février 2014

19 fév. 2014

Douze ans d'esclavage (parce que traduire les titres, parfois, c'est trop facile)


Non, ce n'est toujours pas le top qui pointe le bout de son nez. Patience, bande de sapajous !
En attendant, voici un film avec Benedict, mon voisin de pallier. Limite cette semaine là, entre ça et la troisième saison de "Sherlock", j'avais presque l'impression de l'héberger dans la chambre d'amis. Imaginez le flip en tombant sur sa tête de reptile le matin au réveil. Brrr....



[...]

15 fév. 2014

Il faut tenter de vivre


Comme tout le monde en Fromagie, j'ai découvert Hayao Miyazaki sur le tard, lorsque "Princesse Mononoke" est sorti en salle.
Je me souviens encore de la monumentale baffe que se fut, de ces expériences rares et précieuses qui ont conditionné à jamais mon rapport au cinéma.
C'est avec beaucoup d'originalitay que je peux donc dire que Miyazaki occupe une place particulière dans mon panthéon où il ressemble de plus en plus à une grosse boule de poils endormie sous un camphrier.

Alors en voyant le profil de Totoro se découper en traits noirs sur le célèbre fond bleu, en comprenant que c'était la dernière fois, y compris peut-être pour une production Ghibli (dont l'avenir est incertain après le départ de Miyazaki), j'avoue, ça m'a fait quelque chose.
De mémoire, c'est la première fois que je dois dire au revoir à un réalisateur que j'adore, et bon sang...



[...]

13 fév. 2014

Hard Boiled.


Je glandais tranquillement sur l’Internet, comme un petit poney insouciant, quand, au détour d’une tentative de visionnage de vidéo sur Youtube, voilà que je me fais sauvagement agresser par un Jean-Hugues Anglade avec une moustache.
Trop à l’aise le mec, il me chope par le col, me tabasse la face et me menace de voler les enjoliveurs de la Twingo si je regarde pas la saison 3 de « Braquo ».

La vache, Canal + invente la pub qui te démonte la tête littéralement, à coups de parpaings dans le museau.

Cette vidéo, disponible ici, m’a soudainement rappelé qu’il était grand temps d’écrire un mot sur le dernier film de Fred Cavayé « Mea Culpa ». Premièrement parce que le film est awesome, ensuite parce qu’il n’y a qu’un réalisateur breton pour rendre Vincent Lindon aussi badass que Vladimir Poutine chevauchant un ours.



[...]

08 fév. 2014

La bourse ou la vie

Voilà, cette fois ça y est, nous sommes en février, et toujours pas de top 2013 à l'horizon. Vous allez comprendre pourquoi en cliquant sur "la suite", et en vous souvenant que le poil dans ma main n'a d'égal que ma propension à écrire des billets trop longs pour les publier après la bataille.
Pas de panique, on fera rapidement le bilan de l'année écoulée. D'ici là, profitez bien de ce weekend, car le vent se lève, il faut tenter de ne pas s'envoler en aller acheter son pain.



[...]

05 fév. 2014

Avoir le feu occulte


[Retour de séance, intérieur nuit, une cuisine décorée avec vachement de goût :

Elle : Bon, tu as faim maintenant ?
Lui : Oui.
Elle : Tu veux manger quoi ?
Lui : Oh, la même chose que toi, surtout ne te tracasse pas…
Elle (l’œil suspicieux) : Non mais ça me tracasse pas, je peux faire chauffer un truc.
Lui : Nonononon ! Surtout pas ! Laisse moi donc mettre la table et sortir tout ce dont tu as besoin du frigo !
Elle : Oo
Lui : Regarde, j’ai appareillé les couverts et je t’ai mis ton verre préféré !
Elle : Oh putain, il se passe quoi là ? C’est quoi cette table parfaitement mise, ce ton conciliant et toute cette serviabilité ??
Lui (se roulant en boule les bras sur la tête dans un coin de la cuisine) : Pardonpardonpardon ! Je fais tout bien pour que tu sois contente et pas que tu t’énerves et que tu me mettes pas les testiboules dans un bocal après les avoir coupé au couteau à beurre !
Elle : Qu’est ce que c’est que ces salamalecs ???
Lui : C’est à cause du film !!!!! Depuis qu’on est sorti j’ai super peur ! Jamais plus je ne risquerai ton courroux ! Tiens ! Voici du fromage de chèvre, je sais que tu adores ça, mais pitié !!! Pitié, ne fais pas comme les dames dans le film, je suis gentil, j’ai tout bien fait comme il faut ! »

Étonnée mais étrangement satisfaite, elle prend place à sa table très bien mise en rendant grâce à l’effet post visionnage des « Sorcières de Zuggaramurdi ». Elle compte bien en profiter un max, parce qu’elle sait que l’effet ne survivra pas à une nuit de sommeil.

Frak.



[...]

01 fév. 2014

Ground control to Major Tom


Alors mes petits loups, c'est l'histoire d'une dame qui s'appelle La Dame, parce qu'elle cultive le goût des moyens mnémotechniques pour se rappeler de son propre nom (et qu'elle surkiffe Glen Cook dans son petit cœur, surtout) et qui écrivait dans un blog un nombre assez conséquent de bêtises, dans un style tour à tour rude et chatoyant, empruntant ses fulgurances aux meilleurs esthètes de la langue française tels que la Fouine et Marcel Proust.
Sauf qu'elle ne publie pas trop, là, en ce moment, alors que pourtant, elle va en voir des films, la vilaine !
L'infortunée croulait en réalité sous le boulot et revenait devant son écran souvent trop abrutie DE TRAVAIL (je mets en grand parce que je sais que certains s'arrêteront juste à La Dame = abrutie, ne niez pas, je vous connais !) pour parvenir à pondre un malheureux petit billet.

Voilà, c'est tout ce que je voulais dire dans ce style autofictionnel à la troisième personne qu'affectionnait tant Louis XIV : "Ce jour, il s'en fut à la chasse trousser quelques dames de compagnie. Flapi, il rentra en son palais pour s'y restaurer d'un faisan.", et voici donc que je rattrape mon retard HONTEUX (là, les majuscules c'est juste pour l'effet de style. Louis XIV faisait pareil avec son numéro, pour qu'on pige bien à quelle mise à jour du roi de France il correspondait) avec un billet, totalement faisandé sur un film, totalement disparu de vos écrans.



[...]