29 juin 2016

Gods save the Queen


"Lalalalalalalalaaaaaaaaaaaa !!!! la la lalalalaaaa lalalaaaaaaaaa !!!!!"
UN AN !
Enfin un peu moins d'un an avant de pouvoir redécouvrir ce générique merveilleusement évolutif (hmmmmmm, cette modification d'emblème sur Winterfell..... BEST TIME EVEEEEEER !!!!), écrire des billets pendant des jours (DES JOURS !!!) tout ça parce que 1) je suis mal organisée, 2) mine de rien, c'est moins facile à faire quand on ne sait plus du tout ce qui va se produire !

Je crois que c'est la première année que la fin de "Game of Thrones" me laisse à ce point nostalgique. Sans doute parce que cette fois, c'est sûr, nous sommes dans le flou le plus total sur tous les endroits de la carte. Entre l'inconnu et les modifications drastiques de l'histoire, lecteurs et non-lecteurs sont réellement à égalité.
Et ça fait du bien.
A D&D aussi, qui ont, c'est confirmé, trouvé le ton parfait, enfin réussi à faire leur série, débarrassée du poids des livres, capable de suivre ses propres voies, d'assumer ses choix, d'imposer sa propre ambiance. Les gars, si vous continuez à mettre vos épisodes dans les pattes de mecs comme Miguel Sapochnik, c'est que vous avez tout compris (edit : non en fait, mais il est peut-être juste indisponible).
"Game of Thrones" arrive à sa conclusion, une conclusion qui ne souffre pas la demie-mesure, qui a besoin de souffle, d'ambition et surtout d'un point de vue. Le votre, ou celui d'un metteur en scène capable de transcender cette histoire.

Une histoire qui se déroule hors des clous fixés par GRR Martin. Une histoire qui existe pour elle-même et qui nous rappelle que comme la légende arthurienne a autant de versions qu'elle a eu de conteurs, les récits sont vivants, fait pour ceux qui les écoutent mais surtout pour ceux qui les disent. Ils sont une matière vive, qui ne demande qu'à renaître encore et encore sous autant de formes qu'il y a de voix pour les chanter.




Par quoi commencer ce billet ? Pas un endroit de la carte qui aurait moins d’importance qu’un autre…
La logique voudrait que j’ouvre avec la première scène de l’épisode, qui m’a tellement fait chaud au cœur que j’en envoie encore des bisous virtuels à Miguel Sapochnik, mais gardons le meilleur pour la fin voulez-vous. En fait non, pas du tout, on va finir comme de coutume because TRADITION par Daenerys, elle l’a bien mérité après tout.
Je garderai donc les évènements de Port Réal sous mon coude quelques temps encore. Aller, hop.
Commençons tout de suite par une partie non consacrée à celle qui va beaucoup me manquer, et à laquelle je rendrai hommage dans le sous-titre juste suivant.

« Oh, look ! The pie ! »

A la place de Jaime, moi aussi je tirerais la tronche. Visez un peu le tableau : obligé de manger dans la salle des Noces Pourpres, avec Monsieur Rusard et son GRAAL en ARGENT MASSIF, entouré de tout un tas de petits chapeaux ridicules.
Vous n’avez pas l’impression que toute la fortune de Walder Frey passe dans ses calices que même le pape il en a pas des gros comme ça ? Ses enfants et lui-même sont habillés avec de vieilles couvertures bouffées aux mites, et aucun d’entre eux n’a l’air d’avoir réglé sa facture d’eau courante depuis l’an 287, si j’en crois leur crasse. C’est simple, plus sales que les Frey, il n’y a que le Captain High Sparrow.



Impatient de retrouver Cersei maintenant qu’il a accompli sa mission, voilà Jaime piégé par le vieux Walder lui expliquant qu’en plus, en vieux con qu’il est, il s’est assis sur la promesse que le Régicide avait fait à Edmure, à savoir de le loger pénard à Castral Roc avec sa petite famille. Sérieusement, à sa place, j’aurais pire le Saint Graal, pour l’enfoncer sur le crâne de cette saleté de menteur, traitre, régicide à grands coups de main en or.

Tellement opportun de la part de Walder Frey que de comparer son régicide à celui de Jaime. Cela ne peut que revaloriser le geste du Lannister, qui semble penser très fort que non, ça n’a rien à voir, merci de ne pas me mêler à tes actes de haute trahison, merci de ne pas salir le peu d’honneur qu’il me reste en comparant ta bassesse au sacrifice de ma vie.



En perspective de son retour prochain à Port Réal, contemplant le massacre perpétré par sa sœur, ce massacre qu’il avait voulu éviter, cette discussion tombait fort à propos afin de nous rappeler que Jaime n’est pas toujours ce type abject qui défenestre les enfants. Il est aussi celui qui s’assoit sur ses vœux les plus sacrés, son prestige, sa carrière de chevalier, le regard des autres jusqu’à la fin de ses jours, pour sauver 500 000 personnes qui ne lui sont rien.



Ceci étant dit, il convient aussi de relativiser l’héroïsme de son geste. A sa place, même un Ned Stark pétri de droiture et d’honneur aurait levé la main sur Aerys. Le calcul est simple : une vie pour un demi-million. La vie d’un vieux fou qui n’est rien pour lui qu’un homme dangereux, contre des milliers d’innocents.
Mais il aura justement fallu la parole d’un homme pétri de droiture et d’honneur pour que ce geste noble et salutaire soit relégué au rang d’infâme. Ned Stark, à tes heures, tu savais être un parfait connard.

Mais il est temps de laisser, Jaime, en route vers son destin et celui de sa sœur, pour la grosse surprise du jour.
Traitez moi de naïve, j’assume parfaitement ne pas avoir vu le coup venir. Même pas un quart de second. Ce n’est qu’au moment de tomber le masque que j’ai enfin compris que : «AaaaaaahhhhhryaStark Youkilledmymotherpreparetodie !!! »
Pour avoir râler en début de saison sur le temps perdu dans l’arc d’Arya, je ne vais pas me priver de pointer du doigt ce qui aura pu déranger dans son apparition aux Jumeaux. Oui, c’est très rapide.
Mais dans une série où la téléportation est devenu un moyen de locomotion comme un autre, franchement, c’est un peu le cadet de nos soucis.
Au lieu de regarder les téléportations comme des incohérences ou des facilités, penchons-nous sur leur nécessité absolue dans le cadre d’une narration épisodique.



Des déplacements trop longs : si la série devait suivre le rythme de la progression des personnages dans un univers aussi vaste, Arya serait encore dans le Conflans avec le Limier. Et Sansa ne serait pas encore arrivée à Winterfell. Je caricature, mais il faut être honnête, le rythme de l’histoire ne peut pas être le rythme de la vie.

Des épisodes thématiques : ce qui interdit aux personnages de se déplacer normalement, et j’étendrai cette considération à ce qui leur interdit de voir leur histoire progresser à un rythme qui ne soit pas parfois frustrant pour nous, c’est la narration épisodique. Quoi que l’on pense de « Game of Thrones », on ne peut pas reprocher à la série de ne pas essayer d’avoir un minimum d’ambition artistique. Et ceci passe entre autre par la volonté, dans chaque épisode, de traiter d’un thème, souvent annoncé dans le titre. Aussi, pour que chaque arc soit cohérent avec le récit de l’épisode, il faut les faire avancer de manière parfois opportuniste, et parfois incohérente. Dans une fiction, les personnages, leurs caractères, leurs actions sont au service de l’histoire, pas l’inverse. Le narrateur est là pour nous dire quelque chose, et ce quelque chose dépasse les considérations logiques. Les personnages sont des outils au service de ce but ultime. Donc, il faut laisser l’histoire d’Arya trainer suffisamment en longueur pour qu’elle réaffirme son identité au moment où Jon et Sansa reprennent Winterfell. Il faut aussi l’amener à accomplir sa vengeance sur Walder Frey alors que Jon est proclamé « King in the North » et que Bran a eu la révélation des origines de son frère. Il faut que les histoires progressent à un rythme souvent erratique et parfois laborieux pour que celles-ci puissent être mises au service des intentions des auteurs, réalisateurs, show runners.
Ceci n’excuse toutefois pas complètement que l’on nous colle des scènes sans intérêt durant deux minutes avec Arya qui mendie dans les rues de Braavos quand on pourrait très bien l’oublier quelques semaines sans que cela ne lèse le thème à développer dans l’épisode du jour.



Mais ces « incohérences » sont parfaitement justifiables dès lors que l’on veut s’affranchir des exigences de réalisme et de vraisemblances et accepter qu’elles ne peuvent pas être les forces motrices d’une œuvre de fiction. Sinon ça s’appelle la vraie vie. Et c’est chiant.

Arya prend donc sa vengeance sur Walder Frey, sans doute parce qu’il est le plus aisément accessible de sa Valar Morghuliste.

Sur laquelle vous trouverez :

-ser Illyn Payne : qui a quitté la série pour cause de cancer en phase terminale de l’acteur. Cancer qui aux dernières nouvelles a été Valar Morghulisé puisque Wilko Johnson va bien et c’est une excellente nouvelle pour lui.
-la reine Cersei : pas accessible dans l’immédiat, confinée qu’elle était au Donjon Rouge et sous étroite surveillance depuis son coup d’état. On en recause dans les commentaires les lecteurs, mais ça vient de percuter mon cerveau, Arya est une « petite sœur », non ?
-Mélisandre : ou « la Femme Rouge » comme elle l’appelle, qui accourt vers le Sud au moment où je vous parle et ne devrait pas tarder à gagner le Conflans. Sans doute rejoindra t’elle la Confrérie d’ailleurs. Un ajout à leurs rangs qui ne devrait pas passer inaperçu. Ce qui pourrait vite la faire tomber entre les mains d’Arya, à laquelle elle a prophétisé qu’elles se reverraient un jour.
-La Montagne : si Arya parvient jusqu’à Cersei, elle a moyen de faire d’une pierre deux coups. Encore que pour abattre un bestiau pareil, il faudra se donner de sacrés gros moyens. Faisons lui confiance.
-Le Limier : il serait une victime bonus quand elle le découvrirait aux côtés de Mélisandre dans la Confrérie.

Je voudrais que l’on prenne un moment pour considérer ce qu’il vient de se passer. Arya est arrivée aux Jumeaux. Sur place, elle a tué une fille, sans doute une servante venue avec l’armée, afin d’endosser son identité. Puis elle a attendu le départ des Lannisters pour assassiner les deux fills de lord Walder, les découper et les servir dans une tourte à leur paternel, Atrée style. Enfin, elle a égorgé le vieux et l’a regardé mourir en lolant.

ET ELLE A QUELQUE CHOSE COMME 12 ANS.



Cette enfant est totalement déglinguée et je ne voudrais pas être son psy. Bon sang, sans déconner, on s’offusque de « ouhlala, Cersei », ou « « eh beh, Daenerys », mais Arya est peut-être la plus frappée de toutes les dames de ce monde. C’est une gamine brisée qui s’est reconstruite de travers.
Parce que la vengeance, ok, je comprends. Pas de soucis. Mais les fils de Walder dans la tourte… C’était un beau geste, sur l’échelle d’Hannibal Lecter.



Mais la question se pose néanmoins : que va devenir Arya ? Une fois sa vengeance accomplie que lui resterait-elle ? Il me semble que depuis la saison 2, son instinct de survie carbure essentiellement à la vengeance. C'est sa litanie qui la maintient en vie. C'est l'envie de prendre sa revanche qui lui fait tout risquer à Braavos. Une fois ses ennemis abattus, que sera-t'elle à part une coquille vide ? A moins qu'elle n'enrichisse la Valar Morghuliste au gré de ses pérégrinations, comme elle l'a déjà fait par le passé.

Tout comme Sansa, Arya a beaucoup changé, tout en restant fidèle à elle-même. Cependant, à quel point toutes deux sont abimées par la vie ? Peuvent-elles vraiment se reconstruire ? Je serais plus optimiste concernant Sansa que pour sa petite soeur.

The Light of the Seven



Miguel, petit fripon…

Tu l’as fait exprès, aller, avoue !
Commencer ce dernier épisode par

point_chiffon.png

Ah ben pour sûr, je me serais roulée avec délice dans la joie de ce grand moment de costume porn si Ramin Djawadi ne s’était pas pointé avec son frakking piano pour me dire « regarde, tous ces gens vont à un enterrement ».

Parce que bon, la sensation première qui se dégage de ce long montage c’est bien d’assister à des funérailles. L’instant est grave car le procès est chargé en intensité mais la gravité est emprunte ici de tristesse. Les visages sont fermés et les personnages se font habiller, indifférents, comme s’ils étaient déjà des cadavres dont on termine la toilette mortuaire.

Prenons tous ces gens un par un, voulez-vous, en commençant par celle que je vais le plus regretter, la charmante Margeary.

Margaery, tu vécus ta vie dans la grâce, sans manches et sans peur.
Pour toi, ma reine, ma rose du Bief, comme une putain d’explosion de napalm dans le vent :



Pour ce qui est sa dernière apparition, Margaery n’a pas pu sortir le grand jeu, pénitence oblige. Toutefois, on peut noter qu’elle délaisse la modestie de sa mise au sortir des prisons du Captain, au profit d’une tenue plus conforme à son rang. Et qu’elle a recouvré le symbole de sa maison, la rose, qui parsème littéralement sa tenue.



A signaler aussi cette écharpe très bizarrement portée, attachée aux épaules, pendouillant sur le devant tel un bavoir de luxe.



Clairement, ce n’est pas une réussite, mais ça fait le job parce que ce vêtement est une excellente synthèse entre la Margaery d’avant et la nouvelle qui se soumet temporairement à la foi. Car si l’écharpe est bleu ciel, la robe elle, semble hésiter entre l’argent et l’or pâle, signe que Margaery compte bien se remettre à tutoyer le sommet.

mace_marg.png

Tant que vous avez les yeux dessus, notez la cravate de Mace Tyrell, formant elle aussi une rose.
Ce n’est pas la première fois qu’il porte ce genre d’accessoire mais sa présence ici dans cette scène est un écho aux motifs de la robe de sa fille et un souvenir, plus lointain encore, de ce petit bout de papier que Margaery a fait passer à Olenna. Les Tyrells arborent ici de façon très ostentatoire leur emblème.
Petit détail amusant, Mace porte un habit dont les attaches sont des éléphants d’argent. C’est incongru et ajoute au ridicule du personnage.

mace.png

Passons maintenant à Tommen.



Pour son dernier jour en tant que roi des Sept Couronne, Tommen arbore rien que du très classique pour lui qui a toujours favoriser les teintes allant de l’or à l’ocre (alors que Joffrey le Sanglant n’hésitait pas à porter du rouge). Cependant, regardez ce pectoral dont on l’affuble.

pecto.png

C’est sans doute le collier le plus lannistero-Lannister de tous les temps, avec des têtes de lion de face, des têtes de lion de profil, des lions cabrés, des lions qui dorment les quatre pattes en l’a… ah non, désolée, je m’égare. Tommen se balade donc avec un bijou Lannister pesant sur ses épaules comme un joug.
Docteur Freud, vous pouvez venir ici ? Asseyez-vous là, merci, je vous cède la parole :

«-Tout est sexuel !
-Je… Non, je veux dire, le collier, le symbole, les lions, le poids toussa…
-Ach zo… Ja, gutt, che comBrends. Pien, pien, che pense que ze collier éfoque za relation KONFLIKTUELLE afec une mère caztratrice dont les actes inconzidérés lui coutent très très chers, ja.
-Merci Docteur, je crois qu’on a pigé. »

Bien que Tommen ait déjà porté ce type de collier, tout comme Joffrey d’ailleurs, le fait que l’on insiste dessus a un sens. Comme le docteur vient de nous l’expliquer cela peut symboliser ce que lui coute Cersei et toutes ses conneries. Clairement, Tommen a fait un choix, celui de son épouse et du Grand Septon mais la réaction de Cersei à cette décision (massacrer un Moineau avec sa Montagne) l’a conduit à l’abandonner à la justice du Captain. Tommen porte autant le poids des erreurs de Cersei que celui de sa propre culpabilité.
Dans la scène où il contemple l’explosion puis se jette dans le vide, il ne porte plus la chaine. La Montagne le retenant dans sa chambre, il a retiré le collier, seul moyen dont il disposait à l’instant T pour protester contre l’emprise de sa mère.

Pour faire bonne mesure, sur sa tête, une couronne bien Baratheon, comme d’habitude, qui sera retirée quand il réalisera, comme il l’avait fait en début de saison qu’il a beau être le roi, sa femme est là-bas au septuaire et il ne peut rien y faire. Ce suicide est sans doute le premier acte de volonté que Tommen aura accompli de toute la série.

And now, ladies and gentlemen…. Notrereinelareine !



Cersei n’a porté que deux robes cette saison. Une d’un rouge pâle et son éternelle robe de deuil, devenue son uniforme 9 épisodes durant jusqu’à aujourd’hui. On avait eu l’occasion d’en parler mais la robe noire de la reine, inchangée au fil des semaines, marquait à la fois son chagrin, mais aussi son investissement dans sa vengeance.

La voir aujourd’hui changer de tenue donnait presque des sueurs froides.


Mais vous trouverez sensiblement la même chose sur Kevan dans l’épisode du jour

Tywin est une valeur refuge pour Cersei. Bien qu’elle ait été en conflit avec lui plus souvent qu’à son tour, elle l’a toujours éperdument admiré. Si elle se croit intelligente et rouée, c’est parce qu’elle s’enorgueilli d’être la fille de Tywin Lannister. Cette saison ne cessant de faire écho au passé, c’est en toute logique que Cersei va se référer à celui-ci pour faire confectionner le vêtement dans lequel elle assouvira sa vengeance. Parce qu’elle n’est qu’une femme qui rêve d’être un homme, elle revêt la peau de celui qu’elle aura admiré plus que tout, sans doute intimement persuadée qu’il aurait approuvé son geste.



cersei_court.png

On résume rapidement :

-un col haut : c’est inédit. Cersei n’a jamais porté que des cols en V, avec ses robes portefeuille, ou des cols droits, avec ses rouleaux de moquette.

-une robe assez courte : là aussi c’est inédit. Dans la capture d’écran que j’ai posté plus haut, on remarque bien la différence entre la longueur des habits de Cersei et de sa camériste. La reine a toujours été vêtue de long. Ici, on peut aisément voir ses bottes, grâce à une tenue raccourcie qui semble la préparer à l’action.

-les broderies de lion aux épaules : un grand classique chez elle, mais je vais y revenir très vite.

-une chaine en argent : une nouveauté, et un motif récurrent dans cette séquence du procès. J’y reviendrai aussi plus tard.

-une bague en ambre ou en cristal : pas évident à dire parce que le plan est rapide et que je ne suis pas méga calée en bijouterie (edit : une gentille lectrice versée dans l'art des pierres qui brillent a répondu à ma question. Il s'agit d'une citrine, une pierre dont la symbolique est liée au signe astrologique du lion *winkwink et de la fortune *rewinkwink. Une bague qui crie "Hear Me Roar" en somme). Mais c’est la première fois depuis le début de la saison que l’on insiste sur une autre bague que celle de Joffrey. Une bague qui me dit vaguement quelque chose, mais je ne suis vraiment pas sûre de me souvenir si ça n’a rien à voir ou si je l’ai déjà vue dans cette série…

-un tissu rigide : si Cersei a porté des robes rouleau de moquette en velours, jamais on ne l’a vu dans une étoffe qui ne soit pas un minimum fluide. Ici encore, elle a choisi quelque chose de totalement inédit.

-du noir : c’est devenu la couleur de Cersei cette saison et elle l’a pas de raison d’en changer. Jusqu’ici, la couleur était la marque de son deuil, mais dans ce nouveau costume, il est l’héritage de Tywin.

-l’argent : j’y reviendrai quand j’évoquerai le costume de couronnement mais Cersei opère ici un changement de préférences radical. Elle a toujours privilégié l’or, que cela soit dans ses bijoux comme dans ses vêtements, qui n’ont jamais été brodés d’argent ou alors de manière discrète, toujours supplanté par l’or Lannister. Ce changement radical lui permet de se vêtir entièrement des couleurs de la fameuse bague de Joffrey, qui était composée d’un onyx serti d’argent (je m’avance un peu pour l’onyx, mais c’est une pierre noire). Ce bijou a été toute la saison le symbole discret de sa vengeance, et qui apparait à sa main juste après l’explosion du septuaire. Désormais elle l’arbore et le revendique. Y compris dans son costume de sacre qui est encore plus explicitement dans les tons noir et argent.

Ce vêtement n’est pas une robe, c’est une armure. Cersei en a déjà porté par le passé, lorsque les troupes de Stannis approchaient ou quand elle se sentait en danger. Ses bustiers en fer forgés étaient des déclarations d’intentions, exactement comme ce vêtement.

cersei_black.png

Enfin une dernière chose : une grande partie des personnages de cette séquence précédent le début de procès sont montrés portant un pectoral. Ou un genre de pectoral.
Tout d’abord Margaery, avec son écharpe, puis Tommen, avec son grand collier Lannister. Suivront Cersei et sa chaine en argent, Mester Pycelle qui se passe sa chaine au cou, et même la prostituée dans son lit arbore un collier. Frère Macramé comme tous les Moineaux portent ses chaines croisées sur le torse. Bref, tout le monde semble porter une chaine dans ce fichu épisode, à l’exception de High Sparrow, et Mace Tyrell.

Lors de son couronnement, Cersei ne porte pas la même robe. On peut remarquer qu’elle conserve les fondamentaux évoqués plus haut, mais qu’elle varie sur certains points. En effet, elle semble fait d’un tissu plus fluide et les découpes sont plus visibles, peut-être est-ce d’ailleurs simplement dû aux éclairages, non naturels dans cette scène ultra d4rk.
L’ourlet est bien plus long, il touche le sol à l’avant et possède une traine à l’arrière. Les broderies Lannisters ont été remplacées par des épaulières de métal, signe que la reine perçoit bel et bien son nouveau vêtement comme une armure : « I should wear the armor and you the gown »…

Félicitation, Cersei, tu as accompli le rêve de ta vie : devenir un homme. Avec ses cheveux courts, unique dépositaire du pouvoir après un coup de force qui aura rayé de sa surface du globe la majeur partie de ses ennemis, vêtue d’une robe lorgnant explicitement vers la mode masculine en vigueur à Port Réal, Cersei est cet être androgyne qu’elle pensait être avec Jaime avant que la vie ne marque la différence de leurs sexes et ne la cantonne au rôle d’épouse et de mère qui l’a toujours frustrée.
C’est dans une vêtement imitant ceux de Tywin qu’elle prend le trône, allant plus loin pour la maison Lannister que son père n’aura jamais été. Ce qui peut aussi être vu comme une forme de pied de nez envers un homme qui n’a jamais cru en elle.



Pour la première fois dans la série, on notera que la couronne n’est pas d’or, mais d’argent, une couronne assez féminine car elle ressemble à un diadème. J’avoue avoir du mal à discerner les motifs qui le composent, mais celui du centre pourrait être la crinière d’un lion stylisée. Tant que je n’aurai pas trouvé de cliché plus net, j’aurai du mal à en dire davantage.

point_chiffon.png

Quand la bande originale de la saison 6 est sortie et que je suis tombée sur la piste “Light of the Seven”, je l’ai trouvée tellement décalée que j’étais persuadée qu’elle était un bonus track, un exercice de style de Djawadi. WROOOOOOOONG !!!
Le piano ouvrant le morceau est du jamais entendu dans la série, produisant un sentiment d’étrange mélancolie.

Fun fact, Bear Mc Creary, compositeur entre autre de « Battlestar Galactica » ou « Black Sails », a cette année utilisé une astuce similaire pour la série « Outlander ». Afin d’illustrer un évènement particulièrement traumatisant pour l’héroïne, il a introduit un thème a piano, instrument qu’il n’avait pas utilisé jusqu’à présent dans sa bande originale. Au sein d’une partition qui cette saison a été marquée par des teintes baroques, l’irruption du piano marquait une rupture nette, une anormalité qui accentuait le malaise et la profonde tristesse des personnages, soulignant le caractère intemporel de leur douleur.
Et le fait est que dans cet épisode, quelque chose de profondément anormal va se produire. L'acte de Cersei est extrême, par les moyens employés, le nombre de victimes collatérales, mais aussi par la violation de sanctuaire que cela représente. En équivalent de la vraie vie, c'est un peu comme si quelqu'un faisait sauter Saint Pierre de Rome avec le pape à l'intérieur pendant la messe de Pâques. C'est un crime en soit, mais c'est aussi une énorme blasphème. La haine de Cersei envers ses ennemis est à cette démesure.

Nous avions parlé de la plongée de la contre plongée plus tôt dans la saison permettant de souligner le pouvoir d’un personnage et la soumission d’un autre à une force qui le dépasse. Tout le procès de Loras n’est qu’une succession de plongées et de contre plongées.

sparrow.png
© lockeforever

Loras et l’assemblée sont dominées par les statues de Sept, dont le Captain se fait la voix, filmé en contre plongée dominant sa victime, qui dans un plan particulièrement efficace, a la tête en surimposition sur le vitrail de l’étoile à sept branches. Loras n’a aucune échappatoire dans cette scène. Il est écrasé par la Foi Militante et il ne lui reste plus qu’à tout avouer :

«-Corne de bouc, gamin… Tout ?
-Tout !
-Souque ferme, matelot !
-Alors quand j’avais 4 ans, j’ai volé ses billes à mon cousin et…
-Ohéohé, bachibouzouk ! Pas un fichu boué ici present n’en carre bredaine de tes faucheries de minot ! Chauffe donc nos acoustiques du récit de tes sorties spéléologies dans le fondement des escuyers !
-Okay, alors j’ai couché avec des hommes…
(l’assistance, choquée)-Ah bon ?
-Poursuis, mille millions de mille sabords !
-J’ai même couché avec Renly Baratheon !
(l’assistance, stupéfaite)-OH BEN CA ALORS !!!!
-Sapristi, gamin… Que cette journée reste celle où tu as dit la vérité au Captain High Sparrow ! »



Comme Margaery l’avait déjà expliqué, Loras se retrouve condamné à une brève carrière de pénitent. Ce fut court, mais ce fut surtout la violence. Marqué comme un bœuf du Limousin, le Loras. A la remarque de Margaery au Captain (« Vous m’aviez promis de ne pas le mutiler »), j’en déduis qu’elle espérait bien à un moment ou un autre, prendre le dessus sur la Foi Militante et faire en sorte que son frère puisse reprendre la place qui était la sienne à Hautjardin. Le fait de marquer Loras aussi vite montre que du côté du High Sparrow, on voulait quand même faire un exemple, Margaery lui ayant échappé puisque la soumission de Tommen lui aura épargné sa marche de l’Expiation.



Accessoirement, cet épisode avait un écho assez tragique avec les évènements récents, puisque montrant un homme jugé et condamné pour son orientation sexuelle.

Petit moment de pincement de cœur au moment de l’énoncé de la sentence, alors que Mace Tyrell s’effondre, Kevan lui pose une main compatissante sur le bras. Qui d’autre que lui, qui a également perdu son fils ainé pour la Foi pouvait mieux comprendre sa détresse en cet instant ?

Et quelle pire invocation que celle de la Mère pouvait faire le High Sparrow au moment de rendre son verdict ? « Ouiiiii, le guerrier est vengeur et impitoyable, mais la Mère est pleeeeiiiiine de compassion »
Devinez quelle mère, au même moment se rêvet d’habits de guerrier afin d’abattre son bras vengeur sur la belle assemblée ?

DES. BARRES.

Pendant que tout le monde s’offusque devant les révélations trop incroyables de Loras, Cersei elle, attend, avec son meilleur cru de la Treille.
Généralement, quand Cersei est calme et détendue, c’est qu’elle prépare un coup très très sale. Déjà, le simple fait de la voir endosser son costume de Darth Vador nous avait tous mis la puce aux yeux et aux oreilles (frugalité de la puce), mais sa décontraction ici est plus inquiétante encore.



Je vais faire un petit point "That was not in the boooooook !" pour le sport, et sans entrer trop dans les détails pour les non-lecteurs qui auraient envie de se lancer dans l'aventure ou pour tous ceux qui n'ont pas lu "A Dance With Dragons". Mestre Pycelle, outre être un vilain petit cachotier, est aussi un voleur de mort puisqu'il chipe celle d'un autre, dont la fin est totalement reproduite ici, à l'exception d'un détail. Que je ne citerai pas pour ne pas spoiler.
Si elle est bien commanditée par Cersei (rien dans la scène ne l'indique), la mort de Pycelle est la preuve de l'étendue de sa folie vengeresse. Elle pouvait se contenter de ceux dans le Septuaire de Baelor. Ils étaient suffisants pour solder les comptes de ses humiliations. Mais non. Elle choisit de faire s'abattre son bras sur Pycelle, qui profite de sa position et de sa fiction du vieux croulant pour couler des jours paisibles et heureux dans le Donjon Rouge et qui n'est plus depuis longtemps une menace pour personne.
Cette élimination radicale de tous ses opposants est les Noces Pourpres de Cersei.
Pas un de ses ennemis n'en réchappe.

Mais maintenant, il est temps que son master plan se mette en branle.
Le choix des scénaristes aura été d’utiliser Lancel Lannister pour nous conduire vers la cache de feu grégeois. C’est une manière un peu facile, un peu artificielle, mais honnêtement, je ne vois pas trop comment maximiser l’impact de cette scène sans le faire par le truchement d’un personnage bien connu du public. Si frère Macramé ne nous est plus franchement très sympathique (si, il était touchant du temps de son cosplay Jaime Lannister), c’est un visage connu bien plus à propos pour nous conduire en ce lieu qu’un Oisillon anonyme.



Certes, l’idée de que l’un des enfants espions conduise un homme capable de tout faire capoter dans la réserve n’a aucun putain de sens du point de vue de la logique pure. Personne ne me fera croire qu’il l’amène dans la cache pour lui sectionner la colonne vertébrale et le laisser se trainer UN POIL TROP TARD jusqu’aux bougies.
Y’a une telle masse de paramètres hasardeux dans ce « plan » qu’il se décompose spontanément. Non, ce passage n’est qu’une commodité, un raccourci en quelque sorte, pour nous montrer l’imminence de la catastrophe et l’inéluctabilité de la vengeance de Cersei.

Franchement, tout est parfait dans ce mode opératoire. Et dans cette mise en scène de la cache, dans laquelle on progresse avec les yeux de frère Macramé. Dans l’obscurité et aveuglé par sa torche, il ne distingue, comme nous au départ qu’une réserve de tonneaux, jusqu’à ce que ses yeux s'accoutument à la lumière ambiante, et ne commence à apparaitre ce vert malsain suintant des ouvertures. J’adore comment les coulées de feu grégeois semblent se répandre partout, comme la vengeance de Cersei, malfaisante, gluante, mortellement dangereuse.



Même chose concernant la mise à feu. Sérieux, non seulement les bougies sont une super idée, évitant le sacrifice d’un oisillon ou de la Montagne (c’est le scénario que j’avais imaginé mais Cersei ne se serait jamais séparée de son ser Gregor chéri), mais symbolisent elles également la vengeance de la reine, les flammes de sa colère la consumant peu à peu jusqu’au point de non-retour.



L’explosion de la réserve reprend donc bien le plan de la vision de Bran, qui était donc une prophétie, ce qui confirme que les images de l’ombre du dragon survolant Port Réal en sont également.

Au regard des évènements de cette semaine, de toute manière, le doute n’est plus permis.



Le massacre du Septuaire de Baelor est habilement orchestré, entre le compte à rebours enclenché par Lancel se trainant dans la réserve, et l’angoisse de Margaery, qui telle une vache dans un abattoir, commence à comprendre que ça pue grave, cette histoire. Sa fin est sans doute la plus tragique. C’est une femme intelligente et fine, mais dépossédée de tout pouvoir. La manière dont le Captain traite ses peurs par le mépris nous montre la manière dont il la perçoit, une simple femme émotive dont les avis n’ont pas la moindre importance.



Margaery tente de se débattre mais se heurte à son manque de pouvoir.
« Power is power », disait Cersei et ceci n’a jamais été aussi vrai.
C’est exactement ce qui tue Margaery et tous les autres que le Captain condamne par excès de confiance, certain d’avoir acculé Cersei, mais ignorant sa nature de rat. Un gros rat avec des agents secrets totalement pas majeurs et des réserves de NAPALM judicieusement placées pile sous ses pieds.

Mais il y a une autre victime des circonstances et de la folie de Cersei.

Dans tout cet épisode, Tommen va être comme de coutume, victime des évènements.

tommen.png
© lockeforever

Au départ, j’ai été assez surprise de voir que l’épisode utilisait deux fois le même plan, celui de la porte de ses appartements qui s’ouvre sur lui, assis, de dos. Cette répétition sert en réalité un but précis, celui de traduire l’immobilisme de Tommen. Cette notion sera extrêmement importante par la suite, au moment de sa mort.

La mort de Tommen… Un évènement attendu depuis le début de la saison et l’acceptation par Cersei de cette perte ineluctable.
Faible, indécis et influençable, Tommen aurait peut-être encore été de ce monde si sa mère s’est immédiatement rendue à son chevet pour lui expliquer que penser de l’explosion du Septuaire. Mais toute à son triomphe, Cersei néglige ce fils fragile.

my_son.png

La mise en scène de son suicide est, je dois bien le dire, un pur chef d’œuvre.

« Dis donc, La Dame, tu n’aurais pas un peu craqué ton slip ? Un plan fixe tout con et tu appelles ça un chef d’œuvre quand c’est le truc le plus paresseux ever que même dans « The IT Crowd » on trouve le même ? FRANCHEMENT ??? Si c’est ça j’unlike ta page ! »




Oo. Attends un peu, gamin, je vais te raconter comment cette scène a en effet craqué mon slip.

Depuis sa première apparition dans la série, Tommen n’a jamais rien décidé pour lui-même. Sa première vraie scène se situe à la toute fin de la saison 2 alors qu’il se trouve sur le Trône de Fer, dans les bras de Cersei qui cherche à l’empoisonner. Il ne sera sauvé que par l’arrivée providentielle de son pépé : « Nous avons gagné ! ».

Et par la suite, sa vie son œuvre ne seront qu’une succession de moments gênants qui le verront se faire manipuler par les femmes de sa vie puis le Grand Septon. Tommen n’est pas fait un seul instant pour la couronne, et n’a ni le talent ni la volonté pour s’affirmer à un quelconque niveau que ce soit.
Il est, depuis toujours, le spectateur impuissant des grands évènements de sa vie, sans aucune prise sur le monde, les gens qu’il aime ou qu’il hait.
Mais alors qu’il perd tout et comprend qu’il ne peut décidément rien à rien, ni empêcher sa mère de massacrer des innocents, ni sauver sa femme, il fait un choix, celui de déposer la couronne et de mettre fin à ses jours. Comme je le disais plus haut, c’est sa première décision, son premier acte de volonté.

Et pour traduire ceci à l’image, Miguel Sapochnik a choisi un long plan fixe.

La caméra, ce qu’elle cadre, son angle et ses mouvements ne sont pas de simples moyens de nous montrer une action telle qu’elle se déroule. C’est avant tout un moyen de traduire les intentions du réalisateur. Comme l’écrivain choisit ses mots pour nous faire ressentir des émotions, le metteur en scène choisit ses angles et ses mouvements pour parvenir au même effet. La caméra est un œil mais cet œil n’est pas objectif. Ce qu’il nous montre est un choix, un point de vue, une manipulation en quelque sorte car il s’agit de l’interprétation d’un évènement par celui qui décide de nous le montrer.

budget.png

Aussi, ce « bête » plan fixe n’est en rien en choix de paresse, mais un discours, une prise de position très franche sur Tommen et le sens de son acte à cet instant précis.
Et ce qui se joue alors, c’est un renversement du pouvoir.
Tommen a toujours été à notre place : il était celui qui contemplait les évènements en plan fixe, sans rien pouvoir y faire, regardant impuissant les autres agir.
Dans ce plan fixe, que voit-on : le roi regarde le Septuaire, quitte le champ pour aller déposer sa couronne (bravo aux ingé son qui ont rendu très clair le son du dépôt de la couronne, dont on entend tout le poids) puis revient à l’image pour grimper à la fenêtre et se jeter dans le vide dans le même mouvement. Tommen a pris sa décision, puis est sorti du champ, sans que l’on comprenne au départ pourquoi (jusqu’à ce son métallique) avant de revenir et de commettre un acte pour le moins définitif.
Nous avons assisté à toute la scène totalement impuissants. Si la caméra avait accompagné son regard, et ses déplacements, si elle était sortie de son rôle de spectatrice impuissante, la scène aurait raté son objectif, qui était de nous faire ressentir ce que Tommen aura éprouvé tout son règne durant, afin de nous faire comprendre le sens profond de son geste.



Et ça, c’est brillant. Brillant parce que cela atteint parfaitement l’objectif fixé, avec une grande économie de moyen. Une caméra fixe, nous faisant ressentir ce que le seul personnage actif de la scène a subi et qui le conduit à prendre une première et dernière fois sa vie en main, afin de payer pour ses erreurs.

Entendons-nous bien, Tommen était un roi atroce, mais c’était avant tout un jeune garçon profondément gentil et un peu tarte qui n’a mérité ni d’avoir une mère complètement tarée ni d’assister à la mort de sa femme et de ses sujets sans rien pouvoir y faire. Encore moins méritait-il une fin pareille. Mais à l’instant T, ce suicide est une réponse aux évènements que l’on peut comprendre, en partie grâce à cette caméra fixe : Tommen n’a jamais pu rien faire ni empêcher, et au moment où il se jette dans le vide, il estime sans doute qu’il s’agit du seul châtiment qu’il mérite. C’est grandement exagéré mais la radicalité du geste est à la mesure de son impuissance tout son règne durant.



Pour dérangeante qu'elle soit, la scène où Cersei se confesse à Septa Terminator est fort à propos. Oui, Cersei va tout avouer. Mais elle mène elle même le procès. Elle est l'accusée, la défense, le juge et dispose même d'un sympathique bourreau. Ce monologue et cette mort font écho à celle de Walder Frey, mais aussi à celle de Ramsay, tous trois succombant au terme de longues et douloureuses agonies. J'ai déjà rapproché par le passé Cersei et Arya, les considérant toutes deux pareillement frustrées d'être nées femmes. Sansa n'a pas ce type de problèmes, mais elle n'en est pas moins à mettre au niveau de la reine lorsqu'elle fait massacrer l'armée Bolton par la cavalerie du Val puis regarde Ramsay se faire dévorer vif par ses chiens.

Cersei est presque anormalement calme au moment de contempler le corps de Tommen. Sans doute parce qu’elle n’avait plus aucune illusion quant à sa survie. La mort de Myrcella l’a quelque part apaisée, puisqu’elle a compris que quoi qu’il arrive, la prophétie s’accomplirait malgré elle. Ainsi, elle était résolue à la mort de Tommen, d’une manière ou d’une autre. La mort de son dernier enfant est la fin pour elle de tout affect, de toute compassion, de tout ce qui la retenait encore en ce monde. Elle n’a plus aucune limite désormais, et prend ce que la chance lui offre : une nouvelle vie, un trône.

A mesure que “Game of Thrones” approche de son dénouement, le récit s’empare de figures des contes, et les fait siennes. Ramsay Bolton était dépeint comme l’ogre de Winterfell, et désormais, Cersei est la Méchante Reine. Celle qui comme la belle-mère de Blanche Neige, reçut pour prophétie qu’un jour, une femme plus jeune et plus belle qu’elle lui prendrait tout.

Toute de noire vêtue, Cersei n’est pas sans rappeler Aerys. Elle est désormais la Reine Folle, et son échange de regard avec Jaime promet un dénouement tragique. Comment ce dernier pourrait-il laisser son crime impuni ? Il a renoncé à ses vœux, à sa respectabilité pour empêcher Aerys de mettre le feu à Port Réal. Et dès qu’il a eu le dos tourné, Cersei en a profité pour utiliser cette même arme.
Le camouflet est d’une extrême violence pour lui, qui ne peut ressentir que dégout et nausée envers cette sœur que l’aura trahi.



L'ambiance de la scène du couronnement est parfaite, entre les éclairages, l'assistance silencieuse, ceinturée par les troupes Lannister, Mestre Qyburn et son sourire de connivence alors qu'en tant que Main de la Reine, il couronne cette dernière

Bien, je crois qu'après toutes ces tueries, nous avons bien mérité un interlude.

Alexandrie

Il est grand temps de retrouver notre couple choupinoupinet !
Sam et Vère débarquent donc à VieilleVilleVieille, ou devrais-je dire Alexandrie d’Egypte, une référence tellement appuyée que même Vère est habillée en mode gueuse de l’Antiquité.

J’ai eu une résurgence de la petite Eirene dans « Rome », et j’en aurais presque versé ma larme si le plan suivant n’avait pas été à couper le souffle à la renverse.

oldtown.png

Imaginez… Imaginez… La beauté de ce plan sans déconner, surtout précédé du plan sur Sam, entouré d’arbres aux feuilles rouges.
Sam qui dans sa dernière apparition évoquait l’arrivée de l’automne. L’érudit nous conduisait donc à ce plan sublime de la Grand-Tour déversant une nuée de corbeaux blancs annonciateurs de l’Hiver (étrangement, en les voyant partir, je me suis dit que ça allait leur fait une jambe à Winterfell… Ce qui a été le cas :p).



J’admire un peu quand même la cohérence de cet arc, du moins sur ce point. Pour le reste, il est un peu chiant et je me demande encore jusqu’à quand Sam va courir dans le sud de Westeros avec son épée en acier valyrien alors que son bro Jonny First of His Name va en avoir sous peu rudement besoin.
Sam a toujours été l’érudit de la bande, le mec qui « avait lu dans un livre ». Il connait les mécaniques de cet univers mieux que personne, et a de plus une expérience directe de ce qui se cache derrière le savoir livresque sur l’Au-Delà du Mur. Il conjugue le savoir et l’expérience de terrain (le terrain les gars ! (big up à Abou Djaffar)). Ainsi, cette saison, il aura été celui nous rappelant l’inéluctabilité de cet Hiver, qui est désormais tombé sur Westeros.

Par conséquent, il est aussi celui qui peut contempler les mobiles du génériques, ceux qui font « froutchfroutch » au-dessus de la carte animée toutes les semaines.



Ces suspensions qui modélisent le passage du temps, des astres et des saisons, entourés des emblèmes des grandes maisons de Westeros. Fun fact, la ceinture portant les animaux symbolisant les maisons entoure complètement le mécanisme. Je viens de percuter, mais c’est en quelque sorte la matérialisation de la fameuse « roue » que Daenerys cherche à détruire. Et si son rôle dans cette histoire n'était pas que de repousser la menace de l'Hiver, mais bien de briser le cycle des saisons ?

Sam est désormais dans le saint des saints, le temple du savoir relatif et absolu, un océan de livres. « Keep reading », lui disait Stannis. Et ben tu n’es pas sorti du sable, Sam…



J’espère que l’an prochain, l’intérêt de Sam pour l’Hiver et les ressources à sa disposition lui permettront de récolter des infos du genre capitales afin d’enrichir le fond mythologique de la série, à l’heure où l’affrontement final avec Dagobert se rapproche dangereusement.

Et comme je n'ai ni coeur, ni décence, telle Cersei avec laquelle il parait, d'après certains de mes élèves, je partage des expressions faciales (l'année prochaine sera celui de mon règne par la terreur : "Si vous bougez ne serait-ce qu'une oreille, je fais exploser le self le jour des frites ! MOUHAHAHAHAH §§§"), je m'empresse de briser l'aura mythologique de cette scène. Brace yourselves, disco is coming.


Tower of Lol

Tonton Benjen largue Bran et Meera comme deux vieux sacs à quelques kilomètres du Mur. Et se tire avec son cheval. Comment Meera, avec ses bras comme des sandwiches SNCF va faire pour porter Bran qui doit bien faire sa taille maintenant jusque là ? Visiblement il s'en fiche comme de sa première pierre à affûter. Sympa, vraiment.

Avant de repasser le Mur, Bran décide de se brancher une dernière fois à un barral, parce que bon, il ne va pas en trouver de si tôt une fois passé le Mur.
Ce qu'il devrait faire au niveau de Châteaunoir, car il me semble bien qu'il s'agit du barral où Jon a prononcé ses voeux. Ce qui est pas anondin par rapport à ce qui va suivre.

C’est le moment, allez-y, vous pouvez pointer vers moi votre doigt aussi boudiné qu’accusateur et faire “shame ! shame ! shame ! »
Comment que ma théorie s’effondre trop, quand tu découvres avec perplexité que ce que je voyais comme étant une COUPURE sur le ventre de Lyanna n’était qu’un putain de PLI sur sa couverture.
Qu’on m’amène la bonniche chargée du repassage dans cette turne que je la fouette avec une patte mouille !!!

Bon trêve de maltraitance sur le petit personnel, entrons dans le vif du sujet.
Bran est donc la deuxième personne encore en vie (si j'exclue les bonniches dont tout le monde se fiche cordialement) à connaître la véritable identité de Jon Snow. Une information lentement dégoupillée cette saison, après une frustrante interruption de la Corneille à Trois Yeux. J'y reviendrai un peu plus tard.



Bran a été conduit dans cette vision par les mensonges de son père, tout comme Sansa avant lui, quand elle racontait la version officielle des faits à Littlefinger. Tout comme Catelyn avant eux, qui aura haï Jon toute son existence pour incarner l'erreur de Ned.
Bran comme tous les autres, a vécu dans l'idée que Jon était le bâtard de son père, sa seule erreur de parcours.
On se rend compte à quel point le Tour de la Joie n'était une succession de faux semblants, puisque même la glorieuse et honorable mort d'Arthur Dayne s'est transformée en vulgaire coup de surin dans la nuque, donnée dans le dos par le pauvre Howland Reed.

Ironie de l'histoire, Ned aura porté toute sa vie (et même après sa mort) le poids de ce secret, de cette infamie qu'il n'avait pas commise, exactement comme Jaime Lannister porte celui d'être régicide. L'un comme l'autre ont fait un choix qu'imposait la décence et leurs convictions les plus profondes, choix dont ils ont dû assumer les conséquences.
Et dans les deux cas, l'histoire a retenu soit une version parcellaire soit un conte erroné de leurs actes, les condamnant à la postérité.



Peut-être les saisons prochaines seront-elles l'occasion pour deux de regagner leurs vérités respectives. Si Jaime finit par tuer Cersei (ce qui reste dans l'ordre du possible), alors peut-être comprendra-t'on qu'il n'a pas commis son premier régicide pour de mauvaises raisons. De la même manière, Bran étant appelé à repasser le Mur et l'existence d'Howland Reed ayant été teasée, on peut espérer que la filiation de Jon soit révélée, lavant ainsi l'honneur de Ned Stark.
Si le besoin se fait sentir de révéler les origines de Jon, seul le père de Meera peut parler pour lui.

Mais je voudrais maintenant revenir sur l'attitude de la Corneille durant ces scènes de la Tour de la Joie. Elle y a conduit Bran, mais a refusé qu'il ait accès à la révélation avant d'avoir achevé sa formation. Pourquoi l'empêcher d'aller plus loin ?



En tout cas, ce n'est pas parce qu'il aura été échaudé de voir Bran communiquer avec son père au coeur de la vision puis qu'il lui intime de rentrer avant que l'enfant ne fasse son appel. Cependant, c'est avec l'épisode de cette semaine que l'on comprend pourquoi la Corneille disait à Bran "ce n'est peut-être pas toi qu'il a entendu, mais un simple murmure du vent". A chaque fois que la Corneille est venue, elle a assisté à cette scène où Ned se retourne et semble chercher quelque chose du regard. Mais c'est en s'y rendant avec Bran qu'elle a compris ce qui était à l'origine de cette étrange attitude. Sans doute est-il souvent revenu, pour tenter lui aussi de percevoir ce son qui avait alerté Ned, sans succès. Pour comprendre, enfin, avec Bran ce qu'il s'était produit. C'est sans doute à cet instant précis qu'il a compris le sens de l'attaque d'Hodor dans la cour de Winterfell, une autre oeuvre de Bran. Voilà pourquoi il l'a ramené à cet instant précis du passé, sachant parfaitement ce qui allait se produire.
Il est donc tout à fait possible que la Corneille ait assisté à d'autres évènements comportant des moments inexplicables qui prendront leur sens dès lors que Bran y assistera.

Si la Corneille voulait réserver la révélation des origines de Jon pour plus tard, c'est sans doute parce que son ascendance est d'une importance capitale dans les évènements à venir. Il fallait donc que Bran soit prêt, moins dans la maîtrise de ses pouvoirs que dans sa connaissance du tableau d'ensemble pour appréhender la nouvelle dans toutes ses dimensions.

Un poutou aux personnes qui ont casté baby Jon. Parce que bon sang, qu’est-ce-que j’ai ri en voyant ce nouveau-né totalement emo dark, même pas né depuis 5 minutes et qui tire déjà une tête de six pieds de long en mode : « mon père est mort, ma mère va mourir, ma vie c’est de la merde et maintenant je suis le fils adoptif de Ned Stark…… »


"C'est le seum...."

Et ouais, Minou, ta vie sera un long chemin de croix, fait de désastres capillaires, de rousses taquines, de dire wolf quantique et de sombritude…

Mais cela fait aussi de toi officiellement le Messie de cette histoire, que ton créateur, GRR Martin a nommée « Le Chant de la Glace et du Feu ». Et qui es-tu toi sinon le fils de la Glace et du Feu ? Mi-Stark, mi-Targaryen ? Revenu d’entre les morts, comme nous le rappelle ce plan de transition de tes yeux de nourrisson à tes yeux d’adulte, comme l’écho de celui sur tes paupières s’ouvrant à Châteaunoir.

Rhaegar+Lyanna=Jon

T’as vu ça Cédric Villani ?



Même les mathématiciens sont comblés par cette nouvelle.
Pour nous, gens qui avons besoin d'une calculette pour faire une pauvre division, l'information relève à la fois du carnet rose et du "OMAGAD qu'est-ce-que ça veut dire ?"
Déjà que Jon dispose d'un totem d'immunité en adamantium lui assurant de survivre au moins jusqu'à l'affrontement final avec les forces de l'Hiver. Ensuite, que beaucoup de choses essentielles vont tourner autour de cette ascendance dans les saisons à venir. La révélation de l'identité de ses parents est en gestation depuis la saison 5, quand Stannis faisait remarquer que Ned n'était pas du genre à semer des bâtards et que Littlefinger laissait entendre que l'histoire racontée par Sansa sur sa tante Lyanna n'était pas tout à fait exact.
Jon ayant été ramené à la vie par des forces supérieures, il ne fait aucun doute de son importance cruciale dans le récit. Et si la Corneille à Trois Yeux réservait cette révélation pour la fin de la formation de Bran, c'est quelle a au minimum aperçu quelque chose impliquant le Targasnow dans les combats à venir.
Le fait que Daenerys ne soit plus l'unique membre de sa famille en vie est pour elle et sa maison une aubaine en or, d'autant qu'un mariage entre eux deux ne serait même pas trop dégueulasse du point de vue d'un Targaryen puisqu'elle n'est QUE la tante de Jon.

Contentons-nous pour l'heure de savourer la fin d'un mystère qui dure depuis 20 ans tout de même (1996, année de la publication du premier tome en anglais), et qui ne demandait plus qu'à être éventé.

Juste un petit truc en passant : quand Ned arrive au chevet de Lyanna, il dépose au pied du lit une épée qui n'est pas la sienne mais la très moche Aube, qu'il vient de prendre à Arthur Dayne. Cela ne veut sans doute rien dire, mais tout de même je trouve bizarre que l'on ait eu deux plans dans une même saison sur le pommeau de l'épée, comme si on voulait nous la faire reconnaitre aisément. Sans doute reparaitra t'elle l'année prochaine ?
Ceci aurait peut-être un lien avec le vrai nom de Jon. Oui, son vrai nom parce que bizarrement, c'est la seule chose que l'on n'entend pas de tout le discours de Lyanna. Où est Aube ? Dans les livres, Ned l'a rapportée aux Météores, la demeure des Dayne, mais dans la série ? Se pourrait-il qu'il l'ait remise à Howland Reed ? Après tout, c'est lui qui a vaincu Arthur Dayne. L'épée serait alors l'objet rattachant ce personne à la Tour de la Joie, lui permettant d'évoquer les évènements passés.

I vow to thee my Jonny, the service of my love.

Fidèle à lui-même, Jon Snow est occupé à se plaindre sur la cruauté de la vie dans la grande salle de Winterfell :

«-Ahlala la vie c’est pas facile je devais manger du foie gras et des poulardes dans le fond de la pièce et pour vêtement je n’avais que mes bottes fourrées, 17 chemises, des tas de pull en cachemire et une superbe collection de cache nez et à Noël on avait une orange et…
-La ferme, Jonsnow. On se croirait dans une chanson réaliste française, c’est insupportable.
-Ah ! Toi là, la rouquine ! Tu veux que je t’en chante une, de chanson réaliste ? Sur l’histoire de la princesse Shoren que l’on fit crâmer ohé ohé ?
-Qu’est-ce à dire que ceci, Davos ?
-Elle a fait brûler ma princesse !
-Ses parents étaient consentants !
-Qu’est-ce que ça change ?
-C’est juste de la rhétorique.
-Jonsnow, j’exige que vous condamniez à mort la rousse rhétoricienne sur le champ !
-TOUMEPASSA !!!! Pense à Dagobert, Jonsnow !!
-Je suis bien embêté, rapport au fait que la petite était mignonne mais la dame rouge m’a tout de même ressuscité. Ça crée des liens. Bien, par les pouvoirs qui me sont conférés, dame Mélisandre, je vous condamne à l’exil dans le sud, où le climat est plus propice aux barbecues et où vous vous épanouirez mieux. »



A quoi voit-on que Mélisandre est mal barée dans cette scène de confrontation avec Davos ?
LE FEU !
La seule source de flammes de la scène est une pauvre torche loin derrière elle dans le couloir. Dès qu'elle attrape le cerf de Shoren, son corps camoufle la torche, la privant de son feu, symbole de son pouvoir. Mélisandre perd la position de force qui était la sienne au début de la scène et on peut désormais la voir surplombée par des lustres aux chandelles éteintes. L'absence du feu est ici un écho à sa crise de foi après la mort de Stannis, ou tout pouvoir semblait l'avoir quittée. La résurrection de Jon lui avait sans doute fait un peu oublier cette terrible déconvenue, ou du moins l'avait elle relativisée. Mais si Mélisandre a pu admettre ses erreurs pour elle-même et les apprécié à la hauteur de ses convictions, il ne peut en être de même pour Davos.
On notera quand quand Mélisandre admet s'être trompée sur le compte de Stannis, c'est Jon Snow qui apparait dans le fond, le vrai élu.

melijon.png

Mélisandre s'en sorti plutôt bien, compte tenu des circonstances. Jugée par Davos, elle semble toutefois protégée de sa fureur par la frontière qu'un rai de lumière trace entre eux.

wrong.png

Sa tête sauvée, Mélisandre part vers le Sud, ce qui est bien commode vu qu'elle ne connait là-bas que Thoros de Myr et Beric Dondarrion. Et quand je dis commode, je ne dis pas pour eux, mais plutôt pour une certaine petite qui cherche à venger les torts qui lui ont été faits.

ET BEN DIS DONC MIGUEL, tu n'y vas pas par quatre chemins !

sansajon.png

Sansa et Jon pourraient tenir aisément sur le même créneau, mais non, tu préfères les séparer par un merlon. C'est un choix lourd de sens. Tous deux sont au même niveau, mais séparé par un mur de pierre. Ce mur qui est évidemment le manque de confiance de Sansa envers Jon, et l'affaire des chevaliers du Val, qui sera le cœur de leur discussion. Littlefinger a très bien fait son boulot. Quand elle arrive à Châteaunoir, Sansa est simplement heureuse de voir un visage familier. Mais très vite, sa volonté de reprendre Winterfell s'oppose à celle de Jon, qui privilégie la défense du Mur. On peut tout à fait dire qu'elle l'a manipulé quand elle a mis en avant le sauvetage de Rickon comme premier argument pour le décider. Car même si elle avait peut-être encore quelques espoirs alors, Sansa connaissait assez bien Ramsay pour deviner l'issue. Elle ne s'est jamais illusionnée au sujet de son petit frère, mais a manœuvré habilement pour convaincre un Jon moins endurci qu'elle de faire ce qu'elle voulait.
Cependant, cette manipulation ne se teintait pas vraiment de malice. Contrairement à la dissimulation de la force du Val. Là, c'est l'oeuvre de Littlefinger, qui lui aura rappelé un deux mots ("demi-frère") toute une vie passée à considérer Jon comme un meuble vaguement gênant dans le fond. Sansa est la fille de Catelyn, et cette dernière l'a, volontairement ou non, conditionnée à ne pas voir en Jon Snow en vrai membre de la famille.



Malgré tout, il semble qu'elle n'en ait pas vraiment conscience. Quand Jon refuse la chambre seigneuriale, elle s'en étonne et le proclame Stark. Il suffira alors à Littlefinger, quelques scènes plus tard, de lui rappeler la bâtardise de Jon pour instiller à nouveau de doute en Sansa.
Même si elle s'en méfie comme de la peste et même si la raison pour laquelle elle a caché cet atout dans sa manche à Jon était son passif avec Baelish, ce dernier n'en reste pas moins le Puppet Master ultime, sachant exactement quoi dire et quand.

Ses ambitions n'ayant plus de limites, Littlefinger se voit donc roi des Sept Couronnes, ce qui n'est pas si fou que cela. Après tout, il est seigneur du Val, son armée est toute fraîche car elle ne s'est pas engagée dans la Guerre des Cinq Rois, et la bataille de Winterfell ne les aura pas beaucoup écorchés. Il possède également Harrenhal, ce qui signifie une place forte et des terres dans les Conflans. Son intervention dans le Nord rend Sansa redevable de ses services, qu'il entant lui faire payer d'un mariage. Ce qui ferait de Petyr Baelish le Gardien du Nord, le seigneur du Val (parce que Robin Arryn, hein...), le seigneur d'Harrenhal. Avec une telle force à sa disposition, il peut en effet jouer contre les Lannister et des Tyrell, dont il connait tous les sales petits secrets. Bref, rien d'inaccessible pour un roublard de son envergure, qui sait admirablement bien grimper l'Echelle du Chaos.
Seulement, le fait que Sansa renonce à Winterfell ne peut pas servir ses plans. De la même manière que la voir gagner la bataille sans lui l'aurait privé d'un moyen de pression (d'où sa pique sur la bâtardise de Jon à la fin de leur entrevue à la Taupinière). Alors il enfonce une nouvelle fois le clou lorsqu'elle le repousse, plantant en elle le germe du doute.
Sans le savoir, Jon a fait de même, en lui disant qu'elle méritait les honneurs car c'est elle qui avait gagné la bataille.
%
Cette scène dans le bois sacré m'a fait penser à celle des "Deux Tours" entre Grima et Eowyn, quand ce dernier lui servait son discours sur sa détresse et son avenir. "Your words are poison", disait la dame du Rohan.
Sansa serait bien inspirer de ne pas oublier qu'il en va de même pour Baelish.
%
Passons directement à la scène de la proclamation, si vous le voulez bien, qui débute par ser Royce Trump qui aimerait bien expédier tous ces Sauvageons de l'autre côté du Mur, d'où ils viennent ! Je profite de l'occasion pour préciser que ser Yohn Royce que l'on connait assez bien désormais puisqu'il représente à lui seul la noblesse du Val, est le père de Waymar Royce, un nom qui ne vous dit probablement rien.



C'était le jeune homme arrogant dans l'intro du pilote, qui se fait boiter par Jean-Pierre le White Walker.
Du coup, voir son père protester contre des trucs venant d'Au-Delà du Mur n'a rien d'étonnant. Son fils y est mort et puisque le seul témoin s'est enfui avant d'être décapité par Ned, il est probable que les circonstances de la mort de Waymar soient toujours restées floues. Comme en ce temps là, personne ne prenait les White Walkers au sérieux, Yohn Royce a sans doute du imputer la mort de son fils à des Sauvageons, hypothèse autrement plus crédible. Du coup, le voir protester à leur présence est un clin d'oeil sympathique. Que l'on peut tout à fait justifier autrement : les maisons du Nord ne sont plus aussi hostiles aux Sauvageons maintenant qu'elles ont combattu à leurs côtés.
Comme quoi, hein, une bonne guerre...

Remarquez, quand on voit les réactions des maisons du Nord à l'évocation de Dagobert par Jon, on se rend compte combien les White Walkers sont toujours un concept vague, flou et englobant pour la majeure partie d'entre elles.

Puisque Jon Snow est incapable de mettre tout le monde d'accord (il commence BIEN le règne ! Avec les mêmes problèmes qu'à la Garde de Nuit...), Lyanna Mormont est obligée d'intervenir en mode septa Terminator :

"-Maison Manderly ? SHAME ! Maison Glover ? SHAME ! Maison Cerwyn ? SHAME !"

J'adore comment Jon se dandine sur son siège après que Lyanna lui balance qu'il est son roi. On l'entend presque penser "Maaaaiheeeeeu ! J'ai rien demandé, moi !". Là encore, ça ressemble furieusement à son élection au poste de lord commandant.

Dans les livres comme dans la série, Jon est toujours ce mec qui ne demande rien, fait de son mieux, et finit toujours par obtenir des trucs et des machins qu'il n'a pas demandé. Le hic c'est que si ses actions, le plus souvent parfaitement désintéressées et sincères lui apporte le mérite, il se retrouve toujours dans des positions pas possibles dont il peine à s'extirper. La dernière fois, il a carrément fallu le ressusciter tout de même. Et en plus "Bouhou, j'avais rien demandé moi !!! "



Ainsi, grâce à Lyanna Mormont, le Nord décide de Brexit à nouveau des Sept Couronnes.

La scène de la proclamation de Jon roi du Nord est un miroir assez fidèle de celle de Robb, en saison 1. Un seigneur se lève pour lui et une femme assise, regarde émue se lever le nouveau souverain.
Jon va pouvoir changer pépère sa bannière, hop, vu que LE HASARD GRR MARTIN FAIT BIEN LES CHOSES, en tant que bâtard, il est supposé inverser les couleurs de la bannière familiale, ce qui ferait du loup gris des Stark un loup blanc, blanc comme un certain Moon Moon.



Où est ce loup bon sang ? Il aura beaucoup paradé en début de saison mais depuis le départ de Châteaunoir, plus personne. Je suppose qu’il s’est perdu en route, ou alors qu’il s’est arrêté dans un casino pour claquer tout le pognon de sa solde.



Quant à la position de Sansa, elle devient difficilement tenable. Certes, elle a eu sa vengeance, mais elle n’a pas obtenu la rétribution attendue pour avoir repris Winterfell. Sans déconner, même Jon le lui dit sur les remparts, sans elle, la bataille était perdue et leur armée se faisait massacrer. Sans elle, Jon n’aurait jamais tenté de reprendre sa maison et de la restaurer. Sansa a gagné la bataille, elle méritait d’être proclamée Queen in the North.
Regardez comme Littlefinger sait appuyé exactement là où ça fait mal quand il lui demande qui d’eux deux est le plus légitime, elle, fille de Ned ou lui, fils d’on sait pas trop qui ?

L’argument porte, même si Sansa s’en défend, même si elle est heureuse pour Jon. Mais l’injustice dont elle est la victime quand Lyanna Mormont affirme que Jon est le nouveau Roi du Nord est criante. Lyanna Mormont, ma puce, tu es parfaite. Excellent calcul, car dans quelques années, tu pourras aller demander sa main à Jon et il sera incapable de te la refuser vu ton degré actuel de roxxage.

lyanna.png

Même si pour l'heure Sansa semble convaincue que son frère mérite mieux qu'elle les honneurs, cela pourrait bien ne pas durer. Jon est désormais une épine dans le pied de Littlefinger qui cherchera à la fragiliser en utilisant les anciens préjugés de Sansa contre lui. Peut-être même en la persuadant qu'elle mérite mieux. Parce que c'est le cas, merde.
C'était l'occasion pour elle de sortir du rôle réservé aux femmes dans cette société, de prendre le pouvoir, mais elle s'y refuse. Ce qui en cette fin de saison crée presque une anomalie.

"Dorne is a silly place"

Aaaaaah, Ellaria et les triplettes de Dorneviiiiiiiille ! Comme vous ne nous aviez pas manquééééééé !
Pour apporter un peu de raison de ce délire à ciel ouvert qu'est devenu Dorne, Olenna Tyrell débarque, toutes les épines dehors, pour mettre en boite les Aspics des Sables que je renomme donc Barbara, Tabatha et Crystal. Comme quoi, les auteurs avaient bien conscience d'écrire de la mayrde en barre la saison dernière et s'offrent une sorte de rédemption par le truchement d'une vieille dame caustique.



Dont le passage à Dorne m'a surprise parce que je ne m'attendais pas du tout à voir pareille alliance se former. En fait, le souci de cette alliance est qu'elle existe dans cet épisode à cause d'une ellipse temporelle destinée à nous montrer en conclusion de cet épisode, une Daenerys en route pour Westeros. Je reviendrai là-dessus dans la partie suivante.
Donc Varys, Dorne, Olenna Tyrell, tout ça pour soutenir Daenerys, en voilà une fine équipe. J'ai tellement hâte de voir manie Olenna basher la Targaryen. Pourvu que ça arrive les scénaristes !!!!

« I’m coming home »

Cette saison, je trouve qu’Emilia Clarke a vraiment atteint ses limites. Etrangement, à mes yeux, elle suit la trajectoire inverse de Lena Headey, qui ne m’avait pas du tout convaincue dans la première saison pour ensuite s’imposer comme un des atouts majeurs de ce casting. Au contraire, Emilia Clarke plafonne depuis deux saisons. Son personnage prend une envergure qu’elle ne parvient pas à atteindre et son jeu manque cruellement de subtilité.
Aujourd’hui, elle donne davantage l’impression d’être une gamine en train de jouer à la reine, et quand j’entends Daario dire à Daenerys que Westeros ne sait pas ce qui l’attend, je hausse juste les épaules en regardant Emilia Clarke qui joue la fille qui toise de toute sa hauteur mais sans jamais l’incarner.



De la même manière il est difficile de croire en l’admiration de Tyrion pour Dany quand les deux personnages se sont somme toute assez peu vus et qu’à chaque fois, le jeu de l’actrice n’a pas été à la hauteur. Je n’ai pas été convaincue par la cérémonie de remise de la Main, alors que leur moment d’intimité juste avant sonnait bien plus juste. Emilia Clarke n’est pas une mauvaise actrice, mais il est des registres dans lesquels elle est moins à l’aise que d’autres. C’est un fait et le souci est que son personnage monte en puissance alors que son jeu ne suit pas, et à moins d’un miracle, ne suivra jamais.
Pour un peu d’équité, je pourrais adresser les mêmes reproches à Kit Harington, qui n’excelle pas dans le registre d’emo Jon, alors qu’il est nettement plus à l’aise depuis que son personnage a gagné en galon et en maturité.
Un très bon acteur peut s’adapter à toutes les situations, mais la majorité d’entre eux ont leurs points forts et leurs points faibles. Tout le monde ne peut pas être Peter Dincklage, qui arrive à jouer juste à peu près n’importe quoi.



Résultat, j’ai oscillé entre l’ennui profond et l’intense intérêt durant ces scènes de Meereen. Le dialogue assis sur les marches entre Daenerys et Tyrion sonnait incroyablement plus juste que la scène avec Daario, ou, pire encore celle où la Khaleesi lui remet l’insigne de Main. Ne me demandez pas comment, mais je m’étais persuadée que cette nomination était officielle depuis longtemps. Alors qu’elle ne pouvait raisonnablement pas l’être.



Vous savez, tout ce que j’ai écrit sur la téléportation nécessité narrative dans la série ? Oubliez, c’est de la merde.



Comment kinafé Varys ? Quel est ton secret, Araignée ? Es-tu un maître de l’espace et du temps, chevaucheur de trous de vers, possesseur du don d’ubiquité, genre une minute tu parles vengeance et fromage avec Olenna Tyrell et celle d’après ton double astral accompagne Daenerys sur le pont de l’Unique ?

Faire apparaitre Varys, dans le même épisode à deux endroits aussi éloignés de la carte que peuvent l’être Meereen de Dorneville est un choix pour le moins surprenant.
Mais pas « surprenant » du genre « ah ça fait plaisir de vous voir ! ». Non, plus : « OMGWTFBBQ » (que tu crois en fait parce qu’en réalité, toute cette affaire est assez mal présentée, mais très logique, on y revient plus tard).
A moins que Daenerys soit à 2 heures de débarquer à Dorneplage pour y découvrir ses célèbres cabines à rayures bleu et blanc, ce qui expliquerait comme Varys puisse se trouver à bord, en mode:

«-Une flotte gigantesque en approche, dame Ellaria !
-Qu’est-ce que c’est que ce bazar !
-Calmez-vous ma chère, c’est sans doute ma Khaleesi qui arrive.
-Votre Khaleesi ? Celle avec laquelle je viens tout juste de conclure une alliance par votre biais, alliance que personne n’a jugé bon de lui faire parvenir dans l’épisode ?
-Euh… Oui, elle-même.
-Donc je résume, vous venez pour « négocier » avec moi mais dans le même temps vous lui donnez mon adresse pour qu’elle puisse s’inviter ?
-C’est que pour nous, Meereenois, le terme « négocier » n’a pas le même sens que pour vous, Westerosi… Permettez que je prenne votre plus rapide esquif pour me porter au-devant de ma souveraine ?
-Allez-y… Je vais écrire une lettre de réclamation à D&D pour dénoncer ce plot hole en or massif ! »

Et pendant qu’Ellaria saisit sa plus belle plume pour dénoncer un plot hole qui n'en est même pas un (Dorne, cette lose éternelle), je vais m’attarder un brin sur cette séquence de la flotte de Daenerys, en particulier ses premiers plans avec l’étendard des Greyjoy que regarde Theon.
Encore une scène extrêmement habile qui nous indique cette fois qu’il s’est reconstruit. Lorsque la séquence commence, l’étendard est retourné, et le kraken à peine visible. Puis le vent tourne (symbole), révélant l’emblème de la maison Greyjoy, accompagné d’un soleil levant (les navires de Daenerys vont vers l’ouest, l’aube se lève donc dans leurs dos). Theon, le regard jusqu’alors tourné vers le passé (l’arrière), se retourne et prend sa place, regardant vers l’avenir (l’avant), aux côtés d’Asha.

BAM HEAD SHOT. Comme quoi avec rien on peut faire quelque chose de très clair et de brillant.

Et c’est juste après cette très belle scène que l’on comprend comment Varys ne s’est pas téléporté dans la flotte.

Varys, comme le reste de l’équipe, a été victime d’une ENORME ellipse temporelle.

Parce que les navires de l’armada sont composés de voiles Greyjoy, Targaryen, quelques-unes arborent la rose Tyrell, et d’autres déploient le soleil et la lance de la maison Martell.

tyrell.png martell.png

A partir de là, deux explications :

-lorsque Daenerys a sa discussion avec Daario et que ce dernier lui annonce que les navires sont prêts, Varys est déjà rentré depuis quelques semaines avec une flotte Martell/Tyrell, ce qui indiquerait que les évènements de Meereen se passent quelques semaines voire quelques mois après ceux de Port Réal. L’apport de ces nouveaux navires rend seul possible le départ de son armée, puisque Tyrion lui faisait remarquer qu’entre la flotte des Maîtres et celle des Greyjoy, elle avait à peine de quoi assurer le passage de toutes ses forces.
-Daenerys est partie sans l’attendre, ce qui est un argument supplémentaire pour laisser Daario et les Second Sons derrière elle. En effet, elle peut faire l’économie de cette compagnie afin de garantir la stabilité de Meereen tout en embarquant toutes ses autres troupes dans les navires dont elle dispose alors. Puis, Varys et elle font jonction quelque part entre Dorne et Meereen. La flotte que nous avons sous les yeux ne cingle donc pas vers le sud de Westeros, mais vers un autre objectif.

Honnêtement, c’est encore la première option qui est la plus probable, même si in fine, on se rend compte que Dany cingle non pas vers Dorne mais vers Port Réal ou n’importe quelle autre ville (dont vous devinez déjà le nom mais que je n’évoquerai que dans les commentaires).

Le gros problème que pose la présence de Varys est donc qu’elle n’est pas vraiment suivie d’éléments explicites indiquant le passage du temps, ou la présence des nouveaux alliés dans la flotte, qui est assez subliminale. Sans rire, la première fois que j’ai vu la scène, je me suis avant tout concentrée sur les visages que je connaissais, la beauté des plans, les dragons, bref, tout sauf les voiles. Ce n’est qu’en cherchant à comprendre s’il y avait un plot hole ou pas que j’ai vu les voiles Martell et Tyrell.

Difficile de se concentrer sur les détails d’une scène qui multiplie les plans larges où ceux sur des personnages que l’on s’attend à voir comme Asha, Ver Gris, Daenerys. Difficile aussi de se concentrer sur quoi que ce soit d’autre que « enfin, bon sang ENFIN !!!! », tout en étant submergé par la musique exaltant la graaaaandeur de sa majesté du Typhon, le tout avec plein de bateaux, et des plans sublimes sur les dragons (aaah, celui où Drogon se mouille le bout des ailes…). L’impression de puissance et de liberté aussi est ici à son paroxysme. Concrètement, c’est une très belle scène, qui conclut comme il se doit cette saison 6.

Eh, oh, vous... Maintenant ? Vraiment ? Ici ? Rooooooohh....
Bon, d'accord, mais c'est bien parce que vous serez abstinents pendant presque un an.

point_chiffon.png

Un dernier pour la route, une ultime chance de nous rouler dans la soie et l'organza jusqu'à l'année prochaine ! Et causons un peu de Dany et de sa nouvelle lubie ! J'en avais parlé la semaine dernière, mais le gris est en train de devenir sa nouvelle couleur. Trois tenues déjà avec cette même teinte de cendres, entre l'armure à la sortie de Vaes Dothrak, la robe drapée et celle-ci.



Il ne s'agit pas d'une nouveauté, puisque ce n'est que la reprise d'un modèle classique de sa période meereenoise, qu'on lui connait en blanc. Une robe qui existait en deux versions, longue et courte.



Pour ce que l'on en voit ici, il s'agit aussi d'une version raccourcie, plus appropriée à un voyage en bateau.

Quel est intérêt de ce costume ? Il est multiple. Il s'agit de la reprise de son uniforme de Meereen : Dany est donc ici en tant que reine de la Baie des Dragons. Mais la robe est grise, nouvelle teinte qui semble symboliser son évolution et son parcours : Daenerys règne par le feu de ses dragons, et cette couleur en rappelle les cendres sur lesquelles elle bâtit son pouvoir. On peut y voir aussi le symbole de sa renaissance, dans les cendres du bûcher de Drogo.
Enfin, les broderies aux épaules : pas d'image assez précises pour le moment mais il me semble impossible qu'il d'agisse d'autre chose que de dragons. Si ce motif est intéressant, c'est moins pour son aspect héraldique que purement westerosi. Jusqu'à présent, Dany n'a porté de symboles évoquant les dragons que dans ses bijoux, ou au travers du motif des écailles, récurrent chez elle depuis la saison 3.
Or, au moment de faire voiles vers Westeros, elle arbore un embellissement que l'on a surtout vu porté par une personne depuis la saison 2 :




Porter son emblème brodé aux épaules, c'est LE truc de Cersei.
Le truc de la reine quoi.
D'ailleurs, sur sa première robe cette semaine, elle reprenait ce motif des têtes de lions.

En résumé, Daenerys, la reine de la Baie des Dragons, forte de ses expériences et de ses guerres passées, s’apprête à retourner sur la terre de ses ancêtres, Westeros. Tout ça sur un seul costume.
GG.

Derrière, se tient Missandei, qui arbore une tenue bâtarde, entre ses classiques et les vêtements plus martiaux qu'elle portait durant l'absence de Dany. La petite translatrice a retrouvé sa maîtresse mais affiche malgré tout son attachement à Ver Gris.
C'était

point_chiffon.png


La fin des temps.

Si l’on fait le bilan, les grandes maisons de Westeros sont toutes très mal embarquées, à moins de changer drastiquement les règles de successions et d’héritage.
Attention, dans ce qui va suivre, je ne parlerai que de la série, puisque de toute manière, les comparaisons avec les livres ne sont plus possibles, ni pertinentes à ce niveau. Donc oui, les familles sont plus étendues et plus complexes sous la plume de GRR Martin, mais en l’absence de cette complexité à l’écran, on se contentera de ce que l’on nous montre.



La maison Lannister : Kevan est mort, Lancel aussi même s’il était hors-jeu depuis longtemps déjà. Tous les enfants de Cersei sont morts, même si eux aussi n’auraient jamais perpétué le nom des Lannister, mais celui des Baratheon. La reine elle-même n’aura sans doute plus d’enfants et de toute manière, même si cela arrivait, ils ne porteraient pas son nom. Jaime est tenu par ses vœux, ce qui signifie que même dans le cas où il serait père à nouveau son nom ne serait pas transmis.
Tous les espoirs de la maison Lannister reposent désormais sur Tyrion.
Ô l’ironie…

Maison Tyrell : Mace, Margaery et Loras sont morts. Même si le dernier acte du chevalier des fleurs aura été de sacrifier l’avenir de sa maison, le fait est que Cersei a taillé le rosier beaucoup trop court pour qu’il continue de pousser. Olenna n’aura plus d’enfants. La maison Tyrell est éteinte, sauf si le personnage entre-aperçu au procès de Tyrion est Willos. Il s’agit normalement du fils ainé de la maison mais la série l’a remplacé dans ce rôle par Loras. Et les mots d’Olenna ne souffrent aucune ambiguité, la maison Tyrell n’est plus.

Maison Baratheon : aheeeeeem. Le dernier Baratheon est mort de la main de Brienne de Torth. Sauf si on retrouve Gendry et qu’il reste quelqu’un pour se porter garant de l’ascendance d’un marin au long cours, on peut déclarer cette maison officiellement éteinte.

Maison Stark : tout repose désormais sur Jon. Dégourdi comme il est, c’est pas demain la veille.

Maison Martell : kaput.

Maison Greyjoy : Asha ne transmettra pas son nom et ne peut pas compter sur Theon. Dans l’hypothèse où Euron l’emporterait, la maison survivrait en vertu des lois de succession.

Maison Targaryen : étonnement, on est plutôt dans le positif du côté de Dany puisqu’elle a accompli tous les éléments de sa prophétie, sauf le dernier, à savoir son sein qui se ranime. On garde espoir et si on va vers un combo Daenerys/Jon, le nom des Targaryen est sauf. Ce qui hypothèque celui des Stark.
Mais je ne vois pas Daenerys se soucier de trivialités type nom de famille. M’est d’avis que si elle épouse n’importe quel noble, leurs enfants seront des Targaryen, point à la ligne.

Est-ce-que vous voyez où je veux en venir ? Pour perdurer, la plupart de ces maisons n’auront d’autre choix que de légitimer la succession par les femmes et de rendre possible la transmission du nom, des charges et des pouvoirs par elles. Comme nous avons actuellement une majorité de dames en position de force, il se pourrait bien qu’elles se payent le luxe d’une petite réforme.

En tout cas, le vœu de Daenerys est en train de prendre forme sans qu’elle y soit pour quoi que ce soit : la roue se brise.



Daenerys, justement... Elle aura démontré cette année plus que toutes les autres l'étendue de son pouvoir. Comprendre faire des discours enflammés (dans tous les sens du terme) à dos de dragon, conquérir des trucs et faire n'importe quoi dès que la paix est revenue.
Tyrion à ses côtés est la seule garantie dont elle dispose pour régner. Il est rompu à l'exercice, doué. Ensemble, ils forment un duo assez invincible puis qu'elle sert de tête de gondole tandis qu'il peut actionner les rouages et tirer les ficelles en coulisses.
Cependant, Daenerys n'est pas la reine juste et bonne que l'on pouvait attendre. Daenerys vient en Westeros non pas pour sauver le bon peuple de mauvais rois, mais pour reprendre ce qui lui appartient et régner d'une poigne de fer sur les Sept Couronnes. Le bon peuple devrait y trouver son compte si le règne Targaryen apporte la stabilité, pour un temps du moins. Mais le portrait de Daenerys est aujourd'hui celui d'une égoïste qui prend ce qu'elle désire à n'importe quel prix. L'exact contraire de son neveu Jon. Leur rencontre, si elle a lieu, sera à n'en pas douter très intéressante.



Puisque je viens d'évoquer que Targasnow, comme je l'ai dit plus haut dans ce billet, il est évident que son rôle dans la guerre contre l'Hiver sera déterminant. Il est le Prince qui fut Promis, du moins une partie du Prince, si Daenerys en forme elle aussi une portion, celle avec les dragons dont le souffle, cela serait cool, est seul capable de faire fondre l'obsidienne qui perce le cœur de Dagobert et ses petits camarades.
A suivre l'année prochaine, ses rapports avec Sansa, qui partage avec Arya d'avoir l'âme en miette. Elle a beau être bien intentionnée, Sansa est devenue une manipulatrice, par nécessité, dont la froideur la prive de tout garde-fou. Encore influençable, elle reste sous l'emprise de Littlefinger, dont les mots la touchent. A final, la meilleure chose qui pourrait se produire serait la révélation des origines de Jon, ce qui le rendrait inéligible au titre de Roi du Nord. Enfin, disons que cela pourrait être un argument suffisamment fort pour passer la couronne à sa soeur : "Kenavo les bouseux, le Trône de Fer m'attend, kthxbye".
Arya quant à elle, et bien j'ai le plus grand mal à imaginer son avenir au delà de l'assouvissement de sa vengeance. Détruite, réduite à une pulsion de vengeance, Arya Stark est le bras vengeur de sa maison, la Lady Coeur de Pierre de la série.



La vengeance était au cœur de cette saison, la revanche également, que l'on prend sur ses ennemis, sur sa vie, ou sur le destin.
Des revanches prises par des femmes, qui toutes auront été blessées, dans leur amour propre ou dans leur chair par des hommes, qui se sont vues nier une voix, une place, un pouvoir par des hommes.
Le passé était également l'un des thèmes de cette saison. Beaucoup y seront retournés, changés, après maintes épreuves, afin de devenir eux-mêmes.
On comprend d'autant mieux ce retour en arrière avec la révélation des origines de Jon, une donnée enfouie depuis longtemps mais qui pourrait être la clé de l'avenir.

L'année prochaine...

Ceci était le 70e billet consacré à "Game of Thrones" sur ce blog.
Ah dit comme ça, on prend tous un sacré coup de vieux, pas vrai ?



Je sais que cette année il a été difficile pour vous de me suivre, en raison de rythme franchement erratique de mes publications. Mais je vous remercie d'avoir malgré tout été au rendez-vous chaque semaine, d'avoir commenté, apporté votre regard, vos analyses, votre humour, à ce petit coin du web.
Cette année a une saveur particulière car nous savons désormais que le temps nous est compté et qu'il reste approximativement 13 épisodes à cette série.

J'espère vous retrouvez l'an prochain tous aussi nombreux que motivés.
D'ailleurs, si on s'amusait à pronostiquer ?

Saison 7 : Daenerys conquière le Trône de Fer.
Saison 8 : Dagobert is coming.

Ou l'inverse, après tout, tout est possible, maintenant que Cersei a tué le pape.

Ce qui est sûr en tout cas, c'est qu'il y aura des points chiffons, des mots durs mais justes prononcés à l'encontre de Dorne, que Jon Targasnow fera la moue, ce qui n'empêchera pas Sansa d'être comme toujours surprenante, mais pas moins awesome que sa future belle soeur, Lyanna Mormont. Et il y aura toujours des dragons, peut-être encore un, sinon deux livres toujours non parus. Du vin de la Treille sera bu et des poulets seront mangés. Et il y aura des lolshots, des montages moisis, des jeux de mots foireux, des commentaires aussi longs que les billets, des avis divergents.

Les meilleures choses ont une fin, je vous laisse entrer dans l'Hiver, et comme vous j'attendrai le retour du printemps. D'ici là, si vous n'êtes pas en hibernation, nous aurons l'occasion de nous retrouver pour d'autres aventures.

Pour prolonger cette 6e saison, je vous invite tous dimanche soir à 20h, à cette adresse, pour un live consacré à ces 10 épisodes écoulés. Organisé par le groupe Facebook Geekocratie, il réunira un panel de gens venus pour s'échanger leurs impressions sur cette série d'épisodes. J'y participerai, ainsi en plus de lire mes bêtises, vous aurez l'insigne privilège de les entendre. Un frère juré de la Garde de Nuit sera également présent, et si d'aventure ce que je viens de dire vous semble du plus incongru, c'est que vous êtes un doux enfant de l'Eté et qu'il vous faut d'urgence vous rendre ici.

Aller, à la prochaine, et d'ici là, n'oubliez pas :



Commentaires

1. Le jeudi 30 juin 2016, 22:21 par ILDM

Eh bah , mine de rien ça aura passé vite tout ça ( 70eme billet ? Déjà ? oua Oo ). L'attente va être Uber frustrante car autant l'avant dernière m'avait paru poussive au point de craindre pour la série. Autant là , Bordel c'était E-PIC !

Mon pronostique perso sera une prochaine saison
sous le signe de la conquête avec en lutte , la new queen of the gûuurl powa VS l'acien régime Patriarcano-Baelishesque ( parce que merde Petyr vas y , montre toi tu niveau de celui du livre quoi....) Puis ensuite une dernière saison sous le signe du True last Boss , le roi Draugr jojo le glaçon himself.

...Puis en ending une scène érotique furieuse entre Dany et Sansa....

....Bah quoi ? ( on me souffle non à l'oreille , pffff )

Pour en revenir à l'épisode , je crois bien que le début est un de mes préféré , mise en scène , musique.....J'étais tellement choqué pour margy que j'ai été voir sur le net si c'était sur sur :( Jolis coup de Cersei même si , pareil le coup de Lancel ça faisait classe mais c'était limite gosse ficelle. Mais bon on est pu à ça prêt ( comme le dit l'actrice ce moment de triomphe sera pour la mad queen aussi violent que bref je sens , et avec une main elle aussi cinglé je crains le pire pour Port Real )
Pour le reste : - Arya , perso je serais peut être plus optimiste que vous chère Dame , soit elle est partie loin mais peut être qu'une fois assouvie des plus gros poissons de sa liste elle se calmera un peu , ptet grâce ou à cause d'une rencontre avec Meli ou le Limier de nouveau ?

- Sansa : Diantre après lecture du billet je me rends compte que j'avais pas du tout perçus sa position ni ses sentiments comme ça. En plus avec Petyr dans le coin peut être finira t elle par voir Jon comme un rival en effet....Ou quelqu'un de finalement inapte à son rôle ?

- Dany : Bizarre , de plus en plus je la voit comme une grande conquérante mais une très piètre monarque , une bonne fondatrice mais c'est tout...Et du coup un futur perso se prenant un sort funeste après peut être avoir butée Cersei , voir lachemment tuée par Euron ? Je sais pas , elle peut aussi affronter Jon et pas en réchappée...Non parce que Tyrion et Varys auraient pas été là , Meurine on y serait encore :p

- Jon héro ? Martyr mourant en tuant le last boss ? Je suis content de sonb évolution mais son côté Stark loyal con peut lui porter préjudice.

- Limier versus Gregorator j'y crois toujours

- Jaime , ça ressemble pas mal à se qui se passe dans les livres. Je me demande quand même si Cersei serait pas capable de le tuer si il tente de l'empêchée de foutre le feux partout.....

Vala vala mes avis divers et en vrac et merci pour vos billets qui sont un vrai complément à mes visionnage de la série ;)

Série qui décidément prend de plus en plus de place dans mon coeur par rapport à sa version papier qui bien qu'UBER TROP DE LA BALLE s'échine à ne pas sortir à vitesse déscente :(

2. Le jeudi 30 juin 2016, 22:23 par El provocador

Moi y'a un detail qui me taraude.... Comment les fucking dragons suivent la flotte d'invasion targaryen ? En volant sans trêve, sans repos ou bien y'a un bateau de type "porte avion " planqué quelque part hors champ....Ça me saoule de pas savoir !

3. Le jeudi 30 juin 2016, 22:34 par Melloctopus

Un épisode vraiment bien foutu ! Qui conclu à merveille une saison 6 vraiment chiante et très moyenne !

Port-Réal : très triste pour Margaery et Tommen. Margaery parce que j'aurai adoré un face-à-face entre elle et Daenerys. Avec Cersei en face, la route est pavée d'or pour Dany, c'est moins drôle. Mais quel coup de maître de Sasoeurlareine. Il n'y a rien de plus dangereux qu'un lion blessé. Je te rejoins entièrement sur la mort de Tommen. Je rajouterai quand même un petit point : avec l'explosion du septuaire de Baelor, Tommen ne perd pas simplement son épouse qu'il aime. Il comprend tout de suite que sa mère est responsable, et par là même, qu'elle avoue tous ses crimes. Non seulement Tommen n'a plus de femme, mais il perd aussi sa légitimité, n'étant qu'un bâtard issu de l'inceste. L'impuissance est donc totale, et cet acte ultime est la seule chose qu'il pouvait faire.
Qyburn magistral de bout en bout, et son face-à-face avec Pycelle était rondement géré. Content que le vieux mestre ait eu sa propre sortie.

Dorne : la vengeance de mamie Zinzin va être terrible. Ce qui est drôle, c'est que je ne suis pas sûr que Tyrion soit peinard. Entre Olenna qui veut flinguer du Lannister (parce qu'il faut être honnête, en tuant Tywin, le nain a foutu un gros bordel) et Ellaria qui sait très bien que Oberyn est mort pour/à cause du lutin, pas sûr que les conseils de guerre se passent remarquablement bien chez Dany !

Vieilleville : Oldtown est trop belle ! Et cette bibliothèque OMAGAD !

Le Nord : évocation des fails de Stannis : check. Jon Snow fils de Lyanna et Rhaegar : check. Jon Snow qui devient officiellement le nouveau héros de la série : check. Lyanna Mormont badass : check. The North Remember : c'est pas trop tôt ! Moon Moon : heu....pas check. Dagobert et ses potes : "On s'est gouré de route, on a filé plein Nord !!!! On reviens vite !"

Dany et ses danytards : bien aimé la sortie de Daario, qui s'est révélé moins wesh wesh cette saison, et qui tient des propos intéressant voir légèrement prophétiques sur Daenerys et son obsession au trône de fer. Après rien à dire, elle a déjà gagné le trône en soi, aucune surprise de ce côté là.

Les Jumeaux : j'adore David Bradley. Capable de jouer les grosses crevures comme les mecs badass ou les vieux papys attendrissant. Hannibal Lecter aurait adoré sa sortie, les lecteurs sont heureux de voir une théorie de A Dance With Dragons confirmée !

La Tour de la Joie : bon bah enfin c'est confirmé. Pas grand chose à dire de plus. Lyanna était mignonne.

Sinon pour le tour des maisons : les Baratheon sont morts....pour le moment. Gendry n'est pas légitimé et fini son 4ème tour de Westeros à la rame, et Stannis va ressusciter ! J'en suis sûr et....non je déconne je vais me mettre en PLS et pleurer je reviens.... TT__TT

Bon aller, sinon tradition oblige, les hommages de la saison :

RIP Areo Hotah, fidèle à son employeur même dans la mort.
RIP Doran Martell, très probablement l'un des plus beaux gâchis de personnage de la série
RIP Trystane Martell, qui aura rejoint Barbie Lannister dans la mort
RIP Roose Bolton, qui n'aura donc pas eu le droit à la fameuse conspiration nordienne et au duel de poker menteur avec le Mannis
RIP Walda Bolton, dont le seul tort fut d'avoir un jour croisé la route de Ramsay
RIP Roose Junior, qui n'a pas vécu bien longtemps
RIP Balon Greyjoy, le grand vainqueur de la guerre des 5 rois
RIP Bowen Marsh et Othell Yarwick, pour avoir pris leur serment envers la garde de nuit trop au sérieux
RIP Olly, qui n'a jamais digéré la mort de ses parents, contrairement à Tru Evil qui les avait bien digérés
RIP Alliser Thorne, adversaire implacable mais honorable de Jon
RIP Shaggydog, sacrifié sur l'hôtel de la cohérence pour la simplicité et le budget dragons
RIP Osha, qui n'aura pas eu le droit à un dernier coup d'éclat
RIP Summer, qui mourut bravement pour laisser le temps à Bran de fuir
RIP Leaf, qui aura foiré pas mal de trucs dans sa vie, mais qui aura au moins réussit son suicide
RIP Nabert, encore un White Walker qui meurt connement d'un lancé de caillou en obsidienne
RIP La Corneille, qui n'aura même pas eu le luxe de se faire appeler Brynden Rivers
RIP Ray, septon à la barbe noire qu'on aurait aimé voir rencontré le High Sparrow
RIP Brynden "Balckfish" Tully, dernier badass de la famille qui n'aurait pas eu le droit à son baroud d'honneur sur écran
RIP The Waif, réincarnation du T-1000 de Robert Patrick qui nous aurait offert une des plus magistrale epic face de la série
RIP Lem Lemoncloak, qui sera mort avec nos espoirs de Lady Coeurdepierre
RIP Lady Crane, qui aura rendu Izembaro vraiment inutile comme personnage
RIP Belicho Paenymion et Razdal mo Eraz, qui n'auraient jamais du la faire à l'envers à Mario del Vafanculo
RIP Rickon Stark, qui aurait vraiment mieux fait de courir en zigzag
RIP Jean-Jacques Karstark, que tout le monde à oublié car on le voit mourir hors-champ (oui pui La Dame, c'est toi que je regarde là)
RIP Jon Omble, dont le duel avec Tormund restera comme un grand moment de poésie de la série
RIP Wun Wun, vaillant géant que cette crouille de Jon n'aura pas songé à faire armer (seriously, gros facepalm sur le coup)
RIP Ramsay Bolton, qui restera très probablement la plus grosse crevure de la série
RIP Grand Mestre Pycelle, qui aurait du rester fidèle à sasoeurlareine et ne pas trop chauffer Qyburn
RIP Lancel Lannister, dont le lavage de cerveau n'a vraiment pas aidé
RIP Margaery Tyrell, la plus belle, la plus classe, la plus fine et la plus intelligente des reines, dont le seul tort est d'avoir confié son jeu au Grand Moineau pour défaire Cersei.
RIP Mace Tyrell, dont les chants d'opéras ne résonneront plus dans le donjon rouge
RIP Loras Tyrell, qui n'aura pas eu le temps d'aller chasser des hérétiques avec Lancel
RIP le Grand Moineau, qui aura perdu son duel avec Cersei, en ayant totalement sous-estimé la puissance de frappe de son adversaire
RIP Kevan Lannister, dont le plus grand drame aura définitivement été la mort de Tywin
RIP Tommen, roi des chatons, dont la couronne était vraiment trop grosse pour lui.
RIP Lothar et Black Walder, les plus crasseux fils de seigneur de Westeros
RIP Walder Frey, le meilleur organisateur de mariages et banquets depuis les soirées barbecue au grégois d'Aegon invraisemblable

et enfin un gros gros gros RIP à Hodor, le plus gentil des personnages de la série, dont la sortie restera comme l'un des moments les plus tragiques de la série. Certains héros n'ont pas d'armes, ils tiennent simplement la porte !

Enfin un gros merci comme toujours à toi chère Dame pour tes billets et ton blog, ainsi que pour tes disponibilités alors que je te harcèle sans cesse sur FB via mes mêmes foireux sur Stannis ! ^^

4. Le jeudi 30 juin 2016, 22:43 par La Dame

@ ILDM : pour Arya, je crains qu'elle ne puisse jamais sortir du cercle de la vengeance. A moins que (scénario shipper incoming), après avoir rayé le dernier nom sur sa liste, elle retrouve Gendry, ils se marient et vivent heureux sur leur trimaran qui inlassablement fait le tour du monde. Ce qui permettra à Arya d'assouvir son envie de découverte. Quoi, j'ai le droit de rêver, merde !!
Dany n'est pas faite pour gouverner, c'est clair. Comme Robert, comme Chirac (je l'ai déjà faite celle-là, non ?)
Pour Cersei,

SPOOOOOOIL !!!!!!!





















la série n'a pas révélé la fin de la prophétie de Maggy, soit parce qu'elle ne souhaite pas conclure l'arc de la reine de cette façon soit parce que ça attend encore d'être dégoupillé. Après tout, la scène du flashback s'arrêtait de manière abrupte. Soit le valonqar n'a rien à voir avec ses petits frères mais plus avec une petite sœur, du type brune et rageuse.























@ el provocador : je me suis posée la même question ! On va dire qu'ils ne fatiguent pas vite. Sinon, ça risque de leur faire drôle aux mecs de se réveiller un matin avec Drogon roulé en boule sur le pont, en mode chat dans son panier.

5. Le jeudi 30 juin 2016, 22:48 par Strannik

"Parce que la vengeance, ok, je comprends. Pas de soucis. Mais les fils de Walder dans la tourte… "

Référence à une certaine tourte Manderly. Mais bon, le chef cuistot, les références au pourquoi (son fils en détention s'est vu servir de la chair humaine pour toute nourriture afin de l'humilier; le retour dudit fils mettant en branle le plan des seigneurs du nord), forcément, cela arrive dans la série comme un cheveu sur la soupe. Mais ça rend la scène plus marquante, comme les aime Bryan cogman,

"Attends un peu, gamin, je vais te raconter comment cette scène a en effet craqué mon slip."

J'espère que vous ne faites pas ça devant vos élèves. ça ferait désordre.

Merci à vous pour vos intéressantes analyse de cette saison et à dimanche.

6. Le jeudi 30 juin 2016, 22:58 par La Dame

@ Melloctopus : merci pour la longue série des hommages aux morts !
Il y aura toujours une place ici pour les Stannisiens, ardents ou repentis :)

@ Strannik : justement, c'est ça le truc, la tourte des Manderly, elle a un sens, dans son contexte ! En plus elle n'est pas cuisinée par une gamine. Qui aurait tué et découpé elle-même les deux frangins.
Au-delà de la référence, c'est tout de même bien frappé. Même pour Arya Stark.
Sinon non, je ne fais pas ce genre de chose en classe, même si récemment, pour réviser des règles de grammaire, j'ai fait des phrases à propos de "Game of Thrones". Quand ils mouftaient je les menaçaient d'en écrire spoilant la fin de la série. Ils y ont cru.
A dimanche alors !

7. Le jeudi 30 juin 2016, 23:20 par Sheena

Ah le dernier billet de La Dame pour cette saison 6 ! Emotion, émotion ! Toujours très instructifs et très drôle, mes félicitations, chère Dame :).

Permettez que je revienne sur certains points que vous évoquez plus haut.

Le couronnement de Jon : j'interprète l'attitude de Sansa d'une autre façon. Plus tôt, elle a eu la révélation sur les ambitions de Littlefinger qui visent le Trône de fer et accessoirement sa personne. Elle le connait, elle sait qu'il est dangereux et que, par l'aide qu'il lui a apporté, un mariage semble le minimum requis en guise de remerciement. Partant du principe que Sansa a été vacciné contre le mariage pour les dix prochaines années, je la voyais mal accepter la proposition de notre cher Littlefinger aussi facilement. Donc, en laissant Jon devenir Roi du Nord, d'une part, elle coupe l'herbe sous le pied du Baelish qui se voyait déjà régnant sur Winterfell avec elle, et d'une certaine manière elle se place sous la protection de Jon qui ne laissera sans doute pas Sansa finir entre les mains de l'homme qui l'a livré aux Bolton. Ceci n'exclut pas bien sûr, les manigances de Baelish pour semer la zizanie entre les frangins (cousins).

Jon justement. J'en ai parlé avec une amie pas plus tard que le lendemain de l'épisode. On s'interrogeait sur la fin de l'oeuvre (série/livre) et notamment l'hypothèse de fin la plus répandue qui est Jon et Daenerys sur le trône et ce qui pourrait advenir d'autres (dans l'optique que les deux survivent à la guerre contre Dagobert ses amis of course). Jon et Daenerys, mariés et régnant sur les Sept Couronnes. Pour Daenerys, pas de soucis, elle le veut ce trône, elle est Targaryen, elle a tout ce qu'il faut pour le récupérer et si elle est la grande héroïne qui sauve le monde des Autres, peu de chance de voir une résistance s'organiser.
Jon en revanche.... Reprenons déjà le personnage comme il nous l'est présenté au début. Bâtard de Ned Stark. Stark ! Ce gamin tient davantage du Stark que du Targaryen. Il a l'éducation Stark, les croyances Stark, le caractère Stark, même le fichu honneur Stark, il le possède. Je pourrais aussi ajouter qu'il possède un loup comme la bannière Stark mais vu que celui-ci n'est pas encore revenus de sa ballade du Bois-aux-loups, on va faire sans. Tout ça pour dire, est-ce qu'on est sûr que Jon acceptera si facilement son ascendance targaryenne (si jamais elle lui parvient un jour). Connaissant le bonhomme, je pense que non. S'il apprend un jour qu'il est le fils de Lyanna Stark et Rhaegar Targaryen, il faudra qu'il assimile :
1- que l'homme qu'il croyait être son père... n'est pas son père.
2- que ceux qu'ils considéraient comme ses frères et soeur ne le sont pas
3- que son véritable père a plongé le royaume dans une guerre sans merci qui a conduis à l'extinction de sa lignée, tout ça pour une femme (ou une prophétie, à voir quelle version est la bonne).
Ajoutant à cela que le mariage incestueux peut être un frein. Les Targaryen ont fait pire que tante/neveu mais quand même. Du gros à assimiler, quoi.
On peut aussi se dire que Daenerys n'accueillera peut-être pas ce neveu apparut soudainement les bras ouverts. Elle peut le considérer comme un obstacle à ce trône qu'elle convoite tant alors que lui n'en a rien à faire (mais à la limite, vu que Jon se retrouve toujours propulsé à des rangs qu'il ne veut absolument pas, c'est pas trop grave ! Pauvre gars mais quelque part, c'est ce qui me le rends si sympathique.).
Bref, Jon-Danerys marié et sur le trône, je vois pas ça d'un oeil si évident. Même si oui, Daenerys est appelé à régner et Jon fils du feu et de la glace, ça s'invente pas non plus.

Je continue sur Daenerys. Lors de ma première intervention, j'ai souligné que j'appréciais particulièrement votre vision de Daenerys que je trouve bien plus plaisante que celle qui est répandue. Or, avec Tyrion comme Main (personnellement, j'ai adoré la scène. ENFIN Tyrion est reconnu à sa juste valeur). Je me dis que c'est le garde-fou parfait pour Daenerys. Elle a moins de risque de terminer Mad Queen version Daenerys avec lui.

Voilà donc comment contribution à votre billet !

Au plaisir de vous relire dans un an.

8. Le jeudi 30 juin 2016, 23:20 par Marina

Le dernier billet avant un an...
J'ai beaucoup de mal avec Jaime.
Tout le monde semble l'adorer (ben voui, il a quand même essayé d'être noble étoussa hein avec Brienne) mais pour moi ça reste toujours une enflure.
Certes il est plus gris que Cersei par certains côtés mais ça le rend pas plus recommandable que ça. A cause de son fichu orgueil de Lannister, il n'a quand même pas voulu révéler à des Jon Arryn/Ned Stark (oui bon Barney l'avait jugé en le voyant assis sur le trône) et autre homme de pouvoir doté d'un cerveau de la présence de wildfire dans toute la ville et du fait que peut-être il faudrait rechercher les possibles lieux ou il y en a. Parce que peut-être un jour ça leur explosera à la gueule.
Oh bah tiens ça l'a fait! Et de la part de qui? Sasoeurlareine! Félicitations Jaime!
Et puis les gens oublient un peu qu'il a quand même balancé un gosse par la fenêtre, tué son cousin, j'en passe et des meilleurs. Mais ça c'était avant...
Une erreur de jeunesse hein.
Concernant le Valonquar, je penche d'ailleurs pour Jaime. Tyrion est bien trop prévisible dans ce rôle là. Alors que Jaime...
Cersei dit de lui qu'ils sont arrivés ensemble et qu'ils repartiront ensemble du coup, niveau license poétique GRRM, ça colle bien je trouve.
Par contre, je ne suis pas certaine qu'Arya retourne dans le sud. Son histoire semble se diriger vers le Nord et j'ose espérer qu'elle va d'abord récupérer Nymeria et sa meute avant de filer dans le grand Nord pour aider à combattre les WW.
Je pense qu'Ilyn Payne, La Montagne et Mélisandre mourront autrement (et j'ai dit plus haut ce que j'en pensais pour Cersei).
Complètement d'accord avec vous sur Arya! Elle a tellement souffert qu'elle ne s'est reconstruit que dans la vengeance, c'est assez effrayant à voir.
Pour les tourtes, c'est juste un clin d'oeil au bouquin (où Lord Manderly fait la même chose à Winterfell avec toute la tablée d'invités des Bolton) mais ça fait un peu sociopathe chez Arya, clairement...

Pour la partie sur Cersei, bien vu sur le MadQueenBurnThemAll! Je n'étais pas d'accord là-dessus et je me suis trompée.
Mais du coup, je me demande si elle va vraiment faire sauter la ville (alors qu'elle est sensé être reine maintenant) ou si Dany va pas tout faire sauter avec un dragon.
J'ai aussi trouvé que le suicide de Tommen était très bien fait, d'une grande justesse (et tristesse).
Je n'avais pas fait attention d'ailleurs que la robe de Cersei était différente dans la 1ère scène et dans celle de son couronnement, je pensais qu'elles étaient identique mais quand c'est vrai que les épaulettes semblent plus grosses sur la seconde. J'aime vraiment beaucoup les points chiffons (il y a un article d'ailleurs sur la robe de Cersei avec une interview de la costumière sur winteriscoming.net )

La scène de Sam était vraiment très drôle. Par contre, je pensais que ça irait plus vite. Pour le coup, je trouve vraiment que cet arc narratif traîne en longueur si je puis dire parce qu'on a pas eu grand chose question scènes à se mettre sous la dent cette année...
Concernant les suspensions, j'avais plutôt dans l'idée qu'au final, c'est peut-être Sam qui retranscrit l'histoire de Jon Snow, l'invasion des White Walkers et tout ce qui se passait à ce moment-là et que c'est un clin d'oeil parce que Sam écrit ça dans la bibliothèque. Mais ça serait cool si ça pouvait briser les saisons.
Et cette musique avec cette scène est officiellement perturbante.
J'attends désormais les Spice Girls.

Pour R+L, j'ai eu envie de crier ma joie, ma vie, mon bonheur jusqu'à ce que je comprenne que beaucoup de gens n'avaient toujours pas compris que Rhaegar était le père de Jon et là j'ai eu envie de pleurer très fort.
Tout les signes sont là pourtant (la garde royale, le rappel l'année dernière, l'explication dans la 1ère saison...), il manquerait juste un tatouage au gamin du genre de celui de LancelMacramé sur le front pour qu'ils comprennent. Enfin, pas sur qu'ils se demandent pas derrière si son père c'est pas MadKing ou Viserys. Un petit tour sur plusieurs pages FB (Topito par exemple) le démontre. Bon, fort heureusement, HBO a publié une infographie qui confirme le bordel.
La question sur laquelle se dispute les gens maintenant, c'est la légitimité de Jon. Est-ce que c'est un bâtard ou pas? Pour moi, il est légitime. La garde royale ne serait pas resté pour protéger un bâtard, Aegon et Rhaenys sont mort, il ne reste plus que Viserys comme héritier mâle à ce moment-là ce qui fait plutôt mince dans l'arbre généalogique. En plus, Rhaegar a déjà enlevé Lyanna, l'épouser en en faisant sa seconde femme je pense pas que ça lui pose de problème (surtout que Aegon I l'a fait avec ses deux soeurs).
Je suis pas convaincue pour le mariage Dany-Jon, ça fait un peu trop propret-Disney-fan service à mes yeux et pas assez GRRM.
En plus, je pense que Dany serait pas super ravi d'apprendre qu'elle a un neveu et que donc elle peut se brosser pour le trône puisqu'il est plus légitime qu'elle.
Et puis, ils n'ont pas vraiment la même façon de gouverner. Jon est quand même moins dictateur dans sa façon de faire. Je suis pas sur qu'il approuverait ce qu'elle fait.
Concernant l'épée, j'ai lu quelque part que ça pouvait avoir un lien avec la prophétie de l'étoile rouge. Clin d'oeil toussa toussa.
Complètement d'accord sur Arya-Melisandre, j'ai hâte de voir ça.

Pour la scène de proclamation, j'avoue que j'ai pas du tout compris pourquoi ils le proclamaient roi du nord. Je veux dire, le mec il a pratiquement envoyé toute son armée à abattoir. Si les chevaliers du Val n'étaient pas arrivés (GRACE A SANSA QUAND MÊME), ils seraient tous de la chair à toutou.
Alors, peut-être qu'ils ne sont pas au courant du détail mais ça me paraît quand même étonnant. Surtout que les Manderly, Cerwyn, Rhoyce & cie qui ont refusés auraient peut-être acceptés s'ils avaient su que le Val se battrait avec eux.
Bref, ou est MoonMoon?!

Concernant les différentes familles, Olenna a plusieurs enfants, Mace et deux filles. D'ailleurs il me semble que Margaery arrive à Port-Réal avec plusieurs cousines donc j'imagine qu'ils vont piocher là-dedans (cousins-cousines) (j'ai l'impression que dans la série, ils n'ont pas tenus compte des deux autres fils de Mace).
Pour Les Greyjoys, si les Martells peuvent transmettre leur nom de mère en fils ou de père en fille sans que le nom change, je ne vois pas pourquoi les Greyjoys ne le feraient pas non plus.

Tout ça pour dire: Un très bon billet, c'est passé bien trop vite.

9. Le vendredi 1 juillet 2016, 01:00 par amadev

Chère Dame,

Avant toute chose, merci pour vos billets, que je suit assidûment et que je fais passer à tous mes amis fans de Games of Thrones parce qu'ils sont juste trop cools (genre plus que la série en elle-même, qui vaut pas les livres, gnagnagnagna)

Je me permet cependant une petite remarque : Ned Stark se comporte peut-être comme un parfait connard... mais il ne sait absolument pas que Jaime Lannister a sauvé King's Landing de la combustion spontanée via feu grégeois ! Et pour cause, le secret est bien gardé : Jaime le dit lui-même à Brienne lors de la scène des bains d'Harrenhall (fun fact : une forteresse totalement ravagée par le feu des dragons d'Aegon, une substance liée plus ou moins au feu grégeois :p ), à part lui, Aerys, Rossard et deux autres pyromants en chef (qu'il traque et tue la semaine suivante) *personne* ne savait où étaient les pots de feu grégeois, ni ne connaissait le plan d'Aerys II. Particulièrement pas Ned, qui se trouvait alors dans le Conflant.

Par ailleurs, si Jaime sauve King's Landing, il sauve aussi et peut-être surtout papounet et son armée, qui sont soit-dit en passant en train de massacrer toute la ville - à tel ordre que vingt-cinq ans plus tard, les port-réalois en veulent toujours aux Lannister. On peut donc supposer que le massacre a été fait à coeur joie, d'autant que la population est désarmée et pense que les Lannister viennent les sauver des sauvages nordiens. Imaginons la scène, sous les yeux satisfaits de papa Lannister.

Ned ignore totalement les raisons de l'acte de Jaime, il ne voit légitimement en lui que le parjure, dont la famille massacre des civils innocents - aucune chance que ce genre de chose ne plaise à Ned, qui mentionne même à demi-mot que c'est parce que les forces Lannister étaient occupées à piller qu'il a pu prendre le premier le Donjon Rouge. Accessoirement, il est même plutôt cool, vu qu'il demande simplement qu'il soit envoyé servir à la Garde de Nuit, au lieu de la décapitation sommaire que les Nordiens réservent à ce genre d'engeance. Rajoutons la parade de Tywin Lannister avec les cadavres des enfants de Rhaegar, et on imagine la colère de notre Eddard national. Donc je ne dirais pas qu'il est là en train de se comporter comme un sale connard... ni que Jaime est, dans son assassinat d'Aerys, en train de commettre un acte totalement désintéressé et chevaleresque ;)

Vous dites par ailleurs que Cersei élimine tous ses ennemis d'un coup : pas tous ! Il reste Olenna, la plus dangereuse. Cela dit, sans Garlan ni Willos, je me demande comment il est possible qu'elle puisse tenir dans les rangs ses vassaux. Même dans le Nord, on ne respecte que la force, et une maison représentée par une vieille dame de 80 ans sans héritier n'est pas viable ; alors certes, elle peut bénéficier du soutien de sa famille du côté Redwyne, mais puisque la série vient de nous apprendre que Haut-Jardin est un port et dispose d'une flotte de guerre (ze fuck numéro 999999), force est de supposer que la première marine de Westeros a été passée à la trappe. Logiquement, le Bief va se décomposer en guerre civile, pendant que chaque maison noble apparentée aux Tyrell va tenter de prendre le pouvoir (coucou, les Florent, coucou, les Hightower, coucou, les Bulvers).
Si pour les besoins de la série, les scénaristes décident que mamie Olenna réussit à tenir tous ces vassaux dans le rang, j'avoue que je ne comprend même pas à quoi sert Cersei si ce n'est à mourir vite : Haut-Jardin, en temps normal, représente déjà la première armée du royaume, entre 80 et 100 000 hommes, sans forcer. Les dorniens rajoutent 25 000 piques dans la balance. Plus les 8000 unsullied, meilleure infanterie de piquier du monde local, idéalement placée pour recevoir une charge de cavalerie lourde (genre des chevaliers lannister). Plus l'ensemble du peuple dothraki (rien que Khal Drogo, c'est 40.000 cavaliers, sans même compter les civils. Rajoute à cela tous les autres khalasars qu'elle s'est approprier, et la Dany ramène 100, 200, 500 guerriers, un millions de civil. Je ne sais même pas comme elle peut espérer les nourrir. Ni si elle compte les renvoyer chez eux après sa victoire.). Et trois dragons (un singe, et deux faucons).

En face, Cersei dispose des troupes Lannister. Point. épuisées par plusieurs années de guerre. J'espère pour elle que c'est le grand stratéguerre sous sa robe dark vador :p

10. Le vendredi 1 juillet 2016, 01:12 par Amadev

Post-scriptum : big up à Arya, manifestement capable de charcuter deux Frey en plein château, de les descendre à la cuisine, d'en faire une tourte (pas du tout suspect, je suppose de faire bouillir les fils du seigneur et maître dans sa cuisine), et de remonter le tout :p

11. Le vendredi 1 juillet 2016, 01:58 par Gerssiflet

Je passe en coup de vent car j'ai pas le temps de commenter tout le billet, mais j'ai une remarque sur l'arc d'arya: tu n'a pas fais le parallèle avec le conte de vieille Nan que Bran évoque lorsqu'il est au mur à fort Nox, ce conte où un seigneur transgresse les règles d'hôte en tuant ses invités, les dieux le punissent alors en le transformant en Rat condamné à manger sa progéniture pour l'éternité. Conte que arya devait connaître quand on voit ce qu'elle à réservé à ce cher connard de walder frey ...
voili voilou, c'était mon passage en coup de vent !

12. Le vendredi 1 juillet 2016, 08:02 par Melloctopus

Sheena => pour le bief, tu oublies que Papa Tarly est là pour mettre tout le monde au pas !

13. Le vendredi 1 juillet 2016, 08:59 par Robin

En fait, le limier a été retiré de la liste et Arya est censée avoir 16 ans dans la série.

Très bon billet, passionnant.

Etrangement, pour la saison 7, ce qui m'intéresse le plus, c'est le personnage de Jaime Lannister et comment Tyrion réagirait face à la situation de sa maison.

 Wait and See
14. Le vendredi 1 juillet 2016, 09:14 par La Dame

@ Sheena : je suis entièrement d'accord avec vous sur Jon, il y a peu de chances qu'il prenne ça bien. Mais comme l'info est sortie, il faut qu'elle serve, donc il y sera fatalement confronté (sinon, ce serait resté un mystère, puisque son ascendance n'aurait eu aucune importance dans le récit). La série est obligée de maintenir un récit épuré pour rester compréhensible (et encore, visiblement, que Rhaegar soit le père de Jon c'était trop subliminal) et dans "Game of Thrones", tout élément est un fusil de Tchekov : si on te parle d'un truc, il sera forcément utilisé. Donc Jon sera obligé, à un moment donné, de composer avec sa nature.
De là à épouser Daenerys, c'est aller un peu vite, mais ça reste du domaine du possible : elle a abandonné Daario comme un chien sur une aire d'autoroute pour être libre d'épouser qui elle veut en Westeros. Or, dans la série, il n'y a pas énormément de partis disponibles.
Qu'ils se marient, par obligation, n'en fait pas une fin Disney. Ils ne sont pas obligés d'être heureux encore moins bien assortis. Daenerys n'en serait pas à son premier mariage forcé (dans la série du moins, puisqu'elle oblige Corentin à l'épouser en le menaçant avec ses dragons), ce qui continuerait d'en brosser un portrait pas forcément positif.
Epouser Jon est une bonne idée car ainsi, elle musèle un éventuel parti pro Targasnow. Qu'il soit consentant, c'est un détail.

Pour Sansa, je pense aussi qu'elle est sincèrement heureuse pour Jon et pense ce qu'elle dit quand elle déclare qu'il est un Stark à ses yeux, mais le poison des mots de Littlefinger fait son chemin en elle. D'autant que oui, tout de même, la proclamation de Jon c'était un peu fort de café. C'est elle qui l'a convaincu de se battre, elle qui a sauvé l'armée, elle qui a permis leur retour à Winterfell. Et tout ça pour quoi ? Voir un bâtard né dans le Sud être couronné Roi du Nord ? Je pense que le ressentiment va faire son chemin. Surtout si Jon continue d'ignorer ses avis. Enfin nous verrons cela la saison prochaine :)
Un petit mot encore sur Sansa, vous avez parfaitement raison sur le fait qu’elle doit être bien vaccinée du mariage. Du coup, je me demande si pour échapper à Littlefinger tout en assurant son avenir, elle n’aurait pas meilleur compte à renouer avec Tyrion à son retour. Il l’a toujours respectée et bien traitée et elle le savait, même si elle a eu une période de rejet envers lui après les Noces Pourpres (ce qui est bien normal). Leur mariage a été déclaré nul, mais par les Boltons seulement, pour motif de non-consommation, du coup, on peut considérer qu’il est toujours valide.
Epouser Tyrion la protègerait, politiquement et physiquement car il lui a promis qu’il ne la toucherait que quand elle serait prête, et il est homme de parole.



@ Marina : oh bien vu que Nymeria, j'avais totalement oublié ! La série n'y a plus fait allusion depuis la saison 1, du coup je ne sais pas si on aura une chance de la revoir (les scènes avec le Limier dans le Conflans auraient pu être l'occasion de placer une bafouille sur une bande de loups menée par une femelle gigantesque, par exemple), mais franchement, ce serait super ! Nymeria étant redevenue sauvage elle serait la parfaite représentation de ce qu'Arya est devenue.
Je suis un peu tombée de ma chaise en lisant que pleins de gens n'avaient pas compris que Rhaegar est le père de Jon Oo. Je me console en me disant qu'ils ont sans doute posté leurs messages immédiatement après avoir vu l'épisode, sans réfléchir deux minutes à : comment Lyanna s'est retrouvée dans la Tour de la Joie ? A cause de qui ? Etc... Bref, une réflexion de quelques minutes suffit pour raccrocher les wagons mais encore faut-il avoir envie de le faire.
Merci pour l'info sur l'interview de la costumière, je vais aller voir ça très vite !
Concernant le Bief,, comme je l'ai dit dans le billet, je ne prends en compte que l'univers de la série. Dans laquelle les maisons mineures et autres cousins ne semblent pas exister. On simplifie pour éviter de noyer un public qui a déjà du mal avec R+L=J :/
Donc Olenna est seule, n'a pas eu d'autres enfants, et Mace n'en avait que deux. C'est tout ce que "Game of Thrones" nous donne pour l'instant. Après, l'idée d'une contestation du pouvoir des Tyrell peut parfaitement fonctionner dans la série, puisque la maison Tarly nous a été présentée. Elle pourrait être réutilisée. Sachant que les Tarly soutenaient les Targaryens lors de la Rébellion, ça pourrait être assez intéressant. A voir si cela sera développé.
Sur le mariage Dany/Jon, j'ai fait une réponse à Sheena qui était aussi pour vous, mais en résumé, épouser Jon est un bon calcul pour Dany si elle apprend qu'il est son neveu. Elle tue dans l'oeuf toute velléité de contestation de son autorité par un parti qui préfèrerait voir Jon à sa place, musèle une éventuelle menace pouvant émaner de ce dernier (peu probable qu'il s'intéresse jamais au Trône de Fer, mais restons prudents), perpétue le sang des Targaryens (ce qui est une question de survie à son niveau)... Et le mieux : Jon n'a même pas besoin de consentir à ce mariage. Il suffit que Dany se pointe avec les dragons, lui offre son aide contre Dagobert en échange d'un mariage "sinon je crame ta famille" et le tour est joué. Même pas besoin d'être heureux en ménage. Chose que Jon aurait du mal à être avec Daenerys.
D'ailleurs, avec ce que la série nous a montré, qui pourrait bien l'épouser, notre Dany ?
-Jon : pour les raisons que je viens de citer.
-Tyrion : ça aurait de la gueule mais c’est contreproductif. S’il épouse Dany, il hypothèque l’avenir de la maison Lannister (dans la série et uniquement dans la série, je ne parle plus des livres à ce stade. Kevan et Lancel sont morts, et le seul autre cousin que l’on connait a été tué par Jaime…). Daenerys a besoin du soutien de grandes maisons donc marier Tyrion et lui faire fonder une famille qui sera dévouée aux Targaryen n’est pas un luxe. Sans parler du fait que Main et Prince Consort, ça fait un peu cumul des pouvoirs et Dany a besoin de distribuer les honneurs. En plus, je ne serais pas compte que Tyrion retrouve sa femme, Sansa. Leur réunion aurait des avantages multiples pour les deux partis.
-Euron : et sa grosse…. Planète….. Ouais, mais…. Non. Suivant.
-Littlefinger : il est du genre à tenter le coup. Même s’il rêve de Sansa avec lui sur le trône, compte tenu de son poids actuel sur l’échiquier politique (le Val dont il est toujours régent jusqu’à ce que Robin tombe dans un escalier + Harrenhal), il peut tout à fait se présenter comme un candidat sérieux.

@ amadev : +1 pour votre analyse Ned/Jaime.
En effet, Cersei n’a pas pu éliminer Olenna (pas faute d’avoir essayé de la garder à Port Réal pourtant), mais elle a réussi à se débarrasser de tous ceux qui étaient dans la capitale. Ce qui était son but premier. Maintenant il lui reste Mamie Tyrell, Sansa Stark, Tyrion et les Dorniennes. Oh ben ça tombe bien, il y a 3 sur les 4 qui lui fonce dessus ^^ (façon de parler, je vois mal Olenna mener une charge de cavalerie. Encore que, un siège, elle pourrait. Et je plains les assiégés au moins autant que les assiégeants).
Sur la question d’une guerre civile dans le Bief, il faut en faire le deuil. La série n’en a pas parlé. La seule maison de Bief qu’elle ait présenté est la maison Tarly qui en effet pourrait jouer un rôle, du style supplanter les Tyrells privés d’héritiers. Mais les autres, il faut faire une croix dessus. On ne peut plus réfléchir aux développements de la série en prenant en compte l’univers des livres. Celui de la série est plus simple, plus étroit et très logiquement pour ce medium, réutilise presque tout ce qu’il présente à un moment donné.
Comme vous, je pense aussi que les jours de Cersei sont comptés, et qu’elle ne survivra sans doute pas à la saison 7. Entre Dany et son armée, Jaime et ses réserves (le mot est faible), Arya qui vient de revenir dans la course, on pourrait donner son règne le titre de « A Million Ways to Die in Westeros ».

@ Gerssiflet : merci pour ce rappel au conte de Vieille Nan ! si je n’ai pas fait le parallèle, c’est parce que tout simplement je l’avais oublié :)
Je ne peux pas être exhaustive, et je n’y prétend pas. Raison pour laquelle j’apprécie toutes les contributions des commentaires qui apportent énormément à un travail qui ne peut être que partiel, en plus d’être partial.

15. Le vendredi 1 juillet 2016, 14:40 par Melloctopus

Dis moi chère Dame, vu l'évolution du jeu d'Emilia Clarke,est-ce qu'on peut se demander si on a pas perdu au change lors du recast de Tamzin Merchant après le pilote ou est-ce que ça aurait été pire ?

16. Le vendredi 1 juillet 2016, 16:04 par lockeforever

pfffiou...que dire après ce billet si complet de ladame. Passionnantes disgressions sur les points chiffons (moi non plus j'ai pas identifié la grosse bague moche orangée).

Que dire sinon que, pour ma part, cet épisode 610 est le meilleur de la série, toutes saisons confondues (jusqu'ici, mon coeur penchait pour le 304, "And Now His Watch Is Ended", avec le combo sac d'astapor/mort de kraznys/"lord bolton, I give you the kingslayer"/ "no my lo'd he as it here!" et le top du top "how can I put this..".

Il y a d'abord cette musique, sublime de chez parfaite. On sent vraiment que quelque chose de définitif/tragique/grandiose va se passer. Cersei n'a jamais été aussi belle que dans son nouveau costume cuir-argent. J'ai passé des quarts d'heurs et des quarts d'heure à cap écran l'épisode, et c'est A CHAQUE fois des plans beaux, symboliques. Respect au real, moi qui m'en branle d'"habitude. Mace tyrrell, pour la première fois, montre noblesse et chagrin. La scène de lancel était indispensable pour accentuer la montée en puissance de la tragédie (et merde aux pisse-froids qui ont trouvé cette scene incohérente, c'est pas le sujet, bordayl). Mais la scène la plus belle, et ladame l'a parfaitement écrit, c'est le suicide de tommen. (ah, ce bruit de la couronne posée !).

Je me disais la semaine dernière que qyburn, (...BURN), c'était palpatine, ser gregor, c'était vador, mais je trouvais pas le rôle pour cersei, en fait, cersei, ça serait un luke skywalker qui aurait accepté la proposition de l'empereur au large d'endor. D'ailleurs elle est vêtue de noir, comme mark hammill en 1983. (et comme il y a une relation intense avec son jumeau, c'est jaime qui récupère la main coupée de luke)
Bref, l'acteur qui joue qyburn fait passer à la fois sa cruauté, et une certaine douceur affective quand il couronne cersei.

Le pauvre pycelle a eu une mort qu'il ne méritait pas, tant il était inutile dans la série, mais dans les livres, il faut savoir que, lors de la régence de cersei, il critique TOUTES ses décisions, et le plus souvent, avec des arguments valables, pas si con, le grand mestre (dans les livres).

Lyanna mormont, ou comment séduire tout le monde en 4 scènes. Fortiche. Mais nommer un bâtard roi, c'est n'import'quoi, sire ! surtout "king snow" surtout sans loup blanc. J'avoue, je fais partie de ceux qui kiffent mais GRAVE dark sansa, et j'espère bien qu'elle finira par s'allier avec baelish (ça serait une fin autrement plus amusante que danny et jon faisant des bisous sur un tas de gilbert fondus).

Big up aussi au plan du fanion décati des Greyjoy, que regarde un théon perdu dans un océan de tristesse. Oui sa soeur va devenir peut-être reine, oui il va mieux depuis l'horreur bolton, mais un homme qui n'en est plus un ne peut plus être heureux. Il me manque, le prince maladroit de winterfell.

Barbaro. Un mot et olenna a tout déchiré. Respect !

Personne n'en a parlé mais j'ai adoré le gars qui jouait le "fonctionnaire de l'URSSAF" de la citadelle et sa saynette avec ce bon sam.

L'aspect de villevielle m'a déçu. Pour moi, c'est une ville logée dans un sud moelleux, et il nous refond le coup des côtes irlandaises comme à dorne. On voit pas le côté colombages/pavés propres/gothique flamboyant que j'imaginais à cette prospère citée lovée langoureusement dans les bras de l'Hydromel...

La scène daario-danny ; bof. La scène danny-tyrion, bof. Seul moment d'émotion, celle de tyrion qui reçoit la main. C'est bien le fils de tywin, il adore gérer le pouvoir

Je me perd en conjectures sur le sourire puis plus de sourire de sansa et son regard avec petyr. Allez sansa ! become dark !

Adieu lord Walder, vous nous avez offert une des plus belles scenes de la saga avec vos noces pourpres. Je regretterai votre côté brut de décoffrage et les bonnets rigolos de votre famille. Pour arya,elle l'a trouvé ou ce masque de peau (et comment ça s'adapte à la structure osseuse de son visage ? enfin bref...)

la tour de la joie : bon ben au lieu d'être un bâtard stark, jon est un bâtard targaryen. ça va, il peut continuer à se nommer jon snow (sérieusement, je vois pas ce que ça change, à part qu'il doit posséder des super pouvoirs) (y'a de plus en plus et de trop en trop de gens dans la série qui obtiennent des super-pouvoirs).

Pour la saison prochaine, je n'arrive pas à voir cmment cersei va pouvoir résister 5 minutes aux torrents d'armées qui vont lui déferler sur la tronche. Elle ne controle que l'ouest, la terre de la couronne, et l'orage, on saitpas. C'est trop peu. Une alliance avec euron serait sa dernière chance, mais contre des dragons, bon... Dommage pour le suspense.

Il devient quoi, illyrio myopatis ? Il fait partie du plan, non ?

Je vais mettre sur youtube une vidéo avec light of the seven et cap écran de l'épisode, j'espère que vous serez quelques un à l'apprécier (c'est pas pour tout de suite, je compte sur notre ladame pour m'en faire la pub le jour ou)

les 13 épisodes seraient de 50 minutes ou de 1H05 ? non parce que ça change quand même pas mal la durée de bonheur qu'il nous reste.

Merci à melloctopus pour sa liste commentée :) . J'adore les listes commentées autant que Bernard adore le rotin. (non, sans rire, je l'ai adorée, si vous pouviez en faire une autre, mais depuis l'épisode 101, vous auriez droit à ma reconnaissance éternelle, mais y'a du boulot)

Qyburn va maintenant pouvoir courir vers Cersei et lui lancer du "sire ! sire" comme messire Gauvain !

17. Le vendredi 1 juillet 2016, 16:15 par Quichon

" Traitez moi de naïve, j’assume parfaitement ne pas avoir vu le coup venir. Même pas un quart de second. "

Personnellement la seule chose qui m'as mis la puce à l'oreille c'est la façon qu'elle à de prononcer " My Lord ". Si mes souvenir sont bon elle à eu une discutions à ce propos avec Tywin au cours de la saison 2.
Fait amusant : en revoyant la discution entre Walder Frey et Jaime, quand le père Frey lui demande où sont les Stark à présent on peut voir dans le flou du fond passer la servante qu'Arya a ( va ? ) remplacer.

"On en recause dans les commentaires les lecteurs, mais ça vient de percuter mon cerveau, Arya est une « petite sœur », non ? "

Je suis non lecteur et le serais probablement jamais. Qu'elle est cette histoire de petite sœur ?

J'espère que Melissandre, Sandor et ninjArya vont se retrouver tous ensemble.

Sinon je n'ai aucun pronostic car j'ai le sentiment qu'il reste plein de choses à dire ne peu d'épisode.
Je m'attend seulement à ce que Sansa s'en sorte comme toujours.Finalement je ne pense pas que Baelish la face douter de Jon, mais que lors de leur échange de regards final lui est fait comprendre qu'il seras sont ennemis.
Sauf que Sansa apprend vite et utilise souvent les méthode de ses ennemis contre eux même. Baelish lui a révélé sa méthode de fonctionnement, je ne m’inquiète donc pas pour elle.

18. Le vendredi 1 juillet 2016, 17:04 par La Dame

@ Melloctopus : je n’ai pas suivi la carrière de Tamzin Merchant depuis « Les Tudors » mais à l’époque, elle avait déjà un jeu assez limité donc difficile de me prononcer. Je sais en tout cas que pour ce que j’en avais vu (elle jouait aussi dans « Orgueil et Préjugés » de Joe Wright), elle ne faisait pas l’affaire, à mes yeux en tout cas. Emilia Clarke était très bien dans les premières saisons, et continue d’être bien aujourd’hui. Ce qui coince chez elle, à mes yeux, ce sont ses scènes de « domination », où elle n’arrive plus à faire passer le charisme de son personnage, et en fait des caisses en croyant être crédible alors que non.

@ lockeforever : pour la bague moche je viens d’éditer le billet, une gentille lectrice m’a donné la réponse 
Pour Dany et Jon qui se font des bisous dans la neige, une seule réponse : « If you think this has a happy ending, you haven’t been paying attention », comme disait le sage Ramsay Snow. Ce n’est pas parce que Jon et Dany pourraient finir par se marier que cela serait pour autant une union heureuse/bien assortie. J’ai expliqué mon idée là-dessus plus haut dans les réponses aux commentaires de Sheena et Marina, si vous voulez y jeter un coup d’œil.
Les envitons de VieilleVilleVieille ouais… Décidément, Dorne ça doit se situer quelque part en Ulster… Mais ça ne m’a pas trop gênée sur le coup, j’étais tellement focalisé sur la nuée de corbeaux blancs… Pour ce qui est de l’ambiance des rues, on y aura peut-être droit la saison prochaine, mais j’en doute. Ce seront surtout des intérieurs à mon avis.
Le sourire de Sansa… La première fois que j’ai vu l’épisode, je me suis dit « elle est toute contente c’est pas logique, parce qu’elle mérite ce titre, mais c’est cool ». Et puis après, en revoyant l’épisode, je me suis dit, « ouais, le sourire de Sansa Stark » : https://usatthebiglead.files.wordpr...
Que pense-t-elle réellement ? Est-ce que son échange de regard avec Littlefinger n’est pas le seul moment de sincérité de la scène ? On n’en sait encore rien, mais j’ai du mal à me dire que tout va bien se passer dans l’avenir entre elle et Jon…
Sur le masque d’Arya, une seule explication : TGCM (l’argument ultime et super puissant du « Ta Gueule C’est Magique »). Et concrètement, ça l’est, magique, le tour de passe-passe des Sans-Visages.
Jon Targaryen , là tout de suite, ça ne change pas grand-chose vu que personne n’est au courant, mais comme l’info est remontée dans la série, c’est qu’elle est essentielle à l’histoire. Comment ? On verra bien, mais ce qui est sûr, c’est que ça va changer quelque chose.
Cersei vs Dany voui, ça craint. La seule solution pour elle serait d’attendre qu’elle entre avec son armée dans Port Réal, et tout faire exploser. Mais comme Dany est ignifugée, c’est elle qui gagne à la fin quoi qu’il arrive. D’ailleurs, je ne sais plus qui me faisait remarquer il y a quelque temps que dans sa vision à la Maison des Non-Mourants, Daenerys entrait dans une salle du trône en ruine, noircie par les flammes. Cersei pourrait très bien décider de se suicider, Aerys style. Ce serait un peu redondant mais assez conforme au personnage.
Illyrio a dû partir en vacances à Ibiza. Je ne vois pas d’autre explication.
En fait de 13 épisodes, ce que D&D ont dit, c’est qu’il reste 13 heures de programme. Donc certains épisodes feront sans doute un peu moins d’une heure et d’autre plus, comme cette année.

@ Quichon : bien vu pour le « my lord » !
Et pour le passage de la servante au moment opportun. Même si on ne sait pas si à ce moment-là, elle est déjà Arya ou si il s’agit juste de la servante elle-même. Je sais que Arya a grandi et tout, mais ce n’est tellement pas dans son « jeu » habituel que de draguer ouvertement. Du coup, je ne sais pas trop si c’est elle. A la rigueur, ça n’a pas grande importance. Jaime n’est de toute façon pas sur sa liste, donc…
Pour l’histoire de la « petite sœur », je ne dirai rien, parce que là, je me rends compte que je viens de spoiler grave. Dans le doute, je ne développerai pas (ça peut encore être utilisé dans la série), mais si vous voulez creuser la question, cherchez la prophétie de Maggy la Grenouille sur le wiki de la Garde

19. Le vendredi 1 juillet 2016, 17:21 par Turel

Äh y est le dernier billet de la saison pour ce qui concerne Got, même si d'autres billets sur pleins de film avec des points chiffons pourront nous faire patienter.

Permettez moi de ne pas être entièrement d'accord sur la mort des familles citées, du moins pas pour toute.
Lannister: Jamie a été relevé de sa fonction de la garde, du coup ses prétentions sur le roc entre à nouveau en droit. De plus à ce niveau de l'histoire, Cersei doit avoir besoin d'un Lannister pour diriger la famille puisqu'elle règne sur le continent.

Stark: La manière dont on nous révèle l'héritage de Jon nous parvient via les visions de Bran. Ce dernier est catapulté à proximité du mur avec précision que seuls les vivant peuvent le traverser. Il est logique de supposer que ça sera Bran qui apprendra à Jon qu'il est un Targark ou un Staryien au choix... Donc si Bran revient à Winterfell, il est de facto seigneur du Nord car 100% Stark lui et un mâle. Un mariage avec une Mormont du même age que lui ou à peine plus jeune peut être envisagé; laissant à Jon la possibilité d'épousailler sa tante.

Targaryen: On a vu plus haut que les Targ à rien ont un nouveau représentant. Libérant Dany du poids de donner son noms à sa lignée. surtout qu'à moins que le soleil se lève à l'ouest et se couche à l'est elle a reglé ses soucis de contraceptions!

Familles Greyjoy/Tully/Martell/Tyrell/ OSEF(B)

Un grand merci à La dame d'expliquer encore une fois les ellipses temporelles et le peu de crédit qu'il faut donner à une lecture des histoires se passant en simultanée et à vitesses équivalente entre un arc et un autre!
Pour moi je n'ai vu aucun Plot hole, peut-être parce que les voiles blanches frappées du soleil et de la lance m'ont de suite fait ériger le pilier sans frôler les poixchiches.
ça me paraissait des plus logique qu'une fois l'alliance formée avec les Martell et les Tyrell, Varys retournerait auprès de Dany avec les bateaux manquants.

De toute façon j'ai eu la tirade tant attendue, même si elle n'est pas sortie de la bouche de Doran Martell, j'en ai eu des frissons quand même. j'imagine pour les non-lecteurs ce que ça a dû leurs procurer.

l'année prochaine Sansa retrouvera son premier époux. Tyrion tuera Baelish pour récupérer sa femme. Arya se marriera à Robert du Val. et on reverra même Moon Moon

20. Le vendredi 1 juillet 2016, 17:33 par Wits

Bonjour la Dame. Oui il faut bien que je commente ce final.

Oui Arya est une petite sœur... Surtout maintenant. Avant elle n'était que la plus jeune des filles de Ned. Avec la mort de Rickon elle est à présent la plus jeune des Stark (si je ne m'abuse, de ce que je me souviens elle est plus jeune que Bran)... Pour la tourte aux Frey c'est peut être une "simple" mise en scène, elle peut avoir "juste" coupé un doigt d'un des deux fils de Walder et la mis dans une tourte au poulet... Sinon son devenir est incertain : soit elle va libérer son oncle de prison et rereconcquérir le Conflant, soit elle va vers le sud faire sa fête à Cersei et la Montagne (Valar Morghuliste oblige) soit elle rentre dans le nord et finira sans doute par épingler Littlefinger au bout d'Aiguille.
Je suis surpris que vous n'ayez pas fait de commentaire sur la confirmation par Daenerys elle-même de tout le bien que vous avez dit d'elle tout au long de vos commentaires.

Quand à Sansa je pense aussi qu'elle fera une très bonne ambassadrice du nord envers Daenerys : c'est une femme dont le parcours ne pourra que susciter de l'empathie chez la reine dragon, elle peut effectivement remettre son mariage avec Tyrion sur le tapis comme gage de coopération et elle connait (un peu) Olenna et Ellaria. et beaucoup plus Theon.

Enfin les relations de Daenerys et Jon pourraient être grandement facilitées par Tyrion qui connait et a une certaine sympathie pour le nouveau Roi du Nord. Reste néanmoins à la flotte à se confronter à une armada de pirates professionnels. Certes la coalition a pour avantages les trois dragons et une légère supériorité numérique (avec les renforts de Dorne et du Bief) mais à bord ce sont des Dothraki qui ont peur de l'eau et des Immaculés qui se battront encore à bord avec leurs piques de douze pieds de long... Au mieux l'armée d'invasion risque d'être assez diminuée à l'accostage.

21. Le vendredi 1 juillet 2016, 18:35 par La Dame

@ Turel : oui, Bran est plus légitime que Jon, mais il y a un souci, une question qui semble un peu déplacée à l'endroit d'un petit garçon mais : peut-il encore hisser la grand-voile ? C'est un dommage collatéral récurrent à sa condition, malheureusement :/
Mais clairement, si tout va bien de ce côté là, ça le fait !
Pour ce qui est de Dany, comme la prophétie de Miri Maz Duur s'est déjà partiellement accomplie, je me dis que tout est possible. C'est vrai que j'aurais du faire un point là-dessus dans les billets, mais je vais faire un topo rapide ici :
-le soleil qui se lève à l'ouest et de couche à l'est : beeeh, pas encore dans la série. L'hypothèse la plus en vogue pour cet accomplissement dans les livres me convainc à moitié parce que je pense (mais c'est subjectif) que Dany doit être témoin ou actrice de l'accomplissement des différentes parties de la prophétie. Or, elle n'est pas présente lorsque le "soleil" se couche. Du coup, peut-être check, dans les livres, mais dans la série, pas check. Si vous avez des idées là-dessus (cf certaines voiles ? C'est une piste...On verra si ce soleil là se couche l'an prochain)...
-la mer asséchée : deux fois plutôt qu'une. Entre la saison 1 et la saison 6, Vaes Dothrak, au coeur de la mer Dothraki, est passée d'une plaine verte avec des arbres à une désert aride (conforme à une remarque qu'elle se fait dans les livres sur la Mer Dothraki en habits d'automne). Et Dany vient de littéralement vider la zone de tous ses cavaliers. Du coup, j'aurais tendance à dire que ça aussi c'est check.
-les montagnes qui frémissent comme la feuille : lorsque Daenerys fait son grand retour à Meereen, l'atterrissage de Drogon fait trembler la grande pyramide. Cela pourrait être la fameuse montagne qui frémit (ok, c'est un brin tiré par les cheveux). Je dis donc check.




SPOOOOOOOOOIIIIIIIIIL
























-le sein qui se ranime : à la fin de ADWD, Dany fait une fausse couche. Elle perd du sang et réalise alors ne pas avoir eu ses règles depuis un moment. Donc, son sein s'est ranimé. Vu son état de fatigue, de faim et de soif au moment, il n'est pas étonnant qu'elle perde cet enfant, mais on peut en déduire que ça remarche. Donc check.
-porter un enfant vivant : pas celui-là, donc, mais maintenant, tout est possible. Du coup je dis check.






















Et en effet, si l'an prochain on pouvait revoir ce bon MoonMoon, j'avoue que ça m'arrangerait. MoonMoon, c'est un peu le Rickon Stark de sa portée...

22. Le vendredi 1 juillet 2016, 18:40 par La Dame

@ Wits : c'est Bran le plus jeune (même s'il est plus grand qu' Arya maintenant :/ C'est fou ce que ce gamin a poussé !).
Oui j'ai zappé l'auto analyse de Daenerys :/
+1 à tout sur Sansa et Dany, et Tyrion l'Entremetteur ;)

23. Le vendredi 1 juillet 2016, 19:24 par Wits

Au temps pour moi au sujet d'Arya et Bran.
Je voulais faire un autre commentaire au sujet d'Olenna qui a tout de même beau jeu de se plaindre de l'assassinat de sa descendance (cette phrase est bizarrement tournée mais je n'arrive pas à mieux la formuler). En effet au jeu de massacre c'est tout de même elle qui a lancé la première pierre en assassinant Joeffrey... D'ailleurs c'est bien la mort de ce dernier qui a lancé la série d’événements qui ont menés à la destruction du septuaire (Ca me fait me dire que "Gods can't save from the Queen" aurait peut être été plus juste comme titre de ce billet ;) ). Certes Joeff était abominable mais du coup je ne pense pas que le Grand Moineau aurai tenté sa chance contre lui et l'eut il fait que le petit nerveux aurai donné un concerto pour massacre en arbalète majeure à la moindre velléité de putsch (oui tout le monde l'a déjà dit mais je tenais à assener cette punchline dont je suis assez content). Bon certes, mamie Olenna ne va pas se targuer de l'affaire devant les Aspic puisque cet empoissonnement a aussi mené à la mort d'Oberyn.
Concernant le suicide de Tommen je m'attendais à autre chose (pas qu'il ne meure pas, je ne misais pas un copec sur sa survie) en fait je pensais qu'on le verrai, après être sorti du champ et posé sa couronne, courir vers la fenêtre, premier acte dynamique de sa vie (hors le lit conjugal), mais non sa mort est à l'image de son existence, sans éclat. C'est peut être pas plus mal.

24. Le samedi 2 juillet 2016, 00:00 par Strannik

" D’ailleurs, je ne sais plus qui me faisait remarquer il y a quelque temps que dans sa vision à la Maison des Non-Mourants, Daenerys entrait dans une salle du trône en ruine, noircie par les flammes."

point de telle vision dans les livres :

http://www.lagardedenuit.com/wiki/i...

et dans la série, il me semble que la salle du trône est éteinte et déserte, pendant l'hiver.

Donc d'où sort cette vision de votre lectrice ?

25. Le samedi 2 juillet 2016, 11:08 par La Dame

@ Wits : mamie Olenna a perdu toute sa famille, elle a bien le droit de se plaindre ^^. Sur Joffrey, je pense aussi que Grand Moineau y aurait réfléchi à deux fois avant de tenter quoi que ce soit.

@ Strannik : de la série. La salle est plus qu'éteinte et déserte, elle n'a carrément plus de toit ni fenêtres. Pour le "noirci par les flammes", c'est un peu exagéré, j'en conviens, mais il n'en demeure pas moins qu'il s'est passé quelque chose. Soit cela évoque une vision du futur, soit il s'agit d'une allégorie des Sept Couronnes, faisant écho à la vision des livres que vous citez.

26. Le samedi 2 juillet 2016, 19:20 par Sheena

J'avais écris ma réponse il y a quelques temps mais j'ai dû faire une fausse manip lors de la validation haha. Peu importe, je vais recomenrcer.

@LaDame : bien entendu que le fait que Jon soit à moitié Targaryen va jouer (à tout hasard lorsqu'il faudra utiliser du dragon contre Dagobert et ses amis) mais très honnêtement, à part pour ce moment-là et peut-être dans le cas d'une éventuelle union/autre chose avec Daenerys, je ne vois pas à quoi cette ascendance servira. Oubliez ce que je viens de dire, contrôler un dragon c'est déjà pas mal.
Toutefois, je me dit que l'air de rien, que Jon n'apprenne jamais ses origines pourrait être dans l'esprit de la série et du livre.
Pour Sansa, des retrouvailles avec Tyrion pourrait être bien venu. Quand ils se marient, j'en étais un peu soulagée pour elle car c'était la moins mauvaise chose qui lui arrivait depuis son arrivée à Port-Réal. Mais je crois pas à un remariage, notamment pour tout ce qui est succession de Winterfell et Castral Roc. On pourrait bien sûr compter sur Bran comme Lord of Winterfell mais je l'exclue d'office. Son rôle est ailleurs.

SPOIL

Je vous remercie au passage pour votre éclaircissement sur le chapitre de Daenerys à la fin de ADWD. Je viens tout juste de finir le livre et je n'avais pas compris l'origine de ce sang abondant. Merci donc !

27. Le dimanche 3 juillet 2016, 21:44 par Strannik

Le live geekocratie était sympa. Il est plaisant aussi de pouvoir maintenant poser une voix sur vos écrits, chère Dame.

Merci pour vos analyses, vos efforts pour tenir les délais. Nous, vos lecteurs, vous devons un verre maintenant.

Au prochain billet !

28. Le dimanche 3 juillet 2016, 22:16 par La Dame

@ Strannik : attention avec ces histoires de verre, je pourrais vous prendre au mot !!!
Merci à vous pour votre fidélité à ce blog, vos contributions, et aussi pour avoir suivi le live !

29. Le dimanche 3 juillet 2016, 23:29 par Strannik

Cela serait avec plaisir.

Ne vous reste plus qu'à dresser une carte pour la tournée des lecteurs. Rouen, Normandie pour ma part. à noter que quelques autres frères et soeurs de la Garde de nuit y résident, pour des des discussions trônesdeferesques :smileymartini: .

30. Le lundi 4 juillet 2016, 15:21 par Melloctopus

Concernant Mamie Olenna, elle est indirectement responsable de la chute de sa famille. Si elle n'avait pas empoisonné Joffrey, Tywin serait encore vivant, et Cersei serait hors-course, tandis que Margaery aurait son cul posé sur le trône en mode tranquille-pépère !

31. Le lundi 4 juillet 2016, 21:24 par Strannik

Margaery pépère avec un mari sadique, faut le dire vite.

32. Le lundi 4 juillet 2016, 22:41 par Wits

Je pense personnellement que Margaery aurait fini par apprivoiser le lion fou, elle était bien partie avant son mariage. Le problème majeur aurait été le fétichisme arbalétrier de Joffrey durant la nuit de noce, mais un sourire et un smirk, la donzelle s'en serai surement sortie.

Big up en tout cas à la costumière pour le dernier chiffon de Cersei, elle arrive ainsi juste derrière Maria Brinks dans le rôle de la Reine-des-Ténèbres-Obscures-et-Maléfiques. P'têt même devant...

33. Le mardi 5 juillet 2016, 08:36 par Melloctopus

Comme l'a dit Wits, Margaery aurait calmé Joffrey. Avec en plus Tywin à côté, les premières années auraient été bien vite réglées.

34. Le mercredi 6 juillet 2016, 06:13 par lockeforever

comme l'écrivait ouess'france (peut-être l'écrit-il toujours) : "où sont nos navires ?"

Dans ce post, je propose de faire un point sur la situation politique des partis en présence et un point géographique concernant la position GPS de nos héros

je vais aller du nord au sud et du sud à l'est.

AU NORD DU MUR : l'armée des WW se traine comme un peloton lors d'une étape de transition. L'histoire du mur magique, je n'en ai entendu parler (dans la série) que dans cet épisode 610...
Il traine quelques enfants de la foret quelque part...
Bran et Meera sont juste à côté du mur, sans bouffe, sans moyen de transport, sans arme et sans Hodor. Heureusement que le lieu est déserté. Bran est l'héritier officiel de Winterfell et du Nord, sauf si son accident l'a rendu théoniste.

AU MUR : le restachou de la Garde. Ed la douleur est lord commandant provisoire. Il n'y a plus ni mestre, ni chef des intendants, ni chef des constructeurs, et la trouve est peu nombreuse. Bref, un univers très "Edien".

Dans le NORD : les bolton ont été exterminé. Les Ombles et les Karstarks ont trahi. Jon est le nouveau roi du nord (sans précision si cela inclue, comme le royaume de Robb, le Conflant). Il est soutenu par les Mormont, les Glover, les Manderly, d'autres pécores en fourrure, et par la nombreuse et fraîche armée du Val de lord Baelish ("lord" à Westeros, contrairement à l'Angleterre, ça vau aussi bien devant un prénom que devant un nom, "ser"/"sir" par contre ne va que devant devant un prénom, kassdédi au faux cultivé fredéric mitterrand qui nous servit un jour du "sir churchill"...). Sansa est sasoeurlapasreine. On reste dans l'expectative de savoir si elle va rallier le parti Snowiste ou le parti Baelishien. (j'espère qu'elle fera le second choix, y'aurait du reuz !).
Les Fer-Nés ont été entièrement chassé du Nord, et nulle trace d'armée sudière (à la très notable exception des Valaisans).
Bref, le Nord à fait csécession du royaume. (je ne me souviendrais donc jamais comment s'écrit ce putain de mot). Il est donc en guerre avec son front nord et son front sud (sans parler de l'imprévisible front ouest ou se tiennent les îles de Fer).
Aucune nouvelle des ploutocrates de Braavos qui avaient financé le daughterslayer.
Ni de Fantôme.

DANS LE VAL : Robert Arryn tente de gagner l'épreuve de confort en tirant une flèche, il n'y a plus d'armée, mais le pays surtout en hiver est in-envahissable par la terre, et les partis en présence ont des choses plus urgentes à faire.

DANS LE CONFLANT : la dynastie des Frey est éteinte ou presque. Nul ne sait si Edmure a été liberé, si c'est oui, il n'est pas encore seigneur officiel de la province, controlée de jure et de facto par l'armée frey, avec la présence non loin de quelques troupes Lannister à l'ouest. Toutefois, la situation se complique car il me semble que Littelfinger s'est vu offrir non seulement Harrenhal mais aussi la suzeraineté du Trident (autre nom du conflant, si je ne m'abuse). Alors un Frey inconnu ? Baelish ? Le roi du Nord ? Ou Edmure Tully (avec quelles troupes, alors que l'hiver est là et que la famine va frapper cette région plus que toute autre ?)
-On trouve aussi dans la région Arya, le limier, Thoros, Beric, la fraternité, et peut-être brienne, mélisandre et podric. Et peut-être Nymeria la louve géante.

DANS LES ILES DE FER
Euron doit construire 1000 navires, mais il en possède quelques uns. On ne sait rien du détail de ses plans ni s'il a ramené d'Ashaï ou de Valyria quelques ustensiles magiques qui s'avèreront utiles dans un avenir proche. Poltiiquement, les IDF ont déclaré de par le couronnement d'Euron qu'ils ne reconnaissaient plus l'autorité de Port-Réal. Euron semble soutenu par le clergé et la noblesse locale. Mais il ne sait pas que son projet d'axe greyjoy-targaryen est caduc. (du moins avec lui)

DANS L'OUEST
Comme d'hab, il ne se passe rien, on ne sait d'ailleurs toujours pas au bout de six ans à quoi ressemble ce département. Ah, on sait quand même que la rente minière est terminée. Un destin à la Vénézuela à venir ? On ne sait pas non plus quel restachou de Lannister est le boss du chef-lieu.

A PORT REAL
A big moineau, big ménage. Kévan, Marge, Mace, Tommen, Loras, Pycelle et quelques autres sont tous morts. Cersei est couronnée reine des sept couronnes, avec qyburn en premier ministre/ministre de l'intérieur. On ne sait qui s'occupe de la défense, de la diplomatie, des finances, de la police et il n'y a plus ni autorité religieuse ni scientifique (grand septon, grand mestre). Par contre, elle a un garde du corps quasi invincible, la plus grande partie de l'armée lannister, et des sujets trop sous le choc pour espérer quoi que ce soit. Jaime est là aussi. De même que le Guet. Pas trop d'infos sur ce qu'il reste de la garde régine.
Ah, on doit aussi avoir septa terminator, toujours vivante (malheureusement pour elle).

LES TERRES DE L'ORAGE : RAS. Devront être réattribuées depuis l'extinction de la dynastie baratheon.

LE BIEF : les Tyrrell sont exterminés génétiquement, sauf info de dernière minute. La citadelle est toujours bien en place. Lord Tarly et l'armée Tyrrell sont là aussi, de même que des réserves de nourritures à profusion, en vue de l'hiver (qui touchera moins le bief que toute autre région du continent, dornre excepté). On ne sait pas si Lord Tarly (et non pas "lord randyll, please !) est au courant de l'alliance que vient de nouer lady Olenna avec les biatch de Dorne et la psychopate targaryenne.
Samwell, Vère et Sam Craster (ben quoi ?) sont à Villevieille. Je vois pas comment Samwell pourait devenir mestre/trouver une soluce contre les WW le tout en si peu de temps à venir, mais bon.

DORNE
La reine autoproclamée, la moche là,dont le nom m'échappe (ellarya ?) gouverne avec ses 3 belles-filles (ou fillles ? je sais plus). Venant de conclure une alliance avec le Bief et le parti Targaryen. L'hiver ne devrait pas poser trop de problème, pas plus que les WW. Si c'était pas si féministe, Dorne serait ze place to be, dans ces moments difficiles.

BRAAVOS : Jacques Hagar Dünor continue son oeuvre, dans sa clinique d'euthanasie (des banque, de l'euthanasie, en fait braavos n'est pas du tout venise mais la suisse); On n'a malheureusement pas vu de danceur d'eau, dans la ligné de l'inoubliable (ah ben voilà que son nom m"échappe ! shame ! shame ! SYRIO FOREL , merci google. Il y a aussi une trouve d'acteurs (les derniers partisans du roi Joffrey en ce monde, mais qui peuvent aussi faire de la bonne propagande pour Cersei Ière.

PENTHOS
Illyrio Myopatis coule des jours heureux dans sa big baraque. On ne sait absolument pas s'll est au courant que l'invasion targaryenne arrive enfin. Promis à un poste ministériel bientôt ?

VOLANTIS
travaillée par la secte du dieu rouge, divisée entre tigristes et éléphantistes, entre maitres et esclaves, l'antique et orggueilleuse cité doit voir avec soulagement la reine de Meereen, abolitionniste, abdiquer. Quant à l'hiver et aux marcheurs blancs, l'antique Volantis s'en contrebranle.

ASTAPOR, YUNKAII: aux quatre coins de la baie des dragons, façon puzzle, les dieux vieilles citée doivent panser leurs plaies, sur font de guerre sociale, mais l'essentiel est que le parti abolitionniste soit en déclin dans son bastion de Meereen. Les Judicieux gouvernent toujours Yunkaï, par contre, on ne sait pas qui gouverne Astapor.

QARTH
Aucune nouvelle. Qaite est-elle toujours là bas ?

MEEREEN : une junte dirigée par le colonel Bolognez Daario gère tant bien que mal la ville.

VAES DOTHRAK
Il doit plus rester grand monde, à part des ex-kahleesi qui jouent au bridge.

EN MER :
la flotte du sang du dragon, de l'imbrûlée, de la fille du typhon, reine de meeren, khaleesi de la grande mer herbeuse, mère des dragons, reine des Andales, des Rhoynards, des Premiers Hommes, suzeraine des sept couronnes, protectrice du royaume, Fürher de la kriegsmarine fer-né et de la luftwaffe dragonesque, de la wehrmacht des dotrakis et de la SS des immaculés. Bref, les bâteaux de Danny foncent vers l'ouest en compagnie de Varys, de Tyrion, d'Asha et de Théon. Ainsi que le menu fretin : torgos nod et missandei.

Grand pardon si j'ai oublié du monde.

35. Le mercredi 6 juillet 2016, 07:53 par Turel

Merci Locke4ever pour ce compte rendu des lieux.
Quid de l'armada royale Baratheon? Va-t-elle se porter à l'avant de la flotte de l'alliance?
Verra-t-on l'amiral Gendry hurler "Ours iz ze fury, taken Westeros, you'll better hurry"?

36. Le mercredi 6 juillet 2016, 09:01 par Melloctopus

Je crois qu'ils sont toujours occupés à suivre le quatrième tour de Westeros de Gendry à la rame....

37. Le samedi 9 juillet 2016, 11:09 par La Dame

@ Wits et Melloctopus : je ne suis pas aussi optimiste que vous concernant le sort de Margaery aux côtés de Joffrey. Si elle avait un vrai talent pour comprendre la manière dont il fonctionnait (cf la scène où elle essaye son arbalète), elle n'était pas capable de contenir ses accès de fureur. Et elle n'avait en aucun cas le pouvoir de maîtriser ses déviances sexuelles. Or la série a assez clairement établi que Joffrey était excité par la violence. Margaery en aurait souffert, physiquement d'abord, puis mentalement. Il me semble impossible que avec l'âge et le pouvoir royal lui montant à la tête, Joffrey ait fini par s'apaiser. Il ne souffrait pas de crises de caprices enfantines mais de troubles psychologiques sérieux. Pour mémoire, il a tout de même torturé Roz à mort en l'attachant à son lit avant de la cribler de carreaux d'arbalète.
J'ajouterai à cela que Joffrey était d'une extrême misogynie, ce qui n'aurait en rien arrangé ses rapports avec son épouse. Joffrey n'écoutait jamais les femmes de son entourage car il méprisait leur avis. Malheureusement, Joffrey est aussi intelligent, à sa manière, et capable de présenter une façade charmante et polie au monde. On l'a déjà vu abonder dans le sens de la raison et/ou des femmes pour ensuite tout balayer d'un revers de la main afin d'affirmer son autorité.
Du point de vue d'Olenna, qui n'est pas née de la dernière pluie, il était inconcevable de livrer Margaery à un monstre pareil. Ni les Tyrell ni son talent pour la manipulation n'auraient pu la sauver dans l'intimité des appartements royaux de la folie du roi. Par conséquent, assassiner Joffrey était une décision qui s'imposait, afin de préserver Margaery, et de s'assurer au travers de Tommen un meilleur contrôle sur la couronne. Ce qui aurait conduit à une guerre larvée entre les Lannister au travers de Tywin (s'il avait vécu) et les Tyrell au travers de Margaery et Olenna.
Je ne pense pas non plus que Tywin aurait pu faire quoi que cela soit pour protéger Margaery. Cette dernière n'aurait jamais été battue ou violentée en public, uniquement dans l'intimité de la chambre à coucher. De mauvais traitements auraient pu dégrader les rapports avec les Tyrell, mais c'est un peu vite oublier que ce monde reste misogyne et que du point de vue de Tywin, Margaery aurait été là pour servir un unique but, produire des héritiers. Tant que son visage demeurait intact, le reste était sans grande importance. D'autant que Margaery, avec sa capacité de résilience, aurait serré les dents (elle était prête à épouser Joffrey en toute connaissance de cause), juste pour rester THE QUEEN (le rêve ultime de sa vie).

@ lockeforever : super boulot ! Mention spéciale pour le colonel Bolognez :D

@ Turel : si D&D ne répondent pas à la question "où est Gendry" avant la fin de la série, je pense qu'il y aura des émeutes dans les rues. Je sais pas vous mais moi, ça me hante plus que de l'ascendance de Jon Snow :/

38. Le mardi 12 juillet 2016, 09:28 par Run

Gendry s'est malheureusement probablement noyé. Je ne le vois pas réapparaitre dans la série. Il est trop secondaire dans la série non?

A moins qu'il serve de moyen à faire renaitre la maison Barathéon. Car c'est un peu le désert de ce côté là.

J'ai été un peu soufflé par le destin de Margaery. Je voyais d'autres choses pour elle que finir dans une vielle église sans même un dernier décolleté. Tant pis pour mes yeux.

Je ne me souviens absolument pas de qui Pycelle spolie la mort, va falloir que je jette un oeil sur les wiki.

39. Le mercredi 13 juillet 2016, 22:12 par Tikss

Bonjour la Dame :) quel beau billet que voilà!
Le destin tragique de Margeary me pincera le coeur à chaque fois que je reverrai la série. Mais sinon tout le début de cet épisode était vraiment formidable. Si vous voulez, j'ai trouvé une interview en anglais du compositeur à propos de la musique de cet épisode:
http://www.hollywoodreporter.com/li...
Mais ça ne vaudra pas votre analyse de la tenue de Cersei avec votre point chiffon of doom. J'aime surtout votre analogie avec la méchante Reine. La chaine en argent me faisait beaucoup penser à la fermeture de la cape de Dark Vador entre autre, mais c'est vrai que ces 2 figures se resemblent.
Je me demande par contre si la scène que Tommen voit par la fenêtre, ce paysage de ville touchée en plein coeur et encore fumante, ne renvoit pas aussi à une imagerie du 11 septembre, vu que la série est américaine?
Mestre Pycelle aura montré qu'il avait encore beaucoup de ressources entre le nombre de coups qu'il a reçu et sa libido dans cet épisode! Comme dirait Perceval, le vieux est vraiment classe.
Un personnage qui me manquera également beaucoup sera Mace Tyrell, qui sans presque une ligne de dialogue arrive à être totalement émouvant au début de l'épisode.

Et Sam, Vère et Craster Jr. arrivent enfin à Vilevieille! Les mestres dans leur tour d'ivoire et leur information en mousse! Comment Tyrion peut savoir en saison 5 que le lord Commandant est mort, si l'info n'est pas parvenue à la Citadelle? Mais les livres sur les Autres doivent y être, bon courage Sam dans ta quête! D'ailleurs, il a un peu un nerdgasme médiéval ^^ Cependant, l'interdiction de la bibliothèque aux femmes et aux enfants peut montrer que ces personnes savantes ne sont pas très progressistes dans leurs idées... J'espère que Vère arrivera quand meme à y rentrer, maintenant qu'elle sait lire.

Bravo pour ce gif d'Arya masterchef ! Ou alors elle a passé commande chez Hot Pie (¨je te fournis la viande, tu me fais une tourte¨)

Ce moment d'angoisse dans le générique avec Dorne qui revient mais, heureusement,Olenna a une façon magistrale de relever le niveau! 3 phrases et c'est réglé! Espérons qu'on ne replonge pas la saison prochaine.

Pour Sansa, si Jon repart pour défendre le mur, elle a de fortes chances de rester à Winterfell mais Petyr restera-t-il avec elle? Je la vois difficilement descendre dans le Conflant avec lui sinon pour reprendre le territoire par la prétendance de sa mère Tully.
Sinon Lyanna Mormont est juste awesome, pourvu qu'elle ne reparte pas à l'Ile aux Ours.
Et Jon King in the North, ça me rappelle une chanson du Naheulband sur un paysan qui se retrouve propulsé roi sans qu'il le veuille ^^ par contre, même si son père est Targaryen, il n'a pas dû hériter du gêne d'immunité au feu car en saison 1, il s'était brûlé la main contre le Marcheur Blanc. Ce gêne serait-il récessif, contrairement à celui pour les cheveux noirs Barathéon? ça me ferait marrer que le bouquin sur la généalogie des grandes familles ressorte à l'avenir!
En ce qui concerne la continuité de la famille Stark, Jon peut toujours compter sur l'expert en la matière, Pod.

Sinon, qu'est ce qu'il y a comme trafic dans le Détroit mais personne pour retrouver Gendry! ou alors il va sous peu découvrir Americanos, et les verts rivages du continent de l'Ouest.

40. Le vendredi 15 juillet 2016, 16:55 par Tikss

Je crois que mon message n'a pas été validé par le vérificateur, le 13 juillet. Peut-être à cause du lien internet ?

41. Le dimanche 17 juillet 2016, 19:54 par La Dame

@ Run : qui sait ? Il n'y a pas de corps, on ne l'a pas vu mourir, comme un certain Limier ;)
Ok, je sais, les probabilités sont nulles mais tout de même ^^.

@ Tikss : j'ai repêché votre commentaire, sans doute en effet attrapé à cause de son lien. Que je m'en vais pressement consulter !
Sur l'mmunité au feu, ce n'est pas une caractéristique des Targaryens. En tout cas pas chez GRR Martin. Il n'y a que dans la série que Daenerys possède ce pouvoir évoqué dans de nombreuses scènes en saison 1, destinées à préparer le final. D&D ont sans doute voulu construire très tôt l'image "autre" de ce personnage en le dotant d'un super pouvoir. Et ça fonctionne bien dans la série. Dans les livres, le pouvoir en question est absent, à deux exceptions notables, le bûcher de Drogo et l'envol de Drogon, mais selon GRR Martin, du moins dans le premier cas, il s'agit d'un évènement très particulier, qui explique que Dany s'en sorte. Elle déclenche quelque chose sans le savoir et sans le comprendre, mais ce quelque chose n'a rien à voir avec une quelconque résistance au feu de sa part.
Du coup, il est normal que Jonny in the North se brûle, même s'il est mi-Targaryen, mi-Stark et re mi-Targaryen par derrière.

42. Le dimanche 17 juillet 2016, 22:35 par Strannik

Sur la résistance au feu des Targaryens :

http://www.lagardedenuit.com/forums...

Donc, non, même pas pour l'envol de Drogon, le cas du bûcher est donc unique.

43. Le lundi 18 juillet 2016, 21:15 par La Dame

@ Strannik : ah parfait, merci pour ce lien :)

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet