pote qui suit vaguement la série pour la hype et qui n’arrive jamais à se souvenir du nom des personnages.



Tormund ayant sous la main une autre équipe de déglingos qui veulent aller au-delà du Mur, décide de team up tous les tarés de la cantine histoire de voir ce que ça donne. Et ça donne essentiellement une bataille de passifs sur le refrain bien connu de « Je t’aime pas, mais pour le moment, on va mettre ça de côté ». Et aussi :

«-Eh ! Mais je te reconnaissois ! Tu es Jorah Mormont !
-Ouais, c’est bien moi…
-Attendez, Mormont, comme dans Jeor Mormont ? T’es Jorah Mormont le fils de Jeor Mormont , le lord commandant de la Garde de Nuit ?
-Oui… Mais zut à la fin ! Je peux aller nulle part ces temps-ci sans qu’on me parle de mon père ! »

Que veux-tu, Jorah, la filiation était un des thèmes de l’épisode, et puis « Son of Jeor » is the new « Ned Stark’s bastard ».



Alors que tout le monde se prend le nez sur gnagnagni ton père était un salaud (tmtc), gnagnagna ces connards m’ont vendu, gnougnougnou marre de ces extrémistes, Jon calme tout le monde en rappelant qu’ils sont tous venus pour la même chose. Et pose calmement l’enjeu fondamental de la guerre à venir qui opposera les morts à tous les vivants. Lesquels n’ont plus le luxe de la division et des querelles intestines.

La strike team ainsi, formée, ce sont 7 mercenaires / samouraïs / nains qui s’en vont braver l’au-delà du Mur et l’armée de Dagobert, enfin, la périphérie, si Dieu le veut, sinon ils sont mal barrés quand même (en fait, ils sont un peu plus nombreux, il y a un groupe de mecs qui le suivent et que l’on aperçoit dans quelques plans).



La scène de leur départ peut faire écho à celle de l’expédition que menait Jeor Mormont à la fin de la première saison avec la Garde de Nuit. Là aussi, ils étaient partis mener l’enquête sur les évènements au nord du Mur, cherchant des traces des morts pour en affronter une armée entière au Poing des premiers Hommes.

Mais si le départ se faisait alors sur une tonalité plus glorieuse, ici, elle est teintée de pessimisme, de danger immédiat.

La caméra qui s’avance dans le brouillard de neige renvoie à un plan similaire en début de saison, montrant l’armée des morts en marche. Le mur de brume et de neige est donc ici très proche, montrant que le danger n’a jamais été à ce point aux portes des royaumes.

La semaine prochaine…



De l’action…

De l’angoisse…

Du mystère…



Plus sérieusement, en parlant de leak, j'en profite pour aborder ici ce dont je parlais dans l'intro à savoir ce truc qui m'a énervée pendant la finalisation du billet. Attention, c'est la minute "ma vie est géniale".
J'étais en train de chercher une jolie illustration pour le début du billet, un truc rigolol de préférence et donc je me rends insouciante, chez mon fournisseur habituel.
Et alors que je scrolle avec naïveté le long de la page, je tombe comme ça, sans préparation, sur des images de l'épisode 6 qu'un abruti avait posté afin que tout le monde les voit.
Et attention, hein, pas des capture d'écran de plans sur de la neige ou de Cersei en train de boire. Non pas du tout ce genre de chose. Bref. j'ai passé des mois à détourner le regard de toutes ces publication de petits malins trop heureux d'étaler le leak de la saison, puis j'ai réussi à esquiver celui des épisodes 4 et 5, et il m'a suffi d'un clic et de trois coups sur la roulette de la souris pour tout fiche en l'air (enfin, pas tout, DU MOINS JE L'ESPERE).

Donc d'ici lundi, rendez vous service, faites attention et évitez les lieux de perdition comme, au hasard les pages publiques où n'importe qui peut poster et donc spoiler n'importe quoi.
Et on va aussi mettre une règle en place d'ici lundi : personne n'en parle. Autorisation de dire "ahah, moi aussi je me suis fait eu", mais pas plus.

C'est terrible, cette rançon du succès de la série...
Et plus terrible encore ce besoin de savoir avant tout le monde, soit pour jouer au plus malin, soit pour gâcher le plaisir des autres.

Donc le conseil de la semaine, je l'ai déjà donné ici, mais une piqûre de rappel ne faisant jamais de mal :



Parce que



Commentaires

1. Le mercredi 16 août 2017, 19:35 par Harald III Hardrada

Bonjour, merci pour ce billet,

- je me demande si D&D n'ont pas fait une cure de western à l'intersaison : avec l'attaque du convoi, nous avons ici la visite dans la prison avant l'embauche pour une mission suicide. Il ne manque plus que l'équivalent de Pale Rider et la fête sera complète.

- pour les Dothrakys, je ne peux que vous rejoindre sur le fait qu'ils ne sont pas invincibles mais que le taux de survie étant ce qu'il est, il sera difficile de faire évoluer tactiquement une armée réduite en charbon de bois.

- Sur l'ascendance légitimée de Jon Starkaryenàfoutre du trône, les conséquences peuvent être tellement énormes pour l'ensemble du continent qu'il faudra attendre la diffusion de l'information (chère à l'adjudant Gerbert) pour en mesurer les conséquences. Il est vrai que c'est potentiellement explosif ou toute autre chose à base de napalm en fait.

- Sur la Compagnie Dorée, j'ai pensé aux états d'âmes des officiers de la Compagnie Noire. On y a va, on y va pas, choisir le bon camp. J'espère que cela sera plus détaillé dans les prochains épisodes.

- Pour Gendry, je me suis demandé si le fait d'utiliser un marteau de guerre n'était pas une forme d'hommage à son père, mais je me trompe peut-être.

- Pour ser Davos, il a dû, je pense, faire pas mal de JdR et tout mettre en compétences sociales, ce qui permet d'embrouiller le PPJ de base avec des boniments à base de menteries et des PO pour faire passer le tout.
Sur la référence à l'âge, j'ai une scène en tête, extraite de "way of the gun" (méconnu mais très bon) quand un vieux tueur pose la question suivante à deux jeunes porte-flingues qui le prenne de haut "ce que je suis à mon âge, c'est un survivant". Ser Davos, c'est un peu ça, le gars connaît ses limites (je ne veux pas combattre) mais joue sur ses points forts pour optimiser la survie. Respect et robustesse.

- Enfin, sur Arya, j'ai du mal à saisir son comportement : n'est-elle qu'une simple tueuse (simple au sens technique, ce que je trouverais décevant) ou bien joue-t-elle avec sa proie (un peu comme dans sa fuite à Bravos) pour l'amener où elle le souhaite. Nous verrons bien :).

Encore merci pour ce billet.

-

2. Le mercredi 16 août 2017, 19:54 par Amaltheren

ALORS DONC

J'étais fort vénère en bouclant cet épisode qui puait quand même le tristement célèbre "Point fanfiction", où ça devient tellement con que t'as juste l'impression de mater de la fanfic

- Dany&Drogon : Sérieux j'ai été hyper soûlée du comportement de Daenerys, qui est au final complètement con.

On va revenir sur le #PointMilitaire (désolé je serais la reloue de service sur le sujet cette année :'D), MAIS C'EST TOTALEMENT DEBILE ET SANS AUCUN SENS DE PROPOSER UN PSEUDO CHOIX PAREIL

Si Dany était vraiment sérieuse avec son speech "gnagnagna Bend the Knee ou je vous fais cramer sauce tartare sur le champs", et ça a bien l'air, putain mon ulcère va se percer soixante dois pendant la fin de saison tellement c'est CON ET CON ET CON

Le principe de BASE de la royauté c'est que tu obtiens rien par la terreur, et c'est cent fois plus vrai avec le militaire. Condamner les soldats Lannister à la choisir pour éviter une mort horrible c'est s'asseoir toute seule sur le même genre de bombe à retardement que donner les clefs de Castral Roc aux Immaculés. (Au point ça fait un point partout la balle au centre)

PARCE QU'ILS LA DETESTENT ET LA TRAHIRONT A LA PREMIERE OCCASION !!! RAAAAAAAAHHHHH

Les soldats du rang, de tout temps, sont des peigne-cul, et je le dis avec toute mon affection. Les soldats suivent un lead par devoir, appât du gain éventuellement, mais en général, parce qu'ils sont tendus vers un but commun. Quand tu l'enlève, y a plus personne. Au hasard, quand la Teutonie est venue nous botter le cul, l'armée française s'est rendue fissa sans histoire. Par contre, quand est venue le moment de démonter à boulet rouge la tête de l'hydre nazie, bah putain on l'a pas fait à moitié.

C'est le retour en fanfare du Ein Reich Ein Volk Ein Khaleesi : elle est aussi conne que n'importe quel dictateur sur ce coup là, elle a niqué son potentiel d'être aimée et vue comme une sauveuse, et elle ramasse une armée tout sauf fiable qui peut la poignarder dans le dos/vendre des informations à tout instant. Sans déconner, QUI croit que les Lannister vont se battre pour elle ? Dès qu'ils seront face à une autre armée, tout le monde va plier boutique et planter son couteau dans l'oeil du dothrakis de gauche, et rien à foutre de Drogon qui braillera au-dessus.

Son choix pour les Tarly est dans la droite lignée de tout ça en tout cas : débilement et inutilement cruel, gratuit et en mode tripotage de nouille sur "ohlala le gros feu de mon gros dragon".

Daenerys est une sale petite connasse dans cet épisode, sans cervelle et sans rien de l'intelligence pratique qu'elle a pu démonter. Et ça me brise le coeur de l'écrire, parce que jusqu'à cet épisode, j'étais certaine que ce serait elle qui finirait sur le trône de fer, et j'ai mon bulletin de vote Targaryen depuis 2006 déjà.

Mais là c'est non. Si c'est ça, la politique de Daenerys, alors elle est stupide et n'a rien compris. Elle me fatigue à ne jamais se remettre en question, ne jamais douter, être juste idiote, égoïste et sans pitié. J'espère qu'on aura droit à un bon gros twist de son personnage au bout d'un moment, parce que pour l'heure il flirt dangereusement avec le ridicule et la caricature d'elle-même.

Danaerys n'est pas une reine. Elle n'est qu'un dictateur à la petite semaine, qui en plus n'est légitime que par ses dragons. Elle-même n'est pas une guerrière, et ça commence à beaucoup me gêner. Elle n'a jamais tué de ses mains, elle se contente de le faire par des moyens détourné, et ce depuis toujours : par Drogo et Jorah d'abord, puis ses sang-coureurs, et ensuite par une kyrielle de soldats et de fidèles divers, jusqu'à ses dragons.

Mais quand bien même ils sont une extension d'elle-même, JAMAIS Daenerys n'a tué qui que ce soit, hormis Drogo, que je ne compte pas, car c'était un geste de miséricorde, étouffé dans l'oreiller. Même pas avec une arme.

Daenerys est déconnectée à sa manière de la réalité : elle est pétée d'orgueil pour des actes qui ne sont pas vraiment les siens. On l'a bien vu face à Jaime la semaine dernière : cette grosse buse n'a même pas la présence d'esprit de prendre une armure ou de quoi se défendre. Sans Drogon, elle est vulnérable.

Et ça finit par foutrement m'exaspérer. J'espère qu'elle prendra deux tartes dans la gueule à un moment ou l'autre et qu'elle se réveillera, pour mûrir, grandir et devenir vraiment une reine, et pas juste un tankiste caché dans son Panzer. Parce que cette Daenerys là n'a rien à faire sur le Trône de Fer.

Pour rester sur elle, putain j'en peux plus de sa pseudo romance avec Jon. On atteint le premier point fanfic pour moi : il n'y a aucune fuckin alchimie entre ces personnages. C'est construit à la pelleteuse, c'est chiant, il n'y a aucune cohérence dans leur rapprochement, leurs lignes de dialogues sont à la limite de l'incohérence.

Daenerys est tout ce que Jon déteste normalement, et inversement. Daenerys est cruelle, bornée, violente, fermée, orgueilleuse et hautaine. Elle est à l'opposée de ce que Jon pouvait aimer chez Ygritte, qui était certes une berserk-clodo, mais justement. Ygritte tuait elle-même : elle ne devait rien à personne, elle était courageuse, brave, honnête, drôle, généreuse à sa manière. DANY EST CHIANTE MON DIEU.

Quant à Jon, j'ai du mal à voir ce qui pourrait plaire à Dany chez lui, il est foncièrement relou, borné, focus sur sa mission (béni soit-il), ils ont partagé trois scènes à tout péter, il est le frakkin Roi du Nord, et il a l'air chiant comme du pain rassi sans beurre.

Si leur rivalité et leur opposition est cool, leur pseudo romance est totalement cousue de fil blanc, et c'est limite embarrassant à regarder. J'espère qu'on n'insistera pas dessus, n'ayant jamais été convaincue par ce ship de toute manière. Surtout maintenant qu'on sait définitivement qu'ils sont tantes et neveu. L'inceste est peut-être courant chez les Targaryens, mais Daenerys ne s'y complaît plus depuis longtemps, et Jon c'est carrément pas sa culture et ses valeurs.

So, ensuite, à Port Réal : ton article m'a fait heureusement pas mal relativiser la grossesse de Cersei, qui m'avait soûlée sévère à son annonce, et qui frôlait dangereusement le second point fanfic tant ça me semblait à la base gratos. Mais ton analyse va beaucoup plus loin que la mienne, et elle est pleine de conséquences que je n'avais pas vues, mais qui sont très très justes et vraiment intéressante (ENFIN)

(Je suis plus réservée sur l'hypothèse nouvelle du Valonquar... Cela dit on peut imaginer une raison nouvelle au geste du Valonquar Number 1, avec une Cersei dévastée potentiellement par la perte de ce dernier enfant, au point que Jaime doive l'achever. J'adorerais personnellement une scène miroir à son geste avec Aerys, tuant le roi pour protéger le royaume, et faisant de même avec Cersei, sacrifiant non plus cette fois son honneur, mais son amour et une partie de lui-même, ce qui est encore pire. Jaime est l'incarnation du sacrifice et de l'honneur dans la série, l'autre face de la pièce qu'est Ned, et j'espère qu'on verra ce genre de geste qui serait cohérent avec son personnage)

Pour les dothrakis, j'ajouterais le point AGINCOURT, où on rappellera que la cavalerie française s'est fait DÉMONTER LA NOUILLE par moitié moins d'archers anglais en slip, alors franchement, je pense que les dothrakis ont vraiment du soucis à se faire vu la peignée qu'on a pris à l'époque. Je veux dire, c'est quand même connu comme truc, qu'une bonne lignée de lanciers, ça te plie en deux une charge de cavalerie, aussi ravageuse soit-elle. Les jambes des chevaux -> le point fatal.

Ensuite le plan supayr du zombie, il y a deux trucs qui me chiffonnent très fort.

D'une, que Jon parte faire le cake dans la neige, c'est le second vrai point fanfic pour moi. C'EST DEBILE !!!!!!

Même avec le paragon de vertu et de sacrifice qu'est Jon, c'est d'une bêtise crasse de le laisser faire ça. On ferait mieux de le clouer à sa porte de chambre que de le laisser partir risquer son cul pour CA. Surtout pour des raisons aussi bancales que "gnagnagna, j'y suis déjà allé, je les connais par coeur, moi seul peut le faire".

Mais des clous ! Les sauvageons les connaissent tout aussi bien et depuis bien plus longtemps que Jon, la Garde de Nuit commence à plutôt maîtriser le sujet, on ne me fera pas croire que Tormund pouvait monter tout seul une équipe pour gérer la situation.

Putain merde quoi, ça en devient totalement ridicule une fois encore. Jon n'est plus un trou de balle lambda de la Garde, comme on le lui a fait remarqué, il est roi. Certes très mal assortis à son poste, avec des valeurs bien particulière et on sait qu'il rendra sa couronne à la première occasion, mais quand bien même. Il a accepté la charge et le poids qui va avec, il ne peut PAS faire n'importe quoi, et quand bien même il le voudrait, la logique voudrait qu'on lui casse des bûches sur la tête pour lui faire entendre raison sinon.

La mollesse de la défense d'en face m'a exaspéré, et j'ai pas hâte de voir son arc dans la neige avec ses potes, parce que je le trouve totalement incohérent de base, et encore plus pour une autre raison

Je rappelle que dans le premier volume du livre, YOREN AMENE UN ZOMBIE A PORT REAL !

Et pas de bol, IL S'EST DECOMPOSE EN ROUTE ! Du coup, une fois arrivé, bah personne ne l'a cru !

Donc là, soit on a une fracture assez profonde quand même de cohérence entre la série et le bouquin, soit on s'en bat juste totalement l'oeil, et ça me fait mal quand même. A ce compte là on peut réécrire la moitié des événements si on se fout à ce point de la cohérence du matériel de base, qui a été écorché pas mal de fois, mais à ce point, pas si souvent, et ça me fatigue.

On peut éventuellement faire une pirouette au motif qu'on va ramener un Zombautre "vivant", mais pareil je fatigue d'avance tellement c'est une idée à la con, car m'est avis qu'il n'aimerait pas plus la chaleur, et c'est une sacré bombe à retardement sur patte.

Pauvre Jorah en attendant, j'espère qu'on lui donnera la légion d'honneur à la fin, parce qu'il la mérite...

Un break dans la rage pour dire que j'étais TELLEMENT CONTENTE du retour de Gendry, qui est tellement parfait et impérial ! Ca fait tellement plaisir de voir des parallèles aussi sympa et bien fait, avec son choix du marteau de guerre, son amitié instantané et tout à fait cohérente avec Jon, ce passage de relais de l'ancienne et la nouvelle génération ! Vraiment c'était super cool et c'est ce que j'ai préféré dans l'épisode.

Parce que je suis environs 10000000000% d'accord avec tes propos sur l'annulation de mariage de Rhaegar.

QUI EST N'IMPOOOORTE QUOIIIII RAAAaaaaAAAaaaAAAHHHHHH

Et qu'on te balance en prime entre la poire et le fromage OKLM lol à plus les gars

J'ajouterais à toutes les excellentes raisons que tu as donné sur à quel point une répudiation TU L'OBTIENS PAS COMME CA, que pour se marier à Lyanna il aurait eu accessoirement besoin de l'accord de son PÈRE ou de son représentant, car elle avait SEIZE ANS HELLOOOOO, en plus du fait que dans ce genre d'univers, une fille ne se décide pas toute seule comme ça de se marier, moins encore une noble !

Du coup ce pseudo mariage atteint un niveau stratosphérique dans le Point Fanfic pour moi, tellement il est ridicule, incohérent et malgré tout illégitime, car si Rhaegar était théoriquement "libre", aucune autorisation n'aura été donnée pour Lyanna. ET TU PONDS PAS UN MARIAGE ROYAL A LA SAUVETTE COMME CA RAAAHHHHHH

Je PRIE pour que ce soit beaucoup plus développé dans les livres, et en attendant ça sera un point Facepalm absolument goldé pour la série tellement elle a l'air de s'en torcher le fion avec du parchemin de Villevieille.

Enfin, Arya me brise les noix sévère, et j'espère de tout mon coeur comme tu le dis que c'est calculé et prévu, parce que sinon, son arc est d'une telle bêtise que ça donne envie d'en pleurer. Alors je lui donne le bénéfice du doute pour le moment tellement les ficelles semblent grosses et ridicules, avec quand même un point "pffffff" avec le discours totalement gratos d'Arya envers Sansa et son délire "han mais t'as toujours voulu des jolies choses pour te sentir supérieure"

Pov' tâche.

Vivement les deux derniers épisodes du coup pour se faire une idée finale sur tout ça, mais je présume que le final ne va pas manquer de trucs cools et foisonnants du coup !

Ca sera tout pour ce commentaire ultra rageux, mais au moins ton billet m'en aura fait relativiser une partie, donc thanks tout plein :D

PS : Au fait, la maison avait la porte rouge, pas jaune :p (Je me relis les bouquins en même temps que je me refais la série du début depuis la semaine dernière)

3. Le mercredi 16 août 2017, 20:31 par Verchain

@LaDame : sur l'arc d'Arya, pas une petite pensée de billard à trouzemille bandes de l'ami Protecteur du Val ? Genre... Le message qu'il dissimule dans son matelas n'a rien à voir avec le vrai message qu'il a demandé à Mestre Machin de lui procurer ? Genre, une histoire de message de Lisa De la Porte de la Lune à Sa soeur ?

4. Le mercredi 16 août 2017, 20:52 par lockeforever

Le billet

-big up sur la non-filiation de Sam, très bien vu
-antibig up sur l'odeur méphytique du féminisme égalitariste avec cette propagande éhontée pour le matriarcat et le specisme (ou l'antispécisme, enfin ce truc, quoi)^^

médaille d'argent et de bronze du lolz pour vos choix d'images (lookTHEPIE et le cunning plan du night king)
médaille d'or pour ce génial « A l’or G anu lai le mari âge du prince Ragga é je lé remarié a Dornne é apré G fé kk ». Je suis très pipicaca, donc la fin m'a fait encore plus rire.

l'épisode

Bief, Arizona

je trouve Bronn et Jaime très défaitistes : les dotrakis sont des sauvages prétentieux (cf combat de lord friendzone, saison 2, ou cf indiana jones vs le mec au sabre), et la baliste est efficace.
30 balistes, 60 ballistères, 10 000 chevaliers ou mercenaies de la compagnie dorée, ça peut le faire. (et on peut compter sur Georges Bravoos pour fournir un autre prêt à 45% pour acheter du mercenaire en plus).

J'ai apprécié que lord Randyll utilise ZE argument que j'avais déployé ici du temps honteux ou j'étais stannisien, à savoir que Danny n'est pas westerosienne, pas plus que ses ancêtres, d'ailleurs (ok, les Andales sont aussi venus d'Essos, mais Y'A PLUS LONGTEMPS, il n'en faut pas plus pour justifier le nationalisme, qui n'est pas une chose qui se limite au rationnel et au juridique, chose, j'avoue,difficile à comprendre quand on est opposé à cette welt...vision du monde. (bon, un sale con comme Randyll aide pas à la rendre populaire,c'est vrai).

Bien qu'opposé à la team Danny (pas par principe, mais parce que je crois que la série se trahirait si c'était un réputé gentil qui occupait le trône à la fin), j'ai pas été si choqué que ça par le "bend or die", même si, par le feu, c'est pas le meilleur plan com qui soit si on veut se démarquer d'Aerys II (pourquoi tous les Targaryen ont des prénoms vaguement belges ? On dirait le palmarès de Paris-Roubaix)
J'espère que la brouille Tyrion -Danny n'est pas une fausse intrigue,ça donnerait du piquant.

Dragonstone

bon, le dialogue varys-tyrion , je suis pas fan. Les machiavéliens, comme le dit si bien Bernanos, sont vraiment de grands enfants qui aiment jouer au méchant. Car enfin, se targuer publiquement qu'on a ouvert la lettre qu'il fallait pas ouvrir, c'est pas top-subtile, comme truc.

Adoré le comique de la scène :
-ils sont beaux, nooon ? *love* *my babies*
-heu...
-???§§§§§§
-OUI OUI TRES BEAUX !

pour le reste, les femmes sont d'une cruauté sans nom ou d'une bêtise du même niveau : comment ne voient-elles pas la cruauté du "tu es mon meilleur ami, je t'adore, maintenant ouste, je dois baiser avec mes XX amants". Pauvre Mormont !

port-réal

j'ai eu la scène gâchée parce que bon, la rencontre via Bronn, ça aurait mérité quelques secondes, quand même. Surtout que même si Bronn a une sincère affection pour le lutin, je ne le vois pas sacrifié sa paye et risquer sa tête pour ça. Mais bon...
Et puis reste ce mystère pour moi : je n'arrive pas à ne pas croire Tywin quand il disait qu'il ne l'aurait pas fait exécuter, ce qui rend sa mort un peu injuste.

Je vais dans le désordre,mais y'a tellement de trucs dans cet épisode que j'ai du mal à suivre. Comme un glandu, j'ai pas vu venir l'enceintitude jusqu'à ce que Cersei en parle. Adoré le jeu d'acteur de Waldau, sa joie faisait plaisir à voir. Mais je doute que l'inceste passe auprès des forces vives de la nation.

J'aurais aimé aussi que Cersei défende plus ses balistes face au défaitisme dotrakisant de Jaime.
Pour le reste, j'ai trop hâte de voir la conférence du G2 Danny-Cersei (je me demande si Missandei va oser dérouler toute la titraille devant les Lannister)

La scène avec Gendry était hyper décevante. Le mec se découvre barathéoniste, sérieux ? Il part en 30 secondes, sérieux ? Il a un marteau grotesque qu'on dirait en plastique, sérieux ? Pfff. Ou est passé le Gendry taciturne et chevelu de la saison 3 ?

La citadelle du conservatisme

contrairement à beacoup, je suis très fan des scènes gilly-sam. L'accent poshy de Sam me fait toujours rire, et Gilly joue très bien la fille inculte mais pas conne. J'ai adoré comment LA BOMBE est amenée, même si j'ai aussi tiqué sur la révocation.

(si j'ai bien fait le compte, en parlant d'héritiers, il ne reste que deux endroits ou le dirigeant local soit un mâle légitime : l'ouest (ou Jaime n'est jamais) et...le Val d'Arryn, avec le légendaire Robert, le snowcastleslayer. ). Dorne : y'a plus rien. L'Orage on en parle jamais mais y'a plus de Baratheon, le Bief, plus de Tyrrell ni de Tarly (ah ?...), le Conflant, c'est le bordel, comme d'hab. Le nord, ni un Stark ni un légitime.
Et le lion ne coiffe toujours pas la capitale dans l'intro !!!!

Est Regarde par le Mer

rencontre sympa, mais je n'ai rien de spécial à en dire, si ce n'est que j'ai aimé les références, ainsi que l'argument ultime de Jon (personnage que j'apprécie de plus en plus, son humour, sa logique etc.).

5. Le mercredi 16 août 2017, 21:01 par Mustang

L'archerie contre la cavalerie ça marche tellement que les anglais se sont faits dessoudés la tronche à patay et à Formigny par de la cavalerie lourde. Azincourt est un cas particulier de connerie ( pour le commandement français) topographique et météréologique ( c'est étroit et humide, en plus d'etre boueux). Bref tout ça pour dire que meme si je suis d'accord que les Dothrakis peuvent prendre une dérouillée de première, suffit pas d'aligner du piquiers et de l'archers en face, surtout vu le rapport de force largement favorable aux Dothrakis ( Azincourt, les recherches récentes estiment le rapport de 4 pour 3, on est loin d'un désavantage numérique immense).

Sinon excellent billet la dame, très instructif me concernant sur certains points de l'épisode ( notamment la grossesse de Cersei, j'avais pas capté la première scène, ce qui me faisait douter de la validité de son affirmation plus tard)
- Rien à dire bon travail sur les Lannister/Tarly, leur humanisation cette saison. Que ça soit les gars rencontrés par Arya, le fils Tarly, c'est intéressant de voir la guerre selon leur point de vue. L'acteur de Randyll est vraiment très bon je trouve, dans sa droiture débile, dans sa tristesse melée de fierté pour son fils ( ce qui fait sens vu que l'éviction de Sam vient qu'il n'avait pas un fils qui lui ressemblait). Bien sur cela fait référence aux Stark mais aussi au premier épisode, où Jon épargnait ses "ennemis", on se souviendra de l'argument de Dany en épisode 3 " Ne jugez pas la fille pour les actes de son père". Tu fais exactement cela. mais c'est voulu d'après les showrunner, la voire flirter avec la ligne blanche. Elle dégommait des méchants avant, là ce sont des gens "normaux", logique que ses actes nous répugnent ( je parle pas de la bataille en elle meme). Sa justification moisie à Jon est digne des autocrates et autres tyrans " Ouais t'en fais pas je rendrai le pouvoir exceptionnel que l'on m'a confié une fois la guerre terminée. Quoi? Seigneur Sith? C'est quoi ça?". Elle est un mixe de sa lignée, à la fois Aegon et Aerys le fou. Elle est surtout égoiste, perchée et incapable d'apprécier les forces en présence. Elle veut détruire la roue qui engendre la violence mais elle ne fait que l'alimenter, surtout en cramant les gens par un dragon. Décapiter un homme c'est une chose, les gens se l'imaginent, comprennent le concept auquel cela renvoie. Faire cramer père et fils par un dragon beaucoup moins, surtout parce que ces derniers ont de l'honneur ( le truc un peu présent dans une société féodale dont la puissance se base sur les chevaliers) et refusent une horde de sauvages ( ce qui n'est pas faux) et une étrangère. Puis très beau mouvement Dany, à l'épisode 2 on nous faisait comprendre qu'une majorité des bannerets suivaient Randyll, le buter lui et son fils laisse le Bief sans commandement, comme Dorne. C'est bete dis donc. Bref Dany ne peut pas gouverner, elle peut conquérir, mais pas gouverner j'en suis convaincu, meme avec de bons conseillers, dès qu'elle se sent en danger elle revient à ses premiers réflexes, ça vas pas le faire.
- Je pense que Jaime veut souligner surtout la différence de mentalité entre leurs peuples, et ce que ça entraine dans une logique de guerre: les dothrakis ne fuiront pas, ou en ayant encaissé d'énormes dégats, ce qui présuppose un sacrifice en hommes gigantesque et en priant que les tiens ne fuient pas. La Compagnie Dorée pourra les défoncer pour ce dont vous parlez, mais combien de victoires il lui faudra? Intéressant la référence au soldat de Cersei, remarque qu'elle faisait à Robert en saison 1 avant de prendre une tarte.
J'aurais aimé un rapport sur l'état des forces Lannister parce que là ça donne l'impression qu'ils sont à poil alors qu'ils ont des troupes dans le Conflans et au moins à Port-Réal
- Je pense qu'Arya est sincère dans sa stupidité, déjà aprce que ça reste une gamine psychopathe, en partie déconnectée du réelle, et ensuite ça reste la fille de Ned Stark, rappelez vous ce que vous disiez sur les agissements de ce dernier dans vos premiers billets ^^. Elle vit dans un monde où les problèmes se révolvent en butant du monde, logique qu'elle ne comprenne pas la subtilité de la féodalité ( que Sansa rappelle simplement par l'apport militaire des maisons). Bref vive Sansa, meme si l'actrice a du mal à lui rendre justice par moment.
-Je suis en train de demander si le fait que Westeros reste dans un cadre rigide depuis des millénaires ne tient pas justement de la non diffusion du savoir: si on réfléchit bien, seuls les mestres reçoivent une éducation polyvalente, ce qui ne permet pas la constittion de corps intermédiaires nécessaires à l'essor d'administration centrale et donc à l'évolution sociale de Westeros. En 500 ans on est passé de roitelets à un royaume centralisé avec un milliers d'officiers et la première armée permanente depuis l'Empire Romain ( en France), sans parler des progrès techniques, philosophiques et politiques. Là on reste au meme niveau, à cette féodalité caricaturale, cette roue du pouvoir. Dany devrait peut etre aller faire un tour à Oldtown, à terme le changement aussi par là ( ce qui s'est passé chez nous puisque le savoir est passée des clercs aux laics et ça va assez vite comme évolution)
Bien vu pour les références, si on voit un vrai Kraken dans la série heu heu.
-Davos, comme sam, est le témoin normal de cette aventure et notre lien à la série. On peut difficilement s'identifier à des réssucités, des mères de dragons, des personnes traversant la mort à x reprises. Sympa le parallèle avec Gendy et Robert, par contre son retour est trop rapide.
- Ce troll des familles avec Vère qui donne une telle information, on verra ce qui en ressortira
- Le plan est dingue mais cohérent je suis d'accord, meme si on sent le prétexte pour toucher le danger de la Longue Nuit, comme la saison dernière.
- Cersei est décidément avisé cette saison, accepter une treve pour se refaire, Louis XI serait fière de toi. J'ai cru qu'elle mentait sur sa grossesse, vous m'avez apporté la réponse. Cela sent le coup foireux ( et cela dessine le futur pétage de plombs d'Euron)
-Mouais la romance entre Jon et Dany ça sent le forcé, à cause des deux acteurs. Bon par contre la scène avec Drogon, c'est classe. Décidément la chute pour Dany qui se voit retirer petit à petit de tous ses atouts.
- Intéressant le point sur le costume de Sansa, notamment dans la réappropriation de son corps, c'est cool d'y avoir pensé ( ce qui me fout encore plus les boules quand l'autre folle lui fait la morale, je pense que oui elle a le droit de dormir dans cette chambre que plutot dans celle où elle a été violée quelques temps)

6. Le mercredi 16 août 2017, 21:02 par lockeforever

{{Amaltheren

AGINCOURT}}

argh.

Alors vous,là, autant j'adore votre billet et le précédent sur l'escrime, autant là, ça mérite une main tranchée au couteau à beurre ! :p

7. Le mercredi 16 août 2017, 21:07 par lockeforever

ah, Columbo style, j'oubliais : je hais Arya, je veux qu'elle meurt, vite. Et si jamais votre horrible hypothèse est vraie (Arya plus forte que Brienne ET plus rusée que Baelish, pfff), je veux que D&D aient la main coupée eux aussi, hop hop hop, au trot !

(parce que j'étais rudement content que Petyr reprenne la main, en fait, du coup, cette hypothèse des demi-dieux Stark me gâche le truc)

8. Le mercredi 16 août 2017, 22:01 par Amaltheren

Lockferever -> Vous ne connaissez sans doute pas le sketch drôlissime de Horrible Histories sur "Agincourt", parodie évidemment de la célibrissime bataille d'Azincourt :p

9. Le mercredi 16 août 2017, 22:04 par lockeforever

I know nothing, this is know :p

(sériously, non, je connais pas, j'ai juste pensé que tu utilisais sans vergogne la graphie anglaise)

10. Le mercredi 16 août 2017, 23:05 par Turel

Quoi... c'est tout? pas un mot sur le parallèle avec DBZ?
le discours de Bronne à Jaime ça vous à pas rappeler ces belles heures devant le club Dorothé avec Vegeta qui sauve trouzemilles fois Sangoku en hurlant tel la Motherofdragon "Personne ne tuera Sangoku à part moi le prince des Sayan" ???

Sinon concernant le point chiffon: c'est moi où la robe de Sansa porte les motifs Bolton avec l'écorché?

Pour le reste je pense tout pareil que vous sur les théories à venir, à voir si ça va se vérifier

11. Le mercredi 16 août 2017, 23:42 par El-Maqué

J'ai tendance à partager la frustration d'Amaltheren. Et cette histoire de révocation... Bon, bien sûr, c'est la série, le public est plus large, tout ça tout ça, mais quand même, c'est le jour et la nuit avec les bouquins à force, y a vraiment plus aucun respect pour les règles les plus élémentaires d'un monde féodal.

J'ai trouvé Jaime extrêmement défaitiste, notamment concernant la baliste. Alors ok, ça n'a pas tué Drogon, m'enfin ça l'a quand même foutu à terre. Suffit de multiplier les balistes (ça me semblait d'ailleurs aller de soit que Port-Réal en était maintenant truffé...) et là elle ferait moins la maline Dany. Quant aux dothraki même chose, avec un peu de tactique ça me semble tout à fait gérable. Et comme l'a rappelé Lockforever, leur prétention est une de leur plus grande faiblesse. Sans doute pour ça qu'ils chargent en ligne droite comme des guignols !

Sinon j'aimerai revenir sur Baelish. Je dois l'avouer, il est mon petit chouchou dans cette sage du feu et de la glace. Mais c'est clair que cette saison ne lui fait pas honneur. Je n'aime pas du tout votre hypothèse d'une Arya qui le manipule. Zut quoi, ça reste une gamine, face au plus grand marionnettiste de Westeros ! Dans tous les cas, j'ai très peur pour Littlefinger, car même s'il reste à mes yeux le plus malin, s'attaquer à un personnage détenteur d'un totem d'immunité, c'est rarement une bonne idée.

Je trouve tout de même qu'il y a un vrai raté dans l'écriture du personnage cette saison, dans la prolongation de la saison précédente d'ailleurs. Ca s'illustre parfaitement à travers cette sentence de Sansa au premier épisode. "Only a fool can trust Littlefinger"... Comment a-t-on pu en arriver là, alors que JUSTEMENT, c'était la grande force de Baelish, tout le monde lui faisait confiance, à ce petit seigneur insignifiant. J'ai en mémoire un passage de Jaime dans le livre où celui-ci dit qu'il ferait une Main parfaite tant il est inoffensif. Il n'y avait jusqu'alors qu'une seule personne qui mesurait la dangerosité du Grand Argentier : ce bon vieux Varys. Aujourd'hui, ça semble marqué sur son front "personnage sournois prêt à planter des couteaux dans le dos". Un gros gâchis à mes yeux... Lui, l'homme qui débarquait de nul part en assassinant Joffrey ou en révélant qu'il est à l'origine de la guerre civile ! L'homme le plus dangereux de Westeros, dixit Varys, aujourd'hui réduit à des complots à la petite semaine dans l'endroit le moins fun niveau intrigue de Westeros... Clairement, Baelish aurait du retourner dans le Val, et faire ce qu'il a toujours fait, revenir pour la dernière saison avec une petite bombe ! Mais là, je le sens vraiment pas pour lui :'(

12. Le jeudi 17 août 2017, 00:19 par lockeforever

a la lecture du post de Amaltheren, je me rend compte que je n'avais pas capté la bourde politique de Daniela. En effet, plutot que bend or die, elle aurait juste du dire "bend or live, without your weapons, and tell folks how cool I am"

autant pour moi

13. Le jeudi 17 août 2017, 01:06 par De passage

"Ahah, moi aussi je me suis fait eue"!

Suis-je la seule à voir dans la réapparition de Gendry la résurrection de la possibilité d'un shipping avec Arya?
(Cette réplique de Davos qui ose verbaliser ce que tout le spectatorat pensait depuis quatre saisons en lui disant qu'il l'imaginait toujours ramer... c'était priceless)

14. Le jeudi 17 août 2017, 02:36 par Sheena

Bien à vous La Dame !
On dirait que vos soucis technique se sont réglé mais que vous ayez troqué ça contre de vilains spoils intempestifs. Je m'estime plutôt chanceuse, je n'ai encore rien eu de tel (en tout cas pas involontairement..)

Allons-y pour ce commentaire ! C'est qu'il y effectivement des choses à dire sur cet épisode !

Dans le champ de feu :
J'ai noté la même contradiction que vous chez Daenerys. Comment dire "je ne suis pas ici pour vous tuer" et "soumettez-vous ou mourez" dans la même phrase ? Surtout que oui, ils ont le choix. Mais parlons-en du choix. "Soumettez-vous ou mourez" à la rigueur, je suppose que même Aegon a dû dire ça lors de la Conquête. Quand on y ajoute un gros dragon qui vient de cramer le champ et la moitié des soldats, le choix s'impose un peu moins. Quand en plus, le dit-dragon crame un père et son fils, ça devient carrément de la rhétorique.
Donc je réitère ce que j'ai dit la semaine dernière : Daenerys se fait une très très mauvaise pub et si elle n'a pas la folie de son père, elle l'imite drôlement bien dans les exécutions.
Eh ouais, moi je me met carrément à la place du ouestrien moyen. La TeamDany fait peur et fait tout cramer, je reste avec celle qui règne.
Les Tarly m'ont fait une bonne impression dans leur mort. Ok, Daddy Tarly reste un con mais il est mort la tête haute et son fils aussi. Nan vraiment, le griller c'était un mauvais geste...
Assez intéressante votre analyse sur Daenerys et ses rapports à l'opposition. Dans mon "analyse" (avec de très gros guillemet) je m'étais juste arrêté à la conquérante qui crame tout ceux qui ne sont pas d'accord avec elle.
Du coup, votre questionnement sur Jon et la façon dont il pouvait la voir m'a interpellé. Je doute que Daenerys lui dise texto qu'elle a brulé vif un père et son fils et je doute que quiconque de l'entourage de Daenerys le dise à Jon compte tenu de ce qui est arrivé à son grand-père et son oncle mais si jamais il l'apprend ? Ca va ptet pas être l'amour sans nuage tiens.

Peyredragon :
Puisque je parle de Jon et Daenerys, y'a un truc qui je trouve amusant : je ne remarque pas du tout le thème "tru love". Mais vraiment pas. Ramin Djawadi a beau nous l'avoir corner un millions de fois depuis le début (bon j'exagère), je suis incapable de dire à quoi il ressemble XD alors que les thèmes des Stark, des Lannister et même des Targaryens m'avaient tout de suite tapé dans l'oreille.
Bref, je n'ai pas tellement aimé le contact Jon-Drogon, à part faire un énième sous-entendu sur Jon et Daenerys et crier encore une fois que Jon est bel et bien un Targaryen et puis mince ! Vous allez pas faire troquer à Jon Ghost pour un dragon oh ! Ca suffit de martyriser les loups Stark comme ça !
Hem. Sur ce notre cher Lord Friendzone est de retour. Pauvre homme quand même. Destiné à n'être qu'un ami auprès de sa chère Khaleessi alors qu'il mériterait tellement plus. J'ai trouvé aussi qu'il manquait un truc entre Jon et Jorah. Je veux dire, y'a quand même un paquet de lien entre les personnages, à commencer déjà que techniquement, que l'oncle/père de Jon l'a banni, que Jon a été l'intendant de son père, qu'il possède l'épée de la famille et que sa nièce est actuellement à Winterfell et a grandement contribué à le faire élire roi. Puis une mention de Sam aussi ça aurait été bien. D'ailleurs, Jorah aurait pu faire le rapprochement, Sam qui lui dit qu'il a servi sous son père, Jon qui lui dit la même chose... 'fin bref, il manquait un truc et avec le ryhtme ultra-rapide de la série, je me demande si on va avoir cet aparté.

Le plan de Tyrion :
Alors dans l'idée, c'est pas complètement idiot de vouloir faire une armistice avec Cersei le temps de dégommer Dagobert et ses zombies. C'est pas non plus complètement idiot d'apporter une preuve parce que arriver chez Cersei en disant "y'a une armée des morts qui arrivent, faut nous aider", c'est le meilleur moyen de finir décapiter, seulement.... De un, je trouve que que le plan est quand même VACHEMENT suicidaire (y'a quand même très très peu de chance qu'ils tombent sur un zombie isolé) et de deux, est-ce que même avec une preuve Cersei va réellement les aider (je reviendrais sur Cersei plus bas) ?
'fin j'sais pas, y'a un truc qui me semble bancale là-dedans. Même plusieurs.

Port-Réal :
J'ai vraiment bien aimé Cersei dans cet épisode. Et en même temps, elle m'inquiète.
Il était intéressant de voir le contraste entre un Jaime désespéré et réaliste après ce qu'il vient de voir et une Cersei étonnamment calme, à la limite du à côté de la plaque mais respectable par son choix de continuer à se battre malgré tout qui la caractérise si bien.
Et puis survient la première bombe de l'épisode : elle est enceinte !
Une vraie surprise car je m'y attendais pas. J'ai pensé à plusieurs choses sur cet enfant à venir. Il ne vivra pas longtemps, c'est certain parce que Cersei a déjà eu trois enfants morts. J'ai d'abord pensé qu'elle mentait mais les visites de Qyburn prouvent qu'il y a bien quelque chose. J'ai pensé ensuite qu'elle utiliserait l''enfant pour s'assurer la fidélité de Jaime (ça marche plutôt bien dans ce cas) et qu'elle tuerait ensuite l'enfant qu'elle porte car... Cersei est arrivé à un point où plus rien n'a d'importance et que quitte à mourir, elle tuera tout avec elle. Mais j'aime bien votre interprétation. J'aime bien aussi votre idée de Cersei qui meurt en couche. Certes, je préfère la théorie tuée par Jaime mais morte en couche par son enfant est très beau symboliquement aussi !
Reste que je suis toujours inquiète de la voir si calme. La dernière fois qu'elle était si calme, elle a fait sauter le septuaire. Et surtout, elle passe de la douceur à la fermeté en disant à ce pauvre Jaime tout heureux d'être père officiellement de ne pas la trahir avec un ton qui laisse bien présager de ce qu'il lui arriverait s'il s'avisait de le faire.
(note : j'ai le plus grand mal à réfléchir et exprimer mes idées correctement >_<. J'espère que ça se voit pas trop).
On en arrive aux retrouvailles en Tyrion et Jaime. Je n'avais pas remarqué jusque-là qu'il y avait quand même un gros trou entre les deux frangins. Si la confession d'Olenna a définitivement innocenté Tyrion, il reste toujours coupable du meurtre de Tywin ET il aide Daenerys qui vient de faire un beau carnage sur les troupes Lannister. En tout cas, Jaime n'est pas complètement aveuglé par sa rancoeur et écoute Tyrion et il en parle même à Cersei.

Pendant ce temps, Davos retrouve Gendry qui n'était pas perdu en train de ramer mais bel et bien à Port-Réal. Et j'ai ri ! Au clin d'oeil de Davos et surtout à la situation de Gendry. Il part de Port-Réal pour le Mur, se fait capturer, emprisonné à Harrenhal, presque torturé, il erre avec Arya et recapturé puis vendu à Stannis, libéré, et laché en pleine mer avec une barque pour re atterrir0.. à Port-Réal. Retour à la case départ, littéralement. Ou plutôt comme vous dites LE CERCLE, LES GARS, LE CERCLE.
J'ai aussi beaucoup ri à la présentation entre Jon et Gendry avec Gendry qui n'en a strictement rien à branler des instructions de Davos et qui dit tout à Jon qui est un peu pris de court (et super montage avec Rhaegar et Robert XD).

Winterfell :
La fidélité chez les Nordiens, c'est plus ce que c'était décidément. Et là second choc. Je m'attendais à ce que Baelish qui joue la mauvaise conscience auprès de Sansa et en fait c'est Arya qui balance à Sansa ce que je m'attendais à ce que Baelish lui dise (dans les grandes lignes bien sûr). Mais j'avoue ne pas comprendre cette défiance d'Arya envers Sansa. Clairement, elle ne comprend rien au jeu du trône et on ne peut pas dire que ses années d'errance l'y auront bien préparé mais quand même, elle est injuste envers Sansa. Peut-être est-ce dû à son errance qui lui auront appris à ne croire en personne sinon en elle-même, peut-être est-ce dû aussi à l'image qu'elle avait de Sansa enfant. Toujours est-il que ça reste difficile à comprendre de mon point de vue. Pas qu'Arya souhaite décapiter les opposants à Jon, sa méfiance envers Sansa.
En tout cas, Littlefinger a trouvé quelque chose pour magouiller. Si votre théorie d'Arya qui se joue de Littlefinger tient la route, je doute qu'elle se réalise malheureusement. Quant au plan de Littlefinger, il est voué à l'échec oui (et pas uniquement pour les besoins du scénario), SI Bran le voit venir. Or, si Bran voit beaucoup de chose, il ne semble pas être complètement omniscient. Quelqu'un a fait remarquer la semaine dernière dans les commentaires qu'il n'avait pas vu Arya revenir et actuellement, il semble plutôt obsédé par Dagobert. Il pourrait donc passer complètement à côté de Littlefinger et laisser ses soeurs se débrouiller toutes seules. De mon point de vue, ça pourrait coller avec ce qu'est devenu Bran tellement au-dessus des préoccupations de simples mortels.

Villevieille :
Ah les érudits coincé dans leur petite routine de confort et Sam qui essaye tant bien que mal de remuer tout ça. D'un côté, à la décharge des mestres, le message de Mestre Wolkan est difficile à croire pour n'importe qui et pour ces mestres déconnecté encore plus, bizarrement car même s'ils ont le savoir à porter de main, ils sont isolé depuis trop longtemps pour l'appréhender. Ironique, non ?
Bref, Sam ronchonne, Vère lit et là, survient THE BOMB.
J'ai eu plusieurs réactions ce cette nouvelle. La première, c'était que quand même, il a été vache Rhaegar. Elle avait rien fait pour mériter ça la pauvre Elia. Du coup, je vous rejoins la non-raison de cette répudiation. Pourquoi ? On peut imaginer des raisons (notamment le fait qu'Elia ne puisse plus avoir d'enfant qui est un motif valable pour une répudiation) bien sûr mais dans le contexte de l'époque, elles m'apparaissent très hasardeuse. Au moment où elle a été officialisé, la rébellion avait déjà commencé puisque pour qu'il épouse Lyanna c'est qu'elle devait déjà être enceinte donc il a voulu légitimer son enfant. Sauf qu'en faisant ça, il met grandement en danger et Elia et ses deux enfants qui sont à ce moment-là otage à Port-Réal ? Y'a un truc pas très clair dans cette histoire encore et toujours.
Bref, la deuxième a été que c'était très pratique. Jon n'est plus bâtard !
Et la troisième que c'était con que Sam soit si ronchon, il ne se rend pas compte de ce que Vère vient de lui dire.
Je me permet juste de vous reprendre sur la répudiation et l'annulation d'un mariage qui ne sont pas tout à fait la même chose. Dans le cas d'une répudiation, le mariage est rompu, et dans le cas d'une annulation le mariage n'a jamais existé (genre comme Tyrion et Sansa). Je me permet de vous dire ça car je m'étais posé la question si dans le cas d'une répudiation, les enfants que Rhaegar avait eu avec Elia étaient toujours pris en compte dans la succession et que dans ce cas qui passait en premier entre Jon et Aegon ? Et l'on m'a répondu que puisque les Targaryen appliquait la primogéniture mâle au sens stricte du terme, Aegon passait avant Jon. Elia n'ayant été "que" répudié, ses enfants étaient toujours héritiers. Or, dans le cas d'une annulation, Aegon et Rhaenys auraient été bâtard et n'auraient eu aucun droit sur la succession.
(Après tout ça dans la série, c'est du pinouillage puisque Aegon est mort et que Jon a la voie royale (hem) pour le trône de fer. Et c'est là que je rigole si dans le livre on a la même chose parce que entre le petit Aegon et Jon, Daenerys peut tout aussi bien rester à Meereen XD).
Bref, j'ai hâte moi aussi qu'elle apprenne que Jon est son neveu et que ses droits sur le trône sont plus solides que les siens !

Au Nord :
En voilà une belle équipe ! Je maintiens que l'expédition est un brin suicidaire mais ces retrouvailles ont vraiment été plaisante entre les rancoeurs et les piques. Et pourtant ils sont là à vouloir la même chose !
Rien à dire de plus.

Next : on verra du zombie. Et j'espère ne pas me faire spoiler aussi !

15. Le jeudi 17 août 2017, 08:36 par Run

Une des réussites de la série est la capacité à rendre les personnages non manichéen. Autant, Daenerys paraissait dans des choix de survivante avant, autant là on a juste envie de lui mettre une fessée sévère (non ce n'est pas une demande pour revoir du nude ;) ) .

Bel effet de téléportation pour les BFF en début d'épisode. C'est vraiment ridicule, le twist de l'épisode précédent est raté, et l'intro de celui-ci est WTF ... de plus vu que c'est quand même le général de l'armée Lannister, on pourrait penser que Ze Mother of dragons aurait au moins chercher son corps pour s'assurer de la mort ou faire une belle prise de guerre. j'ai quand même bien aimé les répliques de Bronn qui retrouvent du sens par rapport à ce qu'il est.

Je dois dire que je n'avais pas compris grand chose à la confrontation Petyr/Arya, on la voit venir mais le billet me donne un éclairage sur les scènes (en fait, c'est presque dommage :), surtout sur la scène arya/sansa qui avait peu se sens pour moi avant). Avec les commentaires en plus, il parait probable que ce n'est pas la bonne lettre. Mais je ne sais pas trop quel est le but de lord B,devenir King in Ze North marié à sa créature Sansa?

Dagobert and Co se font attendre, ça aurait mérité d'avancer dés le début de la saison, car là l'hiver va être réglé en quelques épisodes. Je pense qu'on va sentir l'effet toussa pourssa.

Bref, je n'ai pas trouvé fantastique cet épisode transitoire, on ressent trop les directions simplistes prises. La réunification des personnages est beaucoup moins jouissive que ce que j'aurai pu croire.

16. Le jeudi 17 août 2017, 12:21 par La Dame

@ Harald III Hardrada :

Pour Jon et ce que Vère nous a révélé, le problème c'est que ni elle, ni Sam n'ont compris ce qu'elle a lu. Sam ne l'a pas écoutée et elle a lu "prince Raguère". Certes, ils remontent vers Winterfell, mais je me demande bien comment ils vont gérer l'assemblage de tous les morceaux de la révélation... Et comment Dany va le prendre aussi ^^.

Pour Gendry, évidemment que oui, c'est une référence à son père. Je le dis dans le billet en plus...

@ Amaltheren :

100% d'accord avec votre commentaire ! Au sujet de Lyanna, bien vu, j'avais zappé le fait que oui, Rhaegar n'avait pas le consentement de sa famille, concentrée que j'étais sur l'annulation elle-même !

Petite précision, parce que j'avais un doute moi aussi, mais c'est dans le livre que la main d'un des zombautres est amenée à Port Réal devant le Conseil Restreint par Alliser Thorne. Ce qui ne sert à rien car elle parvient à la capitale inerte et en état de décomposition avancée. Dans la série, Yoren vient à Port Réal pour récupérer des prisonniers et en profite pour informer Ned que Cat a fait capturer Tyrion. Par contre, en saison 2, la Garde de Nuit envoie un corbeau au Conseil pour lui raconter l'histoire des deux zombautres qui ont attaqué le lord commandant (en ce temps là, un corbeau mettait plusieurs épisodes à faire Châteaunoir => Port Réal). Cersei le prend par le mépris mais Tyrion tente alors de la mettre en garde. Donc en effet, dans la série, il n'y a jamais eu de preuve concrète que les morts vivants exis....... OHWAIT, Gregor Clegane, ça compte ?

Merci pour la couleur de la porte, j'étais convaincue que c'était jaune pourtant :p

@ Verchain :

A priori, le message de Lysa à Cat a été brûlé immédiatement après avoir été lu. En théorie, Mester Luwyn n'en a pas fait de copie "cay un message personnel et scellé", comme dirait Varys, respectt de l'intimitay toussa. Ceci dit, Luwyn n'était pas Varys et pas forcément du genre à ouvrir les lettres des autres à leur insu.
Du coup je pense que le message que trouve Arya est bien celui que LF voulait qu'elle lise. Et si elle en garde rancune contre sa soeur, alors elle est vraiment idiote.

@ lockeforever :

Ou ça de la propagande pour le matriarcat ou du féminisme égalitariste ???

Sur Daenerys, il n'est pas question de nationalisme du tout en Westeros. Le concept de nation est totalement impropre ici. Les Westerosi ont une culture commune, une langue commune, et un système féodal, mais de là à parler de nation.... On en est très loin. Dany pose problème parce qu'elle leur semble une intruse, qu'elle représente une dynastie qui a perdu le trône et qu'elle ramène des étrangers kifonpeur sur le continent. C'est plus la peur de l'autre, qu'un quelconque sentiment nationaliste. Actuellement, le seul truc pour pourrait arrêter les provinces de ce continent de se mettre dessus serait la menace des WW. Mais ça ne serait qu'une trêve temporaire...

Moi j'ai un peu de mal avec le jeu de NKW cette saison. Ca vient peut-être du fait qu'il n'a pas grand chose à jouer cette saison, mais je le trouve en dessous de ce qu'il pouvait donner les années précédentes. Son jeu a perdu en subtilité.

L'utilité des balistes a totalement été validée la semaine dernière, exact ! Il en faut juste plus, pour achever le dragon quand il est à terre. Mais sinon, elles marchent.

Sur le cerf dans l'intro, c'est étrange en effet, de ne pas l'avoir remplacé par un lion, d'autant que Cersei ne s'embête pas pour en mettre de partout dans la salle du trône. Après, elle est la veuve de Robert, et c'est peut-être la manière dont elle a légalement revendiqué le trône, en l'absence d'héritiers de la maison de Robert. Sauf que Cersei a pris le trône par la force et qu'elle n'en a clairement plus rien à foutre des traditionnelles règles du jeu, donc cette tentative d'explication ne tient absolument pas la route. Je ne me souviens plus si la lettre qu'elle envoie à Jon porte un lion ou un cerf, d'ailleurs ? Quoi qu'il en soit, elle se fait appeler "Cersei of House Lannister", donc de toute manière, il aurait fallu changer le générique. Ce cerf n'a plus aucun sens.

@Mustang :

J'espère vraiment que Arya n'est pas en train de se faire manipuler parce que pour le coup, ça serait le pire arc de la saison en mode demeuré total, entre Littlefinger du début de saison, les document compromettant qui ne compromettent rien, le ninja de Braavos pas discret et les querelles de cour de recré...... WTF.

@Turel :

Désolée pour DBZ, mais comme je n'ai jamais lu ni regardé l'oeuvre en question, j'ai pas les références :(

Je n'avais pas fait gaffe pour la robe de Sansa et à y regarder de plus près, le motif peut évoquer l'Ecorché, mais ça serait super creepy pour ne pas dire suicidaire qu'elle porte leur blason. Du coup, soit c'est un hasard, soit c'est une manière de montrer qu'elle a pris des leçons de Roose aussi (parce qu'en matière de commandement, y'en avait aucune à prendre de Ramsay).

@ El Maqué :

Oui, la baliste, ça fonctionne. Il en faut simplement plus. Mais ça tombe bien, Cersei vient de s'acheter du temps pour préparer sa contre attaque :)

Entièrement d'accord sur Littlefinger, qui est très différent dans la série et dans les livres où personne, y compris le lecteur, ne le voit venir avant très tard dans le récit, comme un manipulateur de première bourre.

@ De passage :

Ah ben désolée pour vous alors :/

Je ne pensais plus au fait qu'Arya et Gendry étaient plutôt proches, en leur temps ! Mais oui, totalement, ça pourrait fonctionner ! Quel couple parfait. Elle assassinerait des gens pendant qu'il forgerait ses lames <3

@ Sheena :

Clairement, entre Cersei qui fait sauter des fanatiques religieux plus quelques dommages collatéraux (okay, Margaery, ça reste pas cool, en plus la reine était très aimée) et Dany qui fait brûler vif un père et son fils avec une réputation comme celle des Tarly, je réfléchis à deux fois avant d'accorder ma confiance à la seconde. Surtout sachant qu'elle descend d'une famille qui dans ses dernières années de règne a donné une très mauvaise image de folie.

Et j'aimerais bien voir Jon réagir sur ce geste. Il a dû l'apprendre tout de même, y'a bien un moment où il va lui faire les gros yeux (il lui dit en plus qu'il s'attendait un peu à ce qu'elle le fasse bouffer par les dragons quand il est arrivé). Après, c'est peut-être pour ça qu'il reste sur la réserve avec elle. Il peut être attiré par la femme, mais refroidi par la reine...

Sur Sam, même s'il n'avait pas été focalisé sur autre chose, il n'aurait pas forcément percuté la nouvelle. Vère parle d'une prince Ragger, et pas Rhaegar (merci le sous titrage trop explicite...). Au pire, Sam aurait pu faire la déduction de lui même. Là, c'est Vère qui garde la clé de la légitimité de Jon. Je trouve ça bien, aussi, que ce soit une Sauvageonne qui apprend à lire qui ait l'info.

Par contre oui, clairement, Rhaegar a pris le parti avec cette annulation de bâtardisé ses deux premiers enfants. Imaginez la tête de Doran Martell apprenant la nouvelle.... Cette annulation est une terrible erreur de la part du prince, et au moment où il l'a fait, il y a toutes les chances pour qu'elle compromette encore davantage l'issue de la Rébellion.

@ Run :

Aaaaah, mais oui ! Tyrion a même vu Jaime chargé Dany et donc tomber à l'eau, et quand je dis Tyrion, je pense aussi à Jean Khôl qui était avec lui. Que Tyrion ferme sa mouille pour sauver les miches de son frère, ce serait explicable, mais que le reste des Dothrakis ne fasse rien, c'est un peu étonnant. Pour ne pas dire incohérent...

Je crois que Littlefinger veut surtout reprendre le contrôle sur la situation. Il utilise toujours le chaos qu'il crée comme une échelle mais le fait que Sansa et les autres Stark se méfient de lui le fait stagner depuis trop longtemps sur les mêmes barreaux. Il cherche sans doute à prouver à Sansa qu'elle est la seule personne à laquelle on peut se fier, lui montrer qu'il est d'une loyauté sans faille : "J'ai voulu retrouver cette lettre pour éviter qu'elle tombe entre de mauvaises mains, ma dame, et regardez, j'avais raison, car votre espionne de soeur va l'utiliser contre vous maintenant, blabla..."

17. Le jeudi 17 août 2017, 16:15 par lockeforever

ce qui serait également intelligent, pour ce système comme tous les autres basés sur le lignage, serait d’instaurer un système matrilinéaire, mais je dis ça, je dis rien.

gnarkgnarkgnark *rire diabolique guy-hu'*

(pourquoi vous réagissez juste à mes passages ou vous êtes pas d'accord plutot qu'a ceusse ou vous pourriez l'être ? Je me sens le Theon de ces pages de com^^)

18. Le jeudi 17 août 2017, 16:50 par Carl

Arya n’a jamais brillé par sa finesse ; à mon avis elle est complètement tombée dans le piège de Littlefinger. A tel point que je crains qu’elle n’ajoute Sansa à la Morguliste !
Ce n’est pas pour rien que les Sans-Visages sont « personnes », c’est pour éviter qu’ils n’utilisent leurs pouvoirs à des fins personnelles. Un peu comme dans les arts martiaux : quand vous avez enfin la capacité de tuer d’un seul coup de poing, la discipline qu’il vous a fallu pour en arriver là vous retient d’utiliser cette capacité simplement parce qu’un gars a pris votre place dans la file.
Arya elle est restée elle-même ; elle a triché, elle a dérobé ses pouvoirs aux Sans-Visages. Je ne suis pas sûr que son personnage finisse bien, du moins pas sans une sacré rédemption.
Bon, les 7 mercenaires à la fin ? Il ne manquait plus que Bronn et le niveau de « badasserie » de ces gars aurait atteint la masse critique et engendré une réaction en chaîne…
Ce serait tout de même dommage d’avoir réintroduit Gendry et Mormont pour les faire mourir dans le prochain épisode. J’aimerais beaucoup voir les retrouvailles de Gendry et Arya et Jorah et Lianna.
Pareil pour le Limier : il arrive à Winterfell, retrouve Arya, Brienne… et Sansa ! Le Limier + Sansa, meilleur couple de la série !
(Un peu déçu aussi que Bronn n’est pas sauvé Tyene ; eux aussi auraient fait un couple bien badass)
Merci pour la finesse de vos analyses (les points chiffons !).

19. Le jeudi 17 août 2017, 17:10 par Game of Beauty

Bonjour,

Très bonne analyse j'ai appris énormément de choses en te lisant. Tes analyses sont très biens.

Par contre j'aimerais revenir sur l'annulation de mariage. Dans la VO, Vère parle de "répudiation" mais dans la VF, "répudiation" est traduit par "annulation de mariage". Il y a une mauvaise traduction.

La répudiation et l'annulation de mariage ne sont pas du tout la même chose. La répudiation est le fait de rompre les liens du mariage par l'un des époux notamment dans le cas de la stérilité de la femme. Cela existe depuis l'Antiquité. Un noble ou un roi peut très bien répudié sa femme si elle ne peut pas ou plus lui donner d'enfants. Quant à une annulation de mariage, cela signifie que le mariage n'a jamais existé (comme par exemple le cas de Catherine d'Aragon sur le motif qu'elle était déjà mariée au frère du roi).
Rhaegar n'a besoin que d'une seule raison pour répudier Elia, le fait qu'elle ne peut plus lui donner d'enfants. En effet à l'époque, il est toujours bien vu pour un roi (futur-roi) d'avoir plusieurs fils. La santé des enfants était très fragile, et le fait d'avoir plusieurs fils permet d'assurer une succession. Le fait d'avoir répudier Elia n'enlève pas les droits de succession de son premier fils. Si Aegon était vivant, ça serait lui le roi légitime et non Jon.

Voilà pour le petit aparté.
Bises

20. Le jeudi 17 août 2017, 17:11 par La Dame

@ lockeforever :

J'ai répondu un peu de speed a tout le monde ce matin, donc je n'ai rebondi que ce sur quoi j'avais envie de réagir le plus. En quoi la lignée matrilinéaire relève t'elle du féminisme égalitariste L'Egypte Antique fonctionne sur ce principe et pourtant, c'est une société patriarcale. Simplement, pas cons, ils ont compris une choses : si l'on peut avoir des doutes sur l'identité du père, il est beaucoup plus difficile d'en avoir sur l'identité de la mère. Faire passer la ligne de succession par les femmes relève tout simplement du bon sens dans une société où le test de paternité n'existe pas. C'est aussi ce qui faisait que les familles royales égyptiennes pratiquaient l'inceste : les épouses royales sont issues de la même famille que leur époux, cela permettait de garder le même sang, un peu dans le même esprit que les Targaryens (je sais que je fais là un résumé grossier, pardon si y'a des égyptologues ou égyptophiles qui traînent ici).



@ Carl :

Sûr que quand tout ce monde va se retrouver à Winterfell, ça serait intéressant :)

21. Le jeudi 17 août 2017, 17:56 par lockeforever

rhoo, mais t'as pas vu que le ton et le smiley montrait que c'était juste du chambrage ? (je retourne dans ma cellule :p )

22. Le jeudi 17 août 2017, 20:37 par Sir Trystepain

Je suis de retour *lance la musique de la team Roket*

Nan, je déconne. Très bon billet comme toujours, j'ai pris beaucoup de plaisir à le lire :)

Queen of DPS : Victoire de la strat du ‘‘je bourine, ça passe’’ et comme toute bonne trollesse la voilà qui a la victoire modeste… putain, c’est pas possible. Amalthreren a très bien résumé mon sentiment quant à Daenerys et son comportement dans son post. Je ne vais donc pas faire de redite ou de copier-coller, juste énoncer quelques petits trucs et pointer du doigt une belle connerie de la part de Daenerys (oui oui, il y a une connerie dans sa connerie, CONNERICEPTION).
Faisons un peu le décompte :
Brûler des villes -> check, Astapor a été bien crâmée.
Massacrer des gens sans raison -> check, les maîtres de Mereen. On peut dire ce qu’on veut, les mecs ne faisaient concrètement rien de mal. L’esclavage, c’est pas bien, ok, mais dans la Baie des Serfs, c’est la norme, la coutume, les lois du pays. Rien de choquant donc avant que la blondasse ne débarque.
Brûler vif des gens -> check, pas besoin de développer.
Rappelez-moi quel était ce qu’on reprochait à Aerys déjà ?
En fait, le gros gros problème de Daenerys, c’est qu’elle le fait n’importe comment. Elle s’inspire et fait ouvertement échos à son ancêtre, Aegon le Conquérant, mais elle ne reprend que la surface et rate la substance. Oui, Aegon a crâmé Harrenhall, oui, Aegon a crâmé moulte troufion à la bataille des champs de feu. Mais jamais Aegon n’a cherché à être aimé. Il a roulé sur Westeros avec ses sœurs et leurs dragons, massacré beaucoup de gens, carbonisé des villes entières. Mais il n’a jamais cherché à être aimé. C’était pas le but. Son but, c’était de soumettre Westeros et de créer le plus grand royaume que le continent ait connu. Alors oui, il a fini par être aimé, mais parce qu’il a passé les 37 années suivantes (soit plus de la moitié de sa vie hein) à régner et à réunir le royaume. Et quand bien même, il a plusieurs fois été la cible de tentative d’assassinat, on a voulu le tuer et pas qu’un peu. C’est pas pour rien qu’est apparu la Garde Royale. Si Aegon a plutôt une image positive, faut pas oublier qu’elle est celle qu’on garde de lui presque 300 ans après sa mort. C’est une image déformée par le temps et bien loin de celle qu’on avait de lui pendant son règne. Mais Daenerys refuse d’être le monstre que son ancêtre a accepté d’être. Elle veut être aimée. Ça ne marchera pas. Tu ne peux pas ravager les armées à dos de dragon et attendre qu’on t’aime. Au mieux sera-t-elle redoutée. Elle ne peut rien espérer de mieux.
En plus de ça, pourquoi exiger d’eux qu’ils s’agenouillent ? Sérieux, quel est l’intérêt ? Elle en avait pas besoin et son discourt aurait été tellement plus cohérent. Elle aurait eu qu’à les gracier. ‘‘Je ne viens pas vous tuer, je n’ai rien contre vous, je brise la roue qui écrase les pauvres gens. Vous pouvez partir.’’ D’une part ça aurait évité le discourt de merde qu’on a eu et ça aurait eu les mêmes effets. Soyons clair, les mecs vont rentrer chez eux, de la même manière que Bronn : « Mare de ces conneries, on est pas assez payé pour se faire crâmer par un dragon » Non seulement, cela l’aurait totalement différencié d’avec Cersei, non seulement cela aurait été cohérent avec son discourt, mais en plus attend un peu que la rumeur du fait que la reine aux dragons pardonne à ceux qui ne s’opposent pas à elle et ne veux que régner sur Westeros. Pas de mort, pas de feu pas de sang si on la laisse faire. Je donne pas une semaine à Cersei avant qu’elle ne soit livrée à poil à Daenerys. Parce que pour les gens, qu’importe qui polis de son royal céant les épées du trônes du moment qu’on les laisse vivre en paix.

Arya et Sansa : J’ai bien peur qu’on ait seulement affaire à une Arya qui se fasse manipuler dans tous les sens par Littlefinger. Pour décevant que soit cette possibilité, j’ai bien peur que ce soit celle qui a été sélectionné. J’aurais pu douter et imaginer un mastermind plan sans le plan de fin de l’épisode où on voit Littlefinger regarder Arya qui quitte sa chambre.
Parce que dans les faits, oui, ce message n’a aucune utilité. Littlefinger peu assez facilement le deviner. C’est un message écris par une Sansa sous pression et manipulée par une poupée de chiffon. Personne n’y accorderait de réelle importance… Personne sauf Arya. Les deux sœurs ont vécues assez longtemps au Donjon Rouge et leur mésentente était bien assez manifeste pour que Littlefinger en ait parfaitement conscience. Comme le faisait remarquer la Dame, les vieilles rancunes sont sans doute tenace et ne s’effacent pas comme ça. Au besoin, c’est une chose que la servante grassement payée pourrait tout à fait lui confirmer.
La réelle question, c’est quel serait l’effet de cette lettre ? En soit, elle n’apporte rien si ce n’est à la désunion des deux sœurs. Elle n’est pas si importante pour déstabiliser réellement la position de Sansa comme Dame de Winterfell, Jon comprendrais certainement ce qu’elle a dut faire pour survivre, lui-même ayant dut tuer un de ses frères de la Garde de Nuit pour avoir la confiance des Sauvageons. Et quand bien même Littlefinger aurait cette lettre en sa possession, cela ne constitue pas une quelconque preuve de complot. Facile d’argumenter qu’il voulait protéger Sansa en la faisant disparaitre au cas ou.
Après, je suis bien plus enclin à voir Littlefinger comme mastermind qu’Arya qui a toujours été très directe, franche et frontale. Au fond, même les personnages qu’elle s’inventait lorsqu’elle était à Braavos n’étaient pas bien loin d’elle-même. C’est peut-être une ninja en mousse, mais c’est plus une guerrière acrobate qu’une grande manipulatrice. D’autant plus qu’elle n’a pas tant de raison que ça de se méfier de Littlefinger. Elle peut le trouver louche et ne pas avoir confiance en lui. Mais elle n’a pas comme sa sœur tout le passif. Elle n’est pas aussi bien armée que Sansa pour lui faire face et à mon avis, elle l’a clairement mésestimé.
Bref, je ne vois aucune utilité à cela si ce n’est pour séparer les deux sœurs. Peut-être qu’il espère qu’un rien effrayée par les skill d’assassin de sa sœur et par les pouvoir de méta-voyant de son frère, Sansa se sente trop isolée et revienne vers son pedo-bear adoré. Va savoir. Ce serait très faible comme plan et j’espère que ce n’est pas juste ça, que notre maître marionnettiste a mieux dans sa manche et dans ses prévoyances.
Sansa quant à elle roxe du poney, comme toujours. On la vois troublée dans la scène avec sa sœur parce qu’outre la proposition stupide de zigouiller tout les opposant (au passage, je suis certain qu’elle est sérieuse, pour elle, le monde se divise en deux, les cibles à éliminer et les gens qui peuvent l’aider ou devenir des cibles), Arya agis comme un miroir. Son entrainement de Sans-Visage lui aura au moins appris à se mettre à la place des autres. Sansa se retrouve face à elle-même, sa part la plus sombre, celle qui lui murmure qu’elle ferait une meilleure reine que Jon. Une ombre et une ambition rampante. Sansa a enfin réussi à avoir du pouvoir, à devenir la grande dame qu’elle voulait être et elle aime ça. Elle aime être respectée, qu’on l’écoute, avoir de l’autorité. Elle veut être Cersei. Ce que dit Arya est gratuit, mais ça n’est sans doute pas moins vrai. Sansa n’a certainement pas envie de trahir Jon. Mais elle peu difficilement nier qu’elle aime être aux commandes.

La caverne de la bromance : Petit détour par Jon et Gendry, je n’ai pas tant de choses que ça à dire sur eux en fait si ce n’est pointer que dans cette simple scène et avec ces quelques répliques, on sent infiniment plus de matière et plus de choses entre les deux personnages que dans la relation entre Jon et Daenerys.

Le WTF d’or :
"alors, il y a 125542 marches dans la citadelles, je le sais, j'ai compté, ensuite j'ai modifié l'avenir du royaume puis j'ai été chier une bouse de 117g, mon régime est trop riche en protéines"
PUTAIN MAIS VOUS AVEZ FUME QUOI !!!
Que Gilly soit la lectrice, c’était normal. Le nom de la mariée est sans doute inscrit à la suite. Sam aurait sans doute tilté à ce moment là, tout énervé qu’il était en voyant écris « Rhaegar épousa ensuite Lyanna Stark ». Il n’aurait sans doute pas fait le lien avec Jon tout de suite, mais il aurait eu un gros WTF !!!
Gilly en tant que Sauvageonne n’a pas la moindre idée de ce qu’elle a sous les yeux ni des implication qu’un truc pareil peu avoir. Au passage, je suis moi aussi très impatient de voir la réaction de Dany lorsqu’elle apprendra qu’il y a plus légitime. On verra sans doute comment se transmet le seum à ce moment là.
Pour le reste, c’était n’importe quoi. Que Rhaegar ait pensé répudier Elia, c’est une possibilité non nulle et ça aurait sans doute fini par être accordé. Un seul garçon, c’est peu, très peu pour assurer le trône. Mais ça se fait pas comme ça entre une séquence « décompte de marche » et une envie pressante. Vous imaginez le bordel qu’aurait foutut les dorniens si Rhaegar répudiait comme ça Elia ? D’autant plus que ce connard aurait eu le culot d’aller se remarier à Dorne. Genre là le respect n’existe plus du tout.

23. Le jeudi 17 août 2017, 21:57 par Tikss

Bonjour,
Toujours très agréable de lire vos billets après chaque épisode, merci pour tout ce boulot !

*En Nérazona:
Je voulais d'abord revenir sur ce plan de Drogon en début d'épisode, posé sur sa colline. Je trouve le plan magnifique ! On ressent beaucoup l'anormalité de l'existence d'une telle créature.
Bon par contre, le discours de Daenerys n'est pas encore au point. Au début, elle te ressort le discours "Break the wheel" comme quoi les guerres des puissants pénalisent le plus le peuple, donc qu'elle incarne un progrès... mais ensuite "rendez-vous ou vous mourrez"... Non désolé Daeny, je ne suis toujours pas convaincu du bienfait du retour des Targaryens sur le trône.

*King's Landing
Je ne l'avais pas trop vu venir, avant qu'elle ne le dise à Jaime mais oui, enfin, il est là ! Le royal baby ! L'arc ammorcé en saison 6 est enfin résolu! lol l'économie va repartir en trombe sur les ventes de goodies ! ^^
The Pie, résumé de la photo : 4 morts, 1 on ne sait pas trop, 3 encore vivants. Cette tristesse !

*Dragonstone
Je suis d'accord avec vous sur le fait que Drogon se laisse approcher par Jon Snow soit un indice de son ascendance. Mais Tyrion l'a fait aussi à Meereen, montrant que ce n'était pas que des monstres mais des animaux intelligents.
J'ai bien aimé par ailleurs ce moment malaisant de Jon Snow : oui oui ils sont magnifiques vos gamins.
Par contre est-ce que c'est la première fois que Varys boit ? ça doit vraiment aller mal en fait. C'est ça aussi de trainer avec des mauvaises fréquentations qui ne font que se saoûler et raconter des blagues à longueur de journée.
Merci pour les dialogues alternatifs : vous étiez très inspirée pour le conseil de Daenerys. Mention spéciale au slam de Jorah.

Peut-etre que Gendry a ramé pendant toutes ces années et qu'il vient seulement de revenir à King's Landing... j'ai beaucoup aimé les répliques de Davos dans cet épisode : le clin d'oeil pour Gendry, les fariboles et arnaques avec les gardes et un discours plus sérieux sur le fait qu'il ait survécu aussi longtemps.

Je trouve quand même très touchant les moments entre Jorah et Daenerys que ce soit leur rencontre ou leur départ, malgrè la friendzone.

*The North and beyond
Pour les white walkers, je ne comprends pas trop non plus. Hardhome en saison 5, puis attaque du grand barral qui devrait être au nord-ouest de Castleblack (vu que le Nightfort est à l'ouest), puis maintenant direction vers l'est toute, sur Eastwatch ?? Dagobert est bourré ou quoi ? ou alors c'est qu'il voulait vraiment tué tous les vervoyants++ avant d'envahir Westeros.
Arya/Sansa/LF : j'attend de voir, même si je me demande si ça ne va pas faire comme en saison 6 pour King's Landing où on croyait qu'il y avait plein de plans secrets pour en fait voir que non, lol, au final je tue tout le monde en pétant le Septuaire de Baelor...
Sinon Moon Moon est vivant !!!! Il n'a pas été abandonné sur une vilaine aire d'autoroute. Joie !

*Poudlard en Alexandrie.
Je trouve que c'est tellement ironique et génial que ce soit Vère qui trouve cette information, et que Sam soit si énervé qu'il n'écoute même pas. Après le fait que l'info était dans un bouquin pleins de digressions comme le nombre de marches ou de pipi/caca du Grand Septon, je comprends que personne n'ait lu ce livre. Seule Gilly s'entraînant à lire pouvait tomber dessus.
Pour la bombe en elle même, je l'ai aussi comprise comme le fait qu'il puisse divorcer et se remarier. donc pas de répercussions sur la légitimité des enfants déjà nés.
Et j'aime beaucoup votre analyse sur Sam, personnage qui se construit lui-même au fil des saisons.

Dans les commentaires, je ne sais plus trop si je ne l'ai pas déjà lu dans un des billets, mais il me semble qu'une reine ne prend pas le nom de famille de son époux mais garde le sien. Donc même reine, on l'appelait toujours Cersei Lannister. Mais oui, clairement il faudrait changer le cerf Barathéon du générique. Au moins ils ont arrêté de zoomer sur Pyke sans raison cette fois.

PS: Pinpin le Pangolin... et pourquoi pas Coco l'asticot tant qu'on y est ? ^^

24. Le jeudi 17 août 2017, 21:58 par Turel

Je voudrais réagir à deux trois analyses, désolé ça va partir dans tous les sens

@Lockforever: (si j'ai bien fait le compte, en parlant d'héritiers, il ne reste que deux endroits ou le dirigeant local soit un mâle légitime : l'ouest (ou Jaime n'est jamais) et...le Val d'Arryn, avec le légendaire Robert, le snowcastleslayer. ). Dorne : y'a plus rien. L'Orage on en parle jamais mais y'a plus de Baratheon, le Bief, plus de Tyrrell ni de Tarly (ah ?...), le Conflant, c'est le bordel, comme d'hab. Le nord, ni un Stark ni un légitime.

Je ne suis pas en accord avec cette vision.
- L'Ouest: Jaime est lord commandant de la garde, il a clairement dit à son père qu'il ne voulait pas briser ce voeux. Qu'il ne comptait pas devenir seigneur du Roc. A la limite il reste Tyrion si il gagne et qu'il ne se fait pas bouffer par un dragon.
- Le Val: je spécule peut-être un peu, mais il me semble que Littlefinger avait l'habitude de partager la couche de la lady du Val. Il me semble que le petit Robert serait plutôt le fil malingre du trésorier que du fier Lord Aryn du Val.

A contrario
- Le Conflan: Les Tully sont otages des Lannister, nullement morts. Sans les Frey et une fois la guerre fini (peu importe le vainqueur) Brutus Tully retrouvera sa place à Vivesaigue (avec son fils à ses coté ou en otage au Donjon Rouge)
- Le Bief: Les Tyrelles ne sont plus et les Tarly n'ont pas fait long feu...cependant il y a Sam Jr! Alors oui je sais un frère juré n'a pas de descendance etc etc etc mais qu'est ce qui est plus important pour le Bief et les Tarly restants? se battre pour trouver une nouvelle famille régnante ou accepter le petit Sam jr?
- Les terres de l'Orage: en admettant qu'il survive à son expédition au nord et à la guerre des 2 reines (victoire de la TeamDany) Gendry aura toute la légitimité du fils de Robert et de l'allié de la reine pour gouverner à Accalmie (argument valable aussi pour le Bief avec Sam)
- Le Nord: Au choix Sansa qui a déjà l'appui de plusieurs nobles, Jon qui est Kinginzenorce ou Br...Pinpin le Pingolin.

Concernant la grossesse de Cercei, la prophétie est clair: 3 enfants, d'or seront leurs couronnes, d'or seront leur cercueil. La grossesse n'ira pas au bout. est ce que le Valonqar tuera la maman/soeur dans son ventre??? pourquoi pas, mais la logique voudrait que ça soit Arya qui le fasse car Bran l'a vue à Port Real (il pensait peut-être que c'était le présent, mais a pu avoir une vision du futur)

J'ai envie de croire que les prophéties sont ce qu'il faut suivre pour deviner la fin de la série et comme disait notre ami Ramsey: If you think there will be a happy end you didn't pay attention. Ce qui ne présage rien de bon pour nos Magnificient 7 dans le prochain épisode.

@Sheena le cas de bâtards légitimés et d'héritiers légitimes spoliés de leurs droits a déjà eu lieu (pas dans la même configuration que cette fois) et la conséquence en a été la bataille d'Herberouge avec dragons noirs contre dragons rouge.
Dans ce cas j'imagine que le Nord aurait pris partie pour Jon ainsi que le Conflan grâce à Cat. Alors que Dorne se serait choisi le fils d'Elia comme seigneur. Le Bief par esprit de contrariété à Dorne se rangerait avec le Nord. Les Iles de Fer pour profiter de l'occasion de faire un peu de piraterie prendrait l'excuse d'être pour Aegon et attaquerait les côtes du Bief, du Conflan, du Nord et de l'Ouest. Du coup le Roc s'allierait aussi avec le Nord, du moins contre le Kraken.
Reste le Val, la couronne et les terres de l'orage. Mais pour ça faudrait approfondir l'hypothèse de départ et savoir quelle issue prend la guerre entre Barathéon et Targaryen.

Pour l'histoire de la répudiation d'Elia Martell, il y a l'arc du prince qui fut promis et du dragon tri-céphale. Il était persuadé qu'il était ce prince et qu'il devait avoir 3 enfants pour sauver Westeros. Oui il était aussi un peu foufou comme papa. C'est l'enlèvement de Lyanna qui a fait venir les Stark dans le Sud pour leurs rdv avec le feu et qui a fait lever son ban à Robert et à Ned. Donc la bénédiction de la famille, Raeghar en avait fait un peu son deuil. Et pas sur que les rois en avaient vraiment qqch à faire. Après, en pleine guerre répudier la fille de son principal allié pour épouser une autre par amour... Y en a bien d'autres qui ont essayé, mais ils ont eu des problèmes... Sérieux, les rois et les princes ont des impulsions qui sont dur à leur faire abandonner (Illyrio mettait en garde Viserys dans la saison 1). Stratégiquement c'est un non sens, mais sur le coup quand le sang n'irrigue plus trop la tête du haut on se dit qu'une fois qu'on a latté nos adversaires, nos amis et alliés comprendront que c'est l'Amour et se réjouiront du bonheur de leur prince... C'est con mais c'est dans la logique masculine des hommes.

Faut arrêter de penser que les personnages vont faire ce qui est logique et juste et le plus noble. Ils sont humains ce qui veut dire qu'ils sont colérique, cupide, égoïste et maladroit, mais aussi qu'ils peuvent être tout le contraire 10 minutes plus tard par ce qu'ils ont bu un verre de vin, réussi un bon entrainement, vu une jolie fille ou fait un tour à dos de dragon...

25. Le vendredi 18 août 2017, 00:16 par Delanera

Merci La Dame pour ce très bon billet et les précédents, c'est un immense plaisir que de vous lire.
Pour ma part, l'arc d'Arya, Sansa et LF me gonfle un peu. Ce message dont on se fout, pffff ! Si Arya tombe dans le panneau c'est nul.
Le personnage de Cersei me plait toujours autant. Son côté jusqu'au boutiste. Elle et Daenerys se valent pour leur toute puissance mais Cersei est bien meilleure de par son absence de besoin de paraître sympa " je fuck le monde et je kif ma race" alors que Daenerys c'est plutot "je fuck le monde et j'ai le seum". En matière de morale, La mère des dragons l'emporte mais en matière de déviance et de cohérence psy Cersei est bien plus intéressante. Quitte à fucker autant kiffer !
Le mur.. Aaaaaaahhh cette équipée sauvage ! Trop bon tous ces personnages réunis. Tormund et Le Limier (mes chouchous avec Bronn mais il n'est pas là donc on s'en fout) ensemble, ça va envoyer du pathé niveau dialogues. Mon petit Gendry qui est revenu... plaisir des yeux <3 Et Lord Friendzone, Berric et Thorros, des personnages qu'on aime bien. Jon kinginthenorth Snow et son totem d'immunité : Les sept mercenaires contre les WW et des centaines de milliers de zombies. Heuuu... mais non en fait, cest quoi ce suicide squad ? parce que là FORCÉMENT certains vont mourir (voire beaucoup) et IL N.EN EST PAS QUESTION. En tout cas pas tout de suite.. Et puis d'abord c'est quoi cette idée saugrenue de ramener un zombie à Cersei ? Un petit tour gratuit au nord du mur en dragon et hop l'affaire était bouclée. Bref.. je redoute beaucoup la suite. En plus la semaine pro, avant dernier épisode de la saison ça va envoyer du lourd de foufou !! La question qui va me hanter jusqu'à lundi c'est quel personnage aimé (adoré) va mourir ?...
Je prépare mes Kleenex.

26. Le vendredi 18 août 2017, 00:57 par Delanera

Suite : L'arc de la Citadelle m'avait paru un peu facile (révélation sur l'emplacement du verredragon, la guérison). Mais la révélation du jour au détour d'une lecture anodine de Ver m'a plue. Ver qui lit tout et n'importe quoi et soudain plus du tout n'importe quoi ! Ça réveille d'un coup.
La rencontre Jamie/Tyrion était un peu décevante. Il y aurait dû avoir plus d'émotions contradictoires entre les deux. La c'était trop en mode je te boude.
L'annonce de la grossesse de Cersei à Jamie, j'ai pas réussi à savoir s'il était content ou inquiet. Un mix des deux je suppose. Il paraît en plein spleen pépère.
J'ai bien aimé la bravoure de Lord Tarly. Moins de son fils que je trouve un peu "je fais comme mon papounet" et qui ne pense pas à l'avenir de sa maison. Mais j'ai bien aimé Le parallèle avec le père et le frère de Ned.
Bon l'épisode m'a bien plu dans l'ensemble et j'attends la suite avec impatience.... mais inquiétude... et grand désarroi de savoir qu'il ne reste que deux épisodes...

27. Le vendredi 18 août 2017, 11:18 par La Dame

@ GAme of Beauty :

Il y a bien une mauvaise traduction, mais elle est du côté des sous titres. La VO parle bel et bien d''un "annulment", que les sous-titres traduisent par "répudiation".

Elia n'est pas répudiée, son mariage Rhaegar est donc bien annulé, avec les conséquences que vous évoquez pour les enfants (sauf si dans cet univers, les règles sont différentes).

@ Sir Trystepain :

Mais oui, clairement ! Dany aurait pu renvoyer les soldats chez eux, en leur disant "il y a eu assez de morts aujourd'hui, je n'ai rien contre vous, barrez-vous", ça aurait été quelque chose.

Sur l'intrigue de Winterfell, j'espère juste que la chute sera satisfaisante parce que pour le moment, c'est faible...

Entièrement d'accord concernant l'annulation, même si je ne pense pas que le fait de n'avoir eu qu'un fils puisse être suffisant pour justifier pareille procédure. Même si Elia ne pouvait plus avoir d'enfants, un mariage royal reste un acte de diplomatie qui n'implique pas que le roi et son épouse mais l'ensemble du royaume et l'entité d'où provient la femme. Si l'union était restée stérile, les choses auraient été différentes mais là, avec Aegon bien vivant, c'était difficile de faire passer cet argument.

@ Tikss :

Il faudrait vérifier pour Varys mais comme vous je crois que c'est la première fois qu'on le voit boire. C'est le pouvoir alcoolisant de Dany :p

@Turel :

Exact concernant le destin des enfants une fois en âge de régner. Admettons que les Targaryens soient parvenus à vaincre la Rébellion, ce remariage faisait courir le risque d'une nouvelle guerre civile, que le enfants d'Elia aient été écartés de la succession ou pas.

Et je crois comme vous que Rhaegar agit ainsi pour suivre son plan de Prince qui Fut Promis, et obtenir la troisième tête. Rhaegar n'est pas le type le plus clair de cette saga, et son charisme indéniable ne doit pas non plus détourner du fait qu'il avait une part de mystère (comme sa subite conversion aux armes après la lecture d'un livre ou son obsession romantique pour la tragédie de Lestival, sans parler de sa fascination pour le mythe du Prince qui Fut Promis). Je ne suis pas dans le fond étonnée qu'il fasse un truc aussi stupide. C'est plutôt conforme au personnage. Non,ce qui me gêne profondément dans cette affaire, c'est le fait que l'annulation soit accordée par le Grand Septon, dans une période de trouble. Si cela n'impliquait que Rhaegar, cela ne poserait pas de problèmes, mais là, il y a au moins un tiers capable de valider une procédure allant au-delà du coup de tête.

@ Delanera :

Ca aurait en effet été plus simple sur le papier de payer un tour de dragon à Cersei mais 1) je la vois mal se laisser convaincre, 2) je vois mal les dragons se laisser convaincre.
Le plan de Tyrion est totalement fou mais c'est malheureusement le plus logique à mettre en place à court terme pour que Jon arrive à ses fins.

Je suis d'accord concernant la Citadelle, cet arc à le défaut de la saison, à savoir celui de cavaler. C'est dommage aussi que Sam en soit parti, quand on pense à tout ce qu'il aurait pu y découvrir encore.... Enfin, il pourra y retourner plus tard, après la guerre. Si les vivants la gagnent.

28. Le vendredi 18 août 2017, 14:07 par Harald III Hardrada

Bonjour à toutes et à tous,

@Mustang
je ne peux qu'être d'accord avec vous sur le fait qu'il ne suffit pas d'avoir des archers et des piquiers pour stopper une charge de cavalerie. Toutefois, je ne peux vous suivre sur les exemple que vous citez, à savoir Patay (1429) et Formigny (1450).

Dans le premier cas, les Français chargent de flanc une colonne anglaise de 5000 hommes dont les archers n'ont pas le temps de préparer le terrain comme ils le font habituellement. Le bilan est sans appel, le corps des archers anglais est décapité.

Dans le second cas, les Anglais se contentent d'appliquer les vieilles méthodes qui ont fait le succès de leurs armées : on creuse des fossés, on installe des piques et on met des archers derrière. Sauf que là, c'est l'artillerie française qui ravage tranquillou les archers anglais. C'est l'arrivée des renforts français qui achève une armée anglaise fortement ébranlée. Devant changer son front face à une attaque de flanc et privée de la protection de ses archers, l'armée anglaise succombe.

En effet, pas de recette magique contre une armée de cavalerie lourde mais une combinaison de bons chefs, des soldats expérimentés (on parle des compagnies de grandes d'ordonnances à Formigny) et disciplinés, une pincée d'avantage technologique. Si les Lannister réussissent à faire durer leur armée pour apprendre de leur ennemi, ils trouveront peut-être la "recette" contre les Dothrakys. Le RETEX risque d'être sanglant.

@La Dame,
toutes mes confuses pour la redite sur le marteau de guerre. Cela m'apprendra à tourner le clavier 7 fois avant d'écrire :).

Enfin, je me suis fais la réflexion suivante. Les mestres de Villevieille n'auraient pas dépareillé dans les rangs du Mechanicum. En effet, ils en sont à préférer l'accumulation et la sauvegarde des connaissances/savoir plus qu'à la diffusion (toujours chère à l'adjudant Gerber).

29. Le vendredi 18 août 2017, 14:31 par Nifixe

Bonjour,
je voulais revenir un peu sur ton coup de gueule sur le mariage secret.
Dans le livre comme dans la série, on a aucune idée des procédures d'annulation de mariage hormis le fait qu'un mariage non consumé peut entraîner une annulation quasi immédiate après confirmation de la virginité de la dite mariée (comme quoi cela peut aller vite). En dehors de cela pas grand chose. S'appuyer sur notre moyen-âge/renaissance avec la religion catholique n'est pas non plus un bon point de vue. A l'époque de Rhaegar, l'église des 7 n'a clairement pas le même pouvoir que la religion catholique du moyen-âge. J'entends par là que le grand Septon est très faible (et ne possède pas de pouvoir politique comme le Papa), corrompu et globalement totalement à la solde de la monarchie. Il faudra attendre la guerre des 5 rois pour voir un retour des valeurs dans l'église puis la prise de pouvoir du grand moineau pour que vraiment les valeurs traditionnels soient remises en vigueur. Avant j'ai du mal à croire qu'un grand septon aurait rechigné a signer un acte de répudiation demandé par un prince Targaryen. Il faut plus comparer avec l'église anglicane des premiers jours totalement à la botte du roi d'Angleterre pour être plus proche de la relation entre le grand septon et les Targaryen.
De plus dans les flashbacks et les dires du livre, on sait que l'infertilité de la première femme de Rhaegar a été un problème majeur au vu du délire prophétique de Rhaegar. Rhaegar dans son délire prophétique aurait très bien pu répudié sa femme s'il pensait que la survie du monde en était nécessaire, voir même convaincre sa femme d'être consentante si les garanties pour Aegon étaient là.
Bref tout cela pour dire que bien que balancer de façon random dans la série, ce n'est peut être pas si impossible dans le livre et qu'il ne faut pas forcément faire des parallèles hâtifs avec notre monde

30. Le vendredi 18 août 2017, 17:39 par Canardo

Salut la dame ! Bon, lecteur assidu de ta sympathique gazette depuis perpette, je viens enfin commenter, tiens, pour changer (pis pour être honnête j'ai que ça a faire)

Alors, dans l'ordre:

Epargner Dickon Tarly, sa p'tite gueule d’amour, son armure de space marine et son sens de l'honneur délicieusement désuet ? Pour "proprement" se contenter de la tête de son réac de père ? Mouais bah j'suis pas convaincu. Dany fait sa première apparition sur un champ de bataille ouestrien, et elle a du public: ses dothrakis, du Tarly, du Lannister. Elle juge des vaincus, là, et dans les livres on en a un précédent du même genre au lendemain de la bataille de la Néra: tous les prisonniers viennent défiler devant Joffrey et c'est "ploie ou crève". Alors d'accord, brûler les gens est, disons... malsain, d'autant plus vu son hérédité. Mais bon, elle vient d'en faire cramer quelques centaines sur le champ de bataille, alors quoi, le feudragon c'est juste pour la vile roture ? Le vieux Tarly est trop noble pour chier et son fils est un loyal benêt, vae victis et fin de l'histoire. Sam va nous reprendre tout ça en main...

Les dothrakis pouvaient ils être vaincus? Bin oui, surement, comme vous dites avec une première ligne d'infanterie plus dense, et une deuxième ligne à vingt-trente mètres en retrait pour pilonner au javelot à hauteur de cheval, après que la première ligne a encaissé le choc et "fixé" les cavaliers adverses. C'est comme ça que les romains ont appris à faire et avec du sang-froid, de l'entraînement (et du sacrifice, hein, faut pas déconner), ça cloue sur place à peu près n'importe quelle cavalerie. Surtout celle sans armures ni boucliers, type dothrakis. Bref, ce n'est pas parce que les Lannister manquent d'infanterie lourde qu'ils se font poutrer, ni parce que les dothrakis prennent leur pied en découpant les gens (ça, ça joue plus au moment de la déroute...) Mais parce qu'ils sont beaucoup trop étirés, que leurs éclaireurs sont partis avec Fantôme se tricoter des pulls pour l'hiver, et qu'ils se jugent donc assez près de Port Réal pour être en sécurité. Logiquement, ils se prennent un pan dans les dents, Drogon en plus...

En parlant de Drogon, la scène sur les falaises de Peyredragon est jolie, j'ai eu un peu moins envie de foutre des tartes à ces deux tourtereaux, tiens. Au passage, faites un ptit zoom sur la capture d'écran de l’œil de Drogon quand il fixe Jon. Matez bien le reflet et dites-moi que vous n'y voyez pas deux silhouettes, l'une bleue et féminine, et l'autre jaune ardente... J'dis ça , j'dis rien, c'est pt'et moi qui délire, mais d'autres l'ont vu sur youtube (je sais, paye ton argument de choc).

Cersei et Jaime, c'est que du bon. J'aime toujours autant l'idée du couple le plus malsain de la planète envers et contre tout. Par contre, l'enfant publiquement incestueux ne passera juste jamais, j'suis bien d'accord. C'était toléré pour Targaryens parce qu'ils sont casi-divins, mais ça faisait jaser quand même. Là, c'est juste beurk twins Lannister, aucun lien avec les Baratheon et donc aucune légitimité face à Dany...

La bombe de Jon légitimé et d'un mariage à la sauvette? Bien sûr que ça fait bizarre, voire incongru. Mais c'est assez bien vu de ne donner l'information qu'au spectateur, et pas à Sam. C'est un sympathique pied de nez à nous autres qui n'écoutons pas toujours ce que marmonnent nos douces, alors qu'elles ne disent pas que des conneries... Du coup t'es absolument pas sensible à l'envolée quasi trotskiste de Sam contre la bureaucratie de la citadelle, et tu te contentes de marmonner: "Remariage de Rhaegar... à Dorne? "

Sans savoir ce que Martin a en tête, ça paraît pas si improbable vu le caractère très mystique de Rhaegar. Toujours marqué par la tragédie de Lestival, toujours hanté entre différentes prophéties, voire carrément dépressif. Alors oui, merde, il a pu décider sur un coup... de tête de bazarder l'alliance avec Dorne. Faut rappeler que c'était surtout une idée par défaut d'Aerys, plus pour faire chier Lord Tywin que par amour de la culture dornienne, hein. Alors bon, d'accord, Elia était douce, fragile et aimante, pas le genre à faire des reproches à Rhaegar, encore moins à l'empoisonner dans son sommeil. Il aurait été salaud d'abandonner cette perle pour convoler rapide avec la Stark, sans doute. Mais Lyanna est souvent décrite comme aussi brillante d'aspect que de caractère... Ce qu'Elia Martell n'était précisément pas, malgré tout le respect que je dois aux personnages de fiction morts dans des conditions abominables !

Bref, si c'était le prix à payer pour obtenir le prince qui fut promis et lui dédier la chanson de la glace et du feu, rien à péter, Rhaegar l'a fait. D'ailleurs, il aura toujours eu assez d'honneur pour revenir se manger le marteau de Robert au Trident... avec dix mille dorniens à sa suite. Ce qui me laisse penser que soit les Martell ignoraient tout d'une cérémonie qui s'était passée chez eux et les impliquait directement (Ce qui m'étonnerait quand même un peu). Soit que cela ait été fait avec l'accord de Dorne : ils sont après tout moins coincés du fion sur les liens du mariage et la bâtardise que les autres couronnes. Et s'il y a eu des compensations pour Dorne (garantie pour l'avenir des enfants d'Elia, mariage(s) avec Viserys, Daenerys ou que-sais-je...), toutes les troupes dorniennes au Trident étaient aussi là pour veiller à ce que les dragons tiennent parole une fois les rebelles matés. M'enfin, à ce stade, faudra attendre que Martin se réveille ou que la série trolle un peu plus...

En parlant de se manger du marteau, j'ai bien aimé le retour de Gendry, malgré l'inévitable coté fan service. Ça se tient grosso merdo qu'il soit parvenu rue de l'acier. Bizarre quand même qu'il se soit forgé une pure réplique de la masse de bataille de Robert si l'idée était de cacher son identité... M'enfin, les manteaux d'or sont tellement cons et Cersei avait d'autres chat à fouetter...

Par contre, le coté fan service de la scène finale avec les sept salopards, c'est too much. Je ne sais même pas ce qui est le plus absurde. Que le roi du Nord y aille lui-même avec moins de 100 gugusses, qu'ils partent en rando à pied (les chevaux c'est de la triche maintenant?), qu'ils ne prennent pas non plus de corbeaux d'ailleurs, c'est pas comme si ils pourraient avoir besoin d'aide. Bref, on a affaire à du grand nawak sous couvert d'équipe de rêve. Mouais. Curieux de voir comment ça retombe sur ses pattes, tout ça...

Bon, c'est déjà très long et je ne peux plus que vous encourager à continuer, points chiffons et tout et tout. Même si ce que je préfère, c'est vos désopilants dialogues alternatifs !

31. Le samedi 19 août 2017, 13:59 par lockeforever

l'instant exact ou Jon est devenu roi de Westeros :

32. Le samedi 19 août 2017, 13:59 par lockeforever

bon, normalement, on voyait une photo dans le com précédent, la balise marche pas

https://az616578.vo.msecnd.net/file...

33. Le samedi 19 août 2017, 14:34 par lockeforever

@turel : là, c'est un peu bcp de la mauvaise foi, quand même : je précise bien dans ma phrase que je parle à l'instant T. Je parle de ce qui est officiel. Donc Jaime à l'ouest, Robert au Val. J'évoque bien Sam. Gendry est un bâtard donc pas légitime à l'instant t, avant décret royal. Jon n'est pas un Stark. Dorne, je confirme. Par contre, mea culpa, il a bel et bien Edmure (mais celui-ci n'est pas légitime non plus, maintenant que j'y pense, sous le régime légal actuel). Donc mon mea culpa, je le réserve aux Îles de fer, ou Euron est bien légitime.

@Nifixe : tout à fait d'accord. Je vois bien le grand septon obéir au doigt et à l'oeil de Rhaegar et de son père (Aerys II était-il d'accord ? C'est le seul point important. OSEF des parents, je crois bien que dans le monde médiéval, c'était mieux avec, mais un mariage pouvait se faire sans accord des parents). Le point noir est que cette annulation s'est faite en temps de guerre, or Dorne était indispensable pour la gagner, ladite guerre. Je vois pas comment un moutard même pas encore né, aussi promis soit-il pouvait changer le cours de la guerre.
Par ailleurs c'est adjudant-CHEF Gerber, s'il vous plait ^^ (du moins à partir du mariage de Cruchot)

@tous : de même que les extrapolations youtubesques sur le mensonge de Cersei (pointless et tiré par les cheveux), je ne comprends pas cette révolte contre l'hypothèse "Littlefinger manipule Arya". Bon, si, je comprends que ce plan plaise pas, car on est tous d'accord que cette lettre ne vaut pas tripette. MAIS, mais mais, ce qui me sidère c'est que ne soit pas pris en compte le fait que l'alternative est ENCORE PLUS débile. Je m'explique : déjà qu'Arya a une plot armor en titane, est devenue la meilleure combattante de tout le continent, peut génocider une Maison sans choquer personne, mais EN PLUS en faire une stratège meilleure que Petyr, non. Pour moi, l'hypothèse "Arya (ou elle + sa soeu) manipule(nt) Petyr est tellement WTF que je veux croire que ça ne se fera pas. ça serait le pire scenarion, de loin trèèès loin devant "la lettre de Sansa entraine la rupture".
J'espère que vous comprenez mon point de vue, qui n'est PAS de dire que cettre lettre est une super idée des scénaristes, mais que l'alternative est pire. De même qu'il vaut mieux manger des nouilles trop cuites avec de la mayonnaise qu'un oeil de thon arrosé d'acide de batterie.

question point chiffon je suis une quiche galactique, mais je voulais juste dire que j'adore la finesse des gants que portent les protagonistes dans le nord. Et que la tenue de Sansa est d'une classitude, d'une sexytude absolue. Comme je te comprends, Petyr ! (même si, marié à Sansa, tu ne serais toujours pas roi, juste une sorte de duc d'Edimbourg un peu plus rentable)

C'est papy Craster qui doit être fier. Son fils règnera un jour sur les terres les plus riches, les plus élégants du continent. Well done !

34. Le samedi 19 août 2017, 18:28 par Delanera

Juste pour vous dire La Dame, que ce billet n'est pas classé dans la catégorie "Game of Thrones" de votre blog.

35. Le dimanche 20 août 2017, 10:38 par Turel

Locke4ever: oh temp pour moi :) le moment t m'avait echappé. Mais jaime reste commandant de la garde.

Le but de LF est de s'asseoir sur le trone de fer avec Sansa à ses côté. Pour ça il faut qu' il arrive à se hisser jusqu'au trône... mais il faut que Sansa veuille quitter le Nord, sans pour autant s'alliéner les seigneurs locaux. Brouiller les deux soeurs pour isolé sa belle doit être une étape. Mais il me semble que si elle est promue reine du Nord elle ne voudra pas partir pour port real. Il reste encore 7-8 épisodes pour se faire mener par la barbichette. Ça serait domage de tirer les xernières cartouches si tôt pour ce serpent

36. Le lundi 21 août 2017, 20:35 par El-Maqué

Turel : Je ne veux pas dire de bêtises, mais il me semble que Jaime a quitté le commandement de la garde dans la série (en saison 5 ? Ou bien 6 ? Je ne sais plus trop,...) en se basant sur le précédant créé par Joffrey pour notre bon vieux Barristan Selmy. Ca coïncide d'ailleurs à son changement de costume, puisqu'on ne le voit plus qu'avec sa "tenue de Tywin" et non plus la tunique qu'il portait généralement quand il était encore commandant de la garde. Bref, niveau légitimité je ne sais pas si c'est trop ça, puisque normalement l'engagement dans la garde royale est à vie, mais il n'en demeure pas moins que Jaime est bel et bien le seigneur de facto des Terres de l'Ouest.

37. Le mardi 22 août 2017, 06:57 par Turel

merci pour l'info, si c'est le cas j'ai zappé ce passage toute mes confuses

38. Le mardi 22 août 2017, 11:52 par Elwing

Une fois de plus, merci, chère Dame pour ces billets sur Game of Thrones ! (Et quelle émotion de me voir citée il y a quelques billets pour un point chiffon !)

Après ce billet et tous ces commentaires, je n'ai que peu de choses à ajouter... J'espère en effet qu'Arya ne va pas se laisser mener en bateau, parce que ce serait totalement crétin (mais ce serait une belle action de la part de Littlefinger, qui aura joué sa dernière carte).

Bon, sinon, j'avoue que cet épisode m'a un peu baladée, entre WTF et "oh, c'est plutôt cool". Niveau WTF, le plan de choc de la team Jon, pardon mais je crois que même mon équipe de bras cassés en JdR n'a jamais fait de plan aussi crétin. (Et pourtant, on a quand même eu une lady anglaise qui a essayé d'utiliser ses compétences d'équitation pour dompter un crocodile, ou un mafieux russe qui s'est infiltré dans un convoi militaire ALORS MÊME qu'il était recherché. Aussi, on a fait cramer la moitié de Paris et on a malencontreusement empêché l'inspiration de venir à Bram Stoker pour son Dracula.) Parce que franchement, je ne vois pas où Daenerys veut en venir. Si elle croit effectivement à ce que lui dit Jon, pourquoi ne pas prendre ses dragons, son armée et cramer les WW ? Est-ce que les armées de Cersei changerait réellement la donne dans ce combat mythique ? Enfin, même si je trouve que ça pue, j'attends, et je continue à faire des blagues RPGesques devant mon ordi. (Ouais, j'ai aussi fait la blague pour les classes des persos de la strike team.)

Quant au retour de Gendry, petite anecdote de visionnage : avec mon groupe d'amis (les mêmes que pour le JdR d'ailleurs), on avait écrit les règles d'un jeu à boire avant le visionnage du premier épisode. Dont "Gendry revient = CUL SEC". On y croyait à moitié (en vrai, à chaque fois que je voyais des gens débarquer sur une plage, je m'attendais à voir Gendry), mais finalement, nous y sommes.

(P.S. : Je suis égyptologue. ^^ (Enfin, j'ai fait des études d'égyptologie dans ma folle jeunesse.) Alors du coup, pour la matrilinéarité, y a surtout des sources pour le Nouvel Empire. D'ailleurs, c'est une époque où on a plein de sources, c'est grave pratique. Et dans la théologie royale de l'époque, théoriquement, les rois sont tous demi-frères, puisqu'ils sont tous issus de l'union du dieu Amon et de la reine. En gros.)

39. Le jeudi 24 août 2017, 12:02 par Llu

@Delanera : Merci, c'est corrigé !

40. Le jeudi 24 août 2017, 12:07 par Melloctopus

Coucou la Dame, un petit commentaire durant mes congés ! Grosso modo moi j'abandonne. Cet épisode et le suivant ont définitivement achevé et m'ont littéralement sortis de la série. Je rejoins entièrement Amaltheren et Sir Tristepain sur leurs analyses, c'est devenu une fan-fiction qui commence à sentir le rassi (manque plus qu'un épisode soit réalisé par JJ Abrams pour compléter le bordel).

Je réalise en fait que ce qui me fait vraiment tenir depuis quelques semaines, ce sont tes billets (aller on se tutoie, au point où on en est), histoire de rigoler un peu devant les histoires de Pinpin le Pangolin et la Ligue des White Walkers Alcooliques.

Tywin me manque, terriblement....

41. Le jeudi 24 août 2017, 23:37 par féminazgûle

@Melloctopus
C'était exactement ma réaction quand j'ai vu l'arc de Dorne en saison 5. Saison que je n'avais même pas finie d'ailleurs, too much bullshit à mon goût.
J'ai été entraînée dans la saison 7 par la hype de certains collègues et euh ... autant visuellement ça envoie méchamment du pâté, autant niveau écriture j'ai effectivement l'impression d'avoir échoué sur ao3. Tout n'est pas à jeter hein, mais par rapport à la saison 3 que j'attendais toujours avec impatience et que je participais à sous-titrer à 6h du mat avant d'aller en cours, là c'est juste la série que je regarde d'un œil distrait pendant que je cuisine. Waw.

Bref, à la base j'étais venue pour dire, l'idée de Cersei mourant en couche, Cersei qui rejette tellement son statut de femme, qui meurt à cause de la maternité, je trouverai ça d'une douce ironie ...

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet