mai 2009

30 mai 2009

Et elle était où Buffy ?

Je n'ai jamais été du genre poissarde, mais il faut bien reconnaître qu'hier soir, j'en ai fait une belle. Ce n'était pas vraiment de ma faute, reconnaissons, mais s'en était une belle tout de même...


Feignasse, va !

[...]

28 mai 2009

"Phantom Menace... It still hurts."

Lorsque l’on a une formation d’historienne, on aime souvent les vieilles choses. J’ignore s’il s’agit d’une déformation professionnelle, ou d’un penchant naturel induisant le choix de vos études supérieures, mais toujours est-il que le phénomène se vérifie encore et encore.
C’est une des raisons pour lesquelles j’adore les robes vintages, les chansons des années 30, que je ne bosse que dans des musées, que je continue à regarder les Tudors envers et contre tout (l’autre raison était Jonathan Rhys Meyer, argument m’autorisant à ne plus jamais me justifier de ma vie quant à mon addiction malsaine pour cette série).
C’est sans doute aussi pour cela qu’au lieu de me tenir au courant des nouveautés en matière de série, comme je ne sais pas moi, regarder « Friday Night Lights », « Mad Men » ou « Dollhouse », je me complais dans l’exhumation de programmes plus diffusés depuis longtemps, voir arrêtés faute d’audience et de pognon.
Aujourd’hui, c’est à l’une de ses séries mortes que vous allez avoir droit.


[...]

27 mai 2009

Action station.

Une petite bafouille rapide avant un vrai billet (voui voui) pour vous annoncer l'ouverture du site de Comic Con, enfin, c'était pas trop tôt.
Installé en parallèle de la Japan Expo, le Comic Con commence tout juste à dévoiler son programme, ses guest, tout çà...
Voici donc le lien indispensable pour vous mettre au parfum des animations, invités et j'en passe.

Un des premiers noms à être tombé, celui de Jamie Bamber, qui serait bien présent. Bon, ma première réaction a été de faire "Wiiiiiiiiz !" sur mon siège, avant de me dire que d'une, je ne pourrai pas y aller, et que deux, ce n'était pas cet Adama là que je voulais. Jamais contente...
Aller, wiiiiiiz quand même !

Pour le reste, je vous laisse consulter par vous même la pléthorique liste des invités, il y a de quoi faire le bonheur de chacun, toutes catégories confondues.

Je vous laisse, je retourne pleurer sur mes premiers jours de boulot en juillet.

Edit : Aux dernières nouvelles, Kandyse Mac Clure (Duallah, BSG) serait également présente au Comic Con de Paris. J'ai envie de dire youpi... ELLE A TUE BILLY, BORDEL !

21 mai 2009

Ite Missa Est.

Oui, ce fut un week-end aussi éclectique que chargé, en alcool mais pas que, vu que j’ai aussi réussi à atteindre le top de la carrière « cuisine » aux Sim’s.
Et que j’ai vu la même après midi « Anges et Démons » et « Millenium ».

Deux best sellers, deux adaptations attendues, pas toujours pour les même bonnes et mauvaises raisons, deux films radicalement différents, et pour ce billet, une seule critique, laquelle ? La réponse est dans le titre bande de gros malins.


[...]

20 mai 2009

(La responsable de ce blog, ayant beaucoup de respect pour la Suède, a décidé de ne pas faire de titre, lequel aurait forcément été à base d'un jeu de mot foireux.)

En ce moment, avec le festival, toute cette pression, et ma vie à moi que j’ai et que je passe surtout dans des trains, où il n’y a même pas de wifi rapport au fait que je voyage toujours dans des TER plus merdiques les uns que les autres, quand je n’échoue pas dans des tortillards à locomotive à charbon corails, il m’arrive encore d’aller au cinéma voir autre chose que Star Trek.
Il m’arrive aussi d’entendre des horreurs, comme cette journaliste qui semble s’étonner que Quentin Tarantino va voir tous les films projetés à Cannes. C’est çà, maitriser son sujet.


[...]

19 mai 2009

Bergman vs.Abrams.

Vous en rêviez ? Eric Libiot l’a fait.
Bon, d’accord, je ne suis pas toujours tendre avec les critiques de presse, pas non plus avec les critiques télé me direz-vous, mais quand ils donnent le bâton pour se faire battre, que voulez-vous, moi, je cogne.


[...]

13 mai 2009

Cybernetic Lifeform Node.

Les petits bonheurs, c’est tout leur concept, çà ne tient souvent à rien. En l’occurrence, chez moi, çà n’a tenu qu’à une expression pas très polie.
Alors que j’étais un peu perdue, un peu déphasée et que je me demandais encore où tout cela allait bien pouvoir nous mener.
Il n’a suffit que de « What’s the fraaaaaaaaaaaaaaack ?!? », et c’était reparti pour un tour.
Voici comme j’ai atterri sur l'épisode pilote de « Caprica ».


[...]

13 mai 2009

FFS.

Ce sont quatre petites lettres se baladant n’importe où, n’importe quand, désormais devenues le signe de reconnaissance des tous les geeks de la planète (avec « May the Force be with you» et "Live long and prosper").
Mais d’où sort donc ce truc ? Qu’est il exactement ? Et que signifie donc ce mot de quatre lettres ?

Petite leçon de

[...]

11 mai 2009

La Sartine qui bouchait le Vieux Port.

Je suis drôlement en forme question jeux de mots en ce moment moi. Tellement que j’en suis réduite à puiser dans le folklore phocéen. Si c’est pas la misère.
Me consolant du mieux que je peux en me disant que ce titre là, de toute façon, me tendait les bras, je me lance donc, séance tenante, dans une critique espiègle et acidulée de « Nicolas Le Floch ».
Espiègle et acidulée. Oui.


[...]

07 mai 2009

« Un Lannister paye toujours ses dettes ».

Toute cette actu chargée en Vulcains ne m’aura pas fait détourner longtemps les yeux de l’actu brulante de ce printemps. Il y a des choses plus importantes que l’Enterprise dans la vie.
Non, pas le Galactica.
Sans blague, « A Game of Throne », que l’on semblait bien voir pointer le bout de son nez avec un tournage au mois d’octobre, vient de faire un nouveau pas vers son arrivée sur nos écrans, et surtout vers la confirmation que la série se fera bien, au bout du compte. Parce qu’avec HBO, rien n’est moins sûr.

[...]

05 mai 2009

« Bernadette, répondez-moi franchement : comment trouvez-vous mes pyjamas ? »

Histoire de paraphraser et de rendre un hommage discret et appuyé à Eric Banane, l’acteur économe jusqu’au point d’avoir une seule expression faciale, « the wait is over ».
Tant mieux, je me sens moins stressée. Toute cette tension libérée d’un coup, Dieu que çà fait du bien, je vais enfin pouvoir m’installer tranquillement dans un fauteuil pour dire du mal de « Star Trek XI ».
Ou pas.


[...]

05 mai 2009

H-1

C'est en essayant vainement de calmer mes appréhensions avec le BO de Battlestar Galactica qui me permet de me répéter en boucle "si jamais c'est mauvais, il te reste au moins çà" (et puis après je pense à la saison 3 et çà me fait mal), que je m'apprête donc à partir, séance tenante (c'est bien le direct) pour l'avant première de Star Trek j'ai oublié le numéro (et la légende dit que tous les Star Trek dont le nombre est impair sont mauvais), en espérant deux choses :

-Avoir encore des places.

-Ne pas en ressortir la tête dans les chaussures.

Mince à la fin, la SF au cinéma, ce n'est plus ce que c'était. Depuis Star Wars la prélogie, que dalle. Et en plus, ce n'était pas aussi jouissif que prévu.
Et "Avatar" ce ne sera qu'au mois de décembre, et en plus de cela, ce que je veux moi, c'est un space opera.
Et un bon, si possible. Seulement, J.J. Abrams au générique, çà me fait grincer les dents (rapport à "Lost", Alias", tout çà. Chris Pine aussi, j'ai envie de lui donner des baffes quand je le vois. Zachary Quinto me fait peur (je veux dire, quand je le vois, j'ai peur, comme pour les araignées).
Et un trekkie comme Simon Pegg, est ce que çà me rassure ?

Bon, j'arrête de spéculer, je m'en vais, et je vous raconte çà à mon retour.
Je vais quand même laisser un paquet de kleenex près du PC, dès fois que j'en aurais besoin.

05 mai 2009

Les Voleurs de l’Ombre.

Depuis que j’ai découvert que j’étais une criminelle grâce à Christine Albanel, je m’en suis posée des questions sur la légalité, la riposte graduée et la licence globale. De façon générale, sur ce débat, je laisse faire, sans monter au créneau, rien.
Normal, je sais que tôt ou tard, le téléchargement légal gagnera, par le biais d’une licence globale quelconque, laquelle sera sans doute alors élaborée par les major et les studios, comme çà les artistes l’auront dans l’os (comme Jacques Attali l’explique si bien).
Alors, je rirai de Pascal Obispo, enfin je devrais dire Captain Samouraï Alpha Tango Charlie (je n’arrive plus à suivre ces alter ego trop feng shui). Pourquoi Obispo ?
Parce que deux fois en deux semaines, je l’ai entendu dépasser les bornes…

[...]