Ouvrez les écoutilles.

Ach, la musique, c'est ce que je préfère. Avec l'infanterie et les pieds- paquet.

Fil des billets - Fil des commentaires

04 août 2011

Le tutoriel de l'été (comment ça, "t'as vraiment rien d'intelligent à dire" ?)


Tu t’ennuies (oui, moi aussi...), c’est l’été et tu te demandes bien ce que tu pourrais faire de tes journées tout seul dans ta maison alors que tes parents t’exhortent à sortir de chez toi et à rencontrer tes amis.
Alors, toi, jeune fifou qui rêve d'évasion mais ne daigne entamer son capital soleil, je te propose deux solutions :
-soit venir visiter un musée magique doté d'un audio guide multimédia à nul autre pareil.
-soit investir ta cave et monter ton groupe de metal.

Si la première option t’intéresse, je t'invite à prendre contact avec ma personne et à te préparer psychologiquement à une visite inoubliable au cœur d'un espace de visite tour à tour époustouflant et fort bon marché.
Sinon, reste sur cette page et consulte mon tutoriel pour une marche vers la gloire, le flouze, les cheveux longs et les sentiers pavés de cadavres de bière.



[...]

27 juin 2011

"Scream for me the bloooooog !"


Ahah ! Owned, comme on dit dans le jargon ! Et oui, je sais que vous pensiez que j’irais tranquillement à mon frakking concert sans ennuyer personne. Et bien vous vous trompiez ! Ma générosité naturelle n’ayant d’égal que votre esprit réfractaire au sujet qui va suivre, je vous invite à récompenser mes efforts en lisant ce billet jusqu’au bout. Oui, en toute modestie, je vais vous apprendre des choses que vous ne soupçonniez même pas !
D’ici quelques minutes, nous ferons tous un head bang sauvage sur « Fear of the Dark », dans la joie, le metal, et la bonne humeur…

Après visionnage de ce documentaire il y a deux ans, il était devenu évident pour moi que je pouvais difficilement m’amuser à mourir sans les avoir vu au moins une fois sur scène, avant qu’eux même ne meurent ou ne partent en maison de retraite.
Dont acte, avec ce départ pour Bercy, sachant qu'à l'heure où ces ligne seront publiées, je serai en train de trépigner sur "Doctor, Doctor".

« Mais mayrde quoi, on venait pour entendre parler de cinéma, nous ! Quelle seventh chacal fille de seventh chacal ! »

Allons, ne vous en faites pas, la vie d’Iron Maiden c’est un peu un film avec des passages épiques, de la trahison, de l’amour, de grands éclats de rire gras et d’ondoyantes chevelures.



Pour commencer en douceur, un petit dessin animé pour ch’tit n’enfants :

[...]

22 avr. 2009

Up the Irons.

J’ai réalisé hier soir être plus sur la pente fatale que OSS 117. J’adresse donc mes excuses les plus plates à Hubert Bonisseur de la Bath.

Tout a commencé dans un autoradio de voiture. Après, çà s’est infiltré dans la chaine hifi. Ensuite, il y en a eu dans les ordinateurs.

Et puis il y a eu des T Shirt et des calendriers.

Dernièrement, on m’a même proposé le concert, mais genre « je ne suis pas atteinte, non, non, non », j’ai vaillamment résisté. Coûte cher en plus, eh.

Méfiez-vous.

Parce que vous aurez beau vous dire que c’est trop tard pour vous y mettre, qu’en plus, le groupe sera bientôt mort, on est finalement jamais à l’abri de se découvrir une vocation capillaire pour le head bang. Voilà comme je me suis retrouvée devant « Flight 666 ».


[...]

29 mar. 2009

« God in is mercy lend her grace ».

Le mercure remonte aussi sûrement que les oiseaux se remettent à chanter comme des cons dans les arbres blindés de bourgeons, moi, je ne sais plus comment m’habiller, en plus, je sens l’attaque pernicieuse des pollens qui se rapproche de mes yeux et de mes lentilles de contact. Pas de doute, le printemps, cette saison pourrie, est bien là.

Mais j’ai décidé de ne pas céder à la morosité ambiante. Non, je lutte à ma façon, avec un thé orange cannelle, mes vieilles éditions moisies et dépiautées du « Seigneur des Anneaux » (et ouais, la rechute quoi… J’entendais presque l’Anneau m’appeler…), et Loreena Mac Kennitt.
Chez moi, c’est encore Noël.


[...]

29 mar. 2009

« God in is mercy lend her grace ».

Le mercure remonte aussi sûrement que les oiseaux se remettent à chanter comme des cons dans les arbres blindés de bourgeons, moi, je ne sais plus comment m’habiller, en plus, je sens l’attaque pernicieuse des pollens qui se rapproche de mes yeux et de mes lentilles de contact. Pas de doute, le printemps, cette saison pourrie, est bien là.

Mais j’ai décidé de ne pas céder à la morosité ambiante. Non, je lutte à ma façon, avec un thé orange cannelle, mes vieilles éditions moisies et dépiautées du « Seigneur des Anneaux » (et ouais, la rechute quoi… J’entendais presque l’Anneau m’appeler…), et Loreena Mac Kennitt.
Chez moi, c’est encore Noël.


[...]